Journal Un rapport montre que le téléchargement n'est pas si néfaste…

32
22
sept.
2017

…Et l'union européenne ne veut pas le montrer.

Un petit journal "bookmark" pour parler du téléchargement illégal.

En 2014, la Commission Européenne a commandé un rapport sur le téléchargement illégal. Ce rapport couvre les films, la musique, les livres numériques et les jeux vidéos.

Il fut terminé en mai 2015 mais jamais publié. Le rapport démontre qu'à l'exception des films "blockbuster", une analyse statistique ne démontre pas qu'il y ai d'effets négatifs du téléchargement illégal sur la vente.

Et visiblement, il a été difficile d'obtenir le dit rapport. Comme l'explique Julia Reda, la seul Pirate du Parlement Européen, sur son blog.

Voici les liens:
- Article sur The Next Web
- Article sur le blog de Julia Reda
- [Échanges d'e-mails entre Julia Reda et et le secrétariat général de la commission européenne] https://www.asktheeu.org/en/request/estimating_displacement_rates_of)

  • # Échanges incomplets

    Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-0).

    Il me semble que le lien sur les échanges entre Mme Reda et le parlement s'arrête au moment où on refuse d'enregistrer la confirmation de sa demande (remarquablement Kafkaïen), et pas au moment où le document lui est transmis. Même si l'épilogue est connu, la partie intermédiaire paraît intéressante. Si quelqu'un a le lien…

  • # Extrait du rapport

    Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+3/-0).

    In 2014, on average 51 per cent of the adults and 72 per cent of the minors in the EU have illegally downloaded or streamed any form of creative content.

    Je ne pensais pas que les chiffres étaient si hauts.

    • [^] # Re: Extrait du rapport

      Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

      Pour les adulte je m'attendais à moins (peu de vieux savent télécharger), pour les mineurs, à plus; ensuite ça dépend aussi de l'age considéré, si on ne prends que les mineurs la veille de leur anniversaire, ou si on considère aussi le môme ayant 5 ans au moment de l'étude.

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

    • [^] # Re: Extrait du rapport

      Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

      51% des adultes me semble beaucoup mais cela dépend probablement de ce que l'on entend par "illegally downloaded or streamed any form of creative content". Les photos et vidéos proposées sur les sites pour adultes les plus connus (je pense qu'il est inutile de le citer) sont t'il tous légaux? J'en doute.

      • [^] # Re: Extrait du rapport

        Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-0).

        Les photos et vidéos proposées sur les sites pour adultes les plus connus (je pense qu'il est inutile de le citer)

        tu parles de http://www.futura-sciences.com/sciences/videos/ ? Beaucoup des vidéos viennent de la NASA qui hérite de la même démarche que le DoD (déparement de la défense des USA) de mettre en libre ce qu'ils produisent, ce qui est très bien ;-)

    • [^] # Re: Extrait du rapport

      Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

      Est-ce que dans ces chiffres ils considèrent les contenus sur youtube. Il y a là des contenus illégaux facilement accessibles. Ce qui facilite donc des chiffres hauts.

      • [^] # Re: Extrait du rapport

        Posté par . Évalué à 10 (+10/-1). Dernière modification le 22/09/17 à 15:43.

        1. Faut arrêter de parler de contenu illégal. C'est la publication sans l'autorisation des ayants-droits qui l'est

        2. Si tu comptes youtube, les messageries et les réseaux sociaux le chiffres doit monter encore bien plus haut et être proche du 99% même chez les adultes car on est sujet à toute sorte de contenu dont on ne connait l'origine et qui sont en fait des republications de trucs qui ont été diffusés ailleurs avant. Genre à peu près tous les memes, gags et extraits d'épreuves sportives par exemple. J'veux dire même les gens qui ne sont pas très portés sur la chose internet voient des rediffusions d'extraits tirés sur youtube ou dailymotion par des chroniqueurs sur les grandes chaines publiques. Si certains demandent expèressément l'autorisation dans les commentaires desdites vidéos il n'en font pas forcément la demande à l'auteur réel et certains rediffusent sans se poser la question.

        Quelle est la tranche de la population qui n'a ni smartphone, ni internet, ni télé, ni des amis qui leur montrent des gags qu'ils ont reçus via whatsapp messagerie instantanée ?

  • # c'est pas nouveau

    Posté par . Évalué à 10 (+20/-1).

    Ce n'est pas le premier rapport ou étude faite sur le sujet, et ce n'est certainement pas le dernier.

    Les raisons pour lesquelles les politiques 'ignorent' ces rapports sont multiple.

    déjà on va parler de la partie présentable

    • Le 'piratage' permet de placer des lois de plus en plus restrictives et de justifier une surveillance généralisée.
    • Le droit d'auteur permet de censurer des gens facilement; lorsque la personne est un peu connue, ou qu'elle arrive à négocier un buzz la vidéo / message est remis; mais pour les novices en la matière c'est plus simple.
    • les 'pertes' due au piratage permet aux société de production de justifier de mauvais chiffre, prétendre que leur dernier bébé aurait fait mieux sans.

    Ensuite la partie moins présentable.

    • Cela permet de détourner de l'argent publique vers des société de traque du vilain pirate, et placer des amis dans des poste bien placé ; le tout rétribué par le contribuable
    • Cela permet à des avocats de se faire des couille en or (surtout de l'autre coté de l'atlantique.
    • Cela permet de parler gros chiffre et de faire de beau bilan pour nos forces de l'ordre.

    Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

  • # €€€

    Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

    Tu as oublié de préciser que ce rapport a couter 360 000€ pour n'en retenir qu'une infime portion au final :
    https://www.developpez.com/actu/161674/L-UE-a-dissimule-un-rapport-montrant-que-le-piratage-n-a-pas-d-effet-negatif-sur-la-vente-de-contenu-protege-apres-avoir-paye-360-000-pour-l-etude/

    Je me demande sérieusement comment un rapport, si complet soit-il coûte le prix d'une bonne baraque (pas à frite) (hors idf).

    • [^] # Re: €€€

      Posté par . Évalué à 3 (+2/-0). Dernière modification le 22/09/17 à 14:43.

      360 000 €, ça fait grosso modo 10 salaires de 3000 net € pendant 1 an. Sachant qu'un salaire de fonctionnaire européen ou que le taux de facturation d'un employé d'un cabinet d'analyse n'est sûrement pas 3000€ mais nettement plus, c'est cher mais logique.
      En plus vous pouvez imaginer que vu la conclusion, ils ont du perdre du temps à essayer de redresser les chiffres pour obtenir des résultats plus acceptables, mais échouer misérablement.

      • [^] # Re: €€€

        Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+4/-0).

        C'est cher mais logique

        Ce serait peut-être logique si le rapport servait à quelque chose.
        Mais là payer 360 000 euros pour enterrer un rapport et ne plus jamais y faire allusion c'est un peu cher quand même.

        • [^] # Re: €€€

          Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-0).

          la douche de sarko avec robinets en or, c'était combien ?
          le rapport de ~20 pages de Mme soleil, servant pour sa thèse, c'était combien ?
          les gains des frères Bogdanov pour leur thèse + livre, c'était combien ?

          bordel, je me suis gourré de taf' /o\

  • # Bah !

    Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

    Comme s'il était nécessaire qu'une mesure soit efficace pour être appliquée.
    … Enfin …
    Si l'on considère l'efficacité par rapport aux objectifs annoncés.

  • # téléchargement

    Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0). Dernière modification le 22/09/17 à 23:07.

    un rapport sur le téléchargement illégal

    le lobby pro-hadopi et DADVSI, dont Albanulle a été une digne suiveuse, a bien frappé : la loi n'a pas implémenté de notion concernant le téléchargement pour autant ; c'est uniquement la distribution de contenu que l'auteur — ou son arnaqueur^Wdistributeur l'ayant spolié en étendant ses droits voisins par contrat — souhaitent limiter artificiellement, au détriment du partage de la culture et d'une vaste diffusion de la création, artistique ou autre…

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.