Communauté Odoo : L'abbaye du Barroux développe les modules de gestion des dons

56
5
avr.
2015
Communauté

L'abbaye du Barroux, une abbaye bénédictine composée d’une cinquantaine de moines et située près du Mont Ventoux, a déployé Odoo version 8 en production le 1er Janvier 2015. Odoo version 8 est maintenant utilisé au quotidien par les moines dans de nombreux domaines de leur activité : la gestion du point de vente, la gestion de la vente par correspondance et de la boutique en ligne, la gestion de l'hôtellerie, la gestion des dons, la gestion des messes et la comptabilité.

Pour ce projet, plusieurs modules Odoo ont été développés pour la gestion des dons. Ces modules supportent :

  • la gestion des dons simples par chèque, carte de crédit, paiement en ligne et virement ;
  • la gestion des dons récurrents par prélèvement SEPA et par virement automatique ;
  • l'émission des reçus fiscaux (ponctuels ou annuels);
  • l'aide à l'édition des lettres de remerciements envoyées aux bienfaiteurs ;
  • l'enregistrement de dons en nature !

Les modules de gestion des dons sont complètement intégrés à la comptabilité et aux modules de paiement d’Odoo. La validation d'un don génère automatiquement l'écriture comptable correspondante. Grâce aux modules de l'Odoo Community Association (OCA) qui implémentent la norme SEPA, Odoo génère le fichier XML de prélèvement automatique qui est ensuite déposé sur l'espace sécurisé de la banque. Pour les dons récurrents par virement automatique, le donateur est identifié dès l'import du relevé de compte dans Odoo et, une fois le relevé de compte traité dans Odoo, les dons reçus au crédit du compte bancaire sont générés automatiquement.

Ces modules de gestion des dons ont été développés par deux moines de l'abbaye et par Alexis de Lattre. Ils utilisent la nouvelle API d'Odoo version 8 et sont livrés avec une suite de tests automatiques en YAML. Les modules ont été acceptés par l'OCA et ont été publiés sous licence AGPL sur le projet Github donation de l'OCA. Ces modules pourront être utiles à des associations et à des ONG qui reçoivent des dons et envisagent de déployer Odoo.

À l'occasion de ce déploiement, un module de gestion des séjours a également été développé ; il permet de gérer l'accueil des hôtes qui viennent à l'abbaye pour un séjour ou une retraite, l'attribution des cellules et la génération de la liste des convives pour les repas.

Un module de gestion des messes a également été développé. Il est possible d’offrir une messe et de demander une intention particulière, et éventuellement de demander qu’une messe soit dite à une date précise (par exemple à la date d’anniversaire de la mort d’un proche). Le module permet d'enregistrer les demandes de messe et d'attribuer les messes à célébrer aux prêtres. Ce module est intégré avec le module de gestion des dons pour pouvoir enregistrer l’offrande de messe.

Les modules de gestion de séjour et de gestion des messes ont également été publiés sous licence AGPL sur le projet OCA vertical-abbey aussi appelé projet Philemon. Ces modules peuvent intéresser d'autres abbayes ou d'autres communautés religieuses souhaitant déployer Odoo.

Toujours dans le cadre de ce déploiement, de nombreux autres modules ont été développés et publiés sur les projets de l'OCA. Les plus importants sont :

  • les modules qui ajoutent le support des lecteurs de carte de crédit, des imprimantes de chèque et des afficheurs client pour le point de vente, acceptés dans le projet POS de l'OCA ;
  • un module qui ajoute le support des fichiers de Lettre de Change (LCR) au format standardisé CFNOB, accepté dans le projet de localisation française de l'OCA ;
  • un module qui automatise la création de la base de données des codes postaux depuis la base de données geonames.org, maintenant intégré au projet partner-contact de l'OCA ;
  • le module base_phone, qui fournit des fonctions intéressantes pour la validation des numéros de téléphone, est maintenant le module de base du projet connector-telephony de l'OCA.

Odoo version 8 a été publié le 18 Septembre 2014. L'abbaye du Barroux étant l'un des premiers déploiements d'envergure avec un très large périmètre fonctionnel sur cette nouvelle version 8 d'Odoo, de nombreux bugs ont été corrigés et remontés à l'éditeur ainsi qu'à la communauté : pas moins de 22 bugs sur les modules de l'éditeur et 13 bugs sur les modules communautaires, comme l'indique cette liste de suivi des bugs du projet.

  • # La parole de Saint-Ignatius a été enfin écoutée

    Posté par . Évalué à 5.

    Amen

  • # Moines développeurs ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Par curiosité, on a ici affaire à des bénévoles qui codent pour les moines, des moines développeurs, ou bien des développeurs payés par les moines ?

    \Ö<

    • [^] # Re: Moines développeurs ?

      Posté par . Évalué à 10.

      ou alors option 4: du code d'origine divine qui a été révélé aux moines ?

      moi aussi je serai curieux de savoir !

    • [^] # Re: Moines développeurs ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Le développement des modules de gestion des dons (ainsi que les modules de gestion des messes et des séjours) a été un travail rémunéré, dans le cadre du projet de déploiement d'Odoo à l'abbaye. J'ai fait en plus de nombreuses améliorations bénévolement, notamment le portage en nouvelle API, les tests automatiques YAML et la conformité aux standards de code d'OCA.

      Pour info, un projet de basculement à Odoo de cette envergure, si on compte les développements génériques, les développements spécifiques, le paramétrage, l'accompagnement/formation, les bug fix, le portage en v8 de nombreux modules etc… c'est environ 16 semaines-homme de travail intensif pour un développeur Odoo expérimenté. Ce temps n'inclue pas le développement des scripts de migration des données, car cette partie du travail a été entièrement réalisé par les moines. Le projet a démarré en Mars 2014 pour un basculement en prod le 1er Janvier 2015.

      Alexis

      • [^] # Re: Moines développeurs ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Pour avoir déployé Odoo récemment dans ma société, je confirme que les 16 semaines homme de travail ne sont pas excessifs : une stagiaire a bossé 7 mois à plein temps après avoir été formée par un pro d'odoo. Et un développeur en interne était aussi sur l'affaire (mais à temps partiel).
        L'installation et la prise en main ne prend pas longtemps. Mais ensuite, il faut paramétrer odoo et l'adapter au workflow de l'entreprise. Ou bien adapter l'entreprise au fonctionnement par défaut d'odoo. Dans un cas comme dans l'autre, ça demande du temps.

    • [^] # Re: Moines développeurs ?

      Posté par . Évalué à 4.

      Il y a quelques années il y avait un moine qui bossait sous InDesign et un autre qui développait pas mal de choses en php, et un filtre sur la passerelle assez bourrin (white list), apparemment il y avait pas mal de jeunes moines qui arrivaient à contourner ses restrictions et ça lui donnait pas mal de boulot…

  • # Esprit chagrin contre Esprit saint

    Posté par . Évalué à 5.

    Oui, mon père, je confesse que j'ai tiqué à la lecture du titre de ce journal car "contribuer des modules" n'est pas une expression très orthodoxe.
    Saint Tax, priez pour nous !

  • # Anecdote

    Posté par . Évalué à 10.

    Pour info, c'est cette abbaye qui avait lancée le projet Gregorio, qui est la référence en terme de partitions de chant grégorien, et qui est sous GPL.

    Une petite anecdote : quand j'ai commencé Gregorio là-bas, j'avais parlé à un des moines du concept de logiciel libre, ça lui semblait un peu obscur, mais finalement il avait mis les mots "logiciels pour la gloire de Dieu" dessus, et il comprenait mieux… Comme quoi parfois il suffit de changer de vocabulaire pour être compris !

    • [^] # Re: Anecdote

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      C’est là qu’on voit la supériorité de la licence GPL sur la BSD : elle résiste aux aspersions d’eau bénite.

      • [^] # Re: Anecdote

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Normal, après tout, GPL, c'est la God Public License, là où le logo de BSD représente un petit diable…

  • # Moines codeurs ?

    Posté par . Évalué à 6.

    Je vais finir par réellement croire à ma théorie perso qui dit que par le passé les geeks étaient sûrement souvent prêtres.

    Ça m'avait jamais traversé l'esprit, mais c'est vrai que les moines ont quand même du temps et sont un peu peinards à l'écart du monde … idéal pour coder ?

    • [^] # Re: Moines codeurs ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Moine et prêtre c'est pas tout à fait pareil quand même ! Enfin, pas toujours.

      • [^] # Re: Moines codeurs ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Certains moines sont prêtres, et il y a des prêtres organisés en ordres (les Jésuites, notamment, si je ne me trompe). Mais effectivement, aucune implication ni dans un sens, ni dans l'autre.

        • [^] # Re: Moines codeurs ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          et ça, seulement pour le catholicisme occidental

          • [^] # Re: Moines codeurs ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Très juste, et on peut ajouter - en guise de confiture à étaler - que selon la Bible tout Homme est "prêtre, prophète et roi", ce qui si j'ai bonne mémoire contribue à justifier la différence entre prêtre (catholique/orthodoxe) et pasteur (protestant).

            • [^] # Re: Moines codeurs ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              que selon la Bible tout Homme est "prêtre, prophète et roi", ce qui si j'ai bonne mémoire contribue à justifier la différence entre prêtre (catholique/orthodoxe) et pasteur (protestant).

              Le fait d’être prophète, prêtre et roi c’est propre au christianisme en général et donc commun au catholicisme et au protestantisme. Être prêtre par son baptême n’empêche pas de distinguer le sacerdoce commun (être chrétien) et le sacerdoce ministériel (être ministre pour les chrétiens). Dans le catholicisme est communément appelé prêtre celui qui est ministre du culte en fait, mais ça ne s’oppose pas au sacerdoce des fidèles. Là où le catholicisme et le protestantisme divergent, c’est que le ministre du culte (sacerdoce ministériel) est un ministre ordonné par un sacrement à caractère.

              C’est pareil pour le catholicisme et l’orthodoxie car la rupture d’unité de la communauté des croyants a essentiellement une cause politique, il n’y a donc pas de différence sur ce plan (qui est dogmatique).


              Pour les gros mots :

              • Dogme : dépôt de la foi (ce qui est cru).
              • Ordre : corps constitué (exemple : ordre des médecins, ordre de chevalerie), l’ordination sacerdotale est un sacrement (ordonné : qui a reçut le sacrement de l’ordre, appartient à l’ordre).
              • Sacrement : signe visible d’une réalité invisible (exemple : l’échange des consentements des époux est le signe perceptible du sacrement du mariage (le mariage n’est pas une réalité matérielle et palpable), les témoins peuvent témoigner du mariage parce qu’ils peuvent témoigner de l’échange des consentements).
              • Caractère : marque l’être définitivement. Se dit d’un sacrement qui marque la nature de celui qui le reçoit de manière définitive : être baptisé est définitif, être prêtre l’est aussi, même si on le renie ensuite. Un sacrement à caractère fait de l’homme un homme nouveau en quelque sorte, donc ce ne peut être annulé, et recevoir deux fois le sacrement n’ajoute rien : le changement est déjà opéré.
              • Sacerdoce : le fait d’être prêtre (sacerdotal : adjectif qualifiant le fait d’être prêtre).
              • Prêtre : celui qui exerce une fonction sacrée dans un culte religieux. Tous les chrétiens participent au culte (ne pas exercer la même fonction dans un même culte ne s’oppose pas au fait d’être prêtre).
              • Ministre : celui qui est chargé d’une fonction. On distingue donc le sacerdoce commun du sacerdoce ordonné (ministère) qui a trois degrés : Diacre (sacrement du baptême, assister au sacrement du mariage, proclamer l’évangile, prêcher…), Presbytre communément appelé prêtre (sacrements de l’Eucharistie, de la Réconciliation…), Évêque (autorité sur l’Église, sacrement de l’Ordre…).
              • Assister : se dit uniquement pour le mariage qui est un sacrement que les époux se confèrent eux-même en présence d’un ministre qui « assiste » donc au sacrement.
              • Pasteur : qui exerce des fonctions de gestion et d’enseignement (le prêtre ordonné est donc pasteur, par son sacerdoce ministériel il est chargé de la fonction de gestion et d’enseignement, et certaines fonctions cultuelles qui lui sont propres).
              • Prophète : celui qui témoigne d’une vérité, révèle une vérité. Cela ne signifie pas prédire l’avenir, révéler une vérité future est une prophétie, mais révéler une vérité présente ou passée l’est aussi. Prophétiser n’est pas nécessairement révéler une vérité par ses paroles, cela peut l’être par sa propre existence, ou par ses actes. Par exemple Osée, en épousant une prostituée qui se complaît dans l’adultère, révèle la relation compliquée entre Dieu (l’époux) et l’humanité (l’épouse). Le simple fait d’être chrétien est une prophétie (cela révèle le mystère de foi), donc le chrétien est prophète ne serait-ce que par son baptême, et pour tout ce qui dans son être et dans ses actes révèlent la vérité.
              • Roi : qui est responsable du corps social auquel il appartient.

              ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

        • [^] # Re: Moines codeurs ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 18/04/15 à 00:07.

          Certains moines sont prêtres, et il y a des prêtres organisés en ordres (les Jésuites, notamment, si je ne me trompe). Mais effectivement, aucune implication ni dans un sens, ni dans l'autre.

          La logique est là mais ce ne sont pas forcément les bons mots ou dans le bon sens. ;-)

          On distingue généralement le clergé séculier et le clergé régulier.

          • Séculier : dans le siècle, c’est à dire dans le monde. Le prêtre de paroisse qui participe donc à la vie de la cité appartient au clergé séculier, c’est un prêtre séculier.
          • Régulier : soumis à une règle qui le soustrait au monde. Le moine appartient donc au clergé régulier, et si ce moine est prêtre (pas nécessairement), il est prêtre régulier.

          L’ordre est le corps social de tous les ministres ordonnés, séculiers et réguliers confondus.

          Ensuite on utilise également le terme d’ordre pour désigner d’autres corps sociaux. De la même manière qu’il y a des ordres de chevalerie, il y a des ordres religieux. Un ordre religieux appartient au clergé régulier. Effectivement, la Compagnie de Jésus (les jésuites) est un ordre religieux, comme les franciscains ou les dominicains et des centaines d’autres (il y a une blague qui dit que même Dieu ne connaît pas le nombre d’ordres religieux féminins).

          Donc oui les moines peuvent être prêtre, et les hommes peuvent s’organiser en ordre, donc les prêtres peuvent s’organiser en ordre, mais ils peuvent aussi s’organiser en société et autres types d’organisations non « régulières ».

          [Edit, il n’y a pas vraiment de différence fondamentale avec les églises d’orient, juste des questions de traditions et de pratiques, de manière de faire quoi].

          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

    • [^] # Re: Moines codeurs ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Je vais finir par réellement croire à ma théorie perso qui dit que par le passé les geeks étaient sûrement souvent prêtres.

      Ce n’est pas une théorie bidon à mon avis. En fait c’est surtout la sécularisation du clergé qui fait que les prêtres ne sont pas vraiment des geeks aujourd’hui.

      Ça m'avait jamais traversé l'esprit, mais c'est vrai que les moines ont quand même du temps et sont un peu peinards à l'écart du monde … idéal pour coder ?

      Le geek moine est beaucoup plus probable que le geek curé. Le moine c’est celui qui ne vit pas vraiment dans le monde et qu’on regarde bizarrement, qui passe ses nuits à recopier des manuscrits dans des langues dont les gens du monde se moquent éperdument, et qui a pour meilleur ami le domaine public qu’il copie et recopie à loisir, transmettant le savoir de geek à geek, je veux dire, de moine à moine (si Wikipédia existait au moyen-âge, elle aurait été écrite par des moines).

      Le moine c’est aussi celui se passionne pour des sciences qui ne servent à rien là tout de suite pour ses contemporains (philosophie, théologie, mathématiques fondamentales, astronomie, chiffrement, langage) et la cuisine et le chant. Le moine c’est aussi celui qui enseigne et qui fond les universités. Le moine c’est aussi l’ingénieur qui assèche les marais et déboise les forêts pour en faire des pays habitable, véritable terraformateur. Le monastère est généralement un vrai fablab, même aujourd’hui il est commun pour un monastère d’avoir à demeure sa scierie, sa centrale électrique, son imprimerie, sans compter sa fromagerie et sa brasserie (au sens de production), forcément… Les monastères sont généralement de véritables usines.

      Le moine c’est aussi celui qui est tellement dans son trip qu’il préfère rester célibataire pour se retrouver entre mecs pour être vraiment à fond dans son trip. En plus le moine il a toujours un pseudo tu sais pas d’où il sort. Et puis le geek, pardon le moine a vraiment son langage que tu comprends pas. « Hey frère Androin, écoute bien comment frère Odon et moi-même on va te dérouler un organum mélismatique que t’imagines même pas, tu vas entendre comment ce duplum va charger les neumes sur les syllabes. »

      Le bon exemple de geek c’est le chanoine Copernic, médecin et astronome à qui l’on doit l’héliocentrisme. Et je donne cet exemple parce que la confrontation qu’ont pu subir les défenseurs de l’héliocentrisme comme Copernic et Galilée plus tard est plus une confrontation entre « les geeks et les ignares mondains » qu’une confrontation entre « la science et la religion » (cette vision de l’histoire est surtout la perception a posteriori des pamphlétaires des lumières), il s’agissait surtout de gros geeks qui se retrouvaient en conflit avec des gens de cours, les deux bords étaient religieux, mais l’un de ces bords était composé de geeks et l’autre de courtisans.

      Ah oui dans le genre geeks, les moines du moyen-âge qui voulaient se retirer du monde ils savaient très bien choisir les lieux où même le GSM ne capte toujours pas en 2015… lieux tellement bien choisis que ça ne peux pas être du hasard, ils ont vraiment cherché le plus isolé en connaissance de cause, pas juste parce que l’herbe était verte.

      Xerox, moine copiste

      ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

  • # satan

    Posté par . Évalué à 4.

    il parait que le logiciel refuse de tourner sur freebsd /o\

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.