OpenStack in Action! — Paris, le 21 septembre 2011

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
Tags :
9
9
sept.
2011
Communauté

OpenStack a su s’imposer comme l’un des projets phares de l’informatique en nuage ouverte, en proposant une solution complète permettant de construire des infrastructures d’hébergement massives et extensibles :

  • OpenStack Compute, pour la gestion de machines virtuelles à grande échelle ;
  • OpenStack Object Storage, pour la mise en œuvre d’une plate‐forme de stockage distribuée en mode objet équivalente à Amazon S3 ;
  • OpenStack Image Service, pour la gestion du catalogue d’images et d’applicatifs ;
  • tout cela agrémenté de nombreuses API, et bien évidemment totalement ouvert.

 « OpenStack in Action! » vous fournira les outils pour démarrer votre projet d’informatique en nuage — Cloud computing — dans les meilleures conditions !

Paris — 21 septembre 2011.
Inscriptions obligatoires : http://openstackinaction.eventbrite.com/.

NdM : cet évènement sera en anglais, cf. page d’inscription.

Petites brèves : MediaGoblin, CloudStack, Walt Disney et G'MIC

36
4
sept.
2011
Technologie

GNU MediaGoblin

Ce projet en devenir se veut une alternative libre pour héberger et partager ses photos et vidéos (un concurrent de Flickr et Picasa). Le but est de lutter contre la centralisation des services Internet, il est annoncé pour septembre / octobre 2011, vous pouvez y contribuer via les ML et irc ou en essayant le code en développement.

Le projet est réalisé en Python et est disponible sous licence AGPL.

CloudStack devient opensource

CloudStack est un gestionnaire de machines virtuelles, basé sur libvirt. Il permet d'utiliser la ligne de commande, une interface web ou une API RESTful. Il prend en charge les machines suivantes : KVM, Xen, Oracle VM et VMWare.

L'entreprise a été rachetée par Citrix en juin et le logiciel qui est distribué sous deux versions dont une était propriétaire est désormais entièrement libre sous licence GPL. Il est développé en Java.

Walt Disney libère ses outils

Les studios Walt Disney mettent à disposition une partie des logiciels qu'ils utilisent pour leurs réalisations. On retrouve évidemment des logiciels dédiés au graphisme mais aussi un générateur de tests unitaires Python et un gestionnaire de paquets pour Mac OS.

Les licences dépendent des logiciels mais on retrouve Apache, BSD et MIT.

GREYC's Magic Image Converter (G'MIC)

G'MIC (GREYC's Magic Image Converter) est un projet proposant à la fois un outil en ligne de commande, un greffon pour GIMP et une bibliothèque C++, pour le traitement générique des images 2D ou 3D. La dernière version 1.5.0.2 de ce framework vient de sortir, apportant de nouveaux filtres et commandes, et renforçant la stabilité de l'interpréteur du langage de script intégré. Le greffon pour GIMP est aujourd'hui la partie du projet la plus visible et la plus utilisée, mais elle est aussi la plus limitée, puisque GIMP ne gère ni les images 3D volumiques, ni les images à valeurs flottantes ou à grand nombre de bits (16 ou 24), ce que la version en ligne de commande peut faire.

G'MIC est développé dans l'équipe Image du GREYC (unité de recherche CNRS), à Caen / France.

Merci à dtschump pour son aide lors de la rédaction de cette dépêche.

Journal Je voudrais mettre un nuage chez moi !

Posté par .
14
2
sept.
2011

Bonjour,

J’ai testé récemment Ubuntu One [1] afin de synchroniser mon répertoire photo entre mes deux PC (fixe/portable) et j’avoue avoir été séduit par la facilité de mise en œuvre (en gros tout est automatique).

Les gros points forts pour moi sont :

  • L’intégration à Gnome (Nautilus)
  • La synchronisation distante (si ma moitié dépose des photos sur le fixe, je peux les regarder même si je suis en déplacement par exemple)
  • La duplication des données fait office de sauvegarde

Seulement (...)

Petites brèves : ebooks, nwm et Cloud Foundry

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
23
31
août
2011
Technologie

Apprendre un langage

Si vous souhaitez apprendre un langage de programmation, deux livres au format électronique peuvent vous aider : Learning Go et Smooth CoffeeScript, qui parlent respectivement — vous l’aurez deviné — des langages Go et CoffeeScript. Ils sont tous deux sous une licence Creative Commons (CC by-nc-sa pour le premier et CC by pour le second) et bien écrits.

Le gestionnaire de fenêtres nwm

Dans le cadre de la compétition Node.js Knockout, le projet nwm est apparu. Il s’agit d’un gestionnaire de fenêtres sous Node.js qui utilise la libev pour communiquer avec X11. Le projet est encore très instable, mais mérite un petit clin d’œil.

Cloud Foundry

Cloud Foundry est une solution de « Platform as a Service » (PaaS) libre développée par VMware. Elle rencontre un certain succès, et des partenariats se sont montés :

  • la partie cliente et la partie serveur de Cloud Foundry sont empaquetées dans la prochaine version d’Ubuntu, et il semblerait que Canonical ne souhaite pas en rester là ;
  • VMware travaille avec Dell pour intégrer Cloud Foundry à Crowbar, l’outil d’installation de nuages de Dell ;
  • Opscode a écrit des recettes du chef pour déployer simplement Cloud Foundry.

Journal DropBox : plus ça va... moins ça va

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
15
5
juil.
2011

Le NouvelObs publie un article annonçant que DropBox a modifié ce WE ses CGU. Vous savez ? Ce texte long, juridique, imbitable que personne ne lit. Ben pas cette fois, apparemment. Et ça gueule fort ! La raison de cette ire est le passage suivant :

« En utilisant nos services vous pouvez nous donner accès à vos informations, fichiers et dossiers. Vous conservez la propriété de vos travaux. Vous êtes également seul responsable de votre conduite, du contenu de (...)

Journal Le cloud c'était une bonne idée...

Posté par .
26
30
juin
2011

mais malheureusement Bush et sa clique sont passe par la. Du coup, dans un grand élan (très surprenant) d'honnêteté, Microsoft vient d'admettre que les données sur le "cloud" ne sont pas protégé contre le patriot act. En gros, comme l'on pouvait s'en doutait il faut éviter d'utiliser ce genre de chose dans le cadre des entreprises. Les américains ayant la sale habitude de se servir des moyens gouvernementaux pour faire de l'espionnage industriel (les exemples d'utilisation du système Echelon dans (...)

Opa, un nouveau langage pour le développement d’applications Web

Posté par . Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
46
22
juin
2011
Technologie

Après des années d’efforts, nous sommes heureux d’avoir libéré le code d’une nouvelle technologie Web nommée Opa. La licence choisie est la GNU Affero General Public License version 3 (AGPLv3).

Cette dépêche a pour but de vous expliquer ce qu’est, et n’est pas, Opa.

Journal [Journal bookmark] Encore un bug de sécurité chez Dropbox...

Posté par . Licence CC by-sa
14
21
juin
2011

Bonjour à tous,

Hier, le service Dropbox s'est transformé en passoire, en laissant n'importe qui se connecter sans mot de passe.

Ils en font l'aveu sur leur propre blog: http://blog.dropbox.com/?p=821

On me dira peut-être que Dropbox n'est pas libre, et que par conséquent la nouvelle n'a rien à faire ici, mais comme je suppose que le nombre de moules utilisatrices du bidule est non-nul, je préfère relayer l'information.

C'est dommage, je trouvais leur système bien fait (on installe puis on (...)

Syncany, une alternative libre à Dropbox avec bien plus de fonctionnalités

Posté par . Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
45
30
mai
2011
Internet

Après Dropbox et Sparkleshare, Syncany est une nouvelle application de synchronisation de données « au fil de l’eau » entre plusieurs machines. Ses points forts : logiciel libre et indépendance du service de stockage sous‐jacent, grâce à un système de greffons.

Syncany est écrit en Java et est hébergé sur Launchpad. Le projet est encore jeune, mais très prometteur.

Journal RedHat lance OpenShift

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
6
5
mai
2011

RedHat se lance aussi dans le 'cloud' (*) avec OpenShift.

Express: Gratuit ! Un cloud orienté application only. Pour les apps basiques en PHP, Python ou Ruby avec frontend Apache. Tout est géré par git: un push et c'est partit. Ressources partagées, pas de SQL et pas d'IP dédiée (on est hébergé sur un sous-domaine). Bref, pour tester des petites applications tout en bénéficiant de la redondance du cloud. Mais peut-on encore faire des apps sans DB à (...)

Journal La FSF France propose une alternative au SaaS propriétaire

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
16
4
mai
2011

Dans divers commentaires j'ai plusieurs fois pointé du doigt la FSF qui critiquait à juste titre les services propriétaires en SaaS (Software as a Services), mais ne proposait aucune alternative.

La FSF France vient de lancer une offre gratuite (pour le moment) de fourniture de machines virtuelles à destination de développeurs de logiciel libre : Une alternative au SaaS. L'usage est large mais bien entendu un contrat moral relie les bénéficiaires afin que seul du logiciel libre soit hébergé.

(...)

Journal Et vous, quelle sécurité pour vos sauvegardes?

28
30
avr.
2011

Bonjour,

Pour mes sauvegardes, j'utilise rdiff-backup via backup-ninja pour effectuer mes sauvegardes. Jusqu'ici, j'avais deux disques externes: une pour une sauvegarde quotidienne, une pour une sauvegarde hebdomadaire (que je garde dans un placard). Et voila, le deuxième a rendu l'âme. Je me retrouve dans la situation suivante: si par miracle un phénomène électrique fâcheux survenait pendant ma sauvegarde, je perdrais tout (photos, mails, déclarations d'impôts...).

Ce qui m'inquiète également, c'est la possibilité de perdre mes disques: incendie, cambriolage... Donc j'ai (...)

Cloud Foundry, la solution PaaS libre

Posté par (page perso) . Modéré par Lucas Bonnet. Licence CC by-sa
29
22
avr.
2011
Ruby

VMWare a annoncé la sortie de Cloud Foundry, une solution libre de Platform-as-a-Service (PaaS). La PaaS permet de déployer des applications Web et gérer leur montée en charge, en abstrayant la gestion des serveurs, bases de données, runtimes des langages de programmation, serveurs applicatifs, etc.. VMWare va lancer une offre commerciale s’appuyant sur Cloud Foundry, mais vous pouvez aussi l’utiliser sur vos serveurs.

Cloud Foundry, sous licence Apache 2, est un ensemble de briques développées en Ruby : NATS, Cloud Controller, DEA, Router, Health Manager, etc., dont le fonctionnement est expliqué en seconde partie de cette dépêche.

En pratique, chaque serveur sera installé avec vcap, puis les applications sont déployées avec l’outil en ligne de commande « vmc » et peuvent utiliser les services mis à leur disposition. Actuellement, Cloud Foundry supporte Ruby on Rails, Sinatra, Node.js, Spring et Grails pour les applications, et MySQL, MongoDB, Redis et RabbitMQ pour les services.

Par exemple, déployer une application Rails se fait très simplement avec les commandes suivantes :

$ vmc target api.example.net   # Choisir que quel cloud on va déployer
$ vmc login                    # S'identifier auprès du Cloud Controller
$ vmc push                     # On demande à déployer l'application

Il faut ensuite répondre à quelques questions : quel est le nom de l’application ? Quelle est son URL ? Sur combien d’instances va-t-elle être déployée ? Quels services utilise-t-elle ? Puis, Clound Foundry va réserver les ressources, installer les gems nécessaires avec Bundler, lancer les services applicatifs puis mettre à jour sa table de routage. « vmc instances » permet également de modifier le nombre d’instances d’une application pour s’adapter à la charge qu’elle va avoir à traiter.

Au final, Cloud Foundry est une solution jeune (peu de frameworks et services disponibles pour le moment), mais VMWare semble prêt à respecter les règles du Logiciel Libre et prendre en compte les propositions d’améliorations des premiers utilisateurs.

Journal Bien joue Google

Posté par .
11
28
fév.
2011

Un chtit bug dans Gmail a fait que 150 000 comptes ont tout simplement ete efface. Naturellement ils sont en train de tenter de retrouver les backups mais il y a des chances que cela prenne du temps. Donc comme dit dans l'article: faites vos propres backup!

http://www.engadget.com/2011/02/27/gmail-accidentally-resetting-accounts-years-of-correspondence-v/