Munich va enfin migrer sous GNU/Linux

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
27
sept.
2006
Bureautique
Munich (troisième plus grande ville d'Allemagne) annonce sa migration vers GNU/Linux depuis plusieurs années. Voici un rappel des derniers épisodes.
Avril 2003, la mairie de Munich souhaite migrer son parc de 14000 postes vers GNU/Linux. Le mois suivant, Munich confirme sa volonté de migrer, malgré les 90% de ristourne proposé par Microsoft.
Août 2004, la migration est repoussée, suite à des problèmes de brevet.
Avril 2005, le choix de Debian a été annoncé.

On apprend grâce à l'interview de Florian Schiessl, responsable de l'équipe Linux pour la migration, que la ville a tout juste commencé la première phase de sa migration (100 utilisateurs), et compte migrer 80% du parc entre fin 2008 et mi 2009. Il est a noter que tout le parc ne pourra être migré, à cause de certaines applications et matériels ne fonctionnant que sous Microsoft Windows. La facture totale de la migration est passée à 35 millions d'euros, contre 30 millions seulement, trois ans auparavant.

Florian Schiessl a également précisé : "Ce n'est pas notre but de comparer les TCO (coût total de possession). Microsoft ayant stoppé la prise en charge de NT 4.0, nous devons migrer". ("We do not have a goal to compare total cost of ownership. Microsoft stopped supporting NT 4.0, so we must migrate.")
  • # Ce n'est pas non négligeable

    Posté par . Évalué à  4 .

    35 millions d'euros pour 14.000 postes, ça fait quand même 2500 euros par poste de travail, ce qui est non négligeable.

    Force est de reconnaître que pour ce prix là, on dispose de plusieurs années de mises à jour de logiciels Microsoft.

    Ça me paraît même un brin excessif. Le prix indiqué englobe quoi exactement ? Juste les licences et les formations, ou également le changement de matériel (nouveaux serveurs, nouveaux postes de travail, etc.) ?
    • [^] # Re: Ce n'est pas non négligeable

      Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

      Je pense que cela inclue au moins les licences et les formations, mais aucune idée concernant le matériel.

      Ensuite, même si Munich ne souhaite pas perdre de l'argent bêtement, il faut bien voir que le prix n'était pas la seule raison de migrer, puisque Microsoft avait proposé 90% de reduction sur le prix des licences, et que Munich a refusé.
      • [^] # Re: Ce n'est pas non négligeable

        Posté par . Évalué à  8 .

        En fait, en lisant les commentaires de la nouvelle sur Slashdot, je crois avoir compris que le prix incluait la migration des anciens documents et des anciennes données (développement de kit de migration), ainsi que le développement (ou redéveloppement) de certaines applications métier.

        Du coup, le prix pourrait en effet sembler plus cohérent.
        • [^] # Re: Ce n'est pas non négligeable

          Posté par . Évalué à  5 .

          Voilà, et comme je le dis juste en bas, ce coût là va être le même que la migration se fasse vers Linux ou vers XP :)

          Et la ristourne de Microsoft n'y changera rien... Une goutte d'eau.


          Yth.
    • [^] # Re: Ce n'est pas non négligeable

      Posté par . Évalué à  10 .

      Vu la citation, visiblement ils ont une migration à faire, ils la veulent puisqu'ils ne souhaitent pas continuer d'utiliser un logiciel qui n'a plus de support technique.
      Le coût de migration de NT4.0 vers Linux doit être sensiblement le même que celui de la migration vers XP ou Vista : il faudra des formations, changer du matériel (plus avec Vista qu'avec un Linux aux petits oignons...), y passer du temps, et migrer la majeure partie des logiciels.

      Il n'y a pas moins de compatibilité entre les vieux logiciels NT 4.0 et Linux qu'avec XP/Vista, le meilleur exemple en est la suite bureautique Microsoft qui va demander un boulot assez énorme de migration. Et cette migration n'a aucune raison d'être plus complexe vers un Office XP que vers un OpenOffice, on sait tous à quel point c'est de la haute voltige des deux côtés...


      Microsoft peut bien faire 90% de ristourne, ça laisse encore 10% à payer, contre zéro pour Debian. Ceci en plus du coût de la migration qui de toute manière va largement noyer les éventuels coûts de licences Microsoft.


      Mais vu le coût et le boulot nécessaire, ils se disent que probablement la situation côté Microsoft ne va pas s'améliorer et dans dix ans retour case départ pour une nouvelle migration. Alors qu'avec Linux ils pourront faire des mises à jour régulières ne nécessitant pas de migration. Au pire ils doivent payer un ingénieur pour maintenir un logiciel qui n'est plus maintenu, ou coder un moyen de lire les fichiers de l'ancien logiciel vers son remplaçant pour une transition en douceur. Ce qui est possible quand on a les sources et que le logiciel est libre, et à dû faire enrager pas mal de gens de part le monde dans le cas de solutions propriétaires parce que c'est impossible si le propriétaire le refuse.
      Et ce genre de boulots coûtera toujours moins cher qu'une nouvelle migration qui est une opération où franchement on a l'impression de jeter ses sous par les fenètres...


      L'un des avantages du libre c'est qu'on peut modifier soi-même un logiciel, le maintenir, ou regarder comment il est fait. Il est souvent répondu que ce n'est pas parce que c'est possible légalement que ça l'est techniquement, faut s'accrocher pour tripatouiller dans un bousin comme OOo ou Firefox ou que sais-je. Oui, c'est vrai, mais en fait ça devient faux quand on s'appelle Munich et qu'on peut payer 35 millions une migration. Payer quatre ingénieurs qualifiés ça fait goutte d'eau en comparaison... Et quatre Geeks payés pour Geeker peuvent largement assurer les éventuels problèmes rencontrés de logiciels plus maintenus, ou d'incompatibilités à la mise à jour.
      En fait ça peut même être moins cher et plus simple d'envoyer un chèque aux mainteneurs d'un logiciels pour avoir la feature qui leur sauvera la vie. Alors qu'avec Microsoft c'est mort d'avance...


      J'ai l'impression que cette migration doit soulever tellement d'emmerdes qu'ils se disent qu'ils n'ont surtout pas envie d'avoir à revivre ça un jour.
      Parce que l'informatique bricolée dans son garage ça va un moment, mais on s'en lasse drôlement...


      Yth.
      • [^] # Re: Ce n'est pas non négligeable

        Posté par . Évalué à  10 .

        Un des avantages non négligeables et qui a dû aussi jouer dans les pours et les contres, c'est que la majeure partie de l'assistance technique sera assurée par des société Allemandes et non par Microsoft.
        Il n'est pas absurde que les impots des habitants de Munich aident l'emploi dans la région plutôt que d'aller grossir les caisses de Redmond..

        On pourrait peut-être s'inspirer de ces méthodes, qu'en pensez-vous ?
        • [^] # Re: Ce n'est pas non négligeable

          Posté par . Évalué à  6 .

          Dans le principe c'est vrai, mais il est fort probable que ces prestations auraient été assurées par le représentant local de l'editeur... donc cela aurait fait du travail pour des locaux aussi.
          A priori, les éditeurs prennent leur com sur la vente de soft et les certifications, le reste va plutot aux représentants locaux car la prestation technique rapporte beaucoup moins que la vente de logiciels.
          • [^] # Re: Ce n'est pas non négligeable

            Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

            Dans le cas de Microsoft, les intervenants locaux sont dans l'ensemble moins compétents (vendeurs et techniciens répétant des procédures sans bien les comprendre). J'ai pu le vérifier.
            Avec les logiciels libres, on a des techniciens de meilleur niveau, capables d'intervenir plus rapidement et de résoudre plus rapidement des problèmes complexes car ils sont habitués à réfléchir. De plus, une grosse partie de l'argent ne va plus aux USA mais est investie dans l'économie locale.
            • [^] # Re: Ce n'est pas non négligeable

              Posté par . Évalué à  1 .

              Avec les logiciels libres, on a des techniciens de meilleur niveau, capables d'intervenir plus rapidement et de résoudre plus rapidement des problèmes complexes car ils sont habitués à réfléchir

              Mais qu'est ce qu'on peut pas lire comme conneries c'est dingue !

              Il y a un test a passer avant de pouvoir devenir consultant LL histoire de verifier qu'ils sont tous competents, savent reflechir et ne le font pas parce qu'ils ont vu la lumiere et sont entres ?
              Non ?
              Alors arretes de sortir des aneries plus grosses que toi, on a compris que tu es tombe amoureux des LL, ca devrait pas t'empecher d'etre un minimum realiste quand meme.
              • [^] # Re: Ce n'est pas non négligeable

                Posté par . Évalué à  10 .

                Personnellement, j'ai passé les "tests" MCSE.

                Entre nous, considérer ces pseudo formations certified ms comme une panacée est aussi une belle connerie ;),

                Tout ceci étant à la porté de n'importe quel guignol un peu fortuné et persevérant (oui elles coûtent chers du QCM .. ).

                Ensuite, je dis pas que les formations RedHat sont meilleurs, hein ..
              • [^] # Re: Ce n'est pas non négligeable

                Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

                > Il y a un test a passer avant de pouvoir devenir consultant LL histoire de verifier qu'ils sont tous competents,

                Ça n'est pas tellement ça le problème. Le problème, c'est que quand tu es un admin incompétent, qui ne sais qu'appliquer des recettes de cuisines, tu travailles sous Windows.

                Ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas de gens compétents sous Windows, mais en général, ils sont noyés dans la masse des cliqueurs-rebooteurs qui ne leur font pas honneur.

                Enfin, de mon expérience, des gens compétents sous Windows, j'en ai pas vu beaucoup.
                • [^] # Re: Ce n'est pas non négligeable

                  Posté par . Évalué à  5 .

                  Des consultants Windows qui sont des manches je doutes pas un instant qu'il y en ait et qu'il y en ait beaucoup, mais cette affirmation stupide comme quoi bosser sur des LL te rend automatiquement intelligent et competent est pathetique.
                  • [^] # Re: Ce n'est pas non négligeable

                    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

                    Allons allons, quand tu bosses sur des LL, non seulement tu deviens intelligent et compétent mais en plus si ta femme t'a quitté elle revient comme un chien fidèle. Ton patron se met à t'obéir et la chance te sourit, santé, bonheur, joie dans ta soeur. De plus ton sexe se met à grossir démesurément et toutes les jeunes filles se frottent instantanément contre ta cuisse dès qu'elles te croisent dans la rue.

                    Je comprends ton aigreur, espèce de sale jaloux.
      • [^] # Re: Ce n'est pas non négligeable

        Posté par . Évalué à  3 .

        Quelques precisions.

        Il est évident que le choix de Munich de passer sous Linux fut un choix politique.

        Microsoft Deutschand a son siège dans la bamlieu de Munich (à Unterschleißheim). Si Munich a un maire socialiste les banlieux sont dans les main de la CSU (Liga-Nord à la sauce bavaroishttp://linuxfr.org/2006/09/27/21390.html
        Lire l'articlee). Le Ministre-Président de Bavière (CSU) est un des fervent supporter de M$ et à l'époque Ballmer avait même fait le déplacement pour essayer de renverser la vapeur .... en vain.

        LiMux est certe basée sur Debian mais c'est un dérivé proposé par 2 PMEs qui demendent une licence par poste donc de toute facon l'utilisation n'est pas gratuite et après le rabais de M$ le coût par poste eu été le même.....
      • [^] # Re: Ce n'est pas non négligeable

        Posté par . Évalué à  4 .

        Payer quatre ingénieurs qualifiés ça fait goutte d'eau en comparaison... Et quatre Geeks payés pour Geeker peuvent largement assurer les éventuels problèmes rencontrés de logiciels plus maintenus, ou d'incompatibilités à la mise à jour.

        Sans compter que ces professionnels peuvent servir sur d'autres projets une fois la migration achevée, et les développements libres permettent leur mutualisation au sein des différentes administrations du Land s'il existe un programme d'échange entre ces dernières. (une application pour une mairie répond souvent aux besoins des autres mairies de la région voire du pays)
      • [^] # Re: Ce n'est pas non négligeable

        Posté par . Évalué à  3 .

        Ça fait plaisir de voir qu'une collectivité de cette importance fait confiance à une distribution qui n'est pas apparentée à une entreprise avec son lot de prestataires officiellement accrédités (Je ne pense pas forcément que à microsoft).

        Cette décision politique d'une grande ville pas si loin de chez nous, c'est un pari audacieux sur la pérénité d'un modèle informatique alternatif.
    • [^] # Re: Ce n'est pas non négligeable

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      en général, derrière un poste, il y a un utilisateur et quand un utilisateur est formé, il ne travaille pas pendant ce temps.

      je ne sais pas combien de temps ça dure une formation linux, mais une semaine de formation ça coute 500 ¤ à l'employeur...
      • [^] # Re: Ce n'est pas non négligeable

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        En France les quelques formations que j'ai reçues étaient plutôt facturées 1500 euros par semaine, et je ne parle pas des frais d'hôtel, de restauration, de déplacement ...
        • [^] # Re: Ce n'est pas non négligeable

          Posté par . Évalué à  4 .

          je confirme, c'est plutot de l'ordre de 300¤ par jour de formation et par personne, pour une formation orienté dev, 200¤ pour une formation moins technique ... dans le cas présent, avec des ristournes dues au nombreça peut faire beaucoup moins, mais il faut ajouter les frais implicites dus au travail non produit pendant la periode de formation
          • [^] # Re: Ce n'est pas non négligeable

            Posté par . Évalué à  0 .

            Tout dépend de la formation, Administration Linux ou OpenOffice.org, les coûts doivent être différents.

            Pour un utilisateur lambda, il y a aura : le bureau, la suite bureautique, l'email; et s'il utilise déjà les équivalents windows, cela ne prendra pas beaucoup de temps.

            Pour un Admin NT, la formation pour l'administration d'un linux sera plus longue, plus technique et donc plus chère.
  • # Microsoft n'est pas une victime ...

    Posté par . Évalué à  10 .

    La ville rappelle que Microsoft a lui même abandonné ce parc en cessant de maintenir windows NT 4.0.

    Ils ont comme tout le monde pu répondre à l'appel d'offre.

    Rien ne les a empeché, eux et leurs partenaires (éditeurs et/ou formateurs) de se positionner sur du libre en plus de leurs offres propriétaires.

    Ce qui les emmerde vraiment c'est le précédent.

    Car si Munich pouvait choisir le prestataire de service elle était en solutions windows bloquée sur le fournisseur (toujours le même).

    Si un prestataire ne remplit pas ses obligations, la ville pourra dénoncer son contrat.

    L'acheteur redevient le régulateur du marché et pas l'inverse.

    De plus, ne vaut il pas mieux former (reformer souvent ?) les utilisateurs, les postes bureautiques ne sont pas les mêmes qu'il y a dix ans, que de mettre tout l'argent dans l'achat de logiciels.

    On pourrait offrir un autre argument qui tue ... l'indépendance européenne en matière de technologie logiciel (sur le matériel c'est encore trop utopique).
  • # Faite que ça marche...!

    Posté par . Évalué à  1 .

    my $i = 1 ;
    while ( $i > 0 ) { print "Je prie pour que ça marche et qu'il n'y ai pas le moindre raté\n" ; }

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.