Journal Pourquoi et comment utiliser plusieurs profils d’utilisateurs dans LibreOffice Writer

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
42
3
mai
2021

Sommaire

Ici, je ne parle que de Writer, mais ca devrait pouvoir s'appliquer a toutes les apps de la suite.

Le profil d'utilisateur de LibreOffice, kézako ?

Les applications de la suite LibreOffice utilisent toutes un profil d'utilisateur par défaut qui rassemble nos réglages, dictionnaires, personnalisation des barres de menus, extensions installées, etc. Bref, ce profil contient tout ce que nous avons changé dans LibreOffice.

Dit comme ça, on serait tenté de répondre: Et ? On s'en fiche un peu, non ?

Cela devient intéressant quand on découvre que :

  1. Il est possible de créer différents profils, chacun ayant ses propres réglages.
  2. Il est possible de forcer Writer (ou tout autre app de la suite) à démarrer en utilisant un profil spécifique.

D'accord, super, mais on s'en fiche toujours un peu, non ?

Tout dépend de la façon dont vous utilisez Writer. Imaginons que vous écriviez des livres dans des genres complètements différents, disons du bon vieux space opera de science-fiction d'un côté et des ouvrages sur l'histoire de l'architecture médiévale dans la région du Finistère, de l'autre. Ou encore, disons que vous écrivez des bouquins sous deux noms différents. Ne serait-ce pas pratique d'avoir un profil dédié pour chacun, un profil qui contiendrait des réglages spécifiques et qui n'interférerait pas avec les réglages de l'autre profil ?

C'est possible dans Writer et je suis surpris que l'on ne fasse pas plus de pub à cette
fonctionnalité
pourtant très pratique qui permet de :

  • Personnaliser l'apparence de Writer (thème et couleurs personnalisés, choix de la police par défaut).
  • Personnaliser les menus et panneaux (quels outils afficher ou masquer, selon vos besoin).
  • Disposer de dictionnaires différents pour chaque profil : pourquoi encombrer votre dictionnaire de prof d'histoire de l'architecture médiévale dans le Finistère avec toutes ces définitions et acronymes farfelus que vous utilisez dans vos romans de SF, et vice-versa ?
  • Modifier les raccourcis claviers.
  • Si vous utilisez des pseudonymes, les profils évitent de devoir manuellement changer le nom d'auteur dans les propriétés de chaque nouveau document. Il suffit de démarrer Writer en utilisant le bon profil pour que le bon nom d'auteur soit déjà renseigné (et pour charger un modèle de document par défaut différent des autres).
  • Chaque profil dispose aussi de sa propre liste de documents récents, indépendante des autres, et de ses propres dossiers favoris (là où Writer proposera d'enregistrer par défaut les nouveaux fichiers).
  • Etc.

Où se cache ce profil et comment en créer de nouveaux ?

Sous Linux, il est dans ~/.config/libreoffice/ et le dossier de profil par défaut est mommé 4 (ne me demandez pas pourquoi). Si vous n'utilisez pas Linux, je vous laisse vérifier dans la doc où il se cache.

Pour créer un nouveau profil, dupliquez ce dossier '4', ou crèez-en un vide. Donnez-lui un nom qui vous aide a savoir à quel profil/usage vous le destinez. Par exemple, si j'écrivais de la SF je pourrais nommer ce dossier 'PKD', en hommage à Philip K. Dick.

  • Si vous dupliquez le dossier par défaut, le nouveau profil héritera de tous les réglages du profil par défaut, y compris ce que vous y auriez éventuellement changé (libre à vous de les modifier par la suite dans ce nouveau profil).
  • Si vous créez un dossier vide, au premier démarrage de ce profil LibreOffice le peuplera avec ses réglages d'usine par défaut.

Démarrer Writer avec un profil spécifique

Libre Office Writer peut-être démarré via une ligne de commande qui ressemble à ceci :

libreoffice --writer %U

OK, c'est moche. Nous verrons dans un instant comment nous en passer, mais pour l'instant faisons un peu plus connaissance de cette ligne de commande qui, si elle n'a pas le sourire le plus séduisant, à l'énorme avantage de nous laisser ajouter des paramètres optionnels au démarrage de Writer. Des paramètres tels que, au hasard, de lui indiquer quel profil d'utilisateur charger. Cela ressemble à ça :

libreoffice -env:UserInstallation=file:///home/yaglb/.config/libreoffice/PKD --writer %U

C'est encore plus moche, c'est vrai mais c'est exactement ce dont nous avons besoin, et dans un instant nous n'aurons plus du tout à nous en soucier. Dans cet exemple, remplacez yaglb par le nom de votre dossier d'utilisateur. Et remplacez PKD par le nom que vous avez donné à votre nouveau profil d'utilisateur.

Moins geek et moins moche, c'est possible ?

Voui.

Il suffit de créer un lanceur (un raccourci, à la sauce Linux) pour avoir un joli bouton cliquable et un raccourci directement accessible via votre menu principal, comme pour n'importe quelle autre application.

Je suis pas vraiment un pro de Linux (j'utilise Manjaro, adaptez donc selon votre distribution) mais, pour créer un lanceur, on peut soit :

  • Passer par l'application MenuLibre, un assistant graphique de configuration du menu Whisker, qui est le programme qui se charge d'afficher tous les programmes dans un joli menu.
    Faites un clic droit sur l'icône du menu Manjaro et choisissez Editer les applications. Cliquez ensuite sur le signe + et choisissez Ajouter un lanceur. Il suffit alors de remplir les différents champs dans la petite fenêtre (voyez la suite pour savoir quoi mettre).
  • Le faire à la main.
    Un lanceur est tout bêtement un fichier texte avec l'extension .desktop. Rien de plus. Il est donc souvent plus rapide de le créer soi-même, avec n'importe quel éditeur de texte, sans passer par l'éditeur de menus. Vous pouvez l'enregistrer où vous voulez. Par contre, pour créer un lanceur qui soit reconnu par le menu principal de Mamjaro, vous devez l'enregistrer dans le dossier ~/.local/share/applications/.

Le lanceur de mon profil d'auteur de "SF" pourrait donc se nommer : ~/.local/share/applications/PKD.desktop. et son contenu pourrait ressembler à ceci (les valeurs sont les mêmes à utiliser dans MenUlibre, au fait) :

[Desktop Entry]
Version=1.1
Type=Application
Name=Ubik
Comment=Mon lanceur perso!
Icon=/home/yaglb/path/to/your/pkd.png
Exec=libreoffice
-env:UserInstallation=file:///home/yaglb/.config/libreoffice/PKD
\--writer %U
Path=/home/yaglb/Folder/Where/To/Save/Files

On doit pouvoir ajouter d'autres variables encore, mais avec celles-ci le lanceur devrait déjà être 100% fonctionnel. Quelques explications :

  • Name, le nom du raccourci qui apparaitra sous le bouton.
    Remplacez Ubik par le nom que vous voulez voir sous l'icône.
  • Comment, pour ajouter une petite description facultative.
  • Icon, pour choisir une image pour le bouton. J'ai testé avec les formats PNG, JPG et SVG, aucun souci.
    Remplacez yaglb par votre nom d'utilisateur.
  • Exec, c'est là que vous tapez l'affreuse ligne de commande qu'on a vue plus haut. Remplacez yaglb par votre nom d'utilisateur et PKD par le nom du dossier de votre profil.
  • Path, est optionnel. Il vous permet de définir un dossier par défaut pour ce profil. C'est là où, par défaut, Writer proposera d'enregistrer les fichiers. Pratique si vous êtes du genre maniaque hyper-organisé.
    Remplacez yaglb par votre nom d'utilisateur.

Le nouveau lanceur est immédiatement disponible. Ouvrez le menu et tapez le nom que vous lui avez donné, ou un morceau de ce que vous avez mis en 'Comment', pour l'afficher.

Et comment on le personnalise, ce profil?

OK, On sait maintenant lancer Writer avec un profil spécifique, mais comment on personnalise ce profil ?

Dans Writer, tout simplement.

Ouvrez Writer avec son nouveau profil et changez tout ce que vous voulez dans Writer : langue de l'interface, langue utilisée par défaut pour les nouveaux fichiers, le modèle de doc par défaut, le nom d'auteur, les barres de menus que vous voulez voir ou masquer, les raccourcis claviers, polices par défaut, ajoutez ou supprimez des extensions, changez le look ou le thème de Writer, etc. Fermez et relancez Writer via votre lanceur, toujours: vos changement devraient être préservés.

Pour comparer, ouvrez la version "par défaut" de writer (sans profil perso). Elle devrait se charger avec vos anciens réglages et aucune de vos modifications.

Bien entendu, vous pouvez créer autant de profils que vous le souhaitez. Chacun sera indépendant des autres et, du moment que vous ajoutez un .desktop lui correspondant dans le dossier ~/.local/share/applications/, il sera accessible via le menu principal. Et, oui, autant que je sache, deux ou plusieurs instances de Writer utilisant différents profils peuvent être démarrées en même temps sans problème.

Partager et sauvegarder les profils

C'est également valable avec le profil par défaut : pas besoin de recréer votre ou vos profils de zéro sur chacun de vos ordinateurs. Il suffit de copier le(s) dossier(s) de profil que vous souhaitez, d'une nachine à l'autre, pour retrouver exactement et instantanément les mêmes réglages. Par contre, je ne sais pas comment synchroniser des profils sans créer des conflits mais j'avoue que ce n'est pas quelaue chose dont j'ai un besoin impératif, donc…

Même chose pour faire un backup: suffit de copier le ou les dossiers de profils (les miens sont sauvegardés en même temps que tout mon home).

Les profils sont également compatibles entre Linux, Mac et Windows… Du moins autant que je puisse en juger, n'ayant pas fait des tests poussés.

  • # Problème de mise en page

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+3/-0).

    Mmm, toutes mes excuses pour les '\' qui trainent un peu partout. C'est un souci qui m'avait échappé, sans doute au moment de l'export de l'article avant de le coller ici. Hélas, je ne sais comment faire pour pouvoir éditer le journal, c'est possible ?

    • [^] # Re: Problème de mise en page

      Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

      Juste pour ma curiosité, tu as exporté depuis quoi et à quoi servaient les contre-obliques ?

      • [^] # Re: Problème de mise en page

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+4/-0). Dernière modification le 03/05/21 à 11:28.

        À la base, j'avais publié l'article il y a 2 ou 3 jours dans Wordpress sur mon (tout nouveau) blog Linux, puis j'ai découvert Linuxfr et l'idée de poster tout seul chez moi, au lieu de contribuer directement ici m'a parue assez… stérile, pour le dire gentiment. Du coup, j'ai récupéré le HTML de Wordpress avant de supprimer l'article, et je l'ai converti via pandoc en Markdown. Malheureusement sans trop prendre le temps de vérifier le résultat.

        C'est dans cette convertion, entre WP et pandoc ou entre pandoc et md, que les '\' sont apparues pour je ne sais quelle raison… Cela n'arrivera plus vu que normalement je travaille directement en Markdown (sauf cette fois, bien entendu). Si par chance tu connais un moyen d'éditer n journal existant, je le corrigerais bien entendu. edit: c'est fait, merci les modos et encore ttes mes excuses.

        • [^] # Re: Problème de mise en page

          Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

          Merci pour les informations le souci était dans les successions de conversions donc.

          [modemavie on]
          J'ai jamais osé publier sur WP bien qu'ayant créé un compte à une époque, mais c'est pareil pour blogger ou blogspot je ne sais plus : jamais été fan de l'interface et surtout de ne pas avoir une copie de secours dans un fichier texte chez moi, et je ne trouvais pas propre non plus de récupérer le HTML généré.
          Si je dois me laisser tenter par un service tiers, j'irai actuellement vers s'utilisant avec un générateur de site statique, avec les réserves pour l’interaction.
          [/modemavie off]

    • [^] # Re: Problème de mise en page

      Posté par  . Évalué à 5 (+2/-0).

      C'est corrigé. Il n'est pas possible d'éditer soi-même un journal après la publication.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # Merci

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+8/-0).

    Astuce très pratique. Autre cas d'usage : écriture de documents en Français, et d'autres en Anglais (ou n'importe quelle autre langue). Plus besoin d'aller trifouiller les réglages pour respecter les typographies, et employer le bon dictionnaire.

    « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

    • [^] # Re: Merci

      Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

      Pas besoin de changer de profil pour ça, il suffit d'utiliser les bons styles, soit de paragraphe, soit de caractère. La langue du texte fait partie du style (c'est un attribut de la police), tu peux donc mélanger des parties de texte dans toutes les langues que tu veux. Si tu as un dictionnaire orthographique pour chaque langue, tu auras la correction orthographique sans avoir rien à faire de plus.

      • [^] # Re: Merci

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+2/-0).

        Je ne savais pas ça. Pour l'instant, j'utilise un profil différent pour le FR et US et, depuis quelques jours que je me suis me suis mis à l'étudier, pour l'Espagnol aussi.

        Pour que ce soit automatisé, est-ce qu'il faut définir un style de paragraphe par défaut pour chacune des langues que tu utilises dans le doc, et changer de style chaque fois que tu passes d'une langue a l'autre, ou Writer est capable l'identifier tout seul ?

        • [^] # Re: Merci

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+1/-1).

          Tu fais un style par langue, voire un style pour pas de correction orthographique au besoin.

          Si tu as des documents par langue, tu te fais un modèle par langue avec, donc la langue du document paramétrée dans les styles.

          D'une manière générale, pour la mise en forme, la structure et la navigation dans le document, le seul outil à utiliser est le volet latéral où il y a tout ça.

          Designeuse de masques pour sphéniscidés.

        • [^] # Re: Merci

          Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

          Mince, j'avais écrit une réponse et je ne la retrouve pas ici :-( J'ai dû faire une fausse manip et manquer l'envoi. Tant pis, la réponse d'Ysabeau dit à peu près la même chose.

          J'ajouterai juste qu'à propos de la détection automatique de la langue, Writer tente de faire des propositions. Tu peux le voir avec le menu Outils > Langue ou avec un clic droit sur le nom de la langue dans la barre de statut. Mais là ça reste du formatage manuel, avec tous les inconvénients du formatage manuel.

          • [^] # Re: Merci

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+1/-1).

            Mince, j'avais écrit une réponse et je ne la retrouve pas ici :-( J'ai dû faire une fausse manip et manquer l'envoi. Tant pis, la réponse d'Ysabeau dit à peu près la même chose.

            Tu as dû oublier de faire Poster le commentaire après l’avoir prévisualisé, ça doit arriver à tout le monde.

            Designeuse de masques pour sphéniscidés.

  • # Pourquoi 4 ?

    Posté par  . Évalué à 10 (+9/-0).

    le dossier de profil par défaut est mommé 4 (ne me demandez pas pourquoi).

    Cela vient de la transition LibreOffice 4 -> LibreOffice 5. Lorsqu'il a été décidé de renommer LibreOffice 4.5 en LibreOffice 5, il a été décidé de ne pas renommer le profil pour éviter les soucis de conversion de profil.

    Pour ma part, j'utilise plusieurs profils pour pouvoir utiliser plusieurs versions en parallèle sans qu'elles interfèrent l'une sur l'autre.
    En général j'ai au moins 3 profils en parallèle, 4 pour la version par défaut de la distribution (version que je n'utilise quasiment jamais), actuellement en plus j'ai un profil 71 pour LO 7.1 et un profil 72 pour la branche de développement 7.2.

  • # 4

    Posté par  . Évalué à 5 (+4/-0).

    Ça n'a sans doute aucun intérêt mais le 4 provient de la version de libreoffice.
    Libreoffice a été forké d'openoffice à la version 3.
    A ce moment-là, les préférences étaient stockés dans un dossier nommé 3 puis au passage de la version 4, LO a sans doute préféré repartir sur un profil propre sans écraser l'ancien issu d'openoffice d'où le 4.

    Les versions suivantes ne cassant pas la compatibilité des préférences, le 4 est resté.

  • # Compatibilité des profils

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+1/-1).

    Ils sont compatibles mais pas complètement, notamment les histoire de chemin qu'il faut reconfigurer, forcément.

    Il faut aussi faire attention aux numéros de versions de LibreOffice. Il y a donc des trucs à garder et des trucs à jeter.

    À toutes fins utiles, je ne sais pas si a changé depuis, mais voici le résultat de mes expériences.

    Designeuse de masques pour sphéniscidés.

  • # profil vs. modèle

    Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

    Il y a plein de choses qu'on peut personnaliser sans changer de profil mais en changeant de modèle de document :
    - les styles bien sûr
    - mais aussi : les menus, les barres d'outils et les menus contextuels
    Ces personnalisations se font depuis le menu Outils > Personnalisation. Il faut remarquer que pour les menus, les barres d'outils et les menus contextuels, on peut préciser l'étendue de la personnalisation avec le choix (c'est un menu déroulant) entre tout Writer ou le document courant. Ça marche aussi pour les autres modules.

    • [^] # Re: profil vs. modèle

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+3/-0). Dernière modification le 03/05/21 à 16:53.

      Oui. C'est certain.

      L'idée ici est plutòt de proposer un moyen global d'avoir sous la main, immédiatement accessibles, tout un ensemble de réglages et de préférences, parfois très différents mais dont on sait qu'on va les utiliser régulièrement.

      Imho, c'est surtout ça: les profils simplifient le changement régulier de tous les réglages qui sont liés à un document (langue, dictionnaire, correcteur, mise en page (format, marges, police, couleurs, edit: styles, etc.), affichage de ceci ou cela) mais aussi les réglages liés à Writer/LibreOffice (nom d'auteur, thème de l'interface, langue des menus, chemins par défaut (y compris vers des modèles de doc différents), extensions chargées ou non, etc.) et, surtout, de les voir co-exister sans aucun souci les uns à côté des autres sans jamais y avoir de conflit.

      Pour tout te dire, ces profils me semblent tellement pratiques que j'ai commencé à en utiliser avec VSCode (que j'utilise énormément pour écrire, bien plus que Writer en fait) et même avec Emacs (où je débute, et que j'apprends à utiliser en même temps que j'apprends Vim: même pas peur ;)).

      • [^] # Re: profil vs. modèle

        Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

        Je suis bien d'accord avec toi, c'était juste une manière de souligner la grande adaptabilité de LibreOffice, après chacun l'utilise comme il veut.

        les voir co-exister sans aucun souci les uns à côté des autres sans jamais y avoir de conflit.

        As-tu regardé ce que ça donne si tu lances une 2e fois LibreOffice avec un profil différent de la 1ère ? Il me semble que par défaut LO réutilise la 1ère session…

        • [^] # Re: profil vs. modèle

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+5/-0).

          As-tu regardé ce que ça donne si tu lances une 2e fois LibreOffice avec un profil différent de la 1ère ? Il me semble que par défaut LO réutilise la 1ère session…

          Je ne suis pas certain de comprendre (noob inside ;)): là, j'en ai trois de lancés. Deux qui utilisent chacun un profil différent et le dernier sans profil perso (donc avec le profil par défaut), chacun est bien différent des autres. C'est bien de ça que tu parles ?

          Note que je ne lance jamais LibreOffice directement (je n'utilise que Writer ou presque, et j'ai pas trop l'usage du panneau d'accueil qui se charge par défaut). Je lance uniquement Writer, avec le profil souhaité, via le raccourci customisé que je suggère dans l'article. C'est peut-être ça qui fait une différence ?

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.