RMLL 2006 : table ronde politique Bayrou/Billard/Cazenave/Rocard

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
1
5
juil.
2006
RMLL/LSM
Quel environnement juridique pour les logiciels libres ? Les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre 2006 plancheront sur la question jeudi à 16h à Vandoeuvre-lès-Nancy (accès libre et gratuit).

L'objet de cette table ronde, réunissant des élus ayant participé de façon active aux débats « brevets logiciels » et « DADVSI », sera de faire le point sur les façons dont le logiciel libre peut être défendu, protégé, voire éventuellement même favorisé par le législateur, dans le cadre d'une prise en compte globale de ces enjeux au niveau politique.

Les intervenants à cette table ronde seront, par ordre alphabétique :
- M. François Bayrou, Député (UDF), président de l'UDF
- Mme Martine Billard, Députée (Verts)
- M. Richard Cazenave, Député (UMP)
- M. Christophe Espern, EUCD.info
- M. Michel Rocard, Député européen (PS), ancien Premier ministre, ancien président de la commission Culture du Parlement Européen

Le débat sera animé par François Pellegrini, de l'ABUL. Brevets logiciels et protection légale des "Mesures Techniques de Protection" sont deux exemples récents de textes juridiques pouvant constituer un frein majeur au développement technique mais surtout économique des logiciels libres, à l'heure où ceux-ci prennent une place de plus en plus importante dans le paysage informatique mondial. Les débats parlementaires relatifs à ces textes ont fait apparaître des enjeux considérables qui dépassent largement la question des logiciels libres, même si ceux-ci y jouent un rôle majeur : distorsion de concurrence, contrôle à distance des flux numériques, respect de la vie privée, indépendance informationnelle, pérennité culturelle.

L'interopérabilité a constitué de fait l'un des points essentiels de ces débats car elle fait déjà, en Europe, l'objet d'une protection dont l'affaiblissement ou bien le renforcement peut avoir un impact considérable vis-à-vis de ces enjeux.
  • # Sûr ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Cool. Tous les intervenants ont confirmé ?
  • # En parlant de campagne electorale....

    Posté par . Évalué à -6.

    Elle est où Sego ?
    • [^] # Re: En parlant de campagne electorale....

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Quel rapport avec le sujet ?
      • [^] # Re: En parlant de campagne electorale....

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Le rapport qu'elle affichée avec RMS, mais n'a jamais participé aux débats DADVSI à l'AN. Pour l'instant ça a l'air un peu léger pour certains. Mais c'est vrai que vu qu'elle n'a pas participé elle n'aurait pas forcément grand chose à contribuer sur le fond dans le débat.
        • [^] # Re: En parlant de campagne electorale....

          Posté par . Évalué à 0.

          rien d'autre à ajouter.
          • [^] # Re: En parlant de campagne electorale....

            Posté par . Évalué à 3.

            Moi si, on va pas rameuter forcément toute l'AN pour une table ronde aux RMLL. C'est déja pas mal d'avoir 4 des principaux partis représentés.

            D'ailleurs heureusement que c'est fermé (je crois) l'AN en ce moment parce que j'en vois déja qui auraient été choqués de pas les voir aller en séance voter sur un sujet qu'ils maîtrisent pas ;)
            • [^] # Re: En parlant de campagne electorale....

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Thomas Douillard a écrit :
              C'est déja pas mal d'avoir 4 des principaux partis représentés.

              Michel Rocard a sa carte au PS, certes, mais à l'heure actuelle je ne crois pas qu'il représente de quelque façon que ce soit la position du PS.
              • [^] # Re: En parlant de campagne electorale....

                Posté par . Évalué à 3.

                Pas plus que Cazenave la position de l'UMP... mais avoir une carte dans un parti politique n'a jamais empêché d'avoir un cerveau...
                • [^] # Re: En parlant de campagne electorale....

                  Posté par . Évalué à -2.

                  Etre dans un parti politique dont on ne soutient pas la ligne directrice c'est ne pas avoir de cerveau.

                  [dsl, j'aime pas l'ump]
                  • [^] # Re: En parlant de campagne electorale....

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Pas d'accord.

                    La ligne directrice d'un parti se change de l'intérieur.

                    Après, être dans un parti politique dont on ne soutient pas la ligne directrice sans faire le moindre effort pour la changer, ça c'est de l'opportunisme.
                  • [^] # Re: En parlant de campagne electorale....

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Un parti politique où tout le monde suit la ligne directrice sans broncher, à part en Chine et dans les autres pays bien connus pour leur respect de la pluralité politique, ça n'existe pas. En France, ça n'existe dans aucun parti :
                    - Au PC, il y a le courant de Buffet mais aussi un courant révolutionnaire, proche de la LCR dans les idées.
                    - Au PS, il y a des socialistes pur et dur (au sens étymologique du terme) et des socio-libéraux. On ne peut pas dire que ce soit vraiment la même chose...
                    - À l'UDF, on a bien vu au dernier vote sur la motion de censure que tous ne suivent pas la ligne directrice
                    - À l'UMP, il y a des courants minoritaire, notament avec Christine Boutin ou Nicolas Dupont-Aignan, qui ne se privent pas de critiquer Nicolas Sarkosy.
                    - Au FN, la ligne directrice de Le Pen est de plus en plus contesté et même si jusqu'à présent, les frondeurs ont préféré passer chez De Villiers, il reste quand même des dissidents à l'intérieur du FN.

                    Donc voir les partis politiques comme des machines à pensée unique, c'est se tromper gravement sur ce qu'est un parti politique...
              • [^] # Re: En parlant de campagne electorale....

                Posté par . Évalué à 0.

                Il aurait été agréable que le parti communiste participe à cette table ronde lui qui lutte depuis de nombreuses années pour le libre ->

                http://www.pcf.fr/?iddoc=5348

                Surtout que je pense que personne n'est berné par les positions bien plus électorales que idéologiques de certains participants.
  • # Si y en a qui y assistent...

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Pouront-ils leur demander leur avis sur le Conseil Constitutionnel ?
    Sur le forum framasoft on se demande si c'est une bonne idée d'écrire au membres ou au contraire de s'abstenir pour ne pas se faire taxer de lobby... On fait quoi ?
    http://forum.framasoft.org/viewtopic.php?t=18641
    • [^] # Re: Si y en a qui y assistent...

      Posté par . Évalué à 2.

      le lobby n'est pas obligatoirement une mauvaise chose.

      C'est aussi une manière pour que les politiques apprennent des choses dans des domaines trop techniques ou spécialisés pour eux.

      Évidement cela ne marche que si toute les parties du domaine font un travail de lobbying...
  • # Y aura-t-il un podcast en direct ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Ce serait sympa d'avoir un fichier ogg en direct live ...
  • # Point trop n'en faut

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    faire le point sur les façons dont le logiciel libre peut être défendu, protégé, voire éventuellement même favorisé par le législateur, dans le cadre d'une prise en compte globale de ces enjeux au niveau politique.
    Je suis favorable à une prise en compte du logiciel libre dans les questions de société et je pense qu'il faut effectivement s'assurer que le logiciel libre a sa place dans le paysage médiatique/informatique francais (et mondial). Pourtant, le terme "favorisé" donne l'impression qu'une part des enthousiastes voudrait que le logiciel libre bénéficie de facilités inaccessibles pour les développeurs de solutions propriétaires (j'imagine que le dual-licensing serait à moitié avantagé ou comptabilisé dans la catégorie "logiciel libre").

    Je pense que les acteurs propriétaires et libertaires du monde de l'informatique doivent faire un choix de modèle de développement (par éthique ou pour raisons économiques) qui ne doit nullement créer un avantage ou un handicap. Ils ont un rôle à jouer, côte à côte. Qu'on garantisse pour toujours la prise en compte du logiciel libre et son droit de cité. Mais qu'on ne fasse pas une course aux largesses juridiques et/ou financières.
    • [^] # Re: Point trop n'en faut

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Dans l'absolu, il est vrai que tous les fournisseurs devraient être traités sur un pied d'égalité, qu'ils fassent du logiciel libre ou proprio.
      Cependant, pour l'administration, la défense, et les services publics en général, il me semble important de ne pas être inféodé à un fournisseur, et d'avoir le contrôle de ce qui se passe sur les machines.
      Il me semble que seul le logiciel libre permet de remplir un tel cahier des charges, et donc qu'il doit être favorisé dans les marchés publics.

      Voila, c'était une réflexion tardive, embrumée peut-être par un excès de bières anglaises.
      • [^] # Re: Point trop n'en faut

        Posté par . Évalué à -3.

        Voila, c'était une réflexion tardive, embrumée peut-être par un excès de bières anglaises.

        Ou portugaise ;)

        France 1 Sobriété 0 !
  • # Et un article dans le Républicain Lorrain :

    Posté par . Évalué à 5.

    Hop:

    http://img309.imageshack.us/img309/8303/rmllarticle3dk.jpg
    • [^] # Re: Et un article dans le Républicain Lorrain :

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Effectivement, cette article reprend bien des extraits de ce qui a été dit dans la table ronde des RMLL.

      Il y a aussi eu un article dans l'Est Républicain de vendredi (A priori, le seul et unique titre de presse locale à Nancy). Hélas cet article c'est strictement borné a polémiquer sur le Fait que Bayrou c'est encore allié au PS contre le gouvernement Villepin. Cette article ne parle absolument pas des RMLL, de la table ronde ou de logiciel libre. Belle façon d'informer les lecteurs :(

      Dans les 2 cas, on constate que le sujet de fond n'est pas traité, et tout particulièrement dans l'Est Républicain ou seul le sur-titre "Droits d'auteurs" classifie l'article.
      • [^] # Re: Et un article dans le Républicain Lorrain :

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Les Rencontres n'ont jamais eu une couverture presse locale aussi fournie.

        http://www.rmll.info/rub_5

        Même si tous les articles ne correspondent pas forcément à ce que nous souhaitions et à ce que nous avions communiqué, c'est plutôt un point positif.

        Il reste effectivement un grand chemin à faire auprès des journalistes non spécialistes pour expliciter des enjeux qu'ils jugent non prioritaires ....
  • # C'est n'importe quoi... :-)

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    J'ai vu les photos, et je peux vous dire que c'est du vent. La table n'était absoluement pas ronde, mais rectiligne. http://www.rmll.info/rub_69
    Et par ici ils annoncent la mise à disposition, bientôt, de l'audio : http://www.rmll.info/actu12
  • # Vidéos de la table ronde

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Des vidéos de la table rectangle sont disponibles en licence libre sur http://free-electrons.com/communaute/videos/conferences .

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.