Khaganat, des stands et des avancées

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Xavier Claude, palm123, BAud et ZeroHeure. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
61
8
mar.
2018
Jeu

Khaganat est un projet visant à créer, entre autres, un MMORPG 100 % libre. Code, mais aussi graphismes, univers, histoires, outils, méthodes… Porté par une association et fonctionnant uniquement avec des énergies bénévoles, le projet avance doucement, mais sûrement. Alors, quoi de neuf depuis la dernière dépêche ?

Panorama de la zone d’arrivée actuelle

Sommaire

Notre première dépêche présentait notre projet. N’hésitez pas à la (re)lire pour nous situer si besoin. Nos avancées sont également (presque) régulièrement présentées sur notre blog et si vous souhaitez plus de détails, vous pouvez aussi lire les archives.

En quelques mots, Khaganat est le nom de l’association et d’un projet visant à favoriser le développement d’univers sous licences libres, à travers divers médias. L’un des médias qui nous occupe le plus est le MMORPG : en effet, quoi de mieux qu’un jeu vidéo multijoueur pour créer à plusieurs et partager histoires, images, musiques et autres ? Pour cela, nous utilisons le moteur et une partie des assets de Ryzom, qui a libéré ces données il y a plusieurs années, et nous mettons en place notre propre univers : le Khanat.

En vrac, quoi de neuf ?

Depuis notre première communication ici, il y a eu un très gros changement sur la partie « jeu » : plus besoin d’activer les comptes à la main, il suffit de télécharger le client, de vous créer un compte et de vous connecter. La zone où vous arriverez reste un espace de test, il ne s’agit pas d’un jeu « jouable ». Vous pouvez cependant admirer le village qui s’est construit et les quelques quêtes (pas forcément très finalisées). Vous allez aussi rencontrer divers bogues, fichiers de traduction manquants et autres bizarreries. Nous restons en pré‐alpha. Pas la peine de nous faire de rapport de bogue à ce stade, car beaucoup de choses vont changer au fil du temps.

Visuellement et en vrac, les autres ajouts visibles :

  • des objets équipables : des peluches pendo, des klums, un hareng baveur, une bouteille et l’emote pour la boire, un balai magique, etc. ;
  • des montures, dont une aquatique (mais vous pouvez aussi nager avec sur la terre ferme, petit bogue qui nous amuse bien), et des familiers qui vous suivent partout ;
  • des créatures : pleins de pendos_ et une créature aquatique, le limbe’u, que vous pouvez voir en vidéo ;
  • des éléments de décors et des bâtiments, dont une tente bien confortable quand il pleut sur le Khanat !
  • un grand lot d’emotes (animations des personnages en leur passant une commande) ont été mis en place.

Une tente, création originale pour Khaganat, avec plein de bazar
Mobilier

Et si vous souhaitez tester Khaganat en local, avec le serveur, vous pouvez le faire via Docker.

L’autre changement d’importance, nous le devons à la communauté de LinuxFr.org et nous tenions à l’en remercier officiellement. Après la publication de notre dernière dépêche, nous avons eu un déferlement de visiteuses 1 , avec beaucoup de personnes qui nous ont aidées, que ce soit par quelques remarques ou en s’installant plus durablement et en contribuant au projet. S’intégrer dans notre projet n’est pas toujours évident, tant il est gigantesque… Et, du fait que nous fonctionnons beaucoup en autonomie, nous avons du mal à trouver des « petites » tâches faciles à confier aux arrivantes. Grâce à ces visites et au fil des mois, nous avons amélioré certains aspects pour faciliter la contribution, mais il reste encore beaucoup de travail et la participation au projet reste complexe.

Parmi les améliorations destinées à faciliter la contribution côté dev’, nous avons migré le projet sous Git (auparavant sous Mercurial). Aujourd’hui Git est le gestionnaire de version le plus populaire, beaucoup de gens nous ont expliqué qu’ils contribuaient plus facilement s’ils pouvaient utiliser cet outil, et il faut avouer que c’est puissant. Nous sommes aussi passées à la forge GitLab, hébergée sur notre domaine. GitLab a des qualités et des inconvénients et, si vous argumentez correctement avec notre administratrice système, il est probable qu’elle se laisse convaincre d’installer une autre forge… Mais en attendant, le système de tickets de GitLab est opérationnel et bien fait, et le reste fonctionne. Nous aimerions, à terme, avoir un miroir sur GitHub afin de profiter de son effet réseau social, mais les sources seront toujours hébergées chez nous.

Nous avons aussi rédigé pas mal de documentation sur comment participer, comment nos dépôts sont disposés, etc.

Enfin, et sur l’aspect contributif plus général, une grosse partie de notre documentation a été traduite en anglais. Nous ne cherchons pas forcément à devenir un projet international, car il est plus facile de travailler dans sa langue natale (le français pour la plupart d’entre nous) et que, justement, il y a pleins de gens compétents dans la francophonie, mais ces traductions permettent de rendre plus accessible notre travail de documentation et donc de permettre à d’autres projets d’émerger, ailleurs dans le monde. Faire le choix du français pour le projet s’est révélé vraiment positif pour nous : certaines de nos contributrices les plus prolifiques ne parlent pas du tout anglais et ne nous auraient pas rejointes si nous avions été exclusivement, ou même majoritairement, anglophones, tandis que des personnes dont le français n’est pas la première langue (ni même la langue du tout…) sont venues nous voir et ont participé, et continuent de le faire pour certaines. En particulier, le gros de la traduction en anglais a été fait par un Suédois qui ne parle que suédois et anglais ; et notre client est compilé par un Suisse alémanique. Rassurons les puristes : nous demandons à ce que les commentaires dans le code restent en anglais. Mais pour tout le reste notre motto est d’oser faire, et de faire au plus confortable, tant qu’il y a de la doc ; il sera toujours possible de la passer ensuite dans un traducteur automatique si nécessaire.

Il reste à donc à rédiger tout ce qui manque (en français et en anglais) pour compléter la documentation générale : 1 730 pages existent déjà rien que sur le wiki technique, dont beaucoup de fiches sur les arguments des « datasheets » (fichiers XML de définition des différents éléments utilisés pour le gameplay : définition des caractéristiques, des objets, créatures, etc, qui sont ensuite appelés pour être instanciés). C’est un travail titanesque, loin d’être terminé et essentiel. Cette documentation a pu progresser en grande partie grâce à notre partenariat avec Ryzom Forge, qui nous a permis de regarder des éléments du code qui n’ont pas été libérés et qui permettent de mieux comprendre comment tout s’agence. Nous vous invitons d’ailleurs à lire l’article de blog présentant le bilan des deux ans de collaboration Ryzom/Khaganat, qui aurait mérité une dépêche ici ; mais, bon, avec des « yaka » nous aurions un MMORPG jouable depuis longtemps ! Cette partie de la documentation est d’ailleurs malheureusement au point mort, faute de pouvoir y consacrer assez de temps ; la personne la plus compétente sur le sujet se concentre sur des activités rémunérées (et donc, pas le projet). Nous aimerions lui financer un mois ou deux sur le sujet, sans oser pour le moment lancer un financement participatif, car c’est complexe à gérer et nous ne sommes pas sûres du tout d’avoir assez de gens prêts à nous financer. Nous y revenons en fin de dépêche.

Pour le reste, il y a tous ces changements qui peuvent paraître mineurs vus de l’extérieur, mais qui font tellement de bien aux contributrices et qui méritent d’être mentionnés. Côté univers, l’encyclopédie continue à s’étoffer, avec des bestioles, de la géographie, des détails variés, et un projet qui commence à voir le jour : la rédaction d’un « guide », destiné aux joueuses de JDR sur table et pour celles qui veulent une introduction structurée au monde. Reprenant les articles de l’encyclopédie, mais de façon à introduire les divers concepts et le vocabulaire en douceur, ce guide donnera lieu, à terme, à une publication papier, EPUB et PDF. À terme… Il y a aussi de nouvelles histoires pour voir le monde en action.

Côté son, nous avons désormais une musique originale, la sangaka pour compléter un article qui existait depuis longtemps. Même s’il n’y a pas de sons en jeu actuellement, car cela fait partie des choses que Ryzom n’a pas pu libérer, nous avons travaillé en amont à trouver des sons pour redonner vie à l’univers, avec beaucoup de matériaux bruts à exploiter. Il nous reste à comprendre le pipeline de son, et nous manquons de gens capables de travailler sur cette partie. C’est dommage, car nous avons des artistes intéressés pour participer, mais puisque nous ne pouvons pas intégrer leur production en jeu pour le moment, c’est un peu décourageant.

D’une manière générale, si le gestionnaire de bogues intégré à GitLab fonctionne bien avec les gens qui développent, ou qui sont habitués à travailler avec les développeuses, ce n’est pas du tout compris par d’autres profils, dont les conteuses d’histoires… Nous avons donc, en parallèle, le TAF ou « Trucs à faire », qui a l’avantage et l’inconvénient de fonctionner de la façon bordélique et parfois pas vraiment à jour qui convient aux artistes.

Événements

Nous avons commencé notre vie publique par la dépêche sur LinuxFr.org, nous l’avons continuée par des interventions dans quelques manifestations libristes. À chaque fois, cela a été une expérience fabuleuse.

Notre première sortie a été au Capitole du Libre 2016 à Toulouse, où nous avons présenté Khaganat lors d’une conférence. Pas de retour vidéo, et c’était peut‐être aussi bien, parce que c’était la première !

Nous sommes ensuite intervenues en 2017 aux Journées du Logiciel Libre de Lyon (compte‐rendu complet ici ), en deux conférences, une sur les aspects sociaux du projet et l’autre sur la technique.

Puis, nous avons ouvert un stand aux RMLL 2017. Tenir un stand est absolument génial. Nos petites créatures en patarev attirent le monde, nous présentons des images du jeu, nous pouvons discuter avec des gens qui ne sont pas forcément des joueurs et qui nous apportent beaucoup de bonnes choses. Nous avons réitéré nos deux conférences. Les vidéos sont en ligne, si vous souhaitez voir ce que ça donne. Camille, l’auteur de Nylnook, était sur le stand à côté de nous et nous a fait un chouette concept art de créature.

Une créature dessinée par Camille

Nous avons clos l’année 2017 avec un retour au Capitole du Libre, avec le stand, et une seule conférence sur l’aspect technique.

Ces sorties ont été l’occasion de discuter du projet avec des gens d’origines variées, de renforcer des partenariats et d’en envisager d’autres.

Pour 2018, vous nous trouverez sur un stand aux JDLL (c’est bientôt !) et au Capitole du Libre. Rien d’autre de prévu pour le moment, mais ça peut changer : suivez le blog ou le tag #khaganat sur Diaspora pour être au courant.

Notre stand

PyNeL et greffon Blender

Le moteur de jeu et les outils qui vont avec ont été développés en grande partie dans les années 2000, et plutôt côté 2002 que 2010. C’est là que l’on voit le chemin parcouru par le Libre et l’open… Car ce qui a été développé s’appuyait beaucoup sur des logiciels propriétaires. À la libération du code en 2010, les membres de Ryzom Core ont porté une partie des choses vers des outils et des briques libres, puis ont aussi tenté de développer Ryzom Core Studio au fil de quelques GSoC, mais le résultat n’a pas complètement abouti. Aujourd’hui encore, intégrer des objets 3D et des animations au serveur de jeu demande 3ds Max (logiciel de 3D propriétaire) et sous Windows. Mais, si ce n’était que ça… Le problème, c’est que ça marche bien avec une vieille version de 3ds Max, sous Windows XP. Et, vu les changements que 3ds Max a mis en place ces dernières années, il n’y a aucun espoir de maintenir le greffon qui permet de tout convertir pour le serveur de jeu.

Ces contraintes sont un frein énorme à notre développement. Grâce aux compétences des unes et des autres, nous avons pu mieux comprendre comment tout ça s’emboîtait et comment s’y prendre pour s’en sortir. Plusieurs solutions ont été envisagées, explorées, puis abandonnées. Les contraintes de ces briques propriétaires nous ont fait perdre énormément de temps et d’énergie… Mais aujourd’hui, nous savons comment nous y prendre ! Nous envisageons de mettre en place de quoi lier les formats de notre moteur de jeu OpenNeL 2 et Blender pour s’appuyer sur ce dernier comme outil de LevelDesign et de design 3D. D’autant plus qu’avec la version 2.8 et le projet Blender 101, il est prévu d’incorporer et de faciliter de tels usages. Nous reviendrons dans quelque temps pour détailler un peu l’idée que nous souhaitons porter, mais si vous aimez le C++, Blender et Python, vous pouvez déjà venir nous voir et demander après YannK, il va adorer.

Des sous ! Et de la contribution.

Khaganat a besoin de sous pour fonctionner. Nous arrivons à boucler notre budget année après année, mais sans avoir de marge et le moindre souci de serveur nous met dans les choux. Cela a d’ailleurs été le cas en 2017 : nous avions un gros serveur Kimsufi qui tombait régulièrement. Après des mois à tenter de voir si ça venait de nous, nous avons fini par migrer sur un serveur plus petit, ce qui fait moins de frais à terme (et moins de puissance…). Payer la mise en place d’un nouveau serveur (et les deux serveurs le temps du transfert) a suffi à mettre en péril notre équilibre financier, conduisant à quémander des sous en milieu d’année à nos contributrices régulières. À noter que nos dépenses concernent principalement l’entretien des serveurs, ce qui fait environ 500 € par an. Aussi, si vous avez la possibilité de nous faire un don, petit ou gros, cela peut vite nous soulager. Actuellement, ces frais sont couverts par trois donatrices principales et quelques autres ; si une seule des trois arrête ses dons, nous serons contraintes d’éteindre les serveurs, nous avons donc besoin de plus de contributrices financières ! Si vous pouvez et souhaitez nous aider, tout est détaillé sur la page de soutien du projet.

Au sein de notre équipe, nous avons des membres qui aimeraient consacrer plus de temps à Khaganat et moins à chercher des sous dans des jobs alimentaires. Vous pouvez donc soutenir les gens qui travaillent sur Khaganat et qui souhaitent se faire rémunérer via le compte de l'équipe sur Liberapay.

Nous hésitons à investir dans des goodies, à vendre sur les stands ou via Enventelibre.org, ou même à monter un financement participatif. Il n’y a pas encore grand’chose de vendeur du côté MMORPG et nous n’avons aucune idée de combien de personnes seraient prêtes à nous soutenir. Nous profitons donc de la dépêche pour vous proposer un petit sondage, cela nous aidera à voir où notre énergie serait la mieux employée et à trouver des moyens plus sympas pour nous financer que de simplement agiter notre sébile.

La contribution ne passe pas que par l’argent, tout le monde est bienvenu pour participer au projet, en donnant de son temps, de ses compétences ou tout simplement de sa bonne humeur. Car Khaganat est aussi et avant tout un espace d’échange et nous aimons discuter des expériences de chacune, y compris sur des projets parallèles (comme ./play.it et Universe ). À côté des papotages (forme de contribution très importante, vraiment), le travail ne manque pas ; actuellement nous sommes particulièrement intéressées par les gens qui maîtrisent Python, Django, le C++, Blender, Xen, et pas forcément tout en une fois ! Si vous préférez écrire, raconter des histoires, rédiger un guide pour du jeu de rôle (à tout hasard…), inventer des écosystèmes, dessiner, réaliser des vidéos, il y a aussi de quoi faire. Enfin, si vous aimez faire des modèles 3D, des animations, des bruitages, de la musique, nous seront heureuses d’accueillir vos propositions, même si pour le moment nous pouvons difficilement les intégrer dans le jeu. Mais ça viendra.

N’hésitez pas à venir nous saluer sur IRC, généralement à partir de 21 h (UTC + 1), c’est là que vous trouverez la plupart d’entre nous. Nous utilisons deux canaux sur Freenode : #khanat pour les discussions générales, et #krypte pour les conversations techniques.

Notes


  1. Ah oui, dans les choses qui peuvent surprendre de prime abord, sur Khaganat, le féminin l’emporte dans les accords. Vous pouvez retrouver toute l’explication sur ce billet de blog

  2. Nevrax Library, moteur développé à l’origine par le studio Nevrax pour le jeu Ryzom, libéré sous le nom Ryzom Core. Nous avons choisi de nommer notre fork de la façon originelle pour rendre hommage aux créatrices. 

  • # Genre...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Je trouve l'idée extrèmement interessante. Tout autant sur le fait d'assumer la langue francophone que le projet lui-même qui semble irréalisable de prime abord.
    Peut être que l'idée de lier ensemble un MMO "standard" avec des conteurs est là l'idée la plus originale et passionante.
    Par contre, je me rend compte que l'age venant, me centres d'interets changent : il y a 10 ans, j'aurai surement tenté de venir vous donner un coup de main…

    Aujourd'hui, ce qui m'a le plus intrigué est cette idée farfellue de bidouiller la langue Française. Le poste de blog a bien plus retenu mon attention que la dépèche elle même.
    Du coup, il faut d'abord commencer par des remerciements : j'ai appris plein de mots et c'était très interessant.
    Mais alors qu'elle désespoir de voir combien le monde du libre est plat et consensuel… A croire qu'il n'est composé que de féministes écolo altermondialistes. Un peu de diversité que diable!

    On peut être libriste est trouver que c'est débile de s'amuser à changer la langue Française sous prétexte qu'elle ne serait pas égalitaire. Soyons fou, je pense qu'on peut même être libriste et être libéral économique.

    Tout ça pour dire, que le féminin obligatoire ça m'agace : ça m'oblige à affecter des effort à la forme alors que j'aimerai me concentrer sur le fond et au final ça me détourne du sujet princicpal. Je suis fainéant : gaspiller de l'énergie pour des pitreries pareille c'est rébarbatif. De plus ce n'est pas cohérent de vouloir causer en Français sans en respecter les règles : si le genre vous agace, il fallait faire votre projet en anglais.

    A mon sens, il est sacrément plus urgent que les femmes gagnent autant que nous pour le même boulot plutôt que de réformer une langue, ce qui est une simple perte de temps. (ou qu'on arrète de chercher à les faire passer sous le bureau pour leur filer de l'avancement).

    En espèrant m'être convenablement fait l'avocat du diable et déclencher un débat interessant.

    • [^] # Re: Genre...

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      qu'elle désespoir

      elle est jolie cette faute ! contagion ?
      :-)

      "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

    • [^] # Re: Genre...

      Posté par . Évalué à -3.

      La langue française est une langue vivante et donc par définition non figée. On ne parle pas le français de la même manière en France, en Belgique, au Cameroun (liste non exhaustive), de la même manière qu'on ne parle pas français de la même manière en banlieue qu'en centre ville. L'argot, le verlan sont des façons de s'amuser avec la langue française, "le féminin l'emporte sur le masculin" également.

      D'ailleurs, cette phrase "le masculin l'emporte sur le féminin", je me demande comment le ressent les 50% et plus de la population du genre féminin?

      Qui définit les règles de la langue française? En France, l'académie française (donc en majorité des hommes blancs aisés d'un âge avancé) ô combien représentative des locuteurs. Comme dans d'autres domaines, il s'agit d'une histoire de domination, français > patois alors, français > langues régionales aujourd'hui,… Depuis l'ordonnance de Villers-Cotterêt qui a orienté la langue française jusqu'à ce qu'elle est aujourd'hui? Des hommes blancs aisés. Les femmes n'ont le droit de vote que depuis 1945 et accès à des fonctions dirigeantes que depuis peu par rapport à l'âge de la langue française, quel a donc été leur influence sur la langue?

      La question est de savoir comment la majorité s'accorde de la minorité (même si dans le cas du masculin/féminin c'est du 50/50)? Si ça tourne au rapport de domination, le dominé peut se sentir lésé sinon dans quelle mesure la majorité peut-elle céder un espace à la minorité? C'est valable dans divers domaines: politique, religion, économie,…

      Donc finalement, la forme rejoint le fond. Je pourrais également parler d'un chef/responsable/manager qui fait l'unanimité sur le fond mais qui doit trouver rébarbative la forme et dont le message ne passe pas.

      Vouloir causer en français sans en respecter les règles, c'est aussi valable pour l'orthographe? ;)

      • [^] # Re: Genre...

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        C'est bien là toute l'erreur : tenter de tirer un lien entre un protocol de comunication partagé par tous et les relations humaines.
        A partir de cette asssertion -à mon sens particulièrement irrationnelle- on en tire des concepts farfellus de dominants/dominés.
        Par exemple, en reformulant "le masculin l'emporte sur le féminin" par "si le genre n'est pas défini ou multiple, on applique le masculin par défaut", tout le discours complotiste d'hommes blancs aisés d'un âge avancé dominateurs s'effondre.

        Moi, qu'on décide qu'une formulation "l'emporte" sur l'autre, sincèrement, je m'en fiche. Si le féminin était la règle, aucun problème. Tant que c'est partagé par tous pour qu'on se comprenne. Car la finalité d'une langue c'est ça : se comprendre.
        S'amuser à inverser les règles c'est briser la mécanique de communication et donc réduire notre capaciter à communiquer.
        Et vu qu'il est très complexe de faire évoluer une langue partagée par des millions d'humains, il faut de vraies raisons factuelles pour la faire évoluer : surtout si les changements sont drastiques. Je trouve égocentrique de demander à l'ensemble des utilisateur d'un langage de le réapprendre partiellement au nom d'une interprétation personnelle de quelques uns.

        Et si le patois à disparu c'est surtout par ce que c'est quand même bien plus pratique de pouvoir causer avec plus de gens que juste ces voisins.

        A mon sens, ce genre de délire est le meilleur moyen de tergiverser sur des sujets sans réel interet tout en oubliant la réalité du sexisme :
        - les femmes ont toujours d'immenses difficultés à s'habiller comme elles le désirent, beaucoup sont harcelées (voir pire), elles sont mal payées, etc
        Le sexisme peut aussi revétir une forme inverse :
        - Quels services sont mis en place dans notre société pour les hommes batus?

        Concernant les fautes, je n'ai pas d'excuse valable. Je suis conscient de cette tare. Je peux juste vous prier de m'excuser pour le désagrément.

        • [^] # Re: Genre...

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Mais alors qu'elle désespoir de voir combien le monde du libre est plat et consensuel… A croire qu'il n'est composé que de féministes écolo altermondialistes. Un peu de diversité que diable!

          La diversité est bien là, s'il n'y avait que des féministes écolo altermondialistes le paysage libriste serait probablement différent, et les débats sur linuxfr.org aussi ! Personnellement j'aime bien que cette diversité existe, justement, parce que ce sont ces différences et ces points de vues parfois conflictuels qui permettent de saisir la richesse d'une problématique et d'inventer de nouvelles façons de faire. Ce qui me gêne un peu plus est que bien souvent ça tourne à un discours agressif voir violent, où il n'y a plus de discussion mais uniquement du repli sur soi. Et ça de tous les côtés. Pour le moment je suis contente qu'une vraie discussion puisse avoir lieu ici et j'espère que ça continuera au fil des commentaires.

          De plus ce n'est pas cohérent de vouloir causer en Français sans en respecter les règles : si le genre vous agace, il fallait faire votre projet en anglais.

          Nous essayons de respecter les règles du français. Je dis bien : essayer ; je ne suis pas la dernière quand il s'agit de faire des fautes d'orthographe, de conjugaison, etc et là, dans les commentaires, vu que je n'aurais personne pour me relire, je risque d'écrire des horreurs syntaxiques ! Et de la même façon nous sommes assez tolérantes dans la façon dont la doc est rédigée, dont les personnes s'expriment sur le forum, le chat… En dehors de celles et ceux qui souhaitent des corrections, nous laissons les gens s'exprimer comme ils peuvent et comme ils souhaitent. La seule règle avec laquelle nous nous amusons, dans le cadre de la communication officielle, est de déclarer que le genre qui l'emporte est bien le genre dominant… sauf que chez nous, le genre dominant, c'est le féminin, na !

          Le genre ne nous agace pas forcément. Nous nous sommes simplement rendue compte à l'usage que changer des petits détails pouvait avoir de grosses conséquences sur notre façon de voir le monde, et cela rentre dans la logique de Khaganat qui est d'être un espace d'expérimentation. C'est valable pour le féminin : en accordant un texte au féminin, je suis toujours frappée de constater comme le sens des mots se transforme, comme la représentation d'une histoire varie… tout ça pour une bête histoire d'accord, qui en elle-même ne change rien. Mais c'est aussi valable pour la conception d'un monde où la mort n'est pas la fin, où le mammifère n'est pas la norme, petits détails qui remettent en lumière pleins de choses. C'est aussi valable pour le rapport à la violence, à la drogue, au sexe (oui, on s'amuse bien) dans le jeu vidéo, et comment quelques choix anodins peuvent bousculer tout un ensemble de code. Le genre n'est que la partie visible de l'iceberg et clairement la question la plus anodine. Je pense que c'est aussi une des raisons pour laquelle les membres de Khaganat ont souhaités assumer ce féminin : ça reste une façon de dire, dès l'abord "attention, on va vous bousculer un peu ici, votre expérience chez nous ne sera pas forcément confortable mais dépaysante"

          A mon sens, il est sacrément plus urgent que les femmes gagnent autant que nous pour le même boulot plutôt que de réformer une langue, ce qui est une simple perte de temps. (ou qu'on arrète de chercher à les faire passer sous le bureau pour leur filer de l'avancement).

          Oui, oui et oui ! Réformer la langue n'est pas notre but, et je ne souhaiterais pas qu'une langue féminisée remplace une langue masculinisée (je sais pas si ça se dit, ça…). Il y a clairement des choses concrètes à faire pour l'égalité non seulement des genres mais du genre humain dans son ensemble, et s'amuser de jeux de langues d'un côté ne doit pas empêcher d'agir concrètement et au quotidien de l'autre. Mais ça n'est pas antinomique. Personnellement, la gymnastique du lojban, de l'écriture épicène et de l'accord au féminin me permettent de prendre conscience de pleins de détails de la vie quotidienne, m'offrent des concepts qui me permettent justement d'agir ensuite. C'est juste un outil, parmi d'autres.

          Car la finalité d'une langue c'est ça : se comprendre.
          S'amuser à inverser les règles c'est briser la mécanique de communication et donc réduire notre capaciter à communiquer.

          Je ne sais pas si une langue a une finalité, à part peut-être sur certaines langues construites… Le langage sert à communiquer, mais la langue peut aussi servir à conceptualiser, entre autres rôles. Oui, tout langage faisant appel à des spécificité réduit le nombre de personnes avec qui on peut échanger, le temps du moins qu'elles apprennent ces spécificités. C'est valable pour les langages de métiers (même en français, souvent incompréhensible pour qui n'est pas de la partie), mais aussi dans les rapports sociaux : même en français, on ne s'exprime pas de la même façon suivant sa classe sociale, son niveau d'étude, les cercles dans lesquels ont gravite, ce qu'on projette sur son interlocuteur (pourquoi parle-t-on différemment à un bébé, un enfant, un ado, un adulte, un vieillard, par exemple ?).

          Et vu qu'il est très complexe de faire évoluer une langue partagée par des millions d'humains […]

          En fait, non, ce n'est pas très complexe, ça se fait tout seul ; le souhait de figer les langues est assez récent et peut-être même assez franco-français. En lisant des textes du début du 20e siècle, on peut déjà voir de nombreuses différences dans la façon de parler français, et pourtant l'Académie française était déjà là. Plus on remonte les siècles, plus ce bon français s'éloigne du notre. J'ai un ami qui adore déchiffrer les textes du 12e siècle : le bon français de cette époque m'est assez incompréhensible, même s'il se contente de me lire (non parce qu'en plus la graphie aussi a bien changé). C'est fun. À quoi ressemblera la langue française dans quelques siècles ?

          Par contre il est clair que la langue n'évolue pas à coup de circulaire, de décisions prises d'en haut ; elle évolue à travers les usages. Elle évolue au fil de ces diverses communautés, qui s'approprient les règles, les expressions, l'orthogrpahe, les transforment, puis les transmettent. C'est d'ailleurs, en théorie, le rôle de l'Académie française de noter ces usages (et non de trancher sur ce qui est juste à utiliser).

          Et si le patois à disparu c'est surtout par ce que c'est quand même bien plus pratique de pouvoir causer avec plus de gens que juste ces voisins.

          Pour ça on aurait pu rester au latin… Les patois ont disparu à la suite de politiques nationalistes assez violentes. Peut-être qu'ils auraient disparus d'eux-mêmes (comme les accents), mais la réalité historique est qu'ils ont été aidés à disparaître.

          […] meilleur moyen de tergiverser sur des sujets sans réel interet […]

          Il y a les sujets sérieux, mais il faut aussi un peu de légèreté et d'inutile pour donner du piment à une vie qui sinon finirait par être un peu fade ;)
          On parle quand même d'un MMORPG, de création d'univers, choses qui sont, par essence, un peu futiles. Elles nourrissent l'âme, mais ce n'est pas le lieu où la révolution se fait. Peut-être le lieu où les révolutionnaires se reposent, reprennent des forces, avant de repartir vers des batailles plus grandioses…

          • [^] # Re: Genre...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 08/03/18 à 20:47.

            Nous nous sommes simplement rendue compte à l'usage que changer des petits détails pouvait avoir de grosses conséquences sur notre façon de voir le monde

            On passe dans le HS, mais c'est aussi le plaisir de LinuxFr et les threads.
            Donc tiens en parlant de détails, les réactions sont très parlantes même par exemple aujourd'hui de l'autre côté du Rhin à juste émettre une idée de changement mineur, juste quelques mots dans un hymne, pour seulement dégenrer. "Je suis pour l'égalité, mais…"
            Il y a encore beaucoup beaucoup de travail pour que tout le monde considère les 2 sexes égaux… (sans parler des autres sexes)

            • [^] # Re: Genre...

              Posté par . Évalué à 2.

              (sans parler des autres sexes)

              Qui sont ?

              • [^] # Re: Genre...

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Si le sujet t’intéresse, tu peux commencer puis suivre les liens par exemple avec Wikipedia : Le troisième sexe.
                Extrait : "La biologiste et professeur d'études de genre Anne Fausto-Sterling a argumenté dans un article de 1993 qu'une classification en cinq genres serait plus appropriée pour décrire le corps humain que les deux habituellement admis"

            • [^] # Re: Genre...

              Posté par . Évalué à -1. Dernière modification le 05/04/18 à 16:19.

              de changement mineur, juste quelques mots dans un hymne, pour seulement dégenrer. "Je suis pour l'égalité, mais…"

              Passer du masculin au féminin (pour le premier mot), j'appelle pas ça dégenrer.

              Je suis plutôt favorable dans l'idée, mais ça reste genré, de ce que j'en comprends.

              Donc, bof, le changement n'y est pas.

              "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

          • [^] # Re: Genre...

            Posté par (page perso) . Évalué à 0. Dernière modification le 09/03/18 à 08:02.

            X

          • [^] # Re: Genre...

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Et si le patois à disparu c'est surtout par ce que c'est quand même bien plus pratique de pouvoir causer avec plus de gens que juste ces voisins.

            Pour ça on aurait pu rester au latin… Les patois ont disparu à la suite de politiques nationalistes assez violentes. Peut-être qu'ils auraient disparus d'eux-mêmes (comme les accents), mais la réalité historique est qu'ils ont été aidés à disparaître.

            Non les « patois » n'ont pas disparu. En vendée par exemple le parlanjhe (le Poitevin-Saintongeais) était encore la langue maternelle dans les années 70, des enfants débarquaient à l'école sans avoir jamais avoir entendu un mot de français (témoignage du conteur Yannik Jaulin). Il suffit de se pencher un peu sur ces « langues locales » pour se rendre compte qu'elle sont toujours utilisée — à cet égard la télé est probablement assez destructrice, bien plus que les politiques.
            Et il faut s'entendre sur le mot « patois »: la plupart des patois n'en sont pas, c'est à dire ne sont pas du français abatardi ou déformé. Mais bien des langues qui ont évoluées en parallèle du français.

            "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

        • [^] # Re: Genre...

          Posté par . Évalué à 8.

          C'est bien là toute l'erreur : tenter de tirer un lien entre un protocol de comunication partagé par tous et les relations humaines.

          Diantre…
          Par où commencer ?

          1 - une langue vivante va au delà du simple protocole de communication.
          La poésie par exemple sert à provoquer des émotions bien plus que du sens, et c'est pourtant partie intégrante de la langue et de ce qu'on peut faire avec.
          2 - évidemment qu'il y a un lien très fort entre la langue partagée par tous et les relations humaines !
          La façon de présenter les choses, en utilisant tel mot au lieu de tel autre, telle formulation, la négative ou double négative à la place d'une formulation positive, etc. ça change totalement la perception du message, donc les relations humaines !
          Le plus évident vient du politiquement correct et de ses dérivés, de la façon dont on parle de certains groupes de population en employant certains mots. Typiquement, aujourd'hui, les jeunes vont se demander entre eux « t'as des origines ? » or tout le monde a des origines, mais quand on « a des origines » aujourd'hui, ce sont des origines étrangères.
          Si on te parle d'immigré aujourd'hui, tu ne vas pas penser aux suédois, américains, allemands, suisses, britanniques, néerlandais, luxembourgeois, belges, danois, espagnols, italiens. Tu vas penser aux syriens, aux arabes, ou aux autres africains et habitants du moyen-orient, grosso modo dans cet ordre, avant de penser à d'autres personnes. Ce n'est pas de ta faute note bien, et cette première pensée n'est pas non plus raciste, elle est juste le sens donné à ce mot dans l'espace public, et c'est normal que tu connaisse ce sens en plus des autres sens du mot, plus larges, plus neutres.
          Et donc si le sens change, la perception change, les relations humaines changent !

          Et c'est de fait parfaitement valable pour les sexes…

          Et franchement, l'effort de lire un texte entièrement féminisé en gardant à l'esprit que les féminins sont neutres et incluent aussi des hommes, est assez dégourdissant, et bien plus aisé que de lire la fameuse écriture inclusive qui vrillent le nerf optique et provoque l'ingestion d'aspirine.

          • Yth.
        • [^] # Re: Genre...

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          C'est bien là toute l'erreur : tenter de tirer un lien entre un protocol de comunication partagé par tous et les relations humaines.

          La langue n'est pas un protocole neutre. D'ailleurs, même les protocoles informatiques ne sont pas neutres. Il y a une sorte de dogme très étrange qui circule comme quoi l'outil serait neutre, tout dépend de la manière dont on l'utilise… Ben non, un outil est le résultat de choix pour le fabriquer, d'un contexte de production, d'un contexte algorithmique : une façon de voir un problème pour le résoudre, de matériaux utilisés. Tout ceci a des causes et des conséquences sociales, écologiques, politiques, etc.

          La langue n'est pas un organisme indépendant de la volonté des personnes qui la pratique. Elle est aussi le résultat de nombreux facteurs sociaux : «le masculin l'emporte» est le résultat d'une politique linguistique catholique du XVIIe siècle. Proposer :
          "si le genre n'est pas défini ou multiple, on applique le masculin par défaut", tout le discours complotiste d'hommes blancs aisés d'un âge avancé dominateurs s'effondre.

          Non, ça revient au même, je ne vois pas ce qui s'effondre. Reformuler un dogme masculinisme différemment ne le rend pas plus acceptable. Appliquer le masculin par défaut est le problème. Les choix par défaut ne sont pas neutres mais ont un sens, souvent provenant de celui à qui il profite. On pourrait en revanche créer de nouveaux genres en français: neutre, multiple, etc.

          "La finalité d'une langue est de se comprendre" : bof. Comme disait plus ou moins A. Culioli: "la compréhension est une forme particulière de malentendu". Mon impression, c'est davantage qu'on se comprend très peu et que l'enjeu d'une communication est rarement de communiquer des informations factuelles/référentielles. Voir la langue comme un protocole de communication relève d'une idéologie bien limitante.

          Si les "patois" ont disparu, c'est qu'il y a eu des politiques pour : massacrer les mauvais révolutionnaires qui les pratiquaient, les interdire et les dévaloriser. Faut se renseigner un peu.

          Quant à l'inégalité salariale, il s'agit d'une des inégalités qui, parmi les féministes que je fréquente, d'opinions très diverses, a le moins d'importance.

          Bon, je m'arrête là

        • [^] # Re: Genre...

          Posté par . Évalué à 4.

          A partir de cette asssertion -à mon sens particulièrement irrationnelle- on en tire des concepts farfellus de dominants/dominés.

          C'est pourtant exactement l'argument qui a poussé le grammairien de l'époque à changer l'ancienne règle de proximité.

          "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: Genre...

          Posté par . Évalué à 0.

          Et si le patois à disparu c'est surtout par ce que c'est quand même bien plus pratique de pouvoir causer avec plus de gens que juste ces voisins.

          Ce n'est pas vraiment qu'il a disparu, c'est plutot qu'on utilise tous le meme.

      • [^] # Re: Genre...

        Posté par . Évalué à 3.

        Qui définit les règles de la langue française? En France, l'académie française (donc en majorité des hommes blancs aisés d'un âge avancé) ô combien représentative des locuteurs.

        D'ailleurs, c'est l'académie française qui a masculinisé le français dans les années 1600-1700.

      • [^] # Re: Genre...

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Qui définit les règles de la langue française? En France, l'académie française

        Même pas. L'académie française n'est pas la loi.

        En France (et probablement quasi-partout ailleurs) il n'y a aucune loi qui indique où obtenir le "vrai" français. Le bon français n'est que le résultat d'un consensus plus ou moins général.
        Idem pour la typographie. Et sûrement d'autres choses qui m'échappent.

        On pourrait contester les notes scolaires à propos de la grammaire et de l'orthographe. Puisqu'il n'y a aucune source officielle, alors il n'est pas possible de dire que cet élève respecte correctement les règles, et que cet autre ne les respecte pas.

        • [^] # Re: Genre...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Précisément, l'Académie Française constate et prend en compte les évolutions. Elle n'est pas là pour proposer des réformes ou des changements (et heureusement, le Français n'est pas la Novlangue). Il y a bien eu une réforme en 1990 (qui consistait en gros à rectifier quelques incohérences). On est 30 ans après et y'a encore des gens pour râler sur cette nouvelle orthographe…

          • [^] # Re: Genre...

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            l'Académie Française […] n'est pas là pour proposer des réformes ou des changements

            C'est pourtant bien elle qui est à l'origine de :
            - mel / courriel (le second est une trouvaille québecoise)
            - cédérom (sans commentaire)
            - épépineur (débugeur, alors qu'il existe « débogueur »)
            - écluse (firewall, alors qu'il existe « pare-feu »)

            • [^] # Re: Genre...

              Posté par . Évalué à 2.

              Autant "cédérom" était une connerie sans nom, autant "écluse" pour "pare-feu", c'est pas mal!
              M'enfin, tout ça ne sert à rien si l'usage est déjà bien établi.

    • [^] # Re: Genre...

      Posté par . Évalué à 0.

      Bonjour, la documentation n'est pas féminisée (Khaganat) .
      C'est que " l' histoire " d'un monde (Khanat) qui est féminisée.

      Si d'autre monde sont créé, ils pourront faire ce qu'ils veulent :)

    • [^] # Re: Genre...

      Posté par . Évalué à 3.

      Tout ça pour dire, que le féminin obligatoire ça m'agace

      Personne ne t'oblige à être féminin. Ce projet à choisit un positionnement sur le féminisme, c'est son choix, à nous de le respecter en tant que gens bien élevé.

      Mais ta remarque met en valeur un phénomène intéressant : dès qu'une minorité veut remettre en cause leur domination, on va trouver des commentateurs pour s'offusquer : la méthode n'est pas bonne, ça va trop loin, ça nous mets en danger, etc. Que ce soit les noirs, les cheminots ou les écolo, c'est toujours les même ressorts.

      Par contre lorsque la majorité oppresse ou fait n'importe quoi, les commentateurs sont nettement moins nombreux.

      • [^] # Re: Genre...

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Quelle confusion… Nulle domination n'est présente ici…
        Le texte est juste rédigé en ne respectant pas certaines règles de la langue Française ce qui gène particulièrement sa compréhension (et le rend intrigant aussi)
        C'est une logique irrationnelle de tirer un lien de causalité entre deux aspects totallement indépendants.

        • [^] # Re: Genre...

          Posté par . Évalué à 9. Dernière modification le 09/03/18 à 04:18.

          Le texte est juste rédigé en ne respectant pas certaines règles de la langue Française ce qui gène particulièrement sa compréhension (et le rend intrigant aussi)

          Je suis allé parcourir un peu le site, j'ai lu le billet de blog et d'autres trucs. Pas tout c'est certain.
          Je n'ai pas vu de transformation majeure de la langue. Et je n'ai pas jugé que ça nuisait à la compréhension.
          Peut-être que je n'ai pas lu les textes les plus "difficiles", mais dire que ça nuit à la compréhension, c'est pas un peu exagéré?
          Sur le premier "elle" ou "elles" qu'on trouve, on bute un peu, et ensuite c'est cohérent

          Si tu veux du confus, je vais t'inviter à discuter avec des non-natifs francophone qui mélangent allègrement "il" et "elle" en parlant de la même personne. Je te mets au défi de comprendre qui a dit et/ou fait quoi à qui au bout de quelques secondes seulement.

          Je ne dirai pas que je ferais la même chose (personnellement je pense que ça ne changera rien de concret, alors si c'est pour ne rien gagner à quoi bon faire l'effort?), mais ça ne gène pas la compréhension du texte.

      • [^] # Re: Genre...

        Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 09/03/18 à 07:48.

        dès qu'une minorité veut remettre en cause leur domination, on va trouver des commentateurs pour s'offusquer : la méthode n'est pas bonne, ça va trop loin, ça nous mets en danger, etc.

        Dès qu'une personne va dire quelque chose, on va trouver des "gens pour la cause" refusant d'écouter la moindre critique et imaginant tout le monde comme ennemi.

        Sérieusement, cette position victimaire est gonflante (surtout le "ha oui on remet en cause la domination c'est pour ça" quand la personne dit que la forme est merdique sans remettre en cause le fond), et montrer une fermeture à la critique à coup de "tu t'offusques donc j'ai raison" fait juste passer pour ridicule, si tu veux convaincre tu devrais éviter ce genre de phrase (oui, une critique, pile dans ta phrase, faut dire qu'elle englobe toute réaction sauf "je suis d'accord avec toi tu es la source de vérité" alors c'est facile de tomber dedans…)

        La fin ne justifie pas les moyens, quelque que soit la "noble cause", et le refus d'écouter la critique sous couvert que toute critique serait forcément un rejet de l'idée de fond fait plus penser à de l'intégrisme qu'à autre chose.
        Regarde l'histoire, et tu prendras peur sur ce dont ont été capables les gens disant qu'il ne faut pas écouter quand les autres disent "tu vas trop loin", ton argument.

      • [^] # Re: Genre...

        Posté par . Évalué à 1.

        Par contre lorsque la majorité oppresse ou fait n'importe quoi, les commentateurs sont nettement moins nombreux.

        Je verrais plutot une opposition entre reformateurs et conservateurs plutot qu'entre majorite qui defend ses interets contre la minorite. Et la reforme demande toujours plus d'energie meme si c'est dans l'interet du plus grand nombre.

        En effet, les idees feministes sont avantageuses pour les femmes, mais pourraient l'etre aussi pour une partie des hommes parceque les roles stereotypes ne conviennent pas a tout le monde. Donc le feminisme pourrait etre dans l'interret de la majorite.

        A mon avis, nos institutions, parmis lesquels les elections, sont conservatrices par principe. Ce qui fait que les conservateurs sont souvent beaucoup plus satisfait du systeme que les reformateurs.

        • [^] # Re: Genre...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Tu inverses les causes et effets : on est conservateur CAR on est satisfait de la situation actuelle, on est réformateur CAR on n'est pas satisfait.
          Il y a des exceptions comme toujours, des gens qui ne roulent pas pour leur pomme mais pour le bien commun. Ça reste une monorité.

    • [^] # Re: Genre...

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      A croire qu'il n'est composé que de féministes écolo altermondialistes. Un peu de diversité que diable!

      Vu qu'il y en a toujours un qui râle sur ce genre de sujet. Je pense que la diversité est bien là.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Genre...

      Posté par . Évalué à 2.

      Moi sinon, je n'ai juste pas compris pourquoi être passé de “Créez votre MMORPG !” à “Et si vous deveniez créateur de votre MMORPG ?”, au lieu de rester dans une formulation neutre du style “Et si vous créiez votre MMORPG ?” ?

      • [^] # Re: Genre...

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        "créiez" ça fait partie de ces conjugaisons qu'on n'entend pas souvent et qui du coup paraissent bizarres, et qui a fait que nous avons éliminé la formulation. Maintenant, pour la formule, je dois avouer que c'est typique des nuits blanches à chercher à faire de la communication quand ce n'est pas notre métier, à pinailler sur des détails qui n'ont probablement pas une grande importance, tout ça pour déboucher sur un choix qui nous a amusé. Et ensuite, forcément, il reste à assumer, plus ou moins bien. Donc, si tu n'as pas compris : pas de souci, il n'y a sans doute pas grand chose à comprendre ;)

    • [^] # Re: Genre...

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Tout ça pour dire, que le féminin obligatoire ça m'agace : ça m'oblige à affecter des effort à la forme

      Alors la désolé mais je ne comprend pas en quoi ça oblige à affecter un effort : perso j'ai pour habitude de critiquer l'illisibilité de certaines "techniques" (la vite fait je ne retrouve pas dans les commentaires, mais si tu es motivé ça se retrouve tellement des fois c'est juste complètement illisible genre "Ce·tte voyageur·euse", et encore ce n'est pas le pire) qui rendent juste le "féminisme" ridicule plutôt que d'aider (ça fait le contraire car ça fait plus rigoler sur jusqu'où peut aller l'extrémisme, qui est mauvais partout même pour les "bonnes causes"), mais en l’occurrence ici la solution choisie est particulièrement douce et je ne vois pas de quel effort sur la forme tu parles, puisque le texte est grammaticalement correct (ce texte existe "légalement" si 100% de féminin, donc tu devrais pouvoir le lire sans aucun effort supplémentaire).

      Perso, je trouve cette méthode particulièrement adaptée à montrer les travers de la langue française sans imposer des problèmes à d'autres (des lecteurs pour aveugle n'ont ici aucun problème, et la lecture est fluide pour les voyants), et moi qui me fout de la gueule de l'écriture dite "inclusive" qui exclut et du coup me fais traiter d'anti-féministe par ces personnes qui ne supportent pas la critique et ramène tout au genre quand ils (oups : elles) voient que oui ça exclut en pratique (ben oui, soit on est complètement avec eux soit on est forcément contre, pas de gris, un classique), ben… je serai bien tentée de jouer avec cette méthode qui semble avoir aucun inconvénient contrairement à d'autres méthodes. Son énorme avantage est qu'il y a une règle très simple (pour les "·" qui se baladent, personne n'accorde pareil, et personne n'est capable de donner les règles "officielles" de ce changement)

      J'ai besoin de plus d'argument sur en quoi ça t'oblige de faire un effort, c'est un effort pour toi de lire un texte quand on parle d'un groupe de deux femmes? En quoi est-ce différent en "effort" avec le texte critiqué?

      Bref, autant j'arrête assez vite quand je ne peux juste pas lire un texte illisible sous couvert de féminisme (la belle excuse), autant ici ça se lit bien et je ne vois pas en quoi ça gène.
      Autant il faut arrêter avec un texte illisible et excluant sous excuse bidon, autant il faut arrêter de ne rien faire, et maintenant je sais que je vais m'en prendre des deux côtés à avoir critiqué autant ceux qui adorent l'écriture dite inclusive et ceux qui veulent que rien ne change pour que le masculin l'emporte toujours quoi qu'il arrive.

    • [^] # Re: Genre...

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      Je suis tout à fait d'accord. J'ai même arrêté de lire la dépêche vers le premier tiers en partie à cause de ça.

      • [^] # Re: Genre...

        Posté par . Évalué à 0.

        Sans aller jusqu'à arrêter de lire, je suis descendu sur l'astérisque et juste en dessous c'était le sujet du premier commentaire. Donc ça a plutôt agit sur moi comme une très longue parenthèse.

    • [^] # Re: Genre...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Mais alors qu'elle désespoir de voir combien le monde du libre est plat et consensuel… A croire qu'il n'est composé que de féministes écolo altermondialistes. Un peu de diversité que diable!

      Un seul projet fait ça et tu réagis comme si c'était devenu la norme. C'est un peu bizarre.

    • [^] # Re: Genre...

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Et bah de mon côté je trouve ça top. Le MMORPG est la création d'un nouveau monde, virtuel certes mais avec ses lois, ses coutumes… Et je ne vois rien d'incroyable à ce que le monde de Khaganat ait choisi comme règle : "Le féminin l'emporte sur le masculin". A vrai dire, je trouve ça même plus agréable pour l'immersion. Ca chamboule nos codes, certes, mais un chevalier de la mort qui entend une voix dans son épée ce n'est pas non plus la norme dans notre monde physique. Pourtant, je n'ai encore croisé personne qui avait eu à redire là-dessus.

      Bref, si l'idée peut paraître déroutante au premier abord, elle apporte une vraie touche d'originalité et renforce l'immersion sans rendre pour autant la lecture désagréable. Et juste pour ça, aussi simple que ça puisse paraître, châpeau.

      La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

  • # Message personnel

    Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 08/03/18 à 15:27.

    C'est amusant : moi aussi j'ai une licence de philosophie, un CAP de cuisine, un goût certain pour la langue, deux maladies (moins) handicapantes, un pseudo qui commence par Z, etc. Si tu es née au désert on doit être jumeaux-jumelles !

    "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

    • [^] # Re: Message personnel

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Amusant en effet :)

      N'hésite pas (ainsi que toute personne qui aurait envie de discuter des aspects plus personnels) à passer sur IRC, ou à m'envoyer un mail (il se trouve facilement ici et là…) !

  • # Accords

    Posté par . Évalué à 10.

    Ah oui, dans les choses qui peuvent surprendre de prime abord, sur Khaganat, le féminin l’emporte dans les accords. Vous pouvez retrouver toute l’explication sur ce billet de blog.

    Merci. Énormément.

    L'écriture inclusive avec le point au milieu là, c'est une horreur absolue à lire. Je milite pour que les accords de genre se fassent selon la majorité dont on parle, ou lorsqu'on ne sait pas déterminer cette majorité, soit selon le sexe de l'auteur, soit selon son choix (à voir). Donc je vous soutiens totalement dans cette démarche, et je me bats contre le point milieu qui est une mauvaise solution à un problème qui n'en est qu'à moitié un (je crois beaucoup plus aux actes comme ce qui a été présenté aujourd'hui par le gouvernement).

    • [^] # Re: Accords

      Posté par . Évalué à 10.

      Je trouve aussi qu'un texte tout au féminin est bien plus facile à lire que l'écriture inclusive.

      J'aime beaucoup tes propositions. J'aimerais arriver à les mettre en pratique. Les automatismes vont beaucoup gêner dans la réalisation :)

  • # Il n'y a pas que le genre dans la vie

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Je trouve dommage que, jusqu'à présent, tous les commentaires portent sur le djandeur et sur la grammaire. LinuxFr n'est pas l'Académie Française, normalement, on connait le C mieux que le français. Donc, siouplè, merci de commenter aussi sur le fond, sur les MMORPG, sur le graphisme, sur le financement, et sur comment gérer sa Kimsufi.

    • [^] # Re: Il n'y a pas que le genre dans la vie

      Posté par . Évalué à 4.

      Oui, cela dit, fréquentant l'internet depuis quelque temps, c'est quand même un grand classique, que le fait de faire référence à un sujet un tant soit peu polémique dans un article, même seulement de façon indirecte dans une note de bas de page, augmente significativement le risque de générer une enfilade de commentaires sur le sujet polémique en question plutôt que sur l'article et, ensuite, au delà, des enfilades de commentaires déplorant les commentaires hors sujet.

      Qui sème le vent, récolte la tempête (proverbe breton(*))

      (*) Ou Normand … pff…, c'est comme le mont Saint Michel, je ne sais jamais.

      Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

      • [^] # Re: Il n'y a pas que le genre dans la vie

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Qui sème le vent, récolte la tempête (proverbe breton(*))

        Bah on s'y attendait un peu. Et ce n'est pas pour rien que la dépêche a mis aussi longtemps à sortir, parce je balise un peu sur la puissance que le vent peut atteindre… mais bon on n'allait pas vous laisser sans nouvelle indéfiniment, et il fallait bien assumer les décisions prises dans un autre contexte.

        En même temps, à rester trop dans sa zone de confort, on finit par s'ennuyer ! Et puis jusqu'ici ça va, ça reste relativement bon enfant (et ça peut continuer, hein, merci), et il est normal que ce choix interroge. Même, ça me rassure un peu, car jusque là chaque fois que je présentais ce choix, les réponses étaient en mode "ouais, c'est cool", à tel point que je commençais à douter de la dimension dans laquelle j'étais et si je n'étais pas un peu parano. Ça va, il y a encore des gens qui se sentent bousculés quand on interroge la préséance d'un genre, je ne suis donc pas dingue ;)

        Je ne sais pas s'il y aura des commentaires sur autre chose que le genre, mais nous avons déjà eu des réponses au sondage, des gens qui passent sur IRC nous dire bonjour ou signaler des bugs, bref y'a du retour et c'est chouette. Merci !

        • [^] # Re: Il n'y a pas que le genre dans la vie

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          parce je balise un peu sur la puissance que le vent peut atteindre…

          Bah… Ca reste du virtuel, et LinuxFr n'est pas une caisse de résonance grand public type Europe 1, et donc il y a de la marge pour qu'on arrive à des menaces physiques (petite pensée pour Nadia Daam), le plus gênant serait une attaque virtuelle sur ton forum mais ça reste du virtuel, à ne pas prendre personnellement, car c'est leur but et il ne faut pas leur laisser ce plaisir, elles* auraient gagné une bataille.

          si je n'étais pas un peu parano.

          Mmmm… Attention quand même à ne pas trop baisser la garde et être prête, car du plus violent peut arriver quand on s'y attend le moins. Il ne faut pas voir des "méchants" partout, mais pas non plus se dire que si on n'en voit pas pendant un moment c'est que ça n'existe pas.

          Bref, respect pour avoir choisi une méthode qui n'a pas les défauts d'autres méthodes mises en avant, d'avoir choisi une méthode non excluante, pour communiquer. Mais j'ai quand même noté dans l'article de blog que tu ne semblais pas être contre des méthodes plus excluantes, j'espère que les commentaires te convaincront que toutes les méthodes ne sont pas forcément bonnes ;-).

          * je m'essaye à la règle, et comme le sexisme n'est pas sexiste, il y a des femmes dans les sexistes contre les femmes.

    • [^] # Re: Il n'y a pas que le genre dans la vie

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      Alors la, bravo, vraiment bravo, perso je n'arrive pas à avoir autant de capacité à la mauvaise foi, je ne sais pas comment tu peux faire pour arriver à te critiquer toi-même sans t'en rendre compte. Car tu as ajouté ta pierre à ce que tu critiques, avec zéro commentaire sur le fond, sur les MMORPG, sur le graphisme, sur le financement, et sur comment gérer sa Kimsufi..

      Donc, siouplè, merci de commenter aussi sur le fond,

      Ce commentaire peut s'appliquer autant à toi qu'aux autres, qui comme moi n'ont peut-être juste rien à dire car ils ont apprécié de lire la dépêche, l'ont trouvée utile, on "plussé" et ont évité de sortir un commentaire inutile vide juste pour faire plaisir à la police des commentaires. Des dépêches sans commentaire "pertinent", ça arrive et ça ne veut pas dire qu'elle est nulle.

      A l'heure où j'écris, la dépèche est à +45, et c'est pas mal surtout que j'imagine que du monde a dû moinsser pour "punir" la politique d'écriture, donc elle est jugée intéressante.

      Bref, je t'en prie, montre l'exemple.
      (pareil pour ceux qui ont jugé le commentaire intéressant, assumez un peu car la vous vous cachez derrière votre écran et ne commentez as non plus sur le fond, sur les MMORPG, sur le graphisme, sur le financement, et sur comment gérer sa Kimsufi… Belle mauvaise foi aussi)

      • [^] # Re: Il n'y a pas que le genre dans la vie

        Posté par . Évalué à 1.

        Belle mauvaise foi aussi

        Pas vraiment. C'est juste un hors-sujet récurrent et un débat stérile dont les arguments ont tous été énoncés par le passé. Il y a bien quelques pertinences de temps en temps mais rien de bien nouveau. Tout ce que je peux vous suggérer c'est de regarder la vidéo de Linguisticae concernant l'écriture inclusive en espérant que ça puisse éviter de retrouver à chaque fois certains points de vue et réflexions qui manquent de références. Moi j'ai déjà donné, je passe.

        Sinon concernant le MMO, c'est pas du tout mon genre de jeu donc j'ai pas grand chose à en dire à part que les graphismes sont corrects et que c'est intéressant de suivre l'évolution du projet. Donc oui je plussoie sans commenter.

    • [^] # Re: Il n'y a pas que le genre dans la vie

      Posté par . Évalué à 2.

      Le choix politique/culturel est très fort et bouscule le statu-quo. La réaction est à la hauteur.

      Cette dépêche est un peu fichue à cause de ça. Je pense que l'on discutera plus du fond lors de prochaine dépêche, une fois que tout ça sera derrière nous.

      Sur le fond, le tout est en alpha, "ne rapportez pas de bugs". Ça limite forcément les commentaires aussi.

    • [^] # Re: Il n'y a pas que le genre dans la vie

      Posté par . Évalué à 7.

      LinuxFr n'est pas l'Académie Française, normalement, on connait le C mieux que le français. Donc, siouplè, merci de commenter aussi sur le fond, sur les MMORPG

      on dit MEUPORGUE

      splash!

  • # Super projet, réactions ridicules

    Posté par (page perso) . Évalué à -10.

    Des gens font un MMORPG totalement libre (un projet extrêmement difficile) et font l’effort de communiquer dessus (combien de projets libre communiquent sur leurs avancées?). Mais la quasi-totalité des commentaires sont sur le fait que l’article est écrit avec le féminin qui l’emporte. Vraiment les mecs libristes vous servez à rien.

    Quand est-ce qu’on interdit les commentaires qui ne parlent pas du fond de l’article et qui font que nous casser les gonades et faire perdre du temps à tout le monde? Vous pouvez pas vous plaindre des féministes sur Jeuxvideo.com?

    Nan je rigole la modération de LinuxFr s’en tape totalement si l’ambiance est pourrie sur le site, si les gens font des commentaires ultra-paternalistes et méprisants (certains des habitués du site sont des habitués de ce genre de commentaires). Elle enlève même pas les commentaires où on traite les végétarien·ne·s de «débiles mentaux». Enfin si, j’ai dû envoyer un courriel sur la ML et attendre plus d’une semaine…

    Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

    • [^] # Re: Super projet, réactions ridicules

      Posté par . Évalué à 4.

      C'est sur que ton commentaire est très construit et que tu parles du fond de l'article, la paille et la poutre …

      • [^] # Re: Super projet, réactions ridicules

        Posté par . Évalué à -6.

        Parce que votre commentaire, d'une seule ligne, est davantage construit et parle du fond de l'article, cher freejeff ? Faut-il se taire face à une avalanche de commentaires agressifs face à la moindre proposition d'alternative de communication ? Du coup, comment qualifier votre propre commentaire ?

        Le ras le bol d'ariasuni peut vous agacer, mais reste plus construit que votre assertion. Il y a des problématiques importantes concernant la modération sur les discussions relatives à ce genre de sujets (et pas qu'ici).

        • [^] # Re: Super projet, réactions ridicules

          Posté par . Évalué à 5.

          Où ai-je écrit que j'étais agacé, où j'ai écrit que je souhaitais faire un commentaire construit ?

          Je note juste qu'ariasuni se plaint de chose qu'{il|elle} pratique également.
          Va falloir vous de-stresser un peu, les gens ici ne sont pas des ennemis à pourfendre !
          Il y a plein de gens qui ne sont pas d'accord entre eux, et qui s'invectivent plus ou moins subtilement et argumentent plus ou moins objectivement.

          De plus qualifier mon commentaire d'agressif est clairement hors de propos.

          Quand à se taire personne ne lui demande, il faut par contre accepter la contradiction et accepter d'être en position de minorité, ce que signifie faire preuve de pédagogie et pas d'agressivité. Je n'ai pas trouvé son message particulièrement bien veillant, ni le votre non plus.

          Quant à la construction de mon assertion, elle est indiscutable, je ne vais pas en écrire 500 lignes pour vous faire plaisir, si l'évidence de ma remarque vous échappe, alors tant pis, c'est que vous n'avez pas compris pourquoi je faisais cette remarque. Je ne me place ici dans aucun camps, je constate juste que l'affecte domine et pourrit la discussion des deux cotés.
          Votre commentaire est un exemple de réaction affective, il n'y a rien de répréhensible à écrire ce qui ne partagent pas vos avis écrivent, il n'y a pas d'attaque personnelle. Par contre vos réactions sont agressives, la colère n'a rien d'illégitime mais malheureusement en France, celui qui s'énerve a perdu …

          Les gens ont le droit de ne pas vouloir de l'écriture inclusive, ce n'est pas illégal. Il est vrai que les règles d'accord ne sont pas gravées mais là on parle de complexifier grandement la lecture de texte et de ne pas être en mesure de l'oraliser …

          Il est normal que des gens trouve cela trop contraignant, ce n'est pas mon cas. Il est normal que des gens n'aiment pas les pratiques de la communauté de ce jeu met en oeuvre.

          En bref, redescendez, ça devient pénible à la longue. Faites des journaux sur vos combats bien argumentés et réellement informatif, mais systématiquement se plaindre des membres de ce site … Pourquoi y rester ?

    • [^] # Re: Super projet, réactions ridicules

      Posté par (page perso) . Évalué à 9. Dernière modification le 09/03/18 à 19:09.

      Non la modération ne s'en fout pas. En revanche on n'a pas de baguette magique pour arranger les choses. Au fil de l'histoire du site beaucoup de choses ont été codées, expérimentées, abandonnées… Le système pertinent/inutile permet l'auto-modération et ne fonctionne pas trop mal tant qu'on est un peu patient (c'est à dire que le problématique finit toujours par être moinssé et masqué à la majorité) et qu'on n'imagine pas de complot ni de cabale.
      Les commentaires insultant sont enlevés quand on les voie — on ne peut pas tout lire instantanément — et après application des règles de modération : appel au calme d'abord, débat entre modérateurs si on a un doute, suppression. Nous les signaler rend bien service. Enfin si rien ne se passe nous le rappeler est très utile, parce qu'on est pas des robots, on a une vie et des contraintes et des oublis… On ne cautionne jamais l'insulte ni l'agressivité, d'où qu'elles viennent et sous quelque forme que ce soit. On est parfois tolérant ou mou dans nos réactions selon l'humeur et la vitesse du moinssage. Alors je m'excuse pour moi et les autres modérateurs de n'avoir pas traité ton courriel tout de suite ; je me souviens d'avoir attendu qu'un autre le fasse parce que je voulais aller enfin dormir.

      Viens faire un tour de l'autre côté si tu veux, tu vas voir que ce n'est pas comme tu le crois.

      "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

      • [^] # Re: Super projet, réactions ridicules

        Posté par (page perso) . Évalué à -9.

        Ça fait des années que je fréquente ce site.

        Ça fait des années que certains des habitués du site laissent régulièrement des commentaires dégoulinants de mépris, de paternalisme et de mauvaise foi (je ne citerais pas de nom, mais on sait tous qui c’est…).

        Ça fait des années que tout sujet touchant de près ou de loin au féminisme se fait démolir: ouin ouin des trucs interdits aux hommes, ouin ouin des tournures lourdes et des points médians, ouin ouin utiliser WAF c’est pas sexiste je suis gentil, ouin ouin les discriminations envers les femmes ça existe pas c’est normal qu’y ait moins de femmes en informatique, etc.

        Ça fait des années que des discussions partent en sucettes et pourrissent les commentaires, les sujets et la fréquence des «débats» changeant avec les saisons: Java c’est de la merde, PulseAudio c’est de la merde, systemd c’est de la merde, GNOME c’est des nazis de l’interface, KDE c’est bugué/bloated/caca, etc.

        Alors certes ce n’est pas la majorité des commentaires, mais y pas besoin de beaucoup: ça occupe l’espace et noie les discussions intéressantes et poussées qui font parfois la fierté du lectorat régulier de LinuxFr, ça énerve et fatigue quand on s’adresse à toi comme si tu était une merde, ça dégoute quand on veut participer mais qu’on voit des horreurs et qu’on se dit que finalement non…

        Bref, je trouve souvent la modération un peu légère, pour ne pas dire laxiste; et j’ai tellement lu de commentaires remplis des horreurs suscités que je n’ai pas grand espoir que ça change.

        Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

        • [^] # Re: Super projet, réactions ridicules

          Posté par . Évalué à 1.

          ouin ouin utiliser WAF c’est pas sexiste je suis gentil,

          Vu que c'est encore une attaque personnelle, faut il que je demande à ce que ton commentaire soit modéré ?

          Je ne suis clairement pas quelqu'un de gentil, mais je ne suis pas sexiste. Et, tu ne sais pas mieux que moi ce que je pense. Je constate à regret que deux ans après ta tentative de lynchage à mon encontre tu en es toujours au même point.

          tu vas encore me qualifier de paternaliste, mais je suis triste pour toi. J'espère sincèrement que tu arriveras à dépasser cet état de colère qui désert la cause noble que tu défends.

          Quant à la modération, je ne trouve pas qu'ils soient laxiste. Il faut faire la part des choses entre ce qui est grossier, insultant, diffamant, ce qui peut être répréhensible devant la loi, d'une ligne éditoriale qui est hors de propos sur ce site dans les commentaires.

          Ce n'était peut être pas très malin de ma part de te répondre, mais on est vendredi, alors j'ai le droit !

          • [^] # Re: Super projet, réactions ridicules

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Mais arrêtez, tous autant que vous êtes, de vous sentir insultés chaque fois que l'un de vous tapote au clavier. En plus vous trouvez toujours le moyen d'écrire que c'est l'autre le fourbe, celui qui a commencé. Prenez du recul, merci.

            "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

            • [^] # Re: Super projet, réactions ridicules

              Posté par . Évalué à 2.

              Mais arrêtez, tous autant que vous êtes, de vous sentir insultés chaque fois que l'un de vous tapote au clavier.

              Si tu reprends le lien que j'ai mis dans mon poste tu trouveras un journal de 2015 ou je suis clairement mis en cause dans un journal pour l'utilisation maladroite du terme WAF dans un autre journal. Ce journal a déclenché 586 commentaires.

              J'ai réagi à ça

              ouin ouin utiliser WAF c’est pas sexiste je suis gentil,

              "ouin ouin" : n'étant pas suisse, je pense qu'il faut plutôt aller chercher la définition du coté de la communauté des jeux vidéos (que je ne fréquente pas). C'est donc tout sauf un terme neutre et bien veillant. C'est écrit pour rabaisser la personne, c'est clair et sans ambiguïté. L'auteur.e considère que ma réaction d'il y a deux ans et demi n'était pas justifiée, c'est son droit, le réfuter est le mien.

              Merci de ne pas me faire dire, ce que je n'ai pas dit. Je ne pense pas qu'ariasuni soit fourbe.

              ZeroHeure, tu ne sembles pas avoir participé au débat d'il y a deux ans et demi, je comprends donc que tu trouves tout cela hors de propos. Il serait bien que tu étudies les arguments des gens avant de juger.

              Prenez du recul, merci.

              Il n'y a rien de grave en soit, mais je trouve que l'impératif ici est maladroit, je pense avoir un certain recul sur la situation, probablement un peu plus que toi qui n'a pas eu à analyser la situation de 2015. Note que je n'attends pas de toi que tu connaisses tous les conflits qu'il y a eu sur LinuxFR mais la position d'autorité que confère l'impératif doit être maniée avec prudence, permets moi juste de te le signaler. En espérant ne pas être paternaliste ;-) (Je mets bien le smiller pour indiquer que je ne trouve pas que quoi que ce soit dans cette histoire soit grave).

              Je te remercies de passer du temps sur la modération de ce site. C'est une tâche où l'on ne voit passer que la colère sous ces différentes formes. C'est indispensable de le faire, mais je ne pense pas que cela soit très fun à la longue.

        • [^] # Re: Super projet, réactions ridicules

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Je suis désolé, mais je n'ai jamais vu de débat calme et ouvert entre les humains. Il s'y glisse des propos constructifs mais surtout beaucoup de bêtises. Comme d'autres je préfères agir que parler.

          "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

    • [^] # Re: Super projet, réactions ridicules

      Posté par . Évalué à 4.

      Relis les commentaires de la plupart des journaux postés ici et tu constateras que ce n'est pas ciblé contre les féministes. Il y a presque toujours des commentaires sur la forme, l'orthographe et la grammaire au début.

      Et puis soyons cohérents: tu ne peux pas écrire du contenu en t'affichant militante et en changeant les règles, et même te fendre d'un billet de blog sur les changements que tu fais et ensuite t'offusquer parce les gens en parlent.

      Cela dit, d'habitude, ça passe et ensuite on commence à lire des commentaires sur le fond. Un peu de patience, ça devrait venir.

    • [^] # Re: Super projet, réactions ridicules

      Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 09/03/18 à 22:46.

      Si on ne souhaitait pas voir des commentaires au sujet du genre, alors il fallait pas évoquer le sujet dans l'article.

      Pour ma part, j'ai rebondi là-dessus car c'est suffisamment rare de voir une initiative où on décide d'applier l'accord du genre en fonction de la majorité (plutôt que le point milieu) pour être relevé, et je souhaite encourager ça.

      Maintenant, pour ce qui est du projet en tant que tel, je trouve les graphismes vraiment réussis et j'espère qu'il ne faut pas une config de malade pour pouvoir y jouer, contrairement à 0ad qui est très loin d'être optimisé et qui est donc injouable sur des config limitées alors que le jeu n'exploite pas non plus des graphismes de dingue ou des éléments nécessitant beaucoup de puissance processeur.

      N'ayant pas encore pu tester ce jeu, mes commentaires s'arrêtent là pour le moment. Mais c'est une excellente chose de voir des jeux libres se développer petit à petit !

    • [^] # Re: Super projet, réactions ridicules

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Vraiment les mecs libristes vous servez à rien.

      On peut aussi parler du ridicule des généralisations abusives…

      • [^] # Re: Super projet, réactions ridicules

        Posté par . Évalué à 0. Dernière modification le 05/04/18 à 16:22.

        C'est clair, je suis même pas libriste !

        "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

  • # Je viens de tester

    Posté par . Évalué à 10.

    J'avais essayé Ryzom un peu à une époque, alors j'ai voulu voir ce que ça donnait.

    Le préambule (à lire sur le site): faut quand même s'accrocher pas mal. Ça commence direct avec des noms de races, lieux et autres incompréhensibles. Peut-être que le préambule pourrait inclure une description sommaire du monde et des races?

    "Depuis son palais de Va’itu’a, le Khan des Éons surveille avec anxiété l’avancée des Brumes et l’afflux d’Oublieux."

    Voilà, je ne sais pas ce qu'est Va'itu'a: une capitale locale? la capitale d'un seul Empire?
    Le Khan des Éons: aucune idée de ce que peut bien être un Éon
    les Brumes: kézako?
    les Oublieux: pareil
    Je ne veux pas être mauvaise langue, mais ça ressemble plus à une doc de langage informatique qu'à un préambule de monde onirique: il faut déjà savoir sinon il faut se taper 3 ou 4 liens un à la fois et revenir sans cesse pour comprendre la phrase. C'est un peu violent.
    Mais ça n'est peut-être que mon opinion…

    Requis matériel: Ryzom n'est pas vraiment un jeu tout neuf. L'inconvénient c'est que les graphismes sont d'époque. L'avantage, c'est que ça tourne sur mon petit notebook de 6ans:
    AMD QuadCore 1.4GHz
    Radeon 8250 (carte intégrée)
    RAM 4Go, dont un peu mangée par la carte graphique
    Je pense que c'est vraiment très très raisonnable!

    Je n'ai pas tenté le plein écran, mais ça tourne et c'est assez fluide.
    Les graphismes: et bien ça doit faire aussi 4 ou 5ans que je n'avais pas touché un jeu vidéo de toute façon, alors ils me semblent très bien. Les experts auront peut-être d'autres standards.
    J'aime aussi la musique.

    Où ça en est: au même niveau que Ryzom pour tout ce qui est contrôle et environnement. Ce qui manque, ce sont les missions complètes, le bestiaire, les objets qu'on récupère en dépeçage n'ont pas de nom, etc.
    Mais ça n'est pas vide et blindé de bugs: il y a effectivement un village, des PNJ dedans, avec lesquels on peut interagir. Je comprends la prudence quant à la description de l'état des lieux (ex: pas la peine de chercher la farine pour apprendre à faire le pain, le meunier vous demande juste de recommencer).
    Mais ça juste marche! (pour ce que j'en ai essayé)
    Il ne manque vraiment que du "contenu", le contenant est bien là.

    Du coup, je pense que ça peut être très prenant. Personnellement, ce qui m'avait rebuté avec Ryzom, c'est qu'il fallait "atteindre le niveau 100 pour que ça devienne vraiment intéressant", et quand on a un boulot à 40--50h par semaine et une famille, atteindre le niveau 100 juste pour que ça "devienne" intéressant, c'est juste pas intéressant. J'espère que Khaganat permettra aux joueurs plus occasionnels de s'amuser aussi (et par là je veux dire pas que sur dans un monde bac-à-sable).

    Je comprends aussi le concept de plateforme pour créer des MMORPG, mais franchement, vu l'ampleur d'une telle tâche, j'ai du mal à imaginer plus d'un monde qui arrive à un certain niveau de maturité. Faut quand même trouver des gens pour se taper le boulot.

    Par contre, du coup, un truc m'a chiffonné un peu:
    À la création des personnages, on retombe dans le méga-cliché des MMORPG:
    Les hommes ressemblent par défaut à Arnold Schwartzeneger dans Conan le Barbare
    Les femmes semblent sortir tout droit d'une agence de mannequin
    Le jeu est censé être porté par des féministes: vous imaginez les petits bras de ces dames manier la grosse épée de Conan le Barbare?
    J'aurais souhaité voir des hommes plus minces (s'ils ne jouent pas avec leur lame de 20kg toute la journée et n'ont pas de centre de fitness à proximité, je doute qu'ils puissent ressembler à ça, si vous ne me croyez pas, regardez un peu mieux vos collègues masculins au travail)
    Et de même: ce serait bien l'option d'une femme guerrière qui ressemble plus à une personne capable d'assommer des gens que prête à rentrer dans une robe de couturier

    Mais je dirais que ça n'est pas choquant. Je suppose même que c'est encore l'héritage de Ryzom?

    Je ne suis pas sûr de ce que Ryzom a laissé derrière, mais était-ce vraiment ne pas se créer plus de travail que de reprendre ne serait-ce que leurs races, bestiaire, etc. et les intégrer dans une nouvelle histoire?
    Parce que, encore une fois, la tâche me semble gigantesque. Ça aurait été plus simple d'en reprendre le plus possible et jongler avec. Encore une fois, ça n'est que mon opinion.

    Le Libre a vu un certain nombre de jeux atteindre des niveaux de qualité très très élevé. Je pense par exemple à Battle for Wesnoth, 0 A.D., et Xonotic.
    Il n'y a pas encore de "champion" du Libre dans la catégorie MMORPG, et Khaganat pourrait bien le devenir.

    Alors longue vie à Khaganat et bonne chance aux contributrices et contributeurs!

    • [^] # Re: Je viens de tester

      Posté par . Évalué à 6.

      Pour la partie technique, 99% est l' héritage de Ryzom , notre problème est que la pipeline demande 3dmax et Windows. Et on utilise Blender et Linux comme environnement de travail .
      Un de nos Dev à commencer un plugin Python pour Blender(pyNel) mais il est dans l'incapacité de le finir pour le moment. On peux faire des objets static et des textures, rien de plus pour l 'instant.
      Notre principale travail est la documentation , tout ce qui est en jeux sert à tester avant de documenter.
      Le jeux sera orienté spécialement RP et fabrication . Il n y aura pas XP ni de level .
      La documentation de Khaganat sert à faire le monde Khanat mais pourra servir à n'importe qui de créer son propre monde . Ça commence de la gestion d' un server web, wiki, lore …. À la creation d'un Mmo.
      Merci à vous d'avoir tester le jeu :)))

    • [^] # Re: Je viens de tester

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Le préambule (à lire sur le site): faut quand même s'accrocher pas mal. Ça commence direct avec des noms de races, lieux et autres incompréhensibles. Peut-être que le préambule pourrait inclure une description sommaire du monde et des races?

      Et encore y'a du mieux par rapport à un temps… Mais tu as entièrement raison, le coût d'accès à l'univers est actuellement trop élevé, trop d'exotisme dès l'arrivée. Nous en sommes conscientes et nous avons commencé à travailler sur une réécriture ("le guide du khanat"), mais ça n'avance pas aussi vite que prévu : le travail de rédaction prend un temps fou. Je pense qu'il y a actuellement 3 ou 4 personnes qui ont une assez bonne vision de l'ensemble de l'univers ou qui savent comment chercher les infos et peuvent donc faire le gros de la rédaction, mais la seule qui trouve régulièrement le temps de faire de la rédaction encyclopédique en grande quantité… c'est moi. Sauf que je gère aussi l'adminsys et l'animation de communauté, avec de moins en moins de temps pour le faire, à mon grand regret. Donc ça stagne et ça n'aide pas de nouvelles contributions sur le monde à venir.

      Par contre, du coup, un truc m'a chiffonné un peu:
      À la création des personnages, on retombe dans le méga-cliché des MMORPG:
      Les hommes ressemblent par défaut à Arnold Schwartzeneger dans Conan le Barbare
      Les femmes semblent sortir tout droit d'une agence de mannequin

      Oui à ce stade, nous sommes dans l'héritage de Ryzom, bloqués par nos outils. Il ne nous est pas possible pour le moment d'importer en jeu de nouvelles créatures animées (dont les personnages), donc nous utilisons les races de Ryzom. À terme, nous souhaitons refaire ça et permettre aussi de faire des personnages plus variés : jouer des bimbos et des monsieur muscles, pourquoi pas mais permettre aussi de jouer des planches à repasser, des obèses, des petits, des grands, des beaux, des moches… Bref varier le moule !

      Idem sur les habits, vu que les mesh sont animés, nous sommes limités à refaire les textures des mesh existants pour un peu de variété. Pour l'habit de base, c'était difficile de faire un habit unisexe pas sexy, donc on a décidé de traiter tout le monde sur un pied d'égalité et toutes, mâles ou femelles, montrent leur nombril… en attendant de pouvoir faire les toges que nous avons imaginés pour les oublieux, et par la suite une vraie variété d'habits, permettant à chacun de choisir son style, et sortant du cliché "une armure protège mieux quand elle ne couvre que les tétons".

      Actuellement, ce qui est visible au niveau graphique sur le serveur est à 90% tiré de Ryzom.

      Nous avons prévu de garder des choses de Ryzom, bien évidement : tout l'aspect végétal par exemple est bien travaillé et intéressant, même s'il y aura du boulot pour refaire des textures en plus haute définition (ceci dit ce travail-là n'est ni une priorité ni une difficulté…). Les animations des personnages et des créatures sont très bien ; il faudra voir comment reprendre les squelettes mais là-dessus aussi nous n'allons pas réinventer la roue et rester sur l'existant. Il y a beaucoup d'objets utilisables tel quel. Surtout, nous avons prévu de rester dans ce style graphique, ce qui nous permet d'avoir une cohérence et de savoir vers quoi aller, alors même que nous n'avons pas de designer graphique ; d'ailleurs nos ajouts et modifications ne déparent pas, alors que ça n'a pas été fait pas des pro. Le travail graphique de Ryzom est d'une très bonne qualité, fait par des artistes de grand talent et c'est un vrai avantage de pouvoir s'appuyer sur ça pour démarrer.

      Par rapport à des jeux plus modernes et les attentes de serial gamer, on peut évidement mieux faire, mais le moteur supportera très bien l'ajout de quelques fonctionnalités qui feront faire un bon en avant au rendu ; et ces fonctionnalités ne sont pas des plus complexes à mettre en oeuvre. Là encore ce n'est pas notre priorité du moment, visuellement c'est suffisamment sympathique pour tester et notre vraie priorité est de bosser sur les outils qui permettront d'ajouter le contenu : faire les cartes, ajouter des objets animés, des intérieurs, lier les animations aux créatures, etc.

      Et oui, la tâche est gigantesque. Même en ayant tout une part de travail déjà fait (le moteur, pleins de graphismes), même le jour où les outils seront au point, l'ajout de contenu demande énormément de travail, y compris pour des choses qui semblent assez basiques.

      Je prends l'exemple de U'ili, le personnage qui "accueille", là où on apparaît. Il ne fait pas grand chose : causer un peu, nous envoyer faire une quête ou deux. Cela nous a pris quelques semaines pour le mettre là, trouver ce qu'il portait, où il se plaçait, s'il bougeait ou non, quel texte il devait dire, corriger les fautes du texte, reprendre encore le texte parce que je ne sais plus quoi, se demander si la quête se déclenchait de telle ou telle façon, etc. Pour quelques secondes de jeu, il y a derrière des heures de travail. Tout est à l'avenant et même si certaines tâches iront plus vite avec de bons outils, il restera toujours un travail de leveldesign important, qui ne pourra pas être complètement procédural (nous espérons aussi nous appuyer sur les logiques procédurales pour assister une partie de la création).

      Notre but est donc de faire en sorte que les outils soient aussi accessibles que possible afin que n'importe qui puisse facilement proposer du contenu, même un joueur occasionnel. Quand je vois ce que les joueurs peuvent proposer comme mod et customization dans les jeux propriétaires, je me dis que nous pouvons arriver au moins à aussi bien dans les jeux libres… Il y aura toujours assez de boulot à discuter des propositions et voir ce qui s'intègre ou non sur le serveur.

      Nous avons prévu de faire une autre dépêche vraiment centrée sur les outils (ça sera super technique) mais d'ores et déjà, si le python, le C++ et la 3D (pas forcément tout en même temps) sont votre dada, venez nous voir, il y a du boulot !

      Merci pour ce retour complet et détaillé, c'est plaisant de voir la perception externe qui peut être faite de notre travail et cela aide à aller dans la bonne voie :)

  • # c'est pas beau :/

    Posté par . Évalué à 2.

    Je dois faire une allergie à ce genre d'image. individuellement on voit bien la créativité et le détail de texture, mais je trouve les images plates et moche. J'imagine que c'est l'absence de gestion de la lumière qui me donne cette impression. Et le 2ième, c'est le coté anguleux, c'est si difficile de faire des tentes "rondes" et pas des hexagones ? Il n'y a pas moyen de faire gérer des primitives bas niveau pour avoir des ronds, sans avoir des milliers de triangles ?

    "La première sécurité est la liberté"

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.