Journal Interview de Ségolène Royal sur les NTIC, pour PC Inpact

Posté par  .
Étiquettes : aucune
0
12
avr.
2007
Cette interview vient d'être donnée sur PC Inpact. Les interviews des autres candidats suivront.

"A quelques encablures des élections présidentielles, Ségolène Royal a accepté de répondre à nos questions envoyées par mail et touchant le secteur des nouvelles technologies.
Que ce soit sur la copie privée, encore récemment débattue, l’avenir de la loi DADVSI, brevets logiciels, vente liée, la candidate à l’investiture suprême se penche également sur la licence globale ou les brevets logiciels. Elle prend également plusieurs engagements notamment sur le budget de la recherche et des crédits publics pour l’innovation, dans la lignée de ce que préconise le rapport Rocard (.pdf) publié voilà peu."

L'interview
http://www.pcinpact.com/d-90-1-segolene-royal-nouvelles-tech(...)
  • # Arg

    Posté par  . Évalué à 2.

    http://linuxfr.org/2007/04/12/22356.html

    OK, ce n'est pas le sujet principale de la dépêche.
    • [^] # Re: Arg

      Posté par  . Évalué à 1.

      C'est plus détaillé.
      J'aimerais connaître les propositions des autres candidat(e)s
  • # Schivardi

    Posté par  . Évalué à 1.

    Parait que Schivardi a donné une réponse audio au questionnaire, mais que personne n'a encore réussi à la transcrire.
    • [^] # Re: Schivardi

      Posté par  . Évalué à 3.

      Schivardi est un peu mou, j'aurais préféré ce candidat: http://www.dailymotion.com/video/x1p39u_candidat-censure
    • [^] # Re: Schivardi

      Posté par  . Évalué à 3.

      C'est pourtant facile : prends comme Nelson Montfort deux coups de pastis dans le nez, et tu parles le Schivardi comme ta langue maternelle !

      Balèze les ventrioloques du parti (trotskyste) des travailleurs !
    • [^] # Re: Schivardi

      Posté par  . Évalué à 1.

      L'accent du sud vous pose un problème? Ca fait "bouffon"?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.