Tempête dans les nuages : OpenStack et le bazar des API

29
7
mai
2013
Internet

Un des débats qui fait rage parmi les développeurs d'OpenStack réside dans le choix d'un framework commun pour le développement de leurs API. Pour information ou rappel, OpenStack est un moteur de cloud (informatique en nuage) de type IaaS (Infrastructure as a Service) issu de la fusion de la plateforme de cloud de la NASA (projet Nebula) et de Cloud Files de Rackspace (cloud storage), la société texane d'hébergement. Cette pile de logiciels libres est écrite en Python sous licence Apache et s'appuie sur la norme WSGI pour exposer ses APIs.

Pour reprendre une définition donnée par misc : « OpenStack, c'est beaucoup de choses, c'est un groupe de logiciels visant à gérer un nombre massif de machines virtuelles. En gros, tu rajoutes des serveurs, et OpenStack va faire tout seul le fait de rajouter des VM à la demande, via une API. API qu'on peut donc utiliser dans une interface web, ou via un script. » OpenStack se veut le concurrent open source de la plateforme propriétaire Amazon Web Services.

OpenStack

La dernière version d'OpenStack (nom de code : Grizzly) a été publié le 4 avril 2013 et offrait les composants suivants :

  • Nova : gestion d'instances de calculs
  • Swift : stockage d'objets
  • Cinder : gestion de volumes blocs
  • Keystone : authentification
  • Quantum : gestion de réseaux virtualisés
  • Dashboard : framework fournissant une interface d'administration web extensible basé sur Django
  • Ceilometer : collecte de métriques
  • Heat : orchestration

OpenStack : Foundation, communauté et organisation

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco, tuiu pol, Xavier Claude, Pierre Jarillon et Florent Zara. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
Tags :
17
18
avr.
2013
Technologie

Aujourd'hui se conclut l'OpenStack Summit à Portland. Il s'agit de la grand-messe annuelle de la communauté OpenStack. Pour rappel, Openstack est une solution d'Infrastructure as a Service (Iaas), sous licence Apache, organisée autour de différents composants : les trois principaux sont Nova (Application), Swift (Stockage d'objet), Glance (Service d'image). Les composants additionnels qui sont Keystone (gestion des identités), Horizon (Dashboard), Quantum (gestion de réseau), Cinder (gestion d'interconnexion du stockage) et Celiometer (module de facturation). La version actuelle se nomme Grizzly.

OpenStack est instancié sur une distribution GNU/Linux. Si Ubuntu a été la distribution initiale par défaut du projet, d'autres initiatives ont permis la portabilité vers Suse, CentOS… et Debian.

Journal tontoncloud, tentative d'auto-hébergement #pourlesnuls.

26
15
avr.
2013

J'habite dans un coin paumé depuis quelques années maintenant. Une sorte de tiers monde numérique ou le paysage est aussi beau que la bande passante est faible. C'est pour cela que j'ai pris l'habitude de déporter plus ou moins tout ce que je peux sur un VPS: Pages web, vpn, serveur de mail, hébergement de fichiers avec ownCloud, synchronisation des contacts avec mon téléphone, téléchargements, podcasts, flux rss…

Après un sondage rapide auprès de ma tata et de mon cousin, (...)

Forum général.cherche-logiciel Tableur numérique en ligne ?

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
2
12
avr.
2013

Salut,

Afin d’établir un plan le plus consensuel possible pour l’article philosophie de la wikipédia francophone, j’ai commencé à rassembler des données sur les plans utilisés dans les publications existantes. Je souhaiterait établir une grille source/sujet_de_section pour avoir une meilleur vu de l’ensemble. Je pourrais bien sûr faire cela avec gnumeric ou libre office, mais dans la mesure du possible j’aimerais utilisé une solution en ligne et libre (pas google donc).

Bien sûr je pourrais faire le tout directement dans (...)

Cloud open source: OpenStack et oVirt - petit déjeuner

Posté par (page perso) . Édité par Xavier Teyssier et Christophe Guilloux. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
10
26
mar.
2013
Technologie

Ce petit déjeuner, ouvert à tous, sera l'occasion de présenter deux solutions de cloud open source, et leurs communautés, qui répondent à deux besoins différents. D'un côté OpenStack pour une infrastructure cloud public type Amazon CE et oVirt pour une approche cloud dédié avec une forte scalabilité type VMware.

Programme :

  • Présentation de OpenStack et retours de l'OpenStack Summit par Jonathan Le Lous - Responsable innovation Alter Way ;
  • Démonstration d'OpenStack par Yannick Foeillet, Responsable technique hébergement Alter Way ;
  • Présentation et démonstration autour d'oVirt par Hervé Leclerc - Directeur technique Alter Way ;

Quand : le 26 avril 2013
Horaires : 8h30 à 10h30
Nombre de place : 25
Lieu : 105 rue La Fayette 75010 Paris

Journal OwnCloud, c'est trop de la balle !

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
37
23
mar.
2013

Cher Nal,

Je ne t'écris pas souvent, mais là, j'ai envie de te faire partager mon expérience avec ownCloud.

J'en avais un qui traînait dans un coin de mon serveur mais qui ne servait à rien, et je l'ai mis à jour suite à la sortie de la version 5.0.0. Et ben c'est de la grosse bonne balle !

C'est très rapide (alors que toutes mes autres applis en php se traînent) et les clients Android et Linux sont très sympas. (...)

Journal Rendre l'auto-hébergement facile et sans douleur ?

31
20
mar.
2013

Aujourd'hui, des millions d'utilisateurs innocents sous-traitent leur présence en ligne à des gros industriels du cloud comme Google ou Facebook. Cela, au détriment de leur vie privée et au prix d'une complète perte de contrôle de leurs propres données. L'alternative libre est évidemment l'auto-hébergement, avoir un jeu d'applications (libres) qui mettent en œuvre cette présence en ligne, sur une machine (Linux, évidemment) qu'on contrôle.

Mais tout le monde n'a pas forcément la compétence, ou tout simplement le temps ou l'envie, (...)

Présentation d’OpenStack aux Jeudis du Libre de Mons

Posté par (page perso) . Édité par Nils Ratusznik. Modéré par Christophe Guilloux. Licence CC by-sa
7
20
fév.
2013
Virtualisation

Ce jeudi 21 février 2013 à 19h se déroulera la seizième séance montoise des Jeudis du Libre de Belgique. Cette séance sera consacrée au cloud computing et, plus spécifiquement, à l'outil d'Infrastructure as a Service (IaaS) OpenStack.

La présentation sera assurée par Michaël Van de Borne (CETIC). Il expliquera les concepts de cloud computing et d'Infrastructure as a Service, puis présentera les possibilités offertes par l’outil, et comment s’en servir.

Journal Présentation d'OpenStack à Mons (Belgique)

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
3
20
fév.
2013

Ce jeudi 21 février 2013 à 19h se déroulera la seizième séance montoise des Jeudis du Libre de Belgique. Le sujet de cette séance : Présentation d’OpenStack.

"S’il est un domaine dont on parle à l’envi, c’est bien celui du cloud computing. Lors de cette présentation, Michaël Van de Borne redéfinira brièvement ce que l’on entend par “cloud” et fera un tour d’horizon des outils IaaS (Infrastructure as a service) dans le monde du logiciel libre. Il expliquera ensuite (...)

Journal Pétition pour le « dégroupage du Cloud souverain français »

20
3
fév.
2013

On le sait (cela a déjà été discuté ici, en http://linuxfr.org/users/beberking/journaux/le-cloud-computing-a-la-francaise ) le gouvernement français a un projet de « cloud souverain », c'est-à-dire d'une infrastructure informatique permettant de gérer un grand nombre de machines et de services sur une plate-forme distante, mais située en France, notamment pour des raisons de sécurité (en raison du Patriot Act, les machines d'Amazon, par exemple, peuvent être fouillées par le FBI à tout moment).

Ce projet se nommait Andromède puis, suite à des désaccords internes, (...)

Journal Quelle licence pour une application libre avec possibilité d'hébergement payant ?

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
9
21
nov.
2012

Bonjour tout le monde,

Dans le cadre d'un projet de startup, nous sommes en train de développer un cloud personnel privé, en gros une plateforme libre de gestion d'applications webs. Le principe est simple : l'utilisateur héberge ce logiciel sur son serveur, qui lui permet ensuite d'installer d'autres applications webs facilement. Ces applications webs peuvent être développées par n'importe qui, soit par nous, soit par un utilisateur qui veut se faire sa propre web app. Je ne rentre pas dans (...)

OpenStack in Action 3 le 29 novembre 2012 - Paris

Posté par (page perso) . Édité par Florent Zara, Xavier Teyssier, Benoît Sibaud et NeoX. Modéré par Florent Zara.
11
13
nov.
2012
Communauté

OpenStack in Action 3, le rassemblement de la communauté OpenStack en France aura lieu le 29 novembre prochain à l'Eurosite République Paris. C'est une journée complète dédiée à la technologie phare du cloud Opensource avec de nombreux intervenants :

  • point sur la Roadmap - Thierry Carrez de la fondation Openstack ;
  • accélérer la recherche scientifique avec OpenStack - Jan Van Eldik du CERN ;
  • l'ouverture dans OpenStack - Rick Clarck de Cisco ;
  • stockage distribué avec Ceph - Ross de Inktank ;
  • point sur la fondation - Jonathan Bryce de la fondation Openstack ;
  • et bien d'autres intervenants dont HP, Hastexo, Netapp, eNovance…

Les places sont limitées, l'inscription gratuite mais obligatoire.

Forum général.cherche-logiciel Equivalent de Backblaze sous Linux ?

Posté par (page perso) .
Tags :
0
4
nov.
2012

Bonjour,

Je retourne sous Linux après de nombreuses années sous Mac OSX ! Cependant j'ai un petit soucis, j'utilisais sous Mac OSX un super soft Backblaze qui permettait la sauvegarde en ligne automatique de tous mes fichiers pour une somme assez modique (50$/an). Malheureusement leur logiciel n'existe pas sous Linux et pas d'espoir à court terme à priori :( Quelqu'un connaitrait-il une solution similaire que je puisse mettre en oeuvre ? rien trouvé pour le moment qui soit à un prix raisonnable (...)

Sortie d’ownCloud 4.5.0

66
18
oct.
2012
Cloud

ownCloud est une application Web permettant, de manière non exhaustive, d’éditer calendriers, contacts, synchroniser ses fichiers et marque‐pages, visionner, partager et chiffrer ses documents, écouter sa musique en ligne… En plus de proposer tout cela via une interface Web, ownCloud implémente des connecteurs CardDAV (contacts), CalDAV (calendriers), WebDAV (fichiers) et Ampache (listes de lectures), en plus d’un client de synchronisation multi‐plate‐forme (GNU/Linux, Windows, Mac OS X et Android), pour avoir une fonctionnalité équivalente à SparkleShare (ou Dropbox).

logo ownCloud

Le fonctionnement d’ownCloud est modulaire, la plupart des fonctionnalités sont activables ou désactivables via l’interface Web. De nombreuses applications sont pré‐installées (même si elles ne sont pas toutes activées par défaut) afin de couvrir un large pan de fonctionnalités. Il est tout de même possible d’en ajouter ou d’en développer d’autres via l’interface apps.

ownCloud vient donc de sortir en version 4.5.0 ! Ce projet est issu du projet KDE, et est né au KDE camp 2010. ownCloud est maintenant un projet indépendant qui revendique désormais plus de 650 000 installations de sa solution.
Ce projet a été mené afin de proposer un concurrent libre au désormais célèbre Dropbox. Les premières itérations d’ownCloud ont été modestes en fonctionnalités, les développeurs n’ayant manifestement pas de feuille de route bien définie. Le projet a bien évolué depuis pour proposer, il y a quelques jours, une version 4.5 étoffée. Pendant ce temps, d’autres services semblables ont émergé chez d’autres géants de l’informatique tels que Google, Apple et Microsoft.

Techniquement, ownCloud est une application développée en PHP, elle est installable sur plusieurs serveurs HTTP comme Apache ou Nginx. Pour la base de données, on peut utiliser SQLite, MySQL ou PostgreSQL. Le connecteur WebDAV est implémenté avec le framework PHP SabreDAV, ce qui dispense d’avoir un support WebDAV fourni par le serveur HTTP. L’application Web permet d’écouter sa musique en ligne, mais aussi de visualiser ses photos et d’autres types de documents. Il est par exemple possible de visualiser des PDF avec pdf.js et les fichiers OpenDocument avec WebODF. ownCloud intègre l’éditeur Ace permettant d’éditer en ligne ses fichiers textes. L’application de gestion de fichiers gère le glisser‐déposer depuis un navigateur de fichiers traditionnel. ownCloud peut déléguer l’authentification de ses utilisateurs auprès d’un annuaire LDAP ou d’un service OpenID, et encore une fois, d’autres systèmes d’authentification sont disponibles via l’interface apps.

N. D. A. : Merci à Nÿco, olivierweb, Bruce le Nain, eMerzh, Yves Bourguignon, Le Cancre Las, RbN, Moltès, et fravashyo pour leur exemplaire collaboration à la rédaction de cette dépêche !

Nouvelle version du traitement de texte collaboratif en ligne Framapad

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Florent Zara et baud123. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
34
13
oct.
2012
Internet

Tout comme Framacalc pour le tableur, le projet Framapad du réseau Framasoft propose de faire du traitement de texte collaboratif en ligne. Il repose sur une version francisée et modifiée de l’application libre Etherpad. Cette dernière étant souvent instable et gourmande en ressources (à la limite du bloatware), la fondation qui la soutient a décidé de développer une version beaucoup plus souple et légère que la précédente : Etherpad Lite.

Logo Framapad
C’est cette version que vient d’implémenter Framapad en l’adaptant là encore à ses besoins, avec localisation et installation de quelques greffons supplémentaires. Parmi les changements majeurs, on notera, outre ce nouveau confort d’utilisation, la non limitation du nombre de connectés simultanés, l’importation/exportation dans de nombreux formats (TXT, HTML, ODF, PDF, LaTeX…), une mise en forme plus riche, la lecture seule ou encore l’optimisation pour le mobile.

Vous trouverez Etherpad Lite mais également sa version Framapad sur GitHub. L’objectif de Framasoft étant aussi de participer à développer ensemble un Internet de confiance, libre et décentralisé.