Forum général.général dvcs-autosync et XMPP

Posté par (page perso) .
3
1
mar.
2012

Bonjour chers linuxfriens,

Je cherche à créer en ce moment un dropbox-like.

j'ai environ 30Go de données que je souhaites partager entre plusieurs collaborateurs (dans une PME) l'idée étant de pouvoir consulter les documents commun depuis n'importe où.

Après quelques recherche il s'avère que la solution la plus sérieuse de mon point de vue est dvcs-autosync qui utilise git (ou n'importe quelle dvcs) pour gérer les données et XMPP pour notifier les clients des mises à jour.

Mon problème technique (...)

Journal 50 Go dans le Cloud...

Posté par . Licence CC by-sa
8
24
fév.
2012

Je viens de voir que le site http://www.box.com proposait à leurs clients, au lieu des 5 Go habituels, un espace de 50 Go, pour peu que l'on se connecte depuis leur application mobile pour Android :

http://venturebeat.com/2012/02/23/box-android-50gb-free/

J'imagine que la plupart d'entre vous ne voit pas d'un très bon oeil un service propriétaire, centralisé, dans le "cloud" etc, néanmoins, par rapport à la concurrence, par exemple dropbox, je vois quelques avantages à cette offre :

  • Accès possible via webdav (montage (...)

Brèves Apaches : Delta Cloud et Trafic Server

Posté par (page perso) . Édité par Yves Bourguignon, baud123 et NeoX. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
20
20
fév.
2012
Technologie

Delta Cloud

Delta Cloud est un projet de Red Hat donné à la fondation Apache en mai 2010. C'est une API RESTful qui permet de déployer facilement des applications dans le cloud. Concrètement, cela permet de déployer avec la même API des applications sur les serveur EC2 d'Amazon ou des serveurs RHEV-M hébergés en local (la liste des API de cloud prises en charge est bien sûr bien plus longue).

Delta Cloud était donc un projet en incubation, il est désormais un projet Apache à part entière. Le mode de fonctionnement de la fondation est de faire rentrer tous les projets via l'incubateur afin d'organiser le projet pour qu'il suive les règles de la fondation (notamment basées sur la méritocratie). Si le projet suit les règles et qu'il est suffisamment vivant, il devient un projet à part entière de la fondation.

Traffic server

Il n'y a pas d'actualité récente pour ce projet, mais comme il n'a jamais été évoqué sur LinuxFr.org, ça ne fait pas de mal d'en parler. en:Traffic Server était initialement un projet propriétaire de en:Inktomi, société qui fut ensuite rachetée par Yahoo!. Le code source de Traffic server fut cédé en 2009 à la fondation Apache et intégré à leur incubateur de projets et est devenu un projet à part entière depuis avril 2010.

C'est un serveur web de cache et un serveur proxy. C'est-à-dire qu'il permet de mettre certaines données qui ne sont pas modifiées en cache pour accélérer leur temps d'accès et décharger les serveurs de rendu. Le proxy permet de rediriger les requêtes sur un serveur qui s'occupera du rendu de la page afin notamment, de faire du load-balancing pour répartir la charge entre différents serveurs. Les performances sont au rendez-vous puisqu'il gère jusqu'à 400 To par jour chez Yahoo!.

NdA : Merci à Yves Bourguignon pour son aide lors de la rédaction de la dépêche.

Cycle d'atelier sur l'auto-hébergement

Posté par (page perso) . Édité par Florent Zara, Lucas Bonnet, Nÿco et Benoît Sibaud. Modéré par Lucas Bonnet. Licence CC by-sa
6
1
fév.
2012
Communauté

Dans le cadre des premiers samedis du libre qui se déroulent à la Cité des sciences et de l'industrie, Parinux organisera un cycle d'ateliers sur l'auto-hébergement. En particulier, ces ateliers couvriront différents sujets propres à cette problématique. Benjamin Bayart avait donné une conférence sur ce sujet lors des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre à Amiens : Télécharger (torrent).

Ce cycle d'atelier est la redite du cycle d'atelier de Parinux du premier semestre 2010 et fait suite à des demandes issues de différents univers proches des libertés sur Internet. Ces ateliers sont bien évidemment ouverts à tous. Les annonces spécifiques des ateliers se feront directement sur le site de Parinux ou sur l'Agenda du Libre.

ownCloud 3

Posté par . Édité par Nÿco, Lucas Bonnet, Florent Zara et Benoît Sibaud. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
Tags :
42
30
jan.
2012
Cloud

ownCloud est sorti en version 3 ce lundi 30 janvier. Ce projet, sous licence AGPL et débuté en 2010, se veut être une alternative libre aux solutions propriétaires de stockage en ligne. Il a déjà été présenté ici même à l'occasion des sorties des versions 1 et 2. Grosse nouveauté, une entreprise du même nom chapeaute maintenant le projet et va proposer des solutions payantes basées sur le projet libre.

En plus d'une interface web qui permet de visualiser, partager et éditer ses données, ownCloud implémente des protocoles standards comme WebDAV pour l'accès au fichiers, CardDAV pour l'accès aux contacts et, CalDAV pour le calendrier, ce qui permet de le synchroniser avec les OS les plus courants. L'installation ne nécessite qu'un serveur web avec PHP et MySQL ou SQLite.

Opa se rapproche de Javascript

Posté par . Édité par Bruno Michel, Nÿco et baud123. Modéré par baud123. Licence CC by-sa
23
17
déc.
2011
Technologie

Opa est une technologie de développement d’applications Web distribuées. C’est un nouveau langage de programmation fortement couplé à une bibliothèque Web standard qui remplit toutes les fonctions : de serveur d’applications Web, à serveur de base de données.

Depuis sa sortie en open source fin juin 2011, le projet Opa ne cesse de grandir. Mais surtout, le build 1056 promu stable depuis le 14 décembre 2011 apporte un changement radical avec le support d'une nouvelle syntaxe, très proche de Javascript. L'occasion de lancer, en plus d'un nouveau site web, un nouveau système de documentation ainsi qu'un forum.

Le Opa Tour présente un aperçu de cette syntaxe, qui répond à une des principales demandes de la communauté Opa. L'autre principal axe du développement est la prise en charge des bases NoSQL existantes, notamment MongoDB.

Car il y a justement de plus en plus de projets open source en Opa, comme pixlpaste, OpaDo, box, opa-chess et autres : Tetris et Pacman HTML5, entre autres.

Sortie d'AjaXplorer 4.0.0 : Gestionnaire de fichier en ligne moderne et élégant

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco, NeoX, baud123, B16F4RV4RD1N et Benoît Sibaud. Modéré par baud123. Licence CC by-sa
19
17
déc.
2011
Internet

Envie d'un gestionnaire de fichier, en ligne, évolué, en AJAX ? AjaXplorer est fait pour vous ! Fraîchement sorti en version 4.0.0 (AGPL) le 16/12/2011, avec un nouveau site pour fêter ça.

Fonctionnalités phares :

  • Gestion des fichiers : renommage, copie, déplacement, téléchargement, suppression, création
  • Gestion des répertoires : création, renommage, déplacement, suppression
  • Gestion des fichiers images/audio/zip avec aperçu
  • Édition de fichier en ligne
  • Recherche
  • Possibilité d'utiliser une multitude de greffons

Dreamhost et LaCie l'utilisent ce qui prouve la stabilité de cette solution.

Journal Nous vivons des temps formidables, ou comment nous sommes en train de devenir has-been.

Posté par (page perso) .
78
15
déc.
2011

La lecteure du Journal Microsoft ouvre son service de chat au standard XMPP et de ses commentaires m'a procuré un étrange vertige, celui d'un proche passé qui surgit étrangement, brusquement, amenant avec lui les paradoxes et cette torpeur caractéristiques des choses qui semblent irréelles et lointaines.

Il y a quelques années le passage de MSN à Jabber était l'un des grands rêves du libriste. La domination de Jabber, voilà un combat, voilà une lutte source d'espérences et de rêves de (...)

Journal Comment remplacer son minitel 2.0 ?

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
15
23
oct.
2011

Bonjour Nal,

Le minitel 2.0 gagne du terrain et je me rends compte qu'ayant mis le pied dedans, c'est en train de me bouffer la jambe pour m'engloutir totalement.

Je sais que beaucoup de DLFPiens sont auto-hébergés et mon but serait également d'auto-héberger au maximum tout ce que j'utilise mais ce n'est pas simple.

Le WE dernier j'ai voulu me débarrasser de ma dépendance à Google Reader en me tournant vers Tiny Tiny RSS. Franchement pas mal comme application web. (...)

ownCloud 2 dans les bacs

Posté par . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par baud123. Licence CC by-sa
Tags :
32
16
oct.
2011
Cloud

Avec le succès d’Internet, les utilisateurs stockent de plus en plus leurs données en ligne, ou encore pour faire hype, dans le « cloud ». Mettre ses données en ligne a plusieurs avantages :

  • accessible de n’importe où ;
  • partage des données facilité ;
  • le plus souvent, il n’y a aucune application à installer.

Cependant, l’utilisation de tels services peut renfermer de nombreux pièges qui nécessiteraient une dépêche dédiée pour être détaillés. Citons tout de même :

  • le souci de la vie privée ;
  • l’appropriation des données ;
  • le manque de contrôle sur ses données ;
  • le manque d’interopérabilité avec d’autres services.

Les données mises en ligne peuvent être utilisées par l’organisation afin de fournir à l’utilisateur des annonces publicitaires ciblées. D’autre part, l’organisme fournissant le service peut s’approprier des droits sur les données de l’utilisateur, par exemple en supprimant celles qui s’avèrent être gênantes. Et enfin si l’on souhaite utiliser plusieurs services différents, il faut le plus souvent ouvrir un nouveau compte pour chaque service proposé, chacun se gardant bien d’interagir facilement avec un concurrent.

Pour répondre à toutes ces problématiques, le projet KDE a annoncé en janvier 2010 la création du projet ownCloud, disponible depuis ce 11 octobre 2011 dans sa deuxième version majeure.

Écrit en PHP, ownCloud est une plate‐forme d’hébergement de données qui vise à offrir à ses utilisateurs un équivalent libre aux services en ligne propriétaires. En installant ownCloud chez lui ou dans un autre lieu de confiance, l’utilisateur peut garder un certain contrôle de ses données tout en profitant de leur accessibilité dans « les nuages ».

Le but premier d’ownCloud étant la gestion de fichiers, celui‐ci permet non seulement de gérer ceux‐ci depuis l’interface Web, mais aussi, grâce au protocole WebDAV, de monter directement le système de fichiers en utilisant votre système d’exploitation favori.

La version 2.0 apporte un certain nombre de nouvelles fonctionnalités détaillées ci‐après. ownCloud est mis à disposition sous licence AGPL version 3.

Merci à nicolas_gaudin, Rory le casseur, claudex, moules< et Spack pour leur participation.

Journal GTK/HTML5 & LibreOffice dans le Cloud

Posté par .
20
14
oct.
2011

La région Ile-de France va déployer pour ses collégiens et lycéens une version de Libre Office dans le nuage.

Concrètement, l'interface sera présentée en HTML 5. Ceci est possible grâce aux récents développements dans GTK3 qui offrent un backend HTML5. Si vous avez loupé l'information, vous pouvez jeter un oeil sur ce blog (dans l'ordre chronologique, donc le meilleur est la fin) :
- http://blogs.gnome.org/alexl/2010/11/23/gtk3-vs-html5/
- http://blogs.gnome.org/alexl/2011/03/15/gtk-html-backend-update/
- http://blogs.gnome.org/alexl/2011/04/07/broadway-update-2/
- http://blogs.gnome.org/alexl/2011/04/18/broadway-update-3/

Libre Office utilisant GTK, il profite donc presque automatiquement (...)

Journal google en privé

Posté par . Licence CC by-sa
9
10
sept.
2011

le logiciel libre est formidable et google a plein de service géniaux mais totalement privateur et mis à la disposition des annonceurs, de google et des services secrets.

Un blogeur a chercher des alternatives libres pour chacun de ces services, on se mets à révêr d'une sorte de distribution GNU/web qui permettrait l'installation facile, l'uniformisation des tous ces services, authentfication et comptes partagés permettant l'hébergement aisé, la mise à jour et une standardisation de toutes ces solutions.

Qu'en pensez-vous ?

(...)

Forum général.hors-sujets Cluster de calcul "pour projets libres" dans le multimédia

Posté par .
4
9
sept.
2011

Bonjour chers collègues !
Parfois, je me dis "tiens, apprends donc la 3D avec Blender !"
Puis je me souviens que mon netbook ne permettra pas de créer le nouveau film libre vantant les mérites dudit logiciel.
Ma question : connaissez-vous des initiatives de créations de clusters libres (pour et par des logiciels libres s'entend) ?
Il ne s'agirait pas forcément d'un service gratuit, mais le prix en serait raisonnable.

Si vous avez des infos, je suis preneur.
S., des (...)

OpenStack in Action! — Paris, le 21 septembre 2011

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
Tags :
9
9
sept.
2011
Communauté

OpenStack a su s’imposer comme l’un des projets phares de l’informatique en nuage ouverte, en proposant une solution complète permettant de construire des infrastructures d’hébergement massives et extensibles :

  • OpenStack Compute, pour la gestion de machines virtuelles à grande échelle ;
  • OpenStack Object Storage, pour la mise en œuvre d’une plate‐forme de stockage distribuée en mode objet équivalente à Amazon S3 ;
  • OpenStack Image Service, pour la gestion du catalogue d’images et d’applicatifs ;
  • tout cela agrémenté de nombreuses API, et bien évidemment totalement ouvert.

 « OpenStack in Action! » vous fournira les outils pour démarrer votre projet d’informatique en nuage — Cloud computing — dans les meilleures conditions !

Paris — 21 septembre 2011.
Inscriptions obligatoires : http://openstackinaction.eventbrite.com/.

NdM : cet évènement sera en anglais, cf. page d’inscription.

Petites brèves : MediaGoblin, CloudStack, Walt Disney et G'MIC

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel. Licence CC by-sa
36
4
sept.
2011
Technologie

GNU MediaGoblin

Ce projet en devenir se veut une alternative libre pour héberger et partager ses photos et vidéos (un concurrent de Flickr et Picasa). Le but est de lutter contre la centralisation des services Internet, il est annoncé pour septembre / octobre 2011, vous pouvez y contribuer via les ML et irc ou en essayant le code en développement.

Le projet est réalisé en Python et est disponible sous licence AGPL.

CloudStack devient opensource

CloudStack est un gestionnaire de machines virtuelles, basé sur libvirt. Il permet d'utiliser la ligne de commande, une interface web ou une API RESTful. Il prend en charge les machines suivantes : KVM, Xen, Oracle VM et VMWare.

L'entreprise a été rachetée par Citrix en juin et le logiciel qui est distribué sous deux versions dont une était propriétaire est désormais entièrement libre sous licence GPL. Il est développé en Java.

Walt Disney libère ses outils

Les studios Walt Disney mettent à disposition une partie des logiciels qu'ils utilisent pour leurs réalisations. On retrouve évidemment des logiciels dédiés au graphisme mais aussi un générateur de tests unitaires Python et un gestionnaire de paquets pour Mac OS.

Les licences dépendent des logiciels mais on retrouve Apache, BSD et MIT.

GREYC's Magic Image Converter (G'MIC)

G'MIC (GREYC's Magic Image Converter) est un projet proposant à la fois un outil en ligne de commande, un greffon pour GIMP et une bibliothèque C++, pour le traitement générique des images 2D ou 3D. La dernière version 1.5.0.2 de ce framework vient de sortir, apportant de nouveaux filtres et commandes, et renforçant la stabilité de l'interpréteur du langage de script intégré. Le greffon pour GIMP est aujourd'hui la partie du projet la plus visible et la plus utilisée, mais elle est aussi la plus limitée, puisque GIMP ne gère ni les images 3D volumiques, ni les images à valeurs flottantes ou à grand nombre de bits (16 ou 24), ce que la version en ligne de commande peut faire.

G'MIC est développé dans l'équipe Image du GREYC (unité de recherche CNRS), à Caen / France.

Merci à dtschump pour son aide lors de la rédaction de cette dépêche.