Journal Elm 0.17

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
26
12
mai
2016

Mon cher journal,

Je ne sais pas si je t'ai déjà parlé de Elm, ce langage fonctionnel de développement web dont la syntaxe s'inspire largement de Haskell (mais dépouillé d'une grande partie de sa richesse complexité) tout en introduisant une notion "reactive" via le concept de signaux qui permettent de réagir en fonction de valeurs changeantes dans le temps (comme la position de la souris, la taille de la fenêtre, des messages websocket, etc).

Il se trouve qu'on attendait assez (...)

À la découverte d'un nouveau langage, Elm

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, ZeroHeure, palm123, Lucas, VictorAche et Nils Ratusznik. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
Tags :
44
21
avr.
2016
Programmation fonctionnelle

Découvrons un nouveau langage : Elm. Celui-ci vise à rendre accessible la programmation fonctionnelle pour les développeurs Web. JavaScript a ses qualités et ses défauts ; il est parfois intéressant d'aller voir ailleurs pour mieux les comprendre. Même si vous ne comptez pas utiliser Elm plus tard, cela reste intéressant car il vous permettra de découvrir de nouvelles façons de faire et vous permettra de devenir un meilleur développeur. D'ailleurs, on peut noter que de nombreuses bibliothèques JavaScript, comme Redux, annoncent clairement s'être inspirées d'Elm.

Elm a été créé dans le but d'apporter fiabilité et maintenance simplifiée aux applications JavaScript dans les navigateurs. Son créateur, Evan Czaplicki s'est donc naturellement inspiré des langages fonctionnels, qui sont conçus justement pour avoir ces caractéristiques. En utilisant la bibliothèque JavaScript virtual-dom, il s'est également assuré que les performances soient au niveau des principaux frameworks.

Et si JavaScript allait droit dans le mur ?

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Pierre Jarillon et patrick_g. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
37
4
mar.
2016
JavaScript

Cette dépêche pose la question de l’avenir du JavaScript. Celui‐-ci continue de gagner en popularité, mais aussi en complexité. L’auteur du journal a étudié d’autres langages encore peu connus (Elixir, Elm, Pony, Oden et Crystal) et ceux‐ci lui ont fait sauter aux yeux les défauts du JavaScript. Il s’interroge donc sur le futur de ce langage.

Dans les commentaires du journal, de nombreux développeurs ont fait un retour sur leur expérience. Certains apprécient le JavaScript (souvent, un sous‐ensemble de ce langage qui va à l’encontre des dernières nouveautés). D’autres, souhaiteraient fortement s’en débarrasser, mais quasiment tous sont d’accord sur le fait qu’il va rester grâce à son monopole sur les navigateurs).

Certains ont encouragé à essayer leur langage de prédilection : Go, OCaml, ClojureScript, etc.

Enfin, on peut également retrouver un certain espoir avec WebAssembly (le successeur d’asm.js), qui permettrait à de nombreux langages d’être compilés vers la plate‐forme Web.

Journal Et si JavaScript allait droit dans le mur ?

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
78
2
mar.
2016
Ce journal a été promu en dépêche : Et si JavaScript allait droit dans le mur ?.

Always bet on JS - Brendan Eich

Je me pose pas mal de questions sur l'avenir du JavaScript. D'un côté, il semble plus fort que jamais et ses surcouches (CoffeeScript, PureScript, etc.) ne sont plus à la mode. De l'autre, ces défauts me sautent de plus en plus aux yeux.

Je passe pas mal de temps à regarder de nouveaux langages de programmation. La plupart resteront expérimental, mais de temps à autre, un langage perce. Ce fût par exemple le (...)