Free assigné pour violation de la GPL

Posté par . Modéré par Mouns.
Tags :
18
26
nov.
2008
Justice
On savait depuis longtemps que le code source de la Freebox est un dérivé du noyau Linux, à la limite de la violation de la GPL. Le fournisseur d'accès Internet Free s'en défendait en rappelant que la Freebox reste la propriété de Free en restant sur son réseau. Mais c'était sans compter sur le soutien de trois développeurs Harald Welte (Iptables), Rob Landley et Erik Andersen (BusyBox) qui estiment que leurs droits d'auteurs ont été usurpés.

Cette affaire a fait pas mal de bruit et a fait couler beaucoup d'encre depuis le 14 novembre 2007, date de la première lettre de mise en demeure faite à Free. Ce n'est que très récemment, le 24 novembre 2008, qu'une assignation est envoyée à Free (voir le document PDF dans les liens ci-dessous).

NdM : un journal a été publié à ce sujet.
  • # Surtout que

    Posté par . Évalué à 5.

    D'un pour de vu de la loi il est possible qu'ils soient dans leur bon droit. Mais honnêtement quel secret commercial/industriel ont-ils un réel intérêt à protéger? Il n'y a rien de fantastique dans une freebox (ce n'est pas sur ce composant assez banal qu'est basé leur business), donc autant redistribuer le code et contenter tout le monde ce qui pourrait même être un atout pour eux si une communauté de développeurs est capable de se greffer autour de leur solution.
    • [^] # Re: Surtout que

      Posté par . Évalué à 3.

      Le problème principal viendrait des "ayant-droits" genre TF1 blabla.

      Même si Free interdit l'accès direct à un shell sur la freebox, il se pourrait que quelqu'un, en examinant les sources du firmware, trouve un moyen quelconque d'accéder à la freebox et donc de peut-être "intercepter" les flux TV etc...

      Je sais que l'argumentation est bidon (neuf a bien distribué les sources de la neufbox ...)
      • [^] # Re: Surtout que

        Posté par . Évalué à 4.

        Comme si il y avait besoin d’accéder à la freebox pour « intercepter » les flux TV sur un câble réseau.

        Bon, empêcher le premier venu de récupérer le flux numérique pour des chaînes payantes, ça peut se concevoir, mais, pour TF1, M6 et consorts (W9…), un simple récepteur TNT (USB ou carte) permet de le faire, et en meilleure qualité (bientôt HD)…
        • [^] # Re: Surtout que

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Oué, et dire qu'on veut faire payer la redevance aux internautes n'ayant pas de poste TV... alors que la qualité est moindre, et qu'on a pas toutes les chaines de TDF...
          • [^] # Re: Surtout que

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            La qualité moindre ? humm, ça dépend, quand il y a des nuages, en hertzien, j'ai des chaînes qui se superposent. En campagne, tu as des zones non couvertes par les ondes et je ne parle même pas de TNT.

            Tu reçois toutes les chaînes à qui la redevance est destinée (France 2, 3, 4, 5, ô), et c'est plus que les téléspectateurs sans numérique qui paient la redevance depuis toujours.
            • [^] # Re: Surtout que

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              La redevance ne sert pas qu'à FTV, elle sert aussi à TdF pour l'infrastructure hertzienne.
              • [^] # Re: Surtout que

                Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                Et aussi à Radio France (France Inter, France Info, tout ça).
              • [^] # Re: Surtout que

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Et elle sert aussi à financer la diffusion en TNT et une diffusion internet. Et pourtant, elle n'est payée que par les gens qui ont le matériel pour recevoir en hertzien analogique. Tu trouves ça cohérent ? Un abonné ADSL a accès à plus de chaînes financées par la redevance que les gens qui la paient, tu trouves ça normal ?
        • [^] # Re: Surtout que

          Posté par . Évalué à 1.

          Peut-être mais en attendant les enregistrements de TF1, M6 et d'autres encore sur la Freebox sont également protégé...
      • [^] # Re: Surtout que

        Posté par . Évalué à 0.

        on parles de iptable et de busybox pas du firmware , je voudrais connaitre le rapport ?
        qaund on dit a Xavier Niel que neuf respecte elle la GPL
        http://groups.google.fr/group/fr.comp.os.linux.debats/msg/66(...)
        "c'est ça la demande de la "FSF" ? uniquement cela ?
        vous arrivez à faire marcher une box avec cela ?
        et il en manque en plus, de gros bouts écrits par des gens bossant sur
        la Freebox, "
      • [^] # Re: Surtout que

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        Le problème principal viendrait des "ayant-droits" genre TF1 blabla.

        Le problème est surtout une mauvaise interprétation des mécanismes du logiciel libre et de la raison de leur existence.
        Qu'on soit une société ou un particulier, pour que le système soit viable, on doit "jouer le jeu".
        Si tous les utilisateurs ne cherchaient qu'à profiter du logiciel libre en refusant de contribuer, il n'y aurait pas de logiciel libre.

        On a tendance à vouloir généraliser les logiciels libres partout : je pense que c'est une erreur.
        Seul le respect des standards interopérables est important, on en a ici avec Free la démonstration.

        Une société qui ne souhaite pas respecter les "règles du jeu" des logiciels libres doit simplement les écarter de son choix.
        Il y a des logiciels sous licence propriétaire et sous licence libre permissive (BSD, MySQL, et bien d'autres) qui répondent à ce besoin. Pourquoi Free les a-t-il pas retenus ?

        Si Free prétend qu'il a choisi des logiciels libres parce qu'ils sont techniquement meilleurs, c'est justement parce que d'autres sociétés ont "joué le jeu". Si elle n'accepte pas cela, cette entreprise doit choisir autre chose.
        L'opérateur Free n'aurait pas dû prendre en compte Linux, ni iptables, ni BusyBox dans sa liste de choix s'il n'avait pas l'intention de faire évoluer ces logiciels conformément à leur licence.
        • [^] # Re: Surtout que

          Posté par . Évalué à 2.

          il faudrait que tu étudies un peu la théorie des jeux et tout ça...

          > Le problème est surtout une mauvaise interprétation des mécanismes du logiciel libre et de la raison de leur existence.

          oh, ils ont très bien interprété, ils ont des tas d'experts maison, de conseillers et d'avocats. juste ils ont décidé de se la jouer perso.

          > Qu'on soit une société ou un particulier, pour que le système soit viable, on doit "jouer le jeu".

          justement, non. le système existe déjà et est viable là tout de suite et à court moyen terme. pas besoin de "jouer le jeu". mieux, même si cet ecosystème crève demain, ils peuvent garder ce qu'ils ont "fauché", ça ne va pas magiquement tomber en panne.

          c'est important à comprendre : ce n'est pas une situation où on part tous de zéro et où il faut tous collaborer main dans la main pour obtenir des résultats au bout de quelques semaines, ou tout juste survivre : non seulement les "fruits" sont disponibles tout de suite, mais tout ne va pas exploser si tu te permets de ramasser ce que tu veux sans contribuer à un effort commun. je vais la refaire doucement : une entreprise lambda qui débarque aujourd'hui n'a pas besoin de collaborer, de "jouer le jeu".

          > Si tous les utilisateurs ne cherchaient qu'à profiter du logiciel libre en refusant de contribuer, il n'y aurait pas de logiciel libre.

          c'est d'une bêtise affligeante. allez, on repart en 2002. il y a déjà tout un tas de logiciels libres (tiens j'ai mis un pluriel, devine pourquoi). Free renifle tout ça, regarde les logiciels, lit les licences, se fait des plans dans sa tête, se tripote le nez 5 minutes, puis Free décide de faire son crevard et se sert sans vergogne en piochant divers briques ici et là. surprise, le logiciel libre ne disparait pas. oh ben ça alors !

          > Une société qui ne souhaite pas respecter les "règles du jeu" des logiciels libres doit simplement les écarter de son choix.

          "règles du jeu", "jouer le jeu", c'est foutrement imprécis. j'ai l'impression de lire du Dachary. disons respecter la licence de ceux-ci. après il y a le texte et l'esprit de chaque licence mais pour ça je laisse les ayant-droits se démerder avec le juge et Free. ah, pour rappel, les juges ça change d'avis, entre les appels et les cassations...

          > Il y a des logiciels sous licence propriétaire et sous licence libre permissive (BSD, MySQL, et bien d'autres) qui répondent à ce besoin. Pourquoi Free les a-t-il pas retenus ?

          tu réponds après...

          > Si Free prétend qu'il a choisi des logiciels libres parce qu'ils sont techniquement meilleurs, c'est justement parce que d'autres sociétés ont "joué le jeu".

          bah voila. ah, Free se fout complet de savoir que le reste du monde sont des bons enfants. "c'est bien pour eux", qu'ils te diront.

          je passe sous silence le fait que "libre" ne veut pas dire "techniquement meilleur", car on n'est que jeudi.

          > Si elle n'accepte pas cela, cette entreprise doit choisir autre chose.

          accepter quoi ? tu parles de tout et n'importe quoi. cette entreprise doit se plier aux conditions d'utilisation et de distribution de chaque logiciel, et puis c'est tout.

          > L'opérateur Free n'aurait pas dû prendre en compte Linux, ni iptables, ni BusyBox dans sa liste de choix s'il n'avait pas l'intention de faire évoluer ces logiciels conformément à leur licence.

          ah, tout de même, on touche le fond du problème. Free disent qu'ils respectent ou remplissent leurs obligations, les plaignants disent que non, on va bien voir.

          j'ai l'impression d'être à la messe ou dans un parti mao-stalinien et qu'on me fasse la leçon. cette naïvité, ces généralités cul-cul gnan-gnan ne servent absolument personne.
          • [^] # Re: Surtout que

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            c'est d'une bêtise affligeante.
            j'ai l'impression d'être à la messe ou dans un parti mao-stalinien

            Tu as raison sur certains points. Mais sur la forme, il n'était peut-être pas utile de parsemer ton commentaire d'insultes, de mots vexants et d'un point Godwin pour te faire comprendre.

            Nous sommes nombreux sur linuxfr a avoir un idéal qui n'est évidemment pas ce qui se passe dans une réalité où le cynisme est récompensé.
            N'empèche.
            Quand on sait où on va, on a plus de chance d'y arriver que celui qui, résigné et soumis, refuse d'y penser.

            Je n'oublie jamais que c'est à force d'en parler, de contribuer et d'agir chacun à notre manière, que beaucoup de nos "rêves et utopies de fanatiques du logiciel libre" sont aujourd'hui devenus des réalités et d'immenses progrès.
            Non, tout n'est pas voué au cynisme en ce monde, en tout cas pas dans les logiciels libres.
            • [^] # Re: Surtout que

              Posté par . Évalué à -1.

              où ça, un point Godwin ? faut arrêter d'en voir partout, cai mauvais pour la santé.

              (et en plus j'ai bien pris soin de me relire et quasi tout enlever :]
          • [^] # Re: Surtout que

            Posté par . Évalué à 2.

            Tu nous la fait clairement dans le sens de "Free se la joue concurrence parasitaire" (la technique du passager clandestin pour une boite, je ne vois pas comment qualifier ça autrement, légal ou pas légal...), et deux minutes après tu accuses ceux qui trouve pas ça bien de dogmatisme avec des connotations de limite crime contre l'humanité.

            Comme leçon de cynisme j'ai pas trouvé mieux ce mois ci :P Tes arguments sont ptêt pas d'ordre mao-stalinien mais question odeurs nauséabondes ils les égalent largement.
            • [^] # Re: Surtout que

              Posté par . Évalué à 1.

              > Tu nous la fait clairement dans le sens de "Free se la joue concurrence parasitaire"

              je n'emploierais pas ce terme, mais il mérite réflexion. déjà il n'y a pas concurrence mais ce sont effectivement des profiteurs.


              quand à mes connotations de crimes contre l'humanité, j'attends toujours de voir. à moins que c'était le "j'ai l'impression d'être à la messe" ?
      • [^] # Re: Surtout que

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        « Je sais que l'argumentation est bidon (neuf a bien distribué les sources de la neufbox ...) »

        Oui, mais toute la partie TV est sur une box qui n'a rien d'opensource.
        • [^] # Re: Surtout que

          Posté par . Évalué à 5.

          ben c'est pas grave, ils ont respecté la licence, point barre.
          Faire du GPL n'empêche pas de faire du proprio en même temps. Il faut que les programmes sous GPL soient distribué si on en fait la demande. Ensuite tu peux très bien avoir un autre programme proprio qui fait autre chose
      • [^] # Re: Surtout que

        Posté par . Évalué à 1.

        > Même si Free interdit l'accès direct à un shell sur la freebox, il se pourrait que quelqu'un, en examinant les sources du firmware, trouve un moyen quelconque d'accéder à la freebox et donc de peut-être "intercepter" les flux TV etc...

        Pas la peine d'avoir le code source de la Freebox pour faire ça, il me semble que des solutions existent déjà (basées sur la non sécurisation des flux protégés du protocole RTP).
      • [^] # Re: Surtout que

        Posté par . Évalué à 3.

        Comme s'il y avait besoin des sources pour trouver des failles.
        Si c'est ça le problème ils ont beaucoup à apprendre chez TF1 (bon d'un autre côté je suis pas sûr que leur cerveau supporte le genre d'information que je voudrais leur faire apprendre ;)
    • [^] # Re: Surtout que

      Posté par . Évalué à 4.

      D'un pour de vu

      Hein ?
  • # qu'en est-il alors ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Merci d'avoir indiqué le contre argument de Free. Au niveau de l'argumentaire du fait que les boitiers sont loués et non pas vendus (comme aurait pu être en revanche distribué ou donné l'exécutable d'un logiciel proprio), il peut y avoir autant d'interprétations qu'il y a de juges (mais ici la FSF se fait juge et partie), alors on ne va peut être pas revenir dessus.

    Mais pour par exemple iptable et busybox, qu'en est-il vraiment ? Est-ce que ces logiciels sont distribués tels quels ou remodifiés ? Quelles sont les preuves de la fsf que cela a été modifié ?

    Les accusations me semblent bien faibles face à l'attaque envoyée contre free, qui contribue au libre, promeut le libre, aide le libre. Ce n'est pas parce qu'ils le font que cela les met au dessus des lois et des licences, mais cela me dérange un peu de les voir attaqués ainsi alors qu'il y aurait eu de bien meilleures cibles à ce niveau (une cible d'une couleur entre le rouge et le jaune par exemple).

    J'imagine que pour les gens extérieurs au monde du libre, cela donnera un spectable de querelles de clochers aussi pitoyable que celui du PS actuellement.

    Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Re: qu'en est-il alors ?

      Posté par . Évalué à 9.

      Mais pour par exemple iptable et busybox, qu'en est-il vraiment ? Est-ce que ces logiciels sont distribués tels quels ou remodifiés ? Quelles sont les preuves de la fsf que cela a été modifié ?
      Même si les logiciels ne sont pas modifiés, la FSF demande que la licence ainsi que le nom des auteurs soient fournis aux utilisateurs, dans le respect de la licence et du droit d'auteurs. Le lien PDF de l'argumentation de la FSF est intéressant.
      • [^] # Re: qu'en est-il alors ?

        Posté par . Évalué à 2.

        oui effectivement, cela me semble logique aussi.
        Je ne comprends pas pourquoi Free.fr aurait refusé cette requête.

        Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: qu'en est-il alors ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Free n'a qu'à faire un télésite pourri avec les noms des auteurs et les licences :)
    • [^] # Re: qu'en est-il alors ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      > mais ici la FSF se fait juge et partie

      Pas compris. C'est quoi le rapport avec la FSF ? Ce n'est pas la FSF qui assigne free.

      De plus la FSF n'est pas juge et partie. C'est proposer une licence et la défendre.
    • [^] # Re: qu'en est-il alors ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      les boitiers sont loués et non pas vendus

      Tout le monde devrait relire le texte complet de l'assignation [PDF].

      Par exemple, page 18 :

      On pourra citer l’analyse de la doctrine américaine : « Au terme du la licence GPL, il s’agit de
      distribution à compter du moment à cela implique un tiers ».


      L'article GPL Rules: Lessons from the Sandbox examine avec des exemples concrets ce que signifie le mot distribution dans le texte de la GPL.

      La conclusion est assez claire :

      * il n'y a pas distribution si les logiciels libres (même modifiés) sont utilisés en interne par les employés

      * il y a distribution dans tous les autres cas impliquant des personnes tierces, que ce soient des clients, des consultants, et même les employés d'une filiale

      (Noter que le fait que ce soit une utilisation commerciale ou non, que ce soit vendu ou loué, n'entre pas en jeu.)
      • [^] # Re: qu'en est-il alors ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        j'avais pas fait attention que la balise HTML a n'était pas prise en compte...

        le lien de l'assignation est donné dans la dépêche, le lien de l'article GPL Rules: Lessons from the Sandbox est : http://www.linuxinsider.com/story/38728.html
      • [^] # Re: qu'en est-il alors ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Alors revenons au problème des hebergeurs... l'AGPL sert à quoi ?

        SInon, pour un etablissement scolaire alors, les élèves sont en droit de demander tout ? (Y compris le proxy/firewall/routeur ?)
      • [^] # Re: qu'en est-il alors ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Ayant lu l'assignation, je reste perplexe devant le recours à une doctrine (jurisprudentielle) américaine dans une question de droit français.

        Et à supposer que cette doctrine soit reçue par un juge français, "impliquer un tiers" ne saurait être pris au sens large : quand je retire des billets d'un distribnque, il se peut que mon "implication" en tant que "tiers" cause l'exécution de code GPL modifé quelque part dans le réseau bancaire qui sert ma demande. Pour autant, puis-je réclamer le code source correspondant ? J'en doute. Le travail du juge sera d'ailleurs principalement de choisir si ce qui se passe dans la freebox arrive à l'intérieur du réseau de Free ou à l'extérieur.
        • [^] # Re: qu'en est-il alors ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Ce n’est pas une question de droit de franco-français, c'est une question de contrat international.
          • [^] # Re: qu'en est-il alors ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Ce n'est pas une question de contrat, pour commencer, la GPL n'étant pas un contrat mais une licence de droits relevant du CPI.

            Ensuite, par curiosité, quels seraient les textes juridiques traitant de "contrat international" applicables aux actes d'une personne morale française agissant en France ?
        • [^] # Re: qu'en est-il alors ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Même si j'aimerais que les sources des logiciels de distributeurs de banques soient disponible, je doute que ce soit la même chose. La freebox est chez toi pour ton usage personnel, le distributeur est souvent dans une banque (même si c'est dans son mur) et pour un usage public.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: qu'en est-il alors ?

            Posté par . Évalué à 4.

            Prenons un compteur EDF, alors. Il est chez nous, mais pas à nous ; s'il y a dedans des logiciels GPL ou dérivés qui s'exécutent pour rendre le service que nous avons souscrit, pouvons-nous prétendre aux codes sources ?
    • [^] # Re: qu'en est-il alors ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Stricto senso la FSF n'est pas partie, et en outre j'aimerais bien que tu nous explique où elle se prend pour le juge.

      Tout le monde à le droit d'avoir un avis sur (à peu près) tout et de l'exprimer.
  • # Transformer un journal en depeche de 1er page

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Question conne
    Serait-il possible de transferer un journal pour le mettre en 1er page ?
    Actuellement on se retrouve toujours avec:
    - 1 journal contenant plein de commentaires
    - 1 depeche sur le meme sujet beaucoup plus "pauvre" (et paradoxalement en page d'accueil alors que le journal "riche" en commentaires est "perdu" dans le site web)
    Solution:
    - modifier le journal en rajoutant des infos si besoin (les fameuses notes du moderateur + correction des fautes)
    - transferer le journal en 1er page
    Ainsi aucune information n'est dupliquee ni omise :)
    • [^] # Re: Transformer un journal en depeche de 1er page

      Posté par . Évalué à 10.

      bonne idée, mais il faudrait jusque s'assurer que le repreneur de la dépêche propose cette modification dans une licence compatible avec celle du journal original, sinon il y a risque que la dépêche soit assignée par la FSF pour violation de licence.

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: Transformer un journal en depeche de 1er page

        Posté par . Évalué à 2.

        Transformer un journal en dépêche quand ce dernier devient pertinent et ayant un rapport avec l'actualité plutôt que d'écrire une dépêche qui se trouverait en parallèle de ce dernier (surtout lorsqu'elle parait après le journal). On centralise ainsi les commentaires au même endroit et on a pas de doublons dépêche/journal.
        • [^] # Re: Transformer un journal en depeche de 1er page

          Posté par . Évalué à 2.

          Oui, ca parait intéressant, mais à propos des commentaires: tu fais quoi de ceux devenu inutile/ complètement non pertinent. Prends par exemple ceux sur la forme ou l'orthographe. La dépêche sera corrigé, y'aura plus les fautes et le "fil orthographe" n'aura plus aucun sens. De même que ceux qui précisent un lien ou autre et qui se retrouvent dans le corps de la dépêche.
          Ca veut dire qu'il faudrait faire une sélection (forcément arbitraire) dans les commentaires ou accepter d'avoir un gros paquet de pollution...
          • [^] # Re: Transformer un journal en depeche de 1er page

            Posté par . Évalué à 2.

            Bah ce qu'il faudrait, c'est surtout une option dans les commentaires pour dire si on répond sur le fond ou sur la forme (puisque ça se fait si souvent sur linuxfr). Et comme ça, on peut ensuite filtrer.

            Bonus : ça permettra aux gens qui ne s'intéressent qu'au fond et qui rallent sur ce genre de commentaires de ne plus les voir (si on met les options de filtrage ad'hoc dans le profil utilisateur, au même titre que le filtrage par note).
        • [^] # Re: Transformer un journal en depeche de 1er page

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Pour compléter ce qui a été dit, on a aussi pu constater que le public/lectorat n'est pas forcément le même entre les journaux et les dépêches. Ces dernières ont plus de visibilité et sont agrégées un peu partout, ce qui n'est pas le cas des journaux. Ils sont lus et agrégés, mais dans une moindre mesure.

          En passant en dépêche un sujet déjà abordé dans un journal, on choisit de lui donner une plus forte visibilité. Quant aux commentairesdu journal,
          1. ils ne sont pas perdus
          2. ils sont faciles d'accès car on ajoute quasiment systématiquement un à deux liens vers le journal.
    • [^] # Re: Transformer un journal en depeche de 1er page

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      La vraie solution c'est que les gens, quand le sujet s'y prête, proposent des dépêches au lieu d'écrire des journaux.
  • # boitier HD: ffmpeg ? VLC ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Il semblerait que le boitier HD (de la freebox v5, celui avec un disque dur) contienne une version de VLC (qui lui-même contient des morceaux de ffmpeg)...

    Si celà est vérifié on a beaucoup d'auteurs sous la main en france (y compris moi qui ai du (c) sur certains morceaux de ffmpeg). Ceci dit je ne suis pas sur de vouloir poursuivre un opérateur qui par ailleurs me rend de grands services... d'un autre côté j'ai aussi le droit de savoir ce qu'ils ont fait de ce que j'ai codé vu la licence.

    Il y a d'ailleurs eu un appel récent aux développeurs ffmpeg pour autoriser un avocat américain à nous représenter aux US pour poursuivre certains voleurs là bas.
    • [^] # Re: boitier HD: ffmpeg ? VLC ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Free reverse ses modifs a VLC.

      Pas d'ambiguites la dessus, vu que le binaire est distribue a tout le monde et qu'on peut meme telecharger le Freeplayer sur leur site web.

      Apres, quand a savoir si la version de vlc embarquee dans la bobox est celle dont ils ont donne les sources, c'est un autre debat...
    • [^] # Re: boitier HD: ffmpeg ? VLC ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      > Ceci dit je ne suis pas sur de vouloir poursuivre un opérateur qui par
      > ailleurs me rend de grands services...

      Nous savons tous qu'il y a du Linux la dedans et au niveau de la gestion des réseaux, cela ne va pas aller en diminuant.

      Moi, je trouve cette procédure très bien. Free est pris en exemple car ils ont été le fer de lance de ce procédé. Si Free est condanné, je ne suis pas inquiet, les autres devront changer rapidement de méthode ou se voir eux-aussi inlfiger un procès.

      Ce n'est pas parce que free rend bien des services que l'on doit fermer les yeux. Et comme d'autres l'ont dis, il n'y a rien dans une freebox aujourd'hui que les autres opérateurs ne sachent pas. Donc ici, cacher l'information n'a de sens que pour mettre l'utilisateur final dans l'opacité du fonctionnement des réseaux ADSL. Ce n'est pas bon.
  • # Dommages-intérêts

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    Un truc me turlupine: MM. Welte, Landley et Andersen exigent chacun 1€ par Freebox mise à disposition par Free à ses abonnés (cf. l'assignation pp. 21-22). Il y en a plusieurs millions ! Ont-ils dit ce qu'ils feraient de ces sous si le tribunal leur donne raison ? D'autant qu'ils demandent 10000€ d'article 700 en sus.
    • [^] # Re: Dommages-intérêts

      Posté par . Évalué à 8.

      Tu n'as aucune justification à donner sur l'usage que tu fais de l'argent perçu dans le cadre d'une action en justice. Je ne vois pas pourquoi ils en parleraient.
      • [^] # Re: Dommages-intérêts

        Posté par (page perso) . Évalué à -2.

        Ils ne sont pas obligés, bien sûr, mais ils pourraient. Certains le font parfois. Leur action en justice pourrait ainsi paraître "désinterressée."

        Après tout, ils ont fait le choix de mettre leur code sous GPL, c'est bien qu'ils ne comptaient pas recevoir de rétribution financière en cas d'utilisation de ce code dans ce cadre. Je trouve donc un peu bancale d'affirmer que Free leur cause un préjudice moral et surtout patrimonial.
        • [^] # Re: Dommages-intérêts

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          En même temps, en mettant à la base le code source sous GPL, ça limitait pas mal de tracas, ils avaient juste à dire : "Vous voulez voir comment on a codé le truc ? Bah voilà les source !"

          Maintenant, ils se retrouvent à perdre du temps à attaquer une bande de filous en justice avec tous le stress et la responsabilité que celà entraine.
          Aussi, je trouve celà tout à fait normal que cet effort d'attaquer une boite comme Free en justice nécessite une rétribution à la hauteur du préjudice. Et dans le préjudice, j'inclue aussi le fait que d'attaquer Free ça demande un peu plus d'efforts, de courage, d'engagement et de tenacité que de faire un constat sur le parking du champion du coin parce que madame Michu a défoncé l'arrière de ta vespa en faisant une marche arrière douteuse.
          Il faut aussi que le montant serve de leçon à Free et aux autres qui sont ou seront dans la même position. Là, ils ont proposé 1€ par freebox et cela semble symbolique tout en rappelant à Free que plus ils prennent les gens pour des cons en violant la GPL et plus ils payeront mais pas trop non plus, hein... tout le monde à le droit de faire une erreur... juste 1€ par personne... c'est pas grand-chose...

          Personnellement, à la place d'Harald Welte, j'aurais plus proposé 1 centime d'euro d'amende par paquet IP bloqué/routé par iptables...
        • [^] # Re: Dommages-intérêts

          Posté par . Évalué à 7.

          Après tout, ils ont fait le choix de mettre leur code sous GPL, c'est bien qu'ils ne comptaient pas recevoir de rétribution financière en cas d'utilisation de ce code dans ce cadre

          Pas du tout , un logiciel sous GPL n'empêche nullement d'en faire commerce, d'ailleurs Richard Stallman vendait emacs il y a longtemps.
          • [^] # Re: Dommages-intérêts

            Posté par (page perso) . Évalué à -3.

            Je suis au courant, c'est pour cela que j'ai dit "dans ce cadre" (sous-entendu "de la GPL"). Voir par exemple FreeRTOS, disponible sous d'autres licences que la GPL. Mais à ma connaissance, ce n'est pas possible avec Linux, ni avec BusyBox.

            Je ne reproche pas aux plaignants de chercher à faire valoir leurs droits. Seulement, le fait qu'un succès de leur démarche pourrait leur bénéficier personnellement n'apparait nulle part sur le site [http://freebox.flouzo.net/]. Au contraire, on peut lire: This software was developed in the best interest of all, and unlike developers of proprietary software, we do not ask for much in exchange for our work: we simply request to receive recognition and that any modification and additions to our work be available to all.

            Ils incitent les défenseurs du LL à soutenir leur action par des dons, donc le risque d'échec est réparti entre tous les contributeurs. En revanche, en cas de succès, seuls eux en profiteront. C'est cette ambigüité qui me chiffonne.
            • [^] # Re: Dommages-intérêts

              Posté par . Évalué à 2.

              Je suis au courant, c'est pour cela que j'ai dit "dans ce cadre" (sous-entendu "de la GPL"). Voir par exemple FreeRTOS, disponible sous d'autres licences que la GPL. Mais à ma connaissance, ce n'est pas possible avec Linux, ni avec BusyBox.

              Non non non.... je parle bien d'un logiciel sous licence GPL ( pas de double ou triple licence ) , tu peux vendre un noyau Linux ou busybox si ça te chante .
              • [^] # Re: Dommages-intérêts

                Posté par (page perso) . Évalué à -1.

                OK, j'avais mal compris. C'était d'ailleurs bien pratique il y a quelques années, quand les connexions à Internet n'étaient pas ce qu'elles sont, quoique dans mon coin il fallait chercher un moment avant de trouver un magazine+CD Linux.
          • [^] # Vendre Emacs ?!

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Et il trouvait des acheteurs ?

            ça devait être des gens avec plein de doigts alors :-)
        • [^] # Re: Dommages-intérêts

          Posté par . Évalué à 2.

          Sur ce point l'assignation contient tous les éléments nécessaire à la compréhension des causes du préjudice ; il suffit donc de la lire.
      • [^] # Re: Dommages-intérêts

        Posté par . Évalué à 2.

        Je ne vois pas pourquoi ils en parleraient.

        Comme quoi on ne voit pas tous la même chose :)
    • [^] # Re: Dommages-intérêts

      Posté par . Évalué à 4.

      Pourquoi devraient-ils dire ce qu'il ferait de cette argent?
    • [^] # Re: Dommages-intérêts

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Ils vont bien évidemment en reverser l'intégralité à tous les utilisateurs de leurs logiciels, en partageant de manière équitable tout comme ils partagent leur code. Parce que tu sais bien que demander une partie de l'argent gagné avec son boulot et oser le garder pour soi, c'est maaaal, voyeeez.
    • [^] # Re: Dommages-intérêts

      Posté par . Évalué à 1.

      Envoyer un Euro à chaque détenteur de freebox ?
  • # Free ? ca est mal!

    Posté par . Évalué à -1.

    c'est vrai que Free c'est quand même le pire il viole la gpl et en plus la section linux du mode d'emploi de la livebox est assé succinte.

    autant faire comme orange, eux ils ignorent linux et encourage l'utilisation des produits M$. Ce qui évite de mettre n'importe quoi dans leur mode d'emploi.

    sans parler du service TV, avec Free, c'est nul, il faut utiliser VLC, tandis que avec orange, via IE et WMP, on peux accéder à la webtv.
    Et puis de toutes façon firefox marche pas avec la web tv, preuve que c'est nul comme navigateur.

    d'ailleur chez Free, il font du support linux, ça fait un menu en plus quand on téléphone, roulou d'attendre.
    Pas comme chez orange vu que tout le monde utilise les produits M$, c'est plus simple.

    je suis content avec ma livebox que je loue, sur qu'il dois y avoir windows dedans, comme ça pas de risque de procès.

    que Free ce prenne un procès? normal, pas sérieux comme concurrent, utiliser linux dans leurs produits, il savent pas que ce qui ne coute rien, n'a pas de valeur ?

    toute façon, Free n'a jamais rien fait pour la communauté du libre. je parle pas des serveurs ftp mis à dispo pour le téléchargmement des ISOs ou des mises à jours des différentes distribs. ni des contributions à VLC hein ? ça compte pas ça.

    vive Orange! c'est moins bien mais c'est plus cher! (et au moins ils violent pas la gpl)

    (oui c'est un post à troll, à deux balles en plus. mais ya pire et plus riche que Free à attaquer)
    • [^] # Re: Free ? ca est mal!

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      ô le joli appeau a troll ;-)

      (Pour info, le coeur des Livebox est bien sur basé sur linux, voir ci-dessous. A une époque il y avait du VXWorks, mais c'est fini maintenant - Et c'est pas un secret)

      Je voudrais en profiter pour rebondir sur un détail :

      Free, Orange, Neuf, et les autres ne sont que *intégrateurs* : Il commandent des cartes-modem ADSL avec plus ou moins de modifications, mais qui partent *toute d'une "base" commune de carte électronique, fourni par le fabriquant de la puce : Atheros, Broadcom, Centilium...
      Ce dernier fourni un "BSP", cad un logiciel minimal (mais personnalisable), parfois crée de toute pièce , et parfois sur une base connue qu'ils font évoluer. Par exemple, Broadcom utilise buildroot (de loin , certe, mais quand même), Freescale a fabriqué LTIB, ... etc.

      Free/Orange/Neuf mais aussi Netgear, DLink, Bewan, .... ne disposent souvent *QUE* de cela pour développer, et parfois même pas des datasheets des puces !! (et quand ils les ont, ils ont du se battre pour les avoir, car les fondeurs sont très jaloux de leurs docs, si tant est qu'ils sachent ou elles sont & qu'elles soient en anglais).

      Parfois il y a même un étage de plus : Exemple, club-internet achetait un modem-adsl tout fait à Tecom, qui l'avais conçu comme une refonte de la carte d'évaluation Broadcom.Tecom assurais l'intégration, la livraison des firmwares, les mise a jour... Club n'ajoutais que son logo.

      Tout ca pour dire que les distributeurs de Modem ADSL n'ont pas *forcément* les sources de tout: Certe ils ont la possibilité d'ajouter/retirer des éléments, mais il est très possible par exemple que dans le cas de Free, le busybox ou l'iptable en question soit livré tel quel par l'étage du dessus.

      Au quel cas, free se retrouve avec un procès, la seule chose qu'ils pourront faire c'est se retourner contre leur fournisseur... qui est un acteur important de l'économie du pays en question... : Je sais que Free aime la politique, mais là... c'est un autre niveau ;-)

      (PS : je suis pas chez free - mais je trouve néanmoins que ce procès n'est pas forcément justifié, même si Free l'a cherché avec ses réactions d'enfants gâté)
      • [^] # Re: Free ? ca est mal!

        Posté par . Évalué à 3.

        Free pourra donc se retourner, s'ils sont condamnés (et si ils ont des couilles), contre ses fournisseurs qui eux violent allégrement et sans ambiguïté la GPL depuis (trop) longtemps.

        Sauf que du coup Free devient clairement victime et alors j'ai _beaucoup_ de mal à comprendre leur communication passée cherchant à tout prix à se dédouaner. À un moment il faut savoir assumer ses choix.

        J'attends donc à ce que Free défende jusqu'au bout la théorie de la freebox qui appartient à leur réseau et qu'ils assument leur responsabilité jusqu'au bout s'ils ont quoique ce soit à assumer. S'ils s'amusent à changer de stratégie au grès du vent on saura très clairement ce que cette boite pense du libre...
        • [^] # Re: Free ? ca est mal!

          Posté par . Évalué à 2.

          sauf que si tu te retourne contre un fournisseur, il ne va plus bosser pour toi. Sachant que broadcom (par ex) c'est quand même très utilisé,...
      • [^] # Re: Free ? ca est mal!

        Posté par . Évalué à 1.

        Comme je suis un myope notoire, je ne vois pas de quelles réactions d'enfant gâté il est question. Quelqu'un peut m'éclairer ?
        • [^] # Re: Free ? ca est mal!

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Le lien est en 1ère page [Les contre-arguments de Free (2006)]

          http://www.linuxfr.org/redirect/59606.html

          Note que je ne critique PAS la ligne de défense ("La freebox fait partie de notre réseau, tt ça) : A mon avis, elle est défendable.

          Ce qui me gêne, c'est le 'ton' des gens de chez free, la paranoia stérile Free vs Neuf (regardeeeezz les méchants - non c'est pas nous c'est eux ... bref)

          Et là : http://www.journaldufreenaute.fr/30/04/2006/chat-avec-rani-a(...) , extrait:

          "openfreebox: m’en fous, tant que c’est pas connecté à mon réseau"

          Et ça, pour moi c'est insultant envers les clients qui payent pour ce réseau, et c'est particulièrement de ce passage que je parlais dans mon message ci-dessous.



          A mon avis (et j'insiste là-dessus) ça dénote un certain état d'esprit chez Free, qui a été parfois démontré notamment lors de l'histoire du piratage VOIP, ou la réponse a été *d'abord* d'accuser les clients plutôt que de comprendre le problème (ce qui a été fait dans un second temps c'est clair).
          Mais du coup, leur crédibilité & leur professionnalisme selon moi en a pris un coup, et je ne peux pas m'empêcher de me dire qu'ils ne soutiendront pas leurs clients (^W leur abonnés, leur clients c'est les chaînes de TV maintenant) si d'aventure un autre problème survient.

          Maintenant, il faut aussi reconnaître que sans eux, c'est pas Orange ni Cegetel qui aurais fait bouger les choses dans le domaine des telecoms en france et même ailleurs, trop contents d'une belle rente ad vitam eternam.

          Perso, c'est juste un problème d'attitude.

          (après, on peux considérer que l'opportunisme est une qualité, ce n'est pas mon avis)
          • [^] # Re: Free ? ca est mal!

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            (Client au sens "Elément à séduire", plutôt qu'au sens financier....)
          • [^] # Re: Free ? ca est mal!

            Posté par . Évalué à 1.

            Quant à Niel : j'ai un peu l'impression qu'on voit dans sa réponse des réactions d'enfant gâté quand on a déjà décidé qu'il a tort sur le fond. Si l'on ne prejuge pas, que reste-t-il ? Je ne crois pas qu'il déforme la GPLv2 ou la GPLv3 dans ses propos, je ne pense pas qu'il mente quand il dit que la FSF sait trouver Free quand ils en ont besoin, et je ne pense pas qu'il ait inventé les éléments qu'ils donne au sujet de la chronologie des événements.

            Quant à Rani, que dit-il de si inadmissible sinon qu'il est responsable de son réseau et qu'en tant que tel il se doit de n'y permettre aucune intrusion ? La citation indique pourtant fondamentalement qu'openfreebox il s'en fout, donc qu'il n'ira pas chercher des poux à des gars qui, somme toute, contreviennent au fait que la freebox est réputée propriété de Free, et qu'il les laissera tranquilles aussi longtemps que le réseau *destiné à ses abonnés* n'est pas affecté. Là aussi, c'est un peu ne vouloir voir qu'une face des propos.
            • [^] # Re: Free ? ca est mal!

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Bon, ben voilà, on est juste pas d'accord ;-)

              Je croise les doigts pour qu'il n'y ai jamais d'autres problèmes chez free !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.