• # sinon, celle-là

    Posté par  . Évalué à 10.

    dans un genre moins fin, y'a cette parodie d'affiche : http://b0uda.free.fr/SN3P/SNEP2.jpg(...(...))

    C'est plus direct et moins grand public, mais qu'est ce qu'elle m'a fait marrer :)
  • # La musique gratuite n'a pas de prix

    Posté par  . Évalué à 4.

  • # Pour commencer a faire des econnomies les Majors devrait revoir leur equipe de com

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

    Voila leur pub est vraiment mal passer, le doit de la pub du snep c'est pas envers tout a chacun, mais represente les "mechants utilisateurs" qui font un doit au syteme (Majors, droit d'auteur...). La preuve, ce doit fini derriere les barraux.
    (Enfin moi je la ressent vraiment comme ca)

    Enfin bref ils ferait quand meme bien de revoir leur campagne de propagande et leur publicitaires.
  • # CD potégé

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

    Je reviens juste de la FNAC où je suis tombé sur le CD de la musique du film "Good Bye Lenin" composée par Yann Tiersen, film à ne pas manquer soit-dit en passant.
    C'était un CD protégé donc je ne l'ai pas acheté.

    Si ils faisaient baisser les prix au lieu de payer de la R&D en pseudo système de sécurité qui ne sert à rien et qui va à l'encontre du droit à la copie privée on acheterais sûrement plus souvent des CD. Tant pis pour eux mais au jeu du plus con ils vont s'en mordre les doigts. Du moins je l'espère.

    L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

    • [^] # Re: CD potégé

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

      le droit a la copie privé a perdu une manche, les systemes de protections sont legaux cf http://linuxfr.org/~lezius/12277.html(...)
      • [^] # Re: CD potégé

        Posté par  . Évalué à 1.

        Supprimer (ou empêcher) le droit à la copie privée, c'est perdre des clients. Le client désirant faire une copie de son CD, mais empêché, se fera peut-être arnaquer une fois, mais pas 2.

        Je me souviens, à l'époque déjà lointaine où j'étais un ptit djeun : suite à une erreur de manip', j'ai cassé un de mes CDs préférés. Il n'y avait pas encore (de loin) de graveurs grand public. Donc, pas moyen de s'en tirer sans racheter un double-CD à plus de 200 Francs. C'est cher, dans le budget argent de poche d'un ptit djeun. Seule solution pour s'en tirer : arnaquer la Fnac (je ne dirai pas comment...).

        Le droit à la copie privée, même numérique, est inaliénable. (et même avec une copie, je l'aurais eu très mauvaise : ca n'aurait pas remplacé mon original avec sa belle image gravée sur la face de dessus)
        • [^] # Re: CD potégé

          Posté par  . Évalué à 1.

          Le droit à la copie privée, même numérique, est inaliénable

          Et non ! c'est simplement une tolérance, pas un droit. Et en France, cette tolérance tend de + en + à être reniée (malgré la fabuleuse taxe sur les supports numériques qui d'une certaine façon légitimait cette tolérance).
          • [^] # Pas du tout, efface!

            Posté par  . Évalué à 8.

            La copie privée est un droit, définit par la loi Lang 1985:

            http://www.adminet.com/jo/loi85-660.html(...)


            Art. 29. -
            Les bénéficiaires des droits ouverts présent titre ne peuvent interdire:

            2° Les reproductions strictement réservées à l'usage privé de la personne qui les réalise et non destinées à une utilisation collective:


            voir aussi: Art. L. 122-5. du code de la propriété intellectuelle:
            http://www3.ccip.fr/irpi/code-propriete/legislative/le_1_2.htm(...)


            Art. L. 122-5. Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire :
            1° Les représentations privées et gratuites effectuées exclusivement dans un cercle de famille ;

            2° (L. n° 94-361 du 10 mai 1994, art. 5) - Les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective, à l'exception des copies des œuvres d'art destinées à être utilisées pour des fins identiques à celles pour lesquelles l'œuvre originale a été créée et des copies d'un logiciel autres que la copie de sauvegarde établie dans les conditions prévues au II de l'article L. 122-6-1 ainsi que des copies ou reproduction d’une base de données électronique (L. n° 98-536 du 1er juillet 1998, art. 2) ;
            • [^] # Re: Pas du tout, efface!

              Posté par  . Évalué à 2.

              Il y a une différence (subtile, je reconnais) entre "l'auteur ne peut interdire la copie strictement privée" et "le consommateur a le DROIT INALIENABLE de faire des copies privées"
              • [^] # Re: Pas du tout, efface!

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                peut-on conclure par extension que le fait de mettre une protection sur les DVD pour éviter leur copie entre dans la définition de "l'auteur ne peut interdire la copie strictement privée" ?
                • [^] # Re: Pas du tout, efface!

                  Posté par  . Évalué à 2.

                  Non, la justice vient de dire le contraire (cf. lien plus haut).
                • [^] # Re: Pas du tout, efface!

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                  La vrai reponse, c'est que ca n'est pas un droit, c'est une exception.

                  Or une exeption a moins de poid face a une loi, donc si une loi dit le contraire, c'est la loi qui l'emporte...

                  Pour les article cité ci-dessus, regardez ou c'est placé...
  • # Toujours doigt

    Posté par  . Évalué à -10.

  • # Comment voyez-vous l'avenir

    Posté par  . Évalué à 2.

    J'avoue être assez pessimiste sur l'avenir de la culture / de l'informatique. Que va-t-il se passer si les majors arrivent à supprimer entièrement le p2p, à ne faire plus que des cds dans un nouveau format wma protégé et breveté, de même pour les films avec le wmv (je crois me souvenir qu'il y a déjà eu un partenaria entre disney et microsoft).
    Est-ce la fin du multimédia sous Linux ?
    Sera-t-on obliger d'utiliser des logiciels propriétaires sous Linux pour pouvoir avoir accès au multimédia

    Et vous, comment voyez-vous l'avenir à ce sujet ?

    PS : par multimédia, j'entends bien sûr films / musiques.
    • [^] # Re: Comment voyez-vous l'avenir

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

      L'avenir pue que ce soit pour l'infomatique, la culture, la politique, la nature, les guerres, les libertés individuelles,....

      L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

    • [^] # Re: Comment voyez-vous l'avenir

      Posté par  . Évalué à 1.

      Pour vivre libre il risque de faloir vivre dans l'illégalité...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.