Journal Mandriva et moi

Posté par (page perso) .
Tags :
0
22
mar.
2006
Pour commencer un peu d'autobiographie pour me présenter.

J'ai installé une ditribution GNU/Linux pour la première fois en 1996 ou 1997 je crois, une Debian, et ensuite j'ai essayé RedHat, Slackware, plus tard Gentoo mais j'ai toujours eu une Mandrake installée depuis que la toute première m'a reconnu ma carte son et que X a marché tout seul (quand on n'a pas le net pour chercher de l'aide et de la doc, c'est bien). J'ai contribué pour la première fois à linuxfr début 2001, à l'époque ou Linux commençait à répondre à tout mes besoins, sous la forme d'un patch à dacode permettant d'avoir un petit calendrier donnant accès aux anciennes dépêches. J'ai été ajouté dans le fichier AUTHORS et j'étais tellement fier qu'ensuite j'ai codé plein d'autres choses :-)

J'ai commencé à utiliser la version Cooker de la Mandrake à la fin de l'été 2001 quand j'ai eu l'ADSL et j'ai commencé à corriger/ajouter des packages peu de temps après. J'ai été embauché chez Mandrakesoft (maintenant Mandriva) fin septembre 2004 pour un emploi qui n'est pas lié à la création de la distribution (je suis dans l'équipe service). Je continue parallèlement à participer à la distribution principalement sur mon temps libre et je participe à d'autres projets.

Depuis que je suis employé, j'essaye de dissocier ma participation à linuxfr et Mandriva. J'ai déjà rédigé des dépêches sur le sujet, mais pas à la demande de mon employeur, et je n'en modère plus qui soient en rapport. Je reconnais qu'il m'arrive de donner des précisions ou mon avis sur certaines dépêches à d'autre modérateurs mais j'essaye d'éviter. Aujourd'hui on entend beaucoup de choses sur Mandriva auxquelles j'ai évité de répondre vu que je ne suis plus un simple contributeur mais aussi un employé de la société et que ma réponse pourrait être vue comme officielle. Cependant, vu tout ce que je lis, en particulier des choses complètement fausses, et les craintes exprimées, je pense qu'il serait bien que je donne mon point de vue sur l'évolution des relations entre Mandriva et la communauté.

1/ Concernant la relation entre l'entreprise et les contributeurs

Tout d'abord je tiens à préciser que je ne parlerai que des packageurs dans la mesure ou je n'ai quasiment jamais fait de traductions, pas parce que je les oublie. Si des traducteurs veulent parler de leur expérience je pense que ça serait pas mal aussi.
Quand j'ai commencé à contribuer la section contrib existait déjà et plusieurs contributeurs participaient déjà depuis un certain temps. La section main était par contre entièrement maintenu par les employés, un employé étant dédié à la gestion des contribs. Les contributeurs ont eu droit à une machine pour compiler leurs packages puis ensuite de toucher à des packages de Main (pas tous et cela n'a pas changé). Il y a maintenant quelques années, Mandriva a mis en place un nouveau cluster de 5 machines (plus une x86_64 depuis) et les contributeurs ont eu droit de l'utiliser comme les employés. Parallèlement, la proportions d'upload faits par des contributeurs n'a cessé de croître et les derniers chiffres que j'ai trouvé indiquent que début 2005 plus de 50% des packages étaient maintenus par des contributeurs externes.
Au cours de ces années, des tensions sont apparues à plusieurs reprises, que ce soit à cause du mode de fonctionnement ou pour des problèmes relationnels entres certains contributeurs et certains employés. Concernant le fonctionnement, le manque d'organisation et d'encadrement des contributeurs a son charme, et je pense que la rapidité à obtenir un compte et des droits d'upload ont participé à mon attachement à la distribution mais cela fait souvent perdre du temps et crée des frustrations. Pour ces problèmes un dialogue s'est entamé entre des contributeurs et des employés et je pense que les contributeurs s'attendent actuellement plutôt à des améliorations de leurs relations avec l'entreprise et moins songent à arrêter de contribuer maintenant qu'il y a un an.

2/ Concernant les rumeurs d'abandon de la distribution grand public au profit du marché des entreprises

La distribution a toujours été le coeur de tout ce qu'a fait Mandriva, les produits grand public ou entreprise étant des versions basées sur la distribution principale. Cette distribution ne risque pas d'être abandonné dans la mesure où il serait impossible de créer une distribution sans les contributeurs et les très nombreux testeurs. Dans le but de gagner un peu d'argent (et oui une boite qui n'a pas de rentrées d'argent aurait du mal à payer le salaire des développeurs) les activités de service et de support ont en effet été développées, et c'est d'ailleurs dans ce domaine que j'ai été embauché. Je pense que c'est une bonne chose pour plusieurs raisons :
- Les migrations dont tout le monde est si fier ici se font en général grâce à des contrats d'accompagnement ou d'adaptation de distrib du type de ceux que signe Mandriva
- Cela permet de faire financer des développement libres par des clients.
Toutes ces activités reposent sur notre maîtrise de notre distribution et n'existeraient pas sans elles.

A l'occasion des récents événements, il y a eu une réorganisation et je pense que cela a été positif. Avec l'augmentation de ces activités, les développeurs étaient de plus en plus sollicités pour répondre aux besoins des clients ou corriger les problèmes remontés par le support. La nouvelle organisation crée 2 pôles dans la société, la partie grand public ou des gens seront maintenant à plein temps sur cette distribution, et la partie corporate. Bien entendu tout les développements réalisés sur la distribution profiteront aux produits entreprise. Certaines personnes restent à cheval entre les 2 mais globalement il y a autant d'employés dans les 2 catégories. Cela devrait permettre à la fois d'avoir une distribution grand public dont le développement ne soit pas perturbé par les contraintes liées aux besoins des grands comptes et d'avoir des gens dédiés réalisant une version de la distribution répondant aux exigences et aux besoins de ces grands comptes.

3/ Concernant la contribution de Mandriva au libre

Mandriva ne contribue certainement pas autant que Red Hat ou Suse mais les moyens ne sont pas les mêmes. La plupart des développeurs contribuent ou gèrent des projets « externes » et cela depuis toujours et ce n'est pas près de changer. Les développeurs sont pour beaucoup là par passion et ne comptent pas leurs heures surtout avant une release. Si Mandriva ne participait plus au libre et voulait se contenter d'en profiter, la plupart des développeurs actuels partiraient (et moi aussi).

Tout ça pour dire que personnellement j'ai l'impression que la situation s'améliore même si paradoxalement tout les gens qui ne sont pas impliqués dans le développement de la distribution ont l'impression que ça se dégrade. Il y a eu beaucoup de bruit récemment suite au départ de Gael qui est le créateur de la distribution, mais je pense que tout le monde chez Mandriva a l'intention de continuer à suivre son idée de faire une distribution facile et agréable à utiliser, comme tout le monde l'a fait depuis de années avec enthousiasme. D'ailleurs dans toutes les discussions qui ont eu lieu ici je n'ai vu qu'un seul contributeur s'exprimer : https://linuxfr.org/~misc/ et il n'avait pas l'air très affecté par les changements actuels. De même sur les mailing list que fréquentent les gens concernés (maintainers, cooker) il y a eu peu de discussion à ce sujet et pas grand monde avait l'air intéressé.

Quand j'ai cherché du travail, je voulais travailler sur du logiciel libre, c'est vers Mandriva que je me suis tourné, je ne regrette pas ce choix et je ne pense pas le regretter prochainement.

Bon j'ai passé plus d'une heure à dire tout ce qui me passait par la tête au sujet de Mandriva et que je ne voyais personne dire, je vous laisse troller :)
  • # Pour appuyer les propos de Pascal

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    ne fois n'est pas coutûme, je me joins au journal de Pascal et je fais une entorse aux règles que je m'étais fixées. A savoir séparer le plus possible ma vie professionnelle et mes activités associatives.

    Je fais figure de débutante à côté de Pascal, ayant démarré dans l'Open Source il y a environ 5 ans. Arrivée dans ce petit monde un peu par hasard, j'y ai consacré de plus en plus de temps, au travers de Léa-Linux et dans pas mal d'associations. Un seul objectif : faire du prosélytisme pour le Libre mais aussi rendre la pareille aux gens qui ont eu la patience de m'apprendre une grande partie de ce que je sais aujourd'hui.

    Il y a 3 ans, j'ai fait partie des gens qui ont fondé une petite boite de service de support en logiciels Open Source, Edge-It. Un moyen pour moi d'allier une passion et un travail. Nous avons cotoyé fréquemment les salariés de Mandriva et de fil en aiguille, proposition nous a été faite d'un rachat. Ce rachat avait pour objectif de créer rapidement une cellule de support professionnel au sein de Mandriva. Nous avons apporté un portefeuille de clients et une organisation existante. Parmi les motivations qui nous ont fait accepté ce rachat, il y avait les principes qui guidaient la distribution : la volonté de respecter les principes de la GPL, de contribuer à rendre Linux accessible au plus grand nombre (grand public ou entreprises).

    Aujourd'hui après un an et demi d'intégration, ces principes sont toujours valables. Pour ma part je continue à contribuer dans la mesure de mes connaissances en maintenant un certain nombre de paquets. Je suis aujourd'hui responsable de la branche des produits Corporate chez Mandriva. Le principe de la GPL reste une constante dans cette gamme. Ils bénéficient des apports de la distribution grand public mais également nous faisons en sorte que des améliorations, des développements commandés par des clients soient réintégrés et profitent à la distribution grand public.

    Alors oui, c'est vrai que ce que ce que j'entends depuis quelques jours me dérange car beaucoup de ces commentaires constituent des contre-vérités et une dénégation du travail des développeurs salariés de Mandriva et des contributeurs. La communauté reste extrêmement active et continue à faire la force de la distribution. Pour ma part, je vais participer en tant que salariée de Mandriva à l'amélioration de son fonctionnement et des outils.

    Mandriva reste actif dans l'Open Source : participation à Linux Printing et au développement de Cups, participation au développement de KDE, outils pour faciliter la prise en main de Linux, mise à disposition de urpmi sur le CPAN, développeur participant activement à Perl 5.10...
    • [^] # Re: Pour appuyer les propos de Pascal

      Posté par . Évalué à 10.

      Pterjan a écrit : Cependant, vu tout ce que je lis, en particulier des choses complètement fausses, et les craintes exprimées, ...

      Leanne a écrit : Alors oui, c'est vrai que ce que ce que j'entends depuis quelques jours me dérange car beaucoup de ces commentaires constituent des contre-vérités et une dénégation du travail des développeurs salariés de Mandriva et des contributeurs.

      Je pense, à la vue de tout ce qui a été dit, que vous auriez pu préciser quels sont ces "commentaires constituent des contre-vérités" et ces "choses complètement fausses" : après tout, démonter une à un chaque "choses fausses" et "contre-vérité" ne peut être que bénéfique à Mandriva, sans vous porter préjudices puisqu'elle sont selon vous "fausses" et des "contre-vérités"

      « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

      • [^] # Re: Pour appuyer les propos de Pascal

        Posté par (page perso) . Évalué à -6.

        après tout, démonter une à un chaque "choses fausses" et "contre-vérité" ne peut être que bénéfique à Mandriva, sans vous porter préjudices puisqu'elle sont selon vous "fausses" et des "contre-vérités"

        Et dire que pendant ce temps, certains hurlent "Don't feed the Troll"...
        • [^] # Re: Pour appuyer les propos de Pascal

          Posté par . Évalué à 6.

          Non il ne s'agit pas de troll. Si j'avais voulu troller, le journal proposait de meilleures raisons. Au harsad, j'aurais pris la voie de la facilité que offre le journal :

          - J'aurais dit que l'intervention d'employés de chez Mandriva pour dire tout va bien/mieux à bord, croyez-y pose le problème du conflit d'intérêt car on crâche rarement sur la main qui nous nourrit ou on tire rarement dans la coque du bâteau sur lequel on navigue.

          - J'aurais rebondi sur la minimisation du départ de Gael Duval (co-créateur de Mandrake/Mandriva) par PTerjan alors que, quoiqu'il en soit, ça a touché pas mal la communauté pour laquelle Mandriva dit se battre et n'existerait pas sans elle.

          - Si j'aurai voulu être vraiment méchant, j'aurais même rappelé que l'emploi que PTerjan a été créé parce qu'un jour Gaël Duval (et son acolyte) a créé Mandrakesoft, et c'est ingrat de la part de Pterjan que de vouloir minimiser son départ.

          - Si j'avais voulu être réellement déguelasse, j'aurais fait pire (mieux ?). J'aurais sans hésiter dit que nous ne sommes pas dupes et que si Mandriva est obligée de passer par ses salariés pour reconquérir sur LinuxFr une image amochée, c'est que c'est pas très bon signe.

          Mais je n'ai écrit rien du fait que des employés de Mandriva viennent couler une larme de crocrodile-ça- mord sur LinuxFr. Soyons pragmatique : si quelques employés de Microsoft écrivaient que chez leur employeur, c'est bien, qu'il ne faut pas croire les méchants qui en disent du mal de leur employeur car ce sont des jaloux pas beau, combien de gens ici aurait critiqué l'initiative ? Et pourtant, si on regarde la situation financière de Microsoft et de Mandriva, Microsoft est largement plus crédible ...

          « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

          • [^] # Re: Pour appuyer les propos de Pascal

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.


            J'aurais rebondi sur la minimisation du départ de Gael Duval (co-créateur de Mandrake/Mandriva) par PTerjan alors que, quoiqu'il en soit, ça a touché pas mal la communauté pour laquelle Mandriva dit se battre et n'existerait pas sans elle.


            Sur la mailling list de cooker (la liste de développement de MandrivaLinux) PERSONNE n'a parlé du départ de Gaël, PERSONNE n'a abordé le sujet. Et pourtant cette liste rassemble des employés de Mandriva, mais aussi des contributeurs externes et des personnes qui souhaitent suivre l'évolution de la distrib ou qui rapportent régulièrement des BUG. Donc non, PTerjan n'a pas minimisé le départ de Gaël, c'est juste que ceux qui sont extérieur à toute implication dans la distrib qui en parlent autant. Malgré tout ça, Gaël a posté un message sur cooker pour son départ (c'est la première fois que je vois un message de sa part, ou presque), et ça n'a pas empêché ceux qui lui ont répondu de lui souhaité bonne chance pour la suite et son nouveau projet.

            La situation est que Gaël s'est fait viré, et les gens y ont tout de suite collé leurs préjugés (c'est les américains qui débarquent, c'est à cause des actionnaires, c'est la faute du patron qui veut se faire plus de fric...). Une personne de Mandriva pourra toujours donné son vis et être de bonne fois, il sera lui aussi catalogué comme mauvais (il a pactisé avec son patron).

            On veut tous un monde plus social, plus égalitaire, mais la réalité est que l'on n'y arrivera jamais tant que l'on essayera pas de comprendre le monde qui nous entoure et qu'on regardera le monde avec tout nos préjugés.
            • [^] # Re: Pour appuyer les propos de Pascal

              Posté par . Évalué à 3.

              Le fait que personne ne s'exprime sur le départ de Gaël Duval sur une liste regroupant beaucoup d'employés de Mandriva, c'est normal, ça risquerait : 1) d'échauffer les esprits 2) de voir l'arrivé de gens "anonymes" qui se lâchent 3) de polluer une liste qui n'est pas destinée à jouer aux pseudo-managers d'entrerpise. 4) de polluer une liste qui n'est pas destinée à servir de réglement de compte entre employés vis à vis de leur affinité.

              D'ailleurs, si j'étais moi-même chez Mandriva, je me garderais bien de donner mon opinion au sujet du départ de Gaël Duval. Mais de la même façon, j'éviterais d'avoir la maladresse de pointer que personne n'en a parlé pour insinuer que c'est un non-événement ... alors que la nouvelle a fait le tour du monde et a fait couler beaucoup d'encre.

              « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

              • [^] # Re: Pour appuyer les propos de Pascal

                Posté par (page perso) . Évalué à 9.

                pourtant le sujet à été abordé sur la liste confirmé et sur le forum du club. Deux lieux où "traînent" aussi les employés de Mandriva. C'est juste que dans ces 2 cas, on s'éloigne du développement de la distrib, ce sont de "simple" utilisateurs, des membres du club qui ont des recommandations et se servent du départ de Gaël comme défouloir. C'est un peu comme les manifs anti CPE. Va voir les étudiants et ils te parlent qu'ils veulent... plus de moyens. ça n'a rien a voir avec le CPE, mais ils expriment leur mécontentement général en utilisant l'opportunité que leur offre les manifs anti-CPE. Tout de suite l'évènement devient plus important que ce qu'il aurait du être. Sur le forum du club, j'ai vu des gens dire que c'était dégueulasse de virer Gaël, et ensuite continuer en disant qu'ils attendent toujours KDE 3.5.1, que il y a eu des problèmes avec la 2005LE... et qu'ils en ont marre et que c'est décidé ils ne renouvellent pas leur adhésion au club. Quand tu lis ces discourt, certes ils parlent de Gaël, mais surtout, ils mettent en avant un mécontentement général. Du coup les discussions s'éternisent et on exprime son mécontentement général en ayant des propos parfois démesurés,et en faisant passé leurs peurs comme des vérités (la boite est en train de passé dans les mains des ricains; de toute manière c'est à cause des actionnaires qui s'en mettent pleins les poches; ce n'est qu'une société capitaliste comme microsoft...).
            • [^] # Re: Pour appuyer les propos de Pascal

              Posté par . Évalué à 9.

              c'est tout à fait ce que j'ai remarqué (je = quelqu'un de l'extérieur), que ce sont pas les contributeurs qui crient au loup à propos du licenciement de Gael Duval (en oubiant les autres personnes licenciées d'ailleurs.... ). Même si une société n'a pas à commenter son turn over (comme il m'a été dit ;) ), Linux est un monde à part et les utilisateurs d'une distribution ont des rapports affectifs avec elle. Mandriva a clairement mal joué niveau communication à se propos à partir du moment de l'annonce des licencement en ne commentant pas du tout et a finalement donné des batons pour se faire battre.... et les contributeurs (et surtout les employés) s'étant mis un droit de réserve à ce propos, seul un son de cloche était disponible.

              On a pu voir le résultat de cette non-communication se diffuser progressivement sur les commentaires de news/dépèches, divers forums et mailings listes malgré tout, avec les "Mandriva ne va plus du tout penser aux utiliseur" "mandriva délaisse le club" 'Mandriva ne pense qu'aux entreprises" etc .. Sur la Mailing list Mandriva/Newbie, par exemple ça en parle dans un fil, très lourd, où ils en sont maintenant (après avoir dit qu'ils ne renouvelleront pas leur cotisation club) à discuter des autres distributions qu'ils vont/ont tester, des problèmes qu'ils rencontrent etc ... je ne comprend d'ailleurs pas pourquoi ils restent abonnés .... même phénomène apparemment sur le forum Mandriva (français, j'ai pas été voir en anglais).

              Pourtant en épluchant ce qui sort en ce moment (la One, le kiosk) et en arrivant à avoir l'opinion des contributeurs ça n'est pas ça qui en ressort, Mandriva ne se détourne pas des particuliers, et il a fallu attendre les commentaires dont Pascal donne le lien pour avoir un avis plus renseigné à ce propos, provenant d'un contributeur. Mandriva se tourne aussi vers les entreprises mais ça n'a rien de stupide dans tous les cas, ça peut faire des fonds vu qu'il ne faut pas se leurrer, l'argent est le nerf de la guerre et Mandriva ne vend pas son ame au diable en faisant ça, bien au contraire, car ça aide à diffuser linux quand on pense que les gens achetent ce qu'il connaissent, i.e. ce qu'ils utilisent au travail pour beaucoup.. donc de faire migrer des entreprises à Mandriva ne peut- être que bénéfique pour le Libre .

              Finalement, il est très dommage que pratiquement personne ne se soit exprimé là-dessus avant car je pense que beaucoup de mal a été fait et que Mandriva va avoir des difficultés à se relever de ce manque de confiance que lui portent un certain nombre de personnes qui la soutenait par le biais du club et se sont senties trahies par les récents évennements. Du beau gachis je trouve ....
          • [^] # Re: Pour appuyer les propos de Pascal

            Posté par . Évalué à 5.

            comme tu le dis très justement, et avec ironie : soyons objectif, si des salariés de microsoft disent que microsoft c' est bien, on ne peut pas écouter les gens externes qui disent que microsoft c' est moins bien qu' il n' y parait.
            alors je me joint au propose de peter et de anne, en tant que (très) simple contributeur, complètement extérieur à la socièté et ne possédant même pas d' action. Je n' ai aucun intérêt particulier ou professionnel, donc : j' ai certes été un peu inquiet, mais en mai/juin 2005 et septembre/octobre, à la vue de départs de certains (gros) contributeurs externes. Mais je ne suis plus inquiet du tout aujourdhui. La relève est assuré et il s' agissait de mouvements normaux au sein de la communauté globale open-source-gnu-gpl. Le départ de gael n' y change rien. Je renouvelle totalement ma confiance en l' avenir de la distributions mandriva, à son écoute de et à son ouverture vers la communauté. Les interventions de peter et de anne sont très claires dès le départ, en précisant le cadre, ce qui met d' entrée ton intervention hors-propos. Néanmoins j' espère que d' autres personnes viendront renforcer ici afin de pointer l' absence de justification de ton post. De plus, il est compréhensible, devant l' agressivité parfois, l' absence de renseignements souvents, et les mélanges fait par ignorance, que ces propos aient été particlièrement blessant à l' égard des salariés de mandrake/mandriva oeuvrant pour le logiciel libre toujours globalement, mais aussi pour les nombreux contributeurs impliqués à tout les niveaux dans les projets.
            je terminerai par un phrase, prise sur la mailing list cooker : "I am sure this community will continue to trust principles of openess, transparency, freedom and justice and not to the cult of personalilty"
          • [^] # Re: Pour appuyer les propos de Pascal

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Tu as oublié l'argument:
            - De toute façon vous avez des actions Mandriva donc c'est normal que vous essayez de calmer l'histoire...
    • [^] # Et bien appuyer

      Posté par . Évalué à 1.

      Anne, c'est bien de créer son entreprise. Formidable. Il en faut beaucoup.
      Mais en matière de Libre, je pense qu'on arrive à un point où on est très content pour ceux qui arrivent à monter leur affaire avec le Libre, mais où l'autosatisfaction des linuxiens va commencer à ne plus satisfaire l'utilisateur de base.
      Il est peut-être temps que les linuxiens sortent un peu de leur petit monde, gagnent en maturité et cessent de donner tantôt des leçons d'informatique comme de morale, tantôt des leçons d'économie comme des leçons de sainteté, pour au bout du compte, réclamer du soutien parce qu'ils n'arrivent pas à gérer leur entreprise, ou sortir un produit grand public abouti, ou même défendre leur propre liberté de développeurs devant le parlement européen.
      C'est dire si le citoyen de base peut avoir des raisons de douter de leur capacité à défendre ses droits d'utilisateur de base...

      On est sûr maintenant que le Libre est viable techniquement et économiquement.
      Tous les acteurs ont-ils les compétences pour participer à l'élaboration d'un Libre "grand public".
      Si oui, veulent-ils les apporter à son organisation?
      Si oui, sont-ils aptes (ou prêts) à comprendre qu'ils n'ont pas à penser pour tous (on a déjà MS pour ça)?

      Alors, tu expliques que ton monde est parfait.
      L'écho complaisant qui t'est renvoyé vient peut-être de trop près pour te donner une idée des vrais espaces.
      Tout est parfait? Je suis content pour toi. Mais, nous le dis-tu pour que nous pensions que tout est parfait pour nous aussi ?
      Eh bien non... Pour l'utilisateur lambda, tout n'est pas parfait, et ce n'est pas forcement parce que c'est un imbécile qui ne comprend rien.
      Ceci dit, ton réalisme incite au pragmatisme : Entre Thales, Red Hat et Mandriva, qui fait quoi, pour qui et avec quels financements?
  • # Ah bravo...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Posté par Pascal Terjan (page perso, envoyer un message privé) le mercredi 22 mars à 00:11

    Rhooo... Encore un qui poste pendant ses heures de travail...

    Je vais de ce pas te dénoncer à ton Chef... /o\
    • [^] # Re: Ah bravo...

      Posté par . Évalué à 3.

      Naaaaan fais pas ça...

      Apres il va se faire virer et ça va encore faire plein de post demago ici...!! :p
  • # Bancilhon in french

    Posté par . Évalué à 1.

    L'interview du DG de Mandriva sur le virage licenciment de G. Duval et la politique de Mandriva apparaît en Français sur le site de Mandriva
    http://club.mandriva.com/xwiki/bin/Main/interview-fbancilhon(...)
    • [^] # Ce Bancihon est fort !

      Posté par . Évalué à 10.

      Enfin, c'est ce qu'il veut faire croire en tout cas.
      Gael n'a pas été viré. Ce terme implique qu'il aurait commis une erreur, ce qui n'est pas le cas. Il a été licencié.


      Puisqu'il y a des salariés de Mandriva qui trainent ici, il faudra expliquer à ce brave homme qui veut donner un sens précis à chaque terme,
      que "viré" est un terme familier qui correspond à "licencié", et que l'on peut être licencié pour faute (grave, réelle et sérieuse,...).

      J'ai continué à lire et je tombe sur :
      la plupart du temps pour contraindre l'employeur à leur verser une somme en plus des indemnités de licenciement "habituelles"

      Bouh ! Vilains salariés qui demandent l'application du droit !

      C'est beau, c'est clair, c'est franc, et ça pue...
      • [^] # Re: Ce Bancihon est fort !

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.


        Puisqu'il y a des salariés de Mandriva qui traînent ici, il faudra expliquer à ce brave homme qui veut donner un sens précis à chaque terme,
        que "viré" est un terme familier qui correspond à "licencié", et que l'on peut être licencié pour faute (grave, réelle et sérieuse,...).


        Il faut savoir que l'interview à été réalisé en Anglais et que le terme employé pour le départ de Gaël n'est pas facile à traduire

        Bouh ! Vilains salariés qui demandent l'application du droit !

        Suite, ça ce que j'ai dit plus haut, l'interview s'adresse à des anglophones qui ne connaissent donc pas forcément le code du travail français.
        • [^] # Re: Ce Bancihon est fort !

          Posté par . Évalué à 3.

          le terme employé pour le départ de Gaël n'est pas facile à traduire


          Ni à justifier visiblement :-)

          l'interview s'adresse à des anglophones qui ne connaissent donc pas forcément le code du travail français.


          Cela n'autorise pas à dire n'importe quoi...
          • [^] # Re: Ce Bancihon est fort !

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            quand tu vas au prud'homme, c'est bien pour contraindre ton ancien employeur à te verser une somme plus importante que celle que tu as eu. C'est comme dans un couple, au début c'est le grand amour, et puis quand ils divorcent, les deux veulent absolument faire payé l'autre. ça s'appel une rupture.

            En français la phrase à une connotation péjorative à cause du terme "contraindre", ça peut donner l'impression qu'il a du dégout de ce que fait Gaël mais techniquement le mot est bien employé. Moi ça ne me dérange pas, je sais ce qu'il veut dire, mais je comprend que toi et d'autres aient pu être "choqué" par cette formule. Mais bon, c'est tout le problème du sens que l'on accorde aux mots, tout dépend de notre éducation et de notre expérience personnelle (d'ailleur si on accordait tous le même sens aux mots, il n'y aurai plus de philosophes : ça serai peut être une bonne chose :-) ).
            • [^] # Re: Ce Bancihon est fort !

              Posté par . Évalué à 3.

              quand tu vas au prud'homme, c'est bien pour contraindre ton ancien employeur à te verser une somme plus importante que celle que tu as eu.


              Non ! C'est parce que j'estime qu'il y a eut faute de l'employeur concernant le motif du licenciement ou la façon dont le licenciement a été effectué.

              mais je comprend que toi et d'autres aient pu être "choqué" par cette formule.
              Merci :-)
              • [^] # Re: Ce Bancihon est fort !

                Posté par (page perso) . Évalué à 10.


                Non ! C'est parce que j'estime qu'il y a eut faute de l'employeur concernant le motif du licenciement ou la façon dont le licenciement a été effectué.


                Soyons clair, si on allait au prud'homme juste pour montrer que l'employeur à abusé de son pouvoir et sans en retirer un avantage financier, il y aurai moins de monde a envoyer leur ancien employeur au prud'homme. On a tous en tête un exemple d'un mec bien qui s'est fait viré de son boulot abusivement par son employeur et qui ensuite l'envoi aux prud'homme, mais on a aussi tous en tête l'exemple d'un mec qu'en foutait pas une à son boulot, qui se fait viré logiquement et qui va quand même aux prud'homme. Même si elle est justifiée, la finalité de cette démarche est de récupérer de l'argent (je connais pas beaucoup de monde qui ai redistribué l'argent récupéré aux prud'hommes à des associations caritatives).
                • [^] # Re: Ce Bancihon est fort !

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Soyons clair, si on allait au prud'homme juste pour montrer que l'employeur à abusé de son pouvoir et sans en retirer un avantage financier, il y aurai moins de monde a envoyer leur ancien employeur au prud'homme.


                  Evidemment...

                  On a tous en tête un exemple d'un mec bien qui s'est fait viré de son boulot abusivement par son employeur et qui ensuite l'envoi aux prud'homme


                  On est d'accord...

                  mais on a aussi tous en tête l'exemple d'un mec qu'en foutait pas une à son boulot, qui se fait viré logiquement et qui va quand même aux prud'homme.


                  On est d'accord aussi... :-)

                  Mais ce que je critique c'est que les entreprises en général et le DG de Mandriva dans le cas présent, ont tendance à faire croire que c'est le deuxième cas qui est le plus fréquent.
                  Que les pauvres entreprises sont harcelés par les vilains employés licenciés... toujours licenciés à juste titre donc...
        • [^] # Re: Ce Bancihon est fort !

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          > Il faut savoir que l'interview à été réalisé en Anglais et que le terme employé pour le départ de Gaël n'est pas facile à traduire

          Certes, mais comme Sir Bancilhon ne daigne pas s'expliquer en francais, on est bien obliger de faire avec les aléas d'interprétation d'une traduction de texte. Pour une société française c'est un comble.

          Bancilhon est le DG d'une société, c'est son comportement qui forge l'image de la société. Actuellement je trouve son comportement hautain, ses justifications surprenantes et indignes. J'ai peur sur l'avenir de Mandrivasoft.

          Quand j'entends dire que la Mandrake est proche de ces utilisateurs, je me demande bien desquels.
          En tout cas, moi je ne me sens plus du tout proche de Mandriva, et je saurais étouffer mon chauvinisme latent dans mes prochains choix de distributions.
      • [^] # Re: Ce Bancihon est fort !

        Posté par . Évalué à 2.

        Tu as oublié la cause licenciement économique, qui je pense est celle invoquée ici.

        Lorsque plus de 10 licenciements économiques sont faits, l'employeur doit mettre en oeuvre un "plan social".

        Le licenciement économique est très encadré par la loi : l'employeur doit établir une liste de postes (PAS de personnes) à supprimer ainsi que des critères pour choisir les personnes de manière (plus ou moins) objective. Une fois que l'inspection du travail a accepté ces critères les licenciements peuvent avoir lieu. Le plan social prévoit une cellule de reclassement, des indemnités supplémentaires dont les planchés sont fixés par la convention collective.

        Ainsi pour un jeune, la convention doit dire qu'il faut 3-4 mois de salaire (environ). Ainsi 5 mois de salaire représente pour un jeune les 3-4 mois de pré-avis + indemnités + le solde de tout comptes (les congés qui traînent).

        Les negociations peuvent amener à décrocher plus. En effet, faire un plan social sans faille juridique est quasi-impossible en France. Du coup, les représentants des employés négocient souvent un supplément et s'engagent implicitement à ne pas poursuivre l'employeur.

        Quand on sait pas, on la ferme, hein :)
        • [^] # Re: Ce Bancihon est fort !

          Posté par . Évalué à 3.

          Tu as oublié la cause licenciement économique, qui je pense est celle invoquée ici.
          je n'ai pas dit le contraire :)
          je notais simplement la facilité qu'avait le DG a jouer sur les mots viré/licencié.
          ou fired/laid off pour l'entrevue en anglais.
          pour lui, t'es "viré" quand t'as fait une faute et "licencié" quand ce n'est pas le cas.
          ma précision était : on peut être "licencié" pour "faute".
          c'est tout.

          Quand on sait pas, on la ferme, hein :)
          Quand on extrapole aussi ;)
      • [^] # Re: Ce Bancihon est fort !

        Posté par . Évalué à 2.

        la traduction est valide. Il ne faudrait pas confondre les sous-entendus des termes anglophones avec les sous-entendus des termes francophones.
        j' en profite pour dire mon "Big Respect" à tout les contributeurs traducteurs.

        en ce qui concerne la parole, très malheureuse à mon goût, du "patron" de mandriva sur le droit français, je ne peux qu' exprimer ma révulsation devant cet américanisation des termes employés, qui semble dénigrer les combats syndicaux qui ont été nécessaires pour construire notre socièté. combats toujours d' actualité. Mais, toujours simple contributeur, je fais -à priori- confiance dans le talent de cette personne pour diriger la voila financière de mandriva. Enfin, il est parfaitement injuste de prendre une seule parole, extraite d' un texte, d' une seule personne, pour essayer de justifier une politique générale, en fait tenter de justifier son animosité personnelle à l' égard d' une distribution gpl.
        • [^] # Re: Ce Bancihon est fort !

          Posté par . Évalué à 1.

          excusez des fautes non-corrigées, défaut de la frappe au kilomètre et de le flemme de relecture : 1)révulsion 2)j' ai confiance dans le talent 3)la voile financière.
  • # Ah Mandrake

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Mandrake, ma premiere distrib, que j'ai gardé quand meme de 2000 à 2004 sur mes pc. Meme si je peux lui faire des reproches techniques, ca reste quand meme la distribution à mon avis la mieux adaptée aux débutants: de bons outils de conf et surtout une base de logiciels installable énorme! Certe il y'a moins de package que sous Debian mais pour une utilisation "Desktop" de Linux, Mandrake offre bien plus de logiciels.

    Niveau participation au developpement, je tiens aussi à confirmer ce que dis Pascal. J'ai rencontré des contributeurs Mandrake aux RMLL à Metz, c'est la que j'ai fait mon premier rpm. Quelques semaines plus tard, je pouvais uploader des packages dans contrib. J'ai meme pu travailler sur des packages en main: amaroK et libgnet2 si mes souvenirs sont bons. Le channel irc de freenode est aussi un endroit important pour avoir de l'aide afin de faire des packages pas trop crades :)

    Pourquoi j'ai arreter d'utiliser Mandrake, une seul raison, des le moment ou j'ai commencé à contribuer, je suis passé en cooker, et je n'ai qu'une seul machine chez moi. Probleme, cooker est souvent cassé et ca a fini par ma prendre la tete (j'exagere, il y'a d'autres raison d'ordre personnel) et j'ai fini par aller voir ailleur et donc par arreter de contribuer. Parfois je le regrette, car je ne trouve aucune distrib avec un processus de developpement aussi ouvert que celui de Mandrake.

    Bref, bonne continuation à tous les developpeurs/contributeurs.

    ps: nan, désolé, j'arrive pas à dire mandriva :p
    • [^] # Re: Ah Mandrake

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Sans troller ni rien, j'entend toujours dire que Debian a plus de paquets que Mandriva, tu peux me donner un ou deux exemples ? Ou alors veux-tu dire que Debian est plus à jour que Mandriva (encore faut-il savoir quelle version comparer) ? (Je répète que ce n'est pas un troll, je voudrais juste des faits :D)
      • [^] # Re: Ah Mandrake

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Moi je suis sous mandriva depuis longtemps et je ne pense pas changer de distrib. Je soutiens contre vents et marées "le seul OS européen" qui plus est orienté final user.

        Mais je reconnais que par exemple, je peste de ne pas encore avoir KDE3.5 sans devoir faire une manip compliquée (merci quand même à SoS, mais comme j'ai peur de tout casser, je suis resté en KDE3.4)
      • [^] # Re: Ah Mandrake

        Posté par . Évalué à 2.

        C'est en général au nombre de paquets qu'on fait référence.
        D'apres [1], Mandriva PowerPack2006, contient plus de 4500 applications, je ne sais pas a quoi ca correspond précisémment . Si quelqu'un a des infos plus précises, merci de compléter.

        Avec Debian, 2 tests rapides ( grep "^Package:" Sources |wc -l )me donnent 8729 paquets source dans Sarge, et 9810 dans unstable.

        [1] http://wwwnew.mandriva.com/en/individuals/products/2006compa(...)
        • [^] # Re: Ah Mandrake

          Posté par . Évalué à 4.

          Ca c'est ce qu'il y a dans les cds. Si tu prends tous les repository, il y en a plus.

          Cf http://qa.mandriva.com/twiki/bin/view/Main/ReleasesHistory

          Mais, c'est le nombres de paquets, donc après ça dépend de la façon de découper les logiciels en paquets.
          C'est 12 000 pour le 2006 en i586.
        • [^] # Re: Ah Mandrake

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Sous Gentoo x86, dans le repertoire /usr/portage la commande
          ls -l *-*/ |grep ^drwx |wc -l
          me donne
          10777

          ce qui doit etre a peut pres le nombre de packet donc pour cette architecture. (qu'il soient en x86, ~x86, M ou ~M) ou pour portage (hors paquet virtuels et peut etre cvs)
          • [^] # Re: Ah Mandrake

            Posté par . Évalué à 3.

            > Sous Gentoo x86, dans le repertoire /usr/portage la commande
            > ls -l *-*/ |grep ^drwx |wc -l
            > me donne
            > 10777

            Pour une comparaison plus fidèle, il ne faut pas oublier de distinguer les SLOTs, parceque sinon tu comptes un seul paquet "GTK+" pour Gentoo là où tu en compte deux pour Debian :
            https://www.linuxfr.org/comments/593901,1.html
            Mais je ne retrouve plus le script que j'avais fais à l'époque de ce commentaire, donc je ne peux pas te donner des chiffres à jours. Enfin bon, ça changeait pas fondamentalement les ordres de grandeurs non plus hein...
            • [^] # Re: Ah Mandrake

              Posté par . Évalué à 2.

              Juste pour le fun et pour completer :
              Packages source dans main : 9787 (ca a baissé)
              Packages source dans contrib : 157
              Packages source dans non-free : 194

              Soit un total de 10161. On peut s'attendre a ce que ca augmente sensiblement en fin de semaine avec l'arrivée de Xorg modulaire...
              • [^] # Re: Ah Mandrake

                Posté par . Évalué à 2.

                T'as fait comment pour compter ?

                Parceque moi tout ce que j'ai trouvé c'est lister les répertoires "2006.0/SRPMS/*" d'un mirroir quelconque, et ça fait :
                - 2047 pour "main"
                - 4934 pour "contrib"
                - 305 pour "jpackages" (que je sais même pas ce que c'est tiens...)

                C'est très différent de tes chiffres, donc c'est quoi le truc ?
                • [^] # Re: Ah Mandrake

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Erf, si je me gourrais pas de distribution, j'aurais plus de chance de retomber sur tes pieds... :)

                  Déso pour ces deux posts vraiment inutiles.
      • [^] # Re: Ah Mandrake

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        La Debian testing fait en ce moment 16 CDs, et elle grandit continuellement. Ça fait un paquet de softs, c'est évident. Après, la question n'est pas tellement de savoir quel volume de donnée ou quel nombre de paquet a quelle distrib, c'est plutôt est-ce que les paquets que tu veux sont dans la distrib. Sous Debian par exemple, les gens qui voulaient avoir X.org ont du attendre un moment, alors que sous d'autres distribs avec moins de paquets, il était là depuis longtemps.

        De mon expérience, Debian a toujours eu 99% des paquets dont j'avais besoin, mais ça ne veut pas dire que ça sera le cas pour d'autres personnes.
        • [^] # Re: Ah Mandrake

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Bah euh... Mandriva, dans ses 7 CD, tu n'as à peu près que la moitié des paquetages dispo dans les repositories main et contrib, donc c'est grosso-modo la même chose.

          Non, mais ce que je demandais c'est UN ou DEUX exemples de logiciel dispo pour Debian qui ne sont pas dispo pour Mandriva (en comparant les versions instables des deux distros, par exemple). Le comparaisons de masse ne donneront rien.
          • [^] # Re: Ah Mandrake

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Ca fait un moment que j'ai pas touché à Mandriva, mais la dernière fois, y'avait vachement moins que ça ! (3 CDs de mémoire).

            Pour un exemple, je vais me faire une pub ehontée : Xtla est dans Debian, Gentoo, Universe de Ubuntu, FreeBSD, mais pas à ma connaissance dans Mandriva.
            • [^] # Re: Ah Mandrake

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Il y a 3 CD comme iso mais il y a depuis des années beaucoup de rpm sur les miroirs qui ne tiennent pas sur les CD.
              $ ls -d /mnt/disk/mirrors/Mandrakelinux/devel/cooker/i586/media/* | grep -v _ | xargs du -sh
              7.8G    /mnt/disk/mirrors/Mandrakelinux/devel/cooker/i586/media/contrib/
              4.3G    /mnt/disk/mirrors/Mandrakelinux/devel/cooker/i586/media/main/
              
              Concernant Xtla il n'est en effet pas disponible mais bon ca tombe bien faut que je me mette à arch pour un projet là. Je vais regarder ça.
              • [^] # Re: Ah Mandrake

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Oui : les 7 CD, c'est dans l'édition en boîte ou club. Dans la version free il y en a 3. Mais comme le dit pterjan, cela ne représente qu'une partie de ce qui est dispo, de toute façon.
  • # Contributeurs - traducteurs

    Posté par . Évalué à 10.

    Bonjour,

    Je fais parti de l'équipe de traduction en français et pour le moment je dirais qu'on est assez bien loti.
    Nous avons un wiki à disposition, un accès au cvs (sur demande) pour commiter les fichiers traduits.
    Mandriva ne nous oublie pas en nous gratifiant d'un peitt petit geste fort sympathique (accès club). Petit geste pour eux mais qui dénote bien une considération pour les contributeurs.

    Je ne pense pas que les changements intervenus récemment vont profondement changer les choses. Mandriva à conscience de l'implication des contributeurs et du travail effectué.
    Comme disent les sages : wait and see.
    La plupart de ceux qui crient au scandale ont encore une distribution "free" à disposition il me semble...
  • # C'est la faute aux actionnaires ...

    Posté par . Évalué à 10.

    Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis un ami de Frederic Bastok et a ce titre il m'a demandé d'investir dans Mandrakesoft tout debut 1999, alors que la boite avait 6 mois et deja brulé son capital initial. Je suis aussi Co-Fondateur de Parinux.
    Je suis toujours actionnaire aujourd'hui, avec une part que l'on peut considerer negligeable sans etre ridicule.

    La société a effectivement été crée par 3 personnes (Gael, Fred et Jacques) mais relativement vite, de gros investisseurs (plus gros que moi) ont conditionné leur entrée au capital à la nomination d'un directeur "digne de ce nom", pas un petit jeune sortant de l'ecole. Ca a créé l'episode "tout ELearning" des années 2000-2002.
    Depuis l'arrivée du nouveau DG, la situation s'est stabilisée avec même quelques bonnes opérations et de bons trimestres, mais trop peu.

    Que faire alors dans cette situation. Pour qu'une boite survive, il faut que le cashflow soit positif tout de même. Il faut trouver des secteurs rentables sur lesquels il est possible de se positionner sans jeter la totalité de l'existant. Dans ces moments la, certains projets et certaines personnes deviennent des poids morts pour l'entreprise. Je comprend donc tout a fait que le POSTE de Gael soit supprimé. La ou j'ai un peu plus de difficultées a comprendre, c'est pourquoi il ne lui a pas été proposé un autre poste dans la nouvelle organisation, eu egard aux sevices rendus depuis de nombreuses années.

    Je finirais en rappelant la chaine de pouvoir de l'entreprise: les actionnaires votent pour un conseil d'administration, qui nomme des directeurs, directeurs generaux, PDG, vice presidents ......, qui eux même prennent les rennes de la conduite generale de l'entreprise.
    Si vous aimez cette distrubution et cette sociéte, c'est simple et ca coute pas cher, l'action est a 4.00 EUR au cours d'hier. Ensuite groupez vous pour elire un CA conforme a vos vues. Il y a 5 593 405 actions sur le marché, et les 9 plus gros actionnaires controlent juste un peu plus de 50%.

    Comme disent les anglos saxons: "Put your money where your mouth is".
    • [^] # Re: C'est la faute aux actionnaires ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.


      Si vous aimez cette distrubution et cette sociéte, c'est simple et ca coute pas cher, l'action est a 4.00 EUR au cours d'hier.


      J'ai toujours souhaité me tenir à l'écart de la bourse et des marchés financiers en général mais j'avoue que je ferais bien une exception pour Mandriva.

      Quelqu'un peut-il me dire comment acheter des actions sans que les 'frais de garde' (je crois que c'est comme ça qu'on dit) me coûtent trop chers et sans que mon banquier s'engraisse avec ?
      • [^] # Re: C'est la faute aux actionnaires ...

        Posté par . Évalué à 4.

        Quelqu'un peut-il me dire comment acheter des actions sans que les 'frais de garde' (je crois que c'est comme ça qu'on dit) me coûtent trop chers et sans que mon banquier s'engraisse avec ?


        Grâce à la compétition des courtiers en ligne (et à la mondialisation des banquiers carnassiers :-P ) les prix des transactions ont beaucoup baissé et certains courtiers en ligne ne facturent plus ni droits de garde, ni abonnement forfaitaire. Je ne souhaite pas faire de pub, mais ça se trouve très facilement. Tu peux aussi lire les comparatifs des journaux financiers.

        Au pire, tu peux commencer par google : http://www.google.fr/search?q=courtiers+%22sans+droits+de+ga(...)

        En fait, les frais principaux sont, outre les droits de garde et frais d'abonnement forfaitaires, le coût des transactions (pour passer et exécuter un ordre de bourse)
  • # Avis de traducteur

    Posté par . Évalué à 7.

    'lut,

    Concernant le point 1 de Pascal, je rejoins les propos de kournikola. Comme lui, je contribue à la traduction de la Mandriva et je suis moi aussi satisfait du respect qu'a Mandriva pour les traducteurs et de sa manière de nous remercier.

    J'ai mis le doigt dans linux au moment ou Mandrake sortait la 5.2 et je lui suis resté fidèle depuis tout en testant par-ci par-là, les autres distrib, pour la culture générale. Je suis donc toujours triste de voir un promoteur de Linux comme Mandiva en difficulté, tant pour l'impact sur les gens qui y travaillent que pour les flèches empoisonnées qui ne manquent pas de fuser vers le pingouin, le modèle économique linux, etc. L'association linux-licenciement fait toujours mal.
    Cependant, je me garderai bien de porter un jugement sur le bien fondé de telle ou telle mesure mise en place pour redresser la barre : je ne connais pas le contexte, je ne sais pas si telle ou telle personne bosse bien ou pas et si elle mérite ce qui lui arrive. Ca m'énerve que certains en profitent pour annoncer qu'ils vont boycotter Mandriva parce qu'ils trouvent injuste ce qui arrive à une personne en particulier. Dans ces moments pas faciles, la vérité est la somme de toutes les vérités et il faut savoir prendre du recul.

    Sur le point 2 de Pascal, je comprends complètement que Mandriva ait besoin de confirmer sa stratégie d'implantation dans les entreprises, indispensable à mon sens pour envisager un avenir. La solution est-elle de créer 2 pôles ? Je ne sais pas pas, encore une fois je ne connais pas assez le contexte, mais il ne faut pas que ces 2 pôles soient étanches et il me semble important que leurs productions respectives sachent profiter de l'expérience de l'autre.

    Ce que je sais par contre, c'est que derrière tout ça il y a une bande de passionnés, sur #mandrivafr ou sur les listes de diffusion Mandriva, qui prennent sur leurs journées, leurs soirées, leurs week-end et même leurs vacances pour répondre, patiemment, à des newbies voire même des boulets ! Et ça, moi, ça me plait. Ca et les efforts de Mandriva pour rendre le desktop linux accessible à l'utilisateur vulgaris ne me laissent pas de doute quant à la contribution de Mandriva au monde du Libre.

    A+
    Berthy
    • [^] # Re: Avis de traducteur

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Salut,

      j'ai posté mes avis au tout début de cette histoire, moins après parce que je trouvais que cette affaire se transformait en bataille rangée entre les camps "POUR" et "CONTRE". Et ça me fait perso chier d'intervenir dans une telle ambiance. D'autant plus que pour moi ce n'était pas du tout le propos du problème.

      Apparemment j'ai l'impression que les contributeurs ou autres employés croient qu'on leur enlève de leur mérite et de leur contribution... Or c'est évidemment pas le cas. Et je suis d'ailleurs étonné que personne leur ait dit. Tout ce que des gens comme moi disent, c'est qu'il faut aussi reconnaître la contribution énorme de Duval (ben wé, sans lui pas de Mandriva! lol). L'air de rien, il est pas seulement cofondateur de Mandrakesoft puis Mandriva, il est aussi créateur de la distribution originelle (à partir d'une Red-Hat, mais c'est ça la beauté du Libre). Mais ça n'enlève en rien du mérite aux autres contributeurs depuis.
      Et pr moi, quoiqu'on dise, un créateur a tout de même un statut assez spécial. C'est très dur de démarrer un projet, et de le mener jusqu'à un premier point où c'est utilisable, et dc où ça attire du monde. En fait, c'est très dur d'être le tout premier, d'être pas connu, et d'avoir une personnalité suffisante quand même pour fédérer des gens autour de ton projet qui n'est rien au départ. Evidemment, ça n'enlève rien au mérite de tous les autres qui sont arrivés après. Peut-être même que ces autres ont fait énormément, voire plus pour la distri (si toutefois ce genre de chose est quantifiable, ce qui me paraît bien difficile). Mais n'êtes-vous pas tout de même d'accord pour accorder aux créateurs des projets Libres un mérite particulier, et ne pensez-vous pas qu'ils ont fait une contribution énorme au Libre, et ce même s'ils sont peut-être moins compétents au final que d'autres contributeurs qui sont venus se greffer après? Ils ont pris des risques (car c'est toujours plus facile d'arriver après sur un projet qui marche bien et qu'on sait qu'il ne va pas disparaître dans les abîmes du net, que de démarrer un projet, passer bcp de son temps perso pour cela, sans rémunération au moins au départ, et sans savoir si ça aboutira, et si qqun trouvera ça bien, et utilisera, et en se disant qu'il se peut que le projet disparaisse peu après sans que personne s'en soit rendu compte, ni vous remercie). Quand on crée un projet Libre, y a presque une part d'abnégation, je trouve. On met son projet avant soi. Pour moi, ces initiateurs de grands projets, qu'ils soient aussi célèbres que Linus, Stallman, ou d'autres moins célèbres comme Duval, même si on peut à diverses occasions leur reprocher beaucoup, mérite quand même notre considération pour ce qu'ils font et ont fait. Or cela passe par ne pas être viré comme ça, à moins de raison très solide (par ex, s'ils font vraiment de la grosse merde assimilable à de l'auto-sabordage).

      Le vrai truc qui me gêne, c'est que certains contributeurs ou employé ont clairement dénigré l'importance de la contribution de Duval. En gros, leur argument, c'est que pr eux Duval, une idée c'est facile à avoir (moi, je suis déjà pas tellement d'accord, parce que là on parle pas juste d'une idée, mais surtout d'une bonne idée, bien construite, et ensuite mise en oeuvre surtout, dc y a pas eu que l'idée, y aussi eu sa réalisation derrière), et qu'il glande plus rien maintenant. Ca j'en sais rien, mais bon même si c'était vraiment le cas (et j'en doute qd même, c'est son bébé Mandriva), ben rien que du fait de son statut de créateur, on peut pas lui retirer le fait qu'il est un contributeur majeur pour moi. Donc dénigrer son importance énormissime pr le projet, je trouve ça trop gros.

      Et pis c'est vrai aussi que j'ai trouvé l'intervention du PDG assez hallucinante. Un point sur lequel bcp de gens ont sauté ici aussi d'ailleurs, tout comme moi, c'est qd il commence son communiqué en précisant que Duval n'a pas été viré... il a été licencié! Pour moi, ces 2 mots ont qd même même signification, dc j'ai une première impression qu'on se fout de ma gueule dès le départ, en essayant maladroitement de jouer sur les mots.

      Pour moi donc, c'est surtout une question de principe. Je trouvais ça naturel jusque là. Pour moi, tant qu'il avait l'envie de contribuer en tant que salarié à la distrib qu'il avait fait naître (et donc dont il a créé tous les emplois par effet boule de neige), je trouvais naturel qu'il garde sa place. Je rejoins en ce sens l'avis de Thomas Pedoussaut (http://linuxfr.org/comments/694433.html#694433) que je trouve tout à fait sensé. Si vraiment son job était considéré comme non primordial par la boîte (du moins de manière économique), ben au moins il aurait fallu lui proposer un autre job, comme il a d'ailleurs été fait pour Jacques le Marois ( http://zdnet.fr/actualites/informatique/0,39040745,39331218,(...) ) d'ailleurs dans le même plan apparemment. Peut-être n'était-il pas le plus compétent ds son job actuel, mais qu'on me fasse pas croire qu'il y a pas une place où il peut être très compétent dans l'entreprise Mandriva. Quelqu'un qui est à l'origine d'un projet qui en arrive là ne peut pas être un idiot ou incompétent total (et il n'en donne d'ailleurs vraiment pas l'air quand on lit ses écrits en plus!).

      Bon sinon je faisais partie de ces personnes qui t'énervent Berthy, ceux qui ont dit qu'ils vont boycotter Mandriva. Comme je dis, je le fais par principe. Cependant entre le moment où j'ai dit ça pour la première fois et maintenant, mon avis s'est radouci, et même si pour ma part, je vais arrêter d'utiliser Mandriva en tant que distrib principale, et retourner à un ancien amour, la Gentoo, je vais probablement continuer à la garder de côté (peut-être sur une autre partition par ex), la suivre, et même à la conseiller. En effet, admettons le, Mandriva reste pour moi une excellente distribution pour le grand public, de qualité, et très sympathique. En plus, en cherchant récemment (suite à cette affaire) une autre distri grand public, j'en ai trouvé peu dt les principes techniques ou philosophiques m'ont vraiment plu (je vais peut-être quand même tester à fond la Ubuntu, même si des points me dérangent). Je ne suis perso pas un grand contributeur de Mandriva (du moins pas dans votre sens). Mais néanmoins, mon amour du Libre fait que j'ai passé beaucoup beaucoup de temps (et encore régulièrement d'ailleurs) à aider des amis (dont j'ai fait passé plusieurs d'entre eux sous GNU/Linux, l'utilisant dorénavant en OS principale, voire unique), à expliquer des choses, donner des conseils, montrer et aider à configurer, etc. etc. Un de mes plaisirs reste d'ailleurs de passer parfois sur des forums pour promouvoir le Libre, et j'ai à plusieurs reprises écrit des tutos sur des sujets (sur des forums, ou pour une assoce dans ma fac) autour des systèmes GNU/Linux, et souvent orienté Mandriva pour aider les débutants avec une distri accessible. Une bonne distrib grand public et Libre est donc pour moi clairement un point important. Or Mandriva est en effet les 2, donc je vais donner une chance pour ce côté là (mais plus pour moi), en espérant qu'ils fassent pas davantage de merdouilles à l'avenir.

      Voilà, c'était là mon avis sur cette affaire en entier. Je rappelle un des points clés: personne ici -- je pense -- ne veut rabaisser la contribution des nombreuses personnes qui aident à faire vivre Mandriva. Je vous suis perso reconnaissant énormément à tous! Mandriva est la distrib qui m'a fait découvrir le Libre, et GNU/Linux y a encore peu. Dc ne prenez pas personnellement quand on en veut à Mandriva, car c'est pas aux contributeurs, ni aux employés de façon personnelle qu'on en veut. Non c'est à la société en tant qu'entité économique, laquelle a pour beaucoup d'entre nous (pour moi en tous cas) fait une crasse envers une personne qu'on respectait (ce quelque soit le contexte, et même si on connaît pas tous les tenants de l'affaire, pour moi c'est le cas). Or le Libre, c'est pas que de l'économie, c'est aussi de l'humanité normalement. Voilà.

      Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

  • # bravo pour vos posts

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Ils sont bien, vos posts, Pascal, Anne et les autres.
    Je ne suis qu'un utilisateur externe.
    Je fais partie de ceux qui ont réagi avec un vif désappointement aux annonces de licenciements - et qui pensent, aussi, que Mandriva se cherche, et risque, un jour, de se tourner de plus en plus vers les entreprises.
    Mais ce ne sont que des remarques par rapport à une stratégie, pour l'avenir. La plupart des gens comme moi n'ont aucune animosité par rapport à la distro, ses outils et ses développeurs. Si on reste, c'est justement pour l'esprit Mandriva, son ouverture, sa proximité surtout. (Par contre, il est vrai que l'ambiance du Club francophone s'est fortement pourrie depuis quelques mois, je trouve, peut-être à cause des mois de Club gratuit ? On y trouve souvent un mélange de pleurnicheries, de tout-m'est dû, et d'annonces fracassantes de changement de distro).
    Pour l'instant, le produit Mandriva est remarquable. C'est de loin ma distribution préférée, je l'ai découverte en 99 (version 5), j'ai acheté tous les packs depuis la 8.0, je suis membre payant du Club, et j'ai même 60 actions, que je garde précieusement (à mon avis, je coûte plus cher à Mandriva en frais de traitement que ce que je leur rapporte, mais bon...).
    Voilà, c'est juste un peu confus, ce que je dis, mais je voulais dire que les choses FAUSSES dont parle Pascal sont en fait, la plupart du temps, de simples inquiétudes de la part de gens qui aiment vraiment, sincèrement, Mandriva. Et qui font savoir cet attachement, cette préférence à chaque fois qu'ils le peuvent, par les différents médias à leur disposition. Quelques inquiétudes, parfois une critique, mais globalement, on est là, et on reste.
  • # limules

    Posté par . Évalué à -10.

    Les limules font partie de la classe des mérostomes (comme les euryptides notamment) et comptent à l'heure actuelle 4 espèces, seules survivantes des mérostomes : une américaine, trois asiatiques...

    Ces arthropodes peuvent atteindre plus de 70 cm de long. Pendant leur saison de reproduction les limules se rassemblent sur les plages par centaines. On parle souvent de "fossiles vivants" à propo des limules, ceci ne veut pas dire que les individus vivant actuelement sont les même que ceux vivant il y a des millions d'annés avant nous mais que la morphologie n'a été que peu modifié depuis l'Aglaspis eatoni (590 MA). Ils ont démontrés une adaptation quasi parfaite à leur écosystème, malgré les changements que celui-ci a subi. Les limules arriveront ils à survivre à l'impact humain? Ou les mérostomes deviendront-ils une classe totalement éteinte?
    Aujourd'hui les limules sont une espèce protègée aux États-Unis...

    Les limules sont souvent présentées comme des êtres primitifs, mais en fait les espèces actuel n'aurais que 20 MA d'âge approximativement.

    Les limules n'ont pas le même mode de transport de l'oxygène que nous : notre sang est rouge, à cause de l'hémoglobine... celui des limules est bleu, car le transporteur d'oxygène est l'hémocyanine. Mais ce n'est pas la seule particularité du sang des limules : récemment on a découvert une sensibilité importante du sang des limules aux bactéries gram négatif (ex.: vibrio) : le sang des limules coagule en présence de ces bactéries, ce qui évite l'infection.

    tiré de http://denis.audo.free.fr/VF/Limules.html
  • # "le grand public" et eux

    Posté par . Évalué à 1.

    J'avoue ne plus trop sourire de l'obstination des informaticiens, contributeurs ou employés du Libre à considérer LEUR bien et LEUR mieux, comme étant forcément LE bien et LE mieux pour le particulier...

    Tous les contributeurs sont satisfaits. Formidable!
    Donc, l'utilisateur aussi...
    Sinon?

    De quelle autre certitude, tous ces contributeurs comblés tirent-ils ce que doit être l'informatique "grand public"?
    (D'ailleurs, en langage d'informaticien, "grand public" signifie-t-il, "quelqu'un"?)
    MS et pas mal de linuxiens ont évidemment tout compris ...
    Et chez les gentils, qui décide et sur quelles analyses?

    Le Libre serait-il un projet pour tous quand il s'agit de le soutenir, mais "réservé aux contributeurs" quand il s'agit de savoir quoi?

    Si les techniciens ont tout compris, qu'ils en fassent de la valeur ajoutée pertinente, qu'ils la vendent et qu'ils cessent de geindre.
    Mais après tout, pourquoi faire une informatique "grand public" basée sur du Libre?
    Avec quels objectifs? ( à part rentabiliser un peu les bases édulcorées des produits d'entreprises)
    Et surtout, quelles sont les conditions d'utilisation de l'ordinateur qui en est équipé, pour que l'idée de ce Libre pour le particulier, ait encore un sens?

    La One est-elle une réponse?
    Une base et du service pour inclure des fonctionnalités?
    J'aime bien l'idée du sur-mesure.
    Mais pourquoi ne pas commencer par prendre les mesures?
    En payant de l'accès au téléchargement, on achète quoi?
    Produit ? Pas produit mais avec du service en plus ?
    Donc, clients?
    Pas tout à fait, car il faut continuer à soutenir aussi, si je comprends bien...
    Alors, on soutient ou on achète? Ou les deux?
    C'est aussi ce que dit Mandriva à ses clients entrprises ?
    "On vous a fait une distrib super pour vous ! Mais à propos, vous faites quoi de votre informatique?"

    Faut soutenir. Mais quoi?
    L'entreprise? Le projet? Les employés? Tout ? D'accord, mais alors je veux comprendre.
    C'est le problème que j'ai fini par avoir avec Mandriva : Je ne comprends plus.

    On est un paquet à savoir pourquoi le Libre mérite d'être soutenu et utilisé.
    On le sait sans doute mieux que les informaticiens qui pensent l'informatique, rarement au delà de la maîtrise de LEUR propre technique.


    Alors Pascal, il faut soutenir tes admirables efforts ?
    D'accord, d'accord! Tu es un type formidable et tout ce que tu fais m'est grandement profitable.
    Sincèrement, bravo et merci.
    Tu es contributeur comblé. Mandriva a dégraissé son personnel. D'accord, il fallait peut-être le faire.
    Mais pour que je sois à la hauteur de ton abnégation et de tes compétences, stp, explique-moi pourquoi je ne dois pas considérer que Mandriva dégraisse aussi le projet "grand public".
    Explique-moi pourquoi la One n'est pas un pis-aller et pourquoi FF 1.5 via le kiosk est si pertinent ?
    FF 1.5 et son installation : C'était un problème pour l'utilisateur de base?
    • [^] # Re: "le grand public" et eux

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      (D'ailleurs, en langage d'informaticien, "grand public" signifie-t-il, "quelqu'un"?)
      Pour moi le grand public c'est ma famille qui ont tous du Linux, les gens que je rencontre dans les install party, sur les forums, sur IRC, ...

      Le Libre serait-il un projet pour tous quand il s'agit de le soutenir, mais "réservé aux contributeurs" quand il s'agit de savoir quoi?
      Je ne comprend pas vraiment ce que tu veux dire dans tout ton message, et en particulier ici, pourrais-tu reformuler l'idée générale en plus court ?

      Avec quels objectifs? ( à part rentabiliser un peu les bases édulcorées des produits d'entreprises)
      Le fonctionnement est plutôt le contraire, les produits entreprise sont des ajouts à posteriori à la version stable précédente pour répondre aux besoins des clients. Rien n'est enlevé des miroirs quand la version stable sort...

      Faut soutenir. Mais quoi?
      L'entreprise? Le projet? Les employés? Tout ? D'accord, mais alors je veux comprendre.

      Chacun soutient ce qu'il veut. Soutenir directement le projet c'est y participer mais même développer des logiciels que l'on pourra réutiliser c'est un soutien. Soutenir l'entreprise ca le soutient indirectement vu que ca paye le salaire de plein de gens qui bossent dessus mais je comprend que ca ne plaise pas à tout le monde.

      explique-moi pourquoi je ne dois pas considérer que Mandriva dégraisse aussi le projet "grand public".
      Simplement parce que ce n'est pas le cas et que sauf si certains m'on caché leurs activités une seule personne sur les 8 virées en France travaillait sur la distribution. Je ne pense pas que l'accueil, la comm, et les autres postes touchés influent grandement.

      Alors Pascal, il faut soutenir tes admirables efforts ?
      Tu parles de soutenir partout, et de moi plusieurs fois. Ou est-ce que je demande de soutenir quelque chose dans ce journal ? Le but de ce journal était de dire ce que je pense de la situation actuelle de Mandriva et de l'avenir alors qu'on lit partout que la distribution Mandriva c'est fini à cause d'un DG qui ne pense qu'aux profits à court terme des actionnaires (pour résumer). C'est très frustrant de lire partout les consequences que tout le monde associe à un événement quand on sait que les raisons de cet evenement sont autres et que ce dont tout le monde se plaint ou imagine n'a rien à voir.

      Explique-moi pourquoi la One n'est pas un pis-aller
      Heu explique moi là encore ce que tu veux dire, je ne comprend pas la question

      FF 1.5 et son installation : C'était un problème pour l'utilisateur de base?
      Oui visiblement vu que c'est une des questions les plus fréquentes des utilisateurs qui ont une version plus récente sur leur windows en dual boot ou sur celui de leurs amis.
      • [^] # Re: "le grand public" et eux

        Posté par . Évalué à 1.

        Merci de ta réponse, Pascal.
        Si "tu ne comprends pas vraiment ce que je veux dire dans tout mon message", je ne suis pas certain de savoir faire mieux et plus court, comme tu me le demandes.
        Par contre, je peux essayer de te faire part de ma façon de comprendre ta réponse.

        La "famille"...
        La "famille" est la cellule la plus réduite d'une société, et je pense que le Libre doit voir plus grand, très au-delà de "sa famille".
        En somme, devenir adulte.
        C'est-à-dire devenir social, de la même manière que Mandriva devient économique, ou meurt.

        L'informatique va être radicalement bouleversée. Linux sera-t-elle vraiment de la partie?
        En adulte?
        Et Mandriva?
        Pour le particulier aussi ?

        Tu travailles à la technique qui est à la base d'un outil (prévu pour faire vraiment beaucoup de choses...). Acceptes-tu (en opposition au style MS) que ces outils soient la pleine propriété de leurs utilisateurs?
        Si oui, acceptes-tu d'avoir tout à découvrir de ce qu'ils feront de ton travail?
        Tu as raison, cela mérite salaire.

        Il y a aussi ton souci du client quand il est entreprise, et mon regret que les versions grand public aient pas toujours la chance "être des ajouts sur des versions stables pour répondre aux besoins du client" ?
        Au grand public le rêve, la préparation, et aux entreprises la réalité?
        Je t'assure que pour beaucoup, l'ordinateur n'a rien d'un rêve ni d'un jouet.
        Mandrake ne rêvait pas.
        La One a l'air d'être un bon petit produit mais elle a maigri au point de n'être plus que le rêve d'un vrai GNU/Linux pour le particulier, un concurrent de MS (lire Mark Shuttleworth).

        Et puis il y a ta "frustration de lire partout"... les doutes.
        Mais qui a "associé les évènements" en questions, sinon Mandriva?
        D'où vient le trouble? Pas le moindre doute?

        Enfin, les promesses du kiosk : Avoir la toute dernière version au bout de l'icône...
        Souci du geek pour le détail, ou souci d'efficacité de l'utilisateur de base?
        Pour faire comme MS ?!!?!!!
        Combien de versions de retard pour les log de l'ordinateur d'un utilisateur de base, content ? Parce que tant que ça marche comme on le veut ...

        Tu veux rester en famille. C'est ton choix. Mais c'est insuffisant pour que vive le Libre.
        Et un utilisateur de GNU/Linux est d'abord un utilisateur d'informatique.
        Il y a un monde en dehors de "ta famille".
        Un monde qui a besoin de compétence comme la tienne.
        Et de beaucoup d'autres.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.