Android Les actus du Grand Architecte d'Android

Posté par (page perso) . Édité par Florent Zara et Benoît Sibaud. Modéré par baud123. Licence CC by-sa
Tags : aucun
14
20
jan.
2012
Android

Dans sa grande mansuétude (nom commun, /mɑ̃.sɥe.tyd/, féminin, « douceur d’âme qui porte à être indulgent, patient, clément. »), Google nous a donné des signes de son système « clopen » : sources, Holo, design.

Clopen

Un mot-valise, ou portmanteau dans la langue de Shakespeare, a refait une apparition récemment, en parlant de la gestion de Android par Google : « clopen », ou ouvert-fermé (close-open). En effet, Danny Sullivan de MarketingLand décrit le beau foutoir chez le robot vert.

Gerrit

Le système mobile aux chiffres impressionants (250 millions d'appareils dans la nature, 700.000 activations par jour, et 11 milliards d'installations d'application depuis l'Android Market, en comparaison Microsoft n'a vendu que 525 millions de licences Windows 7), a refait une apparition au niveau du code source : le Gerrit (système web de revue de code) a été remis en ligne récemment, et il est disponible sur android-review.googlesource.com (le Gerrit de Cyanogen est sur review.cyanogenmod.com). Le code source de Android 3.x Honeycomb n'est toujours pas tagué.

Holo

« Holo Everywhere » est le titre d'un article sur le blog officiel android-developers, dans lequel il est rappelé que Holo est le thème graphique né sous Android 3.0 Honeycomb, puis raffiné et devenu officiel de Android 4.0 Ice Cream Sandwich (ICS). Il est devenu un pré-requis pour tous les fabricants désirant proposer l'Android Market et les Google Apps, mais il n'est pas forcément le thème par défaut.

Pour les constructeurs, cela laisse ainsi toujours la voie ouverte aux surcouches, notamment avec la famille DeviceDefault qui justement est conçue pour les thèmes des surcouches. C'est pour que les développeurs tiers puissent proposer des interfaces un peu plus unifiées que Google a poussé cela. Un geste pour réduire la désormais légendaire « fragmentation ».

Design

Il y avait bien des User Interface Guidelines (UIG, pour directives d'interfaces utilisateurs) : ensemble de directives pour les icônes, les widgets, les menus et autres activités et tâches. Mais depuis peu, le site Android Design est en ligne et dépote bien ! Matias Duarte, qui avait déjà œuvré sur webOS, a beaucoup influencé le design de Android 3.x/4.x : il est interviewé sur TheVerge.

  • # correction

    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

    s/de sons sytème/de son sytème/

  • # Fragmentation

    Posté par . Évalué à  4 .

    Si les gens rechignent au sujet de la fragmentation d'Android, je comprend pourquoi l'année de Linux sur le desktop n'est toujours pas arrivée.

    Le gros problème qui est fait par la plupart des journalistes est d'assimiler Android à Google, alors que l'OS préinstallé dans leur téléphone n'a de Google que la base. Difficile de prévenir des déviances sur les APIs, des bugs bizarres etc. alors. Et il est d'autant plus difficile à Google de satisfaire les envies de mise à jour des détenteurs de smartphones Android...

    Le journaliste dans l'article fait une comparaison peu judicieuse entre android sur smartphones et Windows sur PC. Mais la différence est de taills: les fabricants de PC adaptent leur matériel à Windows alors que les fabricants de smartphones adaptent Android à leurs appareils.

    • [^] # Re: Fragmentation

      Posté par . Évalué à  2 .

      Le gros problème qui est fait par la plupart des journalistes est d'assimiler
      Android à Google, alors que l'OS préinstallé dans leur téléphone n'a de Google que la base.
      Difficile de prévenir des déviances sur les APIs, des bugs bizarres etc.

      Ce qui signifie que quand on achète une machine portant le label "Android", on ne sait pas vraiment ce qu'on va avoir, un peu comme quand on achète une machine avec firmware fait maison du constructeur (mais tout de même dans une mesure moindre).

      Et bien sûr, ne compte pas sur le constructeur pour te dire ce qu'ils ont modifié, ni les bogues qu'ils ont rajouté. On doit le découvrir par soi même.

      • [^] # Re: Fragmentation

        Posté par . Évalué à  2 .

        Ni même si le système sera maintenue pendant une durée supérieure à 1 an, ou juste le temps de la mise en vente. Quand aux corrections de faille de sécurité en cas de mobile opérateur on peut espérer les avoir 6 mois après.

        Android c'est bien mais les constructeurs et opérateurs en font un truc naze.

      • [^] # Re: Fragmentation

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        Comme quand tu installe «une distribution Linux» en fait. Finalement Android c'est pas assez ouvert (développement non collaboratif) mais en fait ça l'est trop (les constructeurs font ce qu'ils veulent du code)… Va falloir se décider.

        • [^] # Re: Fragmentation

          Posté par . Évalué à  0 .

          Avec la différence qu'une fois qu'on connaît une distribution Linux, on peut installer la même sur tous ses PC. Par exemple, j'ai installé une CentOS sur un netbook qui était livré par défaut avec OpenSUSE... Pas de souci, je ne dépend pas des choix des vendeurs.

          Finalement Android c'est pas assez ouvert (développement non collaboratif) mais en
          fait ça l'est trop (les constructeurs font ce qu'ils veulent du code)… Va falloir se
          décider.

          Je n'ai pas dit qu'Android n'est pas ouvert. Bien au contraire, mais on voit dans la vraie vie, que l'ouverture du code ne suffit pas à garantir la perennité de l'utilisateur. Sont en cause le manque de standardisation de la plateforme (chipsets ARM et MIPS) et d'un modèle de pilote moins dépendant de la version du noyau, les vendeurs intégrant atrocement leurs pilotes de telle sorte qu'il est très difficile de les porter à un noyau Android plus récent. En plus, bien souvent les constructeurs n'en donnent même pas le source, échappant illégallement à leurs devoirs de respect de la GPL.

          Actuellement d'ailleurs il y a un travail de fond sur le support Linux de la plateforme ARM, avec mise en place progressive d'une couche d'abstraction de bus d'accès au matériel ARM, afin de réduire le code ultra-spécifique à un chipset donné, et de porter beaucoup plus facilement le noyau à de nouveaux chipsets.

          L'autre possibilité, ce serait que la version de référence d'Android supporte un peu tous les chipsets ARM en circulation, plutôt que de laisser le boulot de port aux constructeurs. Un peu comme les distributions Linux qui contiennent tous les pilotes pour tout le matos PC.

          D'ailleurs si on a la chance d'avoir un chipset supporté par le mainline kernel ou le noyau Android, alors, on doit pouvoir assez facilement upgrader sa machine à une version récente d'Android.

          Une de mes machines ARM ayant un WM-8505, je suis heureux de voir qu'est en cours le port des pilotes, sous forme propre et fonctionnelle, pour le noyau Linux.

      • [^] # Re: Fragmentation

        Posté par . Évalué à  2 .

        D’où l’intérêt qu'aurait eu Google a protéger la marque Android comme Mozilla a protégé la marque Firefox.

        Je sais que ça n'avait pas plus a tout le monde a l’époque (surtout ici), mais au moins si tu axes ta pub sur une marque protégée, et pas quelque chose de totalement libre, et bien tu peux alors imposer des choses a ceux qui utilisent ta marque. Si c'est complètement libre, et bien ne communique pas sur la marque du tout.

        Par contre je ne sais pas si Android aurait eu le même succès du coup, car dépendre de la MoFo n'est pas la même chose que dépendre de Google. Au et puis si, ça aurait sûrement puisque les petits stickers "compatible Windows" se vendent comme des petits pains, et on ne peut pas dire que dépendre de Google est pire que dépendre de Microsoft.

         

        Tristan Nitot avait raison! http://standblog.org/blog/post/2011/04/13/En-vrac :

        Vous avez vu ce que Google fait au code source prétendument ouvert d'Android 3.0 ? Bah ils le ferment : Do Not Anger the Alpha Android. Le prétexte : les gens (en l'occurence les constructeurs) en font ce qu'ils veulent… Ah, si les gens se mettent à faire ce qu'ils veulent quand on leur donne la liberté, où va le monde, ma brave dame ? ;-) Plus sérieusement, protéger le code (temporairement, j'espère) n'est pas la solution. Voici ce qu'en pense mon collègue Siddharth Agarwal : Openness and reputation. Google aurait du faire comme Mozilla et protéger la marque, pas le code…

         

        Les enjeux a l’œuvre dans de l'open source commercial sont différents du bon vieil open source a la papa (ou a la RMS). On aime ou on n'aime pas (ça dépend du point de vue), mais au moins on est protégé efficacement si jamais il y a des choses qui merdent.

  • # Clopen

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    J'entends depuis longtemps « fauxpensource » pour désigner ce genre d'appli qui respectent le minimum syndical pour être labellisé opensource, comme mot-valise français...

    ... bon sauf qu'opensource c'est pas méga français... disons un mot-portmanteau franglais ? Je me suis perdu moi-même.

    • [^] # Re: Clopen

      Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

      C'est pas du «fauxpensource». Le code est libre. Simplement le développement n'est pas collaboratif.
      Si Apple libérait le code de la dernière version d'IOs, et les bootloaders des téléphones, si MS libérait le code de Windows, même un an après sa sortie, nous applaudirions cet acte courageux. Même si ils n'ouvraient pas un accès public à leur repository. Google a eu ce courage. Le code publié est libre.

      Tu peux te battre pour un développement collaboratif , sans novlangue et sans tordre la définition de ce qu'est un logiciel libre.

      • [^] # Re: Clopen

        Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

        C'est pas du «fauxpensource». Le code est libre. Simplement le développement n'est pas collaboratif.

        Oui merci c'est la définition même.

        • [^] # Re: Clopen

          Posté par (page perso) . Évalué à  5 . Dernière modification : le 22/01/12 à 00:34

          Pas selon www.fauxpensource.org qui, citant l'inventeur du terme, indique « La description d'un logiciel qui prétends être open source, mais ne présente pas l'une des libertés requises par la Définition de l'Open Source » ("A description of software that claims to be open source, but lacks the full freedoms required by the Open Source Definition.") .

          À nouveau, tu peux te battre pour un développement collaboratif , sans novlangue et sans tordre la définition de ce qu'est un logiciel libre.

    • [^] # Re: Clopen

      Posté par . Évalué à  5 .

      L'article donné en lien concernant cet aspect ouvert-fermé semble mélanger beaucoup de choses différentes. 75% de l'article est hors sujet et concerne les mises à jour. Ca n'a rien à voir avec l'ouverture. Ma machine est sous Linux et si une nouvelle version du noyau sort je ne la récupère pas automatiquement. Pour un néophyte, compiler un noyau est compliqué. Ca ne rends pas Linux moins libre. La liberté et la facilité d'installation sont déconnectés.

      Le comparaison avec d'autres systèmes est assez peu pertinente. Lors des sorties de nouvelle version d'iOS, les mises à jour sont disponibles pour tous les appareils... Apple. C'est sensé être un gage d'ouverture ? La comparaison avec Windows ne tient pas non plus. Si j'ai acheté un PC sous XP, les mises à jour sont payantes et absolument rien ne me garanti qu'une machine déjà vendue pourra faire tourner 7, ni même que les drivers seront disponibles pour 7. Bref ce n'est pas mieux que sous Android. Les nouvelles machines sortant dans le commerce adoptent progressivement la nouvelle version. Pour les machines déjà vendues, bah, c'est comme partout. C'est au bon vouloir du fabricant.

      Autre reproche de l'article, la fragmentation. Il y a une pelleté de distributions Linux, ça veut dire que Linux n'est pas libre ? Les vrais reproches que l'on peut faire sont relatifs aux utilisation faites d'Android (bootloader protégé, surcouche inutile, market désactivé). C'est valable pour un grand nombre d'appareils grand public. Après Android améliore un peu les choses. On n'est pas obligé (sauf sur quelques appareils à la con) de passer par une boutique officielle pour ajouter des applications. A comparer avec iOS où Apple fait la pluie et le beau temps et se réserve le droit de tuer toute à appli qui ne leur plaît pas sans aucune justification.

      Au niveau des appareils, c'est à l'utilisateur d'être vigilant et de refuser d'acheter les appareils moisis et bardés de saloperies. Certains fabricants sont plus ouverts que d'autres. HTC par example fourni un utilitaire pour rooter ses téléphones. Il sont un peu obligés par les opérateurs et fournisseurs de contenu DRMisé de verrouiller par défaut les appareils mais ça ne leur apporte rien (voire ça les emmerde) donc il n'ont aucun intérêt à trop en faire. En résumé, c'est comme pour beaucoup de choses : Il suffit de voter avec son portefeuille (bon, vu le nombre d'acheteur de iMachin, les ovidés sont quand même nombreux).

    • [^] # Re: Clopen

      Posté par . Évalué à  2 .

      Perso je n'aime pas cette traduction, fauxpensource, lorsqu'elle est utilisé pour clopen. Clopen c'est du closed-open, à un moment fermé, puis ouvert. Fauxpensource à une référence plus généraliste, et je préfère donc l'employé pour désigner un logiciel livré en "mode projet" (novlangue commerciale : des sources publiques en gros tas de merde plein de bugs, différent de celui livré aux clients en terme de finition), ce qui semble être le cas pour quelques projets (je pense à des trucs web, mais il doit y avoir d'autres exemples).

      Donc perso je préfère open-opaque pour clopen, désignant un projet réalisé en boite noire, puis livré open-source lorsqu'il est prêt.

      Il y a un aspect très négatif dans fauxpensource qui n'existe pas dans clopen ni dans open-opaque, et qui ne représente pas la réalité de Android. Lorsque les sources d'Android sont livrées, c'est carré et ça fonctionne. Il n'y a pas de partie "fauxpensource" qui reste dans un coin. Il y a un mode de dev en interne exclusivement, et des sources publiées ensuite.

      ??

      Bref "fauxpensource" comme traduction de clopen, ça me semble une traduction trop large, et négative, par rapport à clopen.

      • [^] # Re: Clopen

        Posté par . Évalué à  0 .

        Il y a un aspect très négatif dans fauxpensource qui n'existe pas dans clopen ni
        dans open-opaque, et qui ne représente pas la réalité de Android. Lorsque les sources
        d'Android sont livrées, c'est carré et ça fonctionne. Il n'y a pas de partie
        "fauxpensource" qui reste dans un coin. Il y a un mode de dev en interne
        exclusivement, et des sources publiées ensuite.

        L'Android vanilla, c'est de l'ouvert pur et dur. Ce sont les Android modifiés par les OEM qui ne sont pas si ouvert que ça... Code source indisponible, parfois impossibilité de rooter l'appareil ou alors code source tellement infâme qu'ils est quasiment inutilisable et nécessite des années de travail de réécriture pour être intégré correctement au noyau (p.e. WM-8505).

        Windows CE/Phone 7 souffre des mêmes problèmes qu'Android... Le noyau est modifié par les OEM, et on dépend d'eux pour les mises à jour.

        Apple c'est différent, comme il contrôle les deux (OS et appareil), il peut garantir à l'utilisateur qu'il pourra upgrader son appareil, ou au contraire, volontairement les empêcher d'upgrader s'il juge que c'est bon pour son marché.

  • # clopen ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 . Dernière modification : le 21/01/12 à 03:38

    Il y a aussi le Fauxpen Source

    edit : merde, grillé

    • [^] # Re: clopen ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  -1 .

      Comment as-tu pu éditer ton message ?

      • [^] # Re: clopen ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        IL est désormais possible d'éditer son message dans les 5 minutes après son posts et tant que personne n'a encore répondu.

        « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

  • # google sky map en opensource

    Posté par . Évalué à  5 .

    la (bonne) nouvelle vient de tomber : google sky map passe en opensource

    http://www.frandroid.com/applications/90987_google-stoppe-le-developpement-de-sky-map-et-le-passe-en-opensource/

    http://googleresearch.blogspot.com/2012/01/open-sourcing-sky-map-and-collaborating.html

    http://code.google.com/p/stardroid/

    Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.