L'Assemblée nationale française sous Ubuntu

Posté par . Modéré par Nÿco.
0
9
mar.
2007
Ubuntu
On le savait depuis quelques temps déjà, les 577 postes mis à disposition des députés à l'Assemblée Nationale française doivent passer aux logiciels libres, Linux inclus, à partir du début de la prochaine législature.

Un appel d'offre avait été émis par l'Assemblée Nationale pour qu'un prestataire mette en place cette migration, et ce marché vient d'être remporté en tandem par Linagora et Unilog. Leur proposition tourne autour de la distribution communautaire Ubuntu, un choix qui se détache des traditionnelles Suse ou Red Hat.
La suite bureautique est celle d'OpenOffice.org et le navigateur Internet sera Firefox.

La distribution Mandriva Linux était proposée dans plusieurs autres dossiers en lice mais n'a pas été retenue.

NdM : Merci à Frédéric Couchet d'avoir proposé une dépêche similaire. À noter aussi un article ZdNet.



  • # Calculs

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Dans l'article de la Tribune :

    >>> 1.154 postes informatiques notamment mis à la disposition des députés intégreront le système d'exploitation Ubuntu, basé sur le noyau Linux.

    >>> Selon nos informations, le budget pour équiper le parc informatique en solutions libres serait de l'ordre de 80.000 euros.

    Calcul : 80.000/1.154 = 69,3 Euros
    Maintenant quel est le coût de Windows Vista + Office 2007 ? Trois fois plus ? Cinq fois plus ?

    A toutes les grandes entreprises (et en particulier à la mienne) je dis : Si l'Etat le fait pourquoi pas vous ?
    Si l'Etat a confiance pourquoi pas vous ?
    Si l'Etat économise des grosses sommes pourquoi pas vous ?
    • [^] # Re: Calculs

      Posté par . Évalué à 0.

      Marrant, 1 154 = 2 × 577…
      • [^] # Re: Calculs

        Posté par . Évalué à 4.

        Oui, le député reçoit une machine pour lui et pour son assistant.

        Bon, maintenant, je sais pas si c'est aussi marrant. Ca a sûrement perdu de son charme. Désolé.
        • [^] # Re: Calculs

          Posté par . Évalué à 2.

          C'est bien ce que j'avais compris. C'est juste que je me suis mal exprimé (je mets toujours trop de choses dans les points de suspension). Pour enlever toute équivoque, j'aurais dû écrire quelque chose comme ça : « Oh, bizarre, 1 154 ≠ 577 (la Tribune et LinuxFr ne sont pas d'accord ?). Oh, étonnant, 1 154 = 577×2. Chaque député a donc deux postes. Pensez à son assistant… »
          • [^] # Re: Calculs

            Posté par . Évalué à 1.

            Je n'ai toujours pas compris où tu veux en venir... (y a rien dans mes points de suspension)
            • [^] # Re: Calculs

              Posté par . Évalué à -4.

              (y a rien dans mes points de suspension)

              oh si. Un truc entre "crétin" et "abruti ".

              "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: Calculs

              Posté par . Évalué à 0.

              En disant
              C'est juste que je me suis mal exprimé (je mets toujours trop de choses dans les points de suspension).

              je pensais qu'il était clair que je parlais de mes points de suspension.
              Surtout que tu n'en as pas utilisé…
    • [^] # Re: Calculs

      Posté par . Évalué à 4.

      Parce que l'entreprise à ce que l'on appelle des logiciels métier, et que les porter nécessite beaucoup de travail (quand ça ne repose pas sur un éditeur tiers).

      L'existant (pour ne pas dire l'usage) dans le cas de ce dossier est proche de zéro et ça change TOUT.
      • [^] # Re: Calculs

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Heureusement l'avancement de java (et sa libération) ainsi que la monté en puissance des webapps, facilite tout ça. :)
        • [^] # Re: Calculs

          Posté par . Évalué à 4.

          La remise à plat d'années d'investissements dans un système (informatique ou pas) ne se résume pas à une problématique de langage ... ni de concepts.

          Tu veux vraiment parier sur le fait que la technologie de 2020 reposera sur ce que l'on connait (ou même devine) aujourd'hui ?

          Non, dans 15 ans, on se posera peut-être même cette question : comment se defaire de ces webapps pourries qui nous empèchent d'avancer alors que plus personne ne comprend java à part quelques dinosaures qui de toute façon sont incapable d'utiliser les nouvelles IHM et restent accrochés à leur clavier.

          (Ca fait comment de prendre un coup de vieux avant l'heure ? :p)
          • [^] # Re: Calculs

            Posté par . Évalué à 9.

            > plus personne ne comprend java à part quelques dinosaures qui de toute façon sont incapable d'utiliser les nouvelles IHM et restent accrochés à leur clavier.

            Si on suit ton raisonnement alors Unix/Linux est une anomalie. Et le C qui a presque 40 ans !? Et les SGBDR qui sont toujours bien installés, le clavier qui est toujours en forme, etc ?

            C'est vrai que le marketing MS veut nous faire croire qu'il y a une révolution de l'utilisation des ordinateurs à toute leur sortie d'OS. M'enfin, le dernier cri de la technologie de MS est principalement une ressussé de Java.
            Il y a des technologies sans avenir et d'autres avec un avenir. Seul l'avenir nous le dira.
            • [^] # Re: Calculs

              Posté par . Évalué à 2.

              Si on suit ton raisonnement alors Unix/Linux est une anomalie. Et le C qui a presque 40 ans !? Et les SGBDR qui sont toujours bien installés, le clavier qui est toujours en forme, etc ?

              Quelqu'un ici pour nous dire qu'il fait encore du Cobol ?
              • [^] # Re: Calculs

                Posté par . Évalué à 3.

                J'en ai fait l'année dernière en 2ème année d'IUT et on était surveillés pendant les TP par des anciens élèves qui en faisaient en entreprise (de la maintenance si je me souviens bien), et avec eux fallait pas trop dire que le COBOL c'est fini (ce dont notre prof de COBOL était convaincue et s'était pas gênée pour nous le dire).
              • [^] # Re: Calculs

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Quelqu'un ici pour nous dire qu'il fait encore du Cobol ?

                J'ai plusieurs de mes collègues qui font du COBOL tous les jours!
                En quoi est-ce si surprenant?
            • [^] # Re: Calculs

              Posté par . Évalué à 6.

              Voyons ... les Unices sur lesquelles je travaillait en 90 n'existent plus, et j'ai vécu des migrations intéressantes (comprendre : pénibles) puisqu'on venait de systèmes non POSIX ... avant de me concentrer sur le passage de l'assembleur au C. Au C K&R parce que le C ANSI on attendait de voir si ca prenait vraiment ;)

              Tu oublies aussi le passage du séquentiel indéxé aux bases hiérarchiques (quoique XPATH soit le grand retour), puis aux relationnelles ... et ce n'est pas fini. Même si aujourd'hui il reste un nombre incroyable de systèmes Pick, croire que les SGBD (sans le R) ont toujours eu la forme qu'on leur connait est très réducteur.

              Tu as peut être cru citer des exemples irréfutables (ils le sont sans doute à ton echelle), mais tu m'excuseras si vu de mon coté (du clavier, oui) ils prêtent surtout à sourire ...
              • [^] # Re: Calculs

                Posté par . Évalué à 4.

                > Voyons ... les Unices sur lesquelles je travaillait en 90 n'existent plus

                Mon spectrum 64 et mon Atari 512st non plus.

                Où tu veux en venir ? Que l'informatique évolue ? Que dans 1000 ans ça sera différent ?
                C'est ça que tu voulais dire ?
                Ben on est d'accord.

                > Tu as peut être cru citer des exemples irréfutables (ils le sont sans doute à ton echelle)

                Le poste précédent auquel je répond :
                - "dans 15 ans"

                Ce n'est pas dans 1000 ans.

                En 15 ans, on a vu quoi de nouveau (et réellement nouveau) :
                - le web
                - Java
                Et encore... Il y a 15 ans il y avait tcp/ip, les mails, le web, ftp, etc... Certes c'était peu répandu, mais ça existait. Par contre html a "explosé". CSS/XML (quoique XML c'est basé sur SGML qui est très vieux) etc...

                Presque toutes les technos qui étaient d'actualité il y a 15 ans le sont encore aujourd'hui.
                Un mec qui développait il y a 15 avec les technos de l'époque ne serait pas perdu aujourd'hui. J'ai débuté sous Unix en 95 (12 ans) et les fondamentaux n'ont pas changé. Il y avait le multi-thread, le C++, etc...

                > mais tu m'excuseras si vu de mon coté

                Vu de ton côté...
                Imaginons que t'as 30 ans de carrière (je n'ose pas te vieillir).
                Si j'en crois ton post, en language de programmation t'es passé d'assembleur à C. Désolé mais passer de C K&R à C ansi, ne constitue pas une "révolution". Ça demande 1 semaines de formation maximum.
                Bref, un changement de language tous les 15 ans.

                Côté base de donnée, t'as vu 3 trucs différents. Un changement tous les 10 ans.

                Pas trop dur ?

                Prenons un peu de recul. T'as connu les débuts de l'informatique. Au début, ça bouillonne. Mais pour le C, même le C++, SQL, la programmation évènementiel, etc, ces technos existaient il y a 15 ans et sont toujours là. Regardes un système GNU/Linux, à 90 % ça utilise ces technos. Elle est où la révolution si d'après toi il y en a une ? Il est où le changement radical ?
                Evolution il y a. C'est claire.
                Un mec qu'il s'y connait en Linux aujourd'hui retrouve ces petits très vite avec une distribution des années 95/97 et est prêt à développer.

                Ta critique est facile.
                Oui les choses ne sont pas toutes noires ou toutes blanches. Tu t'emmène avec cette vérité pour me moucher. Bien, tu m'as mouché.
                Puisque tu sembles être un "dinosaure", je m'attendais à plus que seulement une vérité populaire.
                • [^] # Re: Calculs

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                • [^] # Re: Calculs

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Tu es bien bon de m'accorder "seulement" 30 ans de carrière (petit sournois cruel). On va juste se limiter à une bonne quinzaine, mais à un peu plus de 3 langages par contre :)

                  Mais revenons à nos migrations : former un développeur sur un nouvel outil prend en effet quelques jours. Et heureusement sinon il n'y aurait plus de SSII avec le modèle "Tu connais ? Non ? alors il va falloir apprendre vite parce qu'on t'a vendu comme spécialiste et tu commences demain" ;-)

                  Et en effet rien de nouveau n'est apparu depuis très longtemps (disons Smalltalk parce que j'aime bien les concepts associés, mais c'est complètement subjectif et assumé).

                  Je vais donc juste revenir à la première phrase sur mon premier post : "La remise à plat d'années d'investissements dans un système (informatique ou pas) ne se résume pas à une problématique de langage ... ni de concepts."

                  En pratique réécrire et adapter tout ce qui a été produit ca peut mettre des années, et c'est un choix qui engage à nouveau pour longtemps. Et tant pis si on s'est planté, parce qu'il faut de toute façon amortir avant de solliciter un nouveau budget.

                  Ca reste le sens premier de mon intervention, et un critère majeur lorsque se pose la question de l'adoption du logiciel libre sur les postes de travail actuels : c'est beaucoup plus simple quand les usages sont limités.
                  • [^] # Re: Calculs

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                    Et heureusement sinon il n'y aurait plus de SSII avec le modèle "Tu connais ? Non ? alors il va falloir apprendre vite parce qu'on t'a vendu comme spécialiste et tu commences demain" ;-)

                    Non ne riez pas, ça existe vraiment! J'en ai fait les frais et certain de mes collègues aussi. Enfin c'était pas "demain" c'était "Lundi", ça laisse le week-end devant soit.
                  • [^] # Re: Calculs

                    Posté par . Évalué à 2.

                    > On va juste se limiter à une bonne quinzaine

                    12 pour moi...

                    > mais à un peu plus de 3 langages par contre :)

                    Beaucoup plus de 3 pour moi. C, C++, php, python, html/css, sql (mysql postgresql), java (assez peu), visual basic et plein de "petits machins".
                    Mais il y "pire". Je suis en train de ma bouffer l'API de Windows et je ne me suis jamais autant arraché les cheveux.

                    > SSII avec le modèle "Tu connais ? Non ? alors il va falloir apprendre vite parce qu'on t'a vendu comme spécialiste et tu commences demain" ;-)

                    Une horreur et j'en ai chié et chié avec ce "modèle".
                    Mais ça n'a pas grand chose à voir avec ce que je dis.
                    Prend le bâtiment, c'est relativement stable. Mais il y a des tonnes de technologie (probablement autant qu'en informatique), il y a des nouvelles technologie aussi. Demande à un spécialiste en carrelage de faire de la peinture, puis des cloisons, puis du gros oeuvre, etc...
                    Ben il va en chier comme un informaticien dans un SSII.
                    Tu parles d'un autre problème. Le fait qu'on demande une énorme polyvalence aux informaticiens (et notamment les développeurs). Un problème qui existe effectivement et qui pourri la vie des informatiens.

                    > Mais revenons à nos migrations

                    On ne parle pas de la même chose.
                    • [^] # Re: Calculs

                      Posté par . Évalué à 4.

                      > On ne parle pas de la même chose.

                      C'est pourtant de ça dont je parlais quand tu es intervenu en ramenant le second degré au premier et la méthode à l'outil ... comme souvent.

                      Sinon tu as vu le soleil dehors ? Ca n'a rien à voir non plus, mais moi je vais en profiter. Bise.
          • [^] # Re: Calculs

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            >Non, dans 15 ans, on se posera peut-être même cette question : comment se defaire de ces webapps pourries qui nous empèchent d'avancer alors que plus personne ne comprend java

            Alors ça ça m'étonnerait énormément. Tu auras toujours des langages qui tiendront parce qu'ils sont utiles. Regarde le C, ça fait des années que ça existe et c'est toujours utilisé vu qu'on ne lui a trouvé aucun remplaçant à proprement parler. Java par contre a du souci à se faire avec Mono/C#.

            Non, le cas où "plus personne ne comprend" je le vis dans ma boîte et c'est parce qu'on utilise un GCOS. Et alors que les gens qui connaissent bien ce système et les langages autour s'avancent tout doucement vers la retraite, qu'en est-il des nouveaux que l'on recrute? Hé ben ils ont énormément du mal, la faute à un système proprio, fermé (quoi qu'en dise le constructeur), et qui plus est avec une documentation soit inexistante, soit éronnée selon les sujets.

            Par contre Java, c'est quand même une autre histoire, c'est loin d'être imbitable quand même comme langage.
            • [^] # Re: Calculs

              Posté par . Évalué à 7.

              > Java par contre a du souci à se faire avec Mono/C#.

              Et vice-versa.
              Java en GPL ça va donner un coup de boost à l'adoption de java. Vivement mi-2007 pour voir ça à oeuvre et fin 2007 pour que presque toutes les distributions offre Java. Je suis convaincu qu'on va voir plein de projet basé sur java.

              Beaucoup d'entreprises ont été séduites par java car c'est une solution indépendante de l'OS. C# est lié à MS à Windows. Certes il y a mono. Mais ça ressemble, avec l'accord Novell/MS, fort à un attrape nig... Désolé.

              Au moment où Linux montent en puissance, je crois que beaucoup de décideurs vont y réfléchir à deux fois pour choisir entre C# et java. Java => expérience énorme et peut tourner partout de façon identique. C# => expérience faible (normal) et peut trouner dans la pratique que sous Windows.

              Autre élément qui plaide en faveur de Java : son intégration à OOo (qui tourne partout contrairement à MS-Office).

              Par contre, C# a un atout de taille, il a la "puissance de feu" de MS derrière lui. Difficile de dire qui s'imposera ou qui doit craindre plus l'autre.
              • [^] # Re: Calculs

                Posté par . Évalué à 1.

                Et ROR il pue ROR ??? :-)

                Bon sans rire je pense qu'une web app sera beaucoup plus pérenne qu'une application système, car il existera toujours la possibilité de monter un serveur apache 5.034 qui puisse servir du PHP, du java ou du ruby.
                Alors qu'essayer de retrouver du windows 2000 en 2020 même en émulation, pour faire tourner une application ancienne ...

                reste à voir si las navigateurs qui permettet d'accéder à ces web app ne vont pas abondonner certains clients (ff et win 98 par exemple).

                Gilgam
                • [^] # Re: Calculs

                  Posté par . Évalué à 7.

                  > Et ROR il pue ROR ??? :-)

                  En tout cas le nom pue.
  • # \_o<

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    Et bah alors, je croyais qu'il devait utiliser du logiciel libre et voila qu'ils prennent le système d'exploitation de MS.

    -->[]
    • [^] # Re: \_o<

      Posté par . Évalué à 5.

      Si tu avais fait un système d'exploitation ca aurait marché aussi (vu ton pseudo).
      C'est plutôt drôle mais bon un peu lassant d'entendre les mêmes blagues....
      • [^] # Re: \_o<

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Mon monopole est en cours développement, mais svp, je préfères quand on inverse mes initiales, oh oui j'aime ça! \o/
        • [^] # Re: \_o<

          Posté par . Évalué à 1.

          sado micro ?

          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

        • [^] # Re: \_o<

          Posté par . Évalué à 4.

          Sathieu Mtumpf??
  • # Pourquoi pas Mandriva ?

    Posté par . Évalué à 5.

    Est ce que l'on sait pourquoi Mandriva n'a pas été retenu ?

    (Je n'ai encore rien lu d'autres sur le sujet que cette info !)
    • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

      Posté par . Évalué à 5.

      oui bien qu'utilisant ubuntu je trouve excessivement domage que les organes politiques de notre pays ne previligient pas une solution francophone.
      • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

        Posté par . Évalué à 9.

        Ubuntu parle français chez moi...

        Mais si tu voulais dire Français de france, alors voici le résultat de mes petites recherches :
        linagora est bien Français -> http://www.linagora.com/societe/_r1.html
        unilog à l'air tout aussi française, mais elle acquière des sociétés européenne -> http://www.logicacmg.com/France/400005329

        Ils se basent sur une distrib sud africaine comme on utilise emacs l'américain, le kernel finlandais, etc. La "nationnalité" des logiciels ne veut pas dire grand chose ici. je crois que c'est plutôt une question de service... qui eux sont bien français.
        • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Si Mandriva avait été retenue, a mon avis ils auraient récupéré du support, ne serait-ce qu'indirectement par le biais de Linagora ou d'Unilog.
          • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Quelque soit la distrib retenue ça me semble évident que le support est certainement au menu du contrat, que ce soit Ubuntu, Mandriva, Debian ou même une LFS (allez pour rire :D) il ne peuvent avoir choisi d'installer un nouvel OS sans s'être assuré que les sociétés de service derrière réparrerons les pots cassés
            • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Support que Linagora assure au travers de son service dénommé OSSA (pour OpenSource Software Assurance) en ce qui concerne les logiciels fournis.
              Unilog est là pour le support matériel (parce qu'il en faut aussi et que c'est pas le métier de Linagora).
        • [^] # Pour information

          Posté par . Évalué à 4.

          LogicaCGM est un groupe anglo-néerlandais qui a racheté (amicalement) la SSII francaise Unilog en 2005.
        • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          > Ils se basent sur une distrib sud africaine

          Faudrait arrêter avec cette histoire de distrib « sud africaine ».

          Ubuntu est sponsorisé par Canonical, basé sur l'Ile du man en grande bretagne, fondée par Marc Shuttleworth qui habite à Londres, et développé par des gens du monde entier (sauf erreur de ma part, la quasi-totalité des employés Canonical sont en télétravail, de chez eux).
      • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

        Posté par . Évalué à 6.

        D'abord ce n'est pas une distribution qui a été choisie mais bien une société de services, qui a répondu selon un appel d'offre. Spécifier dans l'appel d'offre que le produit à utiliser devait être mandriva aurait été contraire à la loi et à l'éthique.

        Et si la société de services trouve son avantage à utiliser Ubuntu plutôt que Mandriva, à qui la faute?

        Mandriva est une distribution commerciale, mais encore faut-il chez eux une volonté suffisante de vendre leurs produits.
      • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

        Posté par . Évalué à 5.

        J'aurais également préféré qu'on retienne une solution bien française pour ça.

        Mais d'une part, Linagora est Française, Unilog l'est plus ou moins
        (boîte française rachetée, mais bon!)

        D'autre part, je me souviens d'un tollé à propos d'une commande publique de voitures Ford, et pas de Renault/PSA (qui ont d'habitude le marché pratiquement sans rien faire). Et bien réponse à l'époque: C'est un appel d'offre publique, c'est pas une subvention déguisée! Ford emploie en France et paie des impôts en France, s'ils les entreprises françaises n'arrivent pas à s'aligner, on ne va quand même pas le faire payer à tous les contribuables!!
        Et franchement, c'est peut-être un choix politique, mais je suis assez d'accord!

        Si Mandriva n'a pas été retenue, c'est que leur offre (seuls ou avec associés) devait être moins intéressante, voilà tout!
        Maintenant, je crois que Mandriva a déjà répondu avec succès à d'autres appels d'offre publique, donc ça ne remet pas en question leur capacité à proposer des solutions efficaces et compétitives, mais tout leur donner sans concession parce que "C'est bien de chez nous", ça ne les poussera sûrement pas à aller de l'avant...
        • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

          Posté par . Évalué à 5.

          J'aurais également préféré qu'on retienne une solution bien française pour ça.


          Si on retire tout le code qui n'est pas "bien français" de Mandriva, il ne reste pas grand-chose...

          Il faut un peu arrêter avec ce patriotisme mal placé, Linux est un effort international, une mise en commun sans frontières.
          • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            On ira le dire à ceux qui travaillent ici...
            Et puis, c'est marrant, cette lutte contre le patriotisme mal placé, c'est très français... Aux Etats-Unis, par exemple, on assume totalement le fait de prendre d'abord des produits américains, avant les autres (le domaine de la voiture est un contre-exemple, certes, mais c'est aussi que les voituriers américains ont pris 40 de retard). En tout cas moi, perso, ça me gênerait pas du tout qu'on privilégie systématiquement les entreprises françaises.
            • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Je ne vois pas ou tu veux en venir, puisque c'est une société française qui à eu le marché ;-)

              Adhérer à l'April, ça vous tente ?

            • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Qu'est-ce qu'une entreprise « française » ?
              Une entreprise employant majoritairement des français ?
              Ou une entreprise appartenant majoritairement à des actionnaires français ?
            • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Moi ça m'énerve le patriotisme. Surtout à l'heure où on essaie de construire l'Europe.
              • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

                Posté par . Évalué à 1.

                Dans ce cas c'est le patriotisme "français" qui t'énerve, vu que tu sembles être un patriote européen...
                • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Même pas. Je trouve le patriotisme d'Etats européens d'autant plus ridicule qu'on essaie de construire quelquechose, mais je ne trouverais pas un patriotisme européen plus légitime.

                  En fait, je trouve étrange cette idée de préférer quelquechose de son pays juste parce que ça vient de son pays ...
                  • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

                    Posté par . Évalué à 2.

                    C'est ridicule. Comment construire quelque chose ensemble si l'on est déjà pas fier de soi-même, de ses origines, de son histoire particulière ?

                    (la fierté étant ce sentiment proche de la reconnaissance, lorsqu'il n'est pas malsain)
                    • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                      Quel rapport entre être fier de la culture dans laquelle on a été éduqué et le patriotisme ?

                      Devrais-je être fier et préférer mon équipe de foot nationale (les diables rouges, je suis belge) alors qu'ils sont ridicules juste parce que c'est l'équipe du pays où je vis ??

                      Désolé, mais pour moi rien ne gagne de valeur à priori parce que ça vient de mon pays, et ça ne m'empêche pas d'aimer sa culture.

                      Pour prendre un autre exemple, je préfère les bières belges aux bières françaises. Pas parce qu'elles sont belges mais parce que contrairement à nous, vous êtes incapables de faire une bière correctement (moi ? un trolleur ?), est-ce que ça ne leur donne pas plus de valeurs que si je les préférais parce qu'elles viennent de mon pays ?
                      • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Quoi tu aimes pas la 1664 ?! rooh... (stp envois moi de la Chimay Bleue, je suis en manque)

                        "La première sécurité est la liberté"

                      • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

                        Posté par . Évalué à 2.

                        De là à dire que Mandriva est à Linux ce que les diables Rouges sont au Foot...
                        ... ce serait méchant tout de même.

                        D'un autre côté, au niveau institutions et grandes entreprises, un duel mandriva-ubuntu ressemble un peu à un match de seconde division...

                        Sinon, nous les belges, on fait quand même du vin assez minable, il faut le reconnaitre... on enterre la France pour la bière, mais la France nous enterre pour le vin... chacun son truc...
                  • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

                    Posté par . Évalué à 0.

                    Je trouve ça étrange aussi... Mais j'aime quand même bien quand la petite Justine met la patée à tout le monde sur les courts. C'est étrange mais ça me fait plaisir.

                    Par contre quand ça concerne l'économie, c'est justifiable. Par exemple on peut l'expliquer par une sorte de protectionisme. Les gens préférent les entreprises de leur pays/de leur région parcequ'elles vont apporter de la prospérité chez eux.
                    • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Par contre quand ça concerne l'économie, c'est justifiable.


                      Ben en tout cas, c'est une manière de faire des subventions déguisées...

                      Mais si tout le monde fait pareil, ça peut torpiller les échanges commerciaux et mettre en péril les industries...
                    • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      Mais j'aime quand même bien quand la petite Justine met la patée à tout le monde sur les courts.

                      Elle est belge Justine Hennin ? Je pensais qu'elle était monégasque ...
            • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

              Posté par . Évalué à 3.

              cette lutte contre le patriotisme mal placé, c'est très français


              Ben non, je suis belge...

              Sinon, ce que je trouve ridicule, c'est de considérer qu'un Linux puisse être "bien français"... vu la quantité de code venant des quatre coins du globe... Faut arrêter ce délire.

              Même Mandriva n'est pas vraiment une entreprise bien française vu sa composition franco-brésilio-étazunienne...

              A part ça, je serais directeur de société de service, il est évident que j'essayerais de fourguer un produit sur lequel je peux faire une marge maximale plutôt que de devoir repayer des frais de licence sans avoir une amélioration flagrante de la qualité du produit...
    • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Il y a certainement plusieurs raisons, mais l'une d'elle est le prix.

      Si j'ai bien tout suivi, Mandriva n'était pas loin du maximum autorisé pour une procédure d'appel d'offre "simplifiée" comme celle ci, à savoir environ 130 KE, à comparer aux 80 KE cités par ZDNet.fr
      • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

        Posté par . Évalué à 0.

        Mandriva inclut Skype d'office je crois. Skype a été interdit d'installation sur les postes de l'éducation nationale. Est-ce que ça a un rapport?
        • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

          Posté par . Évalué à 5.

          Je ne pense pas parce que lorsqu'on se tourne vers des entreprises ou un appel d'offre, on leur propose des service personnalisé ainsi que des distributions personnalisées.
          C'est pas comme pour le grand publique où on propose une version standard point barre.
          Donc si Mandriva avait été retenu, elle leurs aurait fourni des distrib sans Skype entre autre
    • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Santé financière ?

      Mandirva n'est pas en forme actuellement (c'est le moins qu'on puisse dire). Je pense que la pérénité de la boite a du jouer aussi.
    • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

      Posté par (page perso) . Évalué à -4.

      Franchement, j'aime pas Ubuntu pour diverse raisons, mais quite à installer du Linux à l'Assemblée, j'préfère autant que les députés aient une bonne impression de Linux, et c'est pas avec une Mandriva qu'ils vont l'obtenir !!

      Quoique, finalement, j'suis pas sûre que la traduction pourrie d'Ubuntu soit un meilleur pis-aller que la mauvaise finition de la Mandriva :/
      • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

        Posté par . Évalué à 3.

        > Quoique, finalement, j'suis pas sûre que la traduction pourrie d'Ubuntu

        La traduction d'OOo ou Firefox doit être la même pour toutes les distributions. Les députés ne vont pas installer Ubuntu. Ils sont des utilisateurs, pas des administrateurs.
        • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          > La traduction d'OOo ou Firefox *doit être* la même pour toutes les distributions.

          bah non justement, pas pour Ubuntu qui se singularise sur ce point.

          > Les députés ne vont pas installer Ubuntu. Ils sont des utilisateurs, pas des administrateurs.

          Le rapport avec la choucroute ? et accessoirement avec la traduction ?
          • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Le rapport avec la choucroute c'est qu'ils ont fait appel à une société de services qui se chargera de pallier aux petits inconvénients d'intégration. Le voilà, le rapport.
          • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

            Posté par . Évalué à 3.

            > bah non justement, pas pour Ubuntu qui se singularise sur ce point.

            Ils refont la roue ?
            Ils ne remonte pas les traductions en upstream ?
            • [^] # Re: Pourquoi pas Mandriva ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Non : à ce que j'ai compris, ils ont un outil en ligne genre wiki, ce qui fait que beaucoup de gens participent d'une ou deux phrases.

              Le problème est que du coup, les traductions manquent d'uniformité (mêmes mots pour les mêmes choses), et les traducteurs de KDE refusent du coup de les prendre.

              Bref, ils ne se distinguent que par la philosophie.

              ⚓ À g'Auch TOUTE! http://agauch.online.fr

  • # Merci qui ....

    Posté par . Évalué à -1.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.