• # Tentative de compréhension

    Posté par  . Évalué à -1 (+0/-3). Dernière modification le 28/01/21 à 13:10.

    Si je résume,

    Cela s'est passé lors de la venue du président pour annoncer le "plan quantique" sur ne nouveau campus Paris-Saclay et la rencontre avec des étudiants pour discuter de leur retour à l'université.

    L'annonce a été faite très peu de temps avant la visite.

    Beaucoup de moyens ont été mis en oeuvre pour la sécurité de l'évènement (cars garés, policiers en casques et tenues, cordon sécuritaire).

    Un groupe d'une trentaine de personnes du campus ont souhaité manifester avec des pancartes et banderoles au sujet de la politique concernant l'ERSI.

    La police leur a demandé de ranger les banderoles et pancarte, ne les a pas laissé rentrer avec les banderoles et pancartes rangées, leur a demandé de partir, a bloqué leur mouvements sur le campus et les a suivi jusqu'à la fin de la visite du président.

    Alors je ne sais pas ce qu'est l'ERSI, mais du coup la revendication de cet article c'est qu'il faudrait laisser le droit à ceux qui le souhaitent de profiter d'un évènement médiatique pour manifester et être vus des journalistes invités à l'évènement en question ?

    • [^] # Re: Tentative de compréhension

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9 (+7/-0). Dernière modification le 28/01/21 à 18:51.

      ESRI = Enseignement Supérieur et Recherche. Parfois on voit le I, je ne sais plus ce qu'il signifie… Je crois Innovation ! En gros le I ne sers à rien !

      L'annonce a été faite au C2N qui est une zone CNRS fermés sécurisés.

      Après, vu qu'on n'a plus le droit de manifester, de sortir, de boire et de manger… Il est normal que les personnels essayent de se montrer lors de ces occasions. Aux journalistes d'être intelligent et de sortir du rang pour les rencontrer. On sais qu'on nettoie tout, on fait tout beau si un politique viens…

      En plus, Macron parle, mais en pratique, il reste coincé dans ses idées anglo-saxonnes qui sont particulièrement mauvaises !

    • [^] # Re: Tentative de compréhension

      Posté par  . Évalué à 5 (+6/-2).

      Oui.

      Macron vient débiter sa propagande.
      Personne n'est prévenu sauf à la dernière minute.
      Les principaux intéressés sont parqués comme du bétail et menacé par une armée de policiers.
      Même pas besoin d'être sourd à leur revendications, il ne les entends pas tellement ils sont loin.

      Petite recherche vite fait sur ce que Macron ne voulait pas voir à la TV.

      Et on va parler de liberté d'expression après ?
      Le droit de manifester est constitutionnel.

      Ça ne choque personne que ces gens-là fassent de la communication en mettant la population (leurs employeurs) à l'écart, et en venant avec leur propre public acquis à leur cause ?
      (non, j'ai la flemme de documenter cette dernière affirmation. Soit vous le savez déjà, soit vous cherchez et vous trouvez facilement, soit vous avez un avis contraire a priori et vous ne chercherez pas et crierez au mensonge islamo-gauchissss)

      Signé : un procureur

      • [^] # Re: Tentative de compréhension

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

        Le truc qui a provoqué un rire incontrôlable de dépit chez moi, c'est l'annonce du « chèque-psy ». Je ne vois vraiment pas comment l'interpréter autrement que par « taisez-vous, le problème est dans votre tête ».

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.