Vidéo : Mark Shuttleworth et Linux : Ergonomie et cadence

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
14
14
oct.
2009
Ubuntu
Intelli'N TV propose une entrevue avec Mark Shuttleworth, le P.D.G. de Canonical.
L'entretien porte sur deux enjeux qui tiennent particulièrement à cœur au fondateur d'Ubuntu. Nous précisons que cet entretien est en anglais et sous licence libre CC-by-sa.

Tout d'abord l'ergonomie de la distribution Linux Ubuntu qu'il souhaite la plus conviviale possible : simplifier le graphisme, penser en usage plutôt qu'en technologie et tout simplement quitter la logique d'ingénieurs pour aller vers celle d'une distribution grand public. C'est cette volonté d'accès au plus grand nombre qui fait d'Ubuntu une des distributions majeures aujourd'hui, notamment en utilisation sur le poste de travail.

Ensuite le second enjeu porte sur ce qu'il nomme la "cadence", c'est-à-dire la capacité des différentes communautés qui gravitent autour de Linux à travailler ensemble, d'harmoniser les développements et les mises à jour des applications, du noyau...
L'enjeu est donc de taille pour l'ensemble des acteurs de l'écosystème Linux. L'idée n'est pas seulement de s'entendre mais aussi de s'organiser, ce qui n'est pas un mince challenge, quand on imagine ce que représente l'ensemble des communautés qui travaillent sur des projets liés à Linux...
  • # Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

    Posté par . Évalué à 10.

    Le sujet a été longtemps débattu: Shuttleworth veut une synchronisation des sorties de versions stables, ou au moins des cadences régulières pour les projets majeurs.

    Tout gestionnaire de projet sait que plus le projet est dépendant de sous-projets, moins il a de chance d'être bouclé dans les temps. (J'attends quelqu'un pour me contredire! :P)

    On comprend facilement que ça ne facilite pas le travail des mainteneurs de distributions qui doivent s'accommoder de la version instable pas finie à l'instant T qu'ils voudraient intégrer à leur distribution dont la sortie officielle est ce même instant T.

    Ben oui, mais non! Synchroniser tous les projets majeurs, ça veut dire:
    -soit se caler sur le plus lent à chaque cycle
    -soit moduler la liste des fonctionnalités prévues suivant leur avancement pour pouvoir boucler dans les temps
    Aucun des deux n'est acceptable pour les développeurs de ces projets qui n'ont pas de cycle de sortie fixé en absolu!

    Ubuntu ne fonctionne pas en "rolling release" (quelqu'un a une traduction en bon Français qui tient la route pour ça?), ça lui pose des problèmes.

    Mais ho! Gérer ça, c'est leur boulot, non?

    C'est le boulot des distributions d'aller à la pêche aux infos dans les autres projets pour estimer l'état d'avancement qu'aura l'appli au moment de geler la distribution, de faire des choix (ne pas proposer la toute dernière version en échange d'une meilleure finition/stabilité/fiabilité).
    Effectivement, on peut demander à Gnome et KDE de devenir des projets Ubuntu, ainsi qu'au noyau Linux, ainsi qu'un tas d'autres trucs.
    Ça rendrait limite inutile les distributions en rolling-release puisque tout sort bien fini en même temps, et ça rendrait également inutile les politiques de distributions dites conservatrices contre distributions "bleeding-edge".

    Et oui, tout serait tellement plus simple si on voulait simplifier la vie d'un seul...
    Mais non, désolé pour Shuttleworth, mais il va falloir, à chaque nouvelle version, faire quelque chose de dramatique qui va torturer des méninges:
    Des choix!
    • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

      Posté par (page perso) . Évalué à -3.

      Je rajouterai qu'ainsi, il tue la concurrence sur les distributions orienté poste de travail, car Ubuntu devient le maitre étalon.
    • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

      Posté par . Évalué à 9.

      Synchroniser les cadences est clairement impossible, les projets sont très différents, ils ont des rythmes très différents. Mark S. se bat clairement contre des moulins à vents.
      En revanche, ce qu'il est très possible de faire, c'est de faire collaborer les différents projets sur un objectif commun (ex: KMS avec XOrg, Linux), de faire tourner les espaces d'échanges (FreeDesktop, aKademy+GUADEC == Gran Canaria Desktop Summit ).
      Le préalable, c'est de participer activement en upstream, de mettre à disposition des projets des contributeurs, tout ce que Canonical ne fait pas justement ou si peu.
      Ce serait trop beau, si tout les projets acceptaient de se mettre à ses ordres sans contrepartie aucune.

      Enfin, c'est donner trop de crédit à un mec qui "joue" au guru visionnaire, il ne fait que brasser de l'air. Promettre de soutenir Nouveau (on attend toujours hein), promettre de fmettre à disposition de GNOME des ergonomes et des graphistes, faire un "AppStore-like" (en gros, un joli gestionnaire de dépendances graphiques basés sur PackageKit), synchroniser les projets/distros sans contrepartie de sa part.

      Ubuntu est dirigé par un clown mégalomane et incompétent dans la gestion d'une distribution communautaire.
      • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

        Posté par . Évalué à 7.

        ouais !! quel horreur !! brûlons-le !!!

        en plus, il a fait en sorte qu'une distribution linux soit simple pour les néophytes, graphiquement plus aboutie, totalement orientée desktop, mise à jour fréquemment, assez stable quand même (si, si), etc...

        franchement, faut relativiser un peu... même sur les forums microsoft on doit moins taper sur ubuntu qu'ici, c'est fort :-)
        • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          > même sur les forums microsoft on doit moins taper sur ubuntu qu'ici, c'est fort :-)

          c'est ptetre un signe de l'écart entre les deux ... (malheureusement)
          • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

            Posté par . Évalué à -4.

            soit t'as oublié le smiley... soit t'es grave...
            • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

              j'aurais pu mettre un smiley ... ou pas

              désolé si une partie de la cible visée est du pseudo geek windowsien ... et pour ça il suffit de voir le contenu des forums / blogs parlant d'ubuntu, de voir le nombre de softs de "tuning" / "tweak" / nettoyage d'ubuntu existant (on se croirait revenu sous windows 98)
              J'ai l'impression que plus on masque des options dans gconf et plus on permet de faire des softs de "configuration" de "tweak", etc plus certains utilisateurs d'ubuntu sont contents...

              Donc oui, je dois sûrement être grave en fait...
        • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

          Posté par . Évalué à 10.

          J'aimerais bien que tu détailles tout ce qu'une Ubuntu a de plus qu'une Fedora, une Suse ou une Mandriva. Pour avoir une Fedora entre les mains toute la journée, je dirais que les thèmes pour GNOME ne sont pas complets (il manque les icônes depuis des années) mais, à côté de ça, elle intègre toutes les dernières nouveautés et se fait leader sur plusieurs fronts :
          * PackageKit (dont je préfère largement l'interface à synaptic ou même à l'update-manager d'ubuntu) ;
          * NetworkManager (Ubuntu ne fait qu'un léger travail d'intégration, en bonne partie rendu par Debian aussi) ;
          * meilleur support du multi-écrans ;
          * GNOME en général ;
          * etc.

          Pour Ubuntu, les résultats restent relativement modestes à mes yeux. Cependant, ta liste à la Prévert me permettra probablement d'y voir plus clair.
          • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

            Posté par . Évalué à 2.


            J'aimerais bien que tu détailles tout ce qu'une Ubuntu a de plus qu'une Fedora, une Suse ou une Mandriva


            pour être passé à linux grâce à Ubuntu (6.06), et utiliser désormais Fedora au boulot et Arch à la maison depuis qq semaines, je dirais:
            - le nombre de paquets, supérieur par ex à Fedora,
            - les PPA, qui permettent d'installer une version plus récente avec mises à jour (même si la généralisation de ce système n'est pas forcément une bonne chose, c'est un peu ce qui m'a fait aller voir ailleurs),
            - la facilité d'installer les pilotes proprios et activer compiz (même si saimal),
            - la documentation: on trouve tout ou presque sur le wiki d'ubuntu-fr, même s'il faut savoir faire le tri.

            Fedora est très bien aussi, mais s'adresse quand même à des gens un peu plus expérimenté: PackageKit sous Fedora 9 manquait de fonctionnalités, yum est lent même si ca s'améliore ...
      • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

        Posté par . Évalué à 1.

        C'est vrai que les autres dirigeants des autres boites faisant des distributions linux sont parfaitement compétents et humbles ...
        • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

          Posté par . Évalué à 9.

          Suffisamment compétents pour que leurs sociétés aient atteint un équilibre financier, suffisamment humbles pour ne pas nous casser les burnes avec leurs "visions" et l'imposer aux communautés.
          Sans oublier la différence dans le discours, lui, il arrive comme un cow-boy et demande à la communauté de se soumettre à ses caprices, la première chose qu'une vice-présidente de Novell trouve à dire à la communauté lors d'une conférence sur OOo (Novell est un gros contributeur à OOo) c'est de remercier les contributeurs pour leur travail.

          Il ferait mieux de se cantonner à son rôle de dirigeant de boîte et de laisser Jono Bacon et les autres managers gérer la partie communautaire.
      • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

        Posté par . Évalué à 4.

        Sans compter que le gros buzz Ubuntu après avoir fait beaucoup pour la reconnaissance de Linux auprès du grand public se retourne lentement en un argument contre Linux : «j'ai essayé Linux... c'est nul» , est le plus souvent synonyme de « J'ai essayé Ubuntu, et j'aime pas» . Les défauts les plus souvent évoqués sont: la ligne de commande et l'édition de fichier de conf. Difficile d'affirmer que «c'est un plus» ,ou que « VI c'est la liberté» ; on passe, au mieux, pour un geek fêlé, au pire pour un allumé intégriste. Donc pas grand chose à voir à voir avec la dernière version de Gnome ou de GCC...

        Pour moi qui ne suis pas très au fait de la technique, la grande force du libre est justement son hétérogénéité: le modèle Linux = Ubuntu apporterait les mêmes avantages (compatibilité maximum) et les mêmes défauts que le modèle Microsoft (chaque problème inpacterait un maximum de machines).
      • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

        Posté par . Évalué à 9.

        Ubuntu est dirigé par un clown mégalomane et incompétent dans la gestion d'une distribution communautaire.

        Ahah, j'ai bien ri. On a l'habitude de tes diatribes aigries dès qu'Ubuntu est mentionné, mais là tu fais fort.

        Si il était si incompétent, la communauté Ubuntu ne serait pas la plus importante des communautés de distributions.

        Quand au côté mégalomane, viens à l'install party à la Villette le mois prochain, il devrait être là. Tu pourra discuter avec lui ça remettra les choses en perspective.
        • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Des sources pour sa présence à la Villette ?
          • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Je confirme pour MS à la CSI, c'est les organisateurs (notamenent didier roche) qui m'en ont parler, mais tant que c'est pas confirmé à 100%, ils préferent ne pas en parler trop de peur de passer pour des rigolos. Bon, maintenant, faut que ça se fasse, vu que certains ont vendus la méche.
        • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

          Posté par . Évalué à 6.

          > On a l'habitude de tes diatribes aigries dès qu'Ubuntu est mentionné, mais là tu fais fort.

          Tu fais bien semblant de confondre Ubuntu et Mark Shuttleworth.
          Bizarrement, quand je critiquais Bancilhon (son billet sur l'attribution du marche de l'AN était formidable), on ne m'accusait pas de critiquer Mandriva Linux, quand je critique la direction de Novell ou le CTO de RedHat, personne m'accuse d'être aigri envers OpenSuSE ou Fedora...
          Ubuntu est une bonne distribution avec de bonnes idées, mais voilà ce n'est pas la "disruptive innovation" que les fanboys nous rabâchent à longueur de temps. Je critique même des personnages pour qui j'ai le plus grand respect comme RMS, Linus Torvalds, Miguel de Icaza, etc ... La différence avec Mark Shuttleworth, c'est que contrairement aux autres, il n'a aucune légitimité pour parler comme il le fait actuellement.

          Au sein d'Ubuntu, il peut jouer au dictateur autant qu'il veut, ailleurs il n'est PERSONNE et rien ne l'autorise à se comporter comme un cowboy mal dégrossi avec les autres communautés.


          Mandriva Linux est orienté desktop, Mandriva Linux a beaucoup moins d'utilisateurs qu'Ubuntu, Canonical c'est 200 employés, Mandriva 80 employés dont 50 ingénieurs (chiffres tirés des sites officiels), Mandriva participe infiniment plus aux projets upstreams que Canonical (cf les stats sur les contributeurs au noyau Linux), Mandriva a atteint l'équilibre financier, Mandriva ne prétend pas avoir révolutionné le bureau et ils ont un bon relationnel avec les projets upstreams.
          Bizarrement, la réputation de Mandriva en dehors de sa communauté est meilleure que celle de Canonical/Ubuntu.


          > Si il était si incompétent, la communauté Ubuntu ne serait pas la plus importante des communautés de distributions.

          ... et Canonical ne serait pas dans le rouge au point de lancer cette pantalonnade désespérée de synchronisation des distributions.

          Je ne nie pas son habilité à faire du buzz, la pseudo-philosophie d'ubuntu (dont on n'entend plus parler), les CD à gogo, et le fameux code de conduite digne d'une école de maternelle.

          -------

          Ubuntu est très populaire mais les chiffres de 8 puis 12 millions d'utilisateurs donnés par Mark S.semble très farfelus vu que Canonical ne communique aucunes données ni même la méthode utilisée pour comptabiliser le nombre d'utilisateurs.

          FedoraProject a lancé un projet statistiques, l'objectif étant de comptabiliser le nombre d'utilisateurs de Fedora, et les machines utilisés. Les données sont régulièrement actualisés et mise à la disposition de tout le monde.
          https://fedoraproject.org/wiki/Statistics

          Le but n'étant pas de faire une course de "bites" mais de mieux gérer les ressources disponibles (rien ne sert de passer 30% de son temps sur une architecture < 1% d'utilisateurs par exemple), et de convaincre les fabricants/développeurs que GNU/Linux est un marché viable et digne d'intérêt.
          https://fedoraproject.org/wiki/Infrastructure/Metrics

          Une des retombées de ce projet, c'est smolt qui a permis l'établissement de la base de données matérielle sous GNU/Linux la plus extensive qui soit. Les autres distributions, Ubuntu y compris ont été invités mais seul OpenSuSE a accepté l'invitation.
          http://smolts.org
        • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

          Posté par . Évalué à 5.

          Si il était si incompétent, la communauté Ubuntu ne serait pas la plus importante des communautés de distributions

          L'argument est un peu faible: une communauté c'est pas « tous sous la bannière de notre génial leader» . Et si l'échelle de diffusion est gage de qualité autant rendre les armes tout de suite et revenir dans le giron de Redmond (qui est dirigé par un réel visionnaire c'est bien connu...)
          • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

            Posté par . Évalué à 2.

            Je ne dit pas que la diffusion fait d'Ubuntu la meilleure des distributions. Je dis juste que si Mark S. était incompétent, la communauté ne serait pas si importante. Ce qui ne veut pas dire qu'il ne commet pas des erreurs, loin de là.

            Pour revenir à ta comparaison, ça serait comme dire que Bill Gates est un mauvais commercial...
        • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

          Posté par . Évalué à 4.

          la communauté Ubuntu ne serait pas la plus importante des communautés de distributions.

          Rien que ça.
          • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

            Posté par . Évalué à 2.

            Rien que ça.

            Je parle d'une importance en taille, bien qu'il n'y ait pas que la taille qui compte. Si tu veux des chiffres: Ubuntu Install Party à Paris: 4000 personnes. Peut-être que d'autres événements sont aussi garnis, mais j'en doute.
      • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

        Posté par . Évalué à 1.

        En plus on attend toujours qu'il libère Launchpad.
        ...
        Comment ça c'est déjà fait ! Encore un troll qui se désagrège.
        C'était le bon vieux temps.
    • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

      Posté par . Évalué à 10.

      Je ne suis pas tout à fait de ton avis...

      Dans le développement logiciel, on dit qu'il y a 3 variables d'ajustement pour planifier la sortie d'un logiciel : la qualité, la date de sortie et le nombre de fonctionnalité.

      Or, si on fait bien notre boulot, on ne veut pas que la qualité soit mauvaise et donc il ne nous reste que 2 variables (même si en entreprise, la hiérarchie nous pousse souvent à jouer sur cette variable les dates et fonctionnalités ayant été fixées à l'avance).

      De longues dates, on jouait plutot sur la variable date de sortie car on avait fixé les fonctionnalités et les dates étaient alors repoussées continuellement.

      Hors, depuis on c'est aperçu que la cadence (ce dont parle mark S.) est importante et influe sur la qualité finale (meilleur planification des développeurs du fait de l'habitude --lecture entre les lignes : on est moins enclin à réduire la phase de test --,...)
      Et, c'est l'une des raisons pour laquelle cette notion est incluse dans les nouvelles méthodes (agiles) de gestion de projets : xp, scrum,...

      Je pense justement que pour un projet comme une distribution, si tous les projets qui la constitue avait la même cadence, les problèmes d'intégrations seraient moindre. Tu sais d'avance que tu auras une nouvelle version à intégrer même si tu ne connais pas (exactement) 6 mois avant la liste (complète) des fonctionnalités.

      Tu n'as plus besoin de te poser constamment la question : Est-ce que la qualité de la version beta en cours de développement est-elle suffisante pour l'intégrer dans ma distribution?

      La gestion de projet à date fixe est, il me semble, une bonne chose et c'est pourquoi de nombreux projets l'on adopté (noyau Linux, kde, gnome,....).

      Mark S. plaide juste pour avoir la même cadence et l'avoir de façon synchronisée.
      • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

        Posté par . Évalué à 10.

        > Mark S. plaide juste pour avoir la même cadence et l'avoir de façon synchronisée.

        Je ne nie pas l'intérêt pour un projet d'avoir une roadmap bien définie, mais vouloir caler TOUT les projets sur le même rythme est impossible et même stupide.
        Puis, il est très mal placé pour faire cette proposition, Canonical est quasi inexistante dans les projets upstreams, il a refusé de participer à Debian Common Core et sa réponse a été de suggérer aux distributions debian-based de se caler sur Ubuntu ! Avant de demander aux autres de faire l'effort, à lui de montrer l'exemple !
        Sa proposition, ce n'est pas une meilleure collaboration entre les projets mais visiblement de satisfaire ses caprices. Il n'arrive pas à suivre la cadence, du moins sans avoir à embaucher des développeurs, des testeurs etc... pour travailler plus en upstream.
        La prochaine étape, c'est évidemment la même plateforme de travail, SCM, traduction, etc... ne pensez pas à Bazaar, Rosetta ou bien même Launchpad.

        C'est du logiciel libre, baby, seuls ceux qui contribuent ont voix au chapitre.

        > Est-ce que la qualité de la version beta en cours de développement est-elle suffisante pour l'intégrer dans ma distribution?

        Ce n'est pas aux projets upstream de se caler sur les intégrateurs mais l'inverse. Une autre manière d'influer sur la qualité du logiciel, c'est tout simplement de participer ! Faire des tests, écrire du code, organiser des échanges entre les développeurs etc...
      • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

        Posté par . Évalué à 3.

        Il y a une autre variable d'ajustement : le nombre de personnes que tu mets dessus. Et c'est bien là que le bas blesse, Canonical emploie un nombre de développeurs minuscule par rapport à ses concurrents, et a toujours été très mauvais pour pousser ses modifications à la source (ce qui est une autre manière de contrôler les feuilles de routes, quand tu rends service, on te renvoie l'ascenseur ensuite). Si Fedora n'a pas de problème de cadence par exemple, c'est que Red Hat paye des développeurs du noyau, de gcc, de xorg, de GNOME, etc et peut leur demander de mettre le pied sur l'accélérateur (laisser tomber un temps les actions long terme pour stabiliser les versions court terme) pour les dates de sortie de Fedora.

        Mark S. veut le beurre et l'argent du beurre, que ses concurrents fassent le boulot (que les licences libres permettent déjà de récupérer à l'œuil), et qu'ils s'engagent sur des dates de sortie (histoire qu'Unbuntu puisse se caler dessus et que ça ne se voit pas trop que le travail a été fait ailleurs). Il obtiendra ses cadences le jour où il arrêtera de prêcher aux journalistes et paiera assez de monde côté développement pour peser sur les agendas.
    • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

      Posté par . Évalué à 10.

      J'ajouterais que réclamer des dates de sortie fixes en basant totalement sa distro sur une Debian qui sort "Quand elle est prête", c'est un peu contradictoire.

      Et c'est vrai que ça devient saoulant la façon dont M.S. semble s' "approprier" le libre en faisant comme s'il était évident et admis par tous que les blobs dans le noyau c'est pas grave, mais que de ne pas être préinstallé sur les machines vendues à Carrefour ça l'est. C'est son point de vue, mais ce n'est pas le point de vue de tout le monde.

      M.S. a un petit côté "Stallman" dans le sens où il tente de présenter sa vision de GNU/Linux comme "universelle", avec ces différences que Stallman prend la peine d'expliquer le pourquoi du comment de son point de vue, et que Stallman a une plus grande légitimité pour se préoccuper du devenir de son bébé GNU.

      Au moins, quand Stallman explique qu'il faut utiliser gNewSense, y'a une explication derrière: il part des idéaux de libertés, en décortique les implications concrètes, et en arrive à la conclusion (logique, si on part des mêmes idéaux) que le moindre blob binaire est le mal absolu.
      Le but est de libérer l'utilisateur, le moyen est gNewSense.

      Quand M.S. nous explique qu'il voudrait bien voir des PC avec Ubuntu vendus à madame Michu, on comprend bien que c'est la conclusion, mais on n'a pas la raison de tout ce toutim. Le moyen est Ubuntu, le but est.. est quoi?

      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

      • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        > mais on n'a pas la raison de tout ce toutim. Le moyen est Ubuntu, le but est.. est quoi?

        heu jsais pas moi ... le fric ?
        • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

          Posté par . Évalué à 6.

          Pour l'instant Ubuntu tourne à perte.

          Et je pense que la cible de Ubuntu (madame Michu) risque de ne pas être rentable: je vois mal l'utilisateur lambda de Ubuntu signer un contrat de support avec Canonical, surtout:
          - en mettant l'accent sur l'aspect "gratuit" de l'OS,
          - avec une communauté très solidaire,
          - étant donné les habitudes du grand public.

          Vendre du support GNU/Linux aux entreprises, Red Hat a démontré que c'était parfaitement fonctionnel: c'est tant par an, avec un vrai support derrière. Ça, c'est un business model qui tient la route.

          AMHA ce n'est tout simplement pas appliquable au grand public. Surtout si on prend en compte les énormes frais de développement que nécessite la transformation de Ubuntu en quelque chose de parfaitement lissé, traduit de partout, qui rassure l'utilisateur lambda, sans un seul passage obligé par la CLI, et ainsi de suite. Développement qui ne sera assuré ni par les distros de geeks ni par les distros commerciales orientées serveurs.

          Et c'est vrai qu'on peut voir dans les interventions de M.S. une tentative de se faciliter la vie, sur le thème "Salut les geeks, si vous pouviez faire un truc plus user friendly ça rendrait Canonical rentable." Autrement dit, une tentative de faire supporter une partie du poids des objectifs d'Ubuntu par des gens qui s'en foutent d'Ubuntu. Surtout que niveau "retour de Ubuntu à la communauté" c'est pas vraiment ça, ils sont pas trop aimés du côté du chez Debian par exemple.

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

          • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            une bonen partie des revenue de suse avant que novell les achètent provenait de la vente de sa distribution dans les magasins....

            www.solutions-norenda.com

          • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            On vous signal dans l'oreillette que Canonical passe des contrats avec d'autres acteurs du monde de l'informatique...et que si pour le moment, Mme Michu ne contribue pas financièrement, d'autres, et des gros, le font par l'intermédiaire de ces contrat collaboratifs.
            http://www.ubuntu.com/news/intel-classmate-unr-netbook-remix

            Et bizarrement, contrairement à ce qui est martelé par d'autres contributeurs de DLFP, il existe de programmes d'affiliation avec Canonical, des services aux entreprises, du support etc :
            http://www.ubuntu.com/support/services

            Je ne poste pas ces liens pour défendre MS, qui est à mon avis d'utilisateur d'Ubuntu, un brin pénible lorsqu'il essaye de tout ramener à Ubuntu, mais il est peut être quand même souhaitable de ne pas raconter n'importe quoi.

            Je pense qu'en supportant Ubuntu jusqu'à présent, les bénévoles ont bien agit car cela à permit une avancée certaine des systèmes libres chez les utilisateurs lambda.

            Si MS commence à être trop pesant, il est certains que la majorité des power-users et développeurs bénévoles d'Ubuntu retourneront chez maman Debian. Il faut effectivement rester vigilants, pour le bien du libre et des communautés.

            Mais il est difficile de dire le contraire, sa vision et son management de la distribution, ont pour le moment produit une perle rare. Je ne suis pas certain que ce soit très intelligent de le nier.
            • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

              Posté par . Évalué à 3.

              une avancée certaine des systèmes libres chez les utilisateurs lambda.
              Je doute que "permettre à madame Michu de faire du MSN, du Facebook, de lire du Flash, d'envoyer des .doc, d'avoir un blob binaire pour sa nVidia" ça soit "une avancée certaine des systèmes libres."

              Autrement dit, présenter Ubuntu comme "ce qui fera avancer le libre" c'est, à mon avis, se leurrer totalement. Le noyau par défaut est déjà bien blobé, et y'a tous les outils nécessaires pour en rajouter.

              À la rigueur je préfère encore l'approche "Linux Mint" qui a le mérite de ne pas faire semblant: ils annoncent clairement sur leur site que, oui y'a du libre, mais pas que, et que leur but n'est pas de faire du 100% libre.

              Parce que Ubuntu, avec sa philosophie "Linux for human beeings" ça ne tient pas debout:
              - "Linux" c'est un noyau, se préoccuper du fait qu'un utilisateur lambda utilise tel ou tel noyau j'ai du mal à saisir l'intérêt pour lui,
              - si le but c'est de "populariser le libre" y'a du chemin à faire,
              - si le but c'est juste de "proposer autre chose que Windows" et de faire du facile à utiliser out of the box, alors autant envoyer des CD de Linux Mint.

              Ubuntu donne l'impression de faire un grand écart bien casse gueule entre "vive le libre", "ne pas remettre en question le contexte propriétaire de l'utilisateur", "se baser sur une Debian pour faire du solide", "éradiquer la ligne de commande", "On veut être rentables", "C'est gratuit prenez". On dirait une distro passe partout conçue dans le but de séduire tout le monde, un peu comme Microsoft a pensé Windows: on fait un produit pour tous et basta.

              THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

              • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Dis moi...ça ressemble pas un petit peu, tout simplement, au modèle économique du libre ça : "C'est libre..." "On veut être rentable..."..."C'est gratuit prenez.." ?

                Ubuntu "linux for human beings" ... tu va critiquer le nom de la distro, les wallpapers choisis par défaut, et la couleur de la pochette officielle aussi ?

                Franchement, tes commentaires sentent bien plus l'acharnement que la réflexion.

                Bien sur que Ubuntu à permis de faire avancer le libre. C'est une distribution que nous installons sur Pau, lors des install-parties organisées par le lug PauLLA et d'autres acteurs de la ville comme la cyber-base (vas y lâche toi critique le nom), et l'UPPA.
                Nous avons fait le choix de cette distribution car les utilisateurs une fois rentrés chez eux ont accès à la très active communauté Ubuntu francophone en cas de problèmes ou simplement d'envie de contacts avec d'autres utilisateurs. C'est ça aussi faire avancer le libre. C'est de plonger l'utilisateur dans l'univers du libre. Ce n'est pas lui fournir MSN ou Skype...c'est lui expliquer la philosophie du libre, les communautés, l'économie du libre, et aussi que Jabber c'est mieux et qu'il ou elle pourra en faire l'expérience en convaincant ces contacts d'essayer aussi.

                Et plonger l'utilisateur lambda dans l'univers du libre, nous y parvenons, en tant que lug, grâce à des distributions comme Mandriva et Ubuntu.
                Nous avons tenté l'expérience avec d'autres distributions, comme Fedora, et plusieurs utilisateur, y compris des gens déjà bien en contact avec l'informatique, on cherché à essayer autre chose, et se sont fixés après avoir tester Ubuntu (dans les deux cas auxquels je pense).

                Cet état de fait ne nous empêche pas, en tant que libristes, de parler de Debian, Mandriva, Fedora, ou même Archlinux et Gentoo (mais généralement Debian, car il y a plus de Debianistes parmis nous), lors des install-parties, pendant que le système copie ses paquets sur le disque de l'heureux nouvel utilisateur libriste. Et c'est généralement pour expliquer aux utilisateurs qu'il n'y a pas que Ubuntu dans le monde du libre, que c'est celle que nous avons choisi pour eux pour commencer, mais que lorsqu'ils auront acquis un peu d'expériences, ils pourront tester les autres distributions et finalement se fixer.

                Alors oui, Ubuntu fait avancer le libre chez les utilisateurs lambda. Affirmer le contraire c'est vraiment se voiler la fasse parce que "Ubuntu c'est le mal" et qu'on doit en dire du mal...surtout sur DLFP parce que là on est sur d'avoir du soutient en ce sens.
            • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              pour du support niveau entreprise, je préfère payer novell ou bien red hat... au moins tu sais qu'ils ont les ingénieurs dernière étant donné toute les contributions qu'ils font

              www.solutions-norenda.com

    • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

      Posté par . Évalué à 10.

      Je pense que Shuttleworth essaye aussi de sauver ses fesses, ce qui peut expliquer (sans justifier) quelques affirmations péremptoires et naives. À ma connaissance, Canonical n'a toujours pas vraiment de modèle économique; ça commence à faire du temps qu'Ubuntu existe, mais elle semble avoir pris des parts de marché aux autres distributions et pas à Windows. Shuttleworth doit donc tenter d'expliquer ça, et une de ses explications c'est que les autres projets lui mettent des batons dans les roues. Même si c'est inexact, l'explication semble crédible.

      Il est assez indéniable qu'il y a une forme de défiance un peu irrationelle envers Ubuntu; ça peut d'ailleurs très bien se voir dans les commentaires qui suivent chaque dépêche sur Ubuntu. Une distrib orientée grand public, c'est quand même pas très geek; elle se place sur le même créneau que Mandrake/driva, mais semble avoir pris dès le début une amplitude mondiale. Canonical a libéré ses outils communautaires web (Launchpad, Brainstorm...), ce qui a longtemps été une source de critique. L'argument de la non-contribution aux projets amont est probablement assez injuste; la contribution n'est pas non plus une sorte de taxe qu'on doit payer pour utiliser les logiciels libres.

      Ceci dit, il est clair qu'Ubuntu fonctionne en tant que distribution, mais pas au niveau communautaire. C'est logique, en visant le grand public, on a une communauté de gens qui ne sont pas qualifiés pour remonter des bugs, proposer des patches et s'intégrer aux projets en amont. Même si le nombre de rapports de bug est élevé, leur qualité est assez faible, et Launchpad est bourré de milliers de bugs qui ne seront jamais fixés. Les bugs sont remontés, mais la plupart du temps les rapports sont ignorés des projets, puisqu'ils portent sur des vieilles versions, et qu'il est souvent difficile d'isoler l'origine du bug ; l'utilisateur Ubuntu n'est pas le genre à télécharger le dernier tar.gz et compiler le bouzin pour reproduire son bug sur la dernière version, donc ça passe aux oubliettes.

      Du coup, Ubuntu ne doit sa survie qu'à une perfusion permanente de Canonical; les devs professionnels s'occuppent directement de la distro (intégration, rapports de bug, etc) et ne vont pas s'impliquer en amont; il n'y a pas de devs dans la communauté, donc au final ça n'avance pas beaucoup.
      • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

        Posté par . Évalué à 10.

        la contribution n'est pas non plus une sorte de taxe qu'on doit payer pour utiliser les logiciels libres.

        Ouais mais d'un côté dire "On ne se sent pas obligés de contribuer" et de l'autre "On aimerait que vous ajustiez vos cycles à celui d'Ubuntu" c'est un peu contradictoire. Quand on veut faire cavalier seul (why not?) on ne dit pas aux autres ce qu'ils devraient faire.

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

      • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

        Posté par . Évalué à 10.

        Si je partage ton avis sur la défiance vis-à-vis d'Ubuntu, je pense que les causes ne sont pas à aller chercher uniquement dans son aspect grand public. Après tout Mandriva aussi se veut grand public et elle subit beaucoup moins les foudres des commentateurs linuxfr.

        Il faudrait peut-être aussi que Shuttleworth revoit sa manière de communiquer avec la communauté.
        Souvenons-vous:
        "Je démarre Ubuntu, c'est basé sur Debian sauf qu'ici c'est mieux. Lachez-les et rejoignez-moi."
        Je caricature, mais qui oserait dire que ce n'était pas l'idée? Il a lancé ça à une époque ou la gestion de Debian faisait grincer des dents des développeurs, qui du coup l'ont suivi.
        Ensuite:
        "Bouh! Novell signe avec Microsoft! Les traitres! Laissez-les tomber, et rejoignez-moi!"
        Là c'est un peu plus subjectif, mais ça sent bon l'opportunisme, pour ne pas dire le populisme...
        Et là on est à:
        "Aucun leader de distribution n'y a jamais pensé avant, mais tout le monde a tort. Moi qui représente le mieux le libre et le développement de distributions, je dis qu'il faut caler les dates de sortie, ce sera mieux".
        On peut en discuter, et même trouver que parfois ça marche (Gnome, pour ne pas les citer).
        Reste qu'il n'était pas la meilleure personne pour en parler, et que encore une fois, dans la manière de faire, il s'y est mal pris.
        On écoute un Linus Torvalds ;
        On écoute un Théo de Raadt ;
        On écoute un Richard Stallmann
        et tout ça même si on n'apprécie pas leurs idées ou leur manière de les exprimer, tout simplement parce qu'ils ont déjà gagné leur légitimité.

        M.S. n'a aucune légitimité pour s'adresser aux développeurs et aux geeks de cette façon. C'est une communauté qui est fort peu intéressée par les parts de marché d'Ubuntu, et qui ne le respectera pas pour ça!

        Il autant de légitimité sur ce sujet qu'un dirigeant de Mandriva qui râlerait parce qu'il n'a pas eu le marché de l'Assemblée Nationale...
    • [^] # Re: Et je continue de penser que c'est une mauvaise idée

      Posté par . Évalué à 2.

      A chaque sortie d'une nouvelle version d'Ubuntu Mark Shuttleworth ressort ce serpent de mer!

      Et chaque fois ici ou ailleurs je lis les mêmes diatribes dans les commentaires. Bref rien de nouveau sous le soleil….

      Maintenant d'un point de vue purement technique il n'a pas vraiment tort mais si une telle synchronisation est éventuellement réalisable dans une boite privée elle est n'ayant pas peur des mots utopique dans le monde communautaire du LL.
  • # Accessibilité

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Dommage qu'il n'y ait pas de lien direct vers la vidéo accessible sur le site Intelli'N TV :
    - depuis le site Intelli'N TV, sans Flash, pas d'accès à la vidéo ;
    - depuis le site Intelli'N TV, sans JavaScript, pas d'accès à la vidéo ;
    - depuis le site blip.tv (pas lié sur le site Intelli'N TV, à trouver au hasard ?), sans JavaScript pas d'accès à la vidéo.

    Je râle, je râle, mais le gros du travail est fait : les vidéos sont disponibles quelque part à un format accessible. Dommage que le site même de la télévision ne fournisse que du propriétaire, mais ce serait si difficile que ça de mettre, sur la page Intelli'N TV de chaque vidéo, un simple lien vers le format accessible ? <a href="http://blip.tv/file/…">la vidéo en format ouvert</a>
    • [^] # Re: Accessibilité

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Bonjour Tanguy,

      Tu as raison c'est un oubli de ma part !
      Donc j'ai mis le lien vers l'ogv comme je l'ai fait aux vidéos précédentes.

      A bientôt,
      Jonathan
    • [^] # Re: Accessibilité

      Posté par . Évalué à 3.

      -depuis le site blip.tv (pas lié sur le site Intelli'N TV, à trouver au hasard ?), sans JavaScript pas d'accès à la vidéo.

      mhhh ... pourquoi cet anti-javascript primaire ?

      pour ma gouverne personnelle, tu peux me donner une explication stp, j'aimerai me coucher moins bête ce soir ...
      • [^] # Re: Accessibilité

        Posté par . Évalué à 4.

        Think accessibility.
      • [^] # Re: Accessibilité

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Parce que pour moi, si JavaScript doit permettre d'améliorer certains aspects, il ne doit pas empirer un site, ou le rendre inutilisable quand on n'en dispose pas.

        Exemples négatifs :
        - Slashdot : depuis que c'est AJAXisé, c'est affreusement lent sur des machines de plus de deux ans, et beaucoup plus rapide en désactivant JavaScript ;
        - Webmail Orange et LaPoste.net : inutilisable snas JavaScript, les titres des messages sont des liens vers la boîte aux lettres, pas vers les messages.

        Exemple positif : le webmail RoundCube, dopé à l'AJAX pour une utilisation proche des clients natifs, et toujours utilisable sans problème sans JavaScript, et même dans un navigateur texte.
        • [^] # Re: Accessibilité

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Et aussi parce que JavaScript pose pour moi un gros problème : on fait exécuter sur son ordinateur du code sur lequel on n'a aucun contrôle. Donc merci NoScript, de me permettre de bloquer systématiquement les trucs comme Google Analytics, par exemple.
          • [^] # Re: Accessibilité

            Posté par (page perso) . Évalué à -4.

            on fait exécuter sur son ordinateur du code sur lequel on n'a aucun contrôle.

            Vite, cache ce HTML qui fait exécuter du code sur ton ordinateur!
            En effet, une balise [b] par exemple fait exécuter le code de mise en gras. Saleté de code, vraiment. C'est juste un choix technologique différent.

            Donc merci NoScript, de me permettre de bloquer systématiquement les trucs comme Google Analytics, par exemple.

            Et?
            Parce que bon, Google Analytics c'est juste un choix technologique aussi, ça n'empêche aucunement de te tracer (il reste le log apache, qui peut tout aussi bien être mouliné, un tag javascript n'est qu'une choix technologique pratique, si tout le monde faisait comme toi Google Analytics serait juste connecté sur le log apache, faux sentiment de protection).
            Si tu en veux pas être tracé, une seule solution : ne pas naviguer sur Internet.
            Et sinon, tu fais la joie aussi des windowsiens et pro-IE, qui peuvent montrer à coup de statistique que Linux c'est un très petit marché, et que IE est maitre (ouf, tout le monde ne fait pas comme toi).

            Bref, pas très convainquant comme argument, et contre-productif pour la prise en compte de Linux en plus.
            Que ce soit un petit délire personnel, pourquoi pas, mais les arguments avancés sont un peu pour se donner bonne conscience)
            • [^] # Re: Accessibilité

              Posté par . Évalué à 7.

              > C'est juste un choix technologique différent.

              <script>for(;;) alert('plop');</script>

              Quand tu arriveras à faire quelque chose d’aussi dévastateur (sous FF, je m’en sors pas sans un killall firefox) avec une balise b, tu me feras signe. En attendant, je désactive globalement un truc qui permet de faire une telle merde, et ça me saoule quand j’ai à le réactiver, même si je sais pertinemment que ça ne va pas me péter à la gueule (mon côté fainéant).

              De plus, mon ordinateur est relativement vieux. Honnêtement, je ressens une différence sensible entre une navigation avec noscript et sans noscript au niveau de la vitesse.
              • [^] # Re: Accessibilité

                Posté par . Évalué à 1.

                Ça serait pas un peu un gros problème de conception de firefox ça ? la fenêtre popup qui bloque tout et empêche même la fermeture du programme ...
                • [^] # Re: Accessibilité

                  Posté par Anonyme . Évalué à -1.

                  Tu sais ce que c'est une boucle for ?
                  • [^] # Re: Accessibilité

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Non, c'est quoi ?




                    Sérieusement le coup du popup qui revient à l'infini, qui t'empêche à la foi de fermer l'onglet et la fenêtre, c'est un problème. Un utilisateur lamda devant ça il fait quoi, il redémarre sa machine ?
                    • [^] # Re: Accessibilité

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      > popup qui revient à l'infini, qui t'empêche à la foi de fermer l'onglet et la fenêtre, c'est un problème. Un utilisateur lamda devant ça il fait quoi, il redémarre sa machine ?

                      oui, et au redémarrage suivant il utilise chrome/chromium et jette firefox aux oubliettes
                      • [^] # Re: Accessibilité

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Finalement, c'est bien le javascript alors..

                        Oui, c'est un troll, mais j'ai le droit: on est Vendredi!
  • # Aussi à propos de Ubuntu

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Je trouve que Ubuntu est bien parce que souvent ca "juste marche", mais dès que ca marche plus, pour un truc, tu dois tirer un écheveau pas possible pour résoudre les soucis, avec des problèmes en cascades.

    Ensuite niveau communauté, ubuntu ca donne pas grand chose d'utilisable (en dehors du changement d'écran et de l'installation d'un logiciel, des apt-get install à tout va en rajoutant une foultitude de dépots. ) Cela ressemble effectivement à un forum sur win98.

    Cela ne me pose aucun soucis particulier, mais cela peut expliquer aussi l'attitude de rejet de certains, habitués à une communauté plus 'péchue'. Cela peut poser également un problème lorsque MS vient dire que linusque c'est lui alors que sa 'communauté' c'est juste des rebeltz qui apporte au libre à peu près rien. (exagération inside).

    Oui, ubuntu à une utilité dans le libre, comme slitaz par exemple ou DSL) mais pas une place prépondérante. Il a propulsé ubuntu sur le devant de la scène à coup de millions, cool, mais il s'est également propulsé dans les étoiles à coup de millions, est-ce que les étoiles doivent lui dire merçi ?

    Ubuntu est comme un jouet pour lui, il le gère comme tel, il ne peut pas en attendre plus que d'être un jouet. Les fondamentaux du libre n'y sont pas : Il prend beaucoup sans trop donner, il divise les communautés au lieu de rassembler, il dit ce qu'il faut faire sans faire lui même. C'est probablement un "guru", mais pas d'un secte dont j'aimerais faire parti. Maintenant je lui souhaite de réussir ce qu'il veut, mais pas au détriment de MON linux
    • [^] # Re: Aussi à propos de Ubuntu

      Posté par . Évalué à 3.

      Utilisateur Debian, j'ai du mal à comprendre quelle est la valeur ajoutée d'Ubuntu par rapport à Debian. Un peu l'impression que le packaging (au sens marketing du terme) 'Ubuntu' rassure les néophytes et les encourage à faire le pas. C'est déjà ça. Cette déclaration de M$worth me semble un peu surréaliste dans le sens où le libre ne pourra jamais, bien heureusement, devenir l'organisation verticale qu'il souhaite.

      "L'art est fait pour troubler. La science rassure" (Braque)

      • [^] # Re: Aussi à propos de Ubuntu

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        elle n'a pas vraiment rien de plus qu'une suse, mandriva...

        je trouve même que corel linux était beaucoup plus conviviale que ubuntu

        le départ de son succès à peut-être été l'envoie de cd gratuit?
        après le hype a aidé...

        www.solutions-norenda.com

        • [^] # Re: Aussi à propos de Ubuntu

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          Je pense que le succès est plus dû à un savant mélange de deux choses :

          1 - Mandriva était réputée simple d'accès, mais justement, si t'utilises Linux tu veux au moins être reconnu comme un gros geek et donc c'est mal vu d'utiliser la distribution de débutant. On m'a déjà dit « Mandrake c'est Barbie OS». Tandis qu'avec Debian, Slackware ou Gentoo tu pouvais aller dans la cour des grands.

          2 - Debian a toujours eu une bonne réputation, mais passe justement pour un truc inaccessible pour le nouveau (souvent à tort).

          --> On fait une distribution basée sur Debian mais en la disant simple d'utilisation. Ainsi le débutant se prend un peu pour un grand (« ouais, mais tu vois, c'est du Debian derrière et utiliser des debs rallonge la taille du sexe» ), tout en partant d'une image neuve (pas le passé « Barbie OS »). De même que le moins débutant retrouve aussi ce qu'il trouve dans Debian mais avec des couleurs qui chatoient. Voilà, le mélange donne une image neuve, simple sans être neuneu et avec derrière l'image de fiabilité de Debian. On enlève aussi au passage le principal grief contre Debian : ça ne sort pas souvent ; on en sort donc tous les six mois.

          Une partie du succès vient aussi de son apparition pile au bon moment, avec hal, udev et l'installeur de Debian qui ont tout de suite rendu Debian plus accessible (notez que ces outils étaient également dans Debian à la même période). C'est d'ailleurs juste à ce moment que je suis passé à Debian, et je n'ai pas vu la différence en ayant essayé Ubuntu un peu plus tard.
          • [^] # Re: Aussi à propos de Ubuntu

            Posté par . Évalué à 1.

            Une partie du succès vient aussi de son apparition pile au bon moment, avec l'installeur de Debian

            Euh il me semble qu'il n'y a aucun lien entre l'installeur Debian et celui de Ubuntu. Il faut verifier mais j'en suis presque sur. Cela etait justement un des arguments pour le neophyte a passer a Ubuntu (Corel linux etait mort et la distrib qui avait succeder dont je ne me souviens plus le nom... etait passe en mode non free).
            Ubuntu est arrive au bon moment mais un des grands responsable c'est Debian qui trainait depuis beaucoup trop longtemps pour sortir une version stable (qui a encore mis plus d'un an a sortir) du coup tout le monde se trouvait en unstable mais c'etait galere pour l'installation.
            • [^] # Re: Aussi à propos de Ubuntu

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              Il me semble que debian est longue en développement principalement à cause du fait qu'elle est adaptée au plus grand nombre d'architectures.
              • [^] # Re: Aussi à propos de Ubuntu

                Posté par . Évalué à 3.

                Le pourquoi n'est pas la question la. Ubuntu a eu un succes car elle remplissait un vide a l'epoque. Le vide etait de deux sortes: Debian ne sortait pas de versions stables et linux sur le desktop avait ete passablement abandonne par les grosses distribs (Fedora ne faisait pas encore partie de RedHat et Novell venait aussi de lancer opensuse me semble t'il parceque "Linux sur le desktop c'etait pas interessant").

                Enfin bon j'ai pas le temps de rentrer dans tous plein de trolls donc je vous laisse vous amuser!
            • [^] # Re: Aussi à propos de Ubuntu

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Euh il me semble qu'il n'y a aucun lien entre l'installeur Debian et celui de Ubuntu.

              Si, si, sur les premières Ubuntu, le fameux installeur qui faisait que Ubuntu était vachement plus facile à installer était en fait celui de Sarge et était encore en béta à l'époque. Et d'ailleurs c'est ce que j'ai utilisé pour installer SID.
              • [^] # Re: Aussi à propos de Ubuntu

                Posté par . Évalué à 1.

                Et la deuxieme version de ubuntu celle qui a lance son succes, celle qui permettait d'installer a partir d'un live-CD (qui est toujours l'installateur par defaut de ubuntu desktop) cela provient toujours de Debian? Combien de temps apres cet installeur a partir de licve-CD la version stable de Debian est elle sortie et petite question la version stable de Debian a reellement un installeur graphique?

                Franchement je n'aime plus Ubuntu mais il faut etre honnete de temps en temps. Ce n'etait pas les premiers a faire un installeur graphique (meme a partir de live-Cd) mais cela ne vient pas de Debian.
                • [^] # Re: Aussi à propos de Ubuntu

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  C'est toi qui devrait arrêter ta mauvaise foi (en plus de ton ignorance). Ubiquity est apparu avec Dapper Drake (2006). On commençait déjà à nous soûler avec la facilité d'installation d'Ubuntu pour les trois versions d'avant. D'ailleurs Wikipedia dit qu'elle devient vraiment populaire en 2005.
                  • [^] # Re: Aussi à propos de Ubuntu

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Sur la page de wikipedia debian : 4.0 etch 8 April 2007

                    Et la premiere version LTS avait ubiquity en juin 2006 c'est a dire un an avant la sortir de la version stable debian. Les autres versions etaient des versions de tests qui en effet utilisait l'installateur de debian (je crois meme me souvenir qu'il y a eu au moins une version sans installateur graphique) qui etait en beta et qui a ete sortie officielement 2 ans plus tard. Deux ans c'est beaucoup et c'est rigolo mais c'est pile poil le temps qu'il a fallu a ubuntu pour s'imposer alors maintenant c'est sur ce sont encore mes delires qui me font dire que la raison principale du succes de ubuntu c'est le retard de Debian pour sortir etch!

                    Je sais pas qui est le plus de mauvaise foi et qui veux re-ecrire l'histoire. Je t'ai donne MA version de l'histoire que moi j'ai vecu et le pourquoi du passage de debian a ubuntu de 100% des personnes que je connais, une petite cinquantaine a peu pres du coup je considere mon echantillon statistique assez fiable, apres tous ne sont pas reste dessus (je ne suis plus dessus personnellement) mais a l'epoque c'etait une des raisons majeurs.
                    • [^] # Re: Aussi à propos de Ubuntu

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      Super la mauvaise foi :

                      Tu changes de version : au début tu dis que l'installeur d'Ubuntu n'avait rien à voir avec celui de Debian, je te prouve le contraire. Ensuite tu me dis que de toutes façons, celui-ci n'était utilisé que pour la première version et avant le succès d'Ubuntu et je te prouve encore le contraire (3 premières versions). Je ne sais pas qui réécrit l'histoire, mais tu prouves encore une fois que tu ne sais pas de quoi tu parles et t'essayes de te rattraper aux branches.

                      Ensuite, je sais bien qu'il était en beta, mais ça n'empêchait pas de l'utiliser, c'est d'ailleurs ce que j'ai fait... il suffit d'aller sur le site... J'ai même pas eu à chercher, c'est le seul que j'ai trouvé. Mais mon argument était surtout de dire que cette fameuse facilité d'Ubuntu était un truc pris sur Debian. Alors ensuite propager le fait qu'Ubuntu c'est plus facile à installer que Debian car leur installeur est super ça me fait bien marrer. Mais ça vient des guignoles comme toi qui commencent par Ubuntu et ne connaissent rien d'autres qui propagent des mythes de merde, et qui ne savent pas de quoi ils parlent. Ça me gonfle.
                    • [^] # Re: Aussi à propos de Ubuntu

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Et le super installeur d'Ubuntu, il ne permet pas de configurer les accents ?
              • [^] # Re: Aussi à propos de Ubuntu

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Et il est toujours utilisable pour installer Ubuntu, l'installateur graphique Debian. D'ailleurs on voit que ce n'est pas du tout une priorité de Canonical : ils ont laissé les logos Debian.
            • [^] # Re: Aussi à propos de Ubuntu

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Allez, un petit lien : http://wiki.debian.org/DebianInstaller/CustomImages

              Ubuntu uses a customised version of the DebianInstaller for their installation CD.
        • [^] # Re: Aussi à propos de Ubuntu

          Posté par . Évalué à 1.

          elle n'a pas vraiment rien de plus qu'une suse, mandriva...

          Si elle utilise des deb et pas des rpm. De plus a l'epoque de sa sortie Debian avait "quelques" problemes de retard...

          Enfin bon encore un eternel debat sur ubuntu. Perso j'ai utilise et j'ai contribue mais je suis passe sous pardus. Je souhaitais une distribution 100% KDE et pas un mauvais melange gnome/kde comme on trouve sur TOUTES les autres distribs (peut pas opensuse mais la derniere version stable commence a faire sentir son age).
          • [^] # Re: Aussi à propos de Ubuntu

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Si elle utilise des deb et pas des rpm.

            Et c'est quoi cet argument de merde ? Au lieu de vous branler la nouille sur les debs, avancez les vrais arguments techniques pour voir. Et arrêtez de confondre le format de paquet avec apt...
            • [^] # Re: Aussi à propos de Ubuntu

              Posté par . Évalué à 3.

              Tu demandes ce que Ubuntu avait de different par rapport a unew Suse ou un mandriva. Je te repond ce qui a joue un role pour beaucoup des premiers utilisateurs a l'epoque, j'aurai du rajouter apt-get aussi dedans. Et autant je peux admettre que aujourd'hui les deux sont equivalents autant a la sortie des premieres versions de ubuntu cela n'etait pas le cas. Apres tu ne veux pas croire cet argument c'est ton choix. Chacun a le droit d'avoir ses conceptions religieuses!
              • [^] # Re: Aussi à propos de Ubuntu

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Je te repond ce qui a joue un role pour beaucoup des premiers utilisateurs a l'epoque, j'aurai du rajouter apt-get aussi dedans.

                Et c'est bien ce qu'il te reproche : Tu confonds le format de paquet deb et apt-get. Essai d'installer tes paquets avec dkpg, juste pour voir, tu vas voir ce qu'est "deb".
                • [^] # Re: Aussi à propos de Ubuntu

                  Posté par . Évalué à 2.

                  c'est rigolo mais il me semble bien que ces outils n'ont pas toujours existe et pourtant on pouvait installer des distributions fonde sur ce genre de paquets...
                  De plus je voudrais pas dire mais deb == apt-get depuis tellement longtemps que faire cette distinction je trouve que cela ne sert qu'a faire remarque a quel point il a fallu longtemps pour avoir un equivalent pour les rpm. (Tendre la perche pour se faire battre (et lancer un troll pareil) c'est pas permis)
                  • [^] # Re: Aussi à propos de Ubuntu

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    > avoir un equivalent pour les rpm

                    tiens, faudrait que je regarde depuis quand la suite urpm est dispo et utilisable, mais disons que dans mes souvenirs je dois utiliser çà depuis en gros au minimum 8 ans et ça existait surement avant.
                    Il y a eu des progrès ensuite (de même que chez debian y'a aussi apititude qui remplace parfois apt-get) mais ça fait bien longtemps qu'il y a la solution pour rpm
                    et c'est pas parce que redhat/fedora se tripote avec des solutions foireuses que ça existait pas (ben oui, mais vous comprenez, c'est du perl, alors il vaut mieux tout réécrire en moins bien plutôt que d'utiliser un logiciel qui marche...)
                    • [^] # Re: Aussi à propos de Ubuntu

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Mandriva avait en effet urpmi, j'avais mis mon beau-frere dessus d'ailleurs car cela marchait pas trop mal et je voulais pas le mettre sur Debian unstable. Malheureusement mandriva a eu des problemes de qualite qui ont fait que la version suivante a ete une ubuntu... (cela venait aussi du fait que je connaissais mieux les debian-like pour corriger les emmerdes).
                      Vu comment est ubuntu actuellement et que je n'ai aucune envie de repasser sur unstable j'ai regarde du cote de mandriva mais non c'est pas possible. Je trouve carrement debile les outils en Gtk sur un bureau KDE d'ou mon choix de pardus. Et la pour rentrer dans ton troll c'est la faute du perl...
                      • [^] # Re: Aussi à propos de Ubuntu

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        > Et la pour rentrer dans ton troll c'est la faute du perl...
                        sauf que tu es encore une fois à côté de la plaque...
                        le troll n'est pas du tout sur perl, mais sur le fait de vouloir refaire les choses à partir de zéro tout ça parce que le langage intéresse moins alors que ça fonctionne déjà
                        et ça c'est débile, surtout si on regarde ce que ça a donné
                        le prédécesseur de yum (me souvient plus du nom) est juste inutilisable, yum commence à s'améliorer pas mal, mais que d'énergie alors qu'un équivalent existait déjà.
                        Si c'était pour faire mieux je dis pas hein, mais pour ça...

                        > Je trouve carrement debile les outils en Gtk sur un bureau KDE d'ou mon choix de pardus
                        Et ben voilà, tu vois que tu peux donner un vrai argument ;)

                        (par contre, même si c'est pas top, je préfère avoir des outils en gtk (ou en ncurses pour la plupart hein) que pas d'outil du tout...)

                        > malheureusement mandriva a eu des problemes de qualite qui ont fait que la version suivante a ete une ubuntu...
                        oki, donc en fait ça n'avait rien à voir avec deb / rpm / apt / urpm* / perl / python / plop

                        De la même manière (je sais que c'est pas le même commentaire mais bon) pour ce qui est de l'installeur, mandriva avait déjà une bonne grosse longueur d'avance, même lorsqu'on nous rabachait que oubountou c'était plus mieux en avance que c'était le prems, bla bla bla
                        • [^] # Re: Aussi à propos de Ubuntu

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Et ben voilà, tu vois que tu peux donner un vrai argument ;)

                          http://linuxfr.org/comments/1073472.html#1073472

                          je souhaitais une distribution 100% KDE et pas un mauvais melange gnome/kde comme on trouve sur TOUTES les autres distribs

                          Apres le troll rpm/deb est comme je le dis mort depuis quelques temps mais en 2005/2006 il battait son plein et perso je ne supportais pas ce format qui m'avais casse plusieurs installation lors de mise a jours. Enfin comme d'hab les gouts et les couleurs...
                          • [^] # Re: Aussi à propos de Ubuntu

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            ok, désolé j'avais pas pris la phrase là concernant les outils d'admin, pour moi ça reste qq chose légèrement à côté, je pensais que tu parlais surtout des applications fournies par défaut (genre kde + gimp + firefox)

                            > en 2005/2006 il battait son plein et perso je ne supportais pas ce format qui m'avais casse plusieurs installation lors de mise a jours

                            sur quoi comme distrib ?
                            car c'est vraiment très rare les fois où j'ai eu ce genre de problème, et même bien avant 2005-2006...
                            • [^] # Re: Aussi à propos de Ubuntu

                              Posté par . Évalué à 2.

                              Redhat mais cela date de 2002/2003 mais cela m'avait vraiment laisse un mauvais souvenirs. Puis je trouvais debile les messages lorsque tu faisait une installe qui te disais il te manque la libtoto.so.1.2.4.6 sans donner dans quel paquet elle etait cet lib! Au moins avec les deb tu savais directos le paquet manquant (je ne parle pas de apt la) et tu pouvais aller sur la page super bien foutu (que ubuntu a copie) et qui n'a (avais?) pas d'equivalent pour mandriva ou redhat:

                              http://www.debian.org/distrib/packages
                          • [^] # Re: Aussi à propos de Ubuntu

                            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                            je ne supportais pas ce format qui m'avais casse plusieurs installation lors de mise a jours. Enfin comme d'hab les gouts et les couleurs...

                            Super, tu me diras comment un format de paquet casse des installations.... La qualité du renseignement des dépendances n'a rien à voir avec le format de paquet, mais sans doute plus au fait que Debian a beaucoup plus de contributeurs pour corriger les paquets que Mandriva. Ceci peut aussi avoir un lien avec l'algo de résolution de dépendance, mais sûrement pas avec le format de paquet.

                            Marre d'entendre ces bêtises de neuneus qui répètent les mêmes conneries inlassablement.
                        • [^] # Re: Aussi à propos de Ubuntu

                          Posté par . Évalué à 4.

                          De la même manière (je sais que c'est pas le même commentaire mais bon) pour ce qui est de l'installeur, mandriva avait déjà une bonne grosse longueur d'avance, même lorsqu'on nous rabachait que oubountou c'était plus mieux en avance que c'était le prems, bla bla bla

                          Mais ca j'en suis 100% d'accord et le probleme principale de mandriva a ete que la qualite de la distrib en soit a ete tres basse pendant quelques temps et pendant ce temps ubuntu qui etait tres proche de debian avait une tres bonne qualite (cela a completement change maintenant, la qualite ubuntu basse de generation en generation au fur et a mesure de l'eloignement avec la distrib mere probablement). Mandriva a rate une enorme occasion il y a quelques annees mais bon cela a ete deja debattu de dizaines de fois ici et on sait pourquoi vu les changements de directions.
                          Aujourd'hui comme je l'ai dit j'aurai pu repasser a mandriva mais le coup du GTK a ete redhibitoire d'ailleurs qu'est ce qui manque comme outils de config a pardus?
      • [^] # Re: Aussi à propos de Ubuntu

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Avec debian, à moins d'être un hackeur de apt, tu a le choix entre la stable et une testing pas vraiment stable avec souvent des mises à jour.

        Ubuntu est un mix entre les deux au niveau de la stabilité des versions (pas au niveau de la fiabilité). Tu as tout les 6 mois une nouvelle version, au lieu d'une stable qui dure longtemps. Mis à part les mises à jour de sécurité (et les gros bugs), une fois la version installée, t'es tranquille pour 6 mois.

        Aussi, tu profites de la puissance de debian avec la simplicité d'une distribution pour débutants. Activer l'accélération graphique d'une carte aux drivers propriétaires en quelques clics, je trouve ça bien, quoi qu'en dise Stallman. D'autres choses font grincer les dents, il y a pas mal de bugs que l'on retrouve pas ailleurs, mais globalement, je préfère utiliser ubuntu que debian que j'utilise aussi.

        Pour le délire de Mark, je pense qu'il est conscient que ce ne pourra pas être applicable dans tout les cas, mais si certains projets le font, se sera toujours ça de gagné pour lui.

        Envoyé depuis mon lapin.

  • # Manque d'unicité

    Posté par . Évalué à -1.

    Je bosse depuis pas mal d'années sous linux, en environnement serveur, et sans aucun doute je peux affirmer que Linux est vraiment très puissant.

    Mais chez moi, je suis entre Linux et Windows, et non à cause des jeux, mais plutôt d'équivalents propriétaires sous Windows que je ne trouve pas en libre sous Linux.
    Je peux faire les 3/4 des choses avec Ubuntu, et ça se passe plutôt pas mal.

    Maintenant, je trouve que l'idée de réunir certains projets libres, et surtout de les rendre moins indépendants, donnerait plus de cohérence à tout ça. Je sais qu'une des forces de Linux et de tous ces projet qui l'entourent, c'est la diversité. Mais trop de diversité tue la diversité. On peut déjà le constater en regardant le nombre de distribs (nombre exorbitant !). Bref tous ces projets manquent de cohérence!

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.