Sortie de la version 2 de Kansha, outil collaboratif et visuel de gestion de tâches

Posté par Romuald Texier-Marcadé . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud, Xavier Claude et Benoît Sibaud. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
35
14
juin
2017
Python

Nous sommes heureux d’annoncer la sortie de la version 2 de Kansha, outil collaboratif et visuel de gestion de tâches. C’est une application Web dans le style du logiciel propriétaire Trello, multi‐plate‐forme, écrite en Python et disponible sous licence BSD.

Les nouveautés par rapport à la version 1 sont :

  • une nouvelle apparence, plus moderne, plus claire ;
  • une ergonomie améliorée de la plupart des fonctionnalités, pour un usage encore plus fluide, plus intuitif et plus agréable ;
  • une interface plus réactive ;
  • la possibilité de créer des modèles de tableaux personnalisés, pour démarrer plus rapidement ses projets ;
  • la possibilité de partager des tableaux avec tous les utilisateurs de la plate‐forme ;
  • une vue à la semaine dans l’agenda ;
  • deux nouvelles langues pour l’interface des utilisateurs : turc et japonais.

Scrum, Kanban, Git : Tuleap 9.0 est disponible

30
2
déc.
2016
Communauté

La version 9.0 de Tuleap a été publiée fin octobre et déjà les versions suivantes arrivent. Petit retour sur les grandes nouveautés de Tuleap 9.

Tuleap est une forge logicielle publiée sous licence GPL par la société Enalean.

logo Tuleap
La particularité de cette version 9 est de s’adresser à l’ensemble des membres d’une équipe de développement « agile ». Aux développeurs agiles, bien entendu, mais également à toutes personnes qui peuvent être impliquées de près ou de loin dans un projet logiciel : les product owners, les clients, les utilisateurs finals, les directeurs techniques, les commerciaux pourquoi pas.

Vous allez donc retrouver dans une seule plate‐forme tous les outils dont chacun a besoin : des outils de planification et de visualisation d’un projet agile, environnement Scrum ou tableau Kanban, un système de suivi (pour suivre les stories, tâches, incidents, etc.), un système de gestion de versions (Git ou Subversion), de la revue de code (pull requests ou Gerrit), de la documentation collaborative, un gestionnaire de livrables.

L’objectif ? Ne pas avoir à basculer d’un outil à l’autre, d’éviter les copier‐coller de tickets, automatiser le plus possible de flux de développement et avoir une gestion des utilisateurs et des droits d’accès centralisée.