Asus persiste, Asus lourdement condamné

Posté par (page perso) . Modéré par j.
Tags : aucun
28
4
déc.
2009
Justice
Racketiciel.info est un site web qui fait état des actions de plus en plus nombreuses contre la vente liée des logiciels.
L'une ce ces actions vient de faire l'objet d'un communiqué de presse sur le site de l'AFUL. Elle concerne ASUS qui vient d'être condamné de verser plus de 1400 € à l'acheteur d'un PC portable... qui en valait moins !

On peut se demander pourquoi ASUS, qui a déjà été plusieurs fois sanctionné par la justice, s'entête à refuser la demande bien légitime des utilisateurs qui ont refusé la vente liée. Le comportement d'ASUS frise même l'absurde, car on voit un fournisseur agresser ses clients au lieu de remettre en cause son modèle économique (comme les majors qui ont promu HADŒPI). Il faut savoir que la marge sur le logiciel est plus importante que sur le matériel. C'est l'une des mesures qui permettent à Microsoft d'imposer sa stratégie aux constructeurs qui se comportent alors comme des victimes du syndrome de Stockholm !

Si les 1400 € peuvent paraître énormes, ils ne sont que le sommet émergé de l'iceberg. Il faut savoir que les frais d'avocat sont considérablement plus élevés. Sachez qu'il a fallu que cet avocat fasse trois voyages à Lorient. Dans le même genre, Lenovo avait dépêché l'un des avocats parmi les plus réputés en Europe pour s'opposer à un remboursement de 150 € au tribunal de proximité à Tarascon ! Cela signifie que ces actions sont prises très au sérieux par les constructeurs et sont donc loin d'être anodines.

Il est indispensable de conduire de nombreuses actions de remboursement. Elles donneront aux constructeurs des arguments de négociation avec Microsoft. L'AFUL pense très sérieusement à faire appel à un avocat pour suivre ces affaires, car il faut savoir que des dossiers mal préparés conduisent à des échecs. C'est pourquoi il est important de suivre scrupuleusement les conseils de racketiciel.info pour éviter toute déconvenue. Si un dossier mal préparé peut conduire à des désillusions, un dossier bien préparé est un gage de succès. Le groupe Racketiciel est là pour vous aider, ne l'oubliez pas !
  • # Gouvernement 0, justice 1

    Posté par (page perso) . Évalué à -7.

    Yessssssss !
    • [^] # Re: Gouvernement 0, justice 1

      Posté par . Évalué à 8.

      le gouvernement n'a rien à voir dans l'histoire, pour le coup
      • [^] # Re: Gouvernement 0, justice 1

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        mais visiblement, ya des promos à saisir chez Asus ;-)
        • [^] # Re: Gouvernement 0, justice 1

          Posté par . Évalué à 8.

          oui, après un long effort portant sur la littérature, il s'agit de rédiger un joli dossier dans la langue de Molière, il suffit de rendre la copie à un juge de proximité. Si la note est bonne, vous avez une remise qui varie entre 15% et 150% ; c'est une sacré promotion.

          Il ne manque plus qu'un littérateur Web qui rédige automatiquement et avec bienveillance votre dossier. Il existe des générateurs de discours ; on pourrait envisager un logiciel sur les mêmes bases mais orienté droits.

          PS : pour ma part, j'ai un combat à mener concernant l'application de la garantie légale de conformité au delà des 12 mois (de la garantie contractuelle).
      • [^] # Re: Gouvernement 0, justice 1

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Le gouvernement c'est le pouvoir issu des citoyens chargés de défendre l'intérêt commun. Et il n'a rien à voir dans le problème de la vente liée ? Merci l'ultralibéralisme débilitant ! (NB: je ne confonds pas l'ultralibéralisme (= loi de la jungle) et le libéralisme.)
        • [^] # Re: Gouvernement 0, justice 1

          Posté par . Évalué à 6.

          NB: je ne confonds pas l'ultralibéralisme (= loi de la jungle) et le libéralisme.
          De toute façon, on n'est pas dans un système ultralibéral, où tous les coups sont permis.
          Sinon on pourrait revendre les licences OEM.

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

          • [^] # Re: Gouvernement 0, justice 1

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Hum, y aurais plutôt pas de licence du tout, parcequ'aucun monopole accordé à la base non ?
            • [^] # Re: Gouvernement 0, justice 1

              Posté par . Évalué à 8.

              Le monopôle de Microsoft n'a jamais été "accordé", à la différence de celui des ex-services publics devenus entreprises privées en position de monopôle, comme Orange et son réseau de cuivre.
              Microsoft s'est construit grâce à la passivité, à l'ignorance, au conformisme des consommateurs, même si les pouvoirs publics ont suivi passivement ce mouvement, en équipant les administrations et l'éducation de ses logiciels.

              THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

              • [^] # Re: Gouvernement 0, justice 1

                Posté par . Évalué à 8.

                Microsoft gagne autant d'argent car il est le seul à avoir le droit d'exploiter les logiciels qu'il a développés. Et ceci car il en détient les droits d'auteur, qui sont... un monopole d'exploitation temporaire* d'une oeuvre, accordé par l'État.

                Microsoft bénéficie donc bien d'un monopole accordé par l'État (tout comme GNU ou des tas de softs libres d'ailleurs).

                * en théorie, vu que la durée est allongée chaque fois que Disney le réclame...
                • [^] # Re: Gouvernement 0, justice 1

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Ah, je saisis mieux ce que tu veux dire: oui, l'ultralibéralisme a besoin de l'État pour empêcher la copie de logiciels.
                  Si c'était vraiment la loi de la jungle, n'importe qui pourrait cracker Windows et vendre des CD à 5€ sur le marché.

                  THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

              • [^] # Re: Gouvernement 0, justice 1

                Posté par . Évalué à 2.

                Microsoft s'est construit grâce à la passivité, à l'ignorance,

                Hmmm... et à la médiocrité de beaucoup de concurrents, non ?
                C'est bien gentil d'accuser Microsoft et ses utilisateurs de tous les maux, mais y avait quoi de crédible en face avant l'avènement de distributions Linux réellement utilisables ? (disons avant 2003-2004)
                • [^] # Re: Gouvernement 0, justice 1

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Il y avait des OS propriétaires:
                  - AmigaOs
                  - MacOs
                  - Les Unix professionnels ( ceux des stations sun par exemple....)
                  - TOS
                  - BeOS

                  etc....
                  • [^] # Re: Gouvernement 0, justice 1

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Il y avait des OS propriétaires:
                    - AmigaOs
                    - MacOs
                    - Les Unix professionnels ( ceux des stations sun par exemple....)
                    - TOS
                    - BeOS


                    Ben oui, certes.
                    Mais AmigaOS, avec la mort de l'Amiga, heu...
                    MacOS, avant MacOS X, c'était je crois du niveau de Windows 3.1 (gestion de la mémoire rustique, par exemple).
                    Les Unix professionnels se tiraient entre les pattes, tournaient sur des stations de travail qui étaient en réalité des vaches à lait peu performantes comparées au prix d'achat, et ne fournissaient pas d'interface graphique adaptée au grand public.
                    TOS, hum, je ne connais pas.
                    BeOS, il me semble que l'écosystème était quasi-inexistant : cela prouve surtout que lancer un système tout nouveau, from scratch, il faut avoir les reins solides et arriver suffisamment tôt sur le marché.
                    • [^] # Re: Gouvernement 0, justice 1

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Les Unix professionnels (...) et ne fournissaient pas d'interface graphique adaptée au grand public.

                      et CDE, c'était du poulet ? ou même NeWS...
                    • [^] # Re: Gouvernement 0, justice 1

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Euh... pour avoir utilisé MacOS à l'époque de Windows 3.1, je peux te dire que ça n'a STRICTEMENT RIEN A VOIR.

                      C'est la même différence qu'entre un Iphone et un tactile coréen lambda. Certes, la gestion mémoire n'était pas extraordinaire, mais au mions c'était utilisable. alors que Windows 3.1 n'était même pas aussi utilisable qu'un Atari ST !!!
                    • [^] # Re: Gouvernement 0, justice 1

                      Posté par . Évalué à 2.

                      TOS, c'est l'OS des Atari ST. Pas multitâches, mais très ergonomique et performant.
                • [^] # Re: Gouvernement 0, justice 1

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  OS/2 ?
                • [^] # Re: Gouvernement 0, justice 1

                  Posté par . Évalué à 3.

                  mais y avait quoi de crédible en face avant l'avènement de distributions Linux réellement utilisables ? (disons avant 2003-2004)
                  J'ai vraiment commencé linux en 2001, et déjà a cet époque il valait largement la comparaison face à windows.
                  windows 98 ne pouvait pas tourner plus de 24 h d'affilés (problème de consommation ressource. Il devait y avoir un memory leak ou un cpu leak qq part).
                  windows me plantait encore plus souvent.

                  le windows qui "plante pas"(trop) est venu avec windows 2000/xp.

                  en ce qui concerne ce qu'on pouvait faire : ben a peu près tout, sauf les jeux, pour un utilisateur bureautique. (et encore sous windows 2000 je pouvais pas jouer en réseau parce que le driver du modem me faisait un bsod à chaque fois que j'en lancais une partie réseau \o/).

                  L'interface graphique était tout aussi utilisable en 2001 que celle de windows.

                  Ah c'est sur c'était différent, il fallait mettre un peu la main "a la pate"... tout comme on le faisait dans windows (ah essayer d'augmenter ou de diminuer le mtu pour "optimiser" sa connexion 56k, que de souvenir).
              • [^] # Re: Gouvernement 0, justice 1

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Comme dit, ci-dessus, microsoft à pu monopoliser autant de ressources uniquement parceque les états permettent l'obtention de monopoles sur des informations public.
        • [^] # Re: Gouvernement 0, justice 1

          Posté par . Évalué à 2.

          > le pouvoir issu des citoyens chargés de défendre l'intérêt commun.

          C'est l'État dans son ensemble ça. Après on a pas mis tous les œufs dans le même panier

          La DGCCRF n'a pas de gros pouvoirs coercitifs.
      • [^] # Re: Gouvernement 0, justice 1

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        J'ai cru comprendre que notre ami Nicolas et ses potes ne voulaient pas forcer le respect de la législation à ce propos. Qu'ils voulaient au contraire qu'on mette cette loi stupide de côté car elle gêne les gens biens.
        Je me suis trompé. Et un paquet d'autres personnes aussi sur ce site :-)

        Du coup c'est vrai, le gouvernement, la politique, toutes ces choses là n'on rien à voir avec l'absence de réponse juridique rapide. Ca commence tout juste à bouger alors que ça fait des années que les condamnations devraient pleuvoir. Mais non, vrai de vrai, ce n'est pas à cause du (ou grâce à) gouvernement.
  • # Et aussi une histoire de revers

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Il me semble avoir entendu dire qu'au même moment que ce succés face à asus, un autre tribunal très important (je n'y connais rien en justice) a infligé un revers honteux aux français et plus particulièrement à l'UFC et à racketiciel dans leur combat pour le respect des citoyens, de la loi, et l'affichage des prix. Mais je n'ai pas vu de réaction sur le site de racketiciel. Est-ce que par hasard quelqu'un aurait un lien ou des informations ? Si j'ai bonne mémoire il s'agirait d'un jugement impliquant les intérêts matrimoniaux du prince Jean (Darty).
    • [^] # Re: Et aussi une histoire de revers

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      • [^] # Re: Et aussi une histoire de revers

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Surtout un dossier mal préparé et mal présenté. Faire de l'à peu près ne passe pas. C'est pourquoi il faut suivre à la lettre les recommandations de racketiciel.info et ne pas hésiter à se faire aider par un avocat compétent (ils ne le sont pas tous).
        Un avocat connaissant très bien le sujet est pratiquement assuré de gagner toutes ses affaires. Comme les avocats des constructeurs sont plutôt parmi les meilleurs, il ne faut leur offrir aucune faille.
        • [^] # Re: Et aussi une histoire de revers

          Posté par . Évalué à 8.

          Quelque part, c'est tout à fait vrai, mais c'est aussi malheureux. Ça veut dire que la justice fonctionne quand même à coup de stupidités bureaucratiques, de détails, de sodomie de diptère, de batailles d'experts officiellement corrompus --chacun se pointe avec son expert qu'on appelle «avocat», et c'est l'expert le plus compétent qui gagne.

          Il faut aussi voir que souvent, ce type d'affaires considérées comme mineures sont jugées par des juges de proximité, qui sont probablement bien gentils mais qui sont totalement incompétents, ce qui explique aussi pourquoi le plus beau parleur a toujours raison. L'incohérence complète de la jurisprudence sur ce type de dossier est un signe que la justice est totalement infoutue de donner une réponse claire sur les questions complexes posées.

          Mettez-vous à la place des assembleurs aussi. Ils ont un mode de vente, fixé par contrats avec Microsoft, qui ne pose aucun problème dans 99.99% des cas. Quelques individus leur demande de respecter la loi, la répression des fraudes émet quelques grognements inaudibles et incohérents, ils vont au tribunal une ou deux fois par an, et la moitié du temps, ils gagnent. J'imagine que, quelque part, eux aussi aimeraient bien avoir une réponse claire, vous ne pensez pas? Parce que si tous leurs concurrents se doivent de respecter la loi avec eux, personne ne perd rien. Par contre, dénoncer spontanément le contrat de Microsoft, ça revient complètement à se tirer une balle dans le pied, ils sont pas cinglés non plus. Donc ils attendent d'être forcés, et la situation actuelle est pourrie pour tout le monde.
          • [^] # Re: Et aussi une histoire de revers

            Posté par . Évalué à 5.

            Quelque part, c'est tout à fait vrai, mais c'est aussi malheureux. Ça veut dire que la justice fonctionne quand même à coup de stupidités bureaucratiques, de détails, de sodomie de diptère, de batailles d'experts officiellement corrompus --chacun se pointe avec son expert qu'on appelle «avocat», et c'est l'expert le plus compétent qui gagne.
            C'est pas ca le pire : c'est que TU avances les frais, et autant dire qu'un bon avocat ou un bon expert, c'est loin d'être donné.

            Bref, si tu es riche, tu peux te défendre (le tribunal pourra ordonner le paiement des frais par la partie perdante .... ou pas), mais si tu es pauvre, tu es d'office perdant!
            • [^] # Re: Et aussi une histoire de revers

              Posté par . Évalué à 3.

              Ouais, enfin en théorie non : sous certaines conditions de revenu, tu as droit à l'aide juridictionnelles, et je pense que dans tous les cas, tu peux avoir un avocat commis d'office. Disons que le système n'est pas aussi pervers que ça... officiemment.

              En pratique, c'est évidemment beaucoup plus compliqué, vu que les avocats mieux payés sont souvent plus qualifiés et plus spécialisés.

              Dans tous les cas, quand tu vas au tribunal pour te faire rembourser Windows, ça me semble un peu gros de pleurnicher pour le prix de l'avocat. Sans vouloir dimunuer l'importance des combats menés par le logiciel libre, je pense que tu es tout pardonné si ça ne te passionne pas quand tu n'as pas de quoi remplir ton assiette. C'est un peu caricatural mais c'est comme ça : la justice, en particulier la justice politisée comme celle dont on parle (procès compliqués destinés à changer la jurisprudence et menés à des fins revendicatrices) n'est pas une activité de pauvre. Bref, quand on est pauvre, on n'attaque pas en justice. On est un peu couvert pour se défendre, mais la société considère (probablement à tort) qu'on n'attaque pas quand on n'a pas les moyens d'assurer les frais d'avocat.
              • [^] # Re: Et aussi une histoire de revers

                Posté par . Évalué à 3.

                l'aide juridictionnelle , la bonne blague.
                voyons voir [1]

                Ressources mensuelles
                comprises entre Part prise en charge par
                l'aide juridictionnelle
                912 et 953 euros 85%
                954 et 1004 euros 70%
                1005 et 1077 euros 55%
                1078 et 1160 euros 40%
                1161 et 1263 euros 25%
                1264 et 1367 euros 15%

                (bon déjà on voit la grand proportionnalité qui ne peut s'expliquer que par... vais m'arrêter là ca va fini en insulte).
                donc supposons que je touche le smic (1337,70 €) [2] , je pense que personne de censé considereras qu'être smicard c'est être dans la tranche "riche".
                Considérons l'affaire de zataz (qui est bien loin des frais des avocats "super bon" et des experts) : ~15k€.
                Il faut donc que tu avance : 15 000* (1-0.15) = 12750 €.
                Je rappelle, que en un an, avant impot, charge, loyer, etc... tu gagnes : 1337.70 *12=16052
                Cela veut donc dire qu'il te reste pour TOUT payer, au bout d'un an : 3302€, ou 275€ par mois.
                Si déjà tu arrives a trouver un studio de 10m² à ce prix là dans la région parisienne, tu me fait signes. (je parle même pas de bouffer).


                [1] : http://www.vos-droits.justice.gouv.fr/index.php?rubrique=100(...)
                [2] : http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?ref_id=NATnon04145

                tu peux avoir un avocat commis d'office. : sauf erreur de ma part, c'est le principe de l'aide juridictionnelle l'avocat commis d'office.

                Sans vouloir dimunuer l'importance des combats menés par le logiciel libre, je pense que tu es tout pardonné si ça ne te passionne pas quand tu n'as pas de quoi remplir ton assiette.
                Exactement ce que je reprochais : les pauvres ne peuvent pas faire valoir leur droits!
                Ce n'est pas une question de "combat", c'est une question de droit.
                Pourquoi si j'ai du mal à bouffer, je devrais encore plus me priver (40€ pour quelqu'un qui a du mal a bouffer, ca peut vouloir dire un peu autre chose que des pates à partir du 15em jour du mois!) parce que je peux pas défendre mon droit ?
                • [^] # Re: Et aussi une histoire de revers

                  Posté par . Évalué à 4.

                  sauf erreur de ma part, c'est le principe de l'aide juridictionnelle l'avocat commis d'office.
                  Ou pas: il me semble que tu peux aussi choisir ton avocat, et que ses honoraires soient remboursés par l'aide juridictionnelle, jusqu'à un certain plafond.
                  Reste à demander à racketiciel des adresses d'avocats qui ont envie de t'aider à te faire rembourser Windows, qui connaissent le sujet mais ne demandent pas un prix énorme.

                  THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

                • [^] # Re: Et aussi une histoire de revers

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Dans le fond, je suis d'accord avec toi. Quelques corrections de détail pour le principe:

                  * Le SMIC c'est 1337 brut, soit dans les 1020€ net. C'est ça qui constitue les ressources, pas le salaire brut. on est donc dans la case 55% couverts par l'aide juridictionnelle.
                  * D'après ce que j'ai pu glaner, un avocat bien installé prend dans les 300€ HT par heure. Même si on pousse à 500€ (taxes + frais annexes), ça fait quand meme 30 heures de boulot sur l'affaire pour arriver a 15000€, ça commence à faire une grosse affaire quand même. Je pense que pour un cas de base (genre achat du PC, demande de remboursement refusée, juge de proximité), on arrive probablement à quelques milliers d'euros.

                  Encore une fois, c'est probablement trop, et c'est d'ailleurs une des raisons d'être des associations de consommateurs. Mais dans l'ensemble, même si le système n'est pas parfait, disons qu'il y a comme une sorte de sécurité qui fait qu'il y a une différence entre la France et, par exemple au hasard, la Chine.
                  • [^] # Re: Et aussi une histoire de revers

                    Posté par . Évalué à 2.

                    * Le SMIC c'est 1337 brut, soit dans les 1020€ net. C'est ça qui constitue les ressources, pas le salaire brut. on est donc dans la case 55% couverts par l'aide juridictionnelle.
                    Supposons, je te fait confiance. Ils indiquent jamais et je me plante a chaque fois :P
                    ca demande quand même de sortir ~7500€ de ta poche, ce qui est loin d'être négligeable quand tu touche : 12240.

                    D'après ce que j'ai pu glaner, un avocat bien installé prend dans les 300€ HT par heure. Même si on pousse à 500€ (taxes + frais annexes), ça fait quand meme 30 heures de boulot sur l'affaire pour arriver a 15000€,
                    Tu oublie les frais d'expertises, le temps que l'avocat prend pour te representer au tribunal (c'est pas gratos), les frais que l'avocat engage a ton nom, etc...

                    Je pense que pour un cas de base (genre achat du PC, demande de remboursement refusée, juge de proximité), on arrive probablement à quelques milliers d'euros.
                    Supposons "quelques milliers d'euros" : un cas de divorce sans aucun souci (simple representation de l'avocat) c'est 1500€.
                    Tablons donc sur 3000€ vu que l'affaire est un peu plus complexe qu'un divorce a l'amiable ou tout le monde est "ok". (mais pas de frais d'expertise ni rien).
                    3000€ /2 =1500 : ca te demande toujours plus d'un mois de salaire .

                    ps : j'ai trouvé un site qui donne des exemples :
                    1 rdv : 50-300
                    1 consultation "plus élaboré" : 150 -500 (ouaou ca monte vite).
                    1 lettre d'avocat : 300€ (il a intéret a ce qu'elle soit manuscrite et sur du vélin à ce prix! )
                    http://www.lopez-avocat-paris.com/tarifs-avocat.html
                  • [^] # Re: Et aussi une histoire de revers

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Le SMIC, c'est l337, le SMIC, c'est chic ...

                    Ça pourrait faire une chanson !
                  • [^] # Re: Et aussi une histoire de revers

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Pipeau, j'étais au RMI à l'époque lorsque j'ai demandé l'aide juridictionnelle, je recevais de l'ordre de 360 euros par mois de mémoire, et j'ai eu droit à peau'd'zob au motif que mes parents (père fonctionnaire à la retraite, mère au foyer n'ayant jamais travaillé) disposaient de ressources permettant de subvenir au besoin de la chose. Sauf que voilà, mes parents et moi sommes plus que brouillés depuis des années : à partir de ma majorité, j'ai du subvenir intégralement à mes besoins (bouffe, études, voiture, permis, logement, etc.).

                    Si je rajoute à cela mes diverses expériences avec l'administration et notamment le zèle de la gendarmerie et l'aveuglement du tribunal correctionnel, permet moi de te dire que les institutions de ce pays ne sont qu'une farce écœurante, et que tout l'enrobage social de notre misère ne sert qu'à remplir suffisamment les estomacs pour ne pas les pousser à la révolte.

                    Ouais, c'est pire ailleurs, n'empêche que chez nous, c'est vraiment pas beau à voir...
                    • [^] # Re: Et aussi une histoire de revers

                      Posté par . Évalué à 0.

                      Je pense que la réponse officielle à ton problème c'est que tu t'es flait plumer. Tes parents sont censé subvenir à tes besoins au cours de tes études s'ils en ont les moyens. La décision de ne pas le leur demander, et de leur imposer s'ils refusent, c'est toi qui la prend, et c'est donc à toi d'en tirer les conséquences. Oui je sais, le législateur ne fait pas dans la paix des familles, hein...
                      • [^] # Re: Et aussi une histoire de revers

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Ça fait un moment que j'ai terminé mes études hein, un long moment même.^^

                        Personnellement j'ai préféré ne rien devoir à mes parents, et j'ai assumé la chose. Je trouve maintenant déplacé de la part des institutions de me refuser une aide au prétexte que des gens dans ma famille ne sont pas suffisamment pauvres, surtout qu'à mon âge, je vois mal en quoi mes parents devraient encore avoir à subvenir à mes besoins. Et plus sincèrement, je n'en ai pas chié pendant des années pour ne rien leur devoir pour qu'un connard de fonctionnaire vienne me rende redevable à leur égard.

                        J'ai donc eu droit à l'avocat commis d'office, ça m'a coûté la bagatelle de presque 800 euros (en liquide svp, sinon c'était plus cher) pour un seul passage au tribunal correctionnel où ma cause a été aussi bien défendue que si j'avais demandé à un guignol de le faire, du coup après le relevé des empreintes et le fichage ADN, j'ai aussi raqué l'amende et l'inscription au casier judiciaire. Tout ceci se payera en temps et en heure, car chaque jour qui passe semble confirmer que tous les voyants sont dans le rouge, la paix sociale n'étant plus qu'une illusion maintenue sous perfusion.
  • # Assembleur laptop ...

    Posté par . Évalué à 4.

    je tape ces lignes sur un laptop assemblé chey keynux (basé sur du matériel MSI).

    Il marche parfaitement sous debian y compris webcam.

    Je pouvais choisir le laptop comme suit:
    - sans OS (mon choix)
    - avec Ubuntu
    - dual boot Ubuntu/Vista
    - dual boot XP/Vista

    Donc il faut savoir acheter.
    • [^] # Re: Assembleur laptop ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      oui mais on prefere soutenir l'ultraliberalisme debilitant en achetant des laptops au rabais chez des constructeurs qui les font assembler par des petits enfants trisomiques en chine, pour leur faire des procès ensuite
    • [^] # Re: Assembleur laptop ...

      Posté par . Évalué à 6.

      je tape ces lignes sur un laptop assemblé chey keynux [...] Donc il faut savoir acheter.

      Idem. C'est sur que niveau qualité et service, ils sont très bons mais ca a un prix. Pouvoir choisir l'ordinateur que l'on souhaite avec les logiciels que l'on souhaite n'est pas un combat futil. Puis la loi c'est la loi, les constructeurs/vendeurs doivent s'y plier.
    • [^] # Re: Assembleur laptop ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Donc il faut savoir acheter.

      Acheter une machine plus chère sans OS que moins chère avec OS est-il bien savoir acheter?

      Le problème est que ce type de vendeur propose des machines plus chères pour moins de choses, alors autant acheter la machine avec OS et virer l'OS, ça reviendra moins cher. A moins que tu arrives à me démontrer (site de Dell par exemple pour la même config au même moment) qu'une machine Keynux sans OS est moins chère qu'une machine Dell équivalente avec OS.

      De plus, ça ne répond pas à la loi qui est de séparer le matériel et le logiciel pour un même vendeur. Je suis dubitatif sur l'intérêt de machine sans OS, mais je suis sûr d'une chose : la loi doit être respectée, donc quel que soit l'opinion qu'on a sur changer de crémerie ou un OS c'est nécessaire, il faut dire que c'est illégal et qu'ils doivent se mettre en conformité avec la loi, pas forcement d'aller voir ailleurs, à moins que cet "ailleurs" ait un produit intéressant techniquement.
      • [^] # Re: Assembleur laptop ...

        Posté par . Évalué à 5.

        Je suis dubitatif sur l'intérêt de machine sans OS

        Le problème est bien lié à la licence très restrictive. J'imagine que si j'avais encore besoin d'un windows, je préfererais encore acheter une version boite pour pouvoir être tranquille plutôt que leurs licences OEM pourries. Et je serais aussi emmerdé qu'en voulant y mettre un autre OS.

        L'arnaque est bien d'avoir réussi à faire croire que le logiciel était aussi jetable que le matériel et qu'il fallait le repayer à chaque fois, en obligeant tout le monde à louer des licences limitées, liées à un matériel spécifique, pour en refourguer le maximum.
    • [^] # Re: Assembleur laptop ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Lorsque j'achète un ordinateur, je ne regarde pas que les composants et le système d'exploitation livré avec. Je regarde aussi le design et la finition. C'est pas si facile d'acheter respectant ses convictions.

      Envoyé depuis mon lapin.

    • [^] # Re: Assembleur laptop ...

      Posté par . Évalué à 6.

      J'ai longtemps hésité entre acheter chez un vendeur 'responsable', et ainsi encourager cette pratique, en payant plus cher, ou bien acheter le matériel qui me convient au prix qui me convient, et casser les pieds ensuite au constructeur pour obtenir un remboursement, et peut-être faire avancer (un peu) le schminlnbk... le machin, quoi.

      J'ai opté pour la deuxième option (chez ASUS justement), la discussion est en cours...
    • [^] # Re: Assembleur laptop ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      >>> je tape ces lignes sur un laptop assemblé chey keynux (...) Donc il faut savoir acheter.

      Moi aussi j'ai un laptop Keynux...mais si tu veux un 17 pouces avec une carte Intel tu fais comment ? Visiblement ils ne proposent que des cartes NVidia pour ces tailles d'écran.
      Donc bon la personnalisation elle a des limites et si ils ne se bougent pas un peu alors mon prochain achat ce ne sera pas chez eux.
      • [^] # Re: Assembleur laptop ...

        Posté par . Évalué à 1.

        Visiblement ils ne proposent que des cartes NVidia pour ces tailles d'écran.
        Donc avec pilote propriétaire.. Si la possibilité d'avoir des pilotes libres est un critère de choix, alors on n'a même plus loisir de faire le tri entre les assembleurs: déjà bien content de trouver UNE machine qui va bien, avec le bon écran et la bonne puissance et les bons périphériques avec des pilotes libres.

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

  • # procédure chez ASUS

    Posté par . Évalué à 4.

    Tout ça est très bizarre. Je viens d'acheter un portable ASUS et ils m'ont remboursé Windows plutôt rapidement et sur simple demande AR. J'ai obtenu un chèque de 40€ pour un Windows Vista Home, prix de la licence OEM.

    À mon sens, le problème n'est pas de se faire rembourser mais bien plutôt le fait qu'on ne trouve pas de portable sans OS à prix raisonnable ! C'est surtout ça qui est scandaleux.
    • [^] # Re: procédure chez ASUS

      Posté par . Évalué à 8.

      Ils ont dû mettre en place cette nouvelle procédure suite aux actions en justice en cours.

      J'ai également acheté un portable ASUS le mois dernier... Ils me proposent un remboursement de 40€ sur simple déclaration et renvoi du sticker de licence Windows, sans renvoi du PC.

      Il y avait même un embryon d'information en magasin sur la possibilité de remboursement. Je soupçonne qu'il s'agit d'un moyen de désamorcer la possibilité de les attaquer sur le défaut d'information avant vente...

      Je dis embryon d'information, car le PC était livré avec Windows 7, mais le vendeur n'a pu me donner le montant du remboursement que pour Windows Vista. Les autres logiciels fournis n'étaient listés nulle part: découverte à l'ouverture du carton. D'ailleurs, j'ai demandé à ASUS de me rembourser Windows, mais aussi ces logiciels, mais dans la réponse, on ne me propose que les 40€ pour Windows 7.

      Comme Windows 7 coûte 100€ en version Home Premium OEM, et les logiciels fournis 40€, j'envisage de persévérer à demander un remboursement 'décent'.

      Ce qui m'a le plus impressionné dans l'affaire, c'est la force avec laquelle le vendeur a essayé de me dissuader de demander le remboursement: il m'a dit que je perdrais la garantie d'un an sur le matériel (au prétexte que sans Windows, le SAV ne pourrait pas dépanner le PC!!!) et a REFUSÉ de me vendre une extension de garantie!
      • [^] # Re: procédure chez ASUS

        Posté par . Évalué à 9.

        REFUSÉ de me vendre une extension de garantie!

        Un refus de vente c'est aussi punissable par la loi...
      • [^] # Re: procédure chez ASUS

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Je pense qu'il serait intéressant de lui demander de mettre tout ça par écrit : perte de garantie et refus d'extension de garantie.

        Après, j'irais demander à racketiciel.info de me conseiller un avocat pour présenter le dossier :-)

        Le remboursement de 40€ doit, à mon avis, préserver la marge du revendeur et même sans doute un peu plus... À moins que ne ce soit que la marge du revendeur sur l'OS !

        J'ai vu chez Darty des propositions de remboursement : 50€ pour Vista et 40€ pour Seven... Ces montants sont vraisemblablement à environ 30€ au dessous de ce qu'ils devraient être.

        Il ne faut pas oublier que :
        1- les constructeurs n'ont pas le droit de révéler le prix des licences.
        2- Microsoft a été contraint de faire le même prix à ses 10 plus gros clients... mais on ne sait pas lequel !
        3- Le prix du logiciel ne doit pas être révélé (ce doit être ça la transparence des prix, car on ne peut pas les voir !) .
        4- Les machines entrent en France avec le prix du logiciel inclus et les distributeurs ne connaissent pas le prix des logiciels pré-installés.
        • [^] # Re: procédure chez ASUS

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          > Ces montants sont vraisemblablement à environ 30€ au dessous de ce qu'ils devraient être.

          Sur quoi tu te bases pour affirmer ça ?
          • [^] # Re: procédure chez ASUS

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Je me base sur le prix de vente, d'environ 100€ la licence OEM. Ce prix comprend la licence , la marge du constructeur et la marge du distributeur sur cette même licence. En admettant qu'il y ait eu une réduction de 30% consentie par Microsoft il reste 70€. payés par le client.
            • [^] # Re: procédure chez ASUS

              Posté par . Évalué à 2.

              Donc tu fais erreur. Les OEM paient les licences bien moins cher que les licences OEM que tu peux avoir au détail.

              Exemple : pour les netbooks, Microsoft refilait à quelques euros les licences XP Home, histoire de damer le pied à Linux. Chez les revendeurs standard, tu trouvais la licence XP Home OEM à plus de 100€.

              De même , c'est le cas pour les licences Windows fournies avec ton ordi. 40€ paraît être à peu de choses près ce que paie l'OEM pour la licence Windows, mais en tout cas il ne paie pas les 100€, détrompte-toi !

              "-".
              • [^] # Re: procédure chez ASUS

                Posté par . Évalué à 6.

                Peu importe ce que l'OEM a payé pour les licences, ce qui compte c'est le prix public.

                Pour faire une analogie, si j'achète un marteau 3€, et que pour une raison ou une autre je doive me faire rembourser, le magasin ne va pas me proposer 1€ sous prétexte que c'est ce qu'il paie à son grossiste. Il n'y a aucune raison qu'il se garde sa marge et la TVA dessus!!!

                Comme le détail des prix dans une offre 'PC + logiciel' n'est surtout pas précisé, la seule information dont je dispose est le prix d'une licence OEM si je devais l'acheter séparément, soit 100 € pour un Win7 Home Premium.
                • [^] # Re: procédure chez ASUS

                  Posté par . Évalué à 0.

                  'Comme le détail des prix dans une offre 'PC + logiciel' n'est surtout pas précisé, la seule information dont je dispose est le prix d'une licence OEM si je devais l'acheter séparément, soit 100 € pour un Win7 Home Premium'

                  Ou 50 euros lors du lancement.
                  Pourquoi se baser sur le prix le plus haut constate plutot que celui le plus bas ?
                  40 euros correspond certainement bien au prix payer par l'assembleur, et il serait bien sur temps qu'ils respectent la loi en l'indiquant.
                  Cela ferait baisser le prix des boites et des licences OEM pour les clients lambdas qui se font bien entuber vu le prix payer par les assembleurs et entreprises.
                  • [^] # Re: procédure chez ASUS

                    Posté par . Évalué à 2.

                    On n'était plus lors du lancement. Ni en plase de Beta. Le fait est que si j'avais voulu acheter une licence Win7 OEM à ce moment là, il était dispo partout sur le net à 100€ +/- 2€ (GrosBill, Surcouf, CDiscount, LDLC, RdC, et d'autres... j'ai cherché et j'ai gardé des traces!).

                    Pas le prix le plus haut constaté donc, mais le prix moyen... Il existait peut-être des offres moins cher, mais mon échantillon est assez représentatif il me semble.
                    • [^] # Re: procédure chez ASUS

                      Posté par . Évalué à -3.

                      Personnellement un produit ne vaut pas plus que ce qu'il a valu au plus bas, surtout sur un bien immateriel reproductible a l'infini.
                      Que le prix fluctue au gres des offres commerciales est une chose, mais ce baser sur ce prix fluctuant pour en definir la valeur pour son remboursement en est une autre.
                      Imagine qu'au moment tu achetes ton pc la licence soit a 50 euros, mais au moment ou tu demandes le remboursement celle ci soit passe a 100....(ou 25), quel prix demanderas tu.....
                      On en reviens au fait que le prix doit etre affiche, mais demander le remboursement du prix d'une license oem particulier au prix plein est quand meme d'une sacre mauvaise foi (qui va certes de pair avec la mauvaise foi des assembleurs)
                  • [^] # Re: procédure chez ASUS

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                    Valorisation au coût de remplacement, c'est assez standard comme méthode.
          • [^] # Re: procédure chez ASUS

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            pour en remettre une couche sur le prix de la license:

            http://arstechnica.com/microsoft/news/2009/09/microsoft-oems(...)

            $50 pour un pc vendu à $1000
        • [^] # Re: procédure chez ASUS

          Posté par . Évalué à 0.

          2- Microsoft a été contraint de faire le même prix à ses 10 plus gros clients... mais on ne sait pas lequel !
          Pas difficile à savoir, il suffit de regarder les 10 plus gros assembleurs de PC.

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

        • [^] # Re: procédure chez ASUS

          Posté par . Évalué à 3.

          '' Je pense qu'il serait intéressant de lui demander de mettre tout ça par écrit : perte de garantie et refus d'extension de garantie. ''

          Bien sûr, j'ai essayé d'obtenir ça par écrit... Ce n'est pas si simple... Le vendeur n'étant pas complètement débile, il a refusé, et m'a indiqué que de toutes façons, techniquement ''il ne pouvait pas le faire aujourd'hui'', il faudrait revenir plus tard... (après la fin de la promo qui m'intéressait, par exemple). Le tout accompagné des mises en gardes sur le fait que même si je réussissais à avoir une extension de garantie, le SAV ne voudrait pas s'approcher à moins de 3 mètres d'un PC sur lequel on a ''tout désinstallé''.

          Un certain nombre d'arguments auraient pu être avancés (comme la possibilité pour n'importe quel SAV compétent de mettre ses logiciels de diagnostic sur une clé USB bootable), mais la discussion n'était pas vraiment à ce niveau...
          • [^] # Re: procédure chez ASUS

            Posté par . Évalué à 5.

            lui dire que tu reviens dans 2heures avec une huissier? Peut etre que cela l'aurait calme.

            Pour le coup du SAV qui refuse de reparer un ordi car sous linux il y a des chances qu'ils tentent mais bon c'est pas pour autant que c'est plus legale que le refus de vente ou la vente lie ou le petit sticker derriere l'ordi disant que si il est brise la garantie ne fonctionne plus ce sont des conneries et cela tient pas 2 secondes devant un tribunal.
        • [^] # Re: procédure chez ASUS

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Il ne faut pas oublier que :
          1- les constructeurs n'ont pas le droit de révéler le prix des licences.


          Si, ils ont le droit. Je ne sais pas quel contrat leur interdit, mais comme cette clause est illégale, elle ne vaut rien et ne les contraint pas. En outre, en plus d'en avoir ainsi le droit, ils en ont le devoir.
          • [^] # Re: procédure chez ASUS

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            C'est Microsoft qui impose ses clauses, même si elles sont illégales. Si un constructeur ne les respectait pas, Microsoft pourrait décider de le pénaliser en lui doublant le prix des licences par exemple.
            La seule façon d'accéder au prix des licences, c'est que la justice contraigne le constructeur à le révéler.
            • [^] # Re: procédure chez ASUS

              Posté par . Évalué à 3.

              Alors ce n'est pas qu'ils n'ont "pas le droit", mais qu'ils n'ont "pas intérêt". Il vaut mieux rester précis dans ce genre de débats.
              Si tu te retrouves devant un juge et que tu expliques que tu n'as pas le droit de faire quelque chose, et que c'est vrai, il prendra ça en compte.
              Si tu lui dis que tu n'as pas intérêt à faire quelque chose, il s'en foutra ou presque.

              THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

        • [^] # Re: procédure chez ASUS

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          1- les constructeurs n'ont pas le droit de révéler le prix des licences.

          Mais si ils ont le droit, c'est même une obligation légale. Ce n'est pas parcequ'ils signent un contrat avec des clauses qui demandent d'enfreindre la loi que cela en fait un dérogation légale.
  • # et si vous n'avez pas le temps d'aller en justice

    Posté par . Évalué à 2.

    au moins passez par la procédure du constructeur pour récupérer l'argent du racket !!! j'ai récupéré 60€ chez Acer comme ça, le chèque était ECRIT A LA MAIN pour vous dire à quel point c'est peu courant !!! Le jour où ils sauront obligés de mettre en place un service rien que pour ça (qui leur coûtera de l'argent), ils seront peut-être un peu plus enclins à laisser le choix de l'OS aux clients !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.