PdfMod : outil de manipulation de PDF

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier.
Tags :
11
11
juin
2010
Mono
Un petit logiciel qui se veut simple et fort pratique commence à faire parler de lui : PdfMod. Il s'agit d'un outil de manipulation graphique de fichiers au format PDF. Actuellement sous GNU/Linux l'incontournable est pdftk, très puissant mais uniquement en ligne de commande (l'imagemagik du PDF). PdfMod propose un sous-ensemble de ses fonctionnalités très facilement accessibles à la souris et sans crouler sous une foule d'options. L'auteur de PdfMod est aussi celuicontributeur de Banshee (lecteur multimédia) et F-Spot (gestionnaire de photos).

Actuellement en version 0.8.3, PdfMod présente les pages du fichier PDF sous forme de grille et il est ensuite possible de ré-ordonner par glisser-déposer, supprimer, pivoter une ou plusieurs pages à la fois. Vous pouvez aussi fusionner des documents, extraire toutes les images dans un répertoire, éditer les méta-données (titre, sujet, auteur, mots-clefs, etc.). Toutes vos modifications sont ensuite enregistrées dans le nouveau fichier PDF.

PdfMod est écrit en Mono/C#(Gtk#) et se base sur les bibliothèques Hyena, Cairo, Poppler pour le rendu et PDFSharp pour la manipulation et l'enregistrement des fichiers. Il est disponible sous licence GPLv2 en 21 langues différentes et propose des packages pour SLED 11, openSUSE 11.1, Gentoo overlay, Ubuntu et Fedora. Cependant, si vous ne trouvez pas votre bonheur dans les paquets précédents, les sources sont disponibles via Git et facilement compilables à partir du moment où Mono est installé (ce qui est un point rédhibitoire pour certains, mais là n'est pas le débat).
  • # Preumz

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    ON NE VEUT PAS DE MONO !
    ON NE VEUT PAS DE MONO !
    ON NE VEUT PAS DE MONO !
    ON NE VEUT PAS DE MONO !
    • [^] # Re: Preumz

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Tu as pensé à créer un group facebook ?

      Fuse : j'en Use et Abuse !

    • [^] # Re: Preumz

      Posté par . Évalué à 6.

      Tu as oublié de dire que c'est fait par plein de gens de Novell (au moins le dev principal en tout cas) ;)
    • [^] # Re: Preumz

      Posté par . Évalué à 10.

      En fait de manière plus précise , on ne veut pas de dépendance à microsoft
      • [^] # Re: Preumz

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        En fait de manière plus précise , on ne veut pas de dépendance à aucune entreprise favorisant les brevets et les logiciels propriétaire.
        • [^] # Re: Preumz

          Posté par . Évalué à 10.

          En fait de manière plus précise , on ne veut pas de .dll et .exe
        • [^] # Re: Preumz

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          +1

          Je ne comprend pas l'intérêt d'utiliser Mono avec pour cible une plate-forme Linux. Surtout que Java est plus outillé et plus dans l'esprit du libre.
          • [^] # Re: Preumz

            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

            Fin de la semaine, quand tu nous tiens !
          • [^] # Re: Preumz

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Peut être parce que le développeur n'a pas 16Go de ram et un bi xeon quad core pour faire tourner l'application. Et puis java c'est plus libre sur le papier que réellement (les entreprises se base sur la version oracle de la jdk pas sur l'openjdk qui ne marche pas toujours bien).

            Bon troll
            • [^] # Re: Preumz

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Question non trollesque : si je veux un langage simple, performant, statiquement typé avec de bonnes libs et de bons IDE, qu'est-ce que tu conseilles?

              http://devnewton.bci.im

              • [^] # Re: Preumz

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                Le C++, en n'utilisant pas les fonctionnalités avancées ?
              • [^] # Re: Preumz

                Posté par . Évalué à 3.

                Vala ?

                Connais pas mais ça me semble sympa et j'ai bien envie de m'y mettre.
                • [^] # Re: Preumz

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Ça pèche encore un peu niveau bibliothèques et IDE. Mais sinon c'est pas mal.
              • [^] # Re: Preumz

                Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                Qt : c'est performant comme du C++, QtCreator déchire, et la lib couvre tout les besoins que tu peux avoir, et est super agréable à utiliser.

                Points bonus : la doc est super bien foutue
                • [^] # Re: Preumz

                  Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                  C++ n'est pas simple. En tout cas pas assez à mon goût pour un projet libre développé sur le temps libre.

                  http://devnewton.bci.im

                  • [^] # Re: Preumz

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                    Justement, le C++ avec Qt, c'est très simple. Et la doc est génial, bien plus que ce qu'on trouve avec d'autres lib. Ce qui fait que c'est très agréable de coder avec. Et le C++ si on utilise pas de truc tordu, c'est aussi simple que du java ou du c#.

                    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                    • [^] # Re: Preumz

                      Posté par . Évalué à -1.

                      Qt ne résouds pas les principaux défauts du C++!
              • [^] # Re: Preumz

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                en simple il y a pas grand chose... faut pas se leurrer

                c, c++ resque complexe... regarde juste la majorité des pojets qui l'utilise... débordement de mémoire, point non initialisé et cie
                des erreurs typiques de débutant... mais fait à tous les niveaux d'expertises

                je dirais java

                pas vraiment compliqué d'ailleur c'est souvent un des premiers langages enseignés, énormément de documentation et très grosse communauté

                performant, des bench démontre qu'il peut arriver à des performances comparable à du c, c++ et même les dépasser lors de certaine occasion, jit fait quand même des merveilles
                possiblité de compiler le code au besoin en autre avec GCJ


                il y a des lib pour à peut près tout

                tu as un vaste choix d'ide: netbeans, eclipse pour les plus gros...

                www.solutions-norenda.com

                • [^] # Re: Preumz

                  Posté par . Évalué à 5.

                  > regarde juste la majorité des pojets qui l'utilise...

                  la plupart utilisent un idiome désuet et antérieur à la norme C++98, ils n'ont qu'à apprendre à coder dans un idiome du XXI siècle ...

                  > débordement de mémoire, point non initialisé et cie

                  En C++ "moderne", on évite au maximum les pointeurs, pour celà, il y a les références, les conteneurs, diverses abstractions des pointeurs (itérateurs, pointeurs habiles, etc ...) et également le RAII !

                  Le C++ moderne n'est pas aussi compliqué que Java, et propose des alternatives élégantes à la gestion mémoire via un garbage collector.
                  Certes Java a une syntaxe plus simple que C++, mais ça se paie en fonctionnalités (les generics sont du sucre syntaxique qui n'ont qu'un rapport lointain avec les templates C++) et en performances (par exemple, en Java, toutes les méthodes non final sont virtuelles)
                  Le seul truc que C++ peut réellement envier à Java, c'est sa bibliothèque standard qui est très riche. Néanmoins, des frameworks comme Qt offrent des alternatives toutes aussi puissantes et gomment certains aspects rugueux de C++ (notamment la syntaxe des signaux/slots bcp plus digeste que la version C++ standard à base de templates - Cf Boost.Signal ou libsigc++).

                  > c'est souvent un des premiers langages enseignés

                  Et très souvent mal enseigné dans le cas de C++. Idem en Java, même si la difficulté est moindre.

                  > performant, des bench démontre qu'il peut arriver à des performances comparable à du c, c++ et même les dépasser lors de certaine occasion,

                  ça suppose de bien connaître Java, et pas de pisser du code en croyant maitriser Java
                  La très grande majorité des développeurs Java ne comprennent pas le fonctionnement de Swing d'où des IHM pauvres, lentes et moches (Pour ceux-là, je recommande le bouquin de Romain Guy et de Chet Haase "Filthy Rich Clients")
                  • [^] # Re: Preumz

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                    Certes Java a une syntaxe plus simple que C++, mais ça se paie en fonctionnalités (les generics sont du sucre syntaxique qui n'ont qu'un rapport lointain avec les templates C++)

                    A priori il y a Scala pour ça!

                    Le seul truc que C++ peut réellement envier à Java, c'est sa bibliothèque standard qui est très riche.

                    Et sa portabilité (cross compilation chiante pleine de ifdef vs copie d'un jar), ses IDE et Maven...

                    http://devnewton.bci.im

                    • [^] # Re: Preumz

                      Posté par . Évalué à 1.

                      > A priori il y a Scala pour ça!

                      Je connais pas du tout Scala.

                      > Et sa portabilité (cross compilation chiante pleine de ifdef vs copie d'un jar), ses IDE et Maven...

                      Bof, si on fait du C++ standard + Boost ou qu'on utilise un bon framework (Qt, Gtk+), la cross-compilation se fait pas trop mal (C++0xA apporte le support de stdint.h ce qui améliore les choses). D'un autre côté, avec Java, faut s'assurer de l'existence de la VM sur la cible, que les paths ne soient pas cassés (c'est un vrai casse-tête d'empaqueter proprement certains logiciels Java à partir des sources *ET* sans jar précompilés autre que ceux présent dans le système).

                      Maven, je ne le regrette pas spécialement, CMake, Waf font très bien leur boulot.
                      En revanche, pour les IDE, un regret, le support de la documentation en ligne et de la complétion qui est excellent. QtCreator se rapproche de ce que devrait être un bon IDE C++, mais c'est spécifique à Qt (pour le moment), et quelques petits trucs. Sinon GNU Emacs me convient parfaitement, sans le côté usine à gaz (tant pis pour les 8 Mo et le swap que je n'ai pas !)
                      • [^] # Re: Preumz

                        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                        Bof, si on fait du C++ standard + Boost ou qu'on utilise un bon framework (Qt, Gtk+), la cross-compilation se fait pas trop mal (C++0xA apporte le support de stdint.h ce qui améliore les choses). D'un autre côté, avec Java, faut s'assurer de l'existence de la VM sur la cible, que les paths ne soient pas cassés (c'est un vrai casse-tête d'empaqueter proprement certains logiciels Java à partir des sources *ET* sans jar précompilés autre que ceux présent dans le système).

                        Ca reste quand même le jour et la nuit.

                        Maven, je ne le regrette pas spécialement, CMake, Waf font très bien leur boulot.

                        CMake ou Waf ne gère pas les dépendances. C'est un gros gros manque.

                        Sinon GNU Emacs me convient parfaitement, sans le côté usine à gaz

                        Si pour toi faire du C++ et du boost avec de la cross compil sous Emacs est simple et pratique, ce n'est pas la peine de continuer le débat :-)

                        http://devnewton.bci.im

                      • [^] # Re: Preumz

                        Posté par . Évalué à 0.

                        euh oui mais la doc de boost rend cette lib passablement indigeste voir inutilisable.
                        • [^] # Re: Preumz

                          Posté par . Évalué à 3.

                          Boost est plutôt bien documenté et la plupart des bibliothèques sont accompagnés de tutoriels qui permettent de démarrer rapidement.
                          • [^] # Re: Preumz

                            Posté par . Évalué à 3.

                            A condition de ne pas prendre peur dès qu'on a 50000 erreurs imbriquées dans des templates méta-récursifs de la mort du slip.
              • [^] # Re: Preumz

                Posté par . Évalué à 3.

                D?
                C'est comme le C++ mais en mieux fait. Cependant c'est peut-être encore un poil immature..

                Sinon Java / Scala (les deux sont sur la JVM), Ocaml.
              • [^] # Re: Preumz

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                ocaml ?
        • [^] # Re: Preumz

          Posté par . Évalué à 2.

          Qu'est-ce que tu appelles dépendance?

          Nan parce que les grosses boites font presque toutes une combinaison des deux, et vu qu'elles contribuent pas mal aussi, je crois qu'on ne va pas garder grand chose...
    • [^] # Re: Preumz

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      À ce sujet un très bon article sur les méfaits de Mono :
      Fuyez Mono ! : http://libre-ouvert.toile-libre.org/?article11/fuyez-mono

      C'est avant tout un choix philosophique et une notion de principe (GNU/Linux est construit sur ces bases).

      => Lorsqu'on est sensibilisé et convaincu des méfaits des brevets logiciels, on ne doit pas installer Mono et ses dépendances (ON NE VEUT PAS DE MONO !).

      => Maintenant un utilisateur peut ne pas adhérer à ces principes, soit par méconnaissances soit parce qu'il n'en à rien à secouer. Dans ce cas, le seul soucis est qu'un outil breveté de ce type devienne populaire (par sa faute) sur une plateforme censée respecter ces principes.
      • [^] # Re: Preumz

        Posté par . Évalué à 3.

        Mono est libre, Mono est protégé par OIN (grâce aux brevets des services web fournis par Novell entre autre).
        L'article est écrit par une personne qui utilise Ubuntu, Ubuntu qui promeut les pilotes propriétaires (ce qui est autrement pire que Mono), qui installe Mono par défaut, qui jusqu'à peu utilisait une version de FreeType avec le support d'algorithmes *brevetés* (finalement désuets fin 2009), etc ... Bref, c'est un ramassis de merde écrit par un anti-mono primaire.
        Bref, ne pas aimer Mono/Java & cie parce que ça bouffe les perfs, je conçois, si c'est pour jouer au puriste du libre, autant installer une distro FSF compliant (ou bien qui reste dans cet esprit-là)
        http://www.gnu.org/distros/free-distros.fr.html

        Au lieu de pleurnicher "Mono gnagnagnagna", soit vous utilisez autre chose, soit vous programmez une alternative.
        • [^] # Re: Preumz

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Mono est libre, Mono est protégé par OIN (grâce aux brevets des services web fournis par Novell entre autre).

          Tu es peut être un expert juriste capable d'affirmer ça sans le moindre de doute, mais rappelle toi le procès Tom Tom...

          http://devnewton.bci.im

          • [^] # Re: Preumz

            Posté par . Évalué à 3.

            Justement, Tom Tom a fini par adhérer à OIN, preuve de son caractère dissuasif.
            http://linuxfr.org/~IsNotGood/28033.html

            Je ne suis pas juriste mais Fedora Legal aidé des avocats de Red Hat considérent Mono comme "safe" (je rappelle que OIN protège également le noyau Linux qui n'est pas moins menacé que ne l'est Mono), en revanche Moonlight pose problème.
            http://fedoraproject.org/wiki/Forbidden_items#Moonlight
            http://www.groklaw.net/article.php?story=20080528133529454

            Mono est pas spécialement en odeur de sainteté dans Fedora, celui-ci n'est plus dans l'installation de base, moonlight a été clairement interdit et on envisage de bannir F-spot et Banshee si comme l'envisagent leurs développeurs, ils devraient dépendre à l'avenir de moonlight. Tant que Mono ne constituera pas une menace, la haine qu'auront certains fussent-ils la majorité ne suffira pas à le déloger des dépôts.

            > Tu es peut être un expert juriste capable d'affirmer ça sans le moindre de doute

            Je soulignerais le fait que les anti-mono ne sont pas plus juristes que moi et que la plupart des juristes amis du libre soutiennent que Mono n'est pas une menace.
            • [^] # Re: Preumz

              Posté par . Évalué à 4.

              Justement, Tom Tom a fini par adhérer à OIN, preuve de son caractère dissuasif.

              Ils se sont surtout fait racketer par Microsoft.

              <<TomTom paid Microsoft an undisclosed sum and will reduce functionality in its products, while Microsoft did not have to pay for the TomTom patents.>>

              http://en.wikipedia.org/wiki/TomTom#Patent_infringement_laws(...)

              Et puis c'est quoi OIN? Est-ce que ça protège mes créations comme ça paf sans que je bouge le petit doigt? Pour les autres plateformes de développement, je n'ai pas besoin de me poser la question.
              • [^] # Re: Preumz

                Posté par . Évalué à 2.

                C'est un portefeuille de brevets communs librement accessible aux développeurs de logiciels libres et aux sociétés qui renoncent à utiliser leurs brevets pour attaquer le noyau Linux et les principaux logiciels libres.

                > Est-ce que ça protège mes créations comme ça paf sans que je bouge le petit doigt?
                Non, OIN est uniquement un portefeuille de brevets dans lequel tu pourras piocher si on attaque tes créations pour violation de brevets.
                Si tu veux une protection judiciaire, la seule façon est de t'affilier à une organisation type FSF avec qui tu partageras le copyright, néanmoins, la SFLC peut quand même te fournir une assistance judiciaire même si tu n'es pas affilié à la FSF.


                > Ils se sont surtout fait racketer par Microsoft.

                Tu remarqueras qu'ils n'ont trouvés un accord à l'amiable juste après que TomTom adhère à OIN.
                Au départ, Microsoft avait tout intérêt à pousser au procès, ce qui aurait pu justifier leur campagne de FUD sur les "fameux" brevets microsoft utilisés dans Linux.
                La perspective d'un procès long et couteux pour TomTom et de voir la procédure judiciaire s'étendre à d'autres domaines pour Microsoft a sûrement joué. Rien que le pool de brevets fournis par IBM doit être en mesure de calmer les ardeurs de microsoft.
                • [^] # Re: Preumz

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Non, OIN est uniquement un portefeuille de brevets dans lequel tu pourras piocher si on attaque tes créations pour violation de brevets.
                  Si tu veux une protection judiciaire, la seule façon est de t'affilier à une organisation type FSF avec qui tu partageras le copyright, néanmoins, la SFLC peut quand même te fournir une assistance judiciaire même si tu n'es pas affilié à la FSF.


                  Ca confirme ce que je pense de Mono : un développeur lambda sans protection de grandes organisations et sans avocat ne peut avoir confiance dans cette plateforme.

                  http://devnewton.bci.im

        • [^] # Re: Preumz

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Je suis l'anti-mono primaire que tu évoques et te remercie de ton commentaire car cela fait un bail que le lis les dépêches sans être inscrit, maintenant grâce à toi c'est fait !
          1°) le lien donné juste au-dessus explique pourquoi je suis contre Mono
          2°) Celui-ci [http://libre-ouvert.toile-libre.org/?article12/] (traduit du site de la FSF) te donne les détails juridiques
          3°) Celui-là [http://libre-ouvert.toile-libre.org/?article29/] donne une bonne illustration de ce que demande la FSF et que quand on veut on peut.
          Voilà, avec ça même toi devrais comprendre que Microsoft se paye ta tête
          • [^] # Re: Preumz

            Posté par . Évalué à 4.

            Primo, tu n'es pas juriste et l'article en question regorge d'incohérences, secundo, les juristes des principales distributions ont statués sur le cas Mono et ont estimés qu'avec le bouclier OIN, Mono présentait un risque faible (pas plus risqué que le noyau Linux).
            Quant aux brevets sous-marins, Mono étant un environnement basé sur machine virtuelle tout ce qu'il y a de plus classique, il est très probable que cela affecte également Java, dans une moindre mesure, Perl, Python, Ruby etc ... Donc ça n'est que du délire monomaniaque ;-)
            De plus, Mono n'a aucun rapport avec Microsoft, le projet a démarré en 2001/2002 chez Ximian avant le rachat par Novell et sans appui de Microsoft au départ et ne contient aucune ligne de code provenant de chez eux.

            Tu prétends que Microsoft est derrière la création de Mono ce qui est risible et ridicule, que les mécanismes de Mono sont propres à .Net alors qu'ils sont communs à toutes les technologies similaires (Java en premier lieu), tu négliges volontairement l'avis majoritaire des juristes qui considèrent qu'avec OIN, Mono présente peu de risques, tu tritures l'opinion de la FSF qui demande plus de clareté de la part de Microsoft et recommande de ne pas développer de logiciels à l'aide de Mono en une condamnation pure et simple de celui-ci.
            Je te rappelerais que GNU est à la base un clone d'Unix logiciel propriétaire en son temps, Linux du noyau Unix, KDE de CDE, GCJ de Java etc ... Mono n'est que le dernier de la série.
            Si tu veux taper sur quelque chose qui soit utile à tous, va taper sur les constructeurs et les personnes qui encouragent le développement et la diffusion de pilotes propriétaires freins au développement des logiciels libres, va taper sur les personnes qui ne respectent pas les standards etc ...



            > http://libre-ouvert.toile-libre.org/?article12/

            RMS recommandait dans l'article précédent de ne pas écrire de logiciels reposant sur Mono ou tout autre implémentation libre de .Net et dans le même temps ne condamnait pas les dites-implémentations, les jugeant même souhaitables !

            Une incohérence, ils estiment que les bibliothèques dans le namespace system (regex, xml, serialisation, etc ...) sont également une menace, or dans l'implémentation de la FSF DotGNU, on retrouve dans leur SL les dites bibliothèques en plus des winforms !

            Pour faire court, le but de la FSF n'est pas de diaboliser Mono, mais d'inciter Microsoft a affirmer clairement sa position sans que l'on ait besoin de l'arme de dissuasion OIN.

            > http://libre-ouvert.toile-libre.org/?article29/

            c'est du délire haineux.

            > Voilà, avec ça même toi devrais comprendre que Microsoft se paye ta tête

            Comme je l'ai dit plus haut, le délire de Mono "agent double de Microsoft" est totalement ridicule.
            En revanche, Moonlight est plus inquiétant, puisque Moonlight partage du code provenant de M$ et que les développeurs ont eu accès à des informations à travers un accord douteux.
    • [^] # Re: Preumz

      Posté par . Évalué à 5.

      Et maintenant que les mono-maniaques s'écharpent !
    • [^] # Re: Preumz

      Posté par . Évalué à 5.

      >...ce qui est un point rédhibitoire pour certains, mais là n'est pas le débat).

      Quoi que...

      enfin merci de nous prévenir qu'il y a du mono( attention ça va péter ! ) dedans , et hop un logiciel de plus...en moins.
  • # pourquoi pas

    Posté par . Évalué à 4.

    Dommage en effet que ce soit du Mono mais le problème de pdftk est qu'il n'est plus soutenu.
    Par exemple je n'arrive plus à l'installer sous archlinux à cause d'un problème de dépendance

    je n'avais pas trouvé d'alternative de qualité mais pourquoi pas pdfmod

    et en ligne de commande il y a quoi comme alternative de qualité à pdftk ?
  • # Pdfshuffler

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Pour ce qui est de fusionner, extraire, tourner des pages d'un pdf j'utilise pdfshuffler : http://sourceforge.net/projects/pdfshuffler/

    Simple, rapide et efficace, il lui manque quelques foncionnalités que pdfmod possède (extraction d'images, édition des métadonnées notamment)

    Autrement il existe une interface à pdftk : pdftk-QGui http://qt-apps.org/content/show.php/PdfTk-QGUI?content=93043
  • # La même ou presque mais en python

    Posté par . Évalué à 2.

    http://www.blog.pythonlibrary.org/2010/05/15/manipulating-pd(...)

    Sur la page du blog, il y a le code pour faire une interface graphique avec wxPython
  • # Petite correction

    Posté par . Évalué à 4.

    Gabriel Burtz est certes l'auteur de PdfMod, mais il n'est pas l'auteur de Banshee (qui n'est autre que l'actuel mainteneur Aaron Bockover son collègue chez Novell), ni de F-Spot (le regretté Ettore Perazzoli) dont il fut un des mainteneurs.

    Sinon, le paquet est en cours de revue chez Fedora.
  • # Wow

    Posté par . Évalué à 2.

    Sympa comme petit logiciel, on peut même glisser déposer une page d'un document à l'autre. Excellent !

    Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

  • # pdfsam

    Posté par . Évalué à 2.

    • [^] # Re: pdfsam

      Posté par . Évalué à 2.

      Tout à fait.
      pdfsam fait déjà tout ça.
  • # Services menus

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    J'avais commencé avec des services menus ça: http://kde-look.org/content/show.php?content=18545 repris, en bien mieux ici: http://kde-apps.org/content/show.php?content=37321

    Très utile.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.