Journal ARTE+7

Posté par  .
Étiquettes : aucune
0
2
oct.
2007
Cher journal, chères DLFPiennes, chers DLFPiens, bonjoir,

Ce week-end, j'ai découvert qu'Arte ouvrait aujourd'hui le premier octobre un service de VOD permettant de voir tous leurs programmes pendant une semaine après leur diffusion. Chouette me disais-je, comme je suis au Canada, j'aime bien regarder des programmes de France de temps en temps, et la qualité des programmes d'Arte est autrement meilleure que celle de TQS, de plus, je sais que ça intéresserait beaucoup ma copine de pouvoir regarder des émissions françaises et/ou allemandes.

Donc ce soir, je pars sur http://plus7.arte.tv et quelle n'est pas ma surprise quand je clique sur le lien pour regarder Karambolage :
Désolé vous devez résidez (sic) en Allemagne ou France pour voir cette vidéo.

Alors voilà, encore une fois, en tant qu'expatrié je susi traîté comme un citoyen de seconde classe : ce n'est pas la première fois que j'ai ce problème, je ne me souviens plus exactement des circonstances, mais la même chose m'est déjà arrivée cette année... peut-être les débats pour les présidentielles ?

Il me semble que la République (et son homologue teutonne) devrait fournir ces services à l'ensemble de ses citoyens plutôt qu'aux personnes présentément sur son territoire (ce qui inclut les immigrants illégaux, entre autres...). De plus, ce filtrage sur IP a toutes les chances de se tromper au sujet des personnes vivant près des frontières, avec des connexions passant peut-être par l'autre côté, etc (dans mon cas par exemple, à un autre niveau tout de même, étant à Montréal, ma connexion semble être originaire de l'Ontario et non du Quebec -- encore de problème d'accents dans les liens Wikipedia, cf. [http://linuxfr.org/tracker/621.html]).

Je tiens tout de même à saluer cette initiative, bien qu'elle soit basée sur des technologies propriétaires (on a le choix entre WMV et Flash pour regarder les vidéos) et son aspect encore plus fermé à cause du filtrage sur IP. Il n'y a pas la moindre adresse email de contact donc je ne sais pas comment protester, mais je vous encourage quand même à découvrir ce service qui me semble très intéressant (mais malheureusement hors de ma portée).
  • # VOD aussi

    Posté par  . Évalué à 9.

    Quand tu vas sur certains sites de VOD que je ne nommerai pas, il y a aussi le probleme du lieu de residence. Mais bon, on a que ce qu'on merite. On fuit la France, on doit etre puni. Il faudrait meme un impot sur l'expatriation et l'interdiction de retour sur le territoire avant 10 ans.
    Plus pragmatiquement, je ne vois pas trop comment justifier la nationalite via un moyen electronique. Peut etre le code des impots qu'on obtient lors de la declaration en ligne.
    • [^] # Re: VOD aussi

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      l'interdiction de retour sur le territoire avant 10 ans.

      Tu dis ça pour Alain Juppé ?
    • [^] # Re: VOD aussi

      Posté par  . Évalué à 1.

      Les non-residents ne sont pas soumis a l'impot national. Par contre on profite bien des services offerts par la France, comme la coupe de champagne à l'ambassade au 14 Juillet et ... et puis quoi au fait ? C'est à peu pres tout.
      • [^] # Re: VOD aussi

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

        Les non-residents ne sont pas soumis a l'impot national.

        Et pourtant si : l'impôt sur le revenu notamment.
        (si un non-résident a des revenus en France, par exemple via des titres mobiliers)
  • # redevance

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

    Bonjour,

    Vous êtes vous acquitté de la redevance télévisuelle ? Si ce n'est pas le cas, alors votre réclamation me semble un peu infondée et je vous suggère d'arrêter de raler et de retourner regarder des documentaires animaliers sur télé-caribou.

    Cordialement,
    Troy.
    • [^] # Re: redevance

      Posté par  . Évalué à 7.

      Ce système est insensible au paiement de la redevance, ne vérifiant que l'origine apparente de la connexion de l'utilisateur. Votre commentaire, mon cher monsieur, est [inutile].
  • # troll inside

    Posté par  . Évalué à 4.

    Le troll ce qui inclut les immigrants illégaux n'a rien à faire dans ce journal qui reste de qualité.

    Sinon, tu ne payes plus la redevance, c'est logique si tu n'as pas accès aux services payés par celle-ci.
    • [^] # Re: troll inside

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      D'un autre coté filtrer les internautes sur l'adresse (supposée) de leur FAi n'est pas très futée. Il vaudrait mieux un système plus fiable et plus déterminant, comme par exemple un test d'ADN.
      • [^] # Re: troll inside

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9.

        Tu ne crois pas si bien dire : depuis chez mon employeur (ligne ADSL PRO 9Télécom) je suis ejecté. Peut-être que 9 sous-traite à l'étranger ma liaison ;-)

        ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

    • [^] # Re: troll inside

      Posté par  . Évalué à 6.

      > Sinon, tu ne payes plus la redevance, c'est logique si tu n'as pas accès aux > services payés par celle-ci.

      Pardon, il est vrais qu'en France vous payez une redevance et en plus vous avez le droit de regarder de la publicité.

      C'est comme vous payer une taxe et en plus vous payer la TVA sur cet taxe.

      Douce France
      Cher pays de mon enfance
      Bercée de tendre insouciance

      Un expatrié ...
    • [^] # Re: troll inside

      Posté par  . Évalué à 7.

      Sinon, tu ne payes plus la redevance, c'est logique si tu n'as pas accès aux services payés par celle-ci.

      Si on n'a pas la télé, on ne paye pas non plus la redevance, je doute qu'un examen de l'adresse IP suffise pour faire le tri.
    • [^] # Re: troll inside

      Posté par  . Évalué à 6.

      c'est pas parce que tu te connectes via une adresse ip au canada que tu ne payes pas ta redevance.

      Le cas de figure se reproduirait pour une personne en voyage d'affaire, vacances, ou simplement qui passe une partie de l'année au Canada tout en restant domiciliée officiellement en France et y payer impôts et redevances.
  • # Solution ??

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

    Si tu passes par un proxy situé en France ou en Allemagne ça ne résoudrait pas ton problème ??

    Si c'est le cas, je sens qu'il y a un marché à explorer...
    • [^] # Re: Solution ??

      Posté par  . Évalué à 6.

      Si, ça fonctionne en utilisant la machine de mes parents comme proxy (ça m'étonne parce que c'est du Free non dégroupé, alors en upload c'est pas formidable, mais ça marche bien pourtant).

      Mais il y a mieux : il suffit d'ouvrir la page en utilisant une connexion en France ou en Allemagne comme proxy, et de récupérer le lien vers la vidéo... le filtrage est fait sur le site, ensuite on peut très bien regarder la vidéo avec une connexion étrangère. Il y a peut-être moyen de demander à firefox de n'utiliser un proxy que pour certains sites, dans ce cas on pourrait l'utiliser pour plus7.arte.tv, et la vidéo serait récupérée sans proxy (elle est diffusée à partir d'Akamai comme à peu près toutes les vidéos sur internet...).
      • [^] # Re: Solution ??

        Posté par  . Évalué à 5.

        J'utilise l'extension SwitchProxy, simple et efficace.
        Cela permet de changer de proxy directement depuis la barre de statut.
        Par contre, je n'ai pas trouvé d'extension parfaite pour gérer plusieurs proxies avec firefox.
        Si il y en a qui connaissent, je suis preneur.
        • [^] # Re: Solution ??

          Posté par  . Évalué à 2.

          FoxyProxy, ça permet de choisir un proxy en fonction de regexp.

          Sinon tu peux aussi écrire un proxy.pac à la main, et le faire manger à ton navigateur, c'est une fonction javascript qui retourne le proxy a utiliser.
      • [^] # Re: Solution ??

        Posté par  . Évalué à 8.

        Alors voilà, après un peu de recherche, j'ai trouvé la solution simple :

        Trouvez un proxy en France ou en Allemagne (ça c'est le plus difficile quand même). Moi j'utilise la machine de mes parents, en m'y connectant par ssh avec -D10000, ce me donne un proxy SOCKS sur localhost:10000. Sinon, je connais le "Nic.Nac.Project" [http://nic-nac-project.org] qui fournit un shell situé en Allemagne, mais je sais qu'il y a quelques restrictions, je n'ai pas essayé de l'utiliser mais ça pourrait fonctionner.

        Installer l'extension FoxyProxy pour Firefox : https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/2464 il y a peut-être d'autres extensions de ce genre pour d'autres navigateurs, l'idée est de pouvoir choisir un proxy pour une url en particulier.

        Configurer FoxyProxy pour utiliser votre proxy (localhost:10000 dans mon cas) uniquement pour l'url "*plus7.arte.tv*", et ça roule !

        Firefox passera par votre proxy pour télécharger la page, juste du HTML dans ce n'est pas trop lourd pour un proxy, et ira chercher la vidéo avec une connexion directe vers les serveurs d'Akamai.

        Voilà.
        • [^] # Re: Solution ??

          Posté par  . Évalué à 2.

          Pour moi, il manque une option essentielle dans la liste des proxies : pouvoir ajouter les identifiants de connexion au proxy directement.

          Quand on passe par une entreprise, l'utilisation de firefox avec un proxy authentifiant est mal implémentée.

          A chaque redémarrage, firefox vous demande de confirmer les identifiants de connexion, et selon les extensions que vous avez ( googlesync, delicious, etc... ) cela devient pénible, voire source de bugs quand plusieurs fenêtres se disputent le focus.
        • [^] # Re: Solution ??

          Posté par  . Évalué à 1.

          Il y a JAP dont le serveur est en Allemagne (site injoignable aujourd'hui comme par hasard) qui permet d'anonymiser la connection, fonctionnant sous Java, localhost:4001
          http://anon.inf.tu-dresden.de/download_en.html

          "L'art est fait pour troubler. La science rassure" (Braque)

    • [^] # Re: Solution ??

      Posté par  . Évalué à 3.

      Sutout qu'il n'y a pas qu'Arte qui filtre les canadiens...

      Downtime
      We received a letter from a lawyer represeting the CRIA, they were threatening with legal action and we need to start blocking Canadian traffic because of this.
      Thanks for your understanding, and sorry for any inconvenience.

      (source: http://www.demonoid.com/ )

      C'est à se demander si ce n'est pas le Canada _le_ problème :-)
      • [^] # Re: Solution ??

        Posté par  . Évalué à 8.

        ben le probleme au canada (enfin ce n'est pas reelement un probleme) ils n'ont pas passé les droit d'auteur a la mort de l'auteur de 50 a 70 ans comme en europe ou au etats unis (90 ans je crois)

        bon si un canadien a accé à une oeuvre dont l'auteur est decedé depuis 51 ans il pourras le mettre dans le domaine public, les ayant droit d'europe n'ont pas de pouvoir pour interdire la diffusion au canada puisque c'est autorisé !

        et voila tous le monde flippe que des canadiens mette des oeuvres dans leurs domaine public, car grace a internet leurs domaine public c'est un peu le notre :-D



        courte citation de 2 source differente dont une gouvernementale (pour les integriste des sources) :

        Au Canada, le droit d'auteur couvre, pour la plupart des oeuvres, la durée de vie de l'auteur plus 50 ans.
        http://www.ipic.ca/french/general/copyright.cfm

        Règle générale
        En général, le droit d'auteur demeure valide pendant toute la vie de l'auteur, puis pour une période de 50 ans suivant la fin de l'année civile de son décès.
        http://strategis.ic.gc.ca/sc_mrksv/cipo/cp/copy_gd_protect-f(...)
      • [^] # Re: Solution ??

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

        Si ça peut te rassurer, depuis la Belgique aussi c'est filtré /o\
  • # tmbof

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.

    Tu peux protester mais je doute que ça serve à grand chose.
    C'est assez courant sur d'autres réseaux (par exemple les chaînes italienne transmises par cable).

    Ce n'est probablement pas une démarche souhaitée de leur part, c'est probablement juste que "ils n'ont pas les droits pour une diffusion hors France et Allemagne". Bref, ils n'ont probablement pas le choix.


    C'est certes dommage, c'est clairement crétin, mais ça va être très dir de faire changer quoi que ce soit. Pour ça il faudrait qu'ils payent à chaque fois pour acheter les droits mondiaux. Ca coute plus cher, ça veut dire moins de choses à diffuser.
    Après ce sont des choix, et ça ne me choque pas qu'une chaîne franco-allemande payée par les deniers publics de ces deux pays, préfère passer quelques contenus en les restreignant à ses habitants plutot que devoir y renoncer parce qu'une diffusion mondiale coute trop chere
    • [^] # Re: tmbof

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Enfin, là le service ce service de Vod est uniquement pour les émissions produites par Arte, ils sont donc les ayants-droits, ils n'ont rien à débourser.

      \_o<

      • [^] # Re: tmbof

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -2.

        Le public lui ayant tout de même le droit de payer et de dire merci, rappelons le. Mais pas de vivre ailleurs qu'en france ou en allemagne.
        • [^] # Re: tmbof

          Posté par  . Évalué à 0.

          visiblement tu ne sais pas ce que tu payes : je crois que c'est encore plus grave.
          • [^] # Re: tmbof

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -2.

            Bah si tu paies un droit, c'est à dire le droit qu'on t'enlève pour t'en refiler une partie en te faisant payer.
      • [^] # Re: tmbof

        Posté par  . Évalué à 7.

        C'est exact, tu as raison sur ce point, Arte dispose de tous les droits sur ses productions. Je pense que Arte souhaite restreindre la diffusion à la France et l'Allemagne parce que ce sont eux qui financent la chaîne, tout simplement.
        Étant belge, je regarde souvent RTBF-Sat, et on ne peut y voir que des productions propres à la RTBF (ce qui n'est pas si mal), dont ils ont effectivement les droits.
        C'est là toute la débilité du principe d'Arte, cette chaîne est diffusée pas satellite, donc visible par quasiment tout le Monde. Et pour la diffusion par internet qui est par définition mondial, ils choisissent de restreindre à deux pays.

        Cherchez l'erreur...
    • [^] # Re: tmbof

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

      C'est marrant, parce qu'arte (enfin arte-Belgique) est aussi diffusée en Belgique où pourtant le filtrage s'effectue. Cela dit, ce n'est peut-être pas la même société de diffusion, et ce ne sont pas tout à fait les mêmes programmes.
  • # Meilleur solution

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -4.

    Utilise un service de meilleur qualité, qui ne te limite pas aux programmes des sept derniers jours, qui te permet de copier facilement sur n'importe quel support de stockage pour consulter le media plus tards, et qui ne filtre personne sur aucun critère.

    Il paraît que des trucs comme «emule» et «bittorent» font ça... Mais bon il y a peut être moins de programmes où c'est peut être trop chère.
    • [^] # Re: Meilleur solution

      Posté par  . Évalué à 9.

      Ce tread est typiquement ce que je n'aurais pas souhaité voir dans un journal comme celui-ci.

      Pourquoi pas Youtube, video.google ou dailymotion? C'est avec ce genre de réflexion que des personnes sont qualifiées de pirates.

      La question est de savoir pourquoi Arte fait cette restriction, pourquoi des Français ou des Allemands, expatriés, n'ont pas d'accès à ce service, et pourquoi, tout simplement, si Arte dispose des droits de diffusion, ne font-ils pas profiter de leurs productions aux gens qui s'y intéressent.

      Dans le sujet du journal, je n'ai pas vu de question sur comment 'pirater' Arte.
      • [^] # Re: Meilleur solution

        Posté par  . Évalué à 3.

        Dans le sujet du journal, je n'ai pas vu de question sur comment 'pirater' Arte.


        La chasse au trésor est ouverte .. :)

        Is that Gold , I smell ?
      • [^] # Re: Meilleur solution

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.


        Ce tread est typiquement ce que je n'aurais pas souhaité voir dans un journal comme celui-ci.

        Malheureusement (pour toi), le monde, et mon opinion qu'il englobe, ne s'arrête pas à ce que tu souhaites.


        Pourquoi pas Youtube, video.google ou dailymotion? C'est avec ce genre de réflexion que des personnes sont qualifiées de pirates.

        Non, des personnes sont qualifiés de pirates parce que cela arrange les industriels de répandre l'idée fumeuse que partager de l'information est un acte immoral.


        La question est de savoir pourquoi Arte fait cette restriction, pourquoi des Français ou des Allemands, expatriés, n'ont pas d'accès à ce service, et pourquoi, tout simplement, si Arte dispose des droits de diffusion, ne font-ils pas profiter de leurs productions aux gens qui s'y intéressent.


        Ce n'est pas parceque toi c'est la seule question que tu te poses que le reste du monde devrait se limiter à cela.

        Personnellement je suis plus choqué par l'oppression de la liberté d'expression que par l'éventuel manque à gagner que commet arte par cette censure.


        Dans le sujet du journal, je n'ai pas vu de question sur comment 'pirater' Arte.

        Dans ma réponse je n'ai pas abordé (à l'abordage!) un tel sujet.

        M'enfin si tu veux savoir comment pirater arte, c'est simple les studios sont à strasbourg, tu trouveras facilement, reste plus qu'à trouver les armes et les hommes pour prendre d'assaut le bâtiment.
        • [^] # Re: Meilleur solution

          Posté par  . Évalué à 2.

          > > Pourquoi pas Youtube, video.google ou dailymotion? C'est avec ce genre de réflexion que des personnes sont qualifiées de pirates.

          > Non, des personnes sont qualifiés de pirates parce que cela arrange les industriels de répandre l'idée fumeuse que partager de l'information est un acte immoral.

          bah quoi ? c'est souvent un acte immoral quand il va ouvertement à l'encontre de la volonté de l'auteur.
          • [^] # Re: Meilleur solution

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -1.


            bah quoi ? c'est souvent un acte immoral quand il va ouvertement à l'encontre de la volonté de l'auteur.

            Bah je vois pas ce qu'il y a d'immoral à partager de l'information, tu m'excuseras.

            Évidemment si on est lobotomisé par le discours des industriels qui se font de l'argent en vendant des droits ou si on gagne soi même sa vie en racketant les gens qui font un usage quelconque d'une information dont on a été le premier à revendiquer la découverte, je comprends qu'on puisse voir l'incarnation du mal dans le partage d'informations.
            • [^] # Re: Meilleur solution

              Posté par  . Évalué à 8.

              > > bah quoi ? c'est souvent un acte immoral quand il va ouvertement à l'encontre de la volonté de l'auteur.

              > Bah je vois pas ce qu'il y a d'immoral à partager de l'information, tu m'excuseras.

              non, à force je ne t'excuse plus. "de l'information" ce n'est pas intrinsèque dans le monde réel, tu vois, et une information n'a pas de fait vocation à être partagée. il y a même des gens pour parler d'informations personnelles : allez, ouvre-nous ton disque dur et ne crypte rien, ça serait immoral.

              > Évidemment si on est lobotomisé par le discours des industriels qui se font de l'argent en vendant des droits ou si on gagne soi même sa vie en racketant les gens qui font un usage quelconque d'une information dont on a été le premier à revendiquer la découverte, je comprends qu'on puisse voir l'incarnation du mal dans le partage d'informations.

              "découverte" ? hormis les cas les plus triviaux, on parle de "création" et c'est pour une bonne raison.

              quelque part tu affirmes qu'un peintre ne fait que revendiquer une certaine valeur mathématique déjà existante dans l'ensemble des entiers naturels parce qu'il y a un nombre fini d'atomes dans ses tubes de peinture et de positions sur sa toile ou qu'en numérisant son oeuvre avec une résolution donnée on aura un nombre fini de pixels donc leur agencement sera un nombre que l'on peut majorer.

              c'est vrai. mais c'est aussi crétin que m'annoncer que mon numéro de CB et mon mot de passe root trainent dans /dev/random, quelque part... il y a aussi le détail de tes rêves zoophiles, pas loin...


              ton problème à la base c'est que tu veux partager quelque chose qui n'est pas à toi (ni à tout le monde, genre mis dans le domaine public) : ne t'étonne pas si en retour on te traite de "voleur" faute de mot plus approprié. "violeur" en fait ça t'irait mieux, je trouve. violeur des droits de l'artiste créateur, violeur de propriété intellectuelle.
              • [^] # Re: Meilleur solution

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -2.


                non, à force je ne t'excuse plus. "de l'information" ce n'est pas intrinsèque dans le monde réel, tu vois, et une information n'a pas de fait vocation à être partagée. il y a même des gens pour parler d'informations personnelles : allez, ouvre-nous ton disque dur et ne crypte rien, ça serait immoral.

                Ah mais je respecte la vie privée. Mais quand on publie une information, on la fait sortir du cercle privée. Vouloir contrôler une information public, c'est ça qui est immorale.


                "découverte" ? hormis les cas les plus triviaux, on parle de "création" et c'est pour une bonne raison.

                Oui on parle aussi de création d'un fossile. Je creuse dans mon jardin, je découvre des fossiles de dinosaures, hop je viens de créer des fossiles. Créer ce n'est pas faire sortir du néant. Ce qu'on appel communément créer, c'est découvrir.


                c'est vrai. mais c'est aussi crétin que m'annoncer que mon numéro de CB et mon mot de passe root trainent dans /dev/random, quelque part... il y a aussi le détail de tes rêves zoophiles, pas loin...

                Tu peux trouver cela aussi absurde que tu veux, c'est la réalité.


                ton problème à la base c'est que tu veux partager quelque chose qui n'est pas à toi (ni à tout le monde, genre mis dans le domaine public) : ne t'étonne pas si en retour on te traite de "voleur" faute de mot plus approprié.

                Le problème c'est que des gens s'approprie des informations et veulent le contrôle de tout ce qui pourrait être fait en utilisant ces informations.

                De plus, à moins de faire une ablation d'une partie de ton cerveau, je ne peux pas te voler une idée. Dans le vol il y a l'idée de privée autruis contre son grès d'un bien pour en jouïr soit même. Mais quand j'utilise une information que quelqu'un à découvert avant moi (que je sois au courant ou non de cette antériorité), je ne prive pas cette personne de la jouissance que peu lui procurer cette information. Ce dont je la prive, si tu veux, c'est du contrôle qu'elle désire avoir sur cette information. Et comme cette information peut entrer dans mon esprit, ce que veut cette personne, c'est le contrôle de mon esprit.


                violeur des droits de l'artiste créateur, violeur de propriété intellectuelle.

                Ah je ne doute pas qu'un artiste souffre de graves troubles psychologiques après que des millions de personnes l'aient violé en copiant l'½uvre qu'il à conçu le premier. Vraiment je les plaints. Ça doit leur coûter chers en thérapie tout ça, je comprends mieux la taxe sur les supports de stockage.
                • [^] # Re: Meilleur solution

                  Posté par  . Évalué à 5.

                  > quand on publie une information, on la fait sortir du cercle privée. Vouloir contrôler une information public, c'est ça qui est immorale.

                  qui a dit qu'elle devenait magiquement publique et libre de diffusion ? sa diffusion peut être assortie de conditions, si tu les violes c'est toi qui est dans l'immoralité la plus complète.

                  ta vision des choses est trop manichéenne, si tu regardes la météo tu constateras qu'il y a des intermédiaires entre le beau temps ciel bleu et la pire des tempêtes.

                  > Tu peux trouver cela aussi absurde que tu veux, c'est la réalité.

                  oh oui. je ne trouve pas ça aburde, hein. c'est juste inutilisable. quelque part dans /dev/random il y a aussi l'intégralité de tes 10 prochains posts, à la virgule près. ta seule façon d'y échapper est de te tirer une balle \o/

                  pour le reste, mis à part qu'effectivement il faudra un mot original et non équivoque pour exprimer le fait de s'approprier une information (et une oeuvre numérique donc reproductible) sans le consentement de son propriétaire légitime, je crois que c'est toi qui a besoin d'une thérapie
                  • [^] # Re: Meilleur solution

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.


                    qui a dit qu'elle devenait magiquement publique et libre de diffusion ? sa diffusion peut être assortie de conditions, si tu les violes c'est toi qui est dans l'immoralité la plus complète.

                    Elle ne deviens pas magiquement public, c'est son auteur qui la publies et la fait ainsi sortir du cadre privé.

                    Après une fois qu'une information est publié, à moins d'oppresser la liberté d'expression, je vois mal comment tu peux empêcher sa libre diffusion.


                    ta vision des choses est trop manichéenne

                    Dans un tas de sujet, dont celui-ci, c'est sûrement vrai.

                    Mais je suis comme ça, si quelque chose me trotte dans la tête, j'y réfléchis jusqu'à ce que je pense avoir compris et que l'ensemble forme un tout cohérent. Je ne peux pas m'endormir le soir en pensant «interdire à quelqu'un de diffuser des informations sous droit d'auteur, ça n'est pas opprimer sa liberté d'expression».

                    J'ai besoin de trouver un système cohérent dans lequel placer mes idées, sinon je ne dors pas. C'est physiologique.


                    je crois que c'est toi qui a besoin d'une thérapie

                    Bah oui mais maintenant que j'ai donné tout mes sous à la star ac', je peux plus me la payer. :P
  • # Position des serveurs ?

    Posté par  . Évalué à 0.

    Peut-être est-ce une contrainte technique liée à l'implantation des serveurs en Europe ? Vu les débits concernés, leur prestataire n'a peut-être pas les peerings nécessaires (oui, tout le monde n'a pas une infrastructure à la Akamai ou Google).
  • # Et même pour les non-flasheux

    Posté par  . Évalué à 3.

    Arte a même pensé à ceux qui n'ont pas Flash : on peut choisir sous quel format on veut sa vidéo (Flash/WMV en SD/HD). Bon OK c'est pas super libre et ça vient de chez MS, mais c'est basé sur une spec ouverte certifiée ISO (le VC-1).

    D'ailleurs je trouve assez peu d'info sur la relation entre VC-1 et WMV3/9 : a priori, VC-1 a été la normalisation du WMV3/9 (cf wikipédia), et ces derniers se lisent donc théoriquement sans problème avec mplayer/ffmpeg, mais j'ai déjà vu des vidéos avec des J-frame non supportées (car non présentes dans le standard VC-1 ... alors qu'on en trouve dans des vidéos WMV9 !!)

    Enfin bon, c'est assez sympa, surtout que leur interface est plutôt sympa, beaucoup plus de Javascript que de Flash (enfin, je suppose, je ne vois pas le Flash mais toute l'interface reste accessible), et qu'ils utilisent des balises classiques pour embarquer la vidéo : bref, du bonheur.
    • [^] # Re: Et même pour les non-flasheux

      Posté par  . Évalué à 2.

      Je me suis peut-être réjoui un peu trop vite : apparemment, certaines émissions sont disponibles uniquement en Flash ... ou alors je ne vois pas comment faire. Pourtant j'ai bien choisi dans une de celles qui est accessible "Format : WMV".

      Si quelqu'un a le même problème, et une solution, je suis preneur (en particulier, Karambolage n'a pas l'air dispo en WMV, alors que Tracks oui)
      • [^] # Re: Et même pour les non-flasheux

        Posté par  . Évalué à 2.

        Chez moi il n'y a pas de problème, j'ai bien le choix entre deux niveaux de qualité en WMV et en Flash pour toutes les émissions, y compris Karambolage.
  • # Tu donnes combien ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

    Moi aussi je suis super content de pouvoir regarder Karambolage quand je l'ai raté, ou tout simplement le re-regarder :-)

    Je pense que c'est complètement illégal, mais pour essaimer la culture franco-germanique, je suis prêt à voir si il y a moyen de te refourguer les vidéos :-)
    • [^] # Re: Tu donnes combien ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -2.


      Article 19 de la Déclaration universelle des droits de l'homme :

      Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.


      Je sais je me répète, mais je suis encore loin du bourrage de crane qui a mené la population tout entière à qualifier de piratage le fait d'échanger de l'information.
      • [^] # Re: Tu donnes combien ?

        Posté par  . Évalué à 10.

        Article 27 de la Déclaration universelle des droits de l'homme :

        2. Chacun a droit à la protection des intérêts moraux et matériels découlant de toute production scientifique, littéraire ou artistique dont il est l'auteur.

        Je sais je me répète...
        • [^] # Re: Tu donnes combien ?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

          Mais je suis pour que

          chacun ai droit à la protection des intérêts moraux et matériels découlant de toute production scientifique, littéraire ou artistique dont il est l'auteur

          dans la mesure où cela n'empêche pas

          tout individu du droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.
      • [^] # Re: Tu donnes combien ?

        Posté par  . Évalué à 2.


        Article 17 de la Déclaration universelle des droits de l'homme :

        1. Toute personne, aussi bien seule qu'en collectivité, a droit à la propriété.

        2. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa propriété


        Donc bon bon, le droit de propriété d'½uvre n'est pas discutable.

        Je crois que tu confonds information et l'½uvre en elle même. Tu as le droit de diffuser les idées et les informations qui sont dans une ½uvre, mais pas l'½uvre elle même. Tout comme l'information dans les journaux sont repris par d'autres journaux mais la forme de l'article n'est pas copié collé.

        Maintenant, si tu as la flemme de faire un résumé, un film... pour diffuser l'information, c'est ton problème. Mais ne vient pas parasiter les gens qui eux sont des créateurs, et des diffuseurs d'idées.
        • [^] # Re: Tu donnes combien ?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.


          Donc bon bon, le droit de propriété d'½uvre n'est pas discutable.

          Je ne le discute pas. Tu peins un tableau, c'est ton tableau. Je refait la même peinture sur un autre tableau, c'est mon tableau.


          Je crois que tu confonds information et l'½uvre en elle même.

          Ah bah non, c'est toi qui fait cette amalgame.


          Tu as le droit de diffuser les idées et les informations qui sont dans une ½uvre, mais pas l'½uvre elle même. Tout comme l'information dans les journaux sont repris par d'autres journaux mais la forme de l'article n'est pas copié collé.

          Il faudrait déjà que tu commences par me définir ce que tu entends par «½uvre». Pour moi une ½uvre c'est de l'information, indépendamment du support physique sur lequel elle repose éventuellement.


          Maintenant, si tu as la flemme de faire un résumé, un film... pour diffuser l'information, c'est ton problème. Mais ne vient pas parasiter les gens qui eux sont des créateurs, et des diffuseurs d'idées.

          Les parasites, c'est tes soit disant «créateurs». C'est eux qui se font du fric sur le dos de la liberté d'expression de leurs prochains. Et si tu as un tant soit peu de sens logique, tu peux te rendre compte par toi même que créer n'est pas à la portéde l'être humain. On ne peut jamais que découvrir parmi les innombrables combinaisons possibles d'informations que permettent la réalité. Mais tu ne fais jamais rien sortir du néant, tu ne crée pas.
          • [^] # Re: Tu donnes combien ?

            Posté par  . Évalué à 5.

            >Il faudrait déjà que tu commences par me définir ce que tu entends par «½uvre».

            Je te renvoi aux définitions communément admisse http://www.google.fr/search?q=define:oeuvre maintenant, si tu as ta propre définition, le dialogue n'est pas possible.

            Une ½uvre n'est pas de l'information, c'est un support d'information, un moyen de transport.

            Une chanson sur l'amour est une ½uvre. L'information contenue dans celle-ci est l'idée que ce fait l'auteur de l'amour. La chanson est protégée par les droits moraux, l'interprétation de l'amour que fait l'auteur est librement diffusable.

            >créer n'est pas à la porté de l'être humain.

            La création n'est pas de partir de zéro à chaque fois. C'est justement parce que créer demande un effort qu'il faut protéger les gens qui font cette effort.

            > Mais tu ne fais jamais rien sortir du néant,

            Les idées nouvelles existent. Elles émergent de l'existant, c'est un fait. Mais quand Einstein a sorti sa formule ou quand Freud a sorti ses théories, ces idées étaient neuves.

            >C'est eux qui se font du fric sur le dos de la liberté d'expression de leurs prochains.

            Ce faire du fric n'est vraiment pas le problème. Je ne vois pas trop le rapport avec la choucroute, les droits de l'homme et la liberté d'expression.
            • [^] # Re: Tu donnes combien ?

              Posté par  . Évalué à 6.

              Pour la liberté d'expression, il y a une confusion trop commune consistant à la prendre pour un droit positif. C.-à-d. qu'on fait le raisonnement erroné suivant : "Ce que je fais X pour exprimer une opinion, or on a la liberté d'expression, donc j'ai le droit de faire X.".

              Or tout ce que dit le principe de liberté d'expression c'est qu'on ne peut interdire un acte d'expression public pour la seule raison qu'il exprime une certaine opinion ou idée. En revanche, si on s'exprime en taggant les murs, en criant dans les oreilles des gens, en utilisant un mégaphone dans un hôpital, en détournant une station de radio, ou en volant le stylo de son voisin, évidemment que tout cela sera illégal !

              Ainsi s'exprimer en plagiant l'½uvre d'autrui sera de même illégal sans que cela ne contredise le principe de liberté d'expression, à partir du moment où il a été décidé que le droit d'auteur était digne d'être protégé par des lois.
              • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.


                Or tout ce que dit le principe de liberté d'expression c'est qu'on ne peut interdire un acte d'expression public pour la seule raison qu'il exprime une certaine opinion ou idée. En revanche, si on s'exprime en taggant les murs, en criant dans les oreilles des gens, en utilisant un mégaphone dans un hôpital, en détournant une station de radio, ou en volant le stylo de son voisin, évidemment que tout cela sera illégal !


                Mais dans tout tes exemples on nuit à autrui, ce qui n'est pas le cas quand je copie une ½uvre.

                Quand on tagge un mur,on «dégrade» une propriété physique qui ne nous appartiens pas (ou alors c'est notre mur et on fait ce qu'on veux avec).

                de même en criant dans les oreilles des gens, en utilisant un mégaphone dans un hôpital, en détournant une station de radio, ou en volant le stylo de son voisin, on commet des agressions physique.


                Ainsi s'exprimer en plagiant l'½uvre d'autrui sera de même illégal sans que cela ne contredise le principe de liberté d'expression, à partir du moment où il a été décidé que le droit d'auteur était digne d'être protégé par des lois.

                Je ne vois pas en quoi protéger l'oppression qui rapporte de l'argent est quelque chose de moral. Ce n'est pas parce qu'il y a une loi qu'il faut la respecter, il y a un truc qui s'appel la désobéissance civil.

                Je suis d'accord d'attibuer le mérite d'une découverte au premier à la faire. Je suis d'accord de payer des chercheurs à chercher. Mais qu'on m'interdise de communiquer pour que des personnes gagnent sans fin de l'argent parce qu'en cherchant ils ont découvert quelque chose, je m'y oppose fermement.

                Mais bon, tu peux continuer à faire ton hypocrite, dire que le droit d'auteur c'est quelque chose de moral et retourner matter tes divx téléchargé sur la mule. Oh bien sûr maintenant tu es peut être pété de tune et tu te la pètes avec ta collection de DVD originaux que tu mattes sur ton écran HD de 5m, et tu penses peut être que la culture devrait rester un loisir réservé aux riches.

                Mais je me demande combien sur ce site, peuvent me dire sans mentir «je n'ai jamais téléchargé ou utilisé illégalement d'une quelconque manière une ½uvre couverte par le droit d'auteur». Et à moins que tu puisses me dire ça, alors tu es un hypocrite.

                Faites ce que je dis pas ce que je fais hein...
                • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                  Posté par  . Évalué à 4.

                  > Mais qu'on m'interdise de communiquer pour que des personnes gagnent sans fin de l'argent parce qu'en cherchant ils ont découvert quelque chose, je m'y oppose fermement.

                  Communiquer n'est pas seulement diffuser.

                  Mais bon, tu peux continuer à faire ton hypocrite, [...] et tu penses peut être que la culture devrait rester un loisir réservé aux riches.

                  Encore une fois, un joli procès d'intention. C'est du troll de haute voltige.

                  La culture n'est pas une collection de MP3. La culture n'appartient pas aux riches, parce que la culture est ce que tu EST.

                  Tu as une vision bien étriquée qui considère la personne comme un consommateur plus qu'un citoyen.

                  Perso, si des gens ne veulent pas que j'ai accès à leurs produits (que ça soit une discrimination par le prix, par des mesures techniques...) je vais chercher ailleurs des gens plus accueillant. Et il y a des tonnes de films, livres, musées... qui sont accessibles au plus grand nombre.
                  • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.


                    Communiquer n'est pas seulement diffuser.

                    Peut être, mais diffuser, c'est toujours communiquer.


                    La culture n'est pas une collection de MP3. La culture n'appartient pas aux riches, parce que la culture est ce que tu EST.

                    Les riches veulent le contrôle de la culture parce que ça peut leur rapporter de la tune. Une collection musical toute seule n'est pas de la culture, mais quand un individu écoute une collection musicale, il fait sa culture musicale.


                    Tu as une vision bien étriquée qui considère la personne comme un consommateur plus qu'un citoyen.

                    Je ne sais pas comment tu arrives à une tel conclusion, faudrait vraiment que tu me développes ton raisonnement pour que je puisse avoir une infime idée de ce qui t'y mène.

                    Je suis contre le fait de faire de réduire la culture à un produit mercantile. Je suis pour un libre échange de la culture.


                    Perso, si des gens ne veulent pas que j'ai accès à leurs produits (que ça soit une discrimination par le prix, par des mesures techniques...) je vais chercher ailleurs des gens plus accueillant.

                    Et bien moi je ne suis pas prêt à sacrifier un bien culturel sur l'autel du St profit parce que ce sont des despotes qui ont mis les premiers la main dessus.

                    Tu dis que j'ai «une vision bien étriquée qui considère la personne comme un consommateur», mais c'est toi qui parle de «produit» pour un bien culturel.
                    • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                      Posté par  . Évalué à 3.

                      des despotes qui ont mis les premiers la main dessus.


                      Ils n'ont pas mis la main dessus, ils l'ont produit et/ou crée.

                      Et bien moi je ne suis pas prêt à sacrifier un bien culturel sur l'autel du St profit parce que ce sont des despotes qui ont mis les premiers la main dessus.


                      A partir du moment :
                      - où tu refuses la possibilité à l'être humain de créer. (cf tes posts qui "démontrent que tout existe)

                      - où tu renie le droit d'exploitation d'un auteur sur son ½uvre. (tu lui laisse le droit de paternité, c'est sympa de ta part)

                      - où tu ne fais pas la distinction entre le support qu'est l'½uvre et l'information véhiculée par l'½uvre.

                      - où tu considères que que tu as un droit d'exploitation, et de diffusion sur l'ensemble des ½uvres de la planète. Quelques soit le prix initial et l'investissement qui a été nécessaire.

                      - où tu considère ta liberté est supérieure à celles des créateurs/diffuseurs de contenu.

                      - où tu considère que diffuser du contenu sans apporter de valeurs ajoutées fait partie de ta liberté d'expression.

                      - où tu pense que la culture, c'est un bien échangeable et non un ensemble des aspects intellectuels propres à une civilisation.

                      On ne pourra jamais être d'accord. La discussion pour moi va s'arrêter là.

                      Bonne journée.
                      • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.


                        Ils n'ont pas mis la main dessus, ils l'ont produit et/ou crée.

                        Si par produire créer tu veux dire concevoir, je suis d'accord. C'est les premiers (connus) à avoir découvert une combinaison donnée.


                        - où tu considères que que tu as un droit d'exploitation, et de diffusion sur l'ensemble des ½uvres de la planète. Quelques soit le prix initial et l'investissement qui a été nécessaire.

                        Je serais bien d'accord de payer pour consulter une ½uvre dans la mesure où le prix initial et l'investissement qui a été nécessaire n'est pas déjà largement dépassé.


                        - où tu considère ta liberté est supérieure à celles des créateurs/diffuseurs de contenu.

                        Au contraire, je considère leur liberté égale à la mienne, ni inférieur, ni supérieur. Ce sont eux qui estime que ma liberté d'expression à moins de valeur que leur liberté de faire du profit.


                        On ne pourra jamais être d'accord. La discussion pour moi va s'arrêter là.

                        Tu as sûrement raison. Bonne journée à toi aussi.
                • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                  Posté par  . Évalué à 2.

                  Quand on tagge un mur,on «dégrade» une propriété physique qui ne nous appartiens pas (ou alors c'est notre mur et on fait ce qu'on veux avec).



                  ca c'est pas sur ,il y a des tags qui permette de nettoyer les murs en profondeur :

                  http://www.ossario.net/ossario/video.html
                • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                  Posté par  . Évalué à 3.

                  Dis-donc, tu ne serais pas un peu buté sur ta position jusqu-au-boutiste ?

                  Passons sur le fait que tu es hors-sujet (je faisais une mise au point sur la liberté d'expression, pas sur le droit d'auteur !), et reprenons tes "arguments" :

                  Mais dans tout tes exemples on nuit à autrui, ce qui n'est pas le cas quand je copie une ½uvre.

                  Si.
                  Quand on diffuse une ½uvre sans le consentement des ayant-droit, on diminue l'intéressement (mercantile ou autre) à la création, et donc à terme on diminue la création (puisque peu de gens créent de façon complètement désintéressée). Si la création est diminuée, le patrimoine culturel sera moins enrichi, et donc tout le monde y perd. Bref, ne pas respecter le droit d'auteur c'est, à terme, dégrader le bien commun.
                  (Je ne dis pas non plus que n'importe quelle transgression du droit d'auteur va causer des dommages. De même, de nombreux excès de vitesse ne causent pas d'accident.)


                  Je ne vois pas en quoi protéger l'oppression qui rapporte de l'argent est quelque chose de moral. Ce n'est pas parce qu'il y a une loi qu'il faut la respecter, il y a un truc qui s'appel la désobéissance civil.

                  L'oppression, c'est l'excès de contraintes causés par des lois. Pour l'instant, tu ne m'as pas dit pourquoi on est en présence ici d'une oppression caractérisée.
                  Je suis d'accord qu'en pratique des excès existent, et on peut parler d'oppression. Néanmoins, c'est une question de degré, et le droit d'auteur n'implique pas l'oppression.
                  Maintenant que l'homme de paille est esquivé, revenons au sujet : protéger le droit d'auteur est-il moral ? Certainement, au vu de ce que j'ai dit au début de ma réponse.

                  Pour ce qui est de la désobéissance civile, c'est ton problème, mais je ne suis pas en train de dire que le droit d'auteur c'est bien parce que c'est dans la loi. Je te dis juste que c'est dans l'intérêt général de le protéger (et c'est en partie pour cela que la loi existe).


                  Je suis d'accord d'attibuer le mérite d'une découverte au premier à la faire. Je suis d'accord de payer des chercheurs à chercher. Mais qu'on m'interdise de communiquer pour que des personnes gagnent sans fin de l'argent parce qu'en cherchant ils ont découvert quelque chose, je m'y oppose fermement.

                  Personne ne t'interdit de communiquer. On t'interdit simplement de reprendre publiquement une ½uvre telle quelle (droit d'auteur) où la mise en ½uvre d'une idée non triviale (brevet). Ce ne sont pas des choses sur lesquelles tu pourrais tomber par hasard par toi-même (sauf dévoiements du système des brevets, qui malheureusement existent).
                  Bref, on te demande de ne pas faire des choses qui nuiraient aux principaux moyens de valorisation économique de la création par son auteur, car c'est cette valorisation qui encourage l'auteur à créer. Or cette création finira par enrichir le domaine public.

                  S'il y a un problème avec ce système, pour moi, il n'est que dans sa mise en ½uvre (ex : dévoiement du système de brevets), ainsi que dans les réglages (ex : durée du droit d'auteur).


                  Mais bon, tu peux continuer à faire ton hypocrite, dire que le droit d'auteur c'est quelque chose de moral et retourner matter tes divx téléchargé sur la mule.
                  [déblatérations sans intérêt]
                  Et à moins que tu puisses me dire ça, alors tu es un hypocrite.

                  Faites ce que je dis pas ce que je fais hein...

                  Après l'homme de paille, l'attaque ad hominem. Et les raisonnements corrects, ce serait possible ?
                  Qu'est-ce que cela change à un problème universel, que moi, dans mon cas, je pirate ou pas ?
                  Un alcoolique peut très bien tenir un discours complètement sensé sur la nécessité d'une politique contre l'alcoolisme.

                  Qui plus est, je n'ai jamais dit que j'étais satisfait par le système actuel. Mais ce qui est clair, c'est que je rejette en bloc ta position simpliste (qui d'ailleurs ne convainc personne ici, visiblement... ).
                  • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.


                    Dis-donc, tu ne serais pas un peu buté sur ta position jusqu-au-boutiste ?

                    Un peu? Non! Je pense qu'on franchement parler de fanatisme là! :P


                    Si.
                    Quand on diffuse une ½uvre sans le consentement des ayant-droit, on diminue l'intéressement (mercantile ou autre) à la création, et donc à terme on diminue la création (puisque peu de gens créent de façon complètement désintéressée). Si la création est diminuée, le patrimoine culturel sera moins enrichi, et donc tout le monde y perd. Bref, ne pas respecter le droit d'auteur c'est, à terme, dégrader le bien commun.

                    Je sais pas si tu es au courant, mais l'être humain à pas attendu le droit d'auteur pour concevoir des biens culturels. Et si demain il devait disparaître, les gens n'arrêterait pas subitement de faire de la peinture, de la musique, de la poterie, de la pâte à sel, des écrits, de la pâte à modeler, de la cuisine.

                    Faut être franchement gonflé pour prétendre que l'abondance culturelle est dépendante du droit d'auteur et que sans lui il n'y aurais que vide et stérilité.


                    L'oppression, c'est l'excès de contraintes causés par des lois. Pour l'instant, tu ne m'as pas dit pourquoi on est en présence ici d'une oppression caractérisée.

                    Bah je discute avec ma s½ur, je lui parle d'un morceau de musique que j'apprécie, je n'ai pas le droit (légalement) de le lui copier.


                    Maintenant que l'homme de paille est esquivé, revenons au sujet : protéger le droit d'auteur est-il moral ? Certainement, au vu de ce que j'ai dit au début de ma réponse.

                    Comment ça l'homme de paille esquivé? Moi ma s½ur je peux toujours pas lui copier (légalement) la musique que j'apprécie (si elle est soumis au droit d'auteur stricte bien entendu). Tu n'esquives pas un homme de paille, tu nies la réalité! C'est fou ça quand même.


                    Pour ce qui est de la désobéissance civile, c'est ton problème, mais je ne suis pas en train de dire que le droit d'auteur c'est bien parce que c'est dans la loi. Je te dis juste que c'est dans l'intérêt général de le protéger (et c'est en partie pour cela que la loi existe).

                    Si c'est dans l'intérêt général, pourquoi est-ce que des millions (milliards?) de personnes se retrouve à télécharger illégalement ? Peut être que c'est pas tant l'intérêt général, mais l'intérêt particulier que défend cette loi. Mais non, si c'est des millions de personnes font ça, c'est parceque ces gens sont tous de villes pirates sanguinaires, les gens bien comme il faut, ils respectent l'intérêt général (haha).

                    D'ailleurs on a bien vu lors de DADVSI comme l'intérêt général est venu raller face à la molesse des propositions initiales. Alors que les intérêt particulier tentaient désespérément de faire une loi plus morale et qui pouvait vraiment s'appliquer.


                    Personne ne t'interdit de communiquer. On t'interdit simplement de reprendre publiquement une ½uvre telle quelle (droit d'auteur) où la mise en ½uvre d'une idée non triviale (brevet).

                    Je vois. Je vais dans la rue avec ma guitare, je chante une chanson sous droit d'auteur, je me film et je balance le tout sur le net. Et bien je ne viens pas de communiquer. Non Monsieur, puisqu'on ne m'interdit pas de communiquer.

                    Tu te rends bien comptes que tu es entrain de me dire : personne ne t'interdit de communiquer, on t'interdit simplement de communiquer certaines informations.

                    Si toi tu ne vois pas l'incohérence dans ce raisonnement, je vois mal comment je pourrait te convaincre de quoi que ce soit.


                    Après l'homme de paille, l'attaque ad hominem. Et les raisonnements corrects, ce serait possible ?
                    Qu'est-ce que cela change à un problème universel, que moi, dans mon cas, je pirate ou pas ?

                    Ça change que tu défends des choses que tu ne respects pas toi même. Et si jamais tu les respects, il y a des millions de gens la dehors (le général dans «l'intérêt général») qui ne le font pas.


                    Un alcoolique peut très bien tenir un discours complètement sensé sur la nécessité d'une politique contre l'alcoolisme.

                    J'ai jamais vu quelqu'un mourir ou tomber malade de s'être trop cultiver pour ma part.


                    Qui plus est, je n'ai jamais dit que j'étais satisfait par le système actuel. Mais ce qui est clair, c'est que je rejette en bloc ta position simpliste (qui d'ailleurs ne convainc personne ici, visiblement... ).

                    Bah oui je convainc personne. En attendant dire d'un coté le droit d'auteur c'est bien, et de l'autre ne pas le respecter, c'est une position hypocrite. Tu peux prendre ça mal, et le nier, ça n'en reste pas moins concret.

                    Mais puisque tu trouves ma position simpliste (mais au moins cohérente et honnête), je t'en pris, exprime toi.
                    • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                      Bah je discute avec ma s½ur, je lui parle d'un morceau de musique que j'apprécie, -> dans ce cas, tu peux lui faire découvrir en lui faisant écouter et si cela lui plait, elle pourra aller s'acheter la chanson
                      (sinon, elle peut l'acouter à la radio, ou à tout endroit ou elle est en diffusion libre ... ) Par contre, pour quelle raison devrait-elle posséder cette musique sans respecter son auteur ?

                      Si c'est dans l'intérêt général, pourquoi est-ce que des millions (milliards?) de personnes se retrouve à télécharger illégalement ? ->
                      prendre l'exemple de la masse est le contraire de la raison ... la masse est faible et soumise, la masse francaise regarde tf1, vote à droite, est légèrement raciste et pense que faire des cadeaux fiscaux à une minorité va relancer la consommation -> la masse a t elle raison ?????


                      Je vais dans la rue avec ma guitare, je chante une chanson sous droit d'auteur, je me film et je balance le tout sur le net. -> Et c'est interdit pour plaggiat ... Pourquoi veut tu absolument reprendre le travail des autres ? Rien ne t'inderdit de créer par contre

                      on t'interdit simplement de communiquer certaines informations. -> Toujours pas, on t'interdit de donner quelques choses qui ne t'appartient pas ...
                      • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.


                        dans ce cas, tu peux lui faire découvrir en lui faisant écouter et si cela lui plait, elle pourra aller s'acheter la chanson

                        Ma s½ur habite à l'autre bout de la france alors j'ai pas souvent l'occasion de lui faire écouter quelque chose de visu.

                        Personnellement je connais pas d'endroit où tu peux «acheter une chanson». Y en a plein ou tu peux payer pour un droit d'écoute limité d'une chanson, mais où tu peux acheter une chanson, franchement je vois pas.


                        Par contre, pour quelle raison devrait-elle posséder cette musique sans respecter son auteur ?

                        Bah pour se faire plaisir en l'écoutant? Et tu appels quoi le respect de l'auteur? Accepter de payer un droit d'écoute? C'est ça ta conception du respect? ...


                        Je vais dans la rue avec ma guitare, je chante une chanson sous droit d'auteur, je me film et je balance le tout sur le net. -> Et c'est interdit pour plaggiat ... Pourquoi veut tu absolument reprendre le travail des autres ? Rien ne t'inderdit de créer par contre

                        Ah je vois, donc quand JE vais dans la rue avec MES pieds, que JE joue avec MA guitare et MA voix à partir de MA mémoire et MON savoir faire, que JE film avec MA caméra, c'est le travail de quelqu'un d'autre...

                        Rien ne m'interdit de créer, mais en tant qu'être humain, j'en ai pas la capacité. Sinon je me casserais pas le cul à bosser, je créerais ce dont j'aurais besoin en le faisant jaïr du néant. Une poire? POUF! Une poire.

                        Ensuite pourquoi je veux reprendre le travail d'un autre? Etbien si j'apprécie une chanson, j'ai envie de la rejouer/rechanter, c'est une pulsion instinctive, et si tu es un tantiné humain, tu devrais le savoir. Ça n'a rien a voir avec le manque de respect, au contraire, je vois pas quel plus grand hommage je pourrais faire à un artiste que d'apprendre une de ces chansons tant je l'apprécie.


                        on t'interdit simplement de communiquer certaines informations. -> Toujours pas, on t'interdit de donner quelques choses qui ne t'appartient pas ...

                        Les informations possibles n'appartiennent ni à moi, ni à personne. M'empêcher d'utiliser une information, c'est m'empêcher d'utiliser une information.
                    • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                      Posté par  . Évalué à 5.

                      Bon, le troll est coriace, on dirait...

                      - Pour ce qui est de la création, elle a été particulièrement vivace ces derniers siècles, donc oui, le système de droits d'auteur, s'il n'est peut-être pas optimal, est efficace.

                      - Parce que tu n'as pas le droit de copier un morceau de musique pour ta s½ur, c'est de l'oppression ? Eh beh... On ne place visiblement pas la barre au même niveau. Qui plus est, tu as le droit de lui faire écouter (droit de représentation dans le cercle familial), et même si tu lui copies, tu ne seras de toute façon pas inquiété... Pour l'oppression on en est loin, tout de même.

                      - Si, il s'agissait bien d'un homme de paille, car la question que tu formulais était sur la moralité de l'oppression, alors que ce qui nous intéressait était la moralité du droit d'auteur.

                      - Le droit d'auteur ne se limite pas à interdire le téléchargement. C'en est juste une conséquence, mais elle pourrait être supprimée (par exemple avec un système de licence globale). Donc je maintiens, le droit d'auteur est dans l'intérêt général, même si ses abus ont des conséquences contraires.

                      - Effectivement, on ne t'interdit pas de communiquer. On ne t'interdit pas de faire l'amour non plus, mais si tu violes ta voisine, je te promets que ça risque de mal se passer...
                      Autoriser un acte ne veut pas dire autoriser tout ce qui concourt à réaliser cet acte.
                      Si toi tu vois une incohérence dans ce raisonnement, je vois mal comment je pourrais te convaincre de quoi que ce soit. (tiens, j'exerce mon droit de parodie, ici :-p)

                      - Pour ce qui est de respecter les principes que je défends, comme tu dis, il y a des millions de tierces personnes qui s'en foutent et qui font ce qu'elles veulent. Bref, ma conduite individuelle ou la tienne sont négligeables dans le phénomène observé.
                      Il n'y a pas d'hypocrisie ici. On parle de généralités, de lois, de principes, on n'a donc pas à parler de ce qu'on fait nous-mêmes, c'est hors-sujet (d'ailleurs je ne te demande pas non plus de ne pas pirater !).
                      • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                        Posté par  . Évalué à 1.

                        Ah, et un argument qui manquait quant à mon comportement supposé : je n'ai de toute façon jamais prétendu que mon intérêt se confondait avec l'intérêt général.
                        Chacun a ses intérêts propres, souvent contrariés par la loi. Mais nous acceptons globalement que la loi existe, car en favorisant l'intérêt général, elle nous permet au final de vivre mieux que si chacun pouvait faire tout ce qu'il voulait (lire : Dilemme_du_prisonnier).
                        C'est pour cela qu'au fond je pourrais agir en accord avec le droit d'auteur ou non, et malgré tout souhaiter qu'il existe, même si parfois ça va m'empêcher de faire ce que j'aurais eu envie de faire.
                      • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.


                        Pour ce qui est de la création, elle a été particulièrement vivace ces derniers siècles, donc oui, le système de droits d'auteur, s'il n'est peut-être pas optimal, est efficace.

                        Oui et l'espérance de vie à grandement augmenté ces derniers siècles, ça doit être grâce au droit d'auteur également.


                        Si, il s'agissait bien d'un homme de paille, car la question que tu formulais était sur la moralité de l'oppression, alors que ce qui nous intéressait était la moralité du droit d'auteur.

                        Ah oui, je comprends maintenant. En fait le droit d'auteur n'interdit à personne de communiquer. Par exemple il n'interdit pas de communiquer une chanson soumise au droit d'auteur.


                        Le droit d'auteur ne se limite pas à interdire le téléchargement. C'en est juste une conséquence, mais elle pourrait être supprimée (par exemple avec un système de licence globale). Donc je maintiens, le droit d'auteur est dans l'intérêt général, même si ses abus ont des conséquences contraires.

                        Bon alors il faut que tu m'expliques quelles sont les autres limitations imposés par le droit d'auteur qui selon toi sont bénéfiques pour l'intérêt général.


                        Effectivement, on ne t'interdit pas de communiquer. On ne t'interdit pas de faire l'amour non plus, mais si tu violes ta voisine, je te promets que ça risque de mal se passer...

                        Oui mais ma voisine quand je la viole, elle n'est pas consentante. Jusqu'à aujourd'hui j'ai jamais rencontré une information qui n'était pas consentante à ce que j'en fasse ce que je veux.


                        Il n'y a pas d'hypocrisie ici. On parle de généralités, de lois, de principes, on n'a donc pas à parler de ce qu'on fait nous-mêmes, c'est hors-sujet

                        Si tu veux oui. Il n'empêche que la loi ne me semble pas aller dans l'intérêt général (dont mon intérêt particulier fait partie). Avec DADVSI on a bien vu qui c'est qui dictait les lois à voter. On a même un amendement universal! Franchement, ils s'en cachent même pas!
                        • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                          Posté par  . Évalué à 5.

                          - pour la corrélation droit d'auteur/création : ok il faudrait une étude sérieuse, mais c'est le bon sens qui dit que tu préfères travailler quand tu es payé... Pour l'instant, je ne vois pas d'argument historique suggérant le contraire.

                          - le droit d'auteur ne t'interdit pas de communiquer. Il t'interdit de contrefaire. Le code de la route ne t'interdit pas de circuler, mais il t'interdit de griller les feux rouges. Je ne vois pas ce qui n'est pas clair.

                          - quand tu fais de la contrefaçon, ce n'est pas l'information que tu violes, ne joue pas celui qui ne veut pas comprendre !

                          - Le droit d'auteur n'est pas DADVSI. Toutes tes remarques qui y font allusion sont à côté de la plaque. On ne va pas condamner le principe même du droit d'auteur à cause de cet épisode peu glorieux. Il faut bien sûr militer pour un texte plus juste, respectant réellement l'intérêt général. N'empêche que je ne militerai pas pour la suppression du droit d'auteur.
                          • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.


                            - pour la corrélation droit d'auteur/création : ok il faudrait une étude sérieuse, mais c'est le bon sens qui dit que tu préfères travailler quand tu es payé... Pour l'instant, je ne vois pas d'argument historique suggérant le contraire.

                            Je n'ai rien contre payer les heures de travail qui permettent de faire quelque chose qui profite à l'intérêt général. Mais quand tu achètes un morceau de musique, tu pais plus le droit d'écoute que les heures de travails qui ont été nécessaire à la conception du morceau. Je pense qu'une fois ces heures payés, l'½uvre doit tomber dans le domaine public. Après si je la télécharge sur un serveur donnée, je veux même bien filer un peu de tune pour l'électricité.

                            Payer pour un service (qui demande des heures de travail), oui.
                            Payer pour un droit (qui demande d'accepter la servitude), non.


                            - quand tu fais de la contrefaçon, ce n'est pas l'information que tu violes, ne joue pas celui qui ne veut pas comprendre !

                            Je n'ai rien contre la «contre-façon» dans la mesure où l'on sais ce que l'on achète. Si il y a des gens qui veulent payer pas trop chère pour avoir un logo donné sur un produit quelconque, et qu'ils savent qu'ils n'auront pas focément la même qualité que la marque d'origine, je ne vois pas le problème.

                            En fait je trouve le principe de marque débile. Ce dont on a besoin c'est de l'assurance qualité, de contrôles de conformités aux normes. Tout le monde n'a pas besoin de ce qui fait de plus perfectionné dans une catégorie de produit donnée. Si demain je voulais m'acheter des skis, je ne m'achèterais pas du matériel dignes des JO.

                            Après le logo qu'on colle dessus, ça ne change pas la qualité d'un produit.

                            L'autre problème des marques et aussi de donner l'illusion d'une unité, ce qui est d'autant plus faux que l'entreprise est grande. On peut très bien être satisfait d'un produit d'une grande entreprise et totalement déçus par un autre, et en fait les deux produits n'auront pas du tout été fait par la même équipe, et si ça se trouve les deux équipes ne se connaissent même pas.

                            Je ne suis pas là entrain de faire l'apologie de l'artisanat face à l'industrialisation, chacun des deux modèles à ses avantages et inconvénients.

                            Bon sinon, pour te répondre, je n'assimile pas la contre-façon à quelque chose de malsain dans la mesure ou le client est au courant.

                            Ça me fait penser quand j'était à l'aéroport il y avait un affiche où l'on voyait un téléphone portable avec un motif qu'on vois sur certains sacs. Le motif avec une fleur de lyse, je sais pas si tu vois ce dont je parle, bon en tout cas ça doit être une marque. Et en dessous il y avait marqué «la contre-façon est un véritable fléau».

                            Franchement je me suis bien marré en lisant ça. Comme si c'était une catastrophe qui pourrait potentiellement conduire à la fin du monde.

                            Si il y a des gens pour acheter, c'est qu'il y a un marché que ne couvre pas les marchés des originaux. S'il y en a pour acheter une montre à 10¤ qui imite une à 10.000¤, je vois pas le mal. Ça ramène de l'argent aux personnes qui fabriquent des montres à 10¤ (qui ont donc bosser pour fabriquer), et celui qui vend des montres à 10.000¤ il y perd sûrement pas un client.


                            Il faut bien sûr militer pour un texte plus juste, respectant réellement l'intérêt général. N'empêche que je ne militerai pas pour la suppression du droit d'auteur.

                            Bon d'accord, j'y suis aller peut être un peu fort en parlant de suppression totale du droit d'auteur. Le droit de paternité me semble correct. De plus payer les gens pour leur travail (heures de travail + frais de production), ça me semble également correct. Mais interdire le partage culturel je ne l'admet sous aucun prétexte.
                            • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                              Posté par  . Évalué à 2.

                              Par contrefaçon, j'entendais contrefaçon du droit d'auteur, puisque tu parlais de téléchargement, et non de contrefaçon du droit des marques. Ne nous égarons pas !

                              (Cela dit, je n'aime pas le terme contrefaçon pour le droit d'auteur : ça donne l'impression que la "copie" est moins "vraie" que l'original, ce qui n'est évidemment pas le cas dans le monde numérique. Mais "contrefaçon" est le nom donné par le législateur au délit consistant à contrevenir au droit d'auteur, je n'y peux rien !)
                              • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                                Et bien la contre-façon en question c'est la personne qui en joui qui la fabrique elle même (c'est elle qui copie le fichier). Si demain on peut acheter une machine qui me permet de fabriquer de manière utra rapide n'importe quel objet pour un coût dérisoire (un peu d'électricité), bah c'est ikéa qui fera la gueule.

                                C'est comme ça, les innovations technologiques font disparaître certains marchés, je ne vois pas de raison de les faire survivre artificiellement.

                                Avec la venu des appareils photo numérique, les vendeurs et développeurs de pellicules ont perdu un sacré marché. Mais bon, les gens ne collent pas des posters de leur vendeur de pellicules dans leur chambre, alors c'est pas grave.
                                • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                                  Posté par  . Évalué à 2.

                                  Si ta machine existait, Ikéa serait en droit de te réclamer des thunes pour avoir copié et commercialisé ses meubles, mais tant qu'à faire, autant fabriquer des meubles originaux, et là tant pis pour Ikéa... jusqu'au jour où ils auront la même machine ainsi que tous ses concurrents, puis tous les particuliers.

                                  Ce jour-là, le commerce du meuble se résumera à l'aspect créatif (Pour ceux que ça intéresse d'avoir des meubles de créateur ou des meubles personnalisés kikoolol. Le reste du secteur deviendra non marchand, après tout, une chaise est une chaise.), et si la création n'est pas protégée, on ne créera quasiment plus de nouveaux meubles. Est-ce grave ? À toi de juger. M'enfin, ce serait dommage, le meuble fait pourtant partie de notre patrimoine culturel.
                                  • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.


                                    Ce jour-là, le commerce du meuble se résumera à l'aspect créatif (Pour ceux que ça intéresse d'avoir des meubles de créateur ou des meubles personnalisés kikoolol. Le reste du secteur deviendra non marchand, après tout, une chaise est une chaise.), et si la création n'est pas protégée, on ne créera quasiment plus de nouveaux meubles. Est-ce grave ? À toi de juger. M'enfin, ce serait dommage, le meuble fait pourtant partie de notre patrimoine culturel.

                                    Tu as l'air de penser que parceque personne ne serait payé pour créer de nouvelles formes de meuble, personne ne va en créer. Quoi tu as jamais rien fait dans ta vie sans que ce soit pour gagner l'argent?

                                    De même si tu enlèves le droit d'auteur, tu dois vraiment vivre sur une autre planète que la mienne si tu crois que cela fera disparaître de la terre toute forme de culture.
                                    • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                                      Posté par  . Évalué à 3.

                                      C'est dingue comme tu as l'art de généraliser mes propos pour les réfuter.
                                      Je dis qu'on peut inciter à créer en favorisant l'existence d'un marché.
                                      Je ne dis pas qu'il n'existe pas d'autres raisons de créer.

                                      Pour moi, ce qui reste sujet à question, c'est à quel point on est prêt à soutenir ce marché. Cela dépend principalement de deux paramètres à comparer : à quel point cette création supplémentaire est souhaitable pour l'humanité, et à quels sacrifices sommes nous prêts à consentir pour cela ?
                                      Il y a un curseur à déplacer en fonction de la pondération donnée à ces deux paramètres.

                                      Le monde ne se résume pas au noir et au blanc.
                                      • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                                        Bah personnellement je ne suis pas pas prêt à sacrifier ma liberté d'expression pour que la prochaine saison de la star ac' ait lieu. Et vu comme ça télécharge sur la mule et tout ça, je doute qu'il y ai beaucoup de gens en dehors des artistes eux même qui soient d'accord avec la législation en vigueur.
                                        • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                                          Posté par  . Évalué à 2.

                                          Tu es désespérant.
                                          1 - la liberté d'expression n'est pas sacrifiée (la PI se limitant à l'ensemble de la création passée non triviale, qui est de mesure nulle dans le champ des possibilités pour exprimer une opinion quelle qu'elle soit.)
                                          2 - la star ac' est une goutte d'eau dans la création actuelle
                                          3 - même à la star ac', il y a une probabilité non négligeable qu'une création intéressante émerge
                                          4 - la législation a évolué, évolue et évoluera. Est-ce que cela remet en cause l'utilité du principe-même du droit d'auteur ?
                                          • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                                            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                                            la liberté d'expression est sacrifié, aussi infime soit la part de liberté d'expression sacrifié.

                                            Je disais la star ac' pour faire djeuns branché hein, faut pas te braquer la-dessus. Ils font des chansons à eux dans la star ac'? Non parceque le peu que j'en ai vu ils faisaient des reprises.

                                            Le fait que la legislation évolue ne remet pas en cause l'utilité du principe même du droit d'auteur. C'est plus les évolutions techniques qui remettent en cause l'utilité du droit d'auteur. Avant l'imprimerie, on ne se posait même pas la question, on mettais des mois, voir des années à copier un livre (la bible/le coran le plus souvent).

                                            Aujoud'hui, moyennant l'achat de matériel accessible à une bourse modeste, on peut copier pratiquement instantanément ces mêmes livres.

                                            De plus tout particulier peut techniquement publier à des ½uvres à des millions de personnes. Il y a moins de 50 ans c'était tout simplement impensable.

                                            Et ça, ça remet en cause l'utilité du principe-même du droit d'auteur. Le but du droit d'auteur était d'empêcher les éditeurs de spolier les auteurs. Aujourd'hui n'importe quel particulier peu publier aussi bien que n'importe quel éditeur.
                                            • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                                              Posté par  . Évalué à 2.

                                              Pour la liberté d'expression : je maintiens. La PI n'empêche pas d'exprimer une opinion quelle qu'elle soit. C'est tout ce en quoi consiste la liberté d'expression. Le fait de ne pas pouvoir le dire de la même manière que Untel ou Untel n'a rien à voir avec la liberté d'expression.

                                              L'évolution de la technique nécessite d'ajuster la mise en ½uvre du droit d'auteur. Néanmoins, l'utilité du droit d'auteur est de favoriser la création. À l'origine, il s'agissait de la favoriser en protégeant l'auteur des éditeurs (ou plutôt l'éditeur officiel de l'auteur des autres éditeurs... ), certes mais c'est parce qu'à l'époque, c'était de là que venait la menace. (bon en vrai, il y a des chances que dans l'esprit des décideurs ç'ait été plutôt une question de gros sous... comme aujourd'hui au fond... mais le compromis était acceptable moralement parce qu'il protègeait la création).

                                              Si aujourd'hui le problème ne se pose plus de la même manière, concéder à l'auteur un droit sur son ½uvre est, malgré tout, encore intéressant pour lui, donc l'encourage encore à créer. Or nous souhaitons encore encourager à créer. Cela n'a pas changé. Le droit d'auteur reste moralement justifié. Le débat porte sur la portée qu'il faut lui donner.
                                              • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                                                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.


                                                Pour la liberté d'expression : je maintiens. La PI n'empêche pas d'exprimer une opinion quelle qu'elle soit. C'est tout ce en quoi consiste la liberté d'expression. Le fait de ne pas pouvoir le dire de la même manière que Untel ou Untel n'a rien à voir avec la liberté d'expression.

                                                C'est ta vision de la liberté d'expression. Ce n'est pas la mienne.


                                                l'évolution de la technique nécessite d'ajuster la mise en ½uvre du droit d'auteur. Néanmoins, l'utilité du droit d'auteur est de favoriser la création.

                                                Favoriser la création pour faire quoi? Pour que l'auteur se la carre bien profond dans son trou de cul de tout puissant créateur?

                                                Bah non, pour l'intérêt du public. Le but c'est le public, pas la création. Parceque bon si c'est juste pour concevoir et se branler devant tout seul dans une cave, c'était pas la peine de faire des lois.

                                                Le droit d'auteur est là pour l'intérêt public. S'il devient une nuisance pour l'intérêt public, il faut le faire disparaître.
                                                • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                                                  Posté par  . Évalué à 3.

                                                  C'est ta vision de la liberté d'expression. Ce n'est pas la mienne.

                                                  C'est pourtant dans cet esprit que le concept a été inventé.
                                                  Dans [[liberté d'expression]], les différentes définitions font avant tout référence à la notion d'opinion (et aussi d'information, mais pas au sens "données", mais au sens informer de ce qui se passe dans le monde).
                                                  Je n'invente rien.


                                                  Favoriser la création pour faire quoi? Pour que l'auteur se la carre bien profond dans son trou de cul de tout puissant créateur?

                                                  Bah non, pour l'intérêt du public. Le but c'est le public, pas la création. Parceque bon si c'est juste pour concevoir et se branler devant tout seul dans une cave, c'était pas la peine de faire des lois.

                                                  C'est pourquoi le code de la propriété intellectuelle stipule qu'une fois l'½uvre diffusée, l'auteur ne peut plus interdire certaines choses, en particulier la représentation de l'½uvre dans le cadre privé, ainsi que les diverses exceptions (citation, parodie, copie privée, ... ) et les différentes licences légales.
                                                  De plus, à terme (mais trop tard à mon goût), l'½uvre tombe dans le domaine public.
                                                  Le code de la propriété intellectuelle n'a de sens que si l'on équilibre les droits de l'auteur et du public. Pas assez protégé -> on ne crée plus assez, trop protégé -> plus personne n'en profite.

                                                  Le droit d'auteur est là pour l'intérêt public. S'il devient une nuisance pour l'intérêt public, il faut le faire disparaître.

                                                  Il y a des degrés entre faire disparaître le droit d'auteur et le surprotéger. Le raisonnement logique correct est "Si le DA au degré d devient une nuisance, il faut le faire passer à un degré d'<d.".
                                                  • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                                                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                                                    Bon finalement tu as réussie à me convaincre sur ce point là. C'est vrai que je suis très noir ou blanc, mais travailler son caractère n'est pas chose aisé.

                                                    À mon avis l'équilibre dont tu me parles est très loin d'être effectif, en défaveur du public.

                                                    Le partage des fichiers numériques devraient être tout simplement légalisé.

                                                    Je repensais hier à ma tirade sur les éditeurs. Finalement de tels éditeurs existent toujours aujourd'hui...

                                                    Bon je vais méditer tout cela.
                                            • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                                              Posté par  . Évalué à 3.

                                              Le but du droit d'auteur était d'empêcher les éditeurs de spolier les auteurs. Aujourd'hui n'importe quel particulier peu publier aussi bien que n'importe quel éditeur.


                                              Donc n'importe qui peut spolier un auteur si je te suis bien.
                                              • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                                                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                                                Exactement. Sauf que ce n'est pas très lucratif pour le particulier, alors que les éditeurs privé pouvait se faire beaucoup d'argent.
                                                • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                                                  Posté par  . Évalué à 3.

                                                  Et pour l'auteur ?
                                                  • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                                                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                                                    L'auteur est un individu comme un autre qui peut se faire au moins autant de fric que n'importe qui en publiant sa conception.
                                                    • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                                                      Posté par  . Évalué à 4.

                                                      En fait tant que tu peux regarder ton divx tranquillou tu t'en branles.

                                                      J'ai l'impression de toujours en arriver à ce genre de réflexions avec toi au final. Je te vois mal payer le n'importe qui, je sais pas pourquoi, pas plus que l'auteur d'ailleurs, pour tout ce que tu regardes.
                                                      • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                                                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.

                                                        Bah tu peux même m'imaginer entrain de me branler illégalement devant des divx de film pédophile si tu veux.

                                                        Je me fiche de l'opinion que tu as de moi, on ne se connais pas. Je suis visiblement pas le genre de personne que tu t'imagines, mais j'argumenterais pas un poil la-dessus, crois ce qui te conforte le plus.
                            • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                              Posté par  . Évalué à 3.

                              Si il y a des gens pour acheter, c'est qu'il y a un marché que ne couvre pas les marchés des originaux. S'il y en a pour acheter une montre à 10¤ qui imite une à 10.000¤, je vois pas le mal. Ça ramène de l'argent aux personnes qui fabriquent des montres à 10¤ (qui ont donc bosser pour fabriquer), et celui qui vend des montres à 10.000¤ il y perd sûrement pas un client.

                              Tu deviens limite désagréable, là!
                              Combien gagne le petit chinois qui fabrique tes belles montres à 10¤? Certainement pas de quoi vivre décemment, ça c'est sûr. Mais de toute façon, s'il avait de quoi vivre décemment, son patron l'en empêcherait, sinon i risquerait de perdre deux petites mains très habiles à fabriquer des montres à 10¤.
                              Si là se limite ton plaisir à profiter d'une soi-disant liberté...
                              • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                                Posté par  . Évalué à 3.

                                partir sur le sensationnalisme pour éviter de répondre au problème soulevé est une technique banale, mais réperable.

                                Le point soulevé était pas 'y'a des pauvres chinois' mais 'si le gars a acheté un truc à 10¤, c'est peut etre qu'il a pas 10k¤ a mettre dans ce truc, tout simplement, et que donc ne représente pas un manque a gagner pour celui qui vend à 10k¤.'
                              • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                                Le petit chinois il gagnerais combien si il avait rien du tout à fabriquer?

                                Si tu veux mon avis sur les salaires, je pense qu'on devrait tous être payer approximativement pareil. En 1h de travail, au maximum je fais 1h de travail, et pour autant que je sache c'est pareil pour tout le reste des êtres humains. Alors bien sûr il y a des disparités dans les capacités intellectuelles et physique, mais elle ne sont pas aussi énorme que ce qu'on retrouve entre un PDG d'une grosse boite internationale et un ouvrier chinois.

                                Seulement voila, la plupart des gens sont pour l'équité, tant qu'on leur dit pas qu'il devrait avoir moins pour qu'elle soit effective. De toute manière ceux qui profitent de plus de l'iniquité sont ceux qui ont le plus de pouvoir décisionnel, et ils ne feront rien qui risque d'ébranler cet ordre de l'iniquité parceque eux sont bien heureux comme ça.

                                Alors ton ptit chinois si tu veux vraiment l'aider, tu achètes sa montre plus chère ou tu lui envoies des tunes, mais c'est sûrement pas en faisant en sorte qu'il puisse pas gagner d'argent qu'il aura une vie meilleure.
                        • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                          Posté par  . Évalué à 2.

                          J'oubliais.
                          Des limitations bénéfiques du droit d'auteur ?
                          Quelques exemples :
                          - fournir un cadre légal aux licences copyleft (qui augmentent immédiatement le bien commun, qui plus est de façon héréditaire), et autres licences permettant d'obtenir un effet ou un autre selon le souhait de l'auteur.
                          - forcer un maximum la diffusion par des canaux rémunérant les créateurs (ce qui les encourage dans leur activité, et augmente le bien commun à terme). Empêcher le téléchargement de masse peut concourir à cela, mais les ayant-droit peuvent décider que la diffusion gratuite permet de promouvoir le spectacle vivant. C'est aussi le droit de l'auteur.

                          Maintenant, à trop vouloir interdire, on réduit le bénéfice commun. Par exemple, si pour interdire le téléchargement, il faut mettre des espions partout, cela n'est pas souhaitable (question coût, et question libertés individuelles). Il y a un juste milieu à trouver.
                          Par exemple, je serais pour que s'envoyer des mp3 par correspondance privée ne soit pas interdit (de toute manière, c'est incontrôlable sans violer de libertés bien plus fondamentales).
                          Mettre à disposition sur tous les moteurs de recherche P2P sa collection de mp3, est en revanche irrespectueux selon moi. Or cela tombe bien, vu qu'il s'agit d'une mise à disposition publique, il est facile de constater l'infraction sans trop fliquer. Mais cela ne serait pas choquant de l'autoriser contre compensation financière (licence globale), car il y aurait encore moins de contrôles à faire et le créateur serait malgré tout encore encouragé.
                          • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.


                            - fournir un cadre légal aux licences copyleft (qui augmentent immédiatement le bien commun, qui plus est de façon héréditaire), et autres licences permettant d'obtenir un effet ou un autre selon le souhait de l'auteur.

                            Oui mais sans droit d'auteur on aurait pas besoin du copyleft, la copie étant justement toujours autorisé. Disons qu'on pourrait faire de l'open source façon BSD, mais en plus sans la possibilité d'interdire quoi que ce soit sur les binaires (copie, désassemblage, etc.)


                            forcer un maximum la diffusion par des canaux rémunérant les créateurs (ce qui les encourage dans leur activité, et augmente le bien commun à terme). Empêcher le téléchargement de masse peut concourir à cela, mais les ayant-droit peuvent décider que la diffusion gratuite permet de promouvoir le spectacle vivant. C'est aussi le droit de l'auteur.

                            Il y a un hic dans ton raisonnement. Malheureusement les canaux rémunérateurs dont tu parles n'ont pas et n'auront jamais la capacité d'absorber toute la culture qui se fait. À berlin par exemple il y a des DJs à qui on demande de payer pour pouvoir jouer sur une scène.

                            De plus tout le monde ne conçois pas de la culture pour se faire de l'argent. Et les canaux les plus rémunérateurs ne récompensent pas forcément les plus talentueux concepteurs.

                            Le blues trouve ces origines dans les champs de coton, pas dans la possibilité de se faire un max de fric en faisant le moins possible. Le gospel viens d'une inspiration spirituelle, etc.

                            La musique et toute autre forme de bien culturel sont avant tout des moyens d'expression. Tant qu'ils auront des choses à exprimer, les êtres humains concevront de la culture. Nul besoin de mettre des sommes astronomiques en guise de carotte.

                            Si pour toi la culture c'est le «star system», alors oui, peut être que ne pas respecter le droit d'auteur nuit à la «culture». Mais cette culture là, elle peut mourir, je ne la pleurait pas.
                            • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                              Posté par  . Évalué à 2.

                              Sans droit d'auteur, on ne peut pas forcer la mise à disposition des sources des travaux dérivés. Ça ne dérange pas les BSDistes, mais les GPLeux oui.
                              Or cette viralité permet dans de nombreux cas de bien faire grossir le bien commun. Pas toujours. Mais c'est aussi pour ça qu'on a le choix. Et c'est le droit d'auteur qui permet ce choix.

                              De même pour tous tes exemples ensuite. La diffusion payante n'est pas toujours le meilleur moyen de s'en sortir. Mais le choix du canal repose in fine sur l'auteur. À lui de choisir le mode qui valorise le plus sa création.
                              À lui de choisir s'il veut faire du CC ou adhérer à la SACEM, ou ni l'un ni l'autre.

                              Évidemment les solutions disponibles et leur attractivité dépendent de plein de paramètres, notamment socio-économiques. D'où l'intérêt d'actualiser la loi pour l'adapter aux réalités. (légalité ou non des téléchargements, licence globale, statut de la SACEM, protection juridique des DRM ou non, ...).

                              Enfin, globalement, l'esprit de la loi est que le choix revient au créateur, modulo des gardes fous pour préserver les libertés essentielles de tout un chacun.
                              • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                                Bon visiblement pour toi la culture c'est avant tout un moyen de se faire du fric. Pour moi c'est avant tout un moyen d'expression.

                                C'est sûr qu'avec des préceptes aussi différents on ne peut pas tomber d'accord.
                                • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                                  Posté par  . Évalué à 2.

                                  Non, le fric est un moyen de faire la culture.

                                  C'est sûr qu'avec des conceptions du français aussi différentes on ne peut pas tomber d'accord.
                                • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

                                  Bon visiblement pour toi la culture c'est avant tout un moyen de se faire du fric. Pour moi c'est avant tout un moyen d'expression.


                                  Bah non, pour toi la culture c'est posséder un ensemble dénombrable :-)
                                  • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                                    Franchement vous me saoulez avec vos histoires de possessions. Un savoir on l'acquis par un effort mental, et toute personne capable de comprendre un savoir le «possède», si tu veux.

                                    Je sais encore mieux que toi ce que je vois dans la culture. Oui la culture est un ensemble dénombrable de moyens d'expression. Je vois pas ce qu'il y a de contradictoire la-dedans.

                                    Mais bon, tu sais sûrement mieux que moi ce que je pense peut être.
                      • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                        Posté par  . Évalué à 2.

                        - Pour ce qui est de la création, elle a été particulièrement vivace ces derniers siècles, donc oui, le système de droits d'auteur, s'il n'est peut-être pas optimal, est efficace.
                        Le droit d'auteur du temps des moines copiste était aussi efficace (supposition).
                        pourtnat la création n'était pas vivace.

                        La création provient de la protection de la création ou au contraire du MIXAGE DES IDEES POSSIBLES UNIQUEMENT GRACE A UNE COMMUNICATION DE PLUS EN PLUS RICHE ?

                        Moi je crois que c'est que j'ai écris en caps, toi tu crois que c'est parce qu'on est protégé qu'on créée.

                        Monet doit se retourner dans sa tombe en entendant ca.

                        D'ailleurs Edison, en créant l'ampoule électrique (belle création tu en conviendra) a décidé de ne pas la protéger pour que tout le monde puisse en profiter.

                        Bref tu fait un bel effet cigogne (ou tout du moins tu oublie l'incroyable essor des technologie de communication) pour aller dans le sens qui t'arrange.

                        Entre parenthèse tu ne prend meme pas en compte la création immatériel dans un monde immatériel par rapport a des création matériels dans un monde matériel (une machine) ou immatériel dans un monde matériel (de la musique sur vinyle par ex).

                        Bref ce que tu traite d'evidence et pousse du revers de la main est un phénomène éminement complexe et le réduire a une phrase assasine sans plus de reflexion me semble oisif.
                        • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                          Posté par  . Évalué à 0.

                          La création provient de l'équilibre entre protection et liberté de diffusion et d'utilisation.

                          C'est comme la vie : trop chaud, les protéines se dégradent, ça ne prend pas. Trop froid, les molécules ont une activité insuffisante et ne réagissent pas.
                          Ou c'est comme la cuisine. Ou comme l'arrosage des plantes. Ou comme le poids d'une personne.

                          Bref, je ne vois pas où j'ai évacué la complexité de la chose.

                          Ce n'est pas parce que j'ai dû défendre le droit d'auteur bec et ongles face à Matthieu Stroumph et son extrêmisme que je suis pour autant un fana du surarmement juridique qui est en train de se mettre en place pour protéger le DA.
                          Sinon, je n'utiliserais certainement pas Linux, et je ne viendrais pas troller ici !
                          • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                            Posté par  . Évalué à 3.

                            La création provient de l'équilibre entre protection et liberté de diffusion et d'utilisation.
                            Juste avant tu disais que ca provenait juste de la protection.

                            je reprend ce que tu disais :
                            Pour ce qui est de la création, elle a été particulièrement vivace ces derniers siècles, donc oui, le système de droits d'auteur, s'il n'est peut-être pas optimal, est efficace.


                            Bizarre comme ton discours change quand meme.

                            Bref, je ne vois pas où j'ai évacué la complexité de la chose.
                            Ben moi je vois, et je l'ai indiqué. Ensuite si tu le vois pas, je peux cc mon précédent post , mais ca ne servira a rien.

                            Tu as 'juste' oublié de parler de toute la partie transmission de l'information, et fait une relation logique (osée) directe entre protection et création.
                            Mais tu n'as pas du tout évacué la complexité, tu ne l'a meme pas regardé en premier abord.



                            Ce n'est pas parce que j'ai dû défendre le droit d'auteur bec et ongles face à Matthieu Stroumph et son extrêmisme que je suis pour autant un fana du surarmement juridique qui est en train de se mettre en place pour protéger le DA.
                            Le problème ( que je voulais soulever) n'est pas ce que tu défend, mais comment tu le fais.

                            Ensuite j'ai vu que tu as essayé de mettre de l'eau dans ton vin après, et je t'en remercie.
                            • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                              Posté par  . Évalué à 2.

                              Bon, désolé d'avoir pris la mouche. Mais il fallait un peu suivre le déroulement du troll pour se rendre compte de ma vraie position.

                              Si on me dit "le DA ne sert à rien ou est purement néfaste" (c'est ce que dit Matthieu), je réponds "non, il sert à favoriser la création".
                              Cela ne veut pas dire que cela suffise, ni que cela soit le seul et unique facteur qui y concoure.
                              En effet, je n'ai jamais dit "Seul le DA favorise la création".

                              M'enfin peu importe, maintenant on se comprend ;-). Reste à voir si on peut se comprendre avec Matthieu.
                • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                  Posté par  . Évalué à 4.

                  il y a un truc qui s'appelle la désobéissance civile

                  La vache! C'est M le président Sarkosy qui va être content de l'apprendre.
            • [^] # Re: Tu donnes combien ?

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.


              Je te renvoi aux définitions communément admisse http://www.google.fr/search?q=define:oeuvre maintenant, si tu as ta propre définition, le dialogue n'est pas possible.


              Bah j'aimerais savoir laquelle de ses définitions tu te bases. Est ce que c'est celle qui commence par «puisqu'elle est aujourd'hui plus insaisissable que jamais» ou par «toute création protégeable par le droit de la propriété littéraire ou artistique» (génial tautologie, toute ½uvre doit pouvoir être protégé, et une ½uvre c'est toute chose qui peut être protégé).


              La création n'est pas de partir de zéro à chaque fois. C'est justement parce que créer demande un effort qu'il faut protéger les gens qui font cette effort.

              Ah et quel effort fourni une personne lorsque j'observe une ½uvre qu'elle à conçu? De plus il ne s'agit pas de protéger ces gens (personne ne cherche à les agresser à ce que je cherche), mais de priver tout les autres de faire un usage quelconque d'informations trop approchantes des conceptions de ces personnes.


              Les idées nouvelles existent. Elles émergent de l'existant, c'est un fait. Mais quand Einstein a sorti sa formule ou quand Freud a sorti ses théories, ces idées étaient neuves.

              On ne les connaissais pas encore, c'est un fait. Ça ne veut pas dire qu'elles n'existaient pas. Einstein n'a pas inventé l'univers et les lois qui le régisse que je sache, pas plus que freud n'a inventé le fonctionnement du psychisme humain. Ils ont découvert des théories qui semble expliquer plus ou moins bien des phénomènes. Les (re)découvertes existent. Les créations non.


              Ce faire du fric n'est vraiment pas le problème. Je ne vois pas trop le rapport avec la choucroute, les droits de l'homme et la liberté d'expression.

              Tu ne vois vraiment pas le rapport? Le rapport c'est que l'argent est la motivation des personnes qui commettent l'oppression de la liberté d'expression de leurs pairs. Oppresser la liberté d'expression est une affaire qui rapporte beaucoup, beaucoup d'argent.
              • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                Posté par  . Évalué à 2.

                >de priver tout les autres de faire un usage quelconque d'informations trop approchantes des conceptions de ces personnes.
                Personne ne t'empêche de diffuser l'information d'un film en en faisant un résumé, une caricature... Mais diffuser le film contre la volonté de l'auteur oui. L'information n'est pas perdue

                >...Les créations n'existent pas.

                La première voiture, le premier microprocesseur, le premier avion ont été les premiers à être créer.

                L'idée de l'abolition de l'esclavage a été créer à un moment.

                Après tu peux objecter que les voitures ne sont que la transposition mécanique du modèle chevalin.

                >Le rapport c'est que l'argent est la motivation des personnes qui commettent l'oppression de la liberté d'expression de leurs pairs. Oppresser la liberté d'expression est une affaire qui rapporte beaucoup, beaucoup d'argent.

                Procès d'intention détected* Attribuer aux gens l'unique intention de gagner de l'argent, c'est d'abord cette généralité est fausse, ensuite, s'ils font de l'argent, c'est qu'ils y a des gens qui sont intéressés par payer le contenu.

                La liberté d'expression est bien plus précieuse et vaste que juste diffuser du contenu pour lequel tu n'as pas de droit dessus. Mais je vois bien que ça vexe ta vision de consommateur passif étriquée.

                A ce que je sache, personne ne t'empêche de t'exprimer. Et je te rassure, il y a des gens sur cette planète qui veulent qu'on diffuse leurs ½uvres. Les logiciels libres en font parti. Si les conditions d'utilisations des majors te gène, change de fournisseur.
                • [^] # Re: Tu donnes combien ?

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.


                  Personne ne t'empêche de diffuser l'information d'un film en en faisant un résumé, une caricature... Mais diffuser le film contre la volonté de l'auteur oui. L'information n'est pas perdue

                  Donc tu es d'accord (d'ailleurs je vois mal comment on ne pourrait pas l'être), on interdit aux gens de diffuser certaines informations, par exemple un film.


                  La première voiture, le premier microprocesseur, le premier avion ont été les premiers à être créer.

                  Ça dépend ce que tu appels par création alors. Si pour toi création est un synonyme de conception, je suis d'accord. Mais tu ne fais pas jaïr une voiture, un microprocesseur ou autre du néant : tu assemble des choses déjà existantes (la matière) dans une configuration qui t'intéresse.


                  L'idée de l'abolition de l'esclavage a été créer à un moment.

                  On l'a conçu (ce qui n'est pas un acte de création) et on a décidé de la mettre en place.


                  Procès d'intention détected* Attribuer aux gens l'unique intention de gagner de l'argent, c'est d'abord cette généralité est fausse, ensuite, s'ils font de l'argent, c'est qu'ils y a des gens qui sont intéressés par payer le contenu.

                  Intéressé ou forcés et contraints. Bien sûr qu'il y a des gens qui conçoivent des informations sans vouloir en tirer un profit pécunier. Mais ce ne sont pas ces gens là non plus qui essaient de développer des technologies pour empêcher le partage d'information (DRM) ou qui magouillent pour mettre en place des taxes dignes de la dime (taxe sur les supports de stockage d'information).


                  La liberté d'expression est bien plus précieuse et vaste que juste diffuser du contenu pour lequel tu n'as pas de droit dessus.

                  Ah formidable, j'ai le droit de partager de l'information que si on m'en donne le droit, ça c'est de la putain de liberté d'expression dis donc!



                  Mais je vois bien que ça vexe ta vision de consommateur passif étriquée.

                  Ahah, mdr. Non sérieux t'es tellement loin de la réalité que ça ne peut que me faire rire ce genre de propos.


                  A ce que je sache, personne ne t'empêche de t'exprimer.

                  Et bien tu ne sais pas voila tout. Encore l'autre jour dans un forum j'ai vu un gars qui disait qu'il fallait fermer un poste parceque emule y été évoqué, et que ça risquait d'attirer les ennuis, qu'on pouvait fermer le forum. Les gens ne s'exprime pas librement, ils ont peurs, ils n'osent pas dire ce qu'ils pensent sous crainte de représailles.



                  Et je te rassure, il y a des gens sur cette planète qui veulent qu'on diffuse leurs ½uvres. Les logiciels libres en font parti. Si les conditions d'utilisations des majors te gène, change de fournisseur.

                  Mais ça c'est déjà fait. Seulement ce qui me dérange ce n'est pas les conditions, c'est le fait qu'il soit légalement possible de mettre de tels conditions.

                  Aussi j'ai envie de partager et qu'on partage avec moi de la culture sans que personne ne vienne empêcher ce processus figure toi. Peut être que pour toi le partage culturel est moins important que le porte monnaie d'une poignée de personnes, mais c'est pas le cas de tout le monde vois-tu.
            • [^] # Re: Tu donnes combien ?

              Posté par  . Évalué à 2.

              Se faire du fric n'est vraiment pas le problème. Je ne vois pas trop le rapport avec la choucroute, les droits de l'homme et la liberté d'expression.

              Attention, tu marches en terrain marécageux: une bonne choucroute vaut son pesant d'or!
          • [^] # Re: Tu donnes combien ?

            Posté par  . Évalué à 1.

            Tu peins un tableau, c'est ton tableau. Je refait la même peinture sur un autre tableau, c'est mon tableau.

            C'est une copie, il y en a qui vous en prison pour moins que ça.

            Pour moi une ½uvre c'est de l'information, indépendamment du support physique sur lequel elle repose éventuellement.

            Une oeuvre protégé par des droits d'auteur qui se trouve sur son support original chez Arte, et la copie gravée sur un cd sur ton bureau sont la même oeuvre. Pourtant, elle ne t'appartient toujours pas, même si le cd t'appartient.

            Et une oeuvre peut être de l'info, de l'info n'est pas forcément une oeuvre.

            Les droits d'auteurs, de diffusion, de propriété existent bel et bien,il te faudra vivre avec.
        • [^] # Re: Tu donnes combien ?

          Posté par  . Évalué à 2.

          par oeuvre tu entends quoi ?

          Parce que franchement une émission de télé (même culturelle) à but informatif comme Karambolage n'est pas créé dans une démarche artistique (même si elle en contient des éléments). A la limite s'il s'agissait d'une émission résolument tournée vers l'esthétisme et/ou le plaisir de la musique ou de textes...
          • [^] # Re: Tu donnes combien ?

            Posté par  . Évalué à 2.

            Par ½uvre, j'entends qu'une ½uvre est un objet créé par un être vivant, manifestation tangible d'une pensée, même infime, réalisation d'un produit, fonctionnel ou non.

            Après que cette ½uvre soit artistique ou mercantile ou à but non lucratif n'est pas le problème.

            Je dirais même que plus l'½uvre est mercantile, moins elle contient d'informations méritant d'être diffusées. C'est pour cela que l'usage de restriction sur ce genre d'½uvre ne me gène pas trop.

            A partir du moment où il y a le choix.

            les logiciels proprio existent, ce n'est pas grave à partir du moment où les logiciels libres existent :)

            Donc, pour notre ami seeschloss, c'est dommage pour lui, mais les informations contenues dans les émissions de télé sont disponible ailleurs, même si ça demande un peu plus d'efforts.

            A lui de mesurer cette effort et voir si l'information dispensées par ces émissions vaut le coupou pas.

            Visiblement, il a choisit le contournement technique, il n'aurait surement pas fait l'effort si ça avait la Star'Ac :)
            • [^] # Re: Tu donnes combien ?

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.


              Je dirais même que plus l'½uvre est mercantile, moins elle contient d'informations méritant d'être diffusées. C'est pour cela que l'usage de restriction sur ce genre d'½uvre ne me gène pas trop.

              Par exemple les morceaux conçus par des formations comme simon & garfunkel ou nirvana. C'est sûr ça c'est bien vendu ça peut être que mauvais d'un point de vu culturel.
          • [^] # Re: Tu donnes combien ?

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

            Une ½uvre n'est pas forcément artistique. Puis de toute manière ce pour quoi je limite c'est le libre échange de l'information, comment tu nommes les informations à bien peu d'importance.
  • # A propos de propriété intellectuelle

    Posté par  . Évalué à 3.

    Le débat avec Mathieu Stumpf a l'air assez trollesque, et je pense que pour beaucoup c'est parce qu'il ne savent pas avoir un peu de recul sur le sujet (remarque, le principe du troll c'est de rester cantonné dans sa vision et de ne pas lacher le morceau ...)

    Tout le monde a l'air de considérer la propriété intellectuelle comme quelque chose de normal, d'évident. Mais peut-être existe-t-il un monde sans elle ? Quand Plop ressort la DUDH, parlant de "propriété" tout court, fait-elle aussi référence à la propriété intellectuelle ?

    Il faut savoir imaginer un monde où les préjugés que nous avons actuellement ne sont plus valables. Pour des partisans du libre, je trouve certains très fermé. Pourtant, Stallman a bien écrit "Why Software Should Be Free" [http://www.gnu.org/philosophy/shouldbefree.html] ! Il cherche a avoir une autre vision de la "propriété" intellectuelle (je crois qu'il n'aime pas ce terme) et quand on voit Arte diffuser si facilement des documentaires gratuitement (remarque, j'ai pas regardé s'il y avait des pubs sur le site, adblock oblige, mais tous ces trucs "gratuits" mais avec plein de pubs m'énervent beaucoup ... il faudrait dire explicitement "pour le prix d'un bout de votre cerveau" ... mais c'est un autre débat) on se dit que les mentalités évoluent.

    Et n'oubliez pas qu'à un temps, la notion de "propriété" tout court été même remise en cause. Mais ce n'est pas parce que cela paraît aberrant à certaines personnes, à causes de tous nos préjugés d'aujourd'hui, qu'il faut immédiatement prendre les partisans de telles idées pour des fous furieux et les moinsser à tort et à travers ...
    • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

      Posté par  . Évalué à 4.

      Mais ce n'est pas parce que cela paraît aberrant à certaines personnes, à causes de tous nos préjugés d'aujourd'hui, qu'il faut immédiatement prendre les partisans de telles idées pour des fous furieux et les moinsser à tort et à travers ...


      Le problème c'est certainement pas qu'il défende l'abolition de la propriété intellectuelle, c'est qu'il le fasse n'importe comment, avec des arguments indéfendables et des idées superficielles.

      Genre "la PI bride la liberté d'expression" ou "on peut générer aléatoirement un film, donc tous les films appartiennent à tout le monde."


      Ceux qui remettaient en cause l'idée même de propriété l'ont pas fait en invoquant le DUDH, pour des raisons évidentes.
      • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        Tu as raison, en fait me baser sur la DUDH c'était une mauvaise idée.

        Sinon le fait que la PI bride la liberté d'expression c'est quand même un fait indéniable ça.

        Sinon j'ai jamais parlé de génération aléatoire, je sais pas ce que vous avez avec cette obsession de l'aléatoire. Je ne crois pas avoir dit que les films appartiennent à tous, mais que les informations n'appartiennent à personne.

        En même temps quand on me sort qu'un nombre n'est pas un nombre, ça donne pas vraiment envie de pousser le raisonnement plus loin que les choses évidentes qui sont déjà remises en question.
        • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

          Posté par  . Évalué à 3.

          En même temps quand on me sort qu'un nombre n'est pas un nombre


          Toi tu dois forcément jeter un oeil au théorème de kurt_godel, que tu as maladroitement à mon avis relégué au rang de grosse merde au cours des débats, et a son théorème d'incomplétude ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9or%C3%A8me_d%27incompl%(...) ). Ton histoire de "nombre qui est un nombre", c'est source de paradoxes logiques assez cotons à résoudre, cf [[auto-référence]] pour une version soft et un point d'entrée, ou encore Paradoxe_du_menteur. Non pas que ça réponde à notre question, mais ça relativise un peu ta manière naive de voir les choses.

          Un nombre est un nombre, certe, mais il n'a aucun intérêt en lui même pour le problème qui nous occupe.
          • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

            Je n'ai relégué personne au rang de grosse merde au cours des débats. J'admets que j'ai dit que pbpg était soit un gros hypocrite soit un sombre crétin, et j'ai pu lacher deux trois jurons à mes interlocuteurs par ci par là, mais je n'ai pas relégué au rang de grosse merde aucun des noms qui me furent citer pour faire argument d'autorité.

            Etpuis toute les théories sont bien belles, et elles sont toutes superbement vrai pour peu qu'on trouve l'axiome ou elles le sont, mais la réalité ne fluctue par en fonction des axiomes dans lequel on ce place. La réalité est l'axiome avec un grand A si je puis dire.

            Et dans la réalité, un fichier est TOUJOURS une configuration spécifique de mon espace disque. Ni plus ni moins.

            Et quand je duplique cette configuration d'espace disque, je duplique une information, je fais usage de ma liberté d'expression.
            • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

              Posté par  . Évalué à 3.

              (pouet)



              Etpuis toute les théories sont bien belles, et elles sont toutes superbement vrai pour peu qu'on trouve l'axiome ou elles le sont


              Pas vraiment, une [[théorie]] est complète, correcte, incomplète, incorrecte, axiomatique ou pas, mais superbement vraie certainement pas. Et bien belles ... bof.

              mais la réalité ne fluctue par en fonction des axiomes dans lequel on ce place. La réalité est l'axiome avec un grand A si je puis dire.


              Tu vas nous réinventer la physique ? On est presque d'accord alors. Serais-tu parti pour adopter une démarche scientifique ? (je me moques, désolé)

              un fichier est TOUJOURS une configuration spécifique de mon espace disque


              Et un fichier sur clef USB ? Un fichier sur le disque dur de ton voisin ?

              je duplique une information, je fais usage de ma liberté d'expression


              Ah ? Dupliquer est équivalent à diffuser ?
              • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.


                Et un fichier sur clef USB ? Un fichier sur le disque dur de ton voisin ?

                Euh, bah pour moi sur ma clef usb j'ai aussi de l'espace disque... Je sais pas comment tu appels ça. De l'espace de stockage si tu veux. Ça ne change pas le fond.


                Ah ? Dupliquer est équivalent à diffuser ?

                Quand je copie un fichier depuis un site distant, je le duplique, et le site distant le diffuse.
                • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                  Posté par  . Évalué à 2.

                  Nombre, fichier, configuration physique, tu peux appeler ça comme tu veux, ça ne change pas le fond : un fichier n'est pas une oeuvre, ni même une information, c'est juste une représentation d'une oeuvre ou d'une information.




                  Quand je copie un fichier depuis un site distant, je le duplique, et le site distant le diffuse.


                  Et dans l'autre sens, quand tu diffuses une information tu dupliques un fichier ? Une équivalence ça marche dans les deux sens.
                  • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.


                    Nombre, fichier, configuration physique, tu peux appeler ça comme tu veux, ça ne change pas le fond : un fichier n'est pas une oeuvre, ni même une information, c'est juste une représentation d'une oeuvre ou d'une information.

                    D'accord.


                    Et dans l'autre sens, quand tu diffuses une information tu dupliques un fichier ? Une équivalence ça marche dans les deux sens.

                    Pourquoi veux-tu une équivalence, toute fonction n'a pas sa réciproque...
            • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

              Posté par  . Évalué à 2.

              un fichier est TOUJOURS une configuration spécifique de mon espace disque


              En quoi un fichier est-il une oeuvre ? Un fichier rempli de bruit est-il une information ? Une information est-elle un fichier ?



              Ce commentaire n'est pas un commentaire ?
              Cette information n'est pas informative.
              Cette oeuvre n'est pas une oeuvre.
              Ce proverbe n'est pas un proverbe.
              Cette phrase n'est pas une suite de bits, c'est une phrase.
              Cette phrase est un mensonge.
              L'infinité de suite de nombres pouvant représenter cette phrase n'est pas une oeuvre.
              Ceci n'est pas une pipe.
              Ceci n'est pas un pétage de plomb.
              Je ne suis pas qu'un numéro.

              http://fr.wikipedia.org/wiki/Auto-r%C3%A9f%C3%A9rence
              • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.


                En quoi un fichier est-il une oeuvre ? Un fichier rempli de bruit est-il une information ? Une information est-elle un fichier ?

                Tout fichier n'est pas une ½uvre, toute ½uvre qui tiens sur un support numérique est un fichier (et un nombre).
                • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                  Posté par  . Évalué à 1.

                  toute ½uvre qui tiens sur un support numérique est un fichier


                  Non.
                  • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                    Haha, franchement mdr. Oui tu as raison quand tu fais rm mon\ ½uvre.½uv, tu supprimes pas un fichier.
                    • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                      Posté par  . Évalué à 2.

                      Tu supprimes un fichier représentant l'oeuvre, certainement pas l'oeuvre en elle même.
                      • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                        D'accord je supprime un fichier, qui interprété d'une certaine manière peut représenter une ½uvre (enfin je sais pas trop ce que tu entends par le mot ½uvre ici, mais je pense que c'est ce que tu me dis). Et où veux tu en venir avec cela? Tu en conclus quelque chose?

                        Ce fichier qui n'est pas une ½uvre, d'accord, pourquoi n'aurais-je pas le droit de l'échanger comme bon me semble. Après tout ce n'est pas une ½uvre comme tu le fais si justement remarquer. Moi je peux très bien décider de l'ouvrir avec un éditeur hexadécimal et de remplacer tout les 1 par des A, pourquoi pas, on s'amuse comme on veux. Comme je peux décider de le passer dans un lecteur multimedia.

                        Franchement je ne saisie pas ce que tu conclus du fait qu'un fichier n'est pas une ½uvre. Puisque ce n'est pas le cas, qu'on laisse les gens s'échanger tranquillement leurs fichiers, ce ne sont pas des ½uvres, ils ne sont donc pas protéger par le droit d'auteur si j'en suis ton raisonnement.
                        • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                          Posté par  . Évalué à 2.

                          Si tu sais pas ce qu'on entend par oeuvre, cherche une définition, wp est pas mal comme point de départ dans ces cas là.

                          Ce fichier est la représentation d'une oeuvre, on a l'air d'accord la dessus. La PI actuelle donne au créateur un certain nombre de droits sur cette oeuvre, ET sur ses représentations. Les bases sont posées ?

                          Modifier le fichier pour ton usage personnel ? tu as le droit, je crois. C'est la diffusion de ces modifications qui est plus problématique.


                          Ce que je tirai du fait qu'un fichier n'est pas une oeuvre, c'est que tu défends ton beurre en prenant les définitions qui t'arrangent. A partir de là tu peux faire des raisonnements foireux, auxquels tu crois, mais au final tu ne fais que te rendre peu crédible, voire ridicule. Si tu veux défendre tes idées, la moindre des choses c'est de le faire en leur faisant honneur, c'est à dire pas n'importe comment.
                          • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                            Posté par  . Évalué à 2.

                            Ah oui, j'oubliai, une représentation d'une oeuvre n'est pas une oeuvre.

                            Donc le nombre représentant le fichier n'est pas non plus une oeuvre.

                            CQFD, non ?
                          • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.


                            Ah oui, j'oubliai, une représentation d'une oeuvre n'est pas une oeuvre.

                            Donc le nombre représentant le fichier n'est pas non plus une oeuvre.

                            CQFD, non ?

                            Bah sur ça on est bien d'accord, enfin je crois. Le fichier n'est jamais une ½uvre, je crois qu'on tombe d'accord là, non?

                            Mais un fichier si il peut être interprété de manière à lire du son, peu aussi être interprété comme du texte ou que sais-je encore. Là où je veux en venir, c'est que le fichier qui est un forme sous laquelle on encode une ½uvre peu représenter une infinité d'autres choses selon comment on l'interprète. En fait pour reproduire l'½uvre qu'on veut encoder il faut le fichier (l'information, ou les données, appel ça comme il te plaît) plus là façon de l'interpréter (la façon de l'interpréter).

                            Donc, j'en conclus (à tort?) que pour s'approprier les droits sur une ½uvre, il faut pouvoir s'approprier les droits sur une combinaison donnée, interprétation de la donnée. Or où se situe l'interprétation finale faite par un esprit d'une donnée? Dans l'esprit. Donc pour s'approprier les droits sur ½uvre, il faut s'approprier un part des esprits qui l'observeront. Ça te semble erroné comme raisonement?

                            De plus un fichier seul ne représentant rien, on ne peut pas dire qu'on échange la représentation d'une ½uvre. Pour échanger une représentation d'une ½uvre il faudrait fournir avec l'interprétation qu'on rattache au fichier (l'algorithme quoi...). Sans cela il s'agit juste d'un tas de bits avec autant de sens qu'on peut vouloir y rattacher.
                            • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                              Posté par  . Évalué à 2.

                              Donc, j'en conclus (à tort?) que pour s'approprier les droits sur une ½uvre, il faut pouvoir s'approprier les droits sur une combinaison donnée, interprétation de la donnée. Or où se situe l'interprétation finale faite par un esprit d'une donnée? Dans l'esprit. Donc pour s'approprier les droits sur ½uvre, il faut s'approprier un part des esprits qui l'observeront. Ça te semble erroné comme raisonement?


                              Si tu veux dire que quand je regarde un concert ou que je lis un livre, le/les auteurs et/ou les interprètes s'approprient une partie de ma mémoire, oui, ça me semble erroné comme raisonnement.


                              De plus un fichier seul ne représentant rien, on ne peut pas dire qu'on échange la représentation d'une ½uvre.


                              Qui s'échangerait un tas de bits ? La signification de ces bits est en général convenue entre les gens qui les échangent, d'une manière ou d'une autre, dans l'en-tête du fichier, dans l'extension par exemple.
                              • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.


                                Qui s'échangerait un tas de bits ?

                                Bah ceux qui veulent. :)


                                La signification de ces bits est en général convenue entre les gens qui les échangent, d'une manière ou d'une autre, dans l'en-tête du fichier, dans l'extension par exemple.

                                D'accord. Mais si c'est les personnes qui s'échangent le fichier qui se mettent d'accord sur la signification des bits, c'est eux qui donnent un sens au fichier aussi, non?
                                • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                  Posté par  . Évalué à 3.

                                  D'accord. Mais si c'est les personnes qui s'échangent le fichier qui se mettent d'accord sur la signification des bits, c'est eux qui donnent un sens au fichier aussi, non?




                                  C'est ce que je disais, ils s'échangent pas des bits. Enfin, plus exactement, l'échange de bits n'est qu'un moyen, et certainement pas une fin.
                                  • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                                    Bah oui, la fin c'est de se communiquer une information, non?
                                    • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                      Posté par  . Évalué à 2.

                                      Se communiquer une oeuvre en l'occurence.
                                      • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                                        Ah bah non! Il se communiquent un fichier, pas une ½uvre! Après il peuvent se communiquer une façon spécifique d'interpréter le fichier qui permet d'observer une ½uvre à partir du fichier.

                                        Du moins c'est ce que tu me disais 3 postes plus haut, alors il faudrait savoir, tu penses qu'une fichier c'est une ½uvre ou pas?
                                        • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                          Posté par  . Évalué à 0.

                                          Ils se communiquent une oeuvre, ou plus exactement une représentation d'une oeuvre sous forme de fichier. C'est plus clair ?
                                          • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                            Posté par  . Évalué à 1.

                                            tu dis que c'est pas une oeuvre puis ensuite tu dis que ca en est une.

                                            quand on te fait la remarque que les bits ca veut tout dire te n'importe quoi , tu acquiese pour ensuite dire exactement l'inverse.

                                            Alors non c'est pas clair du tout.

                                            Comment tu peux SAVOIR qu'ils se transmette une oeuvre a la place d'eux ?
                                            Tu es dieux en personne pour le savoir ?

                                            Soit tu accepte qu'un fichier en soit ne veut rien dire (suite de bits), et que donc ils ne se communique pas une oeuvre, soit qu'un fichier représente intrinsèquement une oeuvre et que donc il n'y a pas besoin de se mettre d'accord sur une quelconque signification du format.
                                            Mais tu peux pas dire tout et son contraire.
                                            • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                              Posté par  . Évalué à 0.

                                              Soit tu accepte qu'un fichier en soit ne veut rien dire (suite de bits), et que donc ils ne se communique pas une oeuvre, soit qu'un fichier représente intrinsèquement une oeuvre et que donc il n'y a pas besoin de se mettre d'accord sur une quelconque signification du format.
                                              Mais tu peux pas dire tout et son contraire.


                                              Pas d'incohérence. Un fichier quelquonque n'est pas formément une oeuvre. Seulement si c'est la représentation d'une oeuvre, alors on ne peut pas faire n'importe quoi avec.
                                              • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                                                Mais un fichier seul (un ensemble de bits) n'est jamais une représentation d'une ½uvre. C'est une interprétation spécifique du fichier qui peut éventuellement aboutir à la représentation d'une ½uvre.

                                                Donc si, tu dis tout et son contraire.
                                                • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                  Posté par  . Évalué à 2.

                                                  Quand tu échanges un fichier avec quelqu'un, dans l'intention, tu refiles le fichier en tant que représentation de l'oeuvre. Et c'est ça qui compte.

                                                  Si tu échanges le même fichier (truc quasi impossible, et encore le quasi devrait pas être là) mais qu'il a pour toi une signification différente, et que tu peux le prouver de bonne foi, tu devrais n'avoir aucun problème avec la loi.
                                                  • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.

                                                    Je vois donc ce que tu me dis, c'est que tu es pour la présomption de culpabilité.

                                                    Pour ma part je suis pour la présomption d'innocence, donc je ne peux pas être d'accord avec toi sur ce sujet.
                                                    • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                      Posté par  . Évalué à 1.

                                                      Oui, c'est génial la présomption d'innocence, mais bon, plaider "non je ne voulais pas tuer la victime, je visais le mur juste derrière" c'est rarement un bonne idée. Faut pas déconner non plus.
                                                      • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                        Posté par  . Évalué à 1.

                                                        visiblement tu n'as pas compris le principe de présomption d'innocence.

                                                        C'est pas 'oh ca me convient pas, donc faut pas déconner hein'.

                                                        En plus ton "exemple" n'a rien a voir mais bon c'est pas grave.

                                                        en outre comparé la contrefaçon avec un meurtre c'est passablement osée.

                                                        Pour terminer, tu confond action (viser le mur) et conséquence (tuer quelqu'un).



                                                        Ici l'action est de dl une suite de bits et la conséquence est ... soit disant une contrefaçon d'une soit disant d'oeuvre, et tout ca sans que ca n'ai jamais été prouvée. (tandis que quelqu'un soit mort ca c'est sur).

                                                        Je dirais meme plus : avec une suite de bits, tu peux te retrouver avec TOUTES LES INFORMATIONS POSSIBLES en 2^(taille du fichier en bits) (chiffrement OTP par exemple).

                                                        Assumer que c'est forcément pour entendre du lorie est au mieux passablement comique.


                                                        Enfin, pour ta gouverne, il existe donc le cas d'homicide involontaire, ou aussi homicide par négligence, qui convient dans le cas que tu nous cite.

                                                        Je n'ai jamais entendu parler de contrefaçon par négligence.

                                                        Mais
                                                        après tout c'est pas grave, parce que pour toi, la DUDH quand ca te convient pas on peut se torcher avec .
                                                        • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                          Posté par  . Évalué à 2.

                                                          Enfin, pour ta gouverne, il existe donc le cas d'homicide involontaire, ou aussi homicide par négligence, qui convient dans le cas que tu nous cite.
                                                          Non, en fait, je ne pense pas que tu as compris ce que je voulais dire. On va faire un exemple plus fourni :
                                                          Imagine que tu donnes rendez-vous à ton patron qui vient de te virer à un certain endroit, et que justement au moment où il passe la porte, tu lui tires en pleine tête. Plaider l'homicide par négligence en disant que tu visais le mur derrière lui, ça me parait tout aussi crédible que de dire que quand tu télécharges un fichier nommé "Lorie - Ma chanson.mp3" tu voulais en fait télécharger le fichier xxx qui conteint justement ce dont tu as besoin et qui est libre de droit (enfin, la dernière fois que j'ai utilisé un logiciel de p2p il m'affichait le nom du fichier que je téléchargeait, pareil pour mon navigateur et mon client ftp)
                                                          • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                                                            Bah pour prouver que tu as tué le gars, déjà tu as le cadavre et tu fais une analyse balistique, puis si toi même tu avous l'avoir tuer hein... Pour prouver que tu à pas télécharger "Lorie - Ma chanson.mp3" pour faire autre chose que "vim Lorie\ -\ Ma chanson.mp3", il faut violer la vie privée de la personne en l'espionnant, je vois pas vraiment d'autre moyens.
                                                    • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                      Posté par  . Évalué à 2.

                                                      Pas du tout.

                                                      On peut porter plainte contre toi, tu seras de toute façon présumé innocent jusqu'à l'issue du procès, rien à voir avec la présomption d'innocence. Ce qui compte c'est: y a-t-il suffisamment de preuves pour qu'au final tu ne sois pas innocent justement.
                                                      • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                                                        Bah tu dois pas vivre dans le même pays que moi. Moi j'habite en France, et quand j'achète un support de stockage numérique, je suis reconnu coupable de téléchargement illégal.

                                                        De plus comme dit, le fait que j'ai sur mon disque des fichiers ne prouve pas que je les ai utilisé d'une manière illégale. J'ai un tas de couteau dans ma cuisine et j'espère bien qu'on va pas me mettre en prison parcque je pourrais les utiliser pour tuer quelqu'un (puisque tu tiens à ce qu'il y ai un mort).

                                                        La seule manière de prouver que je fais un usage illégal d'un fichier, c'est de violer ma vie privée.
                                                        • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                          Posté par  . Évalué à 2.

                                                          La perquisition, c'est pas un viol de la vie privée ? Pourtant ça se pratique relativement souvent ...
                                                          • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                            Posté par  . Évalué à 1.

                                                            dans des conditions tres strictes, avec des regles précises, et uniquement sur commission rogatoire d'un juge qui se base (normalement) sur des éléments solides.

                                                            Il y a un autre type de perquisition , où la personne est 'volontaire' pour laisser les policiers perquisitionner.
                                                            Bien entendu ils essaie de faire signer la décharge les autorisant sous de faux prétextes (il faut signer ce papier pour que l'assurance vous rembourse).
                                                            Comme on n'a pas le droit de s'opposer à une perquisition, meme illégale, le fait que les policiers n'ait pas de décharge invalide TOTALEMENT toute pièce trouvée ... Au titre justement du respect de la vie privée.

                                                            Comme quoi hein, c'est beaucoup moins simple que ce qu'il n'y parait.


                                                            Décider qui fait quoi sans avoir des éléments concordants suffisament solides et sans passer par un juge (sniffage sur le réseau sans cibler quelqu'un en particulier, comme media defender par exemple) est tout a fait une atteinte a la vie privée.
                                                            Je rapelle que la cnil considère l'ip comme une donnée privée.

                                                            A fortiori décider ex nihilo que parce que j'échange un fichier se nommant lorie.mp3 je voulais échanger une oeuvre(no comment) musicale et pas un fichier chiffré OTP en stéganographie me semble provenir de quelqu'un qui est plutôt infatué de soi même.
                                                            • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                              Posté par  . Évalué à 3.

                                                              Décider qui fait quoi sans avoir des éléments concordants suffisament solides et sans passer par un juge (sniffage sur le réseau sans cibler quelqu'un en particulier, comme media defender par exemple) est tout a fait une atteinte a la vie privée.


                                                              On ne parle plus tout à fait du droit d'auteur en lui même, là. Le fait que les moyens utilisés pour détecter soit douteux remet-il en cause le droit d'auteur lui même ?

                                                              A fortiori décider ex nihilo que parce que j'échange un fichier se nommant lorie.mp3 je voulais échanger une oeuvre(no comment) musicale et pas un fichier chiffré OTP en stéganographie me semble provenir de quelqu'un qui est plutôt infatué de soi même.


                                                              Je clâme mon ignorance à ce sujet, c'est possible ça ? Les chances que ce soit bien le cas, tu peux les chiffrer ?

                                                              En tout cas on s'éloigne du débat initial qui était "le droit d'auteur est immoral" pour se déplacer vers son champ d'application.




                                                              Bref, je confirme, Matthieu à tout mélanger tu te décrédibilise totalement.
                                                              • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.


                                                                On ne parle plus tout à fait du droit d'auteur en lui même, là. Le fait que les moyens utilisés pour détecter soit douteux remet-il en cause le droit d'auteur lui même ?
                                                                ...
                                                                En tout cas on s'éloigne du débat initial qui était "le droit d'auteur est immoral" pour se déplacer vers son champ d'application.

                                                                Bah justement, si tu n'as aucun autre moyen de prouver la culpabilité d'une infraction au droit d'auteur que de faire disparaître le droit à la vie privée, le droit d'auteur est intrinsèquement immoral.

                                                                Enfin maintenant si tu considère qu'on devrait pas avoir le droit à une vie privée hein...
                                                                • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                                  Posté par  . Évalué à 2.

                                                                  C'est pas comme si on avait besoin de violer ta vie privée pour voir si tu diffuses volontairement une oeuvre par emule par exemple.

                                                                  En gros tu jettes le bébé avec l'eau du bain, attaques-toi directement aux points qui posent problèmes.
                                                                  • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                                                                    On ne peut pas diffuser des oeuvres par emule, que des fichiers, qui comme tu le fais si bien remarquer ne sont pas des oeuvres.
                                                                    • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                                      Posté par  . Évalué à 1.

                                                                      Tant de mauvaise foi, ça c'est vu à force. La réponse a déjà été donnée, plusieurs fois même.
                                                                      • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                                                                        Tu as raison, tu as raison. La preuve en est d'ailleurs que tu as raison, donc forcément tu ne peux qu'avoir raison.
                                                                        • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                                          Posté par  . Évalué à 2.

                                                                          Bon, je précise quand même alors :


                                                                          C'est l'oeuvre et ses représentations qui sont protégées, voilà. Sinon effectivement la PI n'aurait pas de sens, genre je fais une copie et j'ai quelque chose de complètement différent ... mais perçu de la même manière ou presque dans les deux cas par le même individu.

                                                                          Partant de là on peut reformuler :
                                                                          C'est pas comme si on avait besoin de violer ta vie privée pour voir si tu diffuses volontairement une représentation d'une oeuvre sur laquelle tu n'as pas les droits par emule


                                                                          Je pensais qu'on en avait suffisamment débattu pour qu'on soit d'accord sur le fait qu'un fichier n'est pas une oeuvre, qu'il peut être une représentation d'une oeuvre, qu'un même fichier (au sens de même contenu au niveau bits ) peut éventuellement avoir plusieurs sens différents au sens de son utilisateur, mais que ce cas est tellement rare que :
                                                                          1) si jamais un fichier de plusieurs mega de données, genre un mp3 est interprétable comme un mp3 de Lorie, ben tu devrais pouvoir prouver très facilement que pour toi ce n'est pas un mp3 de Lorie,
                                                                          et que 2) ça serait quand même vraiment pas de bol (si vous avez un cas réel ça m'intéresse) Est-ce que les termes "impossibilité statistiques" ne sont jamais parvenus à tes oreilles ?

                                                                          Partant de là, je pensais qu'on pouvait se passer de la précision à ce stade.

                                                                          Sinon quand tu diffuses volontairement des données au reste du monde, on doit pouvoir en pratique assez facilement, voire trivialement, savoir leur signification et, dans le cas ou tu serais parvenu à un fichier "ambigu", à savoir si tu es de bonne foi ou pas.
                                                              • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                                Posté par  . Évalué à 1.

                                                                c'est possible ça ?
                                                                Faire de la stégano ? Oui. Meme si on utilise le plus souvent des fichiers non compressés (wav, bmp) car les données sont beaucoup moins sensible au bruit engendré.
                                                                Faire du chiffrement (OTP ou autre) ? Oui sans problème.
                                                                Faire les deux ? Oui sans problème.
                                                                Renommer un fichier bidule en truc_muche.mp3 ? Oui a nouveau sans probleme.
                                                                (et je parle meme pas des fakes).

                                                                Les chances que ce soit bien le cas, tu peux les chiffrer ?
                                                                Tu rigole j'espère ?
                                                                Sous pretexte que tu as moins de 'chance' alors on considère que ce n'est pas possible.

                                                                Tu es digne des majors pour qui P2P==piratage.

                                                                Moi j'ai appris a différencier une fourchette de quelqu'un qui utilise une fourchette pour tuer, toi visiblement , si quelqu'un utilise une fourchette c'est forcément pour tuer.


                                                                En tout cas on s'éloigne du débat initial qui était "le droit d'auteur est immoral" pour se déplacer vers son champ d'application.
                                                                Comme le dis mathieu plus bas : le droit est intrinséquement lié a son champ d'application.
                                                                Le droit d'auteur PAR PRINCIPE n'est pas immoral.
                                                                La liberté d'expression PAR PRINCIPE (voui c'est celle que propose mathieu, qui n'est qu'un principe) n'est pas immoral.
                                                                Les deux sont contradictoires quand se pose la question de l'application.
                                                                Donc oui c'est bien sûr, et seulement sûr, le champ d'application que l'on peut discuter.
                                                                • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                                  Posté par  . Évalué à 2.

                                                                  C'est pas parce qu'une fourchette est utilisée pour cacher une information qu'on peut tuer avec, ça résume assez bien ma pensée sur ton commentaire.



                                                                  Pour le reste, je veux pas tourner en rond.
                                                                  • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                                    Posté par  . Évalué à 2.

                                                                    Ah comme d'hab : pas d'argument, et quand on commence a vouloir discuter et avoir des arguments, tu nous donne une fin de non recevoir.

                                                                    Et ensuite tu dis Tant de mauvaise foi, ça c'est vu à force.
                                                                    On se demande qui a le plus de mauvaise foi hein.
                                                                    • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                                      Posté par  . Évalué à 2.

                                                                      Je vois pas en quoi faire de la stégano peut changer quoi que ce soit à la PI.

                                                                      Si ton argument c'est "techniquement il est ultra simple de contourner la PI" donc pas de PI, on aurait pu en rester là dés le début.

                                                                      Il y a vraiment autre chose dans ton argumentation ici ?
                                                                      • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                                        Posté par  . Évalué à 3.

                                                                        Je vois pas en quoi faire de la stégano peut changer quoi que ce soit à la PI.
                                                                        Ben c'est juste que tu dis que si on transfert un fichier lorie.mp3 alors c'est que le gars
                                                                        1°) il voulaut forcément écouter lorie
                                                                        2°) le fichier représente forcément une oeuvre.

                                                                        Je te donne un exemple con ou c'est complétement faux (le fichier lorie.mp3 ne contient pas forcément une chanson de lorie, et ce que veut le gars veut réellement est caché dans le fichier, donc c'est pas le fichier en tant que tel qu'il veut, ni la pseudo oeuvre qu'il est censé représenter).

                                                                        Et la tu me dis 'je vois pas en quoi la stégano change quoi que ce soit a la PI'.

                                                                        Donc soit tu suis pas la discussion, soit tu prend des mots sans lire les phrases auxquel ils appartiennent, mais en tout cas ta discussion ne suis aucun fil directeur ni n'essaie de répondre aux commentaires.

                                                                        Il y a vraiment autre chose dans ton argumentation ici ?
                                                                        Ah ben c'est sur , faut vouloir comprendre le commentaire auquel on répond.
                                                                        Comme dis le proverbe, il n'y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, et ca semble etre ton cas sur les points que mathieu ou moi soulevons

                                                                        Honnetement je ne vois pas d'autre explication quant à ce que tu dis, vu que ça n'a strictement rien a voir ce que tu répond.
                                                                        • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                                          Posté par  . Évalué à 2.

                                                                          Dans le cas d'un fichier en libre diffusion, la vérification est facile, suffit de télécharger et ouvrir.
                                                                          • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                                            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                                                                            Et tu l'ouvres avec quoi ton fichier? Vim? Hachoir? [insérez ici les millions d'applications capables d'ouvrir un fichier] Un ouvre boite?
                                                                            • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                                              Posté par  . Évalué à 2.

                                                                              La réponse est évidente: soit ton fichier est dans un format commun, auquel cas la machine le détermine automatiquement, soit pas, et dans ce cas ton fichier il servira pas à grand monde.

                                                                              Et, oui, dans ce cas l'infraction deviendra moins évidente à prouver, voire à détecter. Pas vu, pas pris comme on dit, mais ça n'a rien de spécifique à la propriété intellectuelle, c'est comme ça pour toutes les lois.


                                                                              Donc on en reste au "c'est facile à contourner, donc c'est n'importe quoi ..." beaucoup de bruit pour pas grand chose, donc.
                                                                              • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                                                Posté par  . Évalué à 1.

                                                                                soit pas, et dans ce cas ton fichier il servira pas à grand monde.
                                                                                Et qu'est ce qu'on en a faire qu'il serve pas a grand monde, du moment qu'il sert pour ce que l'on souhaite en faire?


                                                                                En gros, pour toi, si quelqu'un peut le lire, alors un fichier nommé lorie.mp3 représente forcément une oeuvre de lorie et c'est ce qu'on a forcément voulu transmettre
                                                                                Même si
                                                                                -C'est du bruit blanc
                                                                                -on a voulu transmettre des données en stégano dedans, et non pas l'oeuvre de lorie (qui peut être du bruit blanc).

                                                                                Tu confond volontée, moyen , contenant , contenu, ...
                                                                                • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                                                  Posté par  . Évalué à 2.

                                                                                  Pas du tout, ce que je voulais dire, et c'était (encore une fois) tellement évident que je l'ai pas précisé, c'était que c'était très facile de vérifier si c'était du Lorie ou pas si c'est dans un format de fichier commun.
                                                                                  • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                                                    Posté par  . Évalué à 1.

                                                                                    très facile ?
                                                                                    On doit pas etre dans la meme complexité alors.

                                                                                    Reconnaitre que c'est du lorie plutot que du bruit blanc (bon ok pour le bruit blanc c'est facile) ou une autre oeuve (libre de droit par exemple) tu appelle ca facile ?

                                                                                    Tu peux me donner donc quel algroithme tu compte utiliser , vu que c'est si facile, il doit en exister au moins deux !
                                                                                    Sachant qu'utiliser l'oreille humaine est bien entendu inenvisageable.
                                                                                    • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                                                      Posté par  . Évalué à 2.

                                                                                      Qui t'a parlé de le faire de façon automatique ?


                                                                                      Pour info, pour la culture :

                                                                                      Sinon sur le plan technique il doit être possible de calculer une distance avec du Lorie, ca doit être techniquement faisable sans trop de difficulté, au moins pour faire un pré-tri automatique à vérifier à postériori par un humain. J'ai vu des gens de l'ircam qui faisaient de la génération de musique et qui parlaient d'un truc dans le style, quoi que différent :
                                                                                      il s'agissait de mesurer la proximité de musique générée automatiquement à des compositeurs connus. Ils disaient qu'ils obtenaient des résultats qui allaient dans le même sens que ce que "ressentait" un humain qui s'y connait.

                                                                                      http://recherche.ircam.fr/equipes/repmus/OMax/ pour un point de départ, c'était des gens de cette équipe, tu dois pouvoir trouver des publis en cherchant un peu sur cette histoire de distance entre musiques.
                                                                                      • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                                                        Posté par  . Évalué à 2.

                                                                                        Qui t'a parlé de le faire de façon automatique ?
                                                                                        On parlais de la diffusion des 'oeuvres' . Si tu veux mettre un type derrière chaque diffusion d'oeuvre je te souhaite bonne chance.




                                                                                        Sinon sur le plan technique il doit être possible de calculer une distance avec du Lorie, ca doit être techniquement faisable sans trop de difficulté,
                                                                                        Tellement peu qu'il y a ma connaissance aucune offre d'algo un tant soit peu fiable.
                                                                                        Mais bon effectivement on sait très bien faire.

                                                                                        Déja pour les photos on a du mal, alors pour un système audio, ca doit etre au moins aussi balaise. (on peut repartir sur une photo d'une chanson : représentation de chaque fréquence suivant un code couleur, chaque ligne indiquant une durée déterminée).
                                                                                        Je te laisse imaginer la taille d'une telle image obtenue par de tels moyens.

                                                                                        Pour info, le systeme employé par gqview pour faire de la "reconnaissance" consiste a faire une vignette de la photo (de tete elle fait 100x100 mais je me trompe pe) et ensuite de s'en servir comme hash et de calculer la distance a partir d'elle, avec certaines heuristiques sur les autres infos de l'image originale (taille par ex). Pour ca que si tu as des dessins avec des traits tres fins, cet algo est merdique (logique l'info est perdue vu que trait très fin).

                                                                                        Calcul le nombre de pixel nécessaire pour éviter trop de perte d'info sur une bande audio et on reparle ok? (bon ca suppose qu'il y a bien une bijection entre les deux algos, ce sur quoi je peux me tromper).

                                                                                        Quant à omax, et tes gens de l'ircam :
                                                                                        - Déjà omax est de l'apprentissage tps réel, ce n'est pas totalement le même modèle
                                                                                        - C'est un système en pleine recherche. Je peux aussi te sortir des tas de papier , sur des sujets prometteurs, sans popur autant que leurs algos soient vraiment (encore?) utilisable autrement que sur une sélection restreinte
                                                                                        - d'ou pour tes gens de l'ircam : "Ils disaient qu'ils obtenaient des résultats qui allaient dans le même sens que ce que "ressentait" un humain qui s'y connait." De quel point de vue ? pitch ? mélodie ? Réponse fréquentielle ? harmonique ?
                                                                                        Sur quoi il parlait ? en comparant comment ? Quel méthodes de tests subjectif et objectif ?
                                                                                        en 2003, en suivant tes réponses c'était encore en pleine recherche :
                                                                                        http://sail.usc.edu/music/report.html

                                                                                        Et tu viens comme une fleur en disant , je cite
                                                                                        ca doit être techniquement faisable sans trop de difficulté
                                                                                        Je présume que tu dois etre thésard dans ces domaines pour pouvoir dire qu'un projet qui a commencé en 2003 doit etre assez simple a faire en fin 2007.
                                                          • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                                                            Bah non mais bon si tu trouves un couteau chez moi, ça veut pas dire que je suis jacques l'éventreur.
                                                        • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                          Posté par  . Évalué à 1.

                                                          Du coup j'en oublie le reste du commentaire :
                                                          Moi j'habite en France, et quand j'achète un support de stockage numérique, je suis reconnu coupable de téléchargement illégal.


                                                          Gni ?

                                                          De plus comme dit, le fait que j'ai sur mon disque des fichiers ne prouve pas que je les ai utilisé d'une manière illégale.


                                                          Le simple fait de les avoir sur ton disque est illégal, si tu n'as pas les droits.
                                                        • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                          Posté par  . Évalué à 2.

                                                          Moi j'habite en France, et quand j'achète un support de stockage numérique, je suis reconnu coupable de téléchargement illégal.
                                                          Moi quand j'habitais en France, dans ce cas là, on se contentait de m'imposer une redevance pour copie privée. Ça a peut-être changé, mais à l'époque je n'étais reconnu coupable de rien.
                                                          • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                                                            Ah oui, et j'aimerais bien savoir pourquoi des sociétés privées reçoivent de la tune venant d'une taxe sur la copie privée. Je vois pas le rapport entre mes dernières photo de vacance et le dernier album sortit à la fnac.
                                                            • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                              Posté par  . Évalué à 1.

                                                              Parce que tu participes, c'est un peu comme les gens qui payent une redevance radio-télé alors qu'ils ne regardent que TF1 et Canal+ et ne regardent pas France Télévision ni n'écoutent France * à la radio. Ou un peu comme les gens qui cotisent pour les retraites et qui meurent avant la leur, par exemple.
                                                              • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                                                                Ah bah non! Si je cotises, je dois avoir la possibilité d'une contre partie. Là on nous dit de payer pour les échanges de fichier illégaux, mais comme c'est illégal on ne peut pas le faire.

                                                                Un peu comme si on rajoutait une taxe sur les clopes parcequ'il y a des gens qui fument de la majijuana.
                                                        • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

                                                          Posté par  . Évalué à 2.

                                                          Juste pour que je comprenne bien, comment est-ce que la possession d'un fichier nommé Lorie - chanson.mp3 que tu édites avec vim se transforme en une expression de ta liberté d'expression ?
        • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

          Posté par  . Évalué à 2.

          Sinon le fait que la PI bride la liberté d'expression c'est quand même un fait indéniable ça.
          C'est un fait tellement indéniable qu'on est presque tous pas d'accord avec toi sur ce point. Mais si on néglige ce détail, oui, c'est un fait indéniable.
    • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

      Bon juste pour dire qu'entre propriété intellectuelle et propriété matérielle, il n'y pas vraiment de lien. On ne duplique pas des maisons comme on duplique de l'information.

      Je dit ça parceque je vois venir gros comme un camion les histoires de voitures comparées à l'information et les phrases du genre «le communisme on a vu ce que ça donnait».

      Mais n'empêche c'est vrai, le communisme c'est bien en théorie, mais dans la pratique ça vaut pas mieux que le capitalisme.
      • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

        Posté par  . Évalué à 2.

        Bon juste pour dire qu'entre propriété intellectuelle et propriété matérielle, il n'y pas vraiment de lien. On ne duplique pas des maisons comme on duplique de l'information.

        Et bien justement : on dirait qu'ici personne n'ose remettre en question la PI. Je parlais de la propriété matérielle pour préciser que certains avaient osé défier son principe, et je pense qu'il est encore plus facile d'essayer de réfléchir à un autre modèle que la PI pour favoriser la création.

        Mais n'empêche c'est vrai, le communisme c'est bien en théorie, mais dans la pratique ça vaut pas mieux que le capitalisme.

        Haha, avec la phrase d'avant, je pensais que tu savais un peu mesurer tes propos, mais là c'est trop gros ... Je trouve bizarre que tu puisses être ouvert sur la remise en cause de la PI mais sur la critique du communisme ...
        • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.


          Haha, avec la phrase d'avant, je pensais que tu savais un peu mesurer tes propos, mais là c'est trop gros ... Je trouve bizarre que tu puisses être ouvert sur la remise en cause de la PI mais sur la critique du communisme ...

          Ho bah si on peut pas faire de l'humour hein.

          Puis bon je suis pas un communiste moi. Il y a encore quelques temps je me serais peut être dit anarchiste, mais bon quand tu commences à te documenter, derrière ce mot on met tout et n'importe quoi. En ce moment j'ai pas vraiment de mot pour définir mon idéologie sociale.

          Ce que je pense être désirable c'est une société où le vie est partagé entre le temps que tu passes pour toi (vie privée) et le temps que tu passes au service de la société (vie public en quelque sorte). Toute personne passant du temps au service de la société est rémunéré, et toute personne est rémunéré de manière équitable : 1h de travail, 1h de crédit à dépenser. Il faudrait aussi rémunérer les formations aussi.

          Voila, c'est sans doute trop simpliste comme modèle social, mais c'est un point de départ disons. Aussi c'est un modèle qui est assez lâche quand aux implémentations possibles.
    • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

      Posté par  . Évalué à 3.

      La propriété intellectuelle ne tombe pas sous le sens, ça c'est clair !
      Ni même la propriété tout court, en fait. Les grands principes du droit n'ont pas été dictée par Dieu sur le Sinai, mais ont été longuement et durement assimilés par essais et erreurs au cours de l'Histoire.

      Mais bon, si on cherche à comparer les situations avec et sans ces différents principes, on peut se faire une opinion.
    • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

      Posté par  . Évalué à 2.

      Moi, je veux bien changer d'idée, ca m'arrive même souvent.

      Mais il faut des arguments logiques, cohérent et qui s'appliquent au contexte.

      Ce qui n'est pas le cas ici.
    • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

      Posté par  . Évalué à 4.

      Bon, moi je ne veux pas rentrer dans le troll, c'est juste pour dire que non, il n'y a pas de pub du tout, ni sur le site ni dans les vidéos. Contrairement à Canal+ et ses trois pubs en flash en plus de la pub en introduction des vidéos (pour les Guignols en tout cas).
    • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

      Pour ma part, le débat n'est pas là. Nous sommes sur linuxfr ici, en général entre personnes assez convaincues qu'il y a un problème avec la PI ou du moins son application actuelle.

      Ce n'est pas vraiment sur le fond, mais sur la forme : les soient-disants axiomes et raisonnements logiques qu'il utilise pour le "prouver". La question est intéressante et mérite débat, mais elle n'est pas si simpliste.
      • [^] # Re: A propos de propriété intellectuelle

        Posté par  . Évalué à 3.

        Bah, d'un côté il n'a pas complètement tord quand il dit que la PI "bride" la liberté d'expression : on a pas le droit d'exprimer certaines choses sans avoir l'autorisation de son auteur.

        Après, ça a été fait au départ pour une bonne raison : pour rémunérer ceux qui créent. Le truc c'est qu'aujourd'hui ce modèle paraît de plus en plus mal adapté aux évolutions technologiques, qui permettent très facilement à n'importe qui de diffuser tout et n'importe quoi. Il faudrait donc trouver un système qui permette d'exploiter ce potentiel, tout en trouvant un moyen que les créateurs continuent à créer. Et c'est clair que ce n'est pas facile (par contre oui, c'est facile de remettre en cause quand on n'a pas de solution, comme moi, mais bon, j'espère y faire réfléchir du monde)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.