Journal Regrouper les fonctionnalités sous la souris

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
13
juil.
2006
Hello les gens,

je viens de passer en 1600x1200 sur un vrai 20' TFT et tout me semble lointain :)

Quand on sera au 40', il faudra décompter le temps de parcours de la souris dans les pauses RTT ?

De plus en plus de souris on des boutons sur le coté, pourquoi ne pas rassembler les fonctions 'lointaines' sur un menu à la demande sous le curseur avec le/les menus et toolbars de la fenêtres en cours plus les réduire/redimensionner/fermer ? Ou sur un Ctrl+clic milieu ?

Depuis le temps que je rêve de regagner la place utiliser par la barre de lancement, la barre de titre, le menu, les toolbars, les onglets, etc. Si, si, regarder le haut de votre écran ! Combien vous avez payé les pouces en plus ? Et il servent à afficher quoi ? (Oui les gars au fond en console ou sous ion, ce journal ne vous interesse pas ...)

Je me souviens avoir vu un truc comme ça, il y a au moins 10 avec les souris logitech, une sorte de roue de fonctionnalités, va peut être falloir le ressortir et l'adapter sous nux :/

Deux avantages tout de même :
- je viens de comprendre pourquoi certaines personnes aiment un bouton de fermeture sur chaque onglet et pas juste un au bout à droite
- les raccourcis clavier on encore de beaux jours devant eux :)

Bon gros week end à tous !
  • # Bouton de fermeture

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    je viens de comprendre pourquoi certaines personnes aiment un bouton de fermeture sur chaque onglet et pas juste un au bout à droite

    Ils ont qu'à faire un clic-molette comme tout le monde ;-)
    • [^] # Re: Bouton de fermeture

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      ou un Ctrl+W, y'a même pas besoin de déplacer la souris
      • [^] # Re: Bouton de fermeture

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Non, justement, ça pue... GNOME terminal utilise Ctrl+Shift+W pour fermer un onglet, et firefox l'utilise pour fermer une fenêtre.

        J'ai déjà perdu des données avec cette connerie. voilà le scénario:
        - la notification de fermeture de plusieurs onglets est désactivée parce que j'ai session saver
        - je suis en train de remplir un formulaire ou j'édite une page de wiki (mes données)
        - je veux fermer l'onglet actif, qui n'est pas celui qui a les données
        - j'appuie sur Ctrl+Shift+W au lieu de Ctrl+W
        - bingo !
        • [^] # Re: Bouton de fermeture

          Posté par . Évalué à 10.

          Dans le même genre, quand tu es habitué à un certain éditeur de texte dont on taira le nom, Ctrl+W, c'est pour effacer un mot (le fameux ^W). Argh, combien de page de wiki j'ai pu fermer avec ça !!
          • [^] # Re: Bouton de fermeture

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            à un certain éditeur de texte dont on taira le nom

            D'ou un certian intérêt à utiliser celui ou il faut faire Esc+db...
    • [^] # Re: Bouton de fermeture

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Ah ben non, le clic-molette c'est pour coller, tout le monde sait ça.

      Et pour les grincheux : oui, il m'arrive souvent (plusieurs fois par jour) de coller une URL sur un onglet autre que celui affiché, et c'est très pratique :-)
      • [^] # Re: Bouton de fermeture

        Posté par . Évalué à 3.


        Ah ben non, le clic-molette c'est pour coller, tout le monde sait ça.


        Et pour ouvrir une tab dans un autre onglet.
  • # souris

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    N'utilise plus ta souris, mais uniquement le clavier.
    Ta vie va changer, tu iras bien plus vite à tout faire !
  • # Pixel Inflation

    Posté par . Évalué à 10.

    Oui, enfin, passer en grand écran c'est agréable (j'utilise d'ailleurs un 19 pouces pour développer, ce qui n'est pas du luxe), mais à condition de ne pas gaspiller immédiatement l'espace que l'on a gagné en fioritures !

    Il n'y a pas si longtemps (à peine une dizaine d'années, encore), les standards de résolutions pour les bureaux étaient 640x480 et 800x600. Pourtant, on y fourrait déjà tout ce que l'on veut y mettre. Un W98 était tout à fait lisible dans ce mode. Je me souviens d'ailleurs du temps ou je bidouillais (entre 1992 et 1995) ma puissante carte svga en triturant ses registres depuis un programme assembleur lancé sous DOS, Bible du PC à la main, pour passer en 1024x768 et même 1280x1024 et y utiliser le mode texte. La puissance pure entre mes mains :-) La finesse des pixels et la densité des caractères donnait des airs de supercalculateur à mon 486DX33.

    Je suis de ceux qui pensent qu'un bureau doit être aussi design que fonctionnel, étant donné le temps que l'on passe devant (et parce que c'est quand même cool), mais je peste sans arrêt contre le fait qu'Evolution, par exemple, ne soit pas capable d'afficher en entier sa barre de bouton sur un bureau 1024*768, fenêtre maximisée (en réalité, je ne suis même pas sur qu'il sache le faire en 1280). Non seulement les boutons sont trop larges en eux-mêmes mais les thèmes GTK rajoutent outrageusement un overhead de plusieurs pixels autour de chaque composant par les animations, la réception du focus, etc. Pareil pour les fontes. A une ou deux exceptions près, elles ne sont pas conçues pour être réduites. L'anti-aliasing et autres artifices font des miracles mais seulement à partir d'une 15aine de pixels de haut.

    C'est agaçant. L'augmentation des ressources disponibles (dans tous les domaines en infromatique) ne profite que rarement à l'utilisateur final et quand elle le fait, ce n'est jamais pour longtemps.
    • [^] # Re: Pixel Inflation

      Posté par . Évalué à 5.

      ne soit pas capable d'afficher en entier sa barre de bouton sur un bureau 1024*768, fenêtre maximisée (en réalité, je ne suis même pas sur qu'il sache le faire en 1280

      Les polices d'affichage sont précisées en points et non en pixels. Le point est une unité typographique qui peut être convertie en pouces/centimètres mais pas en pixels. Donc le nombre de pixels ne compte pas vraiment, seulement la taille (en centimètres) de l'écran. Le lien entre les 2, c'est la résolution (les fameux dpi). Si tu trouves que sur le même écran tu as plus de place en 1280 qu'en 1024, c'est parce que entre les 2 tu as conservé la même valeur de dpi, ce qui est aberrant. Normalement les dpi sont calculés en fonction de la taille de l'écran et les dimension en pixels: taille en pixels / taille en pouces = nombre de dpi.

      Il y a une directive de configuration pour dire à X quelle est la taille de l'écran, au cas où cette information n'est pas fournie par l'écran. S'il manque les deux, X utilise une valeur par défaut (qui correspond à un 14" ou 15" je crois): DisplaySize, dans la section "Monitor".

      Augmenter la résolution est seulement censé augmenter la finesse d'affichage, pas le nombre de lettres qu'on peut afficher.
      • [^] # Re: Pixel Inflation

        Posté par . Évalué à 6.

        C'est techniquement vrai mais irrecevable dans ce contexte, car c'est une considération qui s'applique principalement à l'impression.

        La résolution en DPI du meilleur écran du monde sera toujours autrement plus pauvre que celle d'une imprimante d'entrée de gamme et c'est normal, car ce sont deux choses complètement différentes. Un moniteur flirte avec les 72 à 80 pixels par pouce tandis qu'une imprimante descend rarement en dessous de 300 dpi.

        Ceci interdit non seulement les approximations non anti-aliasées mais également, dans le cas des matrices LCD dont le nombre de pixels est fixe, de redescendre en résolution, l'interpolation la plus réussie dégradant toujours atrocement l'image.

        Mais surtout, ce n'est absolument pas l'objectif recherché. Un moniteur ne sert pas à faire un rendu documentaire. C'est une ressource interactive, limitée, et utilisée par beaucoup d'applications à la fois. Lorsque que l'on monte en résolution, c'est bien pour avoir plus de place, pas pour que le rendu d'un même bureau aux dimensions identiques apparaisse globalement plus fin (ce qui serait idiot, de toute façons, puisque la majorité des décorations et des filets de séparation descendent encore au niveau du pixel individuel).

        D'autre part, il faut se souvenir que si passer de 1280×1024 à 1600×1200 représente un gain de plus de 600 000 pixels (soit 25% de plus que ce qui est proposé en tout par par une résolution 800×600), cela n'apporte que 20% de pixels de plus en largeur et 17% en hauteur. Proportionnellement, cela revient à faire passer un caractère de 8 pixels de large à 10 pixels, huit pixels étant déjà relativement larges pour un caractère. Faites un xmag et mesurez un peu la taille moyenne des minuscules de votre fonte système, pour voir ... autant dire que l'on ne gagne pas vraiment assez de place pour faire des miracles.

        De même, la quasi-totalité des composants graphiques d'un WM est orienté bitmap et heureusement. Essayez de trouver un joli favicon, par exemple, et redimensionnez-le de ses 16×16 pixels conventionnels vers 20×20 et admirez le résultat. Les couleurs de chaque pixel individuel sont choisies pour être suggestives et provoquer le souvenir chez l'utilisateur de ce que l'icône doit évoquer. L'image est donc intimement liée à sa résolution.

        Enfin, tout le monde n'a pas forcément la possibilité de monter en résolution (ni même d'en changer, dans le cas d'un portable ou d'une dalle LCD, soit 80% des utilisateurs), et tout le monde n'utilise pas non plus d'écran au format 4×3 classique. Le cas des PocketPC est l'archétype des produits à la mode dont la résolution est réduite ! (Imaginez un instant Évolution sur un PocketPC).

        Bref, même si les ressources graphiques, comme le reste de l'informatique, sont en perpétuelle évolution, celle-ci reste beaucoup plus lente que celles de l'espace disque ou de la mémoire vive. Ne serait-ce, d'ailleurs, que parce qu'un écran a deux dimension, il impose une croissance exponentionnelle (au carré) aux cartes qui le pilotent.

        Pour ces raisons, la conception et la réalisation d'interfaces, qui tend à devenir un métier à part entière, est un domaine où il est plus important qu'ailleurs d'être sobre dans son exploitation des ressources.
    • [^] # Re: Pixel Inflation

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Je n'ai plus eu ce problème-là avec Evolution depuis que je suis passé, dans les réglages de Gnome, aux boutons avec "icône seule", et pas "icône + texte".
    • [^] # Re: Pixel Inflation

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Windows n'a jamais été utilisable en 640x480 et depuis toujours j'ai forcé autant que le moniteur le permettait la résolution en 1024x768. 800x600 au pire si le moniteur scintillait trop.

      Il n'y a qu'un seul système qui fonctionne *très bien* en faible résolution, c'est Système 7/ Mac OS 8 grace à sa barre de menus unique en haut de l'écran qui fait économiser *beaucoup* de pixels et grace à ses composants graphiques plus petit, voire minuscules.
      • [^] # Re: Pixel Inflation

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        barre de menus unique en haut de l'écran qui fait économiser *beaucoup* de pixels

        Mais cela interdit souvent le "sloppy focus", autrement dit l'activation automatique de la fenêtre qui se trouve sous le pointeur de souris.

        Personnellement, je deviens rapidement fou sans sloppy focus :)
        • [^] # Re: Pixel Inflation

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          tu peut mettre un timer sur le sloppy focus.

          Moi je met moins de deux secondes à aller dans la barre de menu, et je mettrais encore moins de temps si elle etait tout la haut car la souris serait bloquée par le haut de l'ecran.

          La barre de menu tout en haut de l'ecran fait gagner beaucoup de "place" je trouve.

          C'est vraiment la fonctionnalité qui me manque sous gnome.
          • [^] # Re: Pixel Inflation

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Bof, ça ne fait pas gagner tant de place que ça:

            allergy@hali:~$ xdpyinfo | grep dimensions
            dimensions: 3648x1536 pixels (772x325 millimeters)


            :-)

            Bon, ok, j'ai de bons yeux et la plupart des gens trouvent mon écran illisible (polices trop petites).
          • [^] # Re: Pixel Inflation

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Alors, pour répondre de manière un peu plus honnête quand même.

            Je viens de tester le délai d'activation des fenêtres et... je n'aime pas du tout !

            J'utilise quasi exclusivement la souris pour passer d'une fenêtre à l'autre (et les boutons de ma souris sont mappés sur les raccourcis clavier que j'utilise le plus, comme "alt-a" dans irssi, "message/billet non lu suivant dans akregator ou kmail, etc)

            Ce délai d'activation fait que l'événement est envoyé à la mauvaise fenêtre, sauf bien sûr si j'attends sagement.

            Bref, mes écrans sont grands, mes résolutions élevées, et mes polices petites, la barre de menus ne me dérange pas.

            Sur le portable, en 1024x768, je maximise une fenêtre par bureau quitte à utiliser des vues "splittées", donc ça ne change rien que la barre de menus soit en dessous ou au dessus de la barre de titre. Sous des résolutions plus faibles, la première chose que je changerais, ce serait sans doute virer les décorations de fenêtre.
  • # sous fluxbox

    Posté par . Évalué à 3.

    sous fluxbox le menu ce fait avec clic droit et on a toute les appli pas besoin de faire des kilometre pour chercher une appli ou sinon en ligne de commande on gagne du temps

    De toute facon, la souris c'est deprecated ;-)
  • # Apwal !

    Posté par . Évalué à 4.

    Apwal devrait t'intéresser ;-)

    http://apwal.free.fr/
    • [^] # Re: Apwal !

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Il y a un logiciel équivalent pour KDE. Si un frérot voulait bien m'en rappeler le nom (dans linuxfr.org, "fr" c'est pour friends non ?).

      Ces programmes me rappellent ce qu'il y a(vait) dans Maya (au moins le 1.0 sur SGI), un menu contextuel "autour de la souris" , transparent, très très pratique.

      "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

      • [^] # Re: Apwal !

        Posté par . Évalué à 3.

        Tu veux probablement parler de Kommando ?

        http://www.kde-apps.org/content/show.php?content=29514

        J'avais testé à l'époque, mais comme j'ai le bouton droit pour le menu K, le milieu pour la liste des fenêtres, et que j'aime bien que ça ne fasse rien quand je clique gauche sur le bureau...

        D'ailleurs, je trouve qu'un clic droit sur le bureau qui fait apparaître le menu K c'est plutôt rapide, on a directement le curseur dessus, et pour peu qu'on veuille utiliser un soft de la zone 'Most used applications' on a juste a bouger le curseur de quelques pixels.
        • [^] # Re: Apwal !

          Posté par . Évalué à 1.

          J'ai essayé et je ne comprends pas comment on peut utiliser un truc comme kommando, car non seulement il faut prendre son clavier pour faire le raccourci, mais il faut ensuite reprendre la souris pour cliquer...

          A ce compte là, c'est franchemlent plus simple et plus rapide d'utiliser Alt-F2 et profiter de l'auto-completion pour lancer l'application de son choix.
    • [^] # Re: Apwal !

      Posté par . Évalué à 1.

      Salut,
      Je n'arrrive pas à trouver sur le site, mais est il possible de l'associer à un clic - milieu - sur le bureau (jutilise gnome) ?

      Merci pour cette découverte.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.