SCO : Game Over

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco, B16F4RV4RD1N et jcr83. Modéré par NeoX. Licence CC by-sa
Tags : aucun
37
10
août
2012
Justice

Selon ZDnet, Slashdot et Groklaw, SCO Group s'est mis sous la protection du chapitre 7 de la loi américaine sur les banqueroutes, car les liquidités sont, selon Groklaw, proches de zéro. Cette mise sous banqueroute signifie la fin de la lente agonie de cette société, agonie qui avait débuté en 2007.

Pour la petite histoire SCO, créateur et éditeur d'UnixWare et de OpenServer, était « un patent troll » c'est à dire une entreprise qui faisait des procédures judiciaires contre IBM et Novell entre autres sur les prétendus brevets dans le noyau Linux sans en apporter la preuve , affaire qui avait commencé en 2003. SCO a perdu ce procès en 2010, mais continue toujours de faire appel pour demander des dommages et intérêts assez élevés, malgré le manque de liquidités et le jugement rendu en août 2011 qui a réaffirmé la propriété d'Unix à Novell.

À noter que cette entreprise avait été sauvée de la faillite en février 2008 par l'investissement à hauteur de 100 M$ d'un membre de la famille royale saoudienne : le prince Al-Walid ben Talal, aidé par le co-fondateur du fond Carlyle Group : Stephen Norris. Ce dernier est aussi fondateur de la société UnXis qui avait racheté SCO group en avril 2011.

  • # Souvenir souvenir ...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Cet article me rappel mes premiers contact avec un unix proprio : un SCO OpenServer 5.0.7. J'en avais plusieurs à maintenir fonctionnel et forcement ils hébergeaient une application critique.

    Et bien franchement cette "nostalgie" me rappel surtout que je suis content qu'un éditeur qui faisait une merde pareille coule enfin ! Il n'y a pas qu'en brevet qu'ils trollaient mais aussi quand leur OS te faisait un kernel panic en pleine prod pour un bug dans le drivers du clavier (oui oui j'ai connu ça).

    • [^] # Re: Souvenir souvenir ...

      Posté par . Évalué à 10.

      C'est trop gros, c'est un appel à la réplique…

      Sous Linux, les bugs de driver de clavier n'arrivent jam

    • [^] # Re: Souvenir souvenir ...

      Posté par . Évalué à 10.

      En effet, ayant pratiqué ces OS depuis la version 5.0.4 d'openserver et 7.10 de Unixware, je peux dire en connaissance de cause que c'est très probablement l'OS le plus médiocre jamais comercialisé:

      • Des kernels panics aléatoires au reboot.

      • Un respect des standard C/C++ à l'arrache avec des headers
        dégeulasse mélangeant C et C++ n'importe comment.

      • Un systeme de patch lotterie: Si vous aviez le malheur de ne pas
        les passer dans le bon ordre -> Kernel Panic.
        Evidemment seul une méthode par dicotomie pouvait vous donner
        l'ordre exacte de passage des patchs. Aucune doc, pas d'aide
        bref, que dalle. Alone in the Dark!

      • Systemes boudés par les projets open source et les gros fournisseurs
        de base de donnée -> logitech proche du néant absolu.

      • Les dernières versions étaient assez Rock'N'Roll puisque ils ont
        tenté un mélange d'Unixware et d'Openserver.
        Le plus rigolo, c'est que ca a donné deux gammes de systèmes sur lesquels
        on pouvait faire tourner les memes binaires et en grattant une peu,
        on constatait que c'est la même chose sous le capot…
        Mais alors quel intéret d'avoir deux systemes dont la seule différence
        est le nom de la gamme. Même en marketing ils ont éte nuls.

      • Leur SDK (UDK était son nom) incluait un compilateur natif d'un médiocrité
        sans précédent: Link étranges avec parametres martiens qui tombent en marche
        par hasard.
        Préprocesseur lunatique et bourré de limitations.
        Standard traités par dessus la jambe etc…

      Tout ca pour dire, que ces horreurs n'étaient pas fiables, et que lorsqu'un probleme était remonté sur ces OS, on savait quand on commencait à analyser le bordel, mais impossible de prévoir la fin…

      Au final, il est salvateur que cet accident industriel finisse dans les poubelles de l'histoire, encore jeune, de l'informatique. C'est très positif.

      Le gros point négatif, c'est qu'en matière d'accident industriel, il en reste encore un bien plus énorme, Microsoft, qui je pense nous pourrira la vie en entreprise jusqu'à notre retraite.

      • [^] # Commentaire supprimé

        Posté par . Évalué à 9.

        Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

      • [^] # Re: Souvenir souvenir ...

        Posté par . Évalué à 4.

        Le gros point négatif, c'est qu'en matière d'accident industriel, il en reste encore un bien plus énorme, Microsoft, qui je pense nous pourrira la vie en entreprise jusqu'à notre retraite.

        « Et au delà » ! Fort probablement. :-)

      • [^] # Re: Souvenir souvenir ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        je peux dire en connaissance de cause que c'est très probablement l'OS le plus médiocre jamais comercialisé:

        Pire que Windows Millenium ?

        Opera le fait depuis 10 ans.

        • [^] # Re: Souvenir souvenir ...

          Posté par . Évalué à 3.

          Aie. La question piège.

          Vu que j'ai pratiqué 10 ans SCO, mais seulement 6 mois millenium, je laisse à d'autres le soin de répondre ^

        • [^] # Re: Souvenir souvenir ...

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          …c'est très probablement l'OS le plus médiocre jamais commercialisé:
          Pire que Windows Millenium ?

          Pourquoi ? C'était un OS ? je n'en suis pas très sûr !

          • [^] # Re: Souvenir souvenir ...

            Posté par . Évalué à 4.

            Pas vraiment, il n'était qu'une GUI à DOS 7.20

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: Souvenir souvenir ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Tu oublies que le SDK est payant ce qui est assez comique car on ne peut pas compiler même avec un GCC sans le SDK qui contient la libstd.h.

        Pour la petite blague la demande de licence pour le SDK lors de l'installation était faite via un script shell contenu sur le cd lui même sans vraiment de protection.

        Sinon au niveau des bug les plus remarquable je me souviendrai toujours du jour où avec un collègue on a voulu monitorer notre parc avec un petit soft proprio qui envoie des pings partout et dessine une jolie carte. On rentre tout nos serveur après un petit test du logiciel et on le met en route : 2 minutes après nos téléphones se mettent à sonner dans tout les sens car une dizaine de serveur SCO OpenServer 5.0.7 étaient en kernel panic. Après plusieurs kernel panic nous avons trouvé la cause à tout ça : notre logiciel de monitoring envoyait des trame ICMP request tout à fait standard mais avec un champs data racourcie (ce qui n'est pas anormal) par rapport à la commande ping d'un linux ou d'un windows. Donc un champs data trop court fait un kernel panic sur du SCO OpenServer 5.0.7 (version sortie en 2003 si je ne m'abuse).

        • [^] # Re: Souvenir souvenir ...

          Posté par . Évalué à 4.

          Mais non, tout ça c'était soigneusement étudié:

          Avant ça, les clients étaient sous NT4. Les admin sys ont réclamé du OpenServer pour le remplacer. Un truc qui se redémarre pas 3 ou 4 fois par jour pour une raison obscure, ça les rendait nerveux!

        • [^] # Re: Souvenir souvenir ...

          Posté par . Évalué à 1.

          Un Windows 95 non patché, quand tu lui envoyait un paquet ping (ICMP ECHO) dont la source était égale au destinataire (donc au Windows 95 cible) alors il rebootait instantannément (même pas d'écran bleu).

          Je me demande si le rapprochement que je fais est pire pour Windows 95 ou pour OpenServer 5.0.7.

      • [^] # Re: Souvenir souvenir ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Au final, il est salvateur que cet accident industriel finisse dans les poubelles de l'histoire, encore jeune, de l'informatique. C'est très positif.

        Désolé de vous décevoir, mais leurs bouses sont toujours vendues — sous des licences aberrantes par utilisateur connecté quel que soit le service (FTP, POP3, etc.) — par le repreneur, qui pipeaute toujours à qui veut bien l'entendre que Linux a copié des trucs chez SCO, nonobstant les cours aient toutes envoyé cet argument à la poubelle. Une société décidément toujours aussi charmante, quelle que soit son incarnation…

        Envoyé depuis mon PDP 11/70

        • [^] # Re: Souvenir souvenir ...

          Posté par . Évalué à 2.

          Encore faut il que ca se vende.

          Et de ce que je constate chez moi, les clients ont bien compris que c'était mort depuis plusieurs années, et ont massivement migré vers linux ou windows, à quelques très rares exceptions comme d'habitude…

  • # Une page est tournée ...

    Posté par . Évalué à 2.

    Par contre que vont devenir les sources de SCO Open Server …
    tomber dans l'open source, le domaine public
    cela serait comique non ?

    A+
    chris

  • # Quid des clients SCO Unix Server ?

    Posté par . Évalué à 0.

    Je connais encore des clients qui ont des serveurs SCO. Ils sont de moins en moins mais il en reste. Il me semble même que Mac Donald aux USA s'appuie sur une série de serveurs tournant sur SCO : Success story

    Que vont devenir ces clients ? Vont-ils basculer sur un autre Unix propriétaire ? Un Linux ? Windows ?

    Et les employés ? Peut être restent ils des ingénieurs talentueux qui vont devoir mendier pour survivre. SCO n'était plus une menace pour Linux depuis qu'ils ont perdu contre Novell. Cette nouvelle n'est donc pas forcément réjouissante.

    • [^] # Re: Quid des clients SCO Unix Server ?

      Posté par . Évalué à 6.

      Je ne vois pas en quoi c'est une mauvaise nouvelle. Les clients feront une migration, au passage ils auront peut-etre compris l'intéret de ne pas dépendre d'une boite fournissant du logiciel propriétaire (en tous cas c'est un argument qui pourra soulevés par des admins sys libristes).

      Peut etre meme que certains prendront du Linux.

      • [^] # Re: Quid des clients SCO Unix Server ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Bof IBM existe depuis plus de 100 ans et à traversé deux guerres mondiales, plusieurs crises économiques mondiales majeurs, une quasi faillite.
        Peut on en dire autant de Mandriva, Caldera, Lindows, Progeny, Ximian, Eazel … ?

        • [^] # Re: Quid des clients SCO Unix Server ?

          Posté par . Évalué à 5.

          Et c'est là où le libre est plus fort : le code sera toujours là et pourra être repris s'il est important pour les utilisateurs. Le boulot de Ximian et Eazel a été repris par GNOME, celui de Mandriva par Mageia (même si Mandriva existe toujours).

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: Quid des clients SCO Unix Server ?

          Posté par . Évalué à 2.

          s /traversé/participé à/

          sifflote

    • [^] # Re: Quid des clients SCO Unix Server ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Des tas d'entreprises tournent sur des OS qui ne sont plus supportés, je pense à du Windows 2000. Idem pour les logiciels.

    • [^] # Re: Quid des clients SCO Unix Server ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Et les employés ? Peut être restent ils des ingénieurs talentueux qui vont devoir mendier pour survivre. SCO n'était plus une menace pour Linux depuis qu'ils ont perdu contre Novell. Cette nouvelle n'est donc pas forcément réjouissante.

      Ils vont avoir plus de temps libre. Plutôt une bonne nouvelle, non ?

      Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

    • [^] # Re: Quid des clients SCO Unix Server ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Et les employés ?

      Ceux qui ont quelque talent ont dû quitter l'entreprise depuis pas mal de temps. Je pense qu'il ne doit plus rester que quelques avocats.

    • [^] # Re: Quid des clients SCO Unix Server ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Peut être restent ils des ingénieurs juristes talentueux.

  • # Nimage

    Posté par . Évalué à 10.

    C'est le bon moment pour ressortir ça :

    Dead End

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.