Journal C'est déjà ça

Posté par .
Tags : aucun
0
24
jan.
2004
http://fr.news.yahoo.com/040124/5/3lw1o.html(...)

"Si on dérive vers des contrats Kleenex, le contrat de mission ne sera pas retenu" dit le Premier ministre dans "Le Journal du dimanche".

Comme Jean-Pierre Raffarin, le ministre des Affaires sociales a prévenu jeudi sur France-2 qu'il n'incluera pas le contrat de mission dans son projet de loi si ce dernier devait être "détourné de son objectif et aboutir à une augmentation de la précarisation".

C'est déjà ça.
  • # Re: C'est déjà ça

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Comme le dit le proverbe : "Avec des SI on mettrait Paris en bouteille"

    En gros utiliser "SI" ça leur permet de se détacher en cas de problèmes mais ça ne les empêchera pas de voter la loi. Même des milliers de personnes dans les rues ne les ont pas empêcher de voter d'autres conneries.

    L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

  • # Re: C'est déjà ça

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    C'est tout simple : ils vont dire que tel qu'ils ont fait le projet de loi le CDM ne peut pas être détourné. Il sera donc voté et détourné de son objectif.
    Faut pas se faire d'illusion : le MEDEF le veut, le gouvernement le fera.
    Le gouvernement veut essayer de faire croire qu'il n'est pas a la bote du MEDEF.
    • [^] # Re: C'est déjà ça

      Posté par . Évalué à 3.

      Salut Benoit,

      Je ne crois pas que ce soit une histoire de lobby ou d'etre a la botte du MEDEF, mais plutot une direction volontaire du gouvernement. D'apres ce que je vois, le gouvernement a pris une orientation resolument economique. L'aspect social vient apres. Si leur theorie se base sur le fait que l'economie reprendra en imposant de moins en moins de contraintes a ceux qui dirigent le marche de l'emploi, ils pensent sans doute que l'emploi suivra... et que la precarite disparaitra d'elle meme une fois l'economie relancee...

      Je ne partage pas du tout cette opinion, mais je comprends une certaine logique de la part du gouvernement. C'est du liberalisme pur et simple...

      Ca revient a dire "si l'economie va bien, tout va bien"...

      Le probleme c'est que meme si la disparitions de ces contraintes soulagera en effet les patrons et chefs d'entreprise, combien parmi eux profiteront de cela pour embaucher plus et mieux, plutot que d'essayer d'en tirer encore plus de profit ?

      Faut pas se faire d'illusions, le contrat chantier passera et on viendra bientot vous proposer de signer un avenant ou un nouveau document tout neuf..

      On commencait a peine a faire la difference entre interim et regie ssii, ben faudra chercher encore plus loin maintenant.

      Le jour ou le patron aura droit de vie ou de mort sur ses employes et ou l'on travaillera precairement la ou on est ne, alors notre joli neo-feodalisme perdra son prefixe :)

      Mais j'oubliais, vous avez vote pour ces gars la, n'est-ce pas ? Elle est belle votre democratie de 2 jours sur 7. Ca serait plus logique si les elections avaient lieu le week end non ?

      Moi en attendant je me dis que je vais peut etre porter le voile un jour ou deux, juste pour montrer que j'emmerde tous ceux que ca gene, me faire pousser la barbe aussi, jeter ma carte d'electeur dans la premiere poubelle et profiter du peu de temps que j'ai sous CDI pour continuer a bosser dans l'informatique.

      Et puis un jour, apres en avoir eu ras le bol de ce normalisme, de tous ces gens qui veulent que tout le monde soit pareil, de cette repression et cette bonne morale, de ce gouvernement qui se veut paternel, de ces hommes d'affaire qui investissent sur le dos des autres, de ces collegues qui croient que je suis malade parce que je fume et que je ne place pas mon argent en epargne, et bien je me taillerai.

      C'est dommage, car je pense en general pouvoir avoir une certaine utilite au sein de toute communaute. Je me disais ca quand j'etais au chomage.

      Si seulement le liberalisme pouvait s'appliquer a monsieur tout le monde... il semble que le gouvernement ne le comprenne que sous un angle economique et fait peu de philosophie.

      En Irlande, ca pue encore plus le profit et la competition, mais au moins le liberalisme est global, et personne ne viendra vous dire que vous devriez faire un effort pour vous integrer un peu plus.

      oops.. j'ai encore derape.

      Pour resumer donc, je ne pense pas que le gouvernement soit a la botte du MEDEF, mais plutot qu'il voit dans la situation actuelle une solution misant sur la reprise economique et dont l'implementation est liberale... alors forcement, le MEDEF s'en rejouit.
      • [^] # Re: C'est déjà ça

        Posté par . Évalué à 1.

        "D'apres ce que je vois, le gouvernement a pris une orientation resolument economique. L'aspect social vient apres."

        Ben... c'est un gouvernement de droite hein ! Faut pas croire qu'ils vont se mettre à faire du social quand même...

        Tu n'as pas tout à fait tord dans ta conclusion... la Droite et le MEDEF ont des intérêts communs... Si on veut que l'économie marche, alors les entreprises doivent marcher, et si les entreprises marchent alors les patrons sont contents...
        • [^] # Re: C'est déjà ça

          Posté par . Évalué à 3.

          neo-feodalisme

          Je considere plutot que nous sommes dans un systeme de caste aditionne de feodalisme .
          Les patrons vont obligatoirement s'en servir si on leurs donne la possibilite de faire des contrats de missions (nombreux actuellement sont meme parfois hors la loi ,voir l'abus sur les contrats interim)

          Alors je ne comprends pas qu'un ministre puisse dire qu'il n'incluerait pas un article sur les contrats de mission si ceux ci deviennent des contrats kleenex ,il ferait mieux d'arreter avec si peu de jugeote.

          Mais si ce type de contrat passe alors adieu a toute justice sociale et revendications ( "rebelle pas coco sinon ton contrat se termine demain")
          Apres les intermittents du spectacle les intermittents de l'informatique.

          Ca me gonfle en ce moment , ce gouvernement n'arrete pas de taper sur les memes.Les retraites,la len,la loi perben,la secu ...

          Pendant ce temps la jean marie messie dans un buliding de New York ....
          (je sais ca n'a rien a voir mais c'etait pour dire que patrons ramassent un max et en veulent toujours plus quitte a nous asservir comme au moyen age)

          Et je fais bien la difference avec certains petits patrons pour qui c'est difficile
      • [^] # Re: C'est déjà ça

        Posté par . Évalué à 3.

        > et bien je me taillerai.

        est-il indiscret de te demander où tu te taillera ?
        • [^] # Re: C'est déjà ça

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          en Pointe ?

          ou en Irlande ? ;-)

          L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

          • [^] # Re: C'est déjà ça

            Posté par . Évalué à 2.

            Pourquoi pas les deux tient !
            ... en 'Pint', histoire de faire un mauvais jeu de mot :))
  • # Re: C'est déjà ça

    Posté par . Évalué à 1.

    Démagogie de bas étage de la part de Raffarin

    1° Chichi dit l'emploi c'est la priorité , raffarin adopte un discours en conséquence
    2° Pour la Len ou les gens appellent sur Internet à un vote sanction pour les régionales. Cela pourrait donner des idées.
    Raffarin fera toute la communication nécessaire pour que les régionales ne soient pas sanctionnées à cause de la politique nationale, quitte à user temporairement de diplomatie vis-a-vis de la population ( qui a dit que la diplomatie est l'hypocrisie portée au niveau de l'Art ;-) )

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.