Framasoft lance une campagne de dons

Posté par (page perso) . Modéré par j.
24
15
oct.
2010
Communauté
Après un premier appel à soutien en 2008, l'association Framasoft, qui a pour but de servir de porte d'entrée dans la communauté du logiciel et de la culture libres, lance un second appel à soutien dans une campagne qui vise l'objectif ambitieux de réunir 1000 personnes donnant 10 € par mois pendant au moins un an.

Afin de pérenniser l'emploi de ses deux permanents, l'association recherche des fonds qui lui permettront de continuer dans sa mission de présenter les logiciels et la culture libres au grand public, facilitant ainsi la migration et l'adoption du libre chez les personnes qui ne sont pas encore sensibilisées. Depuis bientôt 10 ans, Framasoft se veut un moyen de faire découvrir les logiciels libres au plus grand nombre. Cet objectif l'a d'abord amené à une position assez insolite, faire la promotion des logiciels libres (essentiellement) sur les systèmes propriétaires, mais ce faisant, Framasoft s'adresse à un public le plus large possible pour lui faire découvrir le logiciel libre et sa philosophie.

Connu tout d'abord par son annuaire de logiciels libres [1], Framasoft a évolué au fil du temps, en même temps que ses utilisateurs. D'abord un annuaire de logiciels gratuits (libres ou non) sous licence propriétaire (Creative Commons by-nc), l'annuaire a progressivement mis l'accent sur les logiciels libres pour finalement passer sur une licence totalement libre (Creative Commons by-sa).

Grâce à sa tribune libre [2] et maintenant à son blog [3], des articles de fond présentent la philosophie des logiciels libres à ses utilisateurs, notamment en traduisant en français les articles dans la langue de Shakespeare ou celle de Cervantès, qui nous semblent les plus intéressants.

Framasoft s'est ensuite diversifié pour proposer de plus en plus de projets, permettant de toucher un public toujours plus large. C'est ainsi qu'ont été lancées la Framakey et la collection Framabook.
Framakey [4] est un site internet permettant de mettre des logiciels libres pour Windows ou Mac sur clé USB afin de les exécuter où que l'on soit. Une version de Framakey propose également d'avoir un système GNU/Linux (en l'occurrence Ubuntu grâce à l'association Ubuntu-fr [5]) sur sa clé USB pour utiliser son système favori quelque soit l'endroit où l'on se trouve.
La collection Framabook [6] regroupe un ensemble de livres libres dont les plus belles réussites sont probablement le « Simple Comme Ubuntu » de Didier Roche [7] qui suit les évolutions de la distribution Ubuntu depuis la version 7.04, et la biographie « Richard Stallman et la révolution du logiciel libre » [8] à laquelle Richard Stallman a lui-même activement contribué.

Récemment, Framasoft a lancé un nouveau projet, Framapack, [9] pour introduire le logiciel libre encore plus facilement grâce à une installation massive et simplifiée de logiciels libres sur Windows.

Afin de continuer sur sa lancée, Framasoft a décidé d'employer un permanent en 2008. Celui-ci a ainsi pu maintenir les projets en vie et même en lancer de nouveau. Cette année, un deuxième permanent est arrivé afin de renforcer l'équipe et de donner un coup de fouet au réseau de sites qui composent Framasoft. Ainsi, Framasoft prévoit de nouveaux projets, toujours dans le même but : être une porte d'entrée pour le grand public dans le logiciel et la culture libres.

En cette année du jour binaire et pour pérenniser ces actions, Framasoft lance donc une campagne de soutien un peu originale, nommée "1000 10 1" et dont le but n'est pas de réunir une certaine somme d'argent, mais un certain nombre de soutiens. L'objectif est donc de réunir 1000 personnes donnant 10 € par mois pendant au moins un an. Framasoft étant une association reconnue d'intérêt général, le montant réel n'est alors « que » de 3,4 € par mois pour les contribuables français [10].

Les objectifs de Framasoft avec cette campagne sont de sortir quelques projets qui nous semblent intéressants pour promouvoir le logiciel et la culture libres : différents FramaDVD à destination des écoles, également des Framakeys pour les écoles, ou embarquant Wikipédia, de nouveaux Framabooks, une refonte de l'annuaire, des kits de promotion du libre pour que chacun puisse avoir des ressources pour présenter simplement le libre et quelques autres projets en cours d'implémentation et dont nous vous ferons la surprise.

Si vous souhaitez soutenir Framasoft, il vous suffit de vous rendre sur le site [http://soutenir.framasoft.org] tout y est expliqué (au passage, l'association a abandonné Paypal pour une banque traditionnelle, et propose le don par Yoook et Flattr).

[1] http://www.framasoft.net
[2] http://www.framasoft.net/rubrique5.html
[3] http://www.framablog.org
[4] http://www.framakey.org
[5] http://www.ubuntu-fr.org
[6] http://www.framabook.org
[7] [http://framabook.org/ubuntu.html], paru aux éditions InLibroVeritas
[8] [http://framabook.org/stallman.html], paru aux éditions Eyrolles
[9] http://www.framapack.org
[10] http://soutenir.framasoft.org/defiscalisation
  • # Schtroumpf grognon

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Je n'aime pas les dons mensuels. Surtout que la plupart sont effectués par prélèvement sur le compte du donateur, ce qui est juste hors de question en ce qui me concerne.

    Personnellement je préfère donner d'un coup chaque année, c'est plus facile à planifier. Je veux dire, on sait ce que l'on donne, et on n'a pas de mal à se souvenir de combien on dispose chaque mois, vu que ça en fait des débits exceptionnel une fois l'an. Mes relevés de comptes sont assez chargés comme ça sans que j'en rajoute chaque mois.
    • [^] # Re: Schtroumpf grognon

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Ce n'est pas mis en avant, mais il est également possible de faire un don ponctuel.
    • [^] # Re: Schtroumpf grognon

      Posté par . Évalué à 4.

      Rien ne t'empêche de donner 120 euros d'un coup hein ;)


      C'est tout bénef pour eux et pour toi. Toi tu n'as pas à planifier et tu n'as pas de surprises et framasoft a une meilleure visibilité sur son budget (c'est plus facile de prévoir avec l'argent que l'on a plutôt qu'avec l'argent qu'on devrait potentiellement avoir plus tard).


      Pour ma part, je trouve que la demande n'est pas déconnante. Que ce soit 10 euros par mois, 120 euros par ans, 2.5 euros par semaine ou 35 centimes par jours, ça reste peu pour quelqu'un qui a un emploi stable et pas de soucis de fin de moi.


      Framasoft est une association souvent sous estimée dans le milieu du libre. C'est pourtant une partie intégrante de l'écosystème du libre et elle aide à sa symbiose.

      De nombreuses associations ou collectifs font appels à ses services (par exemple une demande de traduction d'un texte importante de l'anglais vers le français peut être traité dans la journée, c'est impressionnant), ils font une boutique commune avec ubuntu-fr (et bientôt peut être l'April), ils récupèrent l'ex groupe de travail de l'April, trad-gnu, ils ont hébergé à l'époque le forum de eucd.info, et je pourrais continuer comme ça pendant longtemps.

      Bref, framasoft fait beaucoup, aujourd'hui je trouve ça normal de faire un petit geste à ma hauteur pour aider à pérenniser l'embauche d'un deuxième permanent. C'est important et ça permet à framasoft de se consacrer à ses activités plutôt que de perdre du temps à chercher du financement. Ce qui est une mauvaise nouvelle pour tout le monde (pour le libre parce que ça fait moins de contributions, pour framasoft parce que ça fait plus de stress et de moins bonnes conditions de travail).

      j'invite toutes les personnes qui pensent comme moi à en faire de même.


      (Message sent with dataluvz ~~~~=:) )
      • [^] # Re: Schtroumpf grognon

        Posté par . Évalué à 6.

        > ça reste peu pour quelqu'un qui a un emploi stable et pas de soucis de fin de moi.

        Ah l'égo, c'est un vrai problème qu'on il n'en fini plus. :)

        The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

        • [^] # Re: Schtroumpf grognon

          Posté par . Évalué à 2.

          s/qu'on/quand/

          Les idées qui se mélangent aussi, tiens.

          The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

        • [^] # Re: Schtroumpf grognon

          Posté par . Évalué à 3.

          N'ayant pas de problèmes de "fin de moi", car étant en bonne santé, je peux assumer sans trop prendre de risques que je serais encore là dans un an et que donc je peux faire un don annuel à framasoft ;)
      • [^] # Re: Schtroumpf grognon

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Oui, donner d'un coup, c'est bien ce que je compte faire puisque c'est possible.

        Mais j'ai l'impression qu'il y a de plus en plus d'association qui demandent des dons mensuels, souvent par prélèvement automatique, sans laisser d'autre possibilité. Ça m'énerve, c'est tout, mais en ce qui me concerne, c'est simple, dans ce genre de cas je ne donne pas…
        • [^] # Re: Schtroumpf grognon

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Je suppose que c'est moins cher pour eux dans le sens où ils n'ont à te convaincre qu'une fois et que les campagnes pour les dons ponctuels doivent être assez éprouvantes. Cependant je n'aime pas trop le système non plus, peut-être qu'un système à la Flattr serait mieux ?

          DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

          • [^] # Re: Schtroumpf grognon

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            peut-être qu'un système à la Flattr serait mieux ?

            On notera que le tout dernier mot du texte de la news est justement... Flattr !
          • [^] # Re: Schtroumpf grognon

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Ca tombe bien ! Flattr est aussi disponible : https://flattr.com/thing/68412/Soutenez-Framasoft :-)

            Maintenant, Flattr est sans doute un bon système sur le papier, mais on est encore loin du "bouton don" envisagé ici : http://www.framablog.org/index.php/post/2009/05/26/pas-si-fa(...)
            Les frais sont importants, et surtout on est sur du micro-micro-paiement : comme c'est nouveau, les utilisateurs de Flattr ont chargé leur compte de 5€ en moyenne [reference needed mais je ne la trouve plus], et s'ils "flattent" 5 ou 10 projets, ça fait peu d'argent par projet.
            • [^] # Re: Schtroumpf grognon

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Oui, j'imagine qu'actuellement Flattr ne rapporte pas beaucoup. Cependant donner 5€ à Flattr puis des divisions de ce don à d'autres est sûrement beaucoup plus rentable que de donner 1€ par paypal séparément, avec ses énormes frais…

              DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

            • [^] # Re: Schtroumpf grognon

              Posté par . Évalué à 1.

              Perso j'ai chargé mon compte Flattr de 5*12 = 60€ pour tenir 5€par mois pendant un an.

              J'ai flatté Framasoft mais je ne pense pas que ce soit l'outil adapté pour une campagne de dons. Pour moi Flattr est un système très intéressant pour financer tout ce qui parait périodiquement : blogs, journaux, webcomics. Pour soutenir une association le don direct par virement est ma solution préférée.
  • # Reçu fiscal

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Vous devriez rajouter une case pour ceux qui, comme moi, ne sont pas imposables, n'ont donc pas besoin de reçu (qui vous coute des frais d'enveloppes, timbres, impressions...) et que ça gonfle de devoir remplir inutilement toutes ces données.
    • [^] # Re: Reçu fiscal

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Le reçu ne coûte "rien" car il est numérique (fichier PDF envoyé par email). Il est cependant envoyé par courrier à ceux qui en font la demande (pas d'imprimante, pas envie de supporter le coup de l'impression en plus). Je rappelle par ailleurs que si vous payez vos impôts en ligne, il est inutile d'en avoir une copie papier, gardez juste le PDF comme "preuve" pendant 5 ans (ou redemandez nous en une copie).

      Cependant, tu as raison, on devrait pouvoir indiquer qu'on n'a pas envie de reçu. On ajoutera la fonctionnalité. L'adresse email est et restera par contre obligatoire pour les donateurs en cas de problème avec la banque (cependant, rien ne vous empêche de mettre une adresse bidon, à vos risques et périls).
  • # L'emploi de deux permanents est-il nécessaire ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Suis-je le seul à m'interroger sur la nécessité d'employer deux permanents pour une association comme celle-ci ?

    De façon générale, j'ai toujours trouvé ça douteux que des gens puissent travailler à temps plein pour une association sensée être à but non lucratif.

    À la rigueur, la question ne se pose pas si les donations sont largement suffisantes. Mais comme ici en l'occurence, ils ont l'air d'avoir des difficultés, ça signifie qu'en gros tous les dons iront dans le salaire de ces deux personnes. C'est quand même un rien suspect.
    • [^] # Re: L'emploi de deux permanents est-il nécessaire ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      (disclaimer, je suis l'un des deux permanents de Framasoft, donc forcément pas objectif)

      Tu n'es sans doute pas le seul à t'interroger.

      Cependant, l'argument "non lucratif" = "0 permanent" est quand même un peu violent : le secteur associatif emploie plusieurs centaines de milliers de personnes en France :
      - 178 000 associations ont employé 1 773 000 salariés en 2009
      - elles ont distribué 33 milliards d'€ de salaires
      - la moyenne est de 11 salariés
      Source : http://www.recherches-solidarites.org/media/library/reperes_(...)

      Bref, un salarié du privé sur dix est un salarié associatif ! (pour la plupart d'asso à but non lucratif)

      J'entends cependant souvent ta critique : association = faut pas brasser d'argent, donc pas de salaires.

      D'abord la réalité est toute autre (cf chiffres ci dessus), et ensuite mon analyse est que la confusion est due au fait que dans l'esprit de beaucoup de gens, association = association de boulistes (ou de geeks ;-) du coin.

      Une association a parfaitement le droit de gagner de l'argent. Sa seule interdiction est de le redistribuer entre les membres.

      Framasoft, c'est plus d'un millions de visites par mois, 27 applications web (dont seulement une dizaine son visibles et utilisés par le grand public), 5 serveurs a administrer, une diznaines de projets dont certains (Framakey, Framabook, enventelibre.org, FramaDVD) réclament une logistique importante et d'autres (Framalang, Framagora, Framasoft) demandent une animation de communauté particulièrement réactive. Je te passe évidemment les centaines de courriers mensuels, les partenariats, ou les évènements auxquels Framasoft participe et où des bénévoles ne pourraient tous simplement pas se libérer pour représenter le libre.

      Bref, on va dire que je défend mon gagne-pain ;) mais je t'assure qu'il n'y a rien de "louche" à cela.
      Après, le point de vue : "il faudrait ne travailler qu'avec des bénévoles", c'est un point de vue que je peux comprendre (même si les faits ont montré que c'était beaucoup plus compliqué que cela). J'insiste cependant sur le fait qu'il est parfaitement démontrable que Framasoft est plus efficace *avec* des permanents que *sans*.

      Si tu n'en est pas convaincu, il n'y a aucun problème : il suffit de ne pas donner :)
      • [^] # Re: L'emploi de deux permanents est-il nécessaire ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Tu pourrais surement nous décrire un peu en quoi consiste ton travail ? Ce n'est pas une question piège.
        • [^] # Re: L'emploi de deux permanents est-il nécessaire ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 9.

          Bien entendu :)

          Mon travail est globalement réparti entre 5 types de tâches :
          - admin sys et développement
          Bon, là, je vous fais pas de dessin, on est sur LinuxFR, quand même :)
          Framasoft, c'est 4 serveurs dédiés, 23 applications web (spip, pmwiki, drupal, dollibar, mediawiki, jyraphe, etherpad, phpbb, etc), et 250 000 Go transférés en 2009 (quand même).

          Je suis (heureusement) aidé par des bénévoles (dont Léviathan, qui a rédigé la dépêche), mais il faut bien reconnaitre que c'est pratique pour l'association d'avoir quelqu'un sur le pont en permanence pour ce type de tâches qui, dans le cadre d'une entreprise, occuperait probablement un poste à temps plein.

          Par ailleurs, il m'arrive de développer des applications (web ou clientes) spécifiques pour certains besoins.

          - webmastering
          Savoir faire un ./configure make make install, c'est bien. Mais Framasoft est avant tout un réseau de sites web (dont une grosse dizaine sont accessibles à tous et génèrent plus d'un million de visites par mois).
          Il faut donc savoir créer, gérer, remplir, animer, voir habiller ces sites.
          Donc, des compétences tournant essentiellement autour de php/mysql/html/js/css.
          Par ailleurs, comme les applications sont variées, il faut une bonne connaissance des différents CMS (être capable de créer un squelette spip, de développer un module Drupal, bidouiller le config.inc.php d'un mediawiki) ainsi que des CSS pour adapter les thèmes à la charte graphique Framasoft.

          - gestion de projets
          Probablement la tâche la plus chronophage.
          Pour Framasoft, je gère les projets Framakey, FramaDVD, ou EnVenteLibre depuis leur création. Là encore, des gentils bénévoles viennent me prêter main forte, mais il s'agit de projets particulièrement complexes qui, là encore, pourraient nécessiter une personne à temps plein (ce qui explique que ça avance au coup par coup)

          Ca serait un peu long à détailler ici (et c'est propre à chaque projet), mais ça consiste en gros à définir la route à suivre pour chaque projet (arbitrages), gérer les releases (planification), suivre les travaux de chacun (animation), collecter les retours (évaluation), proposer ou mettre en place les améliorations (qualité)
          Dans un projet libre, la tâche d'animation est primordiale, et bouffe énormément de temps (jusqu'à plusieurs centaines de mails par mois suivant les projets), mais c'est aussi elle qui est la plus sympa et qui donne un côté "humain" à un projet de 0 et de 1.

          Parfois, cela peut aussi nécessiter l'encadrement d'étudiants (comme ce fut le cas en 2009 sur le projet FramaDVD).

          - gestion administrative
          Je fais office de "secrétaire de direction" afin de décharger les membres de l'association : organisation des AG et des réunions type RMLL, contacts avec les interlocuteurs de l'asso, suivi des questions légales, fiscales et administratives, assistance sur les questions comptables, etc
          C'est pas le plus lourd, mais c'est de loin le plus chiant (pour moi).

          Evidemment, c'est le conseil d'administration de l'association qui fait les choix et prends les décisions, mais c'est à moi de défricher le terrain et de faire en sorte que ça aboutisse (ou pas :P )
          En gros, entre dire "Montons une boutique en ligne avec Ubuntu-fr" et arriver à la livraison du colis chez le premier client, je vous laisse imaginer le nombre de questions à régler.

          - "relations publiques" et support
          En 2009, j'ai du faire 18 conférences (la plupart à Lyon), 4 ateliers, 6 interviews, et tenu le stand Framasoft pendant près d'une centaine d'heures (dont une 30aine aux RMLL, où c'est quand même plus détendu).
          C'est aussi gérer le mail contact at framasoft, et répondre aux questions diverses sur le forum (surtout sur les projets dont j'ai la charge).

          Le temps pris par ces tâches varie avec le temps et les projets, mais je ne dois pas souvent tomber sous les 50H de travail hebdomadaire (avec des pics vérifiés à +70H lors des lancements). Maintenant je ne me plains pas : j'ai signé pour, je suis libre de partir, et je n'ai jamais deux journées identiques :-)

          Le réseau Framasoft continuant à croître, Siltaar (le second permanent) a été embauché afin de m'épauler sur ces différentes tâches, ainsi que développer d'autres projets de l'association.

          Voilà, en toute transparence, une idée de ce que fait un permanent chez Framasoft.
        • [^] # Commentaire supprimé

          Posté par (page perso) . Évalué à -1.

          Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

    • [^] # Re: L'emploi de deux permanents est-il nécessaire ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      De façon générale, j'ai toujours trouvé ça douteux que des gens puissent travailler à temps plein pour une association sensée être à but non lucratif. À but lucratif, ça ne veut pas dire ne pas avoir de salariés.

      L'April a 3 permanents ça lui permet de faire un travail énorme. Je t'invite à consulter n'importe lequel des rapports moraux[1] de l'April pour te faire une idée. Tu pourra aussi regarder l'évolution de la taille du rapport moral complet (ou même synthétique) au fil des années.

      [1] https://www.april.org/rapports-moraux-de-lapril

      De même la Quadrature du Net emploie 3 personnes et arrive à peine à traiter les actions courantes.

      Même la linux Foundation rémunère des membres (au moins Linus Torvalds) et utilise les services de personnes mises à disposition à plein temps (ou presque) par ses entreprises membres.

      Je pourrais multiplier les exemples.


      Mais le travail bénévole, même s'il est indispensable au bon fonctionnement de l'association, souffre de quelques limitations :
      * Hors retraités, rentiers, chômeurs et quelques autres exceptions (et encore même eux ont des contraintes), le bénévole est une ressource qui n'est pas disponible en permanence, il ne peux pas toujours prendre des jours pour animer une conférence, rencontrer des politiques, aller discuter avec un acteur etc.
      * Les bénévoles sont plein de bonnes volontés, mais certaines tâches pénibles, longues, répétitives ou qui s'inscrivent dans la durée finissent parfois par être abandonnées, voire pas du tout commencées.


      Sinon il faut avoir la capacité qu'à Debian à rassembler 1000 contributeurs réguliers. Mais ce n'est pas à la portée de tout le monde ;)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.