• # Euh...

    Posté par  (site web personnel) . Évalué à 4. Dernière modification le 09 décembre 2022 à 16:00.

    Soit je n'ai pas bien compris le soucis (mettre tous les policiers dans le même sac "grands méchants qui m'ont traumatisé" dans un endroit qui est en réalité pas un pays à la Mad Max pour une raison, le plus gros problème d'insulte n'est pas Raspberry), soit défédérer pour ce genre de broutille est vraiment le meilleur moyen de montrer aux gens qu'ils ne peuvent pas aller sur un fediverse qui est en réalité sans garantie que tout le monde puisse parler avec tout le monde : techniquement compatible mais socialement des silos avec des passerelles au petit bonheur la chance!
    On a truc qu'on veut quitter du fait de modération bof, la proposition d'alternative est une modération pire avec des petits chefs un peu partout à la place de laisser les gens bloquer individuellement qui ils veulent!

    Ou comment détruire petit à petit l'opportunité qui se présentait… Triste de voir tant de plaisir à s'autodétruire.

    Mon instance n'a pour le moment pas bloqué (du coup ça m'a fait penser à les suivre), à voir quelle taille de population coupe si rapidement et quelles instances il faudrait conseiller de ne pas aller.

    • [^] # Re: Euh...

      Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 9. Dernière modification le 09 décembre 2022 à 16:13.

      Il y a plusieurs problèmes:

      • D'abord le message initial, qui dit en gros, "regardez, on a embauché quelqu'un qui fabrique des mouchards avec des Raspberry Pi pour espionner les gens". Déjà c'est un peu bizarre comme choix de communication, mais bon, ok pourquoi pas.
      • Ensuite il y a des critiques et inquiétudes à ce sujet de pas mal de gens. Justifiées ou pas, mais peu importe.
      • Enfin, il y a les réponses du compte Raspberry Pi qui sont en mode "rien à faire de votre inquiétude, je vous bloque tous, si vous êtes pas contents allez voir ailleurs".

      C'est surtout cette dernière étape qui est assez discutable et qui ne présage rien de bon sur la façon dont Raspberry gère sa communication et probablement aussi la modération sur leur instance. Personnellement je peux comprendre le choix des modérateurs qui décident de bloquer "à vue" dans ce genre de cas pour ne pas être embêtés chez eux.

      On a truc qu'on veut quitter du fait de modération bof, la proposition d'alternative est une modération pire avec des petits chefs un peu partout à la place de laisser les gens bloquer individuellement qui ils veulent!

      Du côté de Twitter c'était souvent pas très réactif pour la modération (et c'est probablement encore pire maintenant, je sais pas, j'ai supprimé mon compte). Du côté de Mastodon c'est très et peut-être trop réactif sur certaines instances. Chacun a maintenant le choix de ce qui lui convient le mieux entre ces deux extrêmes, avec pas mal de variations côté Mastodon en fonction des instances (allant de "on a pas de modération et on bloque rien" à "on bloque tout ce qui nous plait pas sans se poser de question", avec toutes sortes d'intermédiaires du genre "on bloque ce qui est clairement illégal").

      L'avantage du Fediverse c'est que si on est en désaccord avec la politique de modération d'une instance, on peut aller s'inscrire ailleurs. J'imagine que les prochains mois vont être un peu mouvementés mais que des règles communes finiront par émerger. Avec forcément des gens pas d'accord qui iront faire leur propre réseau non fédéré avec le reste de leur côté, comme c'est arrivé il y a longtemps à IRC (sans que ça pose vraiment problème, le résultat c'est juste que les clients IRC gèrent très bien d'avoir plusieurs comptes sur différents réseaux).

      • [^] # Re: Euh...

        Posté par  (site web personnel) . Évalué à 8.

        D'abord le message initial, qui dit en gros, "regardez, on a
        embauché quelqu'un qui fabrique des mouchards avec des
        Raspberry Pi pour espionner les gens". Déjà c'est un peu
        bizarre comme choix de communication, mais bon, ok pourquoi
        pas.

        En même temps, quand tu regardes la boutique de la fondation, en premier, tu vois des rpi, tu scrolles, il y a des cameras pour les rpis. Donc il y a peut être quelque chose quand même, vu que si l'usage principale des RPi, c'était de faire des boîtiers météos, ça serait plus mis en avant.

        Ensuite il y a des critiques et inquiétudes à ce sujet de pas
        mal de gens. Justifiées ou pas, mais peu importe.

        Alors j'ai regardé vite fait, mais globalement, j'avais le sentiment que c'était beaucoup plus des gens des US que le reste (vu le timing des posts). Comme j'ai dit à mes collègues, la fondation est basé en UK et la perception des flics est différente, c'est pas parce que les gens parlent anglais que les flics sont des bourrins comme aux states (et les chiffres le montrent). Je comprends que des gens n'aiment pas les flics (comme partout), mais c'est beaucoup plus politisé de l'autre coté de l'Atlantique, et comme d'hab, des américains oublient que le reste du monde est différent. Les réactions sur reddit m'ont semblé différentes.

        Et bien sur, il y a toujours des gens pour jouer sur l'outrage (genre Aral Balkan) pour faire des vues.

        Enfin, il y a les réponses du compte Raspberry Pi qui sont en
        mode "rien à faire de votre inquiétude, je vous bloque tous, si
        vous êtes pas contents allez voir ailleurs".

        Oui, un truc qui m'a paru assez drôle d'ailleurs. Une part du fediverse dit "on veut pas de marque", et la, un compte "officiel" se comporte autrement que comme un marque lissé et propre, et … c'est mal aussi. Et donc la réaction à avoir quelqu'un qui bloque, c'est de bloquer préventivement (mais plus fort).

        "On veut des marques moins corpos" "non, pas comme ça".

        C'est, on me passeras l'expression, un concours de bite.

        Et je parle pas non plus de la façon dont la bienveillance envers la personne derrière le compte est passé à la trappe en 3 secondes, parce que les concepts d'emotional labor, visiblement OSEF. C'est d'autant plus choquant que ça vient de groupes qui se veulent progressistes, mais bon, j'ai déjà vu ça plus d'une fois dans d'autres circonstances (par exemple, des groupes autour de Wikipedia), donc je ne suis pas étonné de l'hypocrisie (ni même du fait que la question ne se pose pas).

        Et ça montre quand même bien que derrière la raison de protéger son serveur en bloquant, il y a surtout un jeu de pouvoir sur la question des liens interserveurs. Les conflits se font grâce aux affordances que propose le système, et comme d'hab, on s’aperçoit que les communs passent rapidement à la trappe face au reste.

        En pratique, si les admins de serveurs voulaient vraiment faire les choses de façon démocratique et ouverte, ça passerait par une discussion avec les membres de son propre serveur avant de bloquer. Mais visiblement, c'est pas ce qui est mis en place (ou alors, pas dans beaucoup de cas).

        Ce qu'on voit, c'est plus du virilisme à base de "il faut réagir vite" et "faut sortir l'option nucléaire" car la machine à outrage marche encore sur le fediverse (même si y a pas un algo pour qu'elle soit en mode turbo comme Twitter). Et c'est clairement une question d'outrage, car on sait qu'il y a eu des blocages parce que ça a été publié.

        Que les modos expliquent leurs actions, c'est normal. Que ça soit mis en public au lieu de "en local", c'est une nuance à mon avis importante qui montre que le but n'est pas de s'adresser à son instance, mais aux autres instances.

        De même, il y a des options autre que la défedération, mais c'est rarement évoqué.

        Et ce qui m'attriste, c'est que tout ces modos se retrouvent à donner des mauvaises habitudes. Car plus tu réagis vite et fort, plus l'instance s'habitue à ce que ça soit rapide et brutal. Donc ça fout plus de pression sur ton staff ce qui aboutit à des burnouts.

    • [^] # Re: Euh...

      Posté par  (Mastodon) . Évalué à 7.

      Soit je n'ai pas bien compris le soucis

      Plein de gens qui ne savent pas vivrent ensemble, choisissent volontairement de chercher outrage partout et/ou ne savent pas desescalader.

      La plupart des réactions initiales négatives sont stupides et la personne à charge du compte mastodon de le fondation raspberry pi est complètement incompétente (il aurait suffit d'ignorer les quelques réactions négatives sans répondre).

      Jami: beabb2b063da0a2f0a2acaddcd9cc1421245d5de

      • [^] # Re: Euh...

        Posté par  (site web personnel) . Évalué à 6.

        Je sais pas si on peut résumer ça comme ça. Statistiquement, sur tout les comptes du fediverse, il y a forcément ce que tu décris, mais je ne pense pas que ça soit pas aussi du à des facteurs de stress externes au fediverse.

        Par exemple, une bonne partie de la communauté trans US est sans doute encore sous le choc de la fusillade au Colorado du 20 novembre, et sous tension de part des attaques législatives constantes dans plein d'états (et je note ça par rapport à l'autre histoire actuelle sur le fediverse avec l'instance https://eightpoint.app/ vs https://kolektiva.social & https://social.treehouse.systems et leur admins et membres respectifs, avec une histoire qui implique le FBI, des accusations de viol et une ferme d'alpaga).

        L'afflux de personnes venant de Twitter doit aussi à la foi avoir un impact sur les gens déjà la qui voit leur réseau changer rapidement, et sur les personnes venues de Twitter, parce que ça reste un changement soudain pour elles (et donc source de stress).

        J'imagine que l'hiver n'aide pas non plus.

        Donc il y a plein de raisons autre que "ne pas savoir vivre ensemble", hélas.

        Ta remarque sur la désescalade me parait super pertinente. Non seulement je pense qu'une grande part de la population (les hommes en grande partie) n'a pas les outils pour ça car on célèbre justement le contraire, mais en plus, je pense que la célébration de l'escalade est profondément ancré dans une partie des discours militants.

        Il y a une échelle des réactions sur le fediverse (ignorer => blocage par une personne dans son coin => silencier l'instance sans le dire => silencier et le dire => defederer l'instance sans le dire => defederer et le dire => defederer et continuer à parler de ça pour que d'autres suivent), et c'est quand même arriver assez vite au niveau le plus haut (genre en moins de 8h).

        La, les discussions se focalisent sur l'article de Buzzfeed, notamment sur la remarque du début (sur le dogpile). Dans sa forme, c'est décontextualisé de ce que la fondation a pu dire en entier, et c' est placé en début d'article pour être sur de ne pas le manquer. Un peu comme si Buzzfeed voulait du buzz…

        Je ne dit pas que la fondation n'a pas fait n'imp, mais les mécanismes qu'on voit pour des paniques morales sont la (glissements sémantiques, intervention de gros comptes/medias (ex: aral balkan, buzzfeed), décontextualisation, RT à gogo, etc). On est en 2022, il est peut être temps de ne pas refaire les erreurs du passé, surtout quand on sait comment ça se termine (et comment ça va toujours retomber sur les personnes les moins fortunées).

        • [^] # Re: Euh...

          Posté par  . Évalué à 6.

          une histoire qui implique le FBI, des accusations de viol et une ferme d'alpaga

          Ça ferait un excellent journal, ça

          • [^] # Re: Euh...

            Posté par  (site web personnel) . Évalué à 4.

            Sans doute, mais il y a plusieurs soucis.

            Primo, pour tout suivre, il y a grosso modo des faits qui remontent à plus de 10 ans (à l'époque du groupe Lulzsec).

            Ça couvre aussi plusieurs forums reddits (j'ai compté 5 pour le moment), plusieurs instances mastodons (facile 4/5 aussi), et plusieurs polycules. Sur une échelle de 0 à "Les Rougon-Macquart", on doit être à 3 ou 4 RM en terme de complexité (ou, pour les fans de jeux vidéos, à 0.4 Kingdom Hearts)

            De plus, la seule source qui compile tout les détails semble être le forum de stalkeurs Kiwifarms, ce qui pose plusieurs soucis comme le fait que ses membres ont tendance à mentir et déformer la vérité, qu'il faut se taper les messages en faisant abstraction du discours nauséabond (sur ~200 pages), que ça impliquerais de faire un lien vers leur source (et donc de leur filer du trafic et de la légitimité). Et ayant personnellement déjà assez à faire avec une personne qui me stalke, et ayant un coloc stalké par quelqu'un d'autre depuis des années, je suis assez moyen chaud pour ce dernier point.

            Je veux bien me taper de lire leurs élucubrations pour voir si des collègues et/ou des gens proches sont dans leur viseur (c'est arrivé qu'une fois), mais je vais pas me taper l'équivalent d'un livre juste pour faire un journal.

            Mais, si quelqu'un veut plus d'infos (car je comprends que mon message donne envie), des communications sur le sujet ont été publiées:

            Communication des modos de kolektiva.social

            Résumé par "quelqu'un" (bien que j'ai une vague idée du "qui", je vais garder ça pour moi)

    • [^] # Re: Euh...

      Posté par  (site web personnel) . Évalué à 5.

      J'ai eu un peu la même réaction. L'article en lien qui assimile des réponses puériles à du contenu tellement dangereux que les utilisateurs risquent d'être blessés et qu'il faut le bloquer totalement, ça me laisse assez perplexe.

      L'impression que ça donne, des deux côtés, c'est celle d'adolescents immatures faisant de l’esbroufe en public.
      Les réponses de RPi aux critiques sont puériles et non-professionnelles, la réaction consistant à bloquer l'instance complète (et le clamer haut et fort) est du même acabit.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.