Journal Code barre à l'école...

Posté par .
Tags :
0
20
sept.
2005
Bonjour à toutes et à tous,

J'écris ce journal pour recueillir quelques avis. J'explique la situation. J'habite à Liège (Belgique), je suis en rhéto (Terminal pour le système en France) et cette année le proviseur nous a annoncé que nos cartes de sortie seront imprimées avec un "code barre", le but étant que chaque éducateur dispose d'un lecteur de code barre et puisse contrôler nos sorties etc. "Cela faciliterait la tâche aux éducs". Moi je vois aussi une grande perte de temps mais bon...

Je ne sais pas vous, je suis peut-être un peu parano, mais ça me fait quand même un peu penser à 1984 et autres livres du style.

Je voudrais donc connaître votre opinion sur ceci. Et puis quelques questions...
D'un point de vue technique, quelle quantité d'information peut-on stocker sur un de ces lecteurs?
Si vous êtes contre ce genre de mesures quels sont vos arguments? Si on veut défendre la suppression de ces cartes il faudra en avoir et puis quel genre d'actions pouvons-nous effectuer? A qui s'adressez éventuellement pour obtenir de l'aide?

Enfin, n'hésitez pas à dire ce que vous en pensez, comment vous réagiriez etc.

Merci d'avance.
  • # .

    Posté par . Évalué à 10.

    Sur beaucoup de "cartes" y'a un numéro qui permet de retrouver un enregistrement quelquonque en base de données. Bah sur ta carte au lieu d'avoir imprimé le numéro en chiffres arabes, ils l'ont imprimé en code barre. Ca change rien sur le principe, sauf que :
    - c'est plus facile à saisir avec un lecteur optique ( rapidité, moins d'erreurs )
    - ca fait pousser des petits cris aux paranos alors que ca fait des années qu'ils sont fichés dans l'etablissement et qu'ils ne trouvaient rien à y redire avant que ça soit imprimé comme ça sur les "cartes".
    • [^] # Re: .

      Posté par . Évalué à 10.

      J'ajoute que :
      - le gain de temps est tres important : essaye de trouver un supermarché dans lequel les caissières tapent le prix de l'article à la main au lieu de scanner le code barre et compare ton temps d'attente.
      - le code barre en lui meme stocke très peu d'informations : genre 10 chiffres. Mais c'est une référence vers un fichier qui contient toutes autres informations.
      • [^] # Re: .

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Chez un certain distributeur discount allemand (implanté en France aussi), qui offre moins d'un millier de produits dans ses magasins, les caissiers sont tenus de connaitre par coeur le code à 3 chiffres de chacun des produits. En effet, tapper trois chiffres sur un clavier à la vue d'un produit est plus rapide que de le passer devant un lecteur de code barre.

        Le distributeur réalise ainsi des économies sur l'équipement ainsi que sur le temps de travail des employés. Bien sur, l'effort de mémorisation des employés n'est absolument pas rémunéré.

        Cela ne peut bien sur pas s'appliquer dans le cas présent.
        • [^] # Re: .

          Posté par . Évalué à 6.

          J'en dis qu'il y a vraiment des boulots abrutissants.

          En plus, nul n'est à l'abris d'une erreur de saisie, erreur qui doit engendrer des vérifications et des corrections qui prendront certainement plus de temps que le peu de temps gagné.

          « - Qu'est ce que t'as fait ce week-end ?

          - Oh rien, on a bu un 647 avec Jean-Claude dans notre nouveau 342. Au passage, le 256 est une grosse merde, il est tombé en panne après quelques heures d'utilisation à peine. Michel nous a rejoint et on a piqué une tête dans la 776, et tout ça c'est fini en baston de 778 durant laquelle j'ai malencontreusement cassé la 777. Du coup, on devra en racheter une lorsque l'on ira faire le plein de 865 et de 214. »
    • [^] # Re: .

      Posté par . Évalué à 3.

      Merci pour ta réponse.

      Je ne pousse pas des petits cris, je ne fais que m'interroger sur se qui passe et j'essaye d'avoir un maximums d'avis/je fais des recherches pour savoir si je dois me tracasser ou pas, c'est tout.

      Question rapidité ce n'est pas vraiment le cas, pour l'instant il suffit de montrer une carte avec une photo, un éducateur peut en regarder plusieurs à la fois sans problèmes, avec un code barre ça sera forcément plus lent.
      • [^] # Re: .

        Posté par . Évalué à 5.

        >Question rapidité ce n'est pas vraiment le cas, pour l'instant il suffit de
        >montrer une carte avec une photo, un éducateur peut en regarder
        >plusieurs à la fois sans problèmes, avec un code barre ça sera
        >forcément plus lent.

        Tout le probleme du "montrer la photo" c'est que ca ne garde pas de traces. Par contre, un petit coup de scan de code barre et hop une trace informatique est créée et l'etablissement est couvert en cas de pépin [remplacer la derniere hypothese parce celle qui pousse l'etablissement à garder une trace des entrees/sorties ]. Si tu veux mettre en place une trace sans code barre/identifiant unique, il faut que le surveillant tape ton nom/prénom sur l'ordinateur, vérifie que tu n'as pas d'homonymes dans l'etablissement et ensuite enregistre ta sortie. C'est plus fastidieux.
      • [^] # Re: .

        Posté par . Évalué à 10.

        Bref, pour résumer, c'est pas la mort, Subite.

        ->[]
        • [^] # Re: .

          Posté par . Évalué à 1.

          > Bref, pour résumer, c'est pas la mort, Subite.

          Jolie :)

          ===

          Sinon ca remonte a plus d'une dizaine d'années, a l'époque ou j'étais au lycée on avait ca sur nos carte de cantine, un code barre.

          J'avoue que ca ne ma même jamais traverser la tête que de penser a ce truc, mais a l'époque j'avais pas mal d'autre chose qui me préoccupait plus.

          Sinon voila je suis toujours en vie, les chinois du fbi ne sont pas venus me chercher.

          Donc je pense que tu peux dormir tranquille. ;)
          • [^] # Re: .

            Posté par . Évalué à 2.

            Ca me donne envie d'une biere :)
  • # Infos code barre

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Bonjour,

    Avec un code barre, généralement, on stocke uniquement un numéro, un identifiant unique qui permettra de retrouver par la suite dans une base, éventuellement le nom de l'élève, sa classe, si il a le droit de sortir par exemple...etc...

    Il existe aussi des code barre appelé matriciel (ou code barre 2D énormément utilisé par les transporteurs) qui permettent de stocker beaucoup plus d'informations et donc de s'affranchir d'une base de données (enfin, rien d'extraordinaire non plus en taille)

    Personnellement, le bon coté de la chose, c'est qu'il n'y a rien de plus simple à falsifier qu'un code barre, je te laisse imaginer ce que tu pourras en faire...

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Code_barre(...)
    • [^] # Re: Infos code barre

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Ouaip.
      Il y a quelques années, dans mon lycée, c'était le grand jeu à la cantine : piquer la carte d'un copain sans qu'il s'en rende compte, la photocopier, coller la photocopie sur sa propre carte et passer avant lui. Comme ça, quand il passait, le lecteur se mettait à sonner en disant qu'il avait déjà mangé.
      Comme quoi, il faut voir le bon côté des choses : avec ce système, une simple photocopie et tu pourrir qui tu veux !
  • # Demande à tes parents :)

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Les écoles françaises ressemblent de plus en plus à des prisons. Mais ce n'est pas à l'avantage des profs et de la vie scolaire, pour qui le boulot se multiplie.

    Non, le problème, c'est que dès fréquement, losqu'il y a un pépin, les parents judiciarisent l'affaire.
    Les écoles sont donc obligé d'adopter en modèle carcéral, puisqu'on leur à donne a priori tort (même si en terme de droit pénal, cela ne devrait pas être le cas, il y a eu quelques exemples de procès où l'interpretation du droit laisse rêveur), pour être couvert en cas de pépin.

    C'est souvent le problème des structures mal gérées : elles sont obligées de consacrer plus d'énergie à se couvrir qu'à faire du bon boulot.

    Si vous voulez vous attaquer à ces cartes, attaquez-vous d'abord à l'idée que votre école est responsable légalement de vous pendant les horaires de classes (voire entre midi et deux si vous êtes demi-pensionnaire). Et qui exige cela, a priori, ce sont les parents...
    • [^] # Re: Demande à tes parents :)

      Posté par . Évalué à 7.

      En l'occurence, il s'agit d'une école belge.

      Dire que les écoles ressemblent de plus en plus à des prisons me semble éxagérer.
      Disons qu'on revient à un système plus logique où l'école, le collège et le lycée ne sont plus des lieux ouverts à tous et à toute heure.

      Quant au problème de responsabilité, il n'est pas lié aux parents mais à la vie en société.
      Un mineur n'est pas responsable civilement ( -16 ans ) ou pénalement ( -18 ) vis à vis de notre société.
      La personne qui a la charge du mineur en est donc reponsable, que ce soit l'école et le professeur à qui les parents ont confiés leurs enfants ou l'ami à qui vous confiez votre enfant ou le club de sport........ ou bien sûr, les parents.

      Ça n'a rien à voir avec une quelconque cabale contre le personnel enseignant.

      Et qui exige ? a priori, les citoyens au travers de leurs représentants qui font les lois.
      • [^] # Re: Demande à tes parents :)

        Posté par . Évalué à -1.

        En france il est de plus en plus fréquents que les établissements soient fliqués à coup de camera de video surveillance. On voit même des cas de procédés biométriques se mettre en place pour gérer l'accès aux cantines.
        Je parle pas des portes blindes et autres grilles de filtrage serrées à l'entrée.

        Il y a de plus en plus de lycéens citoyens majeurs et responsables. ça doit venir de là.
        • [^] # Re: Demande à tes parents :)

          Posté par . Évalué à 5.

          Il y a de plus en plus de lycéens citoyens majeurs et responsables. ça doit venir de là.
          Faudrait vraiment qu'ils songent a commencer a bosser un peu. :-)
    • [^] # Re: Demande à tes parents :)

      Posté par . Évalué à 2.

      pour le coup de "les parents judiciarisent l'affaire.", ce sont les assurances et autres parasites du système (avocats) qui les y poussent.
  • # Et le QRcode

    Posté par . Évalué à 6.

    Le code barre classique ne permet pas de stocker plus d'information qu'un numéro de sécu.
    par contre il existe d'autre type de code barre
    Cette page explique tout très bien alors...
    http://www.arkius.info/article-275069.html(...)
    J'ai déjà vu ce genre de code sur des colis que j'ai reçu. E là pour le coup ça stocke des Infos.
  • # Code barre

    Posté par . Évalué à 5.

    L'intêret de ce genre de se système c'est qu'il laisse des traces !

    Alors que le système de la photo était très perméable, maintenant tout tes retards et absences seront immédiatement signalées et enregistrées.
    Ça doit largement simplifier la tache des pions / CPE pour la gestion des absences et des retards mais il faut être clair, c'est un pas de plus vers le tout répressif.
    Personnellement je n'aime pas ses systèmes qui rognent sur la liberté des élèves , mais aussi du personnel !
    Surtout que celui qui a un minimum de connaissances techniques (bou le méchant pirate) peut s'affranchir sans difficultés de ce genre de systèmes.

    Les lycée se transforment de plus en plus en camp de rétention (sévérité accrue envers l'absentéisme, règlement endurcis, apparition de grilles un peu partout, ...) on dirait que "le jeune" est une espèce à risque qu'il faut dompter.

    Une solution pour lutter contre votre nouveau système ? La grève ! Mais j'arrête la car après je vais me faire "impertinenter" car je suis un extrémiste radical et intolérant (^^).
    • [^] # Re: Code barre

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      « Personnellement je n'aime pas ses systèmes qui rognent sur la liberté des élèves , mais aussi du personnel »

      En l'occurence, ce système peut au contraire permettre d'aller vers plus de liberté pour les élèves.

      Sans moyen de contrôle précis, il y a plus d'un collège qui privent tout les élèves de liberté, d'aller et venir, parce qu'une partie des élèves à des parents qui n'accepterait pas que leur gamin sorte de l'école, et que, par défaut, l'école est responsable.
      S'il est possible de savoir qui va et bien, il est plus facile de savoir qui a des parents qui accepte qu'il aille et vienne, plutôt que d'interdire tout mouvement à tout les mômes parce qu'il est matériellement impossible de tout vérifier avec les méthodes traditionnelles.
      • [^] # Re: Code barre

        Posté par . Évalué à 4.

        On sait très bien que ce sont des fausses excuses !
        On ne parle pas de collégiens la mais de gens en Terminale, de lycéens, beaucoup d'entre eux sont majeurs !

        Je voudrais bien savoir si un lycée a déjà été tenu responsable pénalement car un élève a eu un accident alors qu'il était censé être en cours.
        Les anciens systèmes, plus libres et plus souples, sans badges, permettaient aussi aux établissement de se tenir hors de toute responsabilité.
        Soyons clair, en plus d'être pratiques, ces outils facilitent grandement un flicage des élèves ET du personnel (qui se voient aussi doter de ce genre de badges).

        C'est le même genre d'argument que "moi les caméras partout ça ne me gène pas je ne fais rien de mal".
    • [^] # Re: Code barre

      Posté par . Évalué à 2.

      Personnellement je n'aime pas ses systèmes qui rognent sur la liberté des élèves
      tu parles de la possibilite pour un eleve de sortir du bahut quand il n'en a pas le droit?

      C'est pas franchement ce que j'appelle rogner les libertes, vu qu'il n'en avait deja pas le droit avant...

      je trouve au contraire que c'est un des rares cas ou l'argument "si vous n'avez rien a vous reprocher vous n'avez rien a craindre" tient la route.

      tout ca dans la plupart des cas pour aller fumer des bedos dans le parc a cote pendant les heures de cours :p
      • [^] # Re: Code barre

        Posté par . Évalué à 2.

        "tu parles de la possibilite pour un eleve de sortir du bahut quand il n'en a pas le droit?"

        Voit les choses différement, t'as un age adulte et tu t'es inscrit de ton plein gré a l'ecole, j'estime que t'as le droit d'en sortir a l'heure que tu veut..
        • [^] # Re: Code barre

          Posté par . Évalué à 4.

          ok, si t'es majeur et as le droit de sortir, tu sort, pourquoi est ce qu'on t'en empecherais?

          Le bahut sera juste au courant que tu n'es pas dans les locaux, et ca ne me parait pas etre une atteinte grave aux libertes individuelles.
          • [^] # Re: Code barre

            Posté par . Évalué à 2.

            ok, si t'es majeur et as le droit de sortir, tu sort, pourquoi est ce qu'on t'en empecherais?

            Parce qu'il n'y a personne et des barrières de partout, et que même s'il y avait quelqu'un il ne serait pas disposé à t'ouvrir ? (hm c'est du vécu et oui :)

            Dans ce cas il suffit d'escalader la barrière, de toute manière au final personne n'aura rien à te dire, mais c'est chiant...

            J'ai été en prépa dans un lycée et j'ai remarqué que les étudiants internes majeur n'avait pas spécialement plus de libertés que les autres... et elles étaient plus que limitées les libertés en question.

            Comparativement j'ai été lycéen ailleurs dans un lycée ou tout était ouvert sans aucun contrôle, croit moi t'avais une sensation totalement différente qu'en tu y entrais le matin... Moins camps retranché avec mirador quoi... Selon les endroits c'est triste que ça soit pas (ou plus) possible.
            • [^] # Re: Code barre

              Posté par . Évalué à 3.

              ok, mais qu'est ce que ca a voir avec le code barre?

              ce probleme ce situe a un autre niveau, c'est pas le code barre qui empeche les gens de sortir, c'est la connerie des dirigeants...
        • [^] # Re: Code barre

          Posté par . Évalué à 7.

          Pas d'accord ! Si tu t'es inscrit de ton plein gré à l'école, tu en as accepté comme un adulte responsable le règlement, qui ne t'autorise sans doute pas à en sortir quand tu veux.

          Ce serait un peu trop facile d'être adulte pour les libertés et droits mais pas pour les responsabilités et les devoirs...
    • [^] # Re: Code barre

      Posté par . Évalué à 2.

      Les lycée se transforment de plus en plus en camp de rétention (sévérité accrue envers l'absentéisme, règlement endurcis, apparition de grilles un peu partout, ...) on dirait que "le jeune" est une espèce à risque qu'il faut dompter.

      Ben je sais pas moi mais dans mon ancien lycee le probleme n'etait pas de sortir mais plutot de rentrer !

      Aucun probleme pour sortir, rien a montrer ... mais pour rentrer, impossible si tu n'as pas ta carte ! meme si tu l'a oublier chez toi ou que ton chien Flappy l'a manger...
  • # ...

    Posté par . Évalué à 1.

    n'importe quoi.. A cet age la t'es capable de prendre tes responsabilités et sortir sans qu'on te flique. En plus les code barre c'est facilement falsifiable, un coup de photocopieuse et hop.. La machine y verra que du feu..

    Ah ben tiens pourquoi Gerard il est rentré 3 fois au bahut sans en sortir? c'est louche!
    • [^] # Re: ...

      Posté par . Évalué à 2.

      Tu dit qu'à son age, il est capable de prendre la décision tout seul. Oui d'accord, mais son école fait certainement de 12 à 18 ans, voir de 6 à 18 ans, et donc pour les plus jeunes, un controle est utile, certainement.

      C'est sur qu'une puce RFID sous la peau serait vachement plus pratique. Même pas moyen de l'oublier. Sinon, pour la carte avec un code barre qui permet de voir si tu as l'autorisation de sortie, je pense qu'il n'y a pas vraiment besoin d'avoir un code barre pour que ca soit rapide. Tu fait une carte d'étudiant (enfin, pas étudiant, la catégorie plus jeune) verte pour ceux dont les parent ont autorisé la sorte, et une rouge pour ceux qui ne sont pas autorisé par leurs parents. Plus rapide qu'un code barre.

      Quand j'étais à l'école secondaire (de première en sixième secondaire en Belgique, soit pour un français (les gens qui compte à l'envers ;-) ) de la cinquième à la terminale, les parents (sauf si on avait plus de 18 ans, mais je suis sorti de là avant d'avoir 18 ans) devaient chaque année signer un papier avec les autorisations de sorties pour la pause de midi, éventuellement différentes pour les différents jours (à défaut de papiers signés, aucun jour de permis). Sur la carte de sortie, il etait donc marqué lundi .. vendredi, et les jours non autorisés bien barrés. Ce n'est pas plus lent à vérifier que de scanner un code barre (une photo, une liste de 4 jours, dont certains barrés éventuellement, c'est très visuel)

      De plus, j'étais dans une école peut être pas énorme, mais qui avait quand même 900~1000 étudiants, et je pense pouvoir dire qu'à partir de la troisième année passé là bas, je connaissait assez bien la plupart des surveillants, et qu'eux aussi sont capables de reconnaitre les différents élèves assez bien, ainsi que leurs éventuellles permissions. Donc ils n'ont vraiment à vérifier que les permissions des "plus jeunes", et de temps en temps (en cas de doute, et pour ne pas favoriser la "fraude") les autres aussi. Par contre, je suppose que la situation doit être différente suivant la localisation de l'école (Eupen[1] n'est pas vraiment une grande ville :p )

      [1] http://fr.wikipedia.org/wiki/Eupen(...) ou http://www.eupen.be/de/index.html(...) en allemand (même en remplacant de par fr. Assez dommage qu'ils n'aient pas une partie de leur site en Français, enfin, bref, une histoire Belge, encore ;-) ) ou encore http://wa.wikipedia.org/wiki/Eupen(...) en ... wallon (wikipédia wallon, j'ai pas encore vu ça :) )
  • # Retour en charte :)

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Pour truander le système, tu n'as même pas besoin d'une photocopieuse, suffit de générer toi même les codes barre :
    http://www.neokraft.net/articles/codes-barres-php/(...)
    sous licence MPL.
    Ca a l'air assez facilement adaptable en fonction du nombre de chiffres necessaires.
    • [^] # Re: Retour en charte :)

      Posté par . Évalué à 0.

      Pas aussi facile : il faut qu'il y ait une entree correspondant dans le fichier. Sinon, le lecteur renverra une erreur !
  • # Question de solutions et de problèmes

    Posté par . Évalué à 2.

    Salut,

    Effectivement, j'ai lu cela dans le Métro d'aujourd'hui. Cela m'a fait un peu réfléchir. D'une part au temps où j'étais aussi en rhéto (mais je vous ferai grâce de mes souvenirs de (pas si) vieux combattants que cela), et d'autre part sur la solution et le problème sous-jacent. L'absentéisme est un vrai problème, me semble-t-il, et il est probable que l'on demandera de plus en plus souvent des comptes à l'établissement scolaire. Je ne trouve donc pas idiot de chercher des solutions efficaces. Maintenant, la solution des codes-barres est-elle efficace ? Il me semble encore une fois que oui. Je peux concevoir que cette solution soit assez gênante dans la relation de confiance "établissement - élèves", mais bon, comme cela a déjà été dit, le changement n'est pas énorme. Jusqu'à présent, cela fonctionnait également sur base de règles et de vérifications (vérifications par des surveillants - éducateurs).

    Concernant tes questions :
    - stockage d'information ? Ben sur un code-barre, c'est pas énorme. Mais bon, c'est juste un identifiant unique, et ce dernier est repris dans une base de données, et là, on peut stocker tout ce que l'on veut ... dans le respects des lois belges.
    - je ne suis à priori ni pour ni contre, il faut voir dans quel esprit c'est fait ; mais si tu veux, je sais qu'il y a une Commission spécialisée dans la protection de la vie privée (et auprès de qui, selon la loi, chaque entreprise créant une base de données contenant des données personnelles doit y inscrire cette-ci). Mais bon, je ne retombe pas sur le nom exact.

    [liegeois]
    Ben faut dire aussi qu'avec le carré pas loin, cela ne motive pas trop à aller au cours ;-)
    [/liegeois]
    • [^] # Re: Question de solutions et de problèmes

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      [liegeois]
      Une p'tite bière au Pot au Lait entre deux cours n'a jamais fait de mal à personne :-p
      [/liegeois]
    • [^] # Re: Question de solutions et de problèmes

      Posté par . Évalué à 3.

      L'absentéisme est un vrai problème, me semble-t-il, et il est probable que l'on demandera de plus en plus souvent des comptes à l'établissement scolaire.


      C'est bien ça le noeud du problème : depuis quand est-ce la faute de l'école si l'écolier ne respecte pas la règle du jeu (à savoir que pendant les heures de cours, on va en cours, on ne va pas fumer des oinj ou boire une binouze) ?

      Par manque d'implication des parents dans l'éducation des enfants, toute la société est en train de complètement se casser la figure. Le jour où la jeune génération (j'entends par là *tous* les jeunes) n'aura plus aucune notion de limite entre acceptable et inacceptable, ça sera la loi de la jungle *partout*.
      • [^] # Re: Question de solutions et de problèmes

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Ouais c'est bien connu, tous les problèmes de notre société, c'est parce qu'il n'y a plus de jeunesse ....

        Ah, de mon temps, c'était autrechose ....
        • [^] # Re: Question de solutions et de problèmes

          Posté par . Évalué à 2.

          ;-)

          Je ne sais pas quel âge tu as, mais je veux bien parier qu'un jour tu le diras en rigolant un peu moins ;-)

          C'est une réflexion habituelle, qui est naturelle puisqu'avec le temps, les choses évoluent, les mentalités, les règles sociales. Et donc, les solutions efficaces à une époque ne le sont plus à une autre. Je pense aussi que notre société est plus libéré / libre qu'il y a quelques années (mais je ne sais pas bien libéré de quoi, ou de qui) mais il me semble que cette liberté s'accompagne d'une déresponsabilisation. Or, je suis naïf, mais je pensais que la liberté allait de pair avec la responsabilité. Trouves-tu que notre monde est aussi responsable que libre ?

          Mais c'est clair que c'était mieux avant, juste avant le Big Bang :)
          • [^] # Re: Question de solutions et de problèmes

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Bien sur qu'énormément (et le mot est faible) de choses ne vont pas dans le monde, mais je pense sincèrement que les jeunes n'ont rien à voir la dedans ...
            • [^] # Re: Question de solutions et de problèmes

              Posté par . Évalué à 1.

              Je n'ai jamais dit que les jeunes avaient une responsabilité unique dans les choses qui ne vont pas dans le monde. Je ne cherche pas des coupables à maudire.

              Le fond de ma pensée serait plutôt de dire que nous avons *tous* quelque chose à voir avec cela ;-) Quand je parlais de responsabilité ;-))

              Mais bon, il y a énormément (et le mot est faible) de choses qui vont bien dans le monde, et nous avons également une part de responsabilité dans cet état de fait ;-)
      • [^] # Re: Question de solutions et de problèmes

        Posté par . Évalué à 1.

        Ma réflexion rejoint la tienne, les parents ont un rôle à jouer. Mais d'autres en ont également. Je ne suis pas un spécialiste en sociologie, mais je me souviens malgré tout de quelques lectures qui explicitaient le rôle joué par la communauté dans l'éducation.

        Je ne dirais pas que nos sociétés sont faciles à vivre, mais elles favorisent un certain nombre d'états d'esprit qui ne sont, à mon avis, pas viable sur le long terme. J'avoue des tendances mysanthropique ;-)
  • # nostalgie

    Posté par . Évalué à 2.

    Dans mon lycée, il n'y avait aucune contrainte, tu pouvais sortir et rentrer comme bon te semble. Je n'ai eu à faire qu'une fois à un surveillant et tout le monde s'est exclamé "tiens y a des pions ici?".

    Au collège c'était une autre paire de manche, car le règlement obligeait les élèves à rester en permanence entre deux cours ou jusqu'à 16h même si l'on avait fini la journée... Résultat: des permanences surpeuplés et bruillantes où il était impossible de travailler.

    Je me souviens avoir souvent feinté ces "gardes à vue" idiotes pour aller faire un tour en ville, faire un foot dans la cours ou simplement se poser dans l'herbe au soleil. Ce sont ces moments dont j'ai le meilleur souvenir de mon passage au collège.

    Aujourd'hui, ce dernier a été reconstruit et ressemble à une prison avec des grillages de 2m et une voix autoritaire qui hurle dans un haut parleur pour faire rentrer les détenus dans leurs cellules, heu non, je veux dire les élèves dans leurs classes.

    Le collège est peut être maintenant plus sûr, mais je trouve cette évolution bien flippante: à force de se sécuriser, on finit par avoir peur!
    • [^] # Re: nostalgie

      Posté par . Évalué à 5.

      Je me souviens avoir souvent feinté ces "gardes à vue" idiotes pour aller faire un tour en ville

      Ceux qui suivent le reglement a la lettre te remercient de ta contribution mimine, directe et volontaire a l'installation de ces grillages de 2m de haut et de ce haut-parleur hurlant.

      Y'a des barrieres la ou il y a des abus (ou des choses normales percues par les responsables par des abus). La plupart de ces mesures sont des reactions a une succession d'evenements dont les eleves sont souvent les derniers informes, et les premiers concernes.
      Ces barrieres, ces grilles, ces controles, sont generalement la pour eviter que l'on rentre plutot que pour eviter que l'on sorte. Bien sur ca sert aussi a controler. Une pierre deux coups: les intrus et les resquilleurs ou violeurs de reglement interieur.

      Le reglement interieur c'est une charte. Si tu violes la charte informatique de ta boite, tu risques de te faire virer. Au lycee, des 16 ans, tu es dans le meme cas que l'employe et sa charte.
      Jusqu'a 16 ans, la scolarisation est obligatoire. A partir de 16ans tu jouis d'un service de l'Etat en acceptant , modulo le reglement interieur de ton etablissement, les conditions de cette scolarisation. Tu les refuses, ou les outre-passes, tu en acceptes les consequences.
      • [^] # Re: nostalgie

        Posté par . Évalué à 4.

        Ceux qui suivent le reglement a la lettre te remercient de ta contribution mimine, directe et volontaire a l'installation de ces grillages de 2m de haut et de ce haut-parleur hurlant.


        Minime et volontaire peut être, mais pas directe. On avait plusieurs fois signalé les problèmes que ce système posait* et rien n'a été fait. Si les barrières y sont la réponse, je trouve cela encore plus stupide.

        Y'a des barrieres la ou il y a des abus


        Les barrières ne sont que la réponse bête et méchante. La solution à des abus n'est pas automatiquement la répression.

        partir de 16ans tu jouis d'un service de l'Etat en acceptant , modulo le reglement interieur de ton etablissement, les conditions de cette scolarisation


        Ce n'est pas une raison pour accepter tout et n'importe quoi. La relation avec l'Etat, c'est droits et devoirs, ça marche dans les deux sens.

        Tu les refuses, ou les outre-passes, tu en acceptes les consequences.


        Oui, si le règlement est juste et la réponse proportionnée.

        Tu as beau dire Dura lex, sed lex, mais je suppose qu'il t'est déjà arrivé de traverser en dehors des passages piétons...


        *: que se passe-t-il lorsqu'on oblige 50 collégiens à rester enfermés dans une salle pendant 2h sans rien à faire?

        a) ils s'avancent ou font des devoirs supplémentaires en silence.
        b) certains travaillent, les autres patientent sagement sans discuter.
        c) c'est le bordel et personne ne peut travailler.
        • [^] # Re: nostalgie

          Posté par . Évalué à 2.

          Les barrières ne sont que la réponse bête et méchante. La solution à des abus n'est pas automatiquement la répression.
          Mettre une barriere n'est pas de la repression, c'est de la privation, voire de la regression, ou d'un autre point de vue, juste une maniere de controler un espace.
          Le panel de reactions face a l'abus est vaste et souvent sujet a controverses. Ca va de la responsabilisation (pour rester dans l'Education Nationale, c'est le cas par exemple des lycees autogeres qui parfois sont un excellent moyen de reintegration scolaire), a la repression bete et mechante en passant par le controle.

          Ce n'est pas une raison pour accepter tout et n'importe quoi. La relation avec l'Etat, c'est droits et devoirs, ça marche dans les deux sens.
          Heureusement :)
          Globalement, l'Etat n'a aucun interet a ce que tu abandonnes (volontairement ou non) tes etudes. Tu seras une valeur ajoutee a la Nation et participera a sa survie. En revanche, pour les etablissements, les contraintes sont differentes : maintient de l'authorite, de la securite pour ne pas diverger du debat initial, mais aussi l'accompagnement des eleves en difficultes, consolidation du "tissu social", etc.

          Oui, si le règlement est juste et la réponse proportionnée.
          Tu as beau dire Dura lex, sed lex, mais je suppose qu'il t'est déjà arrivé de traverser en dehors des passages piétons...

          Et meme pas plus tard que cette nuit :)
          Je suis d'accord, il faut que la sanction soit proportionnelle a la "faute". C'est souvent le cas. Par contre, la ou ca manque de finesse c'est dans les moyens d'empecher cette faute.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.