Slackware 14.0 est sortie \o/

Posté par . Édité par Davy Defaud, Benoît, Nÿco, Ellendhel, Florent Zara, Xavier Claude, asteroid, tuiu pol et apostle. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
Tags :
37
30
sept.
2012
Slackware

Après plus d’un an de développement et alors que Slackware a fêté ses 19 ans le 17 juillet dernier, une nouvelle version est sortie. Cette version apporte son lot de nouveautés avec des mises à jour, de nouveaux logiciels et un certain nombre de nouveaux projets.

Contrairement aux précédentes versions, il y a eu beaucoup plus d’échanges entre les utilisateurs et la slack team sur les forums de linuxquestions. Un résumé de ces échanges se trouve dans la suite de la dépêche. Il est intéressant de voir comment une personne qui maintient une distribution depuis 19 ans voit les évolutions majeures de Linux…

NdM : Merci à Nÿco, Florent Zara, tuiu pol, Ellendhel, asteroid, Xavier Claude, apostle et Benoît pour leur aide durant la rédaction de cette dépêche.

Sommaire

Les nouveautés

Cette nouvelle mouture, après 17 mois de développement, apporte son lot de mises à jour.

Noyau

Lors des versions précédentes, Slackware n’utilisait pas les versions bénéficiant d’un support à long terme. C’est pourquoi, cette fois‐ci, Pat s’est attaché à choisir un noyau LTS. Malheureusement, ce n’est pas si simple :

[Vendredi 24 août 2012, 20 h 08 min 37 s TU]
After hearing that the 3.4.x kernel series will have long term support, I tested 3.4.9 hoping that it would prove stable enough to use that as the release kernel, but there are problems with an oops in kernel/time/clocksource.c every few boots.
Given that the 3.2.x series has been very stable, it seems prudent to stick with that for release, and 3.2.28 is going to be the release kernel. So, one more round of testing. Let me know if there are any problems.

Soit :

Après avoir entendu dire que la série 3.4.x bénéficierait du système de support prolongé, j’ai testé le 3.4.9 en espérant qu’il soit suffisamment stable pour l’utiliser, mais il y a quelques problèmes dans kernel/time/clocksource.c.
Étant donné que la série 3.2.x est très stable, il semble prudent de s’en tenir à celle‐ci, et 3.2.28 va être le noyau utilisé.

Finalement, après beaucoup de tests, c’est le noyau 3.2.29 qui est retenu avec un .configs général pour tous les noyaux 3.x, afin de permettre aux gens d’utiliser celui qu’ils veulent.

[Mercredi 19 septembre 2012, 23 h 52 min 16 s TU]
After careful consideration and a considerable amount of internal
testing I did relent to give the kernel one more bump to 3.2.29,
so of course 3.2.30 was released a couple of hours ago. ;-)
But that’s not a showstopper, and it seems to be time to get off
the never-ending kernel upgrade treadmill until the next cycle
begins. Speaking of kernels, I added sample .configs for all the
3.x kernel branches in /testing.

KDE

KDE est fourni en version 4.8.5, soit la dernière version stable de la branche 4.8.x, sortie le 6 août 2012. KDE, tout comme Xfce, est fourni en plusieurs petits paquets, et non plus en quelques gros paquets.

Si l’on veut installer la version 4.9.x, on peut toujours aller voir chez alienbob.

Xfce

Xfce est enfin fourni en plusieurs composants pour sa version 4.10, et non plus via un gros paquet monolithique qui contenait les divers composants en son sein.

Pour ranger tout ça, un dossier xfce/ fait son apparition. Naturellement, il contient l’ensemble des applications et des bibliothèques.

Pour installer Xfce, il suffit donc de taper :

slackpkg install xfce

Dans la liste qui apparaît, on choisit les divers composants.

Divers

Le serveur X.org passe en version 1.12.3, NetworkManager fait son apparition. En plus des différents paquets déjà cités, cette version voit l’apparition de composants de GNOME : GConf-3.2.5, gcr-3.4.1, glade3-3.8.1, gnome-keyring-3.4.1, gsettings-desktop-schemas-3.4.2, gvfs-1.12.3, libgnome-keyring-3.4.1.

Sur les 1 150 paquets de la Slackware, plus de 800 ont été mis à jour ou recompilés depuis la version 13.37.

Pour plus d’information sur les changements, voir le fichier CHANGES_AND_HINTS.TXT.

Les discussions

La communication n’a jamais été le fort de Pat, ni même de la Slack team, mais cette version montre un réel tournant sur ce point, grandement initié par Eric Hameleers, alias alienbob.

GRUB 2

Maintenant que GRUB 2 est sorti en version stable, il s’est posé la question de son intégration dans Slackware. Malheureusement, étant donné que GRUB continue à utiliser son propre système de numérotation des partitions, et qu’il n’apporte pas grand chose pour la prise en charge de l’UEFI, LILO restera le gestionnaire d’amorçage principal.

Systemd

Vue le pression exercée par Red Hat pour inclure systemd dans tous les systèmes GNU/Linux, il y a eu des discussions enflammées sur le forum Slackware.

La position de Pat est très simple : vouloir simplifier la gestion des processus sous Unix est très bien, mais en 19 ans de maintenance de distribution, il a vu énormément de bonnes idées être abandonnées car mal conçues dès le début. Il espère que ce ne sera pas le cas de systemd. Pour le moment, il attend que le projet arrive à maturité avant de l’implémenter dans Slackware.

Java

Depuis qu’Oracle a retiré l’Operating System Distributor License for Java (DLJ), les distributions GNU/Linux ne peuvent plus fournir des versions pré‐compilées de Java. Les binaires JRE et JDK ont donc été retiré de Slackware, et un script dans /extra/java permet de ré‐empaqueter le binaire d’Oracle.

Autour de Slackware

Il existe plusieurs projets qui gravitent autour de Slackware :

  • le store, qui est la seule source de revenu de Pat ;
  • docs.slackware.com, un nouveau projet de documentation qui a vu le jour grâce à Eric Hameleers  ;
  • un nouveau site permet de rechercher des paquets ;
  • le forum officiel est toujours hébergé sur linuxquestions.org ;
  • slackbuilds.org permet de compléter efficacement le système de base.

Le mot de la fin revient à Pat :

Slackware 14.0 combines modern components, ease of use, and flexible configuration… our “KISS” philosophy demands it.

Bref, profitez de cette nouvelle version et have fun !

  • # Remerciement

    Posté par . Évalué à  5 .

    Et zut, j'ai oublié les remerciements.

    Merci à ceux qui m'ont aidé.

    De mémoire il y a asteroid, ellendhel, Xavier Claude, nico et désolé pour ceux que j'ai oublié.

  • # Un point fort

    Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

    Pour ceux qui ne la connaissent pas et qui chercheraient une raison de l'essayer : Slackware est une distribution stable. Vraiment stable.

    • [^] # Re: Un point fort

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 . Dernière modification : le 30/09/12 à 19:21

      Genre les bugs de KDE 4.8.5 qui ne sont plus dans la 4.9.1 n'existent pas ? :p

      Non, sans dec, ca veut dire quoi une distrib stable? (ou alors c'est au sens Debian?)

      • [^] # Re: Un point fort

        Posté par . Évalué à  7 .

        Non, sans dec, ca veut dire quoi une distrib stable?

        Tu as raison, il y a plusieurs définitions possible de stable.

        1. Qui ne plante pas -> il y a eu 5 RC et slackware est réputée pour sortir lorsqu'elle est prête et pas avant ce qui est pour moi un gage de stabilité
        2. Qui ne change pas au cours du temps -> que l'on ait installé une slackware 8.x ou 14.0, il n'y a pas de changement majeur dans l'installateur ni même dans l'esprit de la configuration. Pour tous les changements, se reporter au CHANGES_AND_HINTS.TXT. Je ne suis pas sûr que l'on trouve ce genre de documents dans beaucoup de distributions.
        3. Qui peut être mis-à-jours sans devoir tout réinstaller avec une procédure claire et concise (pas comme debian).
        4. Qui ne change pas quelque chose qui marche pour le plaisir du changement
        • [^] # Re: Un point fort

          Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

          Qui ne plante pas -> il y a eu 5 RC

          Et genre, Pat est un warrior qui a corrigé tout les bugs dans tous les logiciels de la distrib ?

          Qui peut être mis-à-jours sans devoir tout réinstaller avec une procédure claire et concise
          (pas comme debian).

          ftp://ftp.slackware.com/pub/slackware/slackware/UPGRADE.TXT

          Elle est où la blague ?

          http://www.debian.org/releases/stable/amd64/release-notes/ch-upgrading.en.html

          • [^] # Re: Un point fort

            Posté par . Évalué à  5 .

            Et genre, Pat est un warrior qui a corrigé tout les bugs dans tous les logiciels de la distrib ?

            non, mais il y a eu beaucoup de tests et il n'y a pas, comme dans debian, de pression vis-à-vis d'une date de sortie.

            Elle est où la blague ?

            Copier/coller dans libreoffice. Le fichier debian tient sur 18 pages avec 7790 mots vs le fichier slackware tient sur 4 pages et 996 mots.
            C'est quoi que tu ne comprends pas dans concis ?

            • [^] # Re: Un point fort

              Posté par . Évalué à  6 .

              il n'y a pas, comme dans debian, de pression vis-à-vis d'une date de sortie.

              Il y a une date de freeze fixée mais pas de date de sortie fixée chez Debian. Tu peux expliquer ton affirmation plus en détail ?

              • [^] # Re: Un point fort

                Posté par . Évalué à  6 .

                Le comme dans debian voulait dire que c'est la même chose que dans debian. Une date approximative de sortie et elle sort lorsqu'elle est prête.

            • [^] # Re: Un point fort

              Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

              non, mais il y a eu beaucoup de tests et il n'y a pas

              Wai, donc en gros, les paquets sont stables comme sous Debian, mais cela n'a rien à voir avec la stabilité des logiciels.

              Et genre pour qui utilise KDE PIM sous Slackware, je peux affirmer que c'est moins stable que sur ma Arch pas testé du tout.

              C'est quoi que tu ne comprends pas dans concis ?

              Ok, t'as gagné pour concis, y'a plus de mot dans le fichier debian! Ca c'est de l'argumentation!

              Bon, par contre, les passages de version sous Debian, ça se resume à:
              - sed -i 's/old/new/g' /etc/apt/sources.list
              - apt-get update
              - apt-get dist-upgrade

              Jamais je n'ai eu besoin de consulter la doc cité ci dessus. Donc bon…

              • [^] # Re: Un point fort

                Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                • sed -i 's/old/new/g' /etc/apt/sources.list

                Il me semble que tu peux t'en passer si utilise le mot-clef stable ou testing à la place de squeeze ou wheezy (mais il faut vouloir migrer le jour de la sortie.

                « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

                • [^] # Re: Un point fort

                  Posté par . Évalué à  2 .

                  Justement, je crois que ça n'est pas recommandé.

                  Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                • [^] # Re: Un point fort

                  Posté par . Évalué à  4 . Dernière modification : le 30/09/12 à 19:19

                  mais il faut vouloir migrer le jour de la sortie

                  , ce qui est sûrement une très mauvaise idée.)

                  Parce que ça signifie généralement migrer par surprise, à moins de vérifier avant de faire la moindre mise à jour.

                  • [^] # Re: Un point fort

                    Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                    Je n'ai jamais dit que c'était une bonne idée. Comme ce n'est pas une bonne idée de migrer sans s'être renseigné un minimum sur la mise à jour.

                    « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

                    • [^] # Re: Un point fort

                      Posté par . Évalué à  4 . Dernière modification : le 30/09/12 à 20:50

                      Je pense bien que tu es au courant. Mais comme tu n'avais pas précisé que c'était une mauvaise idée j'ai préféré le faire, pour éviter que certains fassent cette manip et se retrouvent dans le caca.

                      Et puis il fallait fermer cette parenthèse ! ;)

                      Comme ce n'est pas une bonne idée de migrer sans s'être renseigné un minimum sur la mise à jour.

                      J'ai failli le dire. Tu fais bien de préciser ce point, effectivement.

            • [^] # Re: Un point fort

              Posté par . Évalué à  3 . Dernière modification : le 30/09/12 à 19:15

              Concis ne signifie pas court mais exprimer un maximum d'idée avec un minimum de mots. Comparer les tailles sans tenir compte du contenu n'a pas de sens.

              Je n'ai pas lu entièrement les docs, mais rien ne dit que celle de Debian soit moins concise que celle de Slackware.

              À ce compte-là je peux te faire une doc pour Debian plus courte que pour Slack :

              $ \su -
              # vim /etc/apt/sources.list
              # apt-get update
              # apt-get install apt
              # apt-get upgrade
              # apt-get dist-upgrade
              
              

              De ce que j'ai vu, celle de Debian précise beaucoup de trucs supplémentaires comme informer les utilisateurs, préparer la coupure de service, préparer un initrd de debug en cas de problème, etc. Cela ne la rend pas plus lourde puisque le sommaire est suffisamment clair. D'ailleurs d'un coup d'œil on voit que les sections 4.3 et 4.4 suffisent.

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

              • [^] # Re: Un point fort

                Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                De ce que j'ai vu, celle de Debian précise beaucoup de trucs
                supplémentaires comme informer les utilisateurs, préparer la
                coupure de service, préparer un initrd de debug en cas de
                problème, etc

                Si tu lis UPGRADE.TXT, la première instruction est de passer le système en run-level 1 ce qui va interrompre tous les services (il est également précisé que ce n'est pas strictement nécessaire et que de nombreux témoignages attestent qu'il est possible de faire la mise à jour en mode multi-utilisateurs mais que c'est une mesure de sécurité).

                Enfin le point 7 du même fichier indique clairement qu'il est nécessaire de préparer un nouvel initrd pour le nouveau noyau avant de rebooter (la commande exacte pour ce faire est également indiquée). Pour un initrd de débug, c'est toi qui voit mais avec Slackware, à moins que tu n'aies du matériel très particulier (auquel cas tu sais déjà ce qu'il faut que tu fasses et ce n'est pas une doc de base qui va t'aider) il n'y a pas de raison pour que ton noyal se vautre (d'autant plus que le noyau installé sera celui qu'utilise l'installateur, tu peux donc, en cas de doute, l'essayer au préalable en bootant sur le medium d'installation).

                Personnellement j'ai mis à jour ma Slackware64 13.37 en suivant pas à pas UPGRADE.TXT et bien que je possède du matériel un poil exotique (NVIDIA Optimus), tout c'est déroulé comme sur des roulettes, tout comme pour les N mises à jour précédentes.

                Non, franchement, je ne vois pas ce qu'il manque à ce fichier de 6.9 Ko.

                Peut-être que certains auraient préféré des captures d'écrans :-)

            • [^] # Re: Un point fort

              Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

              Copier/coller dans libreoffice.

              Ouaouh, ils ont viré wc du système de base ?

              * Ils vendront Usenet quand on aura fini de le remplir.

          • [^] # Re: Un point fort

            Posté par . Évalué à  1 .

            C'est ma distribution la plus stable… Sérieusement ?
            Disons qu'elles le sont toutes les deux. Et après, cela dépend surtout de l'utilisation que l'on en fait ! On peut tout casser facilement.

            Et la blague ? Elle est p't-être … Selon les préceptes du très vénérable J. R. "Bob" Dobbs, seuls les Slackers survivront à la divination maya !

      • [^] # Re: Un point fort

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Genre les bugs de KDE 4.8.5 qui ne sont plus dans la 4.9.1 n'existent pas ?

        Si tu regardes dans les sources, tu verras que pas mal de patches (en général upstream et seulement pour corriger des bugs, reportés en -current par les utilisateurs — non, Pat ne corrige pas tout à lui seul) ont été appliqués. Et puis, bon, c'est pas parce que 4.9.1 c'est plus gros que 4.8.5 que c'est fatalement mieux. Le but c'est d'obtenir une solution opérationnelle optimale à l'instant T, pas de courir après la toute dernière version pour que la magie des chiffres laisse croire qu'on est plus à la pointe que les autres.

        Et une fois que tu as cette solution établie, sur la branche stable, tu ne reçois que les patches de sécurité. Donc tu peux commencer à t'habituer à ton environnement, sans craindre qu'une mise à jour te mette le binz.

        • [^] # Re: Un point fort

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          Et aussi, les dernières nouveautés ne sont jamais intégrées tout de suite dans la distro.

  • # Le bon vieux temps?

    Posté par . Évalué à  7 .

    Tiens, c'est marrant j'ai commencé par slackware. Ça a orienté mes choix de distros…Je regrette presque de lui avoir préférer Arch au boulot. Surtout quand je vois l'orientation que cette dernière prend en ce moment. Ça m ferait sacrément bizarre de revenir à slack. Nostalgie…

  • # Java => OpenJdk ?

    Posté par . Évalué à  1 .

    Ils n'ont jamais entendu parler d'OpenJdk ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.