Linux Libertine : entrevue de Philipp H. Poll

Posté par (page perso) . Édité par NeoX, baud123, Nÿco et j. Modéré par Mouns.
62
22
fév.
2012
Bureautique

Linux Libertine est une police de caractères sous licence GPL/en:OFL, c’est la police libre dont est fait le logotype de Wikipédia. De ce fait, elle est, quoiqu’indirectement, la police libre la plus en « vue » du monde.

La première partie de cette dépêche présentera la police en elle-même tandis que la seconde fera la part belle à l’entrevue du 19 février que j’ai eu avec Philipp H. Poll, créateur de cette police.

Sommaire

Une police agréable

Créée fin 2003 par Philipp H. Poll, Linux Libertine est une police avec empattements — dite serif — dont le style semble être tirée d’un livre du XIXe siècle. Elle permet de gérer plus de 2 000 caractères présents dans Unicode et couvre ainsi une grande quantité de langues : le français, l’espagnol, le grec, le cyrillique, le danois, l’alphabet phonétique international, etc.

Celle-ci comprend plusieurs styles plus ou moins communs :
Regular, style de base dont l’utilisation est recommandée pour des tailles de 10 à 12 points :
Libertine _Regular

Italic, style utilisé pour marquer l’emphase d’un passage du texte :
Libertine _Italic_

Bold, « gras » en français, qui est majoritairement utilisé pour marquer l’emphase dans les titres. Une version Bold Italic existe également :
Libertine _Bold_

Small Capitals, « petites capitales » en français, principalement utilisées pour les noms de personnes ou des titres :
Libertine _Small Caps_

Display, style identique au regular mais dont les dessins sont plus adaptés à des tailles élevées (typiquement au-delà de 18 points) :
Libertine _Display_

Initials, style réservé aux jolies lettrines que l’on peut mettre en début d’article par exemple :
Libertine _Initials_

Une autre police est née dans la même fonderie numérique : Biolinum. Cette dernière est une linéale — dite sans-serif.

Son nom indique que l’auteur a voulu lui insuffler la vie d’une certaine manière. Cette police est proposée dans les style suivants :
Regular :
Biolinum _Regular_

Italic :
Biolinum _Italic_

Bold :
Biolinum _Bold_

Small Caps :
Biolinum _Small Caps_

Keyboard, un style un peu spécial puisque chaque lettre est représentée comme si elle appartenait à un clavier d’ordinateur :
Biolinum _Keyboard_

Ces deux familles de polices sont fournies aux formats TTF/OTF et WOFF et proposent également des ligatures, les chiffres dits « français » et même une mascotte de Tux !

Pour l’utiliser dans vos documents, LibreOffice devrait pouvoir vous aider ou bien XeLaTeX.

L’entrevue avec le créateur

Cette entrevue a été menée en anglais par courriels. La version ci-dessous a été traduite en français par mes soins. Néanmoins, la version originelle se trouve dans les commentaires de cette dépêche.

— Pouvez-vous vous présenter et parler un peu de votre parcours ?

Et bien, j’utilisais Linux et des logiciels libres depuis plusieurs années quand je me suis rendu compte que je pouvais contribuer en dehors de la programmation (ce qui ne m’a jamais inspiré). En 2003, alors que j’étais étudiant, je me promenais dans Berlin (qui est, notons-le, une ville d’artistes et de typographes) et certains de mes amis m’ont inspiré pour dessiner des polices de caractères.
En septembre j’ai alors décidé d’inscrire le projet Libertine au sein de Sourceforge.net.

— Combien de personnes sont impliquées dans le projet ?

Il y a beaucoup de personne qui aident grâce à des rapports de bogues agrémentés d’exemples pour apporter des corrections. Cependant, la partie « dessin » m’est souvent dévolue… malheureusement il est assez difficile de trouver des personnes qui ont du talent pour dessiner des polices.

— D’après le site Web linuxlibertine.org, le projet à démarré en 2003. L’inspiration vous est-elle venue à ce moment-là ou est-elle le fruit d’un travail en amont ?

Et bien, je cherchais des outils avec lesquels je pouvais travailler quand j’ai découvert que FontForge (qui portait alors le nom de PfaEdit) était exactement ce dont j’avais besoin. J’ai alors enregistré le projet sur Sourceforge et j’ai commencé à dessiner le premier caractère de Libertine. Ce fut un processus de dessin, d’apprentissage, de comparaison et de remise en question permanent.

— La famille de police Libertine est basée sur Times New Roman. D’autres polices vous ont-elles inspirées ?

En fait, pas vraiment. Pour tout dire, je n’aime pas du tout Times. La police Times a été créée dans les années 1930 pour être lisible sur du papier de faible valeur, qui pouvait présenter des taches et dont la lecture devait être correcte en cas de faible lumière. Elle manque cruellement de vie et d’élégance ; elle est également bien trop utilisée. Le lien avec la police Times vient plus de mon intention de créer une police qui puisse être utilisée dans autant de situations que Times l’est.
J’ai également été inspiré par Janson, Palatino et bien d’autres polices modernes.

— Quel est votre leitmotiv dans ce projet et plus particulièrement lorsque vous dessinez de nouveau caractères ?

Je recherche la renaissance de la vivacité dans les polices de caractères. En outre, je travaille à l’amélioration de la qualité visuelle des caractères grâce à de nombreuses impressions papier. La gestion de langues minoritaires est très important pour moi. En effet, il existe beaucoup de caractères spéciaux qui ne sont pas inclus au sein des polices principales des grandes entreprises. Ceci est dû au fait que les groupes de personnes qui ont besoin de ces caractères ne sont pas économiquement intéressants. L’alphabet africain en est un exemple.
Quand, en 2010, Wikipedia décida de changer la police de son logo pour Libertine, principalement grâce à l’étendue des langues prises en charge par celle-ci, ce fut un grand succès pour notre projet.

— Je suis de ceux qui attendent avec impatience une version monospace. Cette police sera-t-elle basée sur Biolinum ? Avez-vous une idée de quand celle-ci sera prête ?

En effet, je travaille sur une police monospace. Cependant, les contraintes inhérentes à une telle police font qu’il est difficile de dessiner quelque chose de typographiquement élégant. Justement, j’ai commencé par un fork de Biolinum mais j’ai ensuite décidé que j’aurais besoin d’empattements pour contrôler le « gris » des caractères (le gris typographique représente l’élégance du remplissage de l’espace par les caractères, on parle souvent du gris d’une page pour un livre par exemple). Ainsi, je me suis basé sur Libertine.
Je pense bientôt pouvoir sortir une version alpha.

— Après la police monospace, avez-vous d’autres projets ?

Il reste encore beaucoup de choses à faire pour Libertine et Biolinum. Certains caractères ne sont pas encore terminés. J’ai ajouté un style pour les tailles de caractères élevées (le style Display) et j’aimerais dessiner un style pour les petites tailles (pour les notes de bas de pages ou pour les légendes par exemple).

— Aimeriez-vous ajouter quelque chose ? N’hésitez pas à vous exprimer comme vous le sentez.

Certaines personnes demandent l’ajout du support OpenType pour les mathématiques et les formules. Dans ce style, les crochets et les fractions sont mises en place en combinaison avec un nombre important de caractères différents. Je manque de motivation pour m’y mettre. Je serais donc très heureux si quelqu’un voulait s’attaquer au problème pour doter Libertine de cette caractéristique.

Je tiens à remercier chaleureusement Philipp H. Poll pour le temps qu’il a passé à dessiner cette police élégante, libre et attirante, mais aussi pour le temps qu’il a bien voulu consacrer à mes questions.

  • # English version

    Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 23/02/12 à 12:59.

    Voici la version en anglais de l'entrevue.

    — Could you talk about yourself and your background?
    Well, I was using Linux and Open Software for years when I realized I could contribute beside programming (which in fact has never inspire me).
    I was student when in 2003 I walked around in Berlin (which is a city of artists and typographers actually) and I was inspired by friends to design some fonts.
    In September I then decided to register the Libertine Project at Sourceforge.

    — How many people are actually involved in the project?
    Oh, there are many people helping with bug reports and examples for corrections. Drawing is most often left for me... unfortunately people with design skills for fonts are hard to find.

    — It says on linuxlibertine.org that the project started in 2004.
    In 2003 actually.

    — Did the inspiration come to you way before then or did you start the project immediately after acquiring the idea?
    Well I was checking for tools I coud work with. When I found that Fontforge (it was still call PfaEdit in these days) is a proper tool, I registered the project and started to draw the first Libertine glyphs. It was a process of drawing, learning, comparing and permanent QA.

    — The Libertine family is based on Times New Roman.
    Well, not quite. To be honest I absolutely dislike Times. The Times font was developed in the 1930ies to be readable on cheap, stained paper at weak illumination. It absolutely lacks livelyness and grace and is much overused.
    The link to the times is in fact my intention to create a font, that is so generally usable just like the Times.

    — Are there any other fonts that inspired you?
    Yes, Janson, Palatino and various modern fonts.

    — What is your leitmotiv in the project and, especially, in the design of new characters?
    I am looking for a renaissance of livelyness in the fonts and I am working on improving the optic with the help of various print-outs. Minority language support is very important to me. There are lots of special characters that aren’t included in even the main fonts of the big companies, because the group needing them is financially not interesting. The African alphabet (en:African reference alphabet or en:Africa Alphabet?) is such a case.
    When in 2010 Wikipedia decided to switch its Logo-Font to Libertine because of the wide language support, that was a great success for our project.

    — I am one of the people who are waiting for the mono-spaced version. Will this font be based on Biolinum? Do you have any idea of when it might be released?
    Indeed I am working on a monospaced font. But the necessities for monospaced make it difficult to design a typographically pleasant output. I in fact, I started with a Biolinum fork but then I decided, that I need the Serifs to be able to control the grey values of the glyphs. So I switched to Libertine for that purpose. I think I can publish an alpha version soon.

    — Besides the mono-spaced version, do you have any other plans?
    There is still a lot to do for the Libertine and Biolinum substyles. Some character sets are still unfinished. After I have added a Libertine sub-style for higher grades (the Display variant), I would like to draw a style for small grades (footnotes and captions e.g.).

    — Would you like to add anything else? Feel free to say anything.
    Some people ask for support of opentype’s mathematical/formular functions. This is a special feature where brackets and fractions are set by combination of various different glyphs. I am lacking motivation to make myself acquainted with this special field of typesetting. I would be very happy if there was somebody focusing on a Libertine adaption.

  • # Question subsidiaire

    Posté par (page perso) . Évalué à -9.

    Que pensez-vous des hôtels Sofitel et Carlton ?

    • [^] # Re: Question subsidiaire

      Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 22/02/12 à 20:28.

      Question subsidiaire par Tanguy Ortolo

      Que pensez-vous des hôtels Sofitel et Carlton ?

      Je ne comprends pas. Je suis habitué à plusser les commentaires de Tanguy mais j'ai du moinsser celui ci.

      D'après ce que j'ai compris, c'est juste un jeu de mot sur le nom « Libertine » dans le sens « qui est déréglé dans ses mœurs, dans sa conduite » en le rapprochant de frasques de DSK ? Non ? Ou y a-t-il quelque chose de plus recherché que mon inculture n'a pas compris ?

      Si c'est le cas, que se passe-t-il ? Tanguy s'est fait usurpé son compte ? Ou le coté catho de Tanguy reprend le dessus ; et à cause des présidentielles qui se rapprochent, déçu par la non candidature de Christine Boutin, Tanguy essaie d'envoyer un « feu nucléaire » sur le PS ?

      Peut-on m'expliquer s'il vous plaît, je suis perdu.

      Knowing the syntax of Java does not make someone a software engineer.

      • [^] # Re: Question subsidiaire

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Autant que j'explique tout seul maintenant : j'ai voulu faire une plaisanterie sur le nom de cette police. Sauf que je me suis planté, et que ça n'amuse absolument personne. Bon, ben, désolé, du coup…

      • [^] # Re: Question subsidiaire

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        « Libertine » dans le sens « qui est déréglé dans ses mœurs, dans sa conduite »

        C'est la définition de "libertin(e)" la plus trollogene qu'il m'ait été donne de lire. Heureusement qu'on est pas vendredi... Le libertinage n'est pas une maladie mentale, merci pour eux.

        • [^] # Re: Question subsidiaire

          Posté par . Évalué à 1.

          « Libertine » dans le sens « qui est déréglé dans ses mœurs, dans sa conduite »

          C'est la définition de "libertin(e)" la plus trollogene qu'il m'ait été donne de lire. Heureusement qu'on est pas vendredi... Le libertinage n'est pas une maladie mentale, merci pour eux.

          Tu peux troller sur ce sujet sur la page de discussion de libertin sur le Wiktionnaire.

          Knowing the syntax of Java does not make someone a software engineer.

  • # Magnifique police

    Posté par . Évalué à 10.

    Cela fait bien trois ans que j'ai avantageusement remplacé Times New Roman (que je suis censé utiliser au boulot, mais personne ne m'a fait de remarque). Au départ je l'ai surtout utilisée pour ces petites capitales que je trouve plus élégantes que les petites capitales redimensionnées à partir des grandes capitales dans les traitements de texte. Et puis j'ai découvert d'autres petites choses comme les ligatures, les Chiffres_elzéviriens… Ce que me demandait avant plusieurs polices différentes (qui ne donnaient pas toujours un mariage très heureux), je peux maintenant le faire avec uniquement Linux Libertine et j'aurais du mal aujourd'hui à m'en passer.
    Merci pour ce beau boulot, et merci également pour cette entrevue qui nous montre une fois de plus qu'il n'y a pas qu'en codant que l'on peut faire avancer le libre.

    • [^] # Re: Magnifique police

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Pluzun, j'ai adapté cette police depuis quelques années : elle est élégante, lisible, de bonne qualité (peut-être même de grande qualité, mais je ne m'y connais pas assez pour en juger) et les fonctionnalités comme les ligatures à l'ancienne et les chiffres elzéviriens sont très appréciables en effet.

    • [^] # Re: Magnifique police

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Petite question pratique : comment obtenir des Chiffres elzéviriens, par exemple dans libre office ? C'est possible ? 

  • # Noms internes

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    D'ailleurs, quelqu'un saurait-il pourquoi les noms internes de ces fontes sont terminées par un « O » : Linux Biolinum O, Linux Libertine O, Linux Libertine Display O, etc. ?

  • # Oui et non

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    La police Times a été créée dans les années 1930 pour être lisible sur du papier de faible valeur, qui pouvait présenter des taches et dont la lecture devait être correcte en cas de faible lumière.
    Si c’était le but, il est largement raté. Une des raisons pour lesquelles j’ai rapidement laissé tomber le Times et ses dérivés, c’est que justement ils accentuent ma myopie.
    C’est vrai que la Libertine ressemble un peu au Times. Sauf qu’elle est plus petite, et que ça ne l’empêche pas d’être beaucoup plus lisible.
    Par contre, sa grâce est indéfinissable. Mais certaine.

    • [^] # Re: Oui et non

      Posté par . Évalué à 2.

      Ce que ne mentionne pas l’article est que le Times Roman a été dessiné pour un journal en 1932 ! Son dessin découle des contraintes de ce support : les caractères sont donc très compacts afin de pouvoir en loger un maximum sur une colonne étroite ; les empattements, très fins, prennent en compte la tendance à baver des presses à journaux de l’époque.

      Avec nos écrans haute définition et nos impressions laser les contraintes ont changé, notre usage de la typographie devrait en faire autant !

      • [^] # Re: Oui et non

        Posté par . Évalué à 4.

        Ce que ne mentionne pas l’article est que le Times Roman a été dessiné pour un journal en 1932 !

        "La police Times a été créée dans les années 1930 pour être lisible sur du papier de faible valeur"
        Tu es sûr d'avoir lu l'article ?

        • [^] # Re: Oui et non

          Posté par . Évalué à 2.

          Oui. La date de création du caractère est bien précisée mais pas sa raison d’apparition, point qu’il me semblait intéressant d’ajouter. Ma phrase était en ce sens très mal formulée, ma critique se voulait purement positive.

          En reformulant : « Le tracé particulier du Times Roman est dû à sa date de création — 1932 comme le souligne la dépêche — mais surtout à sa condition d’utilisation : dans la presse quotidienne papier. »

  • # Crénage

    Posté par . Évalué à 9.

    Le crénage de la police « Linux Libertine » est quand même visiblement inégal.

    http://xkcd.com/1015/

    • [^] # Re: Crénage

      Posté par . Évalué à 6.

      Effectivement, notamment entre le n et le u de Linuxfr.org sur la première image. Maintenant que je l'ai vu, je ne vois que ça. Peut-être est-ce du au logiciel qui a fait le rendu de ces images ?

      • [^] # Re: Crénage

        Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 22/02/12 à 18:44.

        Il semble bien que ce soit un problème dans la police. Cependant, tu remarqueras que c’est problématique uniquement en grande taille (vue en 11pt, ce problème de crénage ne saute pas aux yeux) et que pour les grandes tailles, la version Display n’en souffre pas.

        Dès lors, je ne sais pas s’il s’agit d’un véritable problème ou d’un usage inapproprié de la police. Par exemple, je regarde mon CV qui utilise cette police et je ne vois pas de problème (à moins que XeTeX corrige le crénage et n’utilise pas les informations fournies par la police).

        • [^] # Re: Crénage

          Posté par . Évalué à 1.

          D'après linuxlibertine.org, la police offre le support d'OpenType et quantité de ligatures. Ça serait donc plutôt la faute à l'outil de composition utilisé pour les exemples inclus dans l'article.

          • [^] # Re: Crénage

            Posté par . Évalué à 4.

            D'après linuxlibertine.org, la police offre le support d'OpenType et quantité de ligatures.

            Le support, ça ne veux pas dire que les informations dans la police soient "correctes" pour autant.

            Ça serait donc plutôt la faute à l'outil de composition utilisé pour les exemples inclus dans l'article.

            Ça me parait surprenant puisque les brevets logiciels sur les méthodes de composition ont expiré il me semble, il n'y a donc plus de raison de brider les outils de composition..

            • [^] # Re: Crénage

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              il n'y a donc plus de raison de brider les outils de composition..

              Il faut le temps que les mises à jour se fassent.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Crénage

      Posté par . Évalué à 5.

      http://xkcd.com/1015/

      A ce sujet, j'avais vu dans le commentaire de cette épisode d'XKCD, un "jeux" pour voire si on était bon ou pas en crénage/kerning:
      http://type.method.ac/

  • # Notes

    Posté par . Évalué à 3.

    Elle supporte plus de 2 000 caractères présents dans Unicode

    Pas mal, certains sont en effet intenables.

    Bold, « gras » en français, qui est majoritairement utilisé pour marquer l’emphase dans les titres

    de façon moche

    Pour l’utiliser dans vos documents, LibreOffice devrait pouvoir vous aider ou bien XeLaTeX.

    Pas faux, mais XeTeX est un peu obsolète depuis plusieurs années. Mieux vaut utiliser LuaTeX.

    pour contrôler le « gris » des caractères

    Mouais, mais pourquoi avoir mis une fonte grasse alors ?!

    Elle supporte plus de 2 000 caractères présents dans Unicode
    Ceci est dû au fait que les groupes de personnes qui ont besoin de ces caractères ne sont pas économiquement intéressants. L’alphabet africain en est un exemple.

    Ouais, ouais. Avant de s'emballer ça serait bien de s'occuper d'avoir une fonte propre, avec un crénage correct. C'est rigolo que le glyphe nommé omega1 soit en fait un pi cursif (heureusement il a le bon index unicode).

    • [^] # Re: Notes

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Bold, « gras » en français, qui est majoritairement utilisé pour marquer l’emphase dans les titres

      de façon moche

      Ah non, le gras dans le corps de texte c'est mal, en revanche avoir les titres en gras c'est la norme.

    • [^] # Re: Notes

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Merci pour supporter.

      Pour le gras, en fait, il ne faut jamais l'utiliser mais bon, fallait bien trouver un cas…

      Une « fonte grasse » et le gris typographique n'ont rien à voir… il y a même un lien pour t'aider.

      Pour ta dernière remarque, je te rappelle que le libre c'est aussi la collaboration alors tu es libre de remonter un bogue ^^

    • [^] # Re: Notes

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Pas faux, mais XeTeX est un peu obsolète depuis plusieurs années. Mieux vaut utiliser LuaTeX.

      Tu pourrais développer s'il te plait, ça m'intéresse.

      • [^] # Re: Notes

        Posté par . Évalué à 3.

        Pas faux, mais XeTeX est un peu obsolète depuis plusieurs années. Mieux vaut utiliser LuaTeX.

        Tu pourrais développer s'il te plait, ça m'intéresse.

        XeTeX utilise un langage obsolète (le TeX) ;-)

        Plus sérieusement (j'adore le TeX), XeTeX a répondu ponctuellement à un besoin en matières de caractères et des glyphes associés en enlevant des fonctionnalités (en plus d'être lent), en particulier les formats de sortie et la microtypograhie, ce qui est plus qu'un comble pour un outil de ce genre !

        Depuis LuaTeX est parvenu au centre du développement, et permet notamment l'unicode, la microtypograhie, la gestion des polices systèmes (e.g. OTF), tout en facilitant grandement, via Lua, l'interaction avec le système ou en rajoutant la possibilité de faire des choses funkies (genre du crénage inter-polices, bon courage à faire avec XeTeX, un interpréteur de PS).

        Bien sûr, tout ça n'est pertinent que dans des milieux restreint. La plupart des éditeurs imposent leurs choix (ni XeTeX, ni LuaTeX).

        • [^] # Re: Notes

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Est-ce que LuaTex est compatible avec les paquets LaTeX comme l'est XeTeX?

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Notes

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Je viens de tester et… pas tous non.

            • [^] # Re: Notes

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              XeTeX ne l'est pas avec tous non plus il me semble mais ça ne m'a pas encore posé problème.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # fôte

    Posté par . Évalué à 1.

    J’ai également s/était/été/ inspiré par Janson, Palatino et bien d’autres polices modernes.

    • [^] # Re: fôte

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      corrigé, ainsi que le « supporte » évoqué ci-dessus qui m'insupporte aussi :-)

    • [^] # Re: fôte

      Posté par . Évalué à 2.

      l’emphase d’une passage du texte

      pendant qu'on y est.

  • # J'ai testé pour vous...

    Posté par . Évalué à 4.

    Je viens de tester (je ne connaissais pas et je suis un gros nul en esthétique et police) et comme il l'a comparait à times, j'ai fait de même...

    C'est vrai que globalement, elle est mieux (surtout en grande taille), mais :
    - je trouve les 's' horribles, surtout quand y'en a 2 à la suite,
    - la police rend pas très bien plus la taille est petite (et surtout encore les 's')

    C'est bien dommage....
    M'enfin, adopté!

  • # Alphabet africain

    Posté par . Évalué à 3.

    Je me permet une remarque tout de même... C'est quoi l'alphabet "africain" ? L'alphabet africain de référence (une extension de l'alphabet latin) ?

    Parce que sinon, il y a DES alphabets africain ( l'alphabet bassa, le tifinagh, l'écriture bamoun, etc.). D'ailleurs, le lien Wikipédia de la dépêche ne renvoie à rien. :-]

  • # Libération et Déjavu

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Moi j'en était resté aux police Liberation pour garantir une bonne compatibilité de taille avec Times et Dejavu dans les autre cas. Comment se positionne Libertine par rapport à ça ?

    • [^] # Re: Libération et Déjavu

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Oulà, ça mérite quelques précisions. Les polices Liberation sont des ersatz des polices de Microsoft que sont Times New Roman, Arial et Courier New. Times New Roman est une fonte Times, et Arial est inspirée d'Helvetica.

      Libertine n'a pas du tout le même but, mais a plutôt vocation a être simplement une police de qualité, si j'ai bien compris.

      • [^] # Re: Libération et Déjavu

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Les polices Liberation sont des ersatz des polices de Microsoft que sont Times New Roman, Arial et Courier New.

        Pour être plus explicite, les polices Liberations ont exactement la même taille (du moins, c'est le but) sans être exactement les mêmes, ça permet d'utiliser une police libre sans casser la mise en page des documents réalisés avec les polices Microsoft. Plus de précision sur la dépêche parue pour l'occasion.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Libération et Déjavu

          Posté par . Évalué à 1.

          Voir aussi Arimo, Tinos et Cousine qui sont de nouvelles versions avec des métriques compatibles. Ces fontes ont aussi été dessinées par la personne qui a réalisé Liberation - en tous cas la version initiale - (il travaille pour la grosse fonderie Ascender).

          Ces fontes libres ont été financées par Google pour être fournies pré-installées avec Chrome(OS). Heureusement la licence choisie fait qu'elles sont libres, on peut donc les extraire et les utiliser/étudier/modifier/redistribuer dans d'autres environnements.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.