• # On tourne en rond

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    C'est bon là, sur le féminisme et la place des femmes dans la société/l'informatique/le logiciel libre, je crois qu'on a déjà fait le tour de la question.

    Ca devient lourd.

    • [^] # Re: On tourne en rond

      Posté par . Évalué à 10.

      C'est comme le postage de nimage à base de meuf pour faire rebelle. Les 50 premières fois, c'était marrant.

      Mais là, on dirait des adeptes du Ku Klux Klan qui s’accrochent à leur petit délire face à la marche de l'histoire.

      Pathétique

      • [^] # Re: On tourne en rond

        Posté par . Évalué à 10.

        Ben c'est pareil pour les adeptes du féminisme, qui savent mieux que les femmes ce qu'elles veulent.

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: On tourne en rond

          Posté par . Évalué à 10.

          Quid des adeptes du LL qui savent mieux que les users ce qu'ils veulent ?

          • [^] # Re: On tourne en rond

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            Les journaux sur Gnome, c'est à côté.

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: On tourne en rond

          Posté par . Évalué à -6.

          Pas sûr qu'un homme sache mieux…

          Surtout que là c'est pas des féministes qui postent, ce sont des hommes qui parlent pour elles.

          • [^] # Re: On tourne en rond

            Posté par . Évalué à 10.

            Un homme ne peut donc pas être féministe ?

            • [^] # Re: On tourne en rond

              Posté par . Évalué à -5.

              Si mais on franchit vite la ligne à partir de laquelle on dit des conneries.
              Elles peuvent très bien parler par elles-mêmes.

              • [^] # Re: On tourne en rond

                Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                La plus grosse partie du féminisme c'est l'égalité en droits, l'égalité salariale et la lutte contre les discriminations. Je ne vois pas pourquoi cela serait seulement les femmes qui devraient en parler.

                • [^] # Re: On tourne en rond

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  La plus grosse partie du féminisme c'est l'égalité en droits

                  Dans ce cas, pourquoi ne pas parler d'egalitarisme ?

                  Parce que le jour ou le but du MEDEF c'est de defendre le service public, le nom n'aura plus aucun rapport avec le bouzin et ils auront l'air plus con qu'autre chose.

                  • [^] # Re: On tourne en rond

                    Posté par . Évalué à 2.

                    l'égalitarisme serait - pour certains - le but idéal à atteindre

                    le féminisme permet d'une part de cerner une problématique parmi d'autres et d'autre part de se différencier dans la course à la définition du combat légitime ;-)

                  • [^] # Re: On tourne en rond

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                    Parce que l'inégalité se fait au détriment des femmes. Et il y a un long historique derrière ce mot, qui lui donne tout son sens sans aucune ambiguïté.

                  • [^] # Re: On tourne en rond

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Dans ce cas, pourquoi ne pas parler d'egalitarisme ?

                    oui l'égalité en droits fait parti de l'égalitarisme mais l'égalitarisme englobe aussi des notions économiques et sociales.

                  • [^] # Re: On tourne en rond

                    Posté par . Évalué à 9.

                    Dans ce cas, pourquoi ne pas parler d'egalitarisme ?

                    Parce que les feministes ne veulent pas l'egalité. Enfin si, mais seulement dans les cas où c'est la femme qui est lésée. Les cas où c'est l'homme qui est lésé, elles n'en ont rien à foutre

                    PS : oui je sais, je généralise, ce n'est pas le cas pour toutes
                    PPS : je sais aussi qu'il y a des hommes qui se disent "feministe". Ils se trompent juste de mot : tu as raison, ils devraient dire "égalitaristes".
                    PPPS : Pour moi, ce sont les égalitaristes qui ont raison.

                  • [^] # Re: On tourne en rond

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Dans ce cas, pourquoi ne pas parler d'egalitarisme ?

                    Tu ne connais aucun autre exemple de chose dont le nom n'est pas des mieux choisis? C'est comme ça, et il faut vivre avec (ou bien vivre tout seul).

                    • [^] # Re: On tourne en rond

                      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                      Ou leur mettre le nez dans le caca, à leur montrer le problème.
                      Mais à la limite, le nom, on peut l'accepter du fait de l'histoire, le problème est qu'il y a plein de "féministes" aujourd'hui qui prennent le nom au mot exactement (rien à foutre de l'égalité homme/femme, c'est le pouvoir de la femme qui compte, on le voit ici même dans les commentaire, ce n'est pas l'égalité qui est recherchée, mais alors pas du tout, si la femme est "supérieure" sur certains points, ça ne dérange pas)

            • [^] # Re: On tourne en rond

              Posté par . Évalué à -2.

              Je trouve sexiste qu'un homme parle au nom des femmes. Comme si elles n'étaient pas capables de le faire elles-mêmes.

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

              • [^] # Re: On tourne en rond

                Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                Je trouve sexiste qu'un homme parle au nom des femmes.

                C'est bête ou maladroit mais en quoi est ce « sexiste » 

                Comme si elles n'étaient pas capables de le faire elles-mêmes.

                Nous ne les entendons pas depuis la cuisine.

                • [^] # Re: On tourne en rond

                  Posté par . Évalué à -2.

                  C'est bête ou maladroit mais en quoi est ce « sexiste »

                  Je l'ai dit : ça sous-entend que les femmes ne sont pas capables de le faire elles-mêmes. Ça les rabaisse parce qu'elles sont des femmes.

                  Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                  • [^] # Commentaire supprimé

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                    • [^] # Re: On tourne en rond

                      Posté par . Évalué à -1.

                      pourquoi : dehors / dedans?

                      la "communauté des femmes" c'est quelque chose qui existe réellement pour toi?

                      • [^] # Commentaire supprimé

                        Posté par . Évalué à 9.

                        Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                        • [^] # Re: On tourne en rond

                          Posté par . Évalué à 4.

                          Un non-motard qui râle contre le gilet jaune

                          Tiens, ca faisait longtemps… Ca nous ferait du bien de changer de sujet de temps en temps ^

                  • [^] # Re: On tourne en rond

                    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                    Je l'ai dit : ça sous-entend que les femmes ne sont pas capables de le faire elles-mêmes.

                    Les juifs sont-ils rabaissés par les LICRA ?

                    Ça les rabaisse parce qu'elles sont des femmes.

                    hahaha joli.

                    • [^] # Re: On tourne en rond

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Je jouais juste votre jeu : moi aussi je peux voir du sexisme où il n'y en pas.

                      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                    • [^] # Re: On tourne en rond

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Les femmes sont-elles rabaissées par le lycra ?

                      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

                    • [^] # Re: On tourne en rond

                      Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 21/08/12 à 16:14.

                      Les juifs sont-ils rabaissés par les LICRA ?

                      La LICRA étant dirigé par des personnes juives, ce n'est pas vraiment comme des hommes qui parlent au nom des femmes…

                  • [^] # Re: On tourne en rond

                    Posté par . Évalué à 6.

                    Ton argument peut s'appliquer à tout.
                    Pourquoi parler du racisme si on ne fais pas parti d'une minorité qui en est ciblé par exemple ?

                    La réponse est simple c'est de la solidarité. Vouloir en faire plus que les personnes touchées est mal venue, je suis d'accord. Mais il s'avère que le journal qui a déclenché tout cela vient, il me semble, d'une femme (ou en tout ça a était soutenu par une femme). Ça montre que la thèse était fondée et que ce n'est pas des hommes complètement à coté de la plaque. Mais ça fait débat car chacun voit cela avec sa sensibilité et son vécu. J'ai connu quelqu'un qui était convaincu du contraire. Pour lui les femmes sont aidé par la nature et en plus on cherche à créer une égalité là où la nature n'en a pas fait ce qui désavantagerais d'autant plus les hommes.

                    La frontière du sexisme est ténue. Et je pense que ce n'est pas la peine d'en parler autrement qu'en cherchant à la définir (plutôt que de faire des bataille d'anecdotes et d'attaque personnelle (t'es un homme tu devrait la fermer)). C'est ce que l'on fait avec le LL on a défini quelques règles qui rendent un logiciel libre et on les appliques. Mais bien sûr il faudrait chercher à avoir un débat constructif c'est généralement vain quand ici quand certains des trolleurs les plus poilus sont de la partie.

                    Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                    • [^] # Re: On tourne en rond

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Pourquoi parler du racisme si on ne fais pas parti d'une minorité qui en est ciblé par exemple ?

                      On peut parler du racisme, mais en parler ne veut pas dire décider ce qu'on pense etre bien pour tel minorité dont on ne fait pas partie.

                      Ps : le racisme a ceci de bien c'est que tout le monde, même les majorité peuvent être l'objet de racisme. Le racisme c'est basé sur des préjugés. Quand on est une minorité on est plus soumis au racisme, pas de soucis là dessus. Mais faire partie d'une "majorité" ne protége en aucun cas d'une forme de racisme (ou discrimination, harcélement, insulte basé sur l'apparence, etc….)

                  • [^] # Re: On tourne en rond

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Pas besoin d'être une femme pour défendre l'égalité entre hommes et femmes. Au contraire, même, ça doit être défendu par tout le monde.

                • [^] # Re: On tourne en rond

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Nous ne les entendons pas depuis la cuisine.

                  Baisse le son de la télé alors!

              • [^] # Re: On tourne en rond

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Qui ici a parlé au nom des femmes ?

      • [^] # Re: On tourne en rond

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        C'est comme le postage de nimage à base de meuf pour faire rebelle.

        Je n'utilise pas le client web de dlfp donc je ne suis pas ennuyé par les images, mais n'y a t-il pas une option pour ne pas les afficher ?

        • [^] # Re: On tourne en rond

          Posté par . Évalué à 3.

          Je ne le vois pas, donc ça n'existe pas \o/

          • [^] # Re: On tourne en rond

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Je ne le vois pas, donc ça n'existe pas \o/

            Quand aie je dit que ça n'existait pas ? Mais à partir du moment où nous sommes génés et pouvons supprimer la nuissance pourquoi en faire tout un foin ? Je ne vais pas ecrire un journal pour dire que je suis géné par la publicité sur le web, quand j'ai des moyens qu'elle ne me nuise pas (RequestPolicy / aller sur des sites financés autrement). Ça ne veut pas dire pour autant que je cautionne la réclame.

            • [^] # Re: On tourne en rond

              Posté par . Évalué à 5.

              Mais à partir du moment où nous sommes génés et pouvons supprimer la nuissance pourquoi en faire tout un foin ?

              Mais parce que justement on s'en fout de cette "gêne" personnelle !
              Parce que ça n'est pas un raisonnement égoïste "oh mon dieu moi moi moi je suis dérangé par les nimages ou la publicité"…

              Ça s'appelle voir un peu plus loin que le bout de son nez, quoi.

              Si tu ne cautionnes pas la réclame, tu as le droit de le dire, même si tu réussis à la masquer sur le net, il n'y a pas de rapport entre le fait que tu en voies ou pas et le fait que tu puisses trouver ça nuisible (ou que tu trouves que ça pose un problème).

        • [^] # Commentaire supprimé

          Posté par . Évalué à 5.

          Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

        • [^] # Re: On tourne en rond

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Il suffit de ne pas cliquer sur le lien pour ne pas les voir.

        • [^] # Re: On tourne en rond

          Posté par . Évalué à 1.

          oui, suffit de ne pas cliquer sur le lien…. (perso sous fx, les seuls nimages que je vois sont toujours sous formes de liens, jamais de thumbnail au beau milieu d'un commentaire).

          y'a des paragons de vertus qui estiment indiquer aux autres ce qu'ils doivent aimer. Et ensuite ca t'explique qu'ils sont pour la tolérance :)

      • [^] # Re: On tourne en rond

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Tu es sûr qu'il y a déjà eu 50 journaux avec des nimages de femmes ?

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: On tourne en rond

        Posté par . Évalué à 2.

        C'est comme le postage de nimage à base de meuf pour faire rebelle. Les 50 premières fois, c'était marrant.
        Mais là, on dirait des adeptes du Ku Klux Klan qui s’accrochent à leur petit délire face à la marche de l'histoire.
        Pathétique

        Tu étais si proche du point godwin ! si proche !

        So close!
        (désolé…)
        (ps: tiens, j'y pense, on peut pas resizer une image ici directement à l'aide des arguments syntaxowikiens ?)

        • [^] # Re: On tourne en rond

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Si : tu utilise une balise <img>. Markdown génère du xHTML donc est capable de le laisser tranquille quand il est déjà là à la base.

    • [^] # Re: On tourne en rond

      Posté par . Évalué à 7.

      des dizaines d'années de luttes résolues en 3 semaines et 20 journaux sur LinuxFR. C'est pas beau!

      • [^] # Re: On tourne en rond

        Posté par . Évalué à 7.

        Allez, que quelqu'un fasse un journal sur le Moyen-Orient et on aura résolu le problème de la Palestine !

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: On tourne en rond

          Posté par . Évalué à 4.

          On est meilleur en problème socio-culturel qu'en science, on a au moins 2 journaux sur le boson de Higgs et le prix nobel n'est pas pour nous :(

          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

    • [^] # Re: On tourne en rond

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      C'est bon là, sur le féminisme et la place des femmes dans la société/l'informatique/le logiciel libre, je crois qu'on a déjà fait le tour de la question.

      Moi, j'attends un journal sur la place des femmes chez les motards.

  • # Voici un exemple concret de femme ayant quitté le libre pour cette raison

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    http://geekfeminism.wikia.com/wiki/Ubuntu-UK_Code_of_Conduct_incident

    pas dans le libre mais sur les difficultés des femmes dans le IT : http://adainitiative.org/2012/08/defcon-why-conference-harassment-matters/

    Et pour finir tu reproches aux féministes de faire de repousser les gens à cause de leur ton pas assez sympa. On a l'habitude du Tone argument. À chaque fois qu'un propos féministe est donné un hola énorme se crée contre lui, et si on élève le ton, on est crop méchant et on fait du mal à notre cause. Vous n'avez jamais entendu des gens reprocher à d'autres de ne pas servir la cause du libre parce qu'ils étaient trop agressifs ? Et que les personnes qui leur rerprochait de ne pas servir la cause était des gens qui n'utilisaient pas vraiment des logiciels libres ? Et bien c'est la même chose :).

    Notez aussi qu'à titre personnel je me suis fait plus insulté en défendant le féminisme que je n'ai insulté ceux faisant preuve d'un machisme ordinaire :).

    • [^] # Re: Voici un exemple concret de femme ayant quitté le libre pour cette raison

      Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 21/08/12 à 11:25.

      HAAAA NON J'AI MIS LE DOIGT DEDANS ! ON VA M'ACCUSER DE BIEN PENSANCE ! D'HYSTÉRISME ! DE PAS SERVIR MA CAUSE ! DE VOULOIR CENSURER TOUT LE MONDE ! D'ÊTRE CONTRE LA LIBERTÉ D'EXPRESSION ! ON VA ME CITER DESPROGES ! ON VA DÉFENDRE L'HUMOUR ! ON VA ME FAIRE DU MANSPLAINING ! ON VA ME PARLER DE TOUTES LES PAUVRES VICTIMES MASCULINES DU SEXISME ! HAAAAAA POURQUOI JE ME SUIS CONNECTÉ À LINUXFR POURQUOI ????

    • [^] # Re: Voici un exemple concret de femme ayant quitté le libre pour cette raison

      Posté par . Évalué à 1.

      Encore une fois, on met tout sur le même plan:

      Lien n°1: la seule femme d'Ubuntu-UK se braque à cause d'une blague sur les femmes. Je recommande à tout le monde d'aller lire le fil qui s'ensuit. À moi elles me semblent raisonnables et modérées (en gros: y'a pas de quoi en faire un foin, mais ce genre de blague n'a pas vraiment sa place ici).

      Que la dame (vous savez qu'on est déjà au point où je n'ose plus écrire "fille", parce que ça pourrait être interprété comme du sexisme… "demoiselle"? trop d'à-priori aussi, en fait, c'est vachement dur d'écrire quand on a un public qui cherche la petite bête partout) se sente vexée ne me choque pas outre-mesure. Qu'elle s'énerve sur son blog, c'est son droit, même si le blog est sur le Planet. Mais disons qu'on attaque le seuil de tolérance, vu qu'une blague est acceptable sauf si elle est publique, mais le coup de gueule agressif (au vu des commentaires, il semble qu'il était agressif, mais tout est supprimé maintenant) sur un blog lui-même sur le Planet, apparemement c'est moins grave.

      Elle y a subi des attaques, mais comme elle a supprimé le blog, je n'ai pas pu en lire la teneur.
      Je serais assez d'accord pour dire que des attaques sur un blog perso, c'est nul et con.

      Mais encore une fois, des cons, il y en a partout, et ils ne se réservent pas à la gente féminine. Ils attaquent tout ce qui est facilement attaquable!

      Je me suis fait insulter sur mon blog parce que j'avais raconté avoir mangé du chien.
      C'est trop dur. Je fais quoi, j'arrête de manger ou j'arrête la vie? Et non, je n'ai pas non plus fermé le blog…

      Je souhaite bonne chance à cette dame pour trouver un havre de paix débarrassé de tous les cons. Mais en dehors d'une grotte isolée, j'ai peu d'espoir pour elle…

      Lien n°2: où on parle de harcèlement sexuel!

      Comment peut-on placer ça l'un derrière l'autre, genre "t'as vu, deux exemples du même problème!"??

      Le premier lien, excuse-moi de te le dire, mais est sujet à discussion (et d'ailleurs est discuté). Le deuxième lien, on y parle d'actes punis par la loi, de chose vraiment graves et qu'on peut difficilement justifier, et encore moins accepter.

      Note aussi que je n'ai pas tous les échanges, mais il me semble que dans le premier cas, un mec s'est barré de la mailing-list:

      https://lists.ubuntu.com/archives/ubuntu-uk/2007-March/003738.html

      Et j'ai du mal à croire que ce soit à cause de la douceur, la délicatesse et la justesse des arguments des féministes. Comme quoi il n'y a pas que des femmes qui ne se sentent pas bien dans la "communauté".

      On n'a donc toujours pas retenu la leçon: faire un foin de tout, tout le temps, jusqu'à ce que les gens n'écoutent plus.

      Autant le deuxième lien est pertinent, autant le premier ne sert qu'à tout casser!

    • [^] # Re: Voici un exemple concret de femme ayant quitté le libre pour cette raison

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      http://geekfeminism.wikia.com/wiki/Ubuntu-UK_Code_of_Conduct_incident

      J'ai lu le supposé sexisme.
      Mouais, je dois être profondément sexiste, contre les femmes, bla bla parce que je n'ai rien trouvé de sexiste. Dire "compliqué" est sexiste? Wow… Je connais donc beaucoup de femmes qui sont pires, car des blagues comme ça sur les hommes, j'en entend à la pelle "les hommes ont le cerveau sous la ceinture" et autre et je ne m'en offusque pas (et je l'ai entendue souvent cette expression…) et même je l'utilise parfois. Les hommes sont autant attaqués si on en est à compter ça (et ils ne partent pas pour autant)

      Putain, c'est grave d'en arriver la. On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui, sinon on est accusé de tout et n'importe quoi.
      Si elle quitte le libre pour un pauvre post, elle quittera tout toute sa vie.

      man humour.

      • [^] # Re: Voici un exemple concret de femme ayant quitté le libre pour cette raison

        Posté par . Évalué à 4.

        On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui

        Il a bon dos Desproge. Cette phrase est réutilisée à tord et à travers mais jamais dans le même sens que son utilisation à lui (pour dire qu'il n'a pas envie de rire quand il est en présence de monsieur Le Pen).

        Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

        • [^] # Re: Voici un exemple concret de femme ayant quitté le libre pour cette raison

          Posté par . Évalué à 1.

          S'il avait voulu se limiter à son utilisation à lui, il aurait dit « on peut rire de tout mais pas avec Jean-Marie Le Pen ». Or il a dit « avec n'importe qui ». Donc ça s'applique dans tous les cas.

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: Voici un exemple concret de femme ayant quitté le libre pour cette raison

            Posté par . Évalué à 2.

            Il dis lui même que ce n'est pas limité à Le Pen est qu'il ne rira pas avec quelqu'un foncièrement de droite par exemple. Mais ça ne change pas que le sens qu'on donne à cette phrase est différent de celui que Zenitram lui donne.

            Zenitram dis on peut rire de tout mais si on le fait avec les féministes, on s'en prend pleins la tête, alors que Desproge expliquait lui qu'en présence de certaines personnes il n'avait pas envie de rire.

            Si le résultat est le même les causes sont différentes.

            Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

        • [^] # Re: Voici un exemple concret de femme ayant quitté le libre pour cette raison

          Posté par . Évalué à 2.

          Il a bon dos Desproge. Cette phrase est réutilisée à tord et à travers mais jamais dans le même sens que son utilisation à lui (pour dire qu'il n'a pas envie de rire quand il est en présence de monsieur Le Pen).

          Pourtant, à l'occasion où il le dit (tribunal des flagrants délires), il fait pourtant de l'humour (et de très bonne qualité)… Il n'avait pas envie de rire en la presence du borgne, mais il faisait de l'humour quand meme ? Ou bien c'est toi qui veux qu'il l'ait dit dans ce sens là ?

          • [^] # Re: Voici un exemple concret de femme ayant quitté le libre pour cette raison

            Posté par . Évalué à 2.

            En effet, c'est plutôt qu'il ne voulait pas rire avec Le Pen et les blagues de Le Pen, mais bien à ses dépens.

          • [^] # Re: Voici un exemple concret de femme ayant quitté le libre pour cette raison

            Posté par . Évalué à 3.

            Première question : peut-on rire de tout ?
            […]
            Deuxième question : peut-on rire avec tout le monde ?
            C’est dur… Personnellement, il m’arrive de renâcler à l’idée d’inciter mes zygomatiques à la tétanisation crispée. C’est quelquefois au-dessus de mes forces, dans certains environnements humains : la compagnie d’un stalinien pratiquant me met rarement en joie. Près d’un terroriste hystérique, je pouffe à peine, et la présence à mes côtés, d’un militant d’extrême droite assombrit couramment la jovialité monacale de cette mine réjouie dont je déplore en passant, mesdames et messieurs les jurés, de vous imposer quotidiennement la présence inopportune au-dessus de la robe austère de la justice sous laquelle je ne vous raconte pas.

            Source : https://www.youtube.com/watch?v=4Af_ygcMUC8

            Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

          • [^] # Re: Voici un exemple concret de femme ayant quitté le libre pour cette raison

            Posté par . Évalué à 4.

            Pourtant, à l'occasion où il le dit (tribunal des flagrants délires), il fait pourtant de l'humour (et de très bonne qualité)… Il n'avait pas envie de rire en la presence du borgne, mais il faisait de l'humour quand meme ? Ou bien c'est toi qui veux qu'il l'ait dit dans ce sens là ?

            1. Avant de faire cette émission, il y a eu de gros débats au sein de l’équipe du "tribunal" pour savoir s'il fallait inviter LePen. Desproges était contre.
            2. Desproges, après avoir "perdu" le vote, a fait preuve de professionnalisme en faisant son boulot (et brillamment).
            3. Quand Luis Rego prend la parole, tout le monde (y compris Le Pen) rit énormément. Pas Desproges. D'ailleurs, Desproges n'a quasiment pas souri pendant son propre réquisitoire.
            • [^] # Re: Voici un exemple concret de femme ayant quitté le libre pour cette raison

              Posté par . Évalué à 2.

              Merci pour cette explication tres convaincante.

              Par contre j'ai une question : comment sais-tu tout ca ? L'emission etant une émission de radio, il faut le témoignage de quelqu'un qui a participé à l'emission pour savoir qu'il n'a pas souri. Un bouquin de Desproges ou de Rego sur le sujet ?

              • [^] # Re: Voici un exemple concret de femme ayant quitté le libre pour cette raison

                Posté par . Évalué à 5.

                Il y a un DVD qui regroupe trois émissions du tribunal, dont celui de Le Pen. C'est d'ailleurs très intéressant à écouter. Il y dit des trucs qui font froid dans le dos. On y comprend aussi pourquoi Desproges dit "avec un 'H' comme dans HHHHalimi" (car mal prononcé par Le Pen pendant l’émission). Les émissions étaient aussi filmées (peut-être pas celles du début cependant). Du coup on peut aussi y voir la bouille des intervenants, notamment dans le cas Le Pen : un Luis Rego qui ricane en bon sale gosse décrivant la journée d'un fasciste, Le Pen mort de rire, et les rares prises de vue de Desproges, qui ne rit pas du tout. Tu peux trouver les vidéos sur YouTube.

                Le coffret comprend aussi des interviews de Villers et Rego (entre autres). C'est la qu'il explique le vote dont j'ai parlé.

    • [^] # Re: Voici un exemple concret de femme ayant quitté le libre pour cette raison

      Posté par . Évalué à 2.

      Si le biker avait appelé à la compréhension entre tous les hommes, la blague aurait-elle été misanthrope ?

      BeOS le faisait il y a 15 ans !

    • [^] # Re: Voici un exemple concret de femme ayant quitté le libre pour cette raison

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      http://geekfeminism.wikia.com/wiki/Ubuntu-UK_Code_of_Conduct_incident

      Bon, une démo que c'est vraiment une connerie ce délire féministe.
      J'ai raconté la blague à madame.
      Réaction : "ben oui, les hommes ne sont pas assez intelligents pour nous comprendre"
      Bam, je ne l'ai pas vu venir, un point pour madame. Comme quoi, il n'y a pas besoin d'être un homme pour s'amuser de cette blague, on peut juste avoir de l'humour. Et si c'est sexiste, avec cette nouvelle vision, ben mesdames il faut défendre les hommes!
      Et l'histoire de la fille qui quitte le libre à cause de ça, elle n'a pas compris le rapport. Et madame sait me dire quand elle n'est pas d'accord avec moi, elle sait très bien le dire, elle ne dit pas ça "pour me faire plaisir" (j'anticipe les attaques auxquelles j'ai déjà eu le droit)

      • [^] # Re: Voici un exemple concret de femme ayant quitté le libre pour cette raison

        Posté par . Évalué à 1.

        Bon, je vais tacher de trouver des copines "féministes" dans mon entourage et leur raconter/faire lire la blague. Bien que je pense avoir des opinions différentes des tiennes concernant les "limites" du sexisme, etc., je suis d'accord avec toi sur cette blague : il n'y a absolument rien de sexiste de mon point de vue dans cette blague.

        Je n'ai pas lu les raisons qui pourraient faire croire ca cette dame que la blague est sexiste. Je suppose que ce sont les références au "silent treatment" et ce qu'une femme veut dire par "nothing's wrong". Bon d'une, je suis d'accord, c'est une généralisation sur le comportement féminin en couple. De deux, le phénomène s'est suffisamment produit dans mon entourage (et avec les copines que j'ai eues) pour que, sans aucune donnée statistiquement vérifiable, je puisse au moins considérer que ce comportement, s'il n'est pas forcement majoritaire, reste quand même SUPER courant. De trois, même si ce comportement est le produit d'une certaine forme de domination patriarcale instaurée par la société (ce dont je ne serais pas difficile à convaincre), ça ne change pas le fait que LA, MAINTENANT, ça reste relativement vrai. De quatre, ça ne veut pas dire que les hommes ne peuvent pas être comme ça non plus. :)

  • # Я не понимаю

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    “Une contributrice active a été traumatisée par des débats grossiers sur le féminisme” et “Le féminisme fait fuir les femmes”, ça n’est pas du tout la même chose. Ça peut même être le contraire.

    Des journaux sur le sexisme, où ça ? Moi j’ai vu des journaux avec des citations en anglais, je ne sais pas de quoi ils parlent.

    Il y a des jours, je ne sais plus si je suis sur Linuxuk, Linuxus ou Linuxfr.

    • [^] # Re: Я не понимаю

      Posté par . Évalué à -2.

      Pourquoi reprocher ta méconnaissance de l'anglais à linuxfr ?

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Я не понимаю

        Posté par . Évalué à -2.

        Pourquoi reprocher une méconnaissance en anglais quand il s'agit juste d'un développement extrème de la flemmardise ? (et d'un sens aigu du "raaah fais chier, pas envie de réfléchir là, tout de suite… allez, une aut' Pina Colada !")
        (t'inquiètes, Bro eqfm, je te comprends siiiii bien)

      • [^] # Re: Я не понимаю

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Je reproche à l’auteur du journal sa méconnaissance du français. S’il s’était donné la peine de traduire, je comprendrais peut-être mieux pourquoi, dans les passages en français, le contenu du journal contredit son titre.

    • [^] # Re: Я не понимаю

      Posté par (page perso) . Évalué à -4.

      Personnellement le pingouin j'ai tendance à le pratiquer en anglais…
      J'ai eu le malheur une fois, pour essayer, d'installer les pages de man en fr, ça a tenu 5 minutes !

      Fuse : j'en Use et Abuse !

      • [^] # Re: Я не понимаю

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Je te rassure, Linux est prêt pour le bureau. Ça fait 15 ans que je le pratique en Français, c’est très confortable. Le seul problème, c’est que sur ce site je me fais moinser dès que je me signale comme non-anglophone. Je reviendrai participer aux débats sur le sexisme quand je serai devenu programmeur, bilingue et hermaphrodite. Après, c’est sûr que la langue française, si j’étais développeur ou administrateur système…

        • [^] # Re: Я не понимаю

          Posté par . Évalué à 1.

          Ceci dit ze_lionix a raison, les pages de manuel c'est souvent mieux en anglais (notamment plus à jour, et aussi à l'abri des maladresses linguistiques des geeks qui ont fait la traduction).

          • [^] # Re: Я не понимаю

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            D’autant plus d’accord que tu confirmes ce que dans ma dernière phrase je présumais fortement : l’Anglais est indispensable aux informaticiens. Je crois en retour que les informaticiens — ce n’est pas une critique — ont une idée assez confuse de ce que peut être une utilisation de Linux “bureautique”.

            Les pages de manuel, je ne les ouvre pratiquement jamais. Et quand c’est le cas, leur version française me suffit amplement tout approximative qu’elle soit.

            J’exagère un peu quand je dis ignorer totalement l’anglais. Je m’y suis initié rapidement à la trentaine, et comme je préfère Plain à LaTeX, j’ai quand même dû débroussailler à l’intuition de la documentation dans cette langue. Ça n’a pas fonctionné avec celle d’Heirloom Troff.

            Et c’est loin d’être suffisant pour comprendre les citations sur ce site. Je pense que ce serait triste si j’étais ici le seul passant non-informaticien. Voire le seul non-anglophone, parce qu’il y a quand même d’autres langues que l’Anglais.

  • # Quel est le vrai message de l'auteure ?

    Posté par . Évalué à 10.

    J'ai regardé le lien avec les explications de l'auteure.
    Celui-ci commence par:
    "Yes, it has a sexual connotation, it is offensive for some people, it might contribute to pushing women away from Open Source"

    Ce qui m'a mis la puce à l'oreille.

    Il s'en suit une longue explication où l'auteure explique qu'elle n'avait pas conscience du caractère offensant du nom.

    J'ai ensuite recherché la phrase "I'm sick …" pour la replacer dans le contexte.
    Et là, je trouve:
    "The active force preventing a name change is that I'm sick and tired of this project, …"

    Était-il bien nécessaire de retirer le "The active force preventing a name change is" ? J'ai plutôt l'impression que ça sous-entend que l'auteure en avait marre du projet avant la controverse.

    Bref, en lisant l'article, j'ai l'impression que l'auteure explique que oui, elle a fait une erreur en choisissant ce nom et que oui, ce nom est offensant et qu'il est légitime qu'on le lui reproche. Ensuite, elle explique que ça a créé une avalanche qui l'a fortement marquée. Mais je n'ai pas vu qu'elle se dégagé des responsabilités de cette avalanche (mais elle ne fait pas le contraire).

    Le plus joli pour la fin:

    voulant trouver un complément d'information sur l'opinion réelle de l'auteure, j'ai googlé son nom.
    Je suis tombé très rapidement sur un commentaire de Steve Holden ( http://www.zdnet.com/blog/violetblue/when-software-offends-the-pantyshot-package-controversy/509 ):

    For the record, Natacha Porte has since informed me that she chose to leave the open source world not particularly because of the controversy with the name but because of the way she has been written out of the history of the best-known wrapper for or fork of her package.

    Cela illustre le message sous un jour nouveau ("many painful memories" et "github-triggered curse" font-ils référence à l'acharnement des féministes ou bien à la façon dont sa contribution a été traitée, en particulier lors de cette polémique).

    • [^] # Commentaire supprimé

      Posté par . Évalué à 1.

      Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

      • [^] # Re: Quel est le vrai message de l'auteure ?

        Posté par . Évalué à 3.

        L'article parle entièrement de l'affaire du nom du package, et c'est pour ça que Holden intervient, en disant: "j'en ai parlé avec Porté, et votre article a mal interprété le contenu de 'libsoldout: About the name'"
        Pourquoi Holden mentirait à ce propos.

        Ce qui m'intéresse, c'est les vraies motivations de l'auteure. Personnellement, je n'ai aucune certitude, mais force est de constater:
        1) 'libsoldout: About the name' ne prétend pas que l'expérience désagréable est le résultat de l'acharnement des féministes.
        2) 'libsoldout: about the name' contient de nombreux indices quant à:
        - le fait que l'auteure semble être d'accord sur le fait que le choix du nom était une erreur
        - le fait que son expérience open-source était déjà décevante ("For some reason, my code is extremely unpopular.", et par rapport à ça, le fork de Frank Smit semblait plus populaire)

        À partir de ces deux points, je pense que ce qu'on sait de l'histoire permet plusieurs scenario compatibles avec les déclarations de Porté:
        - l'avalance sur github a marqué Porté à cause du débat sur le féminisme
        - l'avalance sur github a marqué Porté à cause du manque de reconnaissance sur le projet

        Toi et l'auteur de ZDnet ont choisi le premier point, mais à mon humble avis, le deuxième point est plus probable (pourquoi Holden commenterait-il sur ZDnet pour dire quelque chose de faux au nom de Porté ? l'ensemble des citations de Porté sont totalement compatibles avec le deuxième scénario. pourquoi Porté ne parle pas du tout de l'attitude des féministes si cela est le point principal ? pourquoi Porté fait un mea culpa sur le choix du nom ?)

        Il faudrait avoir l'avis de l'auteure. Les seuls qui l'ont, c'est Holden (qui prétend que c'est le deuxième point) et l'auteure elle-même, qui n'a jamais confirmé le premier point.

        C'est pour ça que je pose la question.

        • [^] # Re: Quel est le vrai message de l'auteure ?

          Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 21/08/12 à 13:08.

          Le code est peut-être unpopular à cause de son nom ? Quand tu vois les réactions de certains devant ce nom, tu te dis qu'il y en a un paquet qui ont dû chercher une autre lib sans même regarder si sa lib était intéressante.

      • [^] # Re: Quel est le vrai message de l'auteure ?

        Posté par . Évalué à 5.

        L'article parle entièrement de l'affaire du nom du package

        En effet. Il ne parle pas des raisons pour lesquelles a quitté le LL.

        Ton interprétation est donc fausse. Elle a quitté la communauté du libre, oui, mais pas soi-disant parce que le féminisme l'en aurait dégoûté. Le lien que tu postes ne contient aucune occurrence du mot féminisme.

        Non, elle a quitté la communauté du LL parce que son soft a été forké sauvagement, et que son nom a été un moment retiré des crédits du fork.

        Et son explication est ici :
        http://instinctive.eu/weblog/04D-le-logiciel-libre-c-est-ca

        • [^] # Commentaire supprimé

          Posté par . Évalué à 1.

          Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

          • [^] # Re: Quel est le vrai message de l'auteure ?

            Posté par . Évalué à 4.

            "github-triggered curse" fait clairement allusion au fork, pas au méchant féminisme.
            Ce qui, encore une fois, est confirmé par http://instinctive.eu/weblog/04D-le-logiciel-libre-c-est-ca ainsi que par les propos rapportés par Steve Holden.

          • [^] # Re: Quel est le vrai message de l'auteure ?

            Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 21/08/12 à 13:39.

            Lis le lien donné par Antoine:

            http://instinctive.eu/weblog/04D-le-logiciel-libre-c-est-ca

            Natacha Porté y dit [extraits choisis]:

            Sans rien mentionner de faux, cette nouvelle écriture utilise des demi-vérités pour laisser croire que son fork serait en fait la reprise d'un projet que j'aurais abandonné inachevé et qu'il aurait complété.

            De l'échange d'émails personnels qui a suivi, il est ressorti que c'était volontairement dirigé contre moi, et qu'il ment mal : son fork montait rapidement en popularité, beaucoup plus rapidement que ce à quoi il s'attendait, et du coup il fallait faire dégager la femelle pour qu'il ait plus de place sous les projecteurs.

            Je ne fais clairement pas le poids médiatiquement face à GitHub, il faut voir les choses en face. L'histoire est écrite par les vainqueurs ;

            Maintenant que l'aspect positif a été transmutée en un aspect négatif d'humiliation, au moins le bilan est clair. Voilà. Le logiciel libre, c'est ça.

            Mais voilà, lorsque ça sert à quelqu'un, je me fais méchamment en-githuber, et c'est très très loin d'être agréable. Du coup, à quoi bon ?

            La preuve est faite: l'hypothèse d'un problème de fork et non d'un problème de féminisme était bien la bonne.
            J'espère que tu vas rajouter un édit à ton journal pour rétablir la vérité.

            • [^] # Commentaire supprimé

              Posté par . Évalué à -4.

              Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

              • [^] # Re: Quel est le vrai message de l'auteure ?

                Posté par . Évalué à 4.

                Désolé si ça parait arrogant. Ce n'est pas ma volonté.
                Le lien donné par Antoine est réellement la preuve que ce n'est pas un problème de féminisme. Il s'agit de l'opinion même de l'auteure.
                Je ne défend pas le féminisme en particulier. Et si les faits avaient répondu "c'est l'hypothèse 1 qui est la bonne", j'aurais été tout aussi satisfait d'avoir une réponse (et j'aurais sans doute demandé également d'ajouter ces éléments pour supporter ton hypothèse).
                Mais je ne trouve pas normal d'utiliser quelqu'un comme exemple alors que ça ne s'est pas passé comme ça.
                Je ne demande pas que tu rajoutes un "edit" pour t'humilier ou quoi que ce soit. Je trouve que c'est simplement malhonnête de conserver ce texte tel quel alors qu'on sait maintenant très bien que les faits que tu relates (une femme quitte le libre à cause du féminisme) sont faux. Ne le penses-tu pas également ?

                • [^] # Commentaire supprimé

                  Posté par . Évalué à -4.

                  Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                  • [^] # Re: Quel est le vrai message de l'auteure ?

                    Posté par . Évalué à 6.

                    Hein ? Le vol de notoriété a été fait par Frank Smit (et le fork portait le même nom, si je ne m'abuse (ZDnet dit: "Upskirt's author Frank Smit"), ce qui rend ton hypothèse "Le code est peut-être unpopular à cause de son nom" fausse).

                    Quel autre article ?

                    • "libsoldout: About the name" écrit par Porté est totalement compatible avec une réaction face à un vol de notoriété (elle fait souvent référence au fait que son code n'est pas populaire et que avait lieu sur le fork sur github).
                    • l'article de ZDnet se base uniquement sur "libsoldout: About the name" et fait la même interprétation que toi. L'auteur de cet article n'est pas Porté et n'a apparemment jamais contacté Porté (sinon, elle l'aurait dit dans sa réponse à Steve Holden, alors qu'elle ne fait que reciter des extraits de "libsoldout: About the name" qui sont pourtant totalement compatible avec une réaction face à un vol de notoriété).
                    • le lien d'Antoine est écrit par Porté. Il y est explicitement expliqué les raisons de son départ. Par ailleurs, il n'est fait mention nulle part du féminisme. Lis cet article !

                    Résultat:
                    Un article de Porté qui NE DIT PAS que c'est à cause des féministes (et qui contient bcp d'indices qui sont compatibles avec l'hypothèse du fork mal vécu, tandis qu'il manque bcp d'éléments qui auraient du se retrouver dans le cas d'une hypothèse féministe)
                    Un article de Porté qui DIT que c'est à cause d'un fork.

                    Difficile de croire que tu saches mieux que l'auteure quel est la véritable raison.
                    Tiens, si Porté venait ici et déclarait "en réalité, si j'ai quitté le libre, c'est, comme je l'explique dans mon article, parce que cette histoire de fork m'a vraiment dégoutté", est-ce que tu lui répondras "hum, difficile à dire sans en savoir plus" ?
                    Là, tu en sais plus: tu as un article de l'auteure qui explique ses raisons de son départ.

  • # Allons-y gaiement

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Et hop, une vidéo bien sexiste pour changer un peu des nimages :
    http://www.youtube.com/watch?v=lBRnBSctjXM

    Avis aux étudiants qui préparent une thèse sur le sujet, le poète et parolier Bernard Dimey est une mine d’or. Quand il ne donnait pas dans le narcissisme larmoyant, il s’intéressait aux femmes. Avec pour leitmotiv : elles doivent être prostituées de gré ou de force. Trop lourd et trop systématique pour être du second degré.

    Un florilège sur le CD “Le cul de ma sœur”, musiques d’Aznavour, chanté par Jehan.
    Je n’ai pas retrouvé la vidéo où c’est une femme qui chante avec gourmandise “Une toute jeune fille”, un autre titre du même album, plus ignoble que celui-ci, assez innocent en comparaison du reste.

    En gros, Bernard Dimey est aux femmes ce que Céline est aux juifs.
    La différence, c’est que ça ne dérange personne.

    Et où ça cesse d’être anecdotique, c’est à la constatation qu’il bénéficie d’une aura quasi mystique dans le petit monde de la chanson rive gauche, censément à l’avant-garde de l’humanisme. Dans la liste des invités-participants sur “le cul de ma sœur” : Agnès Bihl.
    Tiens, une femme ?

    Alors, toute maladroite qu’elle soit, je pense que Jehane a raison d’être vigilante.
    Le sexisme est une maladie sournoise parce qu’on la croit bénigne.
    On peut passer devant sans le voir.
    (Ou sans le regarder ?)

    Dans mon boulot, entre collègues du sexisme je n’en ai jamais vu. Par contre, d’après statistiques, les femmes se raréfient au fur et à mesure qu’on monte dans la hiérarchie.

    • [^] # Re: Allons-y gaiement

      Posté par (page perso) . Évalué à -2.

      Alors, toute maladroite qu’elle soit, je pense que Jehane a raison d’être vigilante.

      Vigilante, oui. Inventer des problèmes de sexe, non. La, c'est juste une chasse aux sorcières, genre USA où la moindre idée "de gauche" te transformait en terroriste. Ici, exactement la même attaque.

      Le sexisme est une maladie sournoise parce qu’on la croit bénigne.

      Elle n'est pas bénigne, il faut le combattre. Je ne pense pas que maintenant des gens pensent que c'est bénin, mais plutôt soit ils sont pour l'égalité, soit l'inégalité (dans un sens, ou dans l'autre) leur plait.

      Par contre, d’après statistiques, les femmes se raréfient au fur et à mesure qu’on monte dans la hiérarchie.

      Perso, j'ai déjà eu N+1 et N+2 (chef, chef du chef) au féminin. Bon, j'étais dans une boite où les gens ont une grande culture de l'égalité, donc ça doit aider. Mais clair que même dans les boites "faisant attention", il y a un plafond de verre (je ne parle pas des femmes, je parles de tout, voir Wikipedia "elle est utilisée depuis pour d'autres catégories de personnes."). Jusqu'à diriger un service de 50 personnes, j'ai vu pas mal de femmes, noirs, "différents". Par contre au dessus, ça reste l'homme blanc. Doucement, mais ça change (le maire de Paris et homo, une femme candidate à la présidence de la république française, une chancelière allemande accompagné d'un vice-chancelier homo, un président des états-unis noir etc…)

      • [^] # Re: Allons-y gaiement

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Vigilante, oui. Inventer des problèmes de sexe, non.

        Je me quote, mais si il faut donner des exemples :
        http://fr.news.yahoo.com/lauryn-hill-doit-%C3%A0-pr%C3%A9sent-2-millions-dollars-132400742.html
        "Elle avait bien tenté de tergiverser en prétendant qu’elle était victime de sexisme, de racisme, d’intolérance et de manipulation, mais ses avocats l’ont amenée à se calmer un peu sur la mélodie de la victime pour assumer ses responsabilités."

        La totale. Bref, on fabule pour tenter de noyer le poisson sur ses problèmes à soit… Ceci dit, vu comment c'est parti dans les réaction dès qu'une personne parle de sexisme, ça aurait pu marcher, qui ne tente rien n'a rien.

        • [^] # Re: Allons-y gaiement

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Je ne vois pas où est le sexisme quand on demande à quelqu'un de payer ses impôts.

          Ce n'est pas vraiment de ce genre de cas de figure dont parle Jehane.

          • [^] # Re: Allons-y gaiement

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Je ne vois pas où est le sexisme quand on demande à quelqu'un de payer ses impôts.

            C'est bien la le problème : pas grave de ne pas le voir. Tu as un problème (genre tu n'aimes pas les nimages, c'est ton droit), lance le truc sur le sexisme, si ça prend, c'est tout bénéf pour tes idées, une horde de "féministes" (qui n'a rien à voir avec les premières du genre qui cherchaient l'égalité) vont se ruer à te défendre en trouver tout en n'importe quoi qui serait soupçonné de. Qu'il y en ai ou pas du sexisme, ce n'est pas important.

            bon, la, trop gros, ça n'a pas marché visible, pas faute d'essayer toute la liste.

            • [^] # Re: Allons-y gaiement

              Posté par (page perso) . Évalué à 7.

              J'imagine que ce n'est pas maintenant que je vais te convaincre du contraire.

              Je tiens quand même à préciser une chose : je pense que tu seras d'accord qu'il y a une tendance générale à la dégradation pour ce qui est de la situation des femmes, en France, en Europe et ailleurs. Ce n'est d'ailleurs pas spécialement pour les femmes, mais toutes les catégories de population qui sont "traditionnellement" montrées du doigt (les immigrés, les jeunes) s'en prennent de plus en plus plein la gueule dans les médias, et dans les faits. Ça se voyait particulièrement chez nous avec le gouvernement Sarkozy qui n'hésitait jamais à faire ses déclaration anti-Roms, anti-vieux (vous allez bien bosser gratuitement 2 années de plus, bande de feignasses), anti-jeunes (qui évidemment sont des racailles), anti-musulmans , anti-syndicalistes (ils feraient mieux de bosser au lieu de gueuler contre la fermeture de leur usine) …

              Pour ce qui est des femmes on en a vu quelques exemples avec entre autres les sifflets par les députés en rapport avec la tenue vestimentaire de Cécile Duflot, l'interview "décalée" de Fleur Pellerin sur Europe 1, etc.

              Je crois que tout cela participe à une ambiance tendue, où au lieu de tous vivre ensemble on nous pousse à nous en balancer sur la gueule les uns des autres.

              Dans la sphère privée, je ne suis pas contre sortir des blagues vaseuses, grasses et stupides sur les uns et les autres. Parce que je sais qu'avec les personnes de mon entourage il n'y a pas d'ambiguïté sur l'égalité hommes-femmes, il n'y a pas de racisme ou de préjugés quelconques. Mais je ne me vois pas déconner sur les musulmans avec un mec du Front National par exemple.

              Mon problème avec ces vannes faites en public, c'est qu'il y a des gens qui vont les lire, les voir dans le cas des nimages, et les conforter dans leurs préjugés à la con. Je pense qu'on a tous une responsabilité dans ce qu'on dit ou fait en public, et qu'il est bon de mesurer les conséquences que cela peut avoir.

              Ca n'a rien à voir avec la défense des libertés. Même si pour moi la notion que la liberté doit s'arrêter ou commence celle des autres a un sens très fort, je considère que ce n'est pas à moi d'imposer l'arrêt de pratiques avec lesquelles je ne suis pas d'accord. Mon terrain serait plus de faire évoluer les mentalités. C'est pour ça que je donne mon avis, tout en sachant que je ne plairai pas forcément à tout le monde.

              Sinon je peux me limiter à dire que je suis pour la liberté, que la guerre c'est mal et que je suis contre le sida, mais c'est assez limité je trouve.

              • [^] # Re: Allons-y gaiement

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Ah oui tiens, c'est un peu tard mais je me rappelle des monceaux de caca intellectuel qui ont été déversés à l'occasion de l'affaire DSK. Non seulement, malgré un certain nombre d'antécédents, ce mec a bénéficié de soutiens plus que scandaleux, mais la plaignante a directement été traînée dans la boue sans qu'on se pose de questions sur qui elle était. Ensuite, des avocats ont tout fait pour la salir, et pas pour blanchir DSK, parce que c'était plus dur.
                A cette occasion on a eu chez nous des propos outrés sur la présomption d'innocence (pour bien nuancer le fait que la plaignante était en droit d'être présumée victime, ce qui n'est en soi pas incompatible), sur la prétendue irréprochabilité de SK, etc. Même de la part de femmes. Son épouse elle-même a mis très longtemps avant de le lâcher, et encore il a fallu une autre affaire pour l'en décider.
                Tout ça a tout de même été bien révélateur que chez pas mal de monde, l'égalité hommes-femmes fait bien peu de cas quand il y a d'autres considérations dans la balance.
                Raison de plus pour faire attention à ne pas tomber dans les mêmes travers, même à moindre échelle.

                • [^] # Re: Allons-y gaiement

                  Posté par (page perso) . Évalué à 0. Dernière modification le 22/08/12 à 08:32.

                  Je te fait un procès pour vol. La, maintenant.
                  J'espère que tu iras te cacher et ne rien dire, comme ce que tu dis sur DSK.
                  J'espère que tu ne me mettra pas en doute, même si j'ai rien comme preuve, comme tu le fait pour la victime.

                  Trop facile. C'est une femme, elle ne ment pas, forcément. Un peu comme les enfants qui ne mentent jamais. Lire aussi cette histoire (en plusieurs parties).

                  Bizarre comme on tourne la "présomptions" quand ça arrange.

                  • [^] # Re: Allons-y gaiement

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 22/08/12 à 08:42.

                    Si j'étais connu pour avoir des tendances cleptomanes, personne ne viendrait me soutenir en me qualifiant d'irréprochable et en me considérant au dessus de tout soupçon.

                    De plus, quand il y a accusation, il faut une enquête, et en attendre les conclusions pour commencer à se positionner d'un côté ou de l'autre.

                    Trop facile. C'est une femme, elle ne ment pas, forcément.

                    Est-ce que j'ai dit cela ? J'ai juste dit qu'elle avait autant le droit à être défendue que DSK, et qu'elle n'a été que traînée dans la boue du début à la fin, contrairement à l'autre.

                    Bizarre comme on tourne la "présomptions" quand ça arrange.

                    Bizarre comment tu interprètes les propos comme ça t'arrange.

                    • [^] # Re: Allons-y gaiement

                      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                      J'ai juste dit qu'elle avait autant le droit à être défendue

                      Oui.
                      Mais pour ça, il faut aller voir la police, pas essayer de faire son petit délire par média interposé (rappel : ce n'est pas la police qu’elle est allé voir, mais a tapé son speech dans une émission de TV. Peut mieux faire, victime ou pas)

                      Ensuite, tu as attaqué la présomption d'innocence de DSK directement. Donc tu demandes du respect pour une partie, en ne respectant pas l'autre. Tu tournes tes idées suivant qui tu aimes ou pas.

                    • [^] # Re: Allons-y gaiement

                      Posté par . Évalué à 4.

                      J'ai juste dit qu'elle avait autant le droit à être défendue que DSK, et qu'elle n'a été que traînée dans la boue du début à la fin, contrairement à l'autre.

                      On n'a pas vu la meme affaire. De ce que j'ai vu, elle a commencé a être trainée dans la boue à partir du moment ou son accusation c'est cassée la gueule. Par contre c'est vrai que DSK a été dit "insoupçonnable" dès le début, alors qu'il y avait déja un passif derriere et une sacrée réputation.

                • [^] # Commentaire supprimé

                  Posté par . Évalué à -1.

                  Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                • [^] # Re: Allons-y gaiement

                  Posté par . Évalué à 3.

                  pour bien nuancer le fait que la plaignante était en droit d'être présumée victime, ce qui n'est en soi pas incompatible

                  C'est une époque où il n'y avait pas de nuance possible. Si tu parlais de Banon en disant qu'elle était une victime présumée, tu était taxé de machisme.
                  Je me souviens d'une émission de télé où Badinter c'était fait prendre à parti à cause de cela.

                  Tout ce qui a était dis pendant les 3 mois qui ont suivi était fais sans aucun recul et avec beaucoup d'émotion (des deux cotés).

                  Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                  • [^] # Re: Allons-y gaiement

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    C'est une époque où il n'y avait pas de nuance possible.

                    Je ne pourrais pas mieux dire.
                    Ah si : on sait tout mieux que les flics. Et dire "on ne sait rien", sans rien dire d'autre, c'est aussi être machiste car on déniait le statut de victime aussi (hum).

                    Aujourd'hui, on n'a pas le droit de ne pas savoir même quand personne ne sait :(.

                    • [^] # Re: Allons-y gaiement

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Et dire "on ne sait rien", sans rien dire d'autre, c'est aussi être machiste car on déniait le statut de victime aussi (hum).

                      Le mieux c'est de ne rien dire quand on ne sait rien. Mais c'est vrai qu'aujourd'hui on se sent obligé de parler même si on a rien à apporter.

                      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                      • [^] # Re: Allons-y gaiement

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        euh… Je ne suis pas d'accord. Je trouve normal qu'on réponde à une personne qui tape son délire à dire qu'elle sait, que non, elle ne sait pas, pour pas que les "on sait" faux se baladent tranquille et deviennent la nouvelle vérité.
                        Pas toi?

                        • [^] # Re: Allons-y gaiement

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Tu pense que ça a servi à quelque chose ? À mon avis ça a juste prolongé l’hystérie collective, rien de plus.

                          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                          • [^] # Re: Allons-y gaiement

                            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                            Que des personnes qui lise le délire lisent aussi la rectification.

                            On peut tout laisser faire, mais je ne suis pas sûr que ça aide non plus. Mais… Pourquoi hurler alors quand Linux est attaqué? Beaucoup de monde essaye de rectifier quand il pense que c'est faux (y compris toi qui essaye de me rectifier alors que tu pourrais ne pas prolonger, comme tu dis).

                            • [^] # Re: Allons-y gaiement

                              Posté par . Évalué à 2.

                              Je parle de patienter quand :

                              • on ne sait pas
                              • on est dans l'hystérie (d'autant plus quand elle est collective)

                              Notre discussion me semble plutôt posée et j'ai un avis sur la question. Donc ça ne correspond pas du tout au cas au quel je pensais.

                              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

              • [^] # Re: Allons-y gaiement

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Je tiens quand même à préciser une chose : je pense que tu seras d'accord qu'il y a une tendance générale à la dégradation pour ce qui est de la situation des femmes, en France, en Europe et ailleurs.

                Pour le Ailleurs, je ne sais pas, mais pour la France, non : encore un façonnage du passé pour dire "c'était mieux avant".
                Ne pas oublier que jusqu'en dans les années 80, une femme mariée n'avais pas le droit d'ouvrir un compte à son nom sans l'accord de son mari.
                J'ai travaillé avec des femmes, à tous les niveaux hiérarchiques, et si il y a bien une chose qui les gonflait, c'est qu'on parle de différence homme/femme comme si il fallait les protéger. Je suis sorti avec des femmes, plusieurs, si si, et elles m'ont dit que ce qui les gonflait le plus c'est qu'on leur dise que ça va mal pour les femmes, etc… Non, tu ne peux pas généraliser, la situation des femmes va en s’améliorant.

                Pour ce qui est des femmes on en a vu quelques exemples avec entre autres les sifflets par les députés en rapport avec la tenue vestimentaire de Cécile Duflot, l'interview "décalée" de Fleur Pellerin sur Europe 1, etc.

                Exemple d'oubli : avant, il n'y avait pas de femmes à l'assemblée, donc pas de problème. Maintenant il y a des problèmes. Tu ne te souviens pas de problèmes avant, donc la situation se dégrade. Mauvaise analyse. Ici, parce que Duflot a été sifflée à l'AN, on peut dire que la situation des femmes s'est améliorée (il y a des femmes à l'AN!). Peut mieux faire, mais dire que c'est pire, c'est ne pas regarder le passé.

                • [^] # Re: Allons-y gaiement

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  si il y a bien une chose qui les gonflait, c'est qu'on parle de différence homme/femme comme si il fallait les protéger

                  Ce n'est pas mon intention. C'est plus en soutien aux femmes qui se défendent que pour les protéger moi-même. Et c'est dans une vision d'égalité, par pour défendre une catégorie de personnes contre une autre.

                  on peut dire que la situation des femmes s'est améliorée (il y a des femmes à l'AN!).

                  Il y avait des femmes à l'assemblée avant Cécile Duflot, et ok, ce n'est pas la première fois qu'une femme subit des remarques machistes à l'assemblée. Il n'y a donc pas d'amélioration, et cela reste un problème à résoudre.

                  • [^] # Re: Allons-y gaiement

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Il y avait des femmes à l'assemblée avant Cécile Duflot, et ok, ce n'est pas la première fois qu'une femme subit des remarques machistes à l'assemblée.

                    Il faut bien voir qu'à l'assemblée nationale lors des questions à l'assemblée nationale (qui passent à la télévision) l'opposition va essayer de déstabiliser le ministre pour le ridiculiser. C'est le cas pour TOUS les ministres et TOUS les ministres passent par là le mardi et surtout le mercredi après midi. Alors oui c'est ridicule, c'est puérile et cela ne donne pas une bonne image de l'AN mais ce n'est pas spécifiques aux femmes.
                    Si j'étais de mauvaise foi je pourrais dire que cela fait rentrer les ministres femmes dans la normalité.

                    Il n'y a donc pas d'amélioration, et cela reste un problème à résoudre.

                    Regarde un peu en arrière avant de dire ça.

                    • [^] # Re: Allons-y gaiement

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Que l'opposition "s'amuse" à déstabiliser les ministres quand ils prennent la parole, c'est connu et, j'ai envie de dire, c'est de bonne guerre (l'opposition d'aujourd'hui étant la majorité d'hier, les rôles s'inversent).

                      Mais je n'ai jamais vu un ministre se faire siffler parce qu'il avait mis un beau costard ! Là, on parle de sifflements machistes parce que Cécile Duflot avait mis une robe à fleurs… La prochaine fois, ce sera la main au cul ?

                      • [^] # Re: Allons-y gaiement

                        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                        Euh… Il y a une sacré différence entre paroles et actes. Pas comparable.
                        De plus, Duflot s'est très bien défendue toute seule, l'incident lui a donc plus rapporté en réputation qu'autre chose. Elle est grande et sait se défendre toute seule ;-).

                        • [^] # Re: Allons-y gaiement

                          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                          Elle est grande et sait se défendre toute seule ;-).

                          c'est machiste de penser qu'une femme de ne peut se défendre toute seule !

                      • [^] # Re: Allons-y gaiement

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Mais je n'ai jamais vu un ministre se faire siffler parce qu'il avait mis un beau costard !

                        Même pas le regretté Patrick Roy ?

                        * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

          • [^] # Re: Allons-y gaiement

            Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 21/08/12 à 17:39.

            Je ne vois pas où est le sexisme quand on demande à quelqu'un de payer ses impôts.

            Je ne vois pas où est le sexisme quand on poste des nimages.

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: Allons-y gaiement

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Tiens, je ne m’étais jamais posé la question : y a-t-il une culture de l’égalité dans ma boîte ?
        J’ai eu connaissance de quelques frictions historiques entre catégories de personnel, qui se sont résorbées au fil du temps.
        Mais entre hommes et femmes, ou en fonction de la couleur de peau… Le sujet de l’égalité n’est jamais évoqué, la question ne se pose même pas.
        Des N+1 et N+2 femmes, nous en avons aussi. Ça n’a jamais dérangé personne. Les hautes sphères où l’inégalité devient manifeste — et aussi paraît-il le harcèlement moral — c’est une autre planète, un autre boulot, dans d’autres villes.
        Ce n’est pas non plus une question d’éducation. Il n’y a pas besoin du bac pour être embauché et je pense que nous devons être nombreux à ne pas l’avoir.
        En même temps, d’aussi loin que je me souvienne, il y a toujours eu des hommes et des femmes trimant ensemble. Donc, pas d’effet de surprise face à un sexe inhabituel en ces lieux.
        Le sexisme n’a aucune raison d’être et personne n’a jamais pensé à l’introduire, c’est tout ce que je peux en dire, pour ce qui est de mon boulot. Dommage qu’on ne puisse pas en tirer des conclusions universelles.
        Que Jehane soit devenue sensible, peut-être exagérément, à un problème qu’elle a eu à subir, je peux le comprendre.
        J’ai eu la même réaction suite à des difficultés de nature différente.

        • [^] # Re: Allons-y gaiement

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Tiens, je ne m’étais jamais posé la question : y a-t-il une culture de l’égalité dans ma boîte ?

          C'est intéressant de se poser la question. On peut voir comment réagit la hiérarchie, la mise en place de charte de respect, etc… Quand personne ne remet à sa place une chef qui appelle une employée "ma poule" ou un noir "le black de service", c'est qu'il y a un problème. Si la direction lui tombe dessus, c'est bon signe.
          Et ça peut changer d'une boite à l'autre (qu'elle soit libriste ou pas ;-) )

          Perso, j'ai pas fait beaucoup de boites, mais je n'ai jamais rencontré de cas où j'aurai voulu mettre mon point dans le gueule d'une personne faisant des différences, du moins de manière visible (seulement le plafond de verre au dessus de 50 personnes à gérer), on a toujours travaillé tous ensemble sans le moindre problème (les filles pouvant balancer sec et allumer sec aussi lors des bouffes). Après certes je ne suis pas généralisable, mais généraliser au sexisme partout, c'est faux aussi (toi apportant une autre preuve)

          • [^] # Commentaire supprimé

            Posté par . Évalué à 3.

            Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

            • [^] # Re: Allons-y gaiement

              Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 21/08/12 à 18:30.

              Vouloir faire, ça ne veut pas dire que je l'aurai fait si j'avais été confronté à la chose ;-). Bref, une image (pas n).

  • # libzizi

    Posté par . Évalué à 3.

    Je suis certain qu'une librairie avec ce nom aurait sans doute droit au même jugement sexiste de toute façon.

    Certains devraient arrêter d'utiliser l'idéologie féministe pour faire passer leur idéologie puritaine, car c'est bien ce ça dont il s'agit.

    Tout ce qu'on obtient avec ce raisonnement, c'est d'associé sexualité et asservissement des femmes, et ça serait les respecter un peu plus que d'arrêter ce raisonnement stupide et pour le coup totalement machiste.

    C'est chiant que tout le monde tombe dedans et beaucoup de femme en premier lieu.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.