Ryzom, un nouveau départ

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Nÿco, baud123, Benoît Sibaud et Florent Zara. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
74
26
sept.
2012
Jeu

Ryzom est un MMORPG, c’est‐à‐dire un jeu de rôle en ligne massivement multijoueur. Son monde est la planète végétale Atys. Il serait trop long de tenter de décrire cet univers très riche et complexe. Le site commercial, les guides officiels et communautaires peuvent y aider. Plusieurs articles ont déjà été rédigés sur LinuxFr.org, car c’est le premier jeu de cette ampleur qui a été libéré (tant d’un point de vue moteur que données graphiques), au bout de plusieurs tentatives infructueuses. Le jeu est maintenu par la société Winch Gate et va, au cours de cette semaine, connaître une petite révolution : la fusion de trois mondes parallèles, dans trois langues différentes (allemand, anglais et français) en un seul.

Logo Ryzom

Je tiens à insister sur le fait que je ne suis pas du tout un spécialiste de Ryzom. Je m’y suis intéressé depuis qu’il a été libéré (c’est un jeu sous licence libre, j’y reviendrai en deuxième partie). J’y ai joué depuis qu’un client officiel pour GNU/Linux existe, et je me suis même abonné, plus pour soutenir le jeu, que pour profiter du déblocage des hauts niveaux que je suis loin d’atteindre.

J’ai découvert un univers très mature, avec des joueurs ouverts, qui, même s’il ne profite pas des univers gigantesques d’autres MMORPG, reste un petit monde complexe, plein de secrets, où la forte interaction entre les avatars tient une place prépondérante. Ce jeu, de par sa nature, peut décourager les hardcore gamers (joueurs passionnés) en quête de conquêtes, puissance et artefacts, ainsi que les casual gamers (joueurs occasionnels), de par sa relative complexité. Il est ainsi majoritairement composé de mid‐core gamers (entre les deux), des joueurs modérément réguliers, mais fidèles, considérant le jeu comme un hobby, sans que ça devienne une obsession, car même des avatars faibles peuvent tenir un rôle important via un roleplay (interprétation du personnage) bien tenu, y compris sans être connecté au jeu (via le forum, par exemple).

C’est dans ce contexte que la fusion des mondes sera sûrement passionnante, car elle va démultiplier les interactions possibles. Mais celle‐ci ne se sera pas faite sans accroc.

Mais avant de vous proposer de venir ou revenir un jour, pourquoi pas, rejoindre les réfugiés d’Atys, je vais en deuxième partie tenter de résumer l’histoire, réelle, de Ryzom et de cette fusion des mondes.

Sommaire

Rapide historique

Un historique plus détaillé se trouve sur la page Wikipédia de Ryzom.

2000 : la société Nevrax est créée à Paris pour la conception de Ryzom, et commence par développer la technologie NeL (Nevrax Library) en la distribuant sous licence libre. Un article sur LinuxFr.org avait été rédigé pour la sortie d’un jeu (MTP target) employant cette technologie, qui sera utilisée par le futur Ryzom.

2004 : Nevrax sort le jeu en trois langues : anglais, allemand et français, en Europe et en Amérique du Nord, initialement sous le nom Saga of Ryzom.

2006 : la société Nevrax est en redressement judiciaire. Le jeu est renommé « Ryzom ». Fermeture des abonnements. Des anciens de Nevrax, des joueurs de Ryzom et des personnalités du logiciel libre (dont la FSF) lancent un appel au don pour reprendre la société et diffuser le jeu sous licence libre. Mais ça ne se fera pas, le projet est repris par la société allemande Gameforge, spécialisée dans le jeu vidéo et les MMORPG. Gameforge France est créée.

2007 : Gameforge France est en liquidation judiciaire.

2008 : Bien que ça ne soit pas le premier candidat pressenti, c’est finalement Winch Gate Property Ltd, société chypriote, qui rachète Ryzom. Les abonnements sont à nouveau accessibles. Le jeu se voit amélioré via des patches. Il est possible d’accéder gratuitement au jeu, avec certaines limitations.

Mai 2010 : Ryzom est publié sous licence libre, en plaçant le code source du client, des serveurs, des outils sous AGPL, et l’ensemble du contenu sous licence CC-BY-SA. Ces assets graphiques comprennent plus de 20 000 textures de haute qualité, des milliers d’objets 3D, d’animations et d’effets de particules.
Les utilisateurs GNU/Linux et Mac peuvent jouer à Ryzom par l’intermédiaire de Wine.

Novembre 2010 : les utilisateurs de GNU/Linux et Mac OS X peuvent jouer à Ryzom avec un client natif officiel développé par le groupe Ryzom Core.

Un univers, trois mondes parallèles

Le monde de Ryzom, en plus d’être complexe et d’évoluer au fil des années et d’événements majeurs, existe en trois versions parallèles. Trois versions, trois langues : anglais, allemand et français.

Maintenir trois mondes parallèles pose plusieurs problèmes :

  • coût de maintenance, chaque monde nécessitant un shard sur un serveur dédié ;
  • complexité de l’évolution. En fonction des événements internes au jeu, qui dépendent des joueurs, et de l’interprétation de leur rôle, souvent appelé roleplay, l’histoire de chaque monde évolue différemment. Les issues de certaines guerres peuvent être inversées, le dirigeant d’une nation peut être mort dans un autre monde, ou avoir abdiqué dans le troisième ;
  • dispersion des ressources, notamment des équipes d’animation.

Fusionner les mondes

Impossible ?

Seulement Ryzom c’était ça, des joueurs, parfois de longue date, qui ont participé à l’évolution d’un monde, qui ont mis des années à faire évoluer leur personnage, via des intrigues, complots, relations diplomatiques ou événements locaux… Tous ces petits éléments ont rendu chaque monde un peu différent des autres. Une fusion des mondes était assez difficilement envisageable, car les histoires divergeaient, et accepter d’autres langues n’était pas forcément évident pour des joueurs habitués à investir un monde entier dans leur langue, en particulier pour les Français et les Allemands. En effet, la version anglophone avait déjà connu la fusion des mondes nord‐américain et anglais, mais elle était surtout déjà un peu polyglotte (avec la présence d’hispanophones et de russophones…), malgré la prépondérance de l’anglais.

Et pourtant…

Difficilement envisageable, et pourtant, la nouvelle était tombée. Vianney Lecroart, CTO de Winchgate, annonçait la nouvelle[en] via le magazine spécialisé Joystiq. Pour des raisons de recherche d’équilibre budgétaire, afin de supprimer la location de deux serveurs dédiés, les mondes auraient fusionné le 22 septembre dernier. Cette fusion, le CTO l’espérait, aurait été approuvée et soutenue par les joueurs. Ça n’a pas été le cas. Si la nécessité financière était compréhensible, bien qu’inquiétante quant à la pérennité du jeu, l’annonce dans sa forme et son contenu a mal été reçue.

Ryzom, un nouveau départ

Un faux départ

Ça commence mal : communication maladroite, relayée sans mise en forme dans le forum de Ryzom par le community manager de Winch Gate. Dans la forme, les joueurs ont une forte impression de ne pas être considérés, mais surtout, c’est le contenu qui va fortement déplaire. La fusion nécessitera, selon le CTO V. Lecroart, la suppression pure et simple de tous les avatars, guildes, groupes et autres créations des joueurs. Tous les joueurs sont « invités » à recréer un personnage depuis le départ, qui pourra avoir le même nom, si le joueur le désire.

Face à la suppression pure et simple de ce que certains avaient mis des mois, voire des années, à construire, la réaction des joueurs est globalement très négative. Hormis quelques joueurs ravis du défi que peut représenter la reconquête d’une terre vierge avec la faiblesse d’un nouveau né, beaucoup de joueurs ne peuvent accepter d’un point de vue roleplay, de par la déception engendrée et/ou l’incohérence, ni d’un point de vue gameplay (règle du jeu), recommencer la longue et fastidieuse progression de personnages dans un univers que certains connaissent sous toutes les coutures (qui ne réserverait aucune nouvelle surprise ou aventure). La plupart n’acceptent pas les explications données, beaucoup annoncent abandonner Ryzom, d’autres joueurs proposent de donner de leur temps s’il existe un seul moyen pour aider à recréer les personnages avec les mêmes caractéristiques qu’avant la fusion. Pour réagir aux annonces massives de désabonnement de joueurs en colère ou simplement démotivés, l’équipe de développement, assistée de l’équipe d’animation, vont alors réagir.

Ryzom, un nouveau départ 2.0

Ils vont repousser la fusion d’une semaine, réimaginer ce nouveau départ d’une manière qui obtiendra une approbation fortement majoritaire des joueurs, et même, semble‐t‐il à la lecture des forums, l’attrait de nouveaux ou anciens joueurs. Bien trop longue à décrire et trop spécifique, je pense, pour un site non spécialisé dans le MMORPG, on peut néanmoins dire que Winch Gate et l’équipe d’animation semblent bien partis pour réussir un pari quasi‐impossible, trouver une solution technique pour faire cohabiter des langues, ne pas détruire ce que les joueurs ont créé (telle, par exemple, une Académie des Sciences créée dans le monde francophone, mais pas les autres) et, en manipulant l’histoire, rendre relativement cohérente la fusion des mondes parallèles, et permettre la reconquête d’un nouveau monde « post apocalypse ». Inutile de détailler ici, les explications seraient trop spécifiques.

Du 26 au 29 septembre, la fin des mondes

C’est ainsi que le 26 septembre, et non le 21 décembre, démarrera la fin des mondes, appelée le Deuxième grand Essaim sur Atys, dont on peut voir les signes avant‐coureurs (invasions de créatures appelées Kitins, notamment), dans les trois mondes. D’un point de vue roleplay, au choix des joueurs, certains personnages « volontaires » mourront (ne seront pas recréés), d’autres auront subi de sérieux dommages au cours du dernier évènement d’Atys (remise à zéro du personnage), et d’autres auront survécu sans dommage. Bien sûr, les personnages ne le « savent » pas, c’est ce qui donne un certain piquant au roleplay.

Voici le planning de la « fin des mondes » :

  • mercredi 26 et vendredi 28 septembre :
    • évènements décisifs de fin du monde ;
  • samedi 29 septembre :
    • captures d’écran souvenir de groupe,
    • feu d’artifice géant,
    • décompte final et fermeture en direct des serveurs à minuit, heure française.

Et lors de l’ouverture du serveur unique (date encore non communiquée), ainsi qu’expliqué par l’équipe d’animation :

[Huit ans plus tard, les avatars] découvriront alors un monde bouleversé par cette invasion pas totalement finie, et devront regagner les territoires un à un face aux Kitins, mais aussi reconstruire leurs villes dévastées.

Ryzom et sa libération

Né pour être libre

Retracer l’évolution de l’histoire de Ryzom est intéressant, mais je me dois de différencier aussi l’équipe officielle de développement et l’équipe Ryzom Core. On les confond souvent, alors qu’elles n’ont pas les mêmes objectifs. Ces groupes viennent à l’origine du NeL (pour Nevrax Library, dont la version open source était ici), et Ryzom Core avait pour objectif de travailler sur un projet open source.

Ryzom Core est un projet open source et communautaire, qui fournit des technologies de base et un ensemble de méthodologies pour le développement des clients et serveurs, ainsi que des éléments graphiques.

Une initiative remarquable

La libération de ces éléments graphiques a aussi fait beaucoup de bruit parmi la communauté des modeleurs 3D. Ce genre d’initiatives est plus ou moins unique, sans précédent et toujours sans équivalent, en termes de quantité et de qualité.

100 % libre ?

Cependant, si les données graphiques ont bien été libérées, les données du jeu (quêtes, informations géographiques, noms propres et communs des personnages, villes, espèces), elles, restent propriétaires.

Mais, pour citer le commentaire de Gasche (le 2e ) :

C’est un choix compréhensible, puisque cela incite les joueurs à rester sur le serveur officiel (payant), et je pense que ça n’entâche pas l’ensemble de la libération, mais j’espère qu’à terme se développera un corps libre de ces données de jeu.

Libre oui, mais ensuite ?

C’est là qu’il serait intéressant de se poser la question sur ce que permettrait concrètement la libération des données. Je vois deux possibilités, mais il en existe sûrement d’autres :

  • créer un clone de Ryzom, qui utiliserait les données, moteurs, éléments graphiques ; mais avec un univers différent, des noms différents, une histoire différente… Cependant ce n’est pas idéal, car en plus d’être coûteux, ça créerait une concurrence à Winch Gate et une dispersion des ressources (et ça n’inciterait pas forcément d’autres entreprises à libérer leurs données et moteurs) ;

  • créer une « fondation filet de sécurité », qui pourrait reprendre le jeu si jamais Winch Gate coulait. Un peu comme la fondation Ubuntu pour Canonical. L’idéal serait d’avoir une clause de libération des données du jeu en cas de faillite de la société, mais je ne sais pas si c’est faisable.

Conclusion

Tout d’abord, je m’excuse de mes abus, passage du passé au présent, termes anglais, profusion de liens, mais je n’ai malheureusement pas beaucoup de temps pour parfaire et homogénéiser cette dépêche. En outre, il est probable que quelques erreurs se soient glissées (notamment sur la différenciation entre Ryzom Core et les éléments libérés) et j’invite tous les spécialistes à me corriger. J’ai rédigé cette dépêche de mon œil de joueur et passionné du Libre.

S’il y a une conclusion à tirer pour LinuxFr.org, c’est que c’est l’ouverture du code sous une licence libre qui a permis aux joueurs de GNU/Linux de venir sur ce MMORPG. Sans eux, Ryzom serait sans doute mort à l’heure actuelle. Ce n’est pas moi qui le dit, mais certaines personnes que j’ai « rencontrées » dans cet univers virtuel. Je n’ai ni lien, ni source pour le confirmer, à part ma connaissance des joueurs de Ryzom. Pour ma part, c’est grâce à LinuxFr.org que j’ai découvert et apprécié ce jeu. C’est donc un juste retour des choses, tant pour ce site, que pour le jeu, d’en faire ici une petite promotion, au moment ou ce dernier subit, toute proportion gardée, une évolution majeure de son histoire. Peut‐être, alors, j’espère, de nouveaux réfugiés viendront‐ils nous rejoindre sur Atys.

  • # Excellent article merci !

    Posté par . Évalué à  9 .

    J'ai joué à Ryzom pendant quelques temps, avec le client windows, pendant 3 mois, lors du lancement du jeu, puis avec le client Linux après une très longue pause.
    J'aimerai ajouter que le design de Ryzom est vraiment différent de ce qu'on trouve généralement en MMORPG. Dans Ryzom, pas d'elfes, pas d'orques !
    L'univers de Ryzom est pensé dans un esprit SF et non Heroic-Fantasy, et c'est très rafraîchissant.

    Il était d'ailleurs question qu'Atys, la planête actuellement explorée par les joueurs ne soit pas la seule dans le jeu et que d'autres mondes puissent être accessibles aux joueurs.
    Ce qui ne peut que laisser rêveur tout joueur ayant un peu de culture SF, et là je ne parle pas des fans de Starwars ou de Star Treck mais de ceux qui ont lu les classiques de la SF.

    Je vais me répéter comme un vieux con, car il me semble l'avoir déjà écrit, mais il m'est arrivé de me connecter à Ryzom et d'aller dans certaines zones uniquement pour profiter de l'ambiance, sans intervenir, uniquement pour la contemplation.

    • [^] # Re: Excellent article merci !

      Posté par . Évalué à  7 .

      Je vais me répéter comme un vieux con, car il me semble l'avoir déjà écrit, mais il m'est arrivé de me connecter à Ryzom et d'aller dans certaines zones uniquement pour profiter de l'ambiance, sans intervenir, uniquement pour la contemplation.

      J'ai envie de dire: Idem…
      Il y a des zones plutôt délaissé par les joueurs ou on peu voir de super lever de soleil…
      Je suis plutôt heureux que le jeux fusion les serveurs, car on se sent seul parfois sur atys…

  • # Gameplay

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    Est-ce que le gameplay des combats et craft a été modifié depuis la libération du jeu? Car de ce que j'avais testé avant, le gameplay était plutôt basique et ne nécessitait pas de réflexes, ce qui rendait très ennuyeux la montée de niveaux.

    • [^] # Re: Gameplay

      Posté par . Évalué à  7 .

      J'ai envie de répondre que ce n'est pas le plus important dans le gameplay de ryzom. La monté de niveau n'est pas non plus le plus important dans Ryzom et si elle est lente ce n'est pas plus mal.
      Le système de combat de Ryzom est basé bien plus sur des choix de développement de l'avatar que dans l'action elle même.
      Personnellement, ayant dépassé le niveau 40 dans la vraie vie, mes réflexes commençant à largement s'émousser, j’apprécie un système de combat qui favorise la stratégie sur le réflexe.
      Il n'est pas nécessaire d'avoir un système de combat plus réactif pour se faire des shoot d'adrénaline.
      Il suffit d'engager en solo une créature avec un niveau limite pour la capacité de l'avatar et on peut alors avoir de bonne sensations !
      Est ce que dans un jeu comme Ryzom le plus important est la monté de niveau ou : les sensations, l’interaction avec le monde et les autres avatars, le background (la lore) et le design ?
      Je ne suis pas du tout convaincu de ça…
      Idem pour les récolteurs, explorer le monde et trouver des zones intéressante à exploiter c'est peut être le principal intérêt, avant la monté de niveau.
      Pour les artisans je ne sais pas je n'ai que très peu d'expérience en ce domaine.

      • [^] # Re: Gameplay

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        je ne suis pas monté bien haut en lvl mais vu qu'on pouvait coupler une attaque avec un sort de soin en une seule action, ca limitait la stratégie nécessaire pour gagner un combat. clic-clic-clic…. win.

      • [^] # Re: Gameplay

        Posté par . Évalué à  1 .

        Je réponds juste pour les artisans :

        Jouant a Ryzom depuis maintenant 4ans et étant principalement foreur/crafteur (il n'y a pas de classe dans ryzom) j'ai un peu d’expérience dans ce domaine.
        L'artisanat dans Ryzom est vraiment unique. Chaque ressource ayant ses caractéristique propre il faut combiner certain type de ressource avec d'autre pour arriver a obtenir tel ou tel arme ou d'armure avec des caractéristiques propres. Si un élément change dans la recette on obtiens un produit différents.

        Je trouve l'artisanat riche, passionnant et surtout unique pour un jeu.

  • # Ça donne envie d'essayer...

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    …mais ça ferme demain soir.

    Le petit coté RP me tente bien, après il faut s'affranchir des règles et de la connaissance du monde.
    D’ailleurs, chose étrange, je n'ai pas vu d'historique du monde, expliquant assez précisément son histoire.

  • # Merci

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    Je suis Vianney, directeur technique de Ryzom et créateur de mtp target, pilotage de pingouin.

    Bruce Le Nain, ton article est vraiment excellent, je te remercie, il est complet et exact, on aurait pas mieux résumé l'histoire de Ryzom de 2000 à ce jour.

    On reconnait s'y être très mal pris avec la première annonce de merge mais la communauté a su nous pardonner et nous avons hâte de voir ce que nous réserve l'avenir.

    Si la nécessité financière était compréhensible, bien qu’inquiétante quant à la pérennité du jeu, l’annonce dans sa forme et son contenu a mal été reçue.

    Il faut savoir que depuis 2000, Ryzom n'a jamais été rentable (comprenez par la qu'il a toujours perdu plus d'argent qu'il n'en a gagné). Malgré cela, il est toujours la aujourd'hui et nous n'avons pas envie que ça change.

    L'équilibre financier n'a jamais été aussi proche et ce merge de serveur avec le soutient de la communauté pourrait changer la donne, pour la première fois dans l'histoire de Ryzom la balance pourrait être positive… Les prochains mois nous le diront.

    Merci encore pour l'article!

    • [^] # Re: Merci

      Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

      Cet article me rappelle de très bon souvenir, non pas avec Ryzom (auquel je n'ai jamais joué, je suis vraiment pas RPG), mais mtp-target.

      C'était un jeu assez génial: pour ceux qui ne connaissent pas, on est un pingouin, on commence (sur la plupart des maps mais pas toutes) en boule, par dévaler un tremplin, puis on se déploie, pour voler, et on doit arriver sur une cible correspondant à des points, par exemple http://www.mtp-target.org/files/ss/ss24.png la petite cible en haut fait 300 points, et plus on descend, moins on a de points. Il faut être en boule pour marquer les points correspondant (pour s'arrêter correctement sur la cible à 300, c'est coton). Là où ça devient marrant, c'est qu'on est plusieurs à la fois, et chaque pingouin est solide, et donc une fois qu'un adversaire s'est posé, on peut le striker avec joie ! Il y a un temps limite de carte (1 minute typiquement), et plus de points si on est rapide à se poser, pour éviter que ce soit juste un jeu du dernier arrivé. Bref, mes souvenirs de ce jeu sont assez magiques (mais j'ai jamais pu y jouer avec des amis, les ordinateurs de l'école étaient pas assez puissants à l'époque …)

      Et donc, je voulais réessayer aujourd'hui, et je vois dans les news, que le serveur a été relancé en 2010, pas de nouvelle qu'il a été arrêté, cool me dis-je !
      Et bien raté, il est down (le serveur tourne toujours, mais le serveur mysql derrière plus apparemment …)

      Tout ça pour dire… Y aurait moyen de faire quelque chose à ce niveau ? Relancer le serveur, fournir un serveur binaire, voire, soyons fou, de fournir les sources du serveur (quoique je crois me souvenir que mtp-target est assez chiant à compiler) ?!

      En tous les cas, moi je te dis merci pour ce magnifique jeu, et encore plus merci si tu fais quelque chose pour le rerendre jouable :-)

      • [^] # Re: Merci

        Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

        En effet Mtp Target est un peu à l'abandon, j'ai relancé le serveur si tu veux y rejouer mais tout seul c'est beaucoup moins fun. J'ai passé beaucoup de bon moment à faire se jeu et à jouer avec la superbe communauté qu'il y avait.

        • [^] # Re: Merci

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          C'est un jeu qui doit très bien passer en LAN, donc c'est pas trop dur de récupérer des gens de temps en temps.

          Merci d'avoir relancé le serveur :-)
          Mais il me donne toujours une erreur "MySQL server has gone away", le serveur est si peu stable que ça, ou j'ai raté quelque chose ? (et j'en déduis qu'on peut toujours rêver pour avoir un binaire du serveur ?)

    • [^] # Re: Merci

      Posté par . Évalué à  2 .

      On reconnait s'y être très mal pris avec la première annonce de merge mais la communauté a su nous pardonner et nous avons hâte de voir ce que nous réserve l'avenir.

      Pourtant quand j'ai lu cet article, ça m'a fait immédiatement penser au passage anciennes règles vers nouvelles règles de AD&D (ADD vers ADD2) et adaptation des mondes comme celui des royaumes oubliés. L'utilisation d'un bon gros cataclysme pour faire disparaître les éléments qui ne ne peuvent plus coller, c'est bien pratique.

      C'est étonnant que cette solution n'ait pas été envisagée dès le début.

    • [^] # Re: Merci

      Posté par . Évalué à  6 .

      créateur de mtp target, pilotage de pingouin.

      Je ne te dis pas merci, j'en ai perdu du temps à cause de toi :)

      • [^] # Re: Merci

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 . Dernière modification : le 26/09/12 à 17:36

        …. je vous hais.

        j'ai retéléchargé, tu seras pas tout seul :)

        je n'ai vraiment aucune volonté.

        • [^] # Re: Merci

          Posté par . Évalué à  2 .

          Bon on est deux à jour, on attendais plus de monde… Venez tous, on va casser des records !

          • [^] # Re: Merci

            Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

            Rappel :) flèches et la touche CTRL :)

          • [^] # Re: Merci

            Posté par . Évalué à  1 .

            Juste une chose, quand on crée un compte sur le forum (nécessaire pour jouer), ce serait bien de ne pas envoyer le mot de passe en clair dans le mail de confirmation :)

            (Voilà, une petite autosatisfaction récursive de temps en temps ça fait du bien :P)

    • [^] # Re: Merci

      Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

      Il faut savoir que depuis 2000, Ryzom n'a jamais été rentable (comprenez par la qu'il a toujours perdu plus d'argent qu'il n'en a gagné). Malgré cela, il est toujours la aujourd'hui et nous n'avons pas envie que ça change.

      Tiens, ça me fait penser à une autre entreprise française qui produit du logiciel libre :)

      L'équilibre financier n'a jamais été aussi proche et ce merge de serveur avec le soutient de la communauté pourrait changer la donne, pour la première fois dans l'histoire de Ryzom la balance pourrait être positive… Les prochains mois nous le diront.

      Ça serait fantastique ! On croise les doigts !
      (Là aussi ça me fait penser à la même entreprise française)

      En tout cas merci pour la solution trouvée. Vivement la réouverture du serveur !

    • [^] # Re: Merci

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      En attendant la réouverture du serveur officiel, y'a d'autres serveurs pour les débutants qui en sont encore à "se faire les dents"? (en gros: à la fermeture, je faisais encore les missions de formation).

      • [^] # Re: Merci

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Le serveur unique devrait rouvrir assez tôt, au cours de cette semaine (voire même si tout se passe bien aujourd'hui ou demain)

  • # Je vais peut être m'y remettre ...

    Posté par . Évalué à  3 .

    Oui car pour avoir jouer a WOW quelques années et en être revenu ( ambiance de m…. etc. )
    j'avais fais un détour par Ryzom, et la j'ai trouvé :

    • un monde cohérent (wow ya une race qui vient en vaisseaux spatial sur azeroth et qui se bat a l'épee ?)
    • un difficulté accessible même si il faut passer du temps
    • L'artisanat est très bien fait et à mon avis les possibilités sont énormes
    • une ambiance sympa et une réelle entraide entre les joueurs
    • tarif non excessif excellent rapport qualité prix
    • très peu de bug (bon ok sur wow aussi)

    dommage qu'il ne soit pas plus populaire car il le mérite vraiment

    abonnez vous pour ce nouveau départ juste un mois au deux pour découvrir et soutenir ce produit !
    pensez au futur longues soirées d'hiver qui arrivent :)

  • # 503 clients

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    Je m'étais dit que j'allais essayé et paf, je me prend une 503 sur le lien de téléchargement du client.

    « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.