Prologin Edition 2005

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
0
7
déc.
2004
Communauté
Comme chaque année, l'association Prologin a mis en ligne le questionnaire de sélection du concours national d'informatique. Cet événement est ouvert à tous les jeunes francophones nés après le 01/05/1984 et résidents permanents de l'un des pays de l'Union Européenne.

Passée la première étape du questionnaire de sélection, les candidats seront conviés dans différentes villes française pour participer à l'une des onze demi-finales. La finale rassemblera en région parisienne les 100 meilleurs candidats pour 36 heures de programmation sous un environnement GNU/Linux et dans une ambiance bon esprit.

Le questionnaire est disponible depuis la mi-novembre et est à soumettre sur le site avant le 31 janvier 2005.
  • # Bonne initiative

    Posté par . Évalué à  4 .

    Je trouve que prologin est une bonne initiative, si vous êtes assez jeune, n'hésitez pas, allez-y.

    Ca permet à des jeunes de se retrouver avec d'autres personnes ayant une passion commune et rien que ça, c'est déjà très bien ;)

    NB: J'espère que pour une fois ça ne vapas dégénérer en troll débile et stérile sur l'epita.

    NB: Je n'ai rien à voir avec l'epita (je ne suis même pas informaticien de métier), mais je trouve ça vraiment lourd de toujours charger la mule de façon aussi grossière et non constructive que chaque année lorsque ce même concours est annoncé.
    • [^] # Re: Bonne initiative

      Posté par (page perso) . Évalué à  -10 .

      L'EPITA c'est génial !
      • [^] # Re: Bonne initiative

        Posté par . Évalué à  -5 .

        Ca va troller chérie
      • [^] # Re: Bonne initiative

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Mais alors on peut pas dire que l'Epita ca sux et on peut pas dire non plus que c'est génial ? Vous êtes tristes messieurs de linusque.
    • [^] # Re: Bonne initiative

      Posté par (page perso) . Évalué à  -4 .

      "NB: J'espère que pour une fois ça ne vapas dégénérer en troll débile et stérile sur l'epita."

      C'est les gens comme ca qui provoquent des trolls.
    • [^] # Re: Bonne initiative

      Posté par . Évalué à  0 .

      1st Troll :

      Aussi longtemps qu'il y aura l'epitanime, je n'aurai rien contre l'epita.

      2nd Troll :

      En plus, la dernière fois, yen a un qui bossait sur un de ses projets sous freeBSD et on a passé la fin de la première soirée à troller. Sans lui, je n'aurais pas essayé freeBSD si tôt. La preuve que c'est des gens biens.
  • # Balèse?

    Posté par . Évalué à  2 .

    Pfff, je dois être nul, mais rien que le questionnaire d'inscription m'a l'air balèse. Ce qui est un peu dommage, c'est qu'il concerne des points super académiques (théorie des graphes, nom des algorithmes...), alors qu'apparemment, la finale est plutôt jugée sur la "débrouille" (il faut être plus efficace que les autres). \begin{troll}On dirait un peu que tout est fait pour ne sélectionner que des ingénieurs\end{troll}. \begin{gros troll}A mon avis, ces derniers ont peur de se faire plumer par des ados boutonneux.\end{gros troll}
    • [^] # Re: Balèse?

      Posté par . Évalué à  8 .

      \begin{troll}On dirait un peu que tout est fait pour ne sélectionner que des ingénieurs\end{troll}

      Ah ben tant mieux, comme ça ca éliminerai directement les gens issus d'école de pasingénieurs, comme l'Épita....

      Poussez pas, je sors ---->[]

      M'enfin, bon, tu m'en trouvera, des ingénieurs ou des pasingénieurs de moins de 20 ans... ça doit être sacrément rare, je viens d'etre diplomé et j'ai 23 ans.
      • [^] # Re: Balèse?

        Posté par (page perso) . Évalué à  -9 .

        je viens d'etre diplomé et j'ai 23 ans.

        Ben t'es vraiment un sous-doué.
        • [^] # Re: Balèse?

          Posté par . Évalué à  1 .

          Ben... 18 ans + 2 ans de prépas + 3 ans d'école d'ingé = 23 ans.
      • [^] # Re: Balèse?

        Posté par (page perso) . Évalué à  -4 .

        Ah ben tant mieux, comme ça ca éliminerai directement les gens issus d'école de pasingénieurs, comme l'Épita....

        Tu te rappelle qui organise ce concours a l'origine ? humm ???
        Ou se déroule la finale ? humm ??
        ...
      • [^] # Re: Balèse?

        Posté par . Évalué à  2 .

        Bah pour tout te dire j'étais en IUT à 17 ans et j'aurais facilement pu y aller. Et des gars en IUT qui sont balèzes au point de pouvoir y aller y'en a des tonnes. Après pour ceux en école d'ingé, il y en a pas des masses. Mais bon, pour le fun, ce serait quand même bien que j'y aille pour représenter mon école d'ingé :) C'est rare mais ça existe hein !
      • [^] # Re: Balèse?

        Posté par . Évalué à  -5 .

        Petite précision :

        Les écoles d'ingénieur ne délivrent pas de diplômes d'ingénieurs.

        Un diplôme d'ingénieur, ça n'existe simplement pas.
        • [^] # Re: Balèse?

          Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

          Euh, la c'est vraiment mentir aux gens !

          Il y a une commission (la CTI = commission des titres d'ingénieurs) qui décide si oui ou non une école peut prétendre au titre d'école d'ingénieur et délivrer un tel diplome.

          Tu dois pouvoir savoir clairement si ton école et diplome sont reconnus par la CTI qui vérifie régulierement si chaque école répond ou non à leurs critère.

          Une école d'ingé peut aussi bien délivrer un diplome d'ingénieur qu'un master pro, et ces deux diplomes sont bien distinct ! (formation différente...)
          • [^] # Re: Balèse?

            Posté par . Évalué à  -5 .

            Et ça a quel sens, un diplôme d'ingénieur, à partir du moment ou tu peux être ingénieur sans l'avoir, et ou le fait de l'avoir n'implique pas que tu seras ingénieur ?

            Une école d'ingénieurs délivre bien évidemment des diplômes, et est certainement soumise à un certain cahier des charges, mais le diplôme délivré n'est pas un diplôme d'ingénieur. C'est un diplôme sanctionnant la réussite dans la filière Ingénieur de telle école.

            Et puis sois gentil, il m'arrive certainement de me tromper, mais pas de mentir.
            Permets moi de prendre ta première phrase comme une insulte.
            • [^] # Re: Balèse?

              Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

              Là où tu as raison c'est qu'indiquer "Ingénieur" sur son CV n'est pas soumis à avoir obtenu un diplôme d'ingénieur. C'est pour cela que le terme adéquat est "Ingénieur diplômé". Cependant par pragmatisme et pour ne pas tomber dans le ronflant, je pense qu'il est sûrement mieux d'écrire tout simplement "Ingénieur", et au pire se distringuer de ceux qui n'ont pas obtenu de diplôme d'ingénieur en écrivant une ligne à ce sujet dans la rubrique "formation".
              • [^] # Re: Balèse?

                Posté par . Évalué à  1 .

                Le terme adéquat est « Ingénieur diplomé de telle école ».

                Il y a une vraie différence entre, par exemple, docteur et ingénieur.
                Une fois le doctorat obtenu, on est docteur, et on ne peut être docteur sans le doctorat. Point.
                Ce n'est pas du tout vrai pour le titre d'Ingénieur, qui peut se gagner ou se perdre.

                Ce genre de confusion est surtout dommageable pour les ingénieurs non issus d'école et confronté à des DRH obtus.
                • [^] # Re: Balèse?

                  Posté par . Évalué à  0 .

                  > Le terme adéquat est « Ingénieur diplomé de telle école ».

                  exact.
                  en fait, un diplome sanctionne une formation.
                  il ne peut donc pas y avoir de diplome d'ingénieur, puisqu'il n'y a pas de formation "ingénieur".
                  un diplome (type master(e) ou autre bas+5) peut permettre d'inscrire "ingénieur" sur le CV et de postuler plus facilement à des postes intitulés "ingénieurs"

                  Donc ingénieur est un niveau, pas un diplome.

                  > Il y a une vraie différence entre, par exemple, docteur et ingénieur.
                  > Une fois le doctorat obtenu, on est docteur, et on ne peut être docteur sans le doctorat. Point.

                  oui mais on est docteur en droit, en médecine....
                  docteur est un titre qui découle de l'obtention du doctorat.
                  car le doctorat n'est pas non plus une formation.
                  ingénieur est un "label" qu'on peut mettre sur son CV si on a suivie la formation d'une école d'ingénieurs.

                  > Ce n'est pas du tout vrai pour le titre d'Ingénieur, qui peut se gagner ou se perdre.

                  heu... si tu passe un master(e) (par exemple), tu as un master et tu sors d'une école d'ingénieur, donc tu es ingénieur.
                  après que ton boulot soit ingénieur ou autre, c'est autre chose.
                  c'est l'intitulé du métier qui peut se perdre, c'est tout.
                  après, si t'es ingénieur (dans le sens diplomé d'une école d'ingénieur), tu l'es. point.

                  > Ce genre de confusion est surtout dommageable pour les ingénieurs non issus d'école et confronté à des DRH obtus.

                  un ingénieur non issu d'école l'est de par son expérience.
                  un ingénieur issu d'une école d'ingénieurs l'est de par sa formation.

                  et souvent la formation importe beaucoup les DRH, que ce soit pour les ingé ou autres...
            • [^] # Re: Balèse?

              Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

              Excuse moi si tu as pris ma 1ere phrase comme une insulte, ce n'était pas mon intention.

              C'était juste pour marquer clairement que ca induit les gens en erreur. Meme si ca n'est pas ton intention.

              Ensuite un diplome d'ingénieur a le sens suivant : tu peux postuler a un poste d'ingenieur des ta sortie d'ecole. D'ailleur il vaut mieux refuser les postes qui n'en sont pas. Surtout que les DRH ont des grilles de salaire bien précises suivant les écoles d'ingénieur, DESS etc... (qu'on le veuille ou non, ces grilles existent belles et biens)

              Voila, désolé si tu as "mal" pris mon post.
              • [^] # Re: Balèse?

                Posté par . Évalué à  2 .

                Tu peux postuler à un poste d'ingénieur et l'obtenir ( parfois ) quel que soit ton niveau d'études.

                Tu abondes dans mon sens en disant qu'il vaut mieux refuser les postes qui ne sont pas des postes d'ingénieur, lorsqu'on a un diplome d'une école d'ingénieur.
                Cela prouve bien que ce n'est pas le diplome qui donne le titre, mais le poste.

                Quand aux grilles de salaires, c'est justement à cause d'elles qu'il faut dire et répeter qu'on peut être ingénieur sans sortir d'une école d'ingénieur. Je me suis souvent entendu dire que je ne pouvais pas prétendre à un poste d'ingénieur, malgrès une experience qui commence à être conséquente.

                Ceci dit, je n'avais pas pris ton post aussi mal que le ton excessif de ma réponse pouvait le laisser croire, et je te remercie de ta civilité.
                • [^] # Re: Balèse?

                  Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                  OK, sur le fond on est plutot d'accord.

                  Apres en france, c'est vrai qu'on a une tradition des diplomes qui est tres ancrée. D'ou l'utilité d'un "diplome d'ingénieur".
                  J'ai discuté avec des personnes suivant la formation continue de mon école (ie des personnes ayant une expérience pro, se faisant payer la formation par leur boite pour optenir le dit diplome), qui le faisait juste pour pouvoir acceder a un poste superieur. Meme si ce poste n'a rien a voir avec le diplome. Il fallait juste un "diplome d'ingenieur".

                  Donc meme si, en théorie, tu peux acceder a des postes d'ingénieur sans le diplome, en pratique c'est plus compliqué.

                  Je ne dis pas que je cautionne ca, mais ca se passe comme ca... D'ailleur, je trouve la reforme LMD pas mal sur ce point (et meme sur bcp d'autres, sans lancer de troll... Je suis tres a gauche, et l'UNEF m'enerve particulierement qd ils parlent de cette reforme. Voire quand ils parlent tout court.), dans le sens ou il devrait etre permis de "valider ses aquis".

                  Heureux que tout malentendu soit levé.
                  • [^] # Re: Balèse?

                    Posté par . Évalué à  2 .

                    l'UNEF m'enerve particulierement qd ils parlent de cette reforme

                    Moi aussi. Mais mon expérience de la fac me dit que les étudiants râlent tout le temps :-) Sans vouloir troller, l'UNEF est vraiment parano sur ce coup, ils vont inventer des trucs assez tordus pour expliquer que le LMD, c'est mal... Je ne vois vraiment pas où ils veulent en venir avec une position aussi peu constructive, puisqu'après tout, tout nouveau système ne peut pas être pire que l'ancien au niveau de la lisibilité des cursus. En plus, les étudiants ont des attentes différentes selon leur niveau, et je ne vois pas comment on peut avoir de compromis : tout étudiant de licence voudra plus d'effectifs en master, et tout étudiant de master en voudra moins... Bref, sur ce coup, heureusement que la réforme s'est faire sans écouter ce que l'UNEF avait à dire, parce qu'il n'y avait pas grand chose à aller y chercher (d'ailleurs, à ma connaissance, la plupart des étudiants n'ont pas suivi les appels à manifs parce qu'ils ne comprenaient pas non plus pourquoi il fallait manifester...)
          • [^] # Re: Balèse?

            Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

            Une commision qui est en fait un petit club fermé des écoles d'ingé de la première heure et qui veut pas vraiment de nouveaux membres non plus.
            Et leur conditions d'entrée sont parfois étranges, genre il faut absolument une asso des anciens pour être une école délivrant un diplome d'ingénieur;, Aussi, il faut qu'il n'y ait pas plus de 40% d'info dans le cursus non plus ...
            Quand une école comme epita veut etre certifiée CTI, elle doit revoir tout son programme et donc perdre ses spécificitées qui font parfois sa réputation ...
            l'Epita fait en sorte aujourd'hui de se plier a la CTI dans le but d'obtenir la dite certification (et a crée l'Epitech il y a qq années pour y conserver son mode de fonctionnement original dans une nouvelle école qui elle se contrefout de la CTI)
            • [^] # Re: Balèse?

              Posté par . Évalué à  3 .

              Je me trompe peut-être mais si tout se passe bien je vais avoir dans quelques années un diplôme d'ingénieur. C'est pas "ingénieur informaticien" mais ingénieur. Après ça je pourrait postuler pour un peu n'importe quel poste où l'on demande un niveau d'ingénieur. Bon, il faut savoir être réaliste, si on a obtenu son diplôme dans une école d'informatique, on sera pas forcément pris si les compétences requises étaient du domaine du forage en pleine mer. Mais un ingénieur doit être capable de s'adapter à toute sorte de problème.
              Tout ça pour dire qu'on n'est pas centré que sur l'informatique programmation mais qu'on doit faire d'autres choses pour être plus complet. En 3 ans de Java ou C/C++, on a rapidement fait le tour des problèmes essentiels, il faut après savoir compléter sa formation dans d'autres domaines comme le management par exemple.

              Donc pour ma part, je suis pour la limite de 40% d'info dans le cursus. Y'a pas que l'ordinateur dans la vie hein !


              Après les associations d'anciens, je trouve ça indispensable. Quand on passe 3 ou 4 ans dans une école, dans le même cadre sympathique avec un resto U ... pas toujours sympathique ... et des profs géniaux, on se forment de sacrés souvenirs. Et justement cette association d'anciens permet de les raviver et quan il y a des réunions, c'est tout simplement génial. J'en ai pour expérience la journée de rassemblement des anciens à l'occasion des 40 ans de mon IUT. Tout bonnement génial, une journée super et une fête dans la bonne humeur inoubliable.
              • [^] # Re: Balèse?

                Posté par . Évalué à  2 .

                En 3 ans de Java ou C/C++, on a rapidement fait le tour des problèmes essentiels,

                Bah s'ils vous enseignent le "C/C++" en même temps, ça va être beau... Le C et le C++ sont des langages totalement différents, ils ne partagent qu'une partie de leur syntaxe. Un bon programmeur C est incapable de faire un bon programme C++ en vice-versa sans plusieurs années de formation. Ca me fait assez rigoler de voir qu'en 3 ans, on fait le tour les problèmes essentiels du "C/C++"... :-)

                Bien entendu, ça doit impressionner un DRH. "Bonjour, je programme en C/C++". Ils vont juste avoir froid dans le dos quand ils te mettront devant la machine, mais c'est trop tard pour faire marche arrière, en général...
                • [^] # Re: Balèse?

                  Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                  J'ai vu des ingenieurs non-informaticiens a qui on enseignant une bouillie infame: du C++-pas-objet.

                  Ca ressemble a du C mais avec des cout << "toto" au lieu de printf, bref un truc infame.

                  Bon, d'ailleurs l'informatique ce n'est pas que la programmation en Java ou C++. C'est aussi les BD, les reseaux, c'est apprendre differents concepts de langages comme le fonctionnel (LISP), le declaratif (PROLOG)...

                  Car quelqu'un qui connait le C++ se met facilement au Java ou au C# avec un bon bouquin, par contre se mettre au LISP si on ne connait pas les concepts qui sont derriere (et faire du vrai fonctionnel avec) ca demande un peu plus de boulot.
                  • [^] # Re: Balèse?

                    Posté par . Évalué à  2 .

                    Bah je crois que c'est ça, du C/C++ : c'est du C++ sans les objets, sans les références, sans la STL et sans les template...

                    Le "problème", c'est que le C++ autorise tout ce qui est autorisé en C. Donc un type peut s'amuser à stocker ses chaînes de caractère dans des char* en C++; il peut aussi faire des "tableaux" avec [], ou déclarer ses constantes avec #define. Après, ça fait une sorte de bouillasse illisible, mais comme c'est ce qu'ont enseigné les profs, alors ça doit être bien...
              • [^] # Re: Balèse?

                Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                Si pour toi, être ingénieur consiste à savoir coder comme un bourrin, je crois que tu n'as pas tout compris...
                Si la CTI impose maxi 40% d'informatique, c'est simplement parce qu'un ingénieur doit être générique ou adaptable, ce qui est la réputation et la force des ingénieurs français, et ce, en particulier à l'étranger.
                L'adptabilité, ce n'est pas en devenant expert d'un domaine (quoi que je doute que quelqu'un qui a fait 3 ans de Java ou de C puisse s'en prétendre expert) qu'on l'acquière, mais en ayant des bases théoriques fortes et diversifiées.
                J'ai l'impression que tu confonds un technicien (ou super technicien, technicien sup, appelle ça comme tu veux), dont le travail est de coder (et ceci dit sans aucune connotation péjorative, même si je sais que je vais me faire moinsser) avec celui d'un ingénieur, qui se place sur un niveau différent. Si le rapport de paie est de 1.5 entre un jeune ingé et un jeune technicien, c'est simplement parce que l'ingénieur aura plus d'autonomie, il lui sera demandé une certaine créativité, une gestion des risques et des perspectives projet. Ce n'est pas en codant pendant 3 ans comme un veau que tu apprendras ça, je suis désolé de te le dire.
                (Oui, je suis ingénieur, oui, je sors d'une grande école, oui, j'ai déjà travaillé à l'étranger, donc j'ai une certaine expérience de ce dont je parle)
                Comme chaque fois que je poste, j'attends les moinssages... Mais j'estime que ce que j'avais à dire le méritait
                • [^] # Re: Balèse?

                  Posté par . Évalué à  1 .

                  Il me semble que c'est ce que j'ai dit, en tout cas voulu dire même si ce n'était apparemment pas clair pour tous. L'informatique à l'école c'est bien car on connaitra bien un domaine mais un ingénieur doit être capable de tout faire donc la CTI limite tout ça pour éviter les abus et mettre trop d'informatique par exemple.
                  Ensuite pour revenir aux histoires de C, C++ et Java on ne fait pas tout en même temps je vous rassure, en ce moment on est plutôt cadrés Java. Faut pas trop embrouiller la tête de ceux qui viennent de prépa avec trop de notions à la fois pour le moment. Ensuite, on est pas formés à pisser du code, je te rassure. Un ingénieur doit savoir le faire, c'est évident, mais il doit surtout savoir s'organiser sur de gros projets complexes et pas forcément adaptés à quelqu'un qui vient d'IUT. Et cela demande à savoir comment gérer un projet, évoluer les risques et tout un tas de choses dont je ne soupçonne encore même pas l'existence.
                  Et évidemment 3 ans, c'est jamais assez, ni toute une vie pour apprendre ces choses là où l'expérience compte énormément. Entre la théorie et la pratique (je parle pas bien sur des théories foireuses qu'on aurait qualifiées bonnes), il y a un fossé et l'expérience permet de faire les meilleurs choix plus rapidement. Mais, même si on peut apprendre tout ce qu'on voit en 3 ans à l'école sur le tas dans le monde professionnel et ainsi atteindre un "niveau d'ingénieur", il faut quand même reconnaitre que ces 3 ans c'est pas de la merde et que ça aide beaucoup, en tout cas pour commencer moins pire que ce que d'autres feraient.
    • [^] # Re: Balèse?

      Posté par (page perso) . Évalué à  -3 .

      Ah ?
      Je le trouve assez simple en fait. Mais c'est peut-être perce que je sors d'une otrécolkelépita :)

      Le questionnaire reste généraliste. Pour la programmation, ils laissent libres de la méthode. Mais au moins ça permet de réviser ses fondamentaux d'algorithmie.

      Quant au concours, bah si j'ai bien compris c'est une sorte d'extreme programming. Ce serait plutôt la preuve d'une grande rigueur et de bonnes connaissances que du bidouillage si on arrive au bout. La bidouille ça va 5 minutes pour se démerder avec sa Debian.
      • [^] # Re: Balèse?

        Posté par . Évalué à  3 .

        et dans ton otrékolképita ils ne t'ont pas donné la définition de l'extreme programming ? ;)

        parce que ca n'a rien à voir avec ça :p
        • [^] # Re: Balèse?

          Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

          Ah oui excusez-moi, c'est pire. 36 heures à fond sur un unique projet et débrouille toi comme tu peux, avec du code imbitable à la chaine, sans suivi ni maintenance. Là on a même pas le temps d'étudier le problème à fond, on fonce et si ça marche tant mieux.

          Ou en français politiquement correct :
          L’Extreme Programming (XP) est un processus de développement logiciel, c’est-à-dire un ensemble de pratiques destinées à organiser le travail d’une équipe de développement. Ces pratiques se focalisent sur la construction proprement dite du logiciel, en aval des phases préparatoires d’études d’opportunité ou de faisabilité.

          Autrement dit on pisse de la ligne quoi, sans réfléchir.
          • [^] # Re: Balèse?

            Posté par . Évalué à  0 .

            La définition est +/- correcte, l'interprétation, c'est n'importe quoi.

            L'XP, c'est exactement l'oposer du 'pisser du code sans réfléchir' traditionnel...
            • [^] # Re: Balèse?

              Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

              L'XP, c'est exactement l'oposer du 'pisser du code sans réfléchir' traditionnel...

              Ca c'est la théorie. En pratique c'est souvent différent. La vision donnée par :

              http://www.design-up.com/methodes/XP/index.html(...)

              semble idéale, notamment pour les petits projets devant être mis en oeuvre très rapidement. La notion des cycles est pas mal. Mais dans les faits, pourl'avoir vécu, on en arrive à certaines dérives où les développeurs finissent par interpréter des besoins futurs par exemple, et doivent ensuite recommencer le boulot au cycle suivant,.

              C'est surtout cette phrase qui me fait peur (enfin façon de parler) :

              Les développeurs améliorent sans cesse la structure interne du logiciel pour que les évolutions y restent faciles et rapides.

              Bon, mon but n'était pas de lancer un débat/troll sur l'eXtreme Programming. Quoi qu'on puisse considérer les 36 heures comme un clycle. Dans le cadre du concours de 36 heures, on file un thème, et on se démerde. Forcément le type va passer 2 heures (en tout, pas au début) à réfléchir, puis 34 heures à bosser comme un fou. On est tous tombé dans certains travers du genre "je m'acharne à faire marcher un truc tête baissée" alors que si je réfechissais et prenais un peu de distance, je trouverais plus facilement l'origine de mon problème...
              • [^] # Re: Balèse?

                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                C'est surtout cette phrase qui me fait peur (enfin façon de parler) :

                Les développeurs améliorent sans cesse la structure interne du logiciel pour que les évolutions y restent faciles et rapides.


                Ben au contraire ça me semble une très bonne idée. Un logiciel qui grossit devient vite le bordel si la structure interne n'est pas raffinée au fur et à mesure des besoins, car elle n'avait pas été conçue avec les derniers développements en tête. Il faut toucher à la structure interne, et plus souvent qu'indispensable, si on veut garder un logiciel maintenable, propre, de bonne qualité. Les logiciels libres d'ailleurs est une belle preuve de cela : les contraintes "marketing & feature" y sont bien moins importantes que traditionnellement, ce qui donne un développement continu et subit moins l'effet usine à gaz impossible à utiliser.
                • [^] # Re: Balèse?

                  Posté par . Évalué à  3 .

                  Oui, mais le raffinage doit être fait le plus tôt possible pour être efficace, c'est pourquoi il est bien dit qu'il ne faut pas avoir peur de tout refaire en eXtreme Pragramming. Ton raffinage, tu le fait par expérience, mais dès le début, en fait, parce que si ton truc est mauvais il faut tout recommencer (ou revient donc au début du processus).

                  C'est pourquoi l'XP s'oppose beaucoup à d'autres méthodes (processus) de développement, notament comme les spécification formelles, ou le raffinage s'impose dès l'écriture de la spec, tellement t'es coincé.

                  C'est très (trop?) rigide mais au moins si ta spec est correcte, ton truc sera bon du premier coup - du moins en théorie, et probablement dans la pratique avec beaucoup d'expérience.
                  • [^] # Re: Balèse?

                    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                    C'est très (trop?) rigide mais au moins si ta spec est correcte, ton truc sera bon du premier coup - du moins en théorie, et probablement dans la pratique avec beaucoup d'expérience.

                    En fait, si tu réalise vraiment un développement formel (un complet), ton logiciel correspond aux spec par preuve. Bon, ce qui arrive souvent par contre, c'est que tu fasses une spec, que tu commence les preuves, que tu t'aperçoives qu'elles sont impossibles/ignobles, tu cherches une manière plus élégante de construire ta spec, etc. Le cycle se fait plus à ce niveau. Et pour ce qui est de la rigidité, j'appelerais plutôt cela de la rigueur : tu as un modèle et ton programme y correspond exactement.
                    • [^] # Re: Balèse?

                      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                      Ca existe réellement dans la réalitée les spec qui ne changent pas ?

                      Car à part en faisant du prototypage intensif avant l'établissement de la spec ET en interdisant un accès par les clients au code non finni (Quant c'est finni on livre, c'est conforme aux specs et bon débaras) je ne vois pas...
                      • [^] # Re: Balèse?

                        Posté par . Évalué à  4 .

                        Ah, ces troleurs, ils ont de la ressource. Tout le monde s'attend à un trol lépitacépouri, et paf ! un trol sur l'extreme programming. Chapeau bas, messieurs.
                  • [^] # Re: Balèse?

                    Posté par . Évalué à  1 .

                    La principale différence de l'XP par rapport aux autres méthodes de développement, c'est qu'elle est très proche de la réalité de ce qui se passe.

                    J'ai bossé avec des specs, j'ai bossé sans spec, j'ai bossé sur des soft qui contenaient déja plus de 500 classes (fait par plus de 100 personnes sur 10 ans), et qu'il fallait adapter ou étendre. Dans lce genre de cas, des specs précises, ça n'existe pas, parce que personne ne connait suffisament l'application pour ne pas oublier un truc.

                    Dans la réalité, on doit toujours tout refaire, et la meilleur façon de le faire, c'est tout le temps.

                    J'ai pu observer personnellement la façon très différente de travailler entre des gens qui développent, puis qui livrent, et puis c'est tout, et les gens qui débarquent sur un truc livré et adapté depuis 4 ou 5 ans (ou plus).

                    Quoi qu'il arrive, il faut toujours, de toute façon tout changer régulièrement. N'importe quelle société change son système d'information régulièrement. En utilisant des méthodes comme l'XP, on rend ce changement beaucoup plus facile parce qu'on part du principe que de toute façon, ça va changer.

                    Les trucs bon du premier coup, c'est très rare, voir inexistant. Dans le meilleur des cas, ça correspond aux specs du premier coup, mais de la à être bon, y a une marge. Et même si c'est bon, ça n'est jamais bon perpétuellement.
                    • [^] # Re: Balèse?

                      Posté par . Évalué à  2 .

                      La principale différence de l'XP par rapport aux autres méthodes de développement, c'est qu'elle est très proche de la réalité de ce qui se passe

                      Oui, je suis d'accord, mais j'espère que les pilotes automatiques d'airbus sont pas codés comme ca ;)
    • [^] # Re: Balèse?

      Posté par . Évalué à  2 .

      Ce qui est un peu dommage, c'est qu'il concerne des points super académiques (théorie des graphes, nom des algorithmes...), alors qu'apparemment, la finale est plutôt jugée sur la "débrouille" (il faut être plus efficace que les autres)

      La débrouille, ça consiste aussi à savoir chercher sur google les réponses qui nous manquent.

      Bon cela dit, j'ai pas eu le courage de lire le sujet de cette année, mais en général c'est trouvable assez rapidement.
    • [^] # Re: Balèse?

      Posté par (page perso) . Évalué à  -6 .

      est il utile de te rapeller d'ou est originaire ce concours ? humm ?
    • [^] # Re: Balèse?

      Posté par . Évalué à  3 .

      «Ce qui est un peu dommage, c'est qu'il concerne des points super académiques (théorie des graphes, nom des algorithmes...)»

      Il y a une question sur la théorie des graphes, deux si on considère que connaître les noms des algos de recherche de plus court chemin c'est aussi de la théorie des graphes. À côté, il y a une question (sans intérêt) sur la vitesse de l'USB2 par rapport à l'USB1.1, ou le créateur de l'iPod... académique ?

      Et de toutes façons, ça ne concerne que le questionnaire de "culture informatique", puisqu'il y a un questionnaire avant censé démontrer les compétences en programmation...
  • # Prologin power

    Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

    Hum que de bons souvenirs pour mes oreilles quand j'entends prologin ...
    36 heures de plaisir avec de la techno a fond dans les tympans, des crepes à volontés et une foule de geek en furie en train de tenter de draguer la seule fille participante (il y en a toujours au moins une de selectionnée).

    Bref un bon concours avec toujours un bon esprit. Bravo continuez, participez.

    Cyruss
    • [^] # Re: Prologin power

      Posté par . Évalué à  0 .

      36 heures de plaisir avec de la techno a fond dans les tympans
      ... eh ouais... comme quoi cette musique ne sert pas qu'à rien... ;) :D
  • # Prologin

    Posté par . Évalué à  7 .

    ... Ca mouille
    ... C'est bien
    ... C'est fun
    ... Y a du monde, de la musique, on rencontre pleins de gens, on bosse sur un sujet comple(t|xe)

    Je suis pas fondamentalement fan de l'esprit "humide" du truc, mais ca m'empeche pas de le refaire tous les ans, et je pense que je continuerais à le faire jusqu'a ce que je ne sois plus sélectionable.

    Ce genre de trucs, une fois par an, ca fait toujours des bons souvenirs, jamais des mauvais.

    Profitez-en ! Le principal c'est de participer
    - Sam, qui fini 40-45e tous les ans :D
  • # Premiere page?

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    Mais qu'est ce qu'elle fait en première page cette news? Pour la sortie publique des isos de la mandrake 10.1, c'est en page secondaire, il n'y a pas de news sur thunderbird...

    Mais ici, pour faire de la pub pour un évenement qui ne sert que de camp de recrutement pour une école dont le diplôme n'est meme pas reconnu, c'est en premiere page!
    • [^] # Re: Premiere page?

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      On attend avec impatience ta news sur thunderbird.
      • [^] # Re: Premiere page?

        Posté par (page perso) . Évalué à  -2 .

        > On attend avec impatience ta news sur thunderbird.

        Ah bravo, la réponse toute faite. Allez, je me prends au jeu : et toi, tu peux pas en faire une de news ? Peut-être que Pierre Tramo a un travail sérieux qui ne lui laisse pas le temps d'écrire des news. Tu y as pensé à ça ? Non, toi tu préfères perdre du temps à critiquer les autres plutôt que de faire avancer le libre. Forcément, c'est tellement plus facile !
        Et d'abord, de quel droit n'aurait-on pas le droit de critiquer un film si on n'est pas réalisateur soi-même ? Tu vois c'est absurde ce que tu dis.
        • [^] # Re: Premiere page?

          Posté par . Évalué à  3 .

          Ben c'est pas lui qui se plaint qu'il n'y a pas de news...

          Depuis quand est-il normal de venir voir un réalisateur et de lui dire "Mais c'est n'importe quoi, faire un film sur le sujet X, alors qu'il n'y a pas de film sur le sujet Y !" ?
        • [^] # Re: Premiere page?

          Posté par . Évalué à  0 .

          Peut-être que Pierre Tramo a un travail sérieux

          Euuuhhhh, comment dirais-je .....,
  • # dur dur

    Posté par . Évalué à  10 .

    Ca doit être difficile à vivre quand on n'aime ni la techno, ni bosser en même temps que les autres, ni la compétition, ni l'esprit corpo des boîte d'ingénieurs, ni porter des t-shirt avec des slogans dessus, ni la promiscuité de caserne et encore moins avec plus de 80% de mecs...

    vous l'aurez deviné, j'ai largement dépassé la limite d'age :)
    • [^] # Re: dur dur

      Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

      vous l'aurez deviné, j'ai largement dépassé la limite d'age :)
      Pourquoi ?

      je suis en dessous de la limite d'age mais je pense comme toi. C'est normal ?
    • [^] # Re: dur dur

      Posté par . Évalué à  4 .

      « vous l'aurez deviné, j'ai largement dépassé la limite d'age :) »

      Tu en es même réduit a frequenter Linuxfr, pour retrouver un ersatz de ces senstions là... ah, si jeunesse savait, si vieillesse pouvait... :-)
  • # a plus netbsd

    Posté par . Évalué à  1 .

    sous un environnement GNU/Linux

    Ca y est?? l'epita a laissé tombé netbsd??
    • [^] # Re: a plus netbsd

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      je pense que la news fait erreur, a mon dernier passage dans les salles machines (ce soir ...), elles étaient toujours sous netBSD.
      A moins que le bocal ne prépare une conf spéciale pour l'occasion ?
      • [^] # Re: a plus netbsd

        Posté par . Évalué à  3 .

        http://www.prologin.org/concours/info_finale.php(...)
        "Chacun des 100 candidats se voit attribué pour toute la durée du concours, une machine de type PC 1Ghz avec un écran 17 pouces, tournant sous NetBSD. C'est l'occasion pour les candidats de se familiariser avec l'environnement UNIX, méconnu par une grande partie d'entre eux. Diverses documentations à ce sujet leur sont bien sûr fournies avant le début de l'épreuve."
        • [^] # Re: a plus netbsd

          Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

          En fait, pour répondre aux questions, sachez que l'on utilise pas le dump de l'EPITA, mais un dump fait maison par l'asso (et sous GNU/Linux, je ne fais pas des erreurs aussi énormes dans mes news, enfin, pas tout le temps).

          Vous voilà rassurés :)
      • [^] # Re: a plus netbsd

        Posté par . Évalué à  0 .

        quand j'y étais allé en avril pour les concours (héhé mais c'est trop cher pour moi, et puis paris, pas cool), ben c'était NetBSD + OpenBSD principalement
        • [^] # Re: a plus netbsd

          Posté par . Évalué à  2 .

          > trop cher pour moi, et puis paris, pas cool

          tu n'es pas le seul... t'inquiète pas la fac c'est très bien aussi, et sans doute mieu à la réflexion.
          • [^] # Re: a plus netbsd

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            Oui enfin il existe aussi pléthore d'écoles d'ingénieurs publiques où donc les frais de scolarité sont très raisonnables.
            • [^] # Re: a plus netbsd

              Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

              Sans même parler d'autres écoles (certes pas d'ingénieurs) qui dispensent une formation de très haut niveau et te rémunèrent...

              Au hasard, commençant par EN et se terminant par S.
          • [^] # Re: a plus netbsd

            Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

            Premièrement, en France le diplôme d'ingénieur ouvre bien plus de portes qu'un DESS. Deuxièment, et pour faire contre-point aux critiques récurrentes sur l'Epita, ils ont une approche du pratique qui est intéressant (peut-être excessive mais bon), on trouve vraiment de bons éléments dans la filière Epitech par exemple.

            Tant qu'en France on juge excessivement sur le diplôme et que la hiérarchisation reste sclérosée, faire une école d'ingénieur reste un bon pari d'avenir.
            • [^] # Re: a plus netbsd

              Posté par . Évalué à  6 .

              Pour info
              EPITECH n'est pas une filière d'EPITA, mais bel et bien une autre école d'un seul et même groupe.

              Ils utilisent les mêmes locaux, et le même parc informatique mais c'est tout.
            • [^] # Re: a plus netbsd

              Posté par . Évalué à  5 .

              Pari d'avenir... les paris du passé sont plus sûrs :)
              Mais on comprend ce que tu veux dire malgrè le vide sidéral de cette expression manageriale.

              Pourquoi s'arrêter au DESS? (j'ai pas dépassé la maîtrise)

              Je reste persuadé que la flexibilité de la Fac offre une meilleure formation.
              T'aime pas ce prof; t'étudie à partir des bouquins.
              T'as envie de te distraire, vas voir un cours de bio ou de lettre (pas dans toutes les facs).
              T'as envie de voire à quoi ressemble un syndicat, va à quelques réunions.
              Fréquenter des profs/chercheurs apporte souvent un élargissement intellectuel.

              Liberté, qualité du savoir et expérience de la démocratie... voilà ce que représente la fac pour moi.
              • [^] # Re: a plus netbsd

                Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                Mais on comprend ce que tu veux dire malgrè le vide sidéral de cette expression manageriale.

                Gni ? Je suis désolé, "pari' et "pari d'avenir" ça ne veut pas dire la même chose. Au contraire c'est une expression pleine de sens qui indique qu'on prend une décision maintenant en supposant que l'avenir sera d'une telle façon.

                Pourquoi s'arrêter au DESS? (j'ai pas dépassé la maîtrise)

                Parce que école d'ingénieur et DESS sont tous les deux à Bac+5, en ce sens ils sont bien plus comparables que école d'ingénieur et maîtrise.


                Tous les arguments que tu apportes sur la fac sont vrais pour une école d'ingénieur que je connais bien, probablement aussi pour les autres (sauf pour les cours de bio ou de lettre mais rien ne t'empêche d'y aller sur le campus d'à côté).
            • [^] # Re: a plus netbsd

              Posté par . Évalué à  2 .

              Tant qu'en France on juge excessivement sur le diplôme et que la hiérarchisation reste sclérosée, faire une école d'ingénieur reste un bon pari d'avenir.
              marrant mais d'apres certaines recherches faites par par moi meme , il semblerait que le diplome c'est bien pour les premiers jobs, mais ne fait pas tout, l'experience en fait pas mal , de meme que la motivation.
              bien entendu c'est fait sur un echantillon non representatif mais bon .
              • [^] # Re: a plus netbsd

                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                Ben ça ne contredit pas du tout ce que je dis :)

                Cependant, pour une embauche dans une grosse boîte, même avec de l'expérience le diplôme fera la différence, à mon humble avis.
        • [^] # Re: a plus netbsd

          Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

          Heu, ou ca OpenBSD ? (cc)
  • # A savoir

    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

    Je ne suis pas de prologin, mais je pense que l'association n'a nullement le but principal de faire de la pub pour epita (ca permet de persuader l'administration d'epita par contre), mais simplement de faire un concours sympa de programmation.


    PS : je suis d'Epitech et membre de quelques association d'Epita/Epitech. Kikoo madflo

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.