Journal Pôle-Emploi sous-traite à IPSOS qui sous-traite à

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
30
14
jan.
2018

J'ai reçu un message m'invitant à remplir un questionnaire de satisfaction de Pôle-Emploi. Cette campagne nationale est sous-traitée à IPSOS, qui sous-traite le publipostage et l'analyse des données à Globalpark AG en Allemagne, racheté par QuestBack en Norvège.
Je trouve que les fichiers de Pôle Emploi se promènent beaucoup en Europe et c'est dommage de sous-traiter ce travail hors de France tout en radiant les personnes qui ne répondent pas aux offres d'emploi envoyées par pôle Emploi.
Pôle Emploi m'a récemment envoyé une offre d'emploi pour un poste en boucherie (si, si, c'est vrai) et j'ai aussi eu un beau courrier postal avec une entrée gratuite au salon de l'emploi à Thionville (c'est gentil) mais ils précisaient bien dans le courrier que si je ne confirmais pas ma venue, je serai radié (ça ne donnait pas trop envie d'y aller et je n'y suis donc pas allé).

  • # Fôte

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Si un modérateur peut corriger : QuestBack Merges -> QuestBack
    Merci d'avance

  • # Question ?

    Posté par . Évalué à 5.

    pour un poste en boucherie

    Et tu postules pour quel métier si c'est pas indiscret ?

    Quant à la sous-traitance c'est bien mieux que de se retrouver dans une des ces pseudo-formations totalement inutile…

    Boucher c'est réputé pour bien payer (mais c'est un métier très difficile). C'était le cas de ton offre ? Sais-tu si cette offre a été rapidement pourvu ?

    • [^] # Re: Question ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      pour un poste en boucherie

      Et tu postules pour quel métier si c'est pas indiscret ?

      Développeur PHP.

      /o\ -->[]

      • [^] # Re: Question ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Et donc en quoi un travail en SSII est il si éloigné de ta recherche ?

        Bon OK je sors ---> []

      • [^] # Re: Question ?

        Posté par (page perso) . Évalué à -6.

        PHP c'est mort, l'avenir, c'est Golang. 1 serveur en production pour Golang fait la même chose que 10 serveurs en production pour PHP.

        • [^] # Re: Question ?

          Posté par . Évalué à 10.

          Golang consomme 10 fois plus d'électricité que PHP ?!? :-O

          • [^] # Re: Question ?

            Posté par . Évalué à 3.

            Non, il fait 10 fois plus de changements de type incompréhensible !

      • [^] # Re: Question ?

        Posté par . Évalué à 10.

        PHP en terme de dev c'est proche de la boucherie / charcuterie non ?

        OK c'est que lundi … mais j'ai pas pu m'empêcher

    • [^] # Re: Question ?

      Posté par . Évalué à 8.

      Ca se trouve c'est le boucher qui voulait se développer un petit site en PHP, et toi t'as vu boucherie alors tout de suite avec tes aprioris t'as perdu un taf…
      Du coup il va le faire en Go tout seul parce que c'est pas si plus dur.

    • [^] # Re: Question ?

      Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 18/01/18 à 00:01.

      Boucher c'est réputé pour bien payer

      C’était vrai dans le passé mais est-ce toujours le cas ? C’est un métier artisanal (enfin de moins en moins artisanal…) comme un autre de nos jours j’ai l’impression.

      mais c'est un métier très difficile.

      Ça me semble pas spécialement difficile comme métier. Il y a bien plus dur à mon humble avis, ne serait-ce qu’éleveur… Même boulanger me semble être un métier plus exigeant, sur tous les plans.

      • [^] # Re: Question ?

        Posté par . Évalué à -2. Dernière modification le 18/01/18 à 13:20.

        J'avais en tête toute le partie abattage/ découpe des carcasses. Faut avoir les nerfs solides tout de même. Et c'est très physique. Pour le reste il faut juste tolérer de manipuler de la viande crue tous les jours. Perso je pourrai pas.

        Mais tu as raison je pensais surtout à l'artisan qui fait tout lui même. Avec le très gros savoir-faire typique de l'artisanat (et c'est ce qui est grassement payé d'ailleurs).

        Tu as raison j'avais en tête plutôt l'artisan. Reste qu'un rapide coup d'œil aux offres pôle emploi donne des chose correctes même en supermarché à condition d'avoir les qualifications.

        Par contre pour les ouvriers c'est le smic :( Tu m'étonnes après qu'il y ait tous ces problèmes de contamination…

        • [^] # Re: Question ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Si j'en crois l'expérience de mon boucher, personne ne veut reprendre son exploitation (il devrait partir à la retraite dans quelques années).
          Ce n'est pas un problème de clientèle (il est bien situé, à peine à l'extérieur du centre-ville de Caen), ce n'est pas un problème de revenus (l'actuel a été plusieurs fois médaillé pour ses saucisses, très bonnes, notamment. Donc, si le repreneur ne fait pas de conneries, il ne devrait pas perdre la clientèle), …
          Non, c'est un problème d'horaires : découper la viande, cuisiner les plats (comme souvent chez les bouchers/charcutiers, il fait aussi traiteur), gérer ses stocks et ses commandes, … en plus du temps pour servir les clients, c'est très chronophage (il me parle de 70h/semaine).

          • [^] # Re: Question ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Et a 70h/semaine, pas moyen d'avoir quelqu'un de plus pour l'épauler?
            Dans la liste des tâches que tu cites, à priori, rien n'empêche d'avoir plusieurs personnes.

            • [^] # Re: Question ?

              Posté par . Évalué à 2.

              Si, sans doute.
              Je dois t'avouer que je n'ai pas trop eu envie de lancer ce débat, craignant de voir poindre une discussion sans fin sur "les chaaaaaarges" qui nous étranglent, ou je ne sais quoi.

              • [^] # Re: Question ?

                Posté par . Évalué à 2.

                je ne pense pas que les charges soient le seul probleme, la peur de perdre le controle et la fierte du boulot bien fait (risque que ca cesse si les 1ers employes s'impliquent pas) sont probablement de tres gros freins aussi. en france on semble avoir tendance a se faire la guerre entre patron et employe, et dans les grosses boites je pense que c'est possiblement justifiable (des 2 cotes) mais dans les petites? j'en doute. il y a des francais bosseurs et employes, et de bons patrons, meme si tous ont leurs travers: on reste humains, et pour rien arranger, y'a histoire de fric

                • [^] # Re: Question ?

                  Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 19/01/18 à 23:19.

                  en france on semble avoir tendance a se faire la guerre entre patron et employe, et dans les grosses boites je pense que c'est possiblement justifiable (des 2 cotes) mais dans les petites?

                  Déjà dans son cas il s’agit de passer de « je travaille seul » à « petite entreprise ». On peut être très bon pour ce qui est de travailler seul avec des clients et des fournisseurs de matières premières ou de services de base et être nul pour ce qui est de la gestion des conflits, qui ne manquent pas d’arriver comme tu le fais remarquer, avec des employés ou des associés. En fait, avec quiconque doit participer au métier lui-même…

                  Se faire la guerre au lieu de créer de la richesse pour tous, ou même seulement pour soi, c’est difficilement justifiable, que ce soit dans les petites comme dans les grosses entreprises… Selon moi ces « gué-guerres » plus ou moins inévitables s’expliquent grosso modo pour les mêmes raisons, sauf qu’on ne trouvera majoritairement pas forcément les mêmes dans les deux cas. Dans le cas des petites ça va plus taper dans les problème d’égo ou de leadership, voire des antipathies complètement personnelles. Pour les grosses ce serait plutôt la remise en question des règlements, les problèmes de communication entre le haut et le bas de la pyramide. Par exemple, ça reste à identifier plus précisément.

                  J’attire votre attention sur le fait qu’il ne s’agit que mon point de vu de sociologue-DRH amateur et qu’il peut « légèrement » être à côté de la plaque, ça me paraît important de le rappeler, à toi lecteur qui ne m’a pas encore assez lu :)

            • [^] # Re: Question ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Dans la liste des tâches que tu cites, à priori, rien n'empêche d'avoir plusieurs personnes.

              Il manque l'information sur les revenus.

              S'il arrive à se faire 7000 € mensuel c'est jouable d'embaucher. Il lui restera 4000 € et travaillera 50 heures (4000 € pour la responsabilité de tout et les risques, pour bosser 50 heures, etc, c'est un minimum).

              S'il se fait 5000 € mensuel, même pas la peine d'y penser, alors que c'est un salaire très confortable.

              • [^] # Re: Question ?

                Posté par . Évalué à 2.

                on n'a pas l'info exacte, mais sait qu'il y a un bon revenu deja, sauf que, comme souligne(pas par moi, j'avoue avoir oublie ce point important), bon revenu c'est vague, et si on enleve les 2/3, ca peut etre merdique.
                J'avoue penser par reflexe d'employe que bon revenu est rapport a la charge de travail: 2k€/m net pour 70h/s, c'est pas un bon revenu (en dessous du smic je crois meme).

                A mon avis, le probleme n'est juste lie aux charges, mais aussi au tout controlé: difficile j'imagine d'accepter de ceder des responsabilites quand la boite necessite du taf de qualite pour survivre, ce qui est je pense le cas de toutes les boites avec moins de 10 personnes et qui produisent, et quand on a toujours tout fait tout seul. les 1ers employes cadoit etre dur.

                • [^] # Re: Question ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Le coup de pas savoir encadrer un subalterne ça me parait bizarre, ça serait bien le premier artisan qui n'a jamais eu d'apprenti ou autre.

          • [^] # Re: Question ?

            Posté par . Évalué à -4.

            L'histoire ne nous dit pas non plus à combien il cède son fonds…

  • # ca me rappel

    Posté par . Évalué à 10.

    un licenciement économique, ayant déjà gouté a pole emploi auparavant, avec leur rendez vous obligatoire, un jour de gréve de pole emploi \o/, les bulletins de salaire qu'il faut envoyer par courrier (papier) une fois par mois qui se perdent de temps en temps -> hop réception d'une lettre de menace ou même pas la mention qu'il peut y avoir une erreur de leur part. Annonce bidon, offre de meme qualité, et délai de carence.

    bref suite a ce licenciement, j'ai décidé de ne pas m'inscrire. Q U E du bonheur, personne pour te prendre pour un enfant de 3 ans, aucune lettre bidon, aucune menace, aucune erreur, aucune offre d'emploi en boulangerie. Un vrai régal je le conseil.

    je l'ai fait un an, entrecoupé de CDD, intérim. Puis lors d'un CDI je me suis inscrit pour voir si après un an ca marchait toujours mes papiers de licenciements. Aucun probleme lors de l'inscription, une petite question de l'agent, mais pourquoi avoir attendu ? excuse bidon : ma mère était malade c’était pour m'en occuper. c’était en 2011.

    Et avec le chemin que prend pole emploi avec macron je pense que je ferais pareil la prochaine fois.

    • [^] # Re: ca me rappel

      Posté par . Évalué à 9.

      L'inscription à Pole Emploi n'est-elle pas obligatoire pour prétendre à l'assurance chômage ?

      • [^] # Re: ca me rappel

        Posté par . Évalué à 10.

        tu as parfaitement raison, je ne touchais pas la fameuse assurance chomage. C'est un choix que j'ai fait, qui a été plutôt cool.

        et si financièrement c'etait trop juste je me serais inscrit par la suite. Mais comme l'envie de ne pas le faire etait vraiment forte, je me suis concentré sur l'interim et les CDD, avec des mois incomplet certe, mais bon ca passe :). Je partais voir ma famille quand je voulais, prenais des vacances pareillement.

        j'avais un credit maison + pension alimentaire a payer a cette epoque.

        • [^] # Re: ca me rappel

          Posté par . Évalué à 3.

          Personnellement dans la même situation je me suis inscrit et j'ai pas été trop embêté. Quand tu fais des CDD, de l'intérim, du temps partiel… tu sort de la fameuse catégorie A, du coup pôle-emploi t'ignore royalement.

    • [^] # Re: ca me rappel

      Posté par . Évalué à 8.

      Je vais faire mon chieur, mais perso lors de ma période de chomage (il y a 9 ans tout de même) pôle emploi (version cadre, bien moins saturée) ne m'a que peu pris la tête.
      A part la mise à jour mensuelle (que j'ai oublié, mais bon en face ça reste des humains, c'est vite corriger), il n'y avait rien de contraint. Ils m'ont proposé des ateliers, des missions, toutes facultatives.

      Enfin bref, c'était juste pour apporter une note un peu positive à Pole Emploi.

      • [^] # Re: ca me rappel

        Posté par . Évalué à 1.

        C'est Sarkozy qui a fusionné l'administration qui verse les allocations et l'administration qui fait le conseil. Tu as dû y passer juste avant ou c'était encore trop tôt.

        Quand le "conseiller" (ou sa hiérarchie/informatique le plus souvent) peut te couper les vivres à tout moment, ça aide pas vraiment à établir une relation de confiance d'égal à égal.

        • [^] # Re: ca me rappel

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Non, ça a été pareil pour moi en 2017. Ils lâchent juste la pression sur les postes "à haut potentiel" parce qu'ils savent très bien que par exemple en tant que développeur on a pas vraiment besoin d'eux (ce qui est vrai, on est pas les plus fragiles et les moins capables de rédiger un CV), et ça leur fait moins de boulot.

          Du coup j'ai bien eu le temps de chercher un boulot qui me plaise vraiment au lieu de prendre le premier job alimentaire, en profitant des allocs comme on dit. En tant que cadre tu peux bien glander, par contre les smicards feignants eux il faut les mettre au turbin, ces parasites… Enfin c'est un autre débat.

          • [^] # Re: ca me rappel

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            j'ai bien eu le temps de chercher un boulot qui me plaise vraiment au lieu de prendre le premier job alimentaire, en profitant des allocs comme on dit

            C'est le principal argument contre les mesures pour obliger les gens à accepter la N° offre: ça favorise les mauvaises entreprises qui payent mal pour des boulots pénibles.

            Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

            • [^] # Re: ca me rappel

              Posté par . Évalué à 1.

              C'est le principal argument contre les mesures pour obliger les gens à accepter la N° offre: ça favorise les mauvaises entreprises qui payent mal pour des boulots pénibles.

              Rien n'interdit aux gens de continuer a chercher un boulot mieux adapte une fois en poste sur leur boulot pénible. Surtout que démissionner en période d'essai est assez facile. Il me semble meme que pas mal de personnes font ca.

              • [^] # Re: ca me rappel

                Posté par . Évalué à 4.

                dans ce cas adieu les allocations censé etre touché, et lorsque tu es en poste sur des boulots pénible, le préavis empêche une grande mobilité.

                J'en connais pas trop qui démissionne a cause de cela, avec la nouvel loi de travail qui permettra de toucher le chomage en démissionnant, j'en connais PLEIN qui sont dans les starting block en l'attendant. Ca va fluidifier le marché du travail brutalement :)

                • [^] # Re: ca me rappel

                  Posté par . Évalué à 3.

                  dans ce cas adieu les allocations censé etre touché,

                  Ces allocations sont censés compenser une perte de salaire… Si tu trouves un boulot, même un boulot qui te plaît moyennement, tu seras également paye, je suppose sur la même base de salaire. Au final, tu perds pas vraiment d'argent.

                  et lorsque tu es en poste sur des boulots pénible, le préavis empêche une grande mobilité.

                  Lorsque tu es en période d'essai, tu peux partir de suite. Et c'est même un argument fort pour se faire embaucher: "Je suis actuellement disponible de suite, mais si vous attendez encore 15 jours, j'aurai 3 mois de préavis !". En général, ca decide bien les employeurs si ils etaient prêts a te prendre.

                  J'en connais pas trop qui démissionne a cause de cela, avec la nouvel loi de travail qui permettra de toucher le chomage en démissionnant, j'en connais PLEIN qui sont dans les starting block en l'attendant. Ca va fluidifier le marché du travail brutalement :)

                  Très bonne chose. Après mon conseil c'est que ce gens devraient réfléchir un peu, retrouver du boulot c'est pas si évident que ça, mais s'ils pensent pouvoir retrouver plus facilement que les 6 millions de chômeurs en France, et ben qu'ils n’hésitent pas a fluidifier le marche du travail comme tu dis ;-)

                • [^] # Re: ca me rappel

                  Posté par . Évalué à 0.

                  j'en connais PLEIN qui sont dans les starting block en l'attendant. Ca va fluidifier le marché du travail brutalement :)

                  On ne connaît pas encore les modalités d'application. Faudrait pas crier victoire trop vite. J'ai entendu le fin mot de l'histoire il y a peu : ce sera plus facile pour un patron de "demander" une démission sans se voir opposer un refus catégorique de son employé. Et hop! les indemnités légales sautent.

                  J'attends de voir comment ça va se goupiller.

                  Soit le secteur est en tension et le préavis n'est pas un problème (j'ai démissionné il y a 6 mois, j'aurai pu le faire avant de trouver un autre employeur et l'employeur est plus disposé à attendre…). Soit ça sert à rien.

                  Faut pas oublier que le but final c'est une déflation salariale…

              • [^] # Re: ca me rappel

                Posté par . Évalué à 8.

                Rien n'interdit aux gens de continuer a chercher un boulot mieux adapte une fois en poste

                C'est sûr, à condition de ne pas être trop cassé à la fin de la journée et d'avoir la possibilité de prendre des RDV facilement sur le temps de travail.

                Surtout que démissionner en période d'essai est assez facile.

                C'est un fait, ça m'est arrivé une fois.

                Il me semble meme que pas mal de personnes font ca.

                Vraiment? Je pense que je suis le seul que je connaisse qui l'ait fait? Enfin, c'est pas comme si je connaissais tant de monde que ça, je te l'accorde, mais j'ai jamais eu l'impression que c'était très utilisé (que ce soit par les patrons ou les employés, pour le coup: les patrons semblent préférer les CDD courts en guise de période d'essai, pour une raison que je ne connais pas).
                Bon, je répond juste sur mes impressions et mon expérience personnelle, hein, si y'avais des chiffres un peu plus scientifiques sur le sujet, ça serait intéressant, pour confirmer ou infirmer les opinions des gens sur cette fameuse période d'essai, notamment (et pour la culture perso aussi).

                • [^] # Re: ca me rappel

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Moi aussi je l'ai deja fait, ma femme aussi. Ca se fait assez bien.

                  J'ai trouve un petit article la dessus: https://www.parlonsrh.com/cdi-chez-les-15-34-ans-80-sont-rompus-en-moins-dun-an/.

                  • [^] # Re: ca me rappel

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Chiffres amusants, dommage que l'on ne puisse savoir qui rompt le plus les périodes d'essai: l'employé ou l'employeur? Bon, après, je doute que l'on puisse facilement avoir l'information de manière fiable.

                  • [^] # Re: ca me rappel

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Quand j'ai trouvé mon travail actuel, j'ai démissionné de 3 CDI à temps partiel, génial pour les stats.

                    Sinon je voit que la grande majorité des démissions de CDI sont sur des postes non-qualifiés donc peu rémunérateur, souvent à temps partiel, bref des CDI de peu de valeur.

              • [^] # Re: ca me rappel

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Cette fois c'est mauvais pour l'entreprise: l'employé n'en a juste rien à foutre du boulot, il est là pour partir dès que possible.

                Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

                • [^] # Re: ca me rappel

                  Posté par . Évalué à 4.

                  En même temps, dans une entreprise qui traite vraiment mal ses salaries, tout le monde est la pour partir des que possible. Mais bon c'est un problème interne a l'entreprise.

                • [^] # Re: ca me rappel

                  Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 16/01/18 à 12:34.

                  Il paraît qu'il existe aussi des gens qui font leur taf correctement, même s'ils savent qu'ils vont partir à très court terme parce qu'ils ne veulent pas continuer de travailler dans leurs conditions présentes.
                  Par exemple, mon dernier contrat (la 1ère fois et j'espère la dernière) que j'ai rompu une période d'essai, j'ai fini par «résoudre» (identifier la cause réelle en fait, et donc résolu dans la foulée) l'un des problèmes majeurs(1) ayant motivé ma démission le dernier jour et achever ma 1ère compilation du soft sur lequel je devais bosser au bout de plus de 2 mois. Ça faisait pratiquement 1 mois que je cherchais un autre employeur.

                  N'empêche, j'ai fait ce que j'ai pu jusqu'à la fin.
                  Je ne dirais pas que c'est une bonne chose d'avoir envie de partir en moins de 3 mois, mais si l'employé est honnête et franc (bon, faut aussi savoir prendre du recul et pas juste envoyer chier le monde en crachant sur les collègues/services/whatever qui ont causé la démotivation) je pense que ça peut devenir une bonne chose pour l'entreprise, qui peut en tirer des leçons.
                  Je ne sais pas ce qu'ils sont devenus, mais j'ai dit ce que je pensais (en argumentant, à froid et en analysant les problèmes des divers côtés, le mien inclus) de la boîte quand ils m'ont demandé pourquoi je partais, et le fait d'avoir fait mon taf jusqu'à la fin à permis de confirmer que mes raisons étaient pas totalement déconnantes.

                  Je doute d'être le seul à avoir ce type de mentalité.

                  1: pour faire court: les devs d'un côté, un service d'admin «IT» de l'autre.
                  L'IT installe et maintien les systèmes de base: passwords UEFI, activation du matos (accélération matériel pour les VMs, par exemple), OS, softs installés, comptes utilisateurs éventuellement admin locaux, création et gestion des machines virtuelles, etc.
                  Les devs ont la responsabilité d'installer quelques outils supplémentaires dont ils ont besoin, qui peuvent être des patchs MS spécifiques (pour VS, dans le cas qui m'intéresse) considérés expérimentaux ainsi que l'installation des VMs (préalablement créées et configurées par l'IT, bien sûr).
                  In fine, le problème majeur qui m'empêchait de travailler, le plugin de VS vital, ne répondait juste pas. La cause? Une machine mal (voire pas) nettoyée.
                  Je passe sur les autres anecdotes désagréables qui se sont ajoutées à ce problème.

    • [^] # Re: ca me rappel

      Posté par . Évalué à 7.

      avec leur rendez vous obligatoire, un jour de gréve de pole emploi \o/, les bulletins de salaire qu'il faut envoyer par courrier (papier) une fois par mois qui se perdent de temps en temps -> hop réception d'une lettre de menace ou même pas la mention qu'il peut y avoir une erreur de leur part. Annonce bidon, offre de meme qualité, et délai de carence.

      Grâce à certains hommes politiques et à la télévision les gens sont persuadés que pole emploi est fréquenté à 99% par des assistés, donc il faut durcir les règles.

      Je m'y suis inscrit récemment mais j'ai abandonné car je devais leur fournir 7 ans de justificatifs correspondant à mes activités professionnelles passées tout en sachant que je ne rentrerais pas dans les cases pour être indemnisé et que j'avais déjà des propositions d'embauche à côté.

      • [^] # Re: ca me rappel

        Posté par . Évalué à 10.

        En fait ils savent que les gens qui vont là bas ne sont pas feignants pour la plupart

        La réalité c'est qu'il faut rendre la démarche compliqué (du type formulaire a36) tout en culpabilisant les gens afin que les gens abandonnent leur demande.

        Le but de principal pôle emploi n'est pas d'aider les gens à retrouver un emploi, le but c'est de faire baisser le chiffre du chômage par tous les moyens (statut auto-entrepreneur, formation etc.) Certaines formations ou statut auto entrepreneur sont surement justifiées mais je pense que certaines sont faites juste pour réduire le chiffre du chômage du mois (puisqu'il a une activité)

    • [^] # Re: ca me rappel

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      J'ai eu affaire à pôle-emploi, en 2016, l'inscription se fait sur le net, j'ai eu un seul rendez-vous pour savoir si j'avais besoin d'aide pour ma recherche d'emploi, et la mise à jour de sa situation se fait par internet aussi.
      Quant au portail d'offres, c'est l'un des plus propres que j'ai pu voir: pas de mission vague de SSII et sur toutes les annonces le salaire était annoncé.

  • # GDPR

    Posté par . Évalué à 1.

    Ça semble très moyen avec la GDPR qui arrive cette année…

  • # Récompenses

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.