Nouvelle sortie Ulteo : « Open Virtual Desktop »

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
16
20
nov.
2008
Linux
Nouveau produit 100% libre (GPLv2) chez Ulteo et cette fois c'est un produit plutôt orienté entreprise/infrastructure. En effet, le système « Open Virtual Desktop » a été conçu pour délivrer un bureau complet avec des applications à destination des collaborateurs travaillant au sein d'une organisation, sur un même réseau local.

Le système prévoit l'installation d'un serveur qui gère les demandes de connexions et l'authentification, et d'un ou plusieurs serveurs qui font tourner les applications de manière centralisée. L'utilisateur se sert de son navigateur web pour accéder aux applications, ce qui fait qu'aucune installation n'est nécessaire sur l'ordinateur client, et que ce dernier est donc agnostique en terme de système d'exploitation (Windows, GNU/Linux, Mac OS X, UNIX propriétaire, etc.).

Une console d'administration permet de configurer un certain nombre de paramètres, et en particulier d'autoriser, ou non, une ou plusieurs applications, pour un utilisateur ou un groupe d'utilisateurs donné. Enfin il est dit que l'installation se fait sans aucune modification de l'existant, et est prévu pour utiliser l'annuaire propriétaire d'entreprise Active Directory ou le standard ouvert LDAP pour l'authentification, et les serveurs CIFS (Windows ou Samba).

Pour l'instant l'installation est prévue pour Ubuntu 8.04.1 Server, mais une documentation est proposée pour pouvoir installer sur d'autres systèmes et en particulier RHEL 5. D'autres fonctionnalités semblent intéressantes comme le partage en temps réel du bureau graphique avec des utilisateurs invités. Enfin, Ulteo annonce que les applications fournies actuellement sont des applications GNU/Linux, mais que dès février 2009, aussi bien des applications Windows que GNU/Linux seront disponibles dans un bureau unifié, en utilisant Terminal Server pour les applications Windows.
  • # gnose

    Posté par . Évalué à 9.

    et que ce dernier est donc agnostique en terme de système d'exploitation

    Est-il possible de m'expliquer ce que la gnose a à faire avec les systèmes d'exploitations ?

    N'était-il pas plus juste d'écrire :

    «ce dernier est donc indépendant du système d'exploitation sur lequel il tourne»

    ?
    • [^] # Re: gnose

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      L'ordinateur client est agnostique sur la question des systèmes d'exploitation, il ne sais pas lequel conduit au chemin de la sainte vérité.

      Mais nous veillerons à lui prêcher la bonne parole mes frères ! ;)
    • [^] # Re: gnose

      Posté par . Évalué à 10.

      L'humour est une chose maudite.
      Brûlons l'hérétique qui a osé écrire ça et attendre de nous que nous comprenions par nous même...
  • # Délivrer le bureau

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Délivrer un bureau… Libérer, fournir, livrer, publier, c'est lequel d'entre tous ces termes qu'il faudrait utiliser à la place ? Quel est le sens de la phrase, en fait ?
    • [^] # Re: Délivrer le bureau

      Posté par . Évalué à -1.

      Dans le contexte de dlfp, il s'agit évidemment de «Libérer».

      J'ai bon ?

      La gent féminine, pas la "gente", pas de "e" ! La gent féminine ! Et ça se prononce comme "gens". Pas "jante".

  • # Technique

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Concrètement, ça marche comment, ce truc ? Ça l'air d'être un serveur X11 intégré au navigateur : est-ce que ça utilise du JavaScript bien maousse, un plugin pour le navigateur, du Java ?
    • [^] # Re: Technique

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.


      Navigateurs Web : Firefox 2/3 ou Internet Explorer 6/7, avec Javascript autorisé et le plugin Java Runtime Environment 1.5/1.6


      Donc du Javascript et du Java.
    • [^] # Re: Technique

      Posté par . Évalué à 6.

      C'est une applet Java qui fait client VNC.
      • [^] # Re: Technique

        Posté par . Évalué à 6.

        C'est a peut près cela mais pas tous a fait.
        VNC propages des copies d'écran ou de fenêtres dans leurs intégralités, ce qu'il utilise la c'est du NX http://fr.wikipedia.org/wiki/Technologie_NX.

        En gros tu compresses les appels et les ressources X et tu ne fais pas de streaming video de l'ecran. Si tu déplace une fenêtre c'est le clients qui la redessine et non le serveur, quand un nouveau bouton cliquable apparait en gros ca envoie "widget button machin truc" et pas une image du bouton. Même chose pour les interactions utilisateurs ca n'envoie pas la position de la sourie en permanence mais uniquement les informations utiles "clic sur bouton machin" etc.

        C'est donc beaucoup plus rapide et agréable à utiliser que du VNC et ça s'accommode bien des petites connexions genre modem ou 3G, ce qui est très pratique quand tu as des utilisateurs qui parcoure le monde. En plus ça passe via SSH, l'utilisateur n'a pas a avoir de données sensible sur sa machine ( tous se passe sur le serveur ), c'est donc aussi un vrais élément de sécurité ( tu peux accéder à des donnés sensible à l'autre bout du monde et si on te vole ton portable ce n'est pas un drame ).

        Maintenant si tu as des donnés sensible je doute que tu fasse confiance à Ulteo pour les protégés ou héberger tes applications.
        • [^] # Re: Technique

          Posté par . Évalué à 8.

          VNC propages des copies d'écran ou de fenêtres dans leurs intégralités, ce qu'il utilise la c'est du NX http://fr.wikipedia.org/wiki/Technologie_NX.
          Non non, c'est du VNC.
          Maintenant si tu as des donnés sensible je doute que tu fasse confiance à Ulteo pour les protégés ou héberger tes applications.
          Effectivement mais là on parle d'un produit que l'on peut installer sur ses propres serveurs.
          • [^] # Re: Technique

            Posté par . Évalué à 1.

            Bon OK j'ai péché par optimisme ( et manque de recherche aussi je l'avoue ( mais on est presque vendredi )).
            Bon sinon comme vous l'aurez comprit NX les serveurs sont pas libre mais c'est quand même vraiment beaucoup mieux que VNC.

            Puis NX est en court d'intégration a KDE et tous...

            \int _{-\infty }^{\infty }\text{VNC}<<\int _{-\infty }^{\infty }\text{NX}
            • [^] # Re: Technique

              Posté par . Évalué à 2.

              Bon sinon comme vous l'aurez comprit NX les serveurs sont pas libre mais c'est quand même vraiment beaucoup mieux que VNC.

              Seule une partie du serveur n'est pas libre, mais il en existe une implémentation libre FreeNX.
              Je ne suis pas sur que FreeNX fournissent l'ensemble des services fournis par NoMachine NX, mais il permet au moins d'ouvrir une session à distance (ce qui est mon besoin).
  • # c'est quoi

    Posté par . Évalué à 2.

    je crois que c'est un VNC via plugin java pour le faire tourner
    il est peu etre un peu modifier pour que chaque appli montre uniquement la fenetre de l'appli au lieu du bureau complet dans un VNC normal

    voila ^^
    • [^] # Re: c'est quoi

      Posté par . Évalué à 3.

      je crois que c'est un VNC via plugin java pour le faire tourner
      il est peu etre un peu modifier pour que chaque appli montre uniquement la fenetre de l'appli au lieu du bureau complet dans un VNC normal


      Ça ressemble furieusement à du Citrix (seamless window integration) mais en version Libre. Reste plus qu'à améliorer l'utilisation de la bande passante (Citrix exploite environ 12-15 Kbit/seconde par connexion) et Zou! m'empresserai de virer ces serveurs proprio... Ça coûte un pont, les licences!

      (Ouais, bon, on peut rêver hein? Mais mon petit doigt me dit qu'on est sur la bonne voie.)

      /me content.
    • [^] # Re: c'est quoi

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      il me semble que ça ne requiert pas de modification très particulière, x11vnc semble pouvoir le faire:

      ‐id windowid

      Show the X window corresponding to windowid not the entire dis‐
      play. New windows like popup menus, transient toplevels, etc,
      may not be seen or may be clipped. Disabling SaveUnders or
      BackingStore in the X server may help show them. x11vnc may
      crash if the window is initially partially obscured, changes
      size, is iconified, etc. Some steps are taken to avoid this and
      the ‐xrandr mechanism is used to track resizes. Use xwininfo(1)
      to get the window id, or use "‐id pick" to have x11vnc run xwin‐
      info(1) for you and extract the id. The ‐id option is useful
      for exporting very simple applications (e.g. the current view on
      a webcam).
      • [^] # Re: c'est quoi

        Posté par . Évalué à 1.

        Ah, zut... Ça s'appelle une douche froide, ça, non? :p
  • # sur le site

    Posté par . Évalué à 2.

    "pré-recquis" en plein dans un titre, ca fait mal aux yeux.
    Chose amusante, d'après Gogole, ce n'est pas les seuls!

    A moins que je me trompe? Les Maitre-Galiberiens officiels de Linuxfr n'ont pas encore réagis?
  • # comparaison

    Posté par . Évalué à 2.

    Est-ce qu'on peut comparer ce service à un type "LogMeIn" ?

    J'ai l'impression qu'il y a souvent un mélange entre les différentes technologies de bureau itinérant :
    - prise en main de poste à distance
    - prise en main de poste à distance par un intermédiaire (type logmein) pour passer les pare-feu.
    - prise en main d'un bureau virtuel sur un serveur (hébergement)

    La dernière fois que j'ai été voir Ulteo, c'était plutôt un hébergeur de bureau.

    Il semble que ca soit aujourd'hui un logiciel de prise en main à distance un peu évolué.
    Mais dans la documentation, il y est question de "registration" et les copies d'écran montre un navigateur connecté sur un domaine en ulteo.com

    Sur la page d'accueil, on peu également créer un compte, pourquoi?
    Sur http://www.ulteo.com/home/fr/privacy , il y a "des documents, des to-do listes, des adresses mails" qui sont stockés?


    Tout cela mériterais un peu de clarification, car moi, je suis paumé!
    • [^] # Re: comparaison

      Posté par . Évalué à 3.

      Il y a plusieurs produits Ulteo :
      * Online Desktop = bureau en ligne hébergé par Ulteo (d'où possibilité de se créer un compte)
      * Open Virtual Desktop = bureau en ligne installable (dont il est question dans la news)
      et accessoirement :
      * Application Server = distrib classique avec layers (style unionfs) pour la gestion des paquets
      * Virtual Desktop = distrib tournant sous Windows grâce à CoLinux (noyau linux en userland windows)
  • # haaa

    Posté par . Évalué à 2.

    Autant Ulteo, je cherche encore l' utilité réelle... Autant ce « Open Virtual Desktop » à l' air fantastique. Là ça semble du lourd, destiné aux grands comptes se posant la question de l' unification du ""bureau"" (autour de Qt par exemple ;p) et pratiquant déjà de manière massive la centralisation (de fermes citrix c bien sûr, de tarantella (Sun Global Secure Desktop) et de nombreuses faites en interne.

    En plus c' est bien présenté. Ce qui est important pour un logiciel qui ressemble à un produit "sur étagère" et qui a une socièté derrière pour assurer le support (en fait l' assurance).

    Le FW massif est déjà fait. :))
    • [^] # Re: haaa

      Posté par . Évalué à 3.

      Me suis fait avoir par le buzz :(

      Volonté de télécharger des informations précises sur le biniou :
      Obligation de s' inscrire en laissant un mail :(
      PDF télécharger... c' est en fait la version installable de ulteo.

      « Open Virtual Desktop » == du buzz pour relancer un truc qui sert à rien :( zut j' ai voulu y croire pourtant :(
      • [^] # Re: haaa

        Posté par . Évalué à 3.

        Plusieurs moyens d'installation sont disponibles sur le site :

        - installation pour ubuntu 8.04 Server en suivant la doc d'install : ça t'explique comment télécharger les paquets de base avec apt-get install, une fois que tu as ajouté les bons repos à ton sources.list, difficile de faire plus simple

        - installation sur d'autres OS : il y a une doc d'install générique et un tar.gz + une doc spécifique à l'install sous Red Hat

        vu que c'est libre, ce serait pas étonnant qu'un jour on voit apparaître des paquets RPM faits par la communauté pour RH, Mandriva etc.
      • [^] # Re: haaa

        Posté par . Évalué à 2.

        « Open Virtual Desktop » == du buzz pour relancer un truc qui sert à rien
        Non, il y a eu pas mal de changements pour adapter Online Desktop (au fait Ulteo!=Online Desktop, qui n'est qu'un des produits de la société), notamment le "session manager", qui gère les sessions et fait office d'interface web d'administration, qui permet de déployer facilement des applications, de gérer la connexion à LDAP, de créer des groupes d'utilisateurs et de publier des applications pour ces groupes, bref de centraliser la gestion d'une ferme de serveurs OVD, sans parler de la possibilité d'utiliser des partages windows pour les home des utilisateurs (ce qui a nécessité un peu d'adaptation dues au non-support par windows des sockets, liens symboliques etc, sauf à installer services for unix, mais OVD doit pouvoir s'installer sans nécessiter de modifs de l'existant), la gestion des problèmes de proxys ou encore l'arrivée prochaine de la gestion de RDP et d'autres nouveautés prévues.

        Après, c'est sur que Ulteo ne peut pas du jour au lendemain créer un truc aussi peaufiné et complet que des solutions existant depuis dix ans ou plus...
  • # Et par rapport a Nomachine

    Posté par . Évalué à 1.

    Bon je ne veux pas être trop négatif mais quel intéret par rapport a des solutions plus éprouvés telle que NoMachine NX / FreeNX http://www.nomachine.com/ http://freenx.berlios.de/ ?

    Parce que faire de l'application/affichage/bureau/ce que vous voulez déporté via un client java exécuté dans un brower web c'est loin d'être nouveau. Je connais des boites qui font cela pour des question de confidentialités et de mobilité ( l'application métier super lourde disponible sur le téléphone portable java des commerciaux ) depuis au moins 3-4 ans.

    Bon parce que Ulteo, c'est peut être plus libre et tous ( quoi que c'est pas dit pour le moment ), y l'ancien fondateur de Mandrake etc. mais c'est quand même risqué de confier ses données et ses moyen informatique en mobilité à une boite comme Ulteo ou des prix qui sont pas forcement très intéressant par rapport a une boite comme NoMachine ( qui fait du proprio mais qui a des specs libres cf FreeNX? reverse du code et tous ).
    • [^] # Re: Et par rapport a Nomachine

      Posté par . Évalué à 6.

      mais c'est quand même risqué de confier ses données et ses moyen informatique en mobilité à une boite comme Ulteo ou des prix qui sont pas forcement très intéressant par rapport a une boite comme NoMachine
      Le produit dont il est question ici est libre à 100% et les paquets te permettent de l'installer gratos en 5 min chrono sur tes serveurs, je vois mal l'objet de ta critique...
    • [^] # Re: Et par rapport a Nomachine

      Posté par . Évalué à 4.

      c'est quand même risqué de confier ses données et ses moyen informatique en mobilité à une boite comme Ulteo

      Mais... il ne s'agit pas de confier ses données à une société tierse comme Ulteo, il ne s'agit pas de faire sous-traiter le stockage des données et la logique d'accès! Il s'agit juste d'un produit d'accès via client léger aux outils de l'entreprise par l'installation, dans cette même entreprise, du service d'accès adéquat -- Open Virtual Desktop en l'occurrence.

      Rien ne sort de l'entreprise, puisque, d'après l'annonce, ce sont les collaborateurs travaillant sur le réseau local de l'entreprise qui sont concernés. On ne parle évidemment pas de l'accès à distance (par VPN, par exemple).

      Par contre, c'est juste: on arrive au même résultat avec FreeNX.
    • [^] # Re: Et par rapport a Nomachine

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      On peut faire tout ce que fait la solution d'ulteo et mieux avec FreeNX et que des outils libres.

      J'ai fait une présentation sur un architecture similaire avec du FreeNX à SSTIC:
      http://actes.sstic.org/SSTIC08/Architecture_Workspaces_Ubiqu(...)
      • [^] # Re: Et par rapport a Nomachine

        Posté par . Évalué à 1.

        Au cas où ce ne serait pas clair, Ulteo OVD est libre... et utilise un tas de briques libres (openssh, apache, je sais plus quel serveur vnc...). L'avantage c'est que c'est très simple à mettre en place et à administrer.

        Il me faut cinq minutes pour déployer quelques machines sous OVD (juste quelques apt-get) et un "session manager" (un apt-get et quelques options de config à rentrer). Je dispose alors d'une console d'administration web, de load balancing, de monitoring, de la possibilité de se connecter à l'existant pour obtenir les comptes utilisateurs et les dossiers de partage (LDAP, NFS, CIFS...)... et tout ça sans devoir toucher aux machines clientes (en supposant qu'elles aient java et un navigateur web).
  • # En même temps ...

    Posté par . Évalué à 2.

    Si je ne m'abuse pour faire tourner un navigateur, il faut un système d'exploitation ... donc le pb est loin d'être réglé.

    Deuxièmement, si l'OS est windows, bonjour la gestion des erreurs avec internet explorer ....

    Troisièmement, ce concept est vieux comme l'informatique. Les serveurs d'applications et les PCs terminaux ne datent pas d'hier. Et vous savez quoi ? et bin ça a pas marché .... pourquoi ? parce que c'était bcp plus lourd d'avoir un gros serveur pour tout faire que plein de petit pc avec un petit disque dur et l'appli en dur ...

    En effet, que va-t-il se passer si les applis demandent bcp de puissance de calcul ? ou de bandes passantes ? et si le serveur crash ?

    toutes les entreprises n'utilisent pas forcément excel ou outlook seulement; y'a parfois des calculs lourds ... et citrix, est très souvent doubler des mêmes applications en local. ainsi quand ça plante ... la vie continue ...

    bref j'ai un gros gros doute sur le concept. Mais je n'ai pas testé donc pour l'instant, la critique est gratuite.

    Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas. C'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles. - Sénéque

    • [^] # Re: En même temps ...

      Posté par . Évalué à 2.

      En effet, que va-t-il se passer si les applis demandent bcp de puissance de calcul ? ou de bandes passantes ? et si le serveur crash ?

      Il y a malgré tout une différence entre installer une application "lourde" sur quelques ordinateurs et installer une vingtaine d'applications "lourdes" sur plus d'une centaine de postes... A longue, ça gonfle un peu. Et c'est pas sur Active Buggy-rectory et ses Stratégies de Bug-roupes qu'on peut compter. En général y a toujours quelque chose qui foire et qui te fait passer plus de temps à chercher l'erreur que si tu avais installé le tout à la main...

      (Et je ne parle pas du temps de préparation des Fichiers de Transformation pour les paquets colossaux comme Office et compagnie! Je me suis toujours demandé quel esprit torturé avait pu pondre un machin aussi compliqué...)

      A force de les avoir essayées (les GPO), nous sommes revenus en arrière. Y a rien de tel qu'un bon clone pour pas se prendre la tête avec Windaube. C'est le plus rapide. (Oui, bon, je sais: les pilotes de périphérique...) Avec Tutux, là, c'est pas pareil, bien sûr.

      Mais avoir un seul serveur (ou deux, en équilibrage ou fail-over, par exemple) sur lesquels installer toute ta collec' d'usines à gaz, crois-moi, ça aide :-) . C'est vrai qu'il existe des programmes bien gourmands -- et nous en avons mais, heureusement, nous n'avons pas SAP, sinon j'aurais peut-être un autre discours... Jusqu'à présent le système fonctionne plutôt bien.

      Même s'il existe des programmes gourmands, il ne faut pas s'imaginer que si 20 personnes travaillent en même temps, elles n'ont pas toutes en même temps besoin de la même puissance. Toutes n'utilisent pas le programme de la même manière ni en même temps, ce qui répartit la puissance demandée dans le temps. Au final, même si le serveur bosse dur, personne n'a encore jamais eu besoin d'aller se chercher un café avant de voir apparaître sa prose dans le traitement de texte, si tu vois ce que je veux dire ;-) .
    • [^] # Re: En même temps ...

      Posté par . Évalué à 4.

      Troisièmement, ce concept est vieux comme l'informatique. Les serveurs d'applications et les PCs terminaux ne datent pas d'hier. Et vous savez quoi ? et bin ça a pas marché .... pourquoi ? parce que c'était bcp plus lourd d'avoir un gros serveur pour tout faire que plein de petit pc avec un petit disque dur et l'appli en dur ...

      C'est surtout que le modèle ne supportait pas bien le changement d'échelle. Sur les réseaux de l'époque (avec du 10Base2 ou du 10BaseT concentré - et non commuté), chaque machine ajoutée au réseau augmentait les collisions et dégradait sérieusement les performances. Dans ces conditions, et avec l'augmentation de la puissance des micros, il est devenu logique de déporter une partie de l'"intelligence" sur les postes clients, et de ne mettre ceux-ci en relation avec le "centre" qu'en cas de besoin. Ainsi, on a des pics de traffic plus elevés, mais mieux réparti (alors qu'en mode client léger, chaque client consomme une quantité quasi-constante de bande passante).

      De nos jours, avec les équipements qu'on trouve un peu partout (switches), la problématique n'est plus tout à fait la même. La preuve étant que le mode client léger revient très fortement à la mode, notamment avec la recrudescence des "webapps".
      • [^] # Re: En même temps ...

        Posté par . Évalué à 1.

        Attention les applis web c'est différent : surtout d'un point de vue de consommateur : chaque foyer dispose d'une connexion pour 4-5 machines à tout casser.

        Je vois bien la tête de mon admin réseau, si tout le monde se met à balancer des fichiers de 3 mo toutes les 3 mins ...

        Enfin, les ERP (SAP ...) sont quasi-indispensables dans des boîtes de 500 employés ou +. Et là si les requêtes SAP arrivent en même temps, bonjour le bordel.

        Bon ça peut marcher, je veux bien croire que la technique s'est améliorée mais on ne m'enlèvera pas l'idée que le Cloud-Computing n'est pas la meilleure des voies. Trop gourmand en bande passante et pour la sécurité des données on repassera.

        Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas. C'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles. - Sénéque

      • [^] # Re: En même temps ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        La preuve étant que le mode client léger revient très fortement à la mode, notamment avec la recrudescence des "webapps"
        Ah non je suis pas d'accord :)
        La mode actuellement est de passer des petites app "légères" dans le browser à des app webs qui deviennent presque des clients lourds (certaines fonctionnent même en mode déconnecté...) avec toute la lourdeur et la consommation de ressources qui va avec :)
        • [^] # Re: En même temps ...

          Posté par . Évalué à 3.

          comme quoi suivre aveuglément les modes est souvent une grosse connerie.
    • [^] # Re: En même temps ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      >>> Si je ne m'abuse pour faire tourner un navigateur, il faut un système d'exploitation ...

      Je fais tourner firefox sous Emacs sans aucun problème.
    • [^] # Re: En même temps ...

      Posté par . Évalué à 1.

      "Et vous savez quoi ? et bin ça a pas marché ...."
      -> hmm... Citrix est une boite qui marche pas mal et ce genre de déploiement est assez courant (j'ai même vu du Citrix dans les boutiques Orange)
    • [^] # Re: En même temps ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Troisièmement, ce concept est vieux comme l'informatique. Les serveurs d'applications et les PCs terminaux ne datent pas d'hier. Et vous savez quoi ? et bin ça a pas marché ....

      Tu as 5 ans de retard sur la technologie. Aujourd'hui, c'est le "tout sur la machine du client" qui coûte très cher, car aujourd'hui on sait faire des machines très puissantes pour pas cher, et on sait faire de petites machines pas intelligentes pour pas cher, ce qui n'était pas le cas il y a 10-20 ans quand la mode de tout sur la machine du client est apparu.

      Coûts différents, résultat différent : aujourd'hui, on revient au max sur le tout en en déporté. Pour avoir fait du déploiement, j'avais des doutes au départ lorsqu'on m'a demandé de déployer Citrix avec mes outils, car mes outils déployés consommaient beaucoup de CPU et RAM, et figure-toi que mes utilisateurs m'ont remonté ça après que j'ai déployé
      la solution déportée : "pas mal ton truc, bon on a quelques bugs du fait du déport mais globalement ça poutre grave : la où ma machine mettait 10 minutes à calculer, je met plus qu'une minute avec ton nouveau système". Ben oui, les serveurs sont bien plus puissants, ça aide. Et ça coute carrément moins d'acheter ferme de serveurs octo-core qui poutre que 500 postes clients en quadri-core mini qui dorment 90% du temps pour le même nombre de clients servis. Sans compter que les gens n'ont plus à demander l'installation (moins cher d'activer un login/pass que de déployer un logiciel), que j'ai plus quelques machines hors connexions lors de l'upgrade (ou que l'upgrade a merdé sur ces postes), et la mobilité plait : mon outil peut être en démo partout dans l'entreprise, alors qu'avant fallait demander une installation (donc licence).

      Le monde change, il faut savoir s'adapter. Le client lourd en entreprise, c'est fini pour 90% des utilisateurs et des applis.
  • # Premières impressions

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Il ne reste plus qu'à faire en sorte que ça imprime correctement.

    Correctement = le serveur n'a pas besoin d'avoir les pilotes.
    Correctement = ça fonctionne de chez moi également sans que l'administrateur système soit obligé de déclarer mon imprimante.
    Correctement = les marges et cie sont respectées.
    Correctement = si je me connecte sous mon compte depuis un autre ordinateur, alors ça imprime à côté de moi et pas sur l'imprimante située dans mon bureau (même si mon ERP est configuré pour cette imprimante, aïe. Et on fait comment pour les imprimantes à étiquettes et autres joyeusetés ?).
    • [^] # Re: Premières impressions

      Posté par . Évalué à 5.

      Imprimer, c'est pour les faibles.

      Et hop, il faut beau dehors ===> []
      • [^] # Re: Premières impressions

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        :-)

        N'empêche que l'impression est un réel problème pour les utilisations déportées. Dnas l'idéal il faudrait un standard pour que les navigateurs web puissent envoyer/recevoir des informations à propos des imprimantes.

        Un scénario courant dans certains secteurs (chez nous, au hasard): beaucoup d'utilisateurs ont une imprimante laser monochrome par défaut (située sur leur bureau ou tout près), une imprimante couleur (une ou deux par site) et une imprimante à étiquettes.
        Lorsqu'on utilise des applications bureautiques 'ordinaires" ça ne pose pas de problème. Lors de l'impression, l'utilisateur choisi d'imprimer ici ou là.
        Lorsqu'on utilise des logiciels avec des paramétrages tous fait, c'est moins facile. Un ERP est souvent fait pour que tel type d'impressions se fassent sur telle imprimante (documents internes en monochrome), et tel autre type sur telle autre imprimante (documents externes en couleur), et parfois même des choses particulières (impressions d'étiquettes).

        Il faudrait pour cela que le navigateur soit capable d'envoyer à l'application distante des informations telles que "imprimante 1: rapide, monochrome, par défaut" etc.

        Actuellement la méthode est de déclarer toutes les imprimantes sur le serveur d'application, de déclarer quel ordinateur utilise quoi. Ca ne fonctionne donc qu'avec un VPN (ou en direct si c'est sur le même site).
  • # Ça ne va pas être facile pour Ulteo...

    Posté par . Évalué à 3.

    En gros ce que fait Ulteo, c'est de la virtualisation + un affichage déporté.
    Bref, ce que fait libvirt/virt-manager et autre. Sauf qu'avec Ulteo c'est dans un navigateur.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.