Journal Consultation « République Numérique » ouverte

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
26
27
sept.
2015

Le gouvernement vient d'ouvrir le site de la consultation publique sur le futur projet de loi Numérique. On peut s'y inscrire (compte local, Facebook ou Google), déposer des amendements, voter sur des propositions.

  • # Euh?

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    C'est moi qui suit obsédé ou le bonnet phrygien en bandeau sur le site officiel évoque assez un sexe en érection?
    Est-ce le signe de la vigueur législative? De la création d'une nouvelle société? Je me perds en conjoncture…..

    • [^] # Re: Euh?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Je savais bien que sur LinuxFr, on aurait des remarques constructives et de haut niveau :-)

      Beaucoup de gens ont trouvé que Marianne en haut d'un immeuble à regarder la rue, ça faisait plutôt penser à Assassin's Creeds.

      • [^] # Re: Euh?

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Je vais essayer de ne plus m'écarter du sujet mais Coluche disait que "si votait servait à quelque chose il y aurait longtemps que ce serait interdit" et dans la même idée si une consultation publique était autre chose qu'un pot de vaseline, à titre de préliminaire à un processus législatif vertical, cela se saurait. Mon compte sur Linuxfr est ancien, j'ai participé à beaucoup de débat, donné mon avis sur des tas de sujets (Hadopi, TAfta, brevets…), alors que personne ne me le demandait, mais j'aurais pu aussi bien pisser dans un violon. Bref si j'ai un avis sur la question je ferai un billet sur mon blog et si je trouve le graphisme du site de mauvais goût j'en parlerai ici.

        Bon si vous voulez développer une démarche constructive en affûtant vos arguments, vous avez raison et je vous lirai tous avec sympathie mais sincèrement la première chose qui m'a sauté aux yeux c'est un graphisme raté et puisque je suis en veine de citation, je ne sais plus à qui attribuer celle-ci: "La forme c'est le beau et le beau c'est le fond, preuve étrange et inattendue que la forme, c'est le fond".

    • [^] # Re: Euh?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      C'est moi qui suit obsédé ou le bonnet phrygien en bandeau sur le site officiel évoque assez un sexe en érection?

      Par contre tu n'as pas remarqué qu'un véhicule est stationné sur le trottoir à gauche du supermarché, et gêne considérable le passage des piétons. Et un autre juste à côté qui mord sur le trottoir.

      Que le supermarché est au mieux une superette, mais plus probablement une « épicerie », souvent appelée « l'arabe du coin » lorsque l'origine ethnique de la personne derrière le comptoir s'y prête.

      Que la camionnette de commerce ambulant bouche la rue qui passe devant la mairie.

      Que la voiture de police municipale stationnée dans la cours de la mairie ne peut pas sortir sans faire de manœuvre (une manœuvre pour sortir en marche arrière, donc une seconde dans la rue. Ou deux manœuvres pour sortir en marche avant). Il est donc peu probable qu'elle soit stationnée comme cela dans la vraie vie.

      Que l'enseigne entre le supermarché et la mairie se trouve au dessus de la cours de la mairie, ce qui est probablement interdit (en suposant que ce ne soit pas une enseigne de la mairie).

      Que le pont suspendu (à droite du bonnet phrygien) est très étrangement conçu.

      … c'est tout ce que j'ai vu.

      • [^] # Re: Euh?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        il y a aussi le personnage juste au-dessus de la tablette qui a les bras ballants, mais comme il semble de dos, on ne voit pas ses chaussures, ça fait un peu bizarre que ses bras soient en arrière… (s'il est de face, ça fait un peu bizarre aussi).

      • [^] # Re: Euh?

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Tu étais un champion à "Où est Charlie?"!

      • [^] # Re: Euh?

        Posté par . Évalué à 5.

        Il y a également une personne avec une canne qui marche sur la route, sans la traverser (au dessus de la tablette).
        À proximité, on trouve un cycliste qui va percuter un piéton ne se trouvant pas dans la zone protégée.

        The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

      • [^] # Re: Euh?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Moi je remarque surtout que le site ne respecte pas les indications de CNIL disant qu'un utilisateur peut refuser l'usage des cookies d'un site sans que ceci l'empêche de naviguer sur le site en question. Ici, si on ne veut pas de cookies, faut pas venir sur le site.

        Opera le fait depuis 10 ans.

        • [^] # Re: Euh?

          Posté par . Évalué à 9.

          Moi je remarque surtout que le site ne respecte pas les indications de CNIL disant qu'un utilisateur peut refuser l'usage des cookies d'un site sans que ceci l'empêche de naviguer sur le site en question. Ici, si on ne veut pas de cookies, faut pas venir sur le site.

          Faut arrêter avec cette interprétation incorrecte. L'article cité vise principalement les cookies de publicité/mesure d'audience/réseaux sociaux (comprendre en gros, les cookies de tierces parties qui sont de toute façon déjà bloqués par paramétrage de votre butineur, n'est-ce pas ? ;)).

          En particulier, sont exemptés de consentement (le fameux "bandeau cookie") les cookies nécessaires au fonctionnement du site. Je cite la page de la CNIL :

          Quels "cookies" sont exemptés du consentement préalable ?

          Sont exemptés du recueil du consentement les traceurs strictement nécessaires à la fourniture d'un service expressément demandé par l'utilisateur. Ainsi, par exemple, les traceurs suivants ne requièrent pas de consentement :

          • les cookies de " panier d'achat " pour un site marchand ;
          • les cookies " identifiants de session ", pour la durée d'une session, ou les cookies persistants limités à quelques heures dans certains cas ;
          • les cookies d'authentification ;
          • les cookies de session créés par un lecteur multimédia ;
          • les cookies de session d'équilibrage de charge (" load balancing ") ;
          • certaines solutions d'analyse de mesure d'audience (analytics) ;
          • les cookies persistants de personnalisation de l'interface utilisateur.
          • les cookies de session d'équilibrage de charge (" load balancing ") ;
          • les cookies persistants de personnalisation de l'interface utilisateur.

          En l’occurrence, le site utilise effectivement (au moins) Google Analytics, qui ne fait expressément pas partie des cookies exemptés du consentement. Mais je voulais corriger le raccourci fait sur la CNIL et les cookies.

    • [^] # Re: Euh?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Maintenant que tu le dis …

      Opera le fait depuis 10 ans.

  • # Site parodique ?

    Posté par . Évalué à 4.

    Firefox ne peut trouver le serveur à l'adresse www.r%c3%a9publique-num%c3%a9rique.fr.

    L'État n'a pas trouvé ça drôle ?

    • [^] # Re: Site parodique ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      le www. n'est sans doute pas configuré. J'ai ce renvoi lorsque je clique sur le lien du journal.

      La page s'affiche en enlevant le www de la barre d'URL (Firefox ESR 38.2.1 sur Mageia 5, firefox-38.2.1-1.mga5) .

      http://république-numérique.fr/ => c'est reproductible, j'ai un redirect vers le www. en prévisu (+ voir ci-dessous)

    • [^] # Re: Site parodique ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      C'est le slip de Linuxfr.org qui est mauvais. Les accents ne doivent pas être percent-encodés dans le nom de domaine, s'ils sont encodés ce doit être en punycode.

      Chromium corrige lui-même l'erreur (puisque de toute façon les % sont interdits dans les noms de domaine, ce n'est pas idiot comme comportement) mais Firefox ne le fait pas.

  • # république-numérique.fr

    Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 27/09/15 à 22:45.

    Alors c'est marrant, mais quand je clique sur ton lien (le site parodique), Firefox 40.0 me retourne une erreur me disant que "Firefox can't find the server at r%c3%a9publique-num%c3%a9rique.fr."

    Il y a bien écrit "république-numérique.fr" dans la barre d'adresse. Si je mets le curseur dans celle-ci et appuie "Entrée", ça marche et m'envoie bien sur le site afférent. Y a-t-il quelqu'un d'autre pour qui cela se produit? Est-ce un bug des noms de domaines internationalisés?

    Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

    • [^] # Re: république-numérique.fr

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      J'ai le même bug avec Firefox, en revanche avec Chromium ça marche…..La guerre des navigateur reprend?

      • [^] # Re: république-numérique.fr

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        J'ai ouvert un rapport de bug: https://bugzilla.mozilla.org/show_bug.cgi?id=1208896

        Je pense que ce type de bug est principalement dû au fait que très peu de noms de domaine internationaux sont achetés à l'heure actuelle (ce qui explique que même le gouvernement achète le nom republique-numerique.fr avec l'erreur de français, par habitude). Donc personne ne remarque le bug et les rares qui le font ne l'avaient pas remonté jusque là (en tous cas, j'ai pas réussi à le trouver sur le bugtracker de Mozilla).

        Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

        • [^] # Re: république-numérique.fr

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Euh, il ne faut pas se limiter au point de vue franco-français : les noms de domaine en Unicode sont utilisés depuis dix ans par des tas de chinois ou d'arabes et les bogues ont donc eu le temps d'être trouvées. Même en France, pour une récente campagne de promotion, l'AFNIC avait un site réussir-en.fr, seul le nom Unicode avait été publié et personne n'a signalé de problème.

          • [^] # Re: république-numérique.fr

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Euh, il ne faut pas se limiter au point de vue franco-français.

            Je ne sais pas pourquoi tu supposes cela. J'ai vécu 1 an au Danemark, 2 ans au Japon, 1 an en Corée (et 1 an dans un pays anglophone, donc ça compte pas), et je me souviens pas avoir vu un seul site hors ASCII. Ensuite je ne dis pas que cela n'existe pas, mais que c'est loin d'être une habitude et que donc cela ne m'étonne pas tant que cela de voir un bug sur un simple lien, car ce n'est pas si courant de voir des noms de domaine internationalisés. Et certes, je ne sais pas si c'est beaucoup plus courant en Chine ou dans les pays arabes. Je me limite à mon expérience. Il est certain que je ne connais pas l'entièreté du net mondial.

            Ensuite j'essayais juste de répondre à l'affirmation sur une éventuelle "guerre des navigateurs" qui reprendrait d'après le commentaire précédent. Je ne comprends pas pour quelle raison ce genre de bug pourrait faire penser cela d'ailleurs. Pour moi, c'est juste un bug, ça peut arriver, surtout pour une fonctionnalité que je n'ai pas constatée si répandue encore (toujours d'après mon expérience réduite), rien de grave. Pas la peine de prendre la mouche ou de me traiter de franco-français. Merci.

            les bogues ont donc eu le temps d'être trouvées

            Là en tous cas, y a un problème (sur les liens avec des noms de domaines pourcent-encodés apparemment comme quelqu'un d'autre le note) et je ne suis vraisemblablement pas le seul à l'avoir vécu. Ce n'est pas très grave, et je suis sûr que ce sera corrigé rapidement (si ce ne l'est pas déjà dans des versions de dév d'ailleurs, aucune idée!). Je ne comprends pas vraiment le but de ton commentaire.

            Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

          • [^] # Re: république-numérique.fr

            Posté par . Évalué à 3.

            Euh Stéphane, il me semblait que tu avais déjà relevé que le problème venait de Linuxfr et non pas Firefox

        • [^] # Re: république-numérique.fr

          Posté par . Évalué à 0. Dernière modification le 28/09/15 à 00:09.

          Le lien dans ton rapport de bug marche. C'est le manque de "http://" qui cause le bug.

          réussir-en.fr marche sans le "http://" en fait je comprends pas.

        • [^] # Re: république-numérique.fr

          Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 28/09/15 à 01:00.

          J'ai ouvert un rapport de bug: https://bugzilla.mozilla.org/show_bug.cgi?id=1208896

          Moi j'ai ouvert une entrée de suivi.

          • [^] # Re: république-numérique.fr

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Je viens de faire une réponse sur l'entrée de suivi. D'après la RFC 3986, section 3.2.2, le nom de domaine également peut être codé en pourcentage a priori. Ce que fait linuxfr.org me semble donc valide.

            Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

            • [^] # Re: république-numérique.fr

              Posté par . Évalué à 1.

              Du coup, de ce que je constate, Firefox lancerait la première fois une résolution DNS avec les pourcentages — ce qui échoue logiquement —, mais du coup si je valide une deuxième fois le contenu de la barre d'adresse, tout se passe bien. Ça tend en effet vers un bug Firefox.

              • [^] # Re: république-numérique.fr

                Posté par . Évalué à 1.

                Finalement, peut-être pas :

                   The reg-name syntax allows percent-encoded octets in order to
                   represent non-ASCII registered names in a uniform way that is
                   independent of the underlying name resolution technology.  Non-ASCII
                   characters must first be encoded according to UTF-8 [STD63], and then
                   each octet of the corresponding UTF-8 sequence must be percent-
                   encoded to be represented as URI characters.  URI producing
                   applications must not use percent-encoding in host unless it is used
                   to represent a UTF-8 character sequence.  When a non-ASCII registered
                   name represents an internationalized domain name intended for
                   resolution via the DNS, the name must be transformed to the IDNA
                   encoding [RFC3490] prior to name lookup.  URI producers should
                   provide these registered names in the IDNA encoding, rather than a
                   percent-encoding, if they wish to maximize interoperability with
                   legacy URI resolvers.
                

                Si je comprends bien la fin, il faudrait de l'IDNA à la place de % de la part du HTML. En tous les cas, je pense qu'il n'est plus l'heure pour moi d'aller plus loin sur ce sujet :P

                • [^] # Re: république-numérique.fr

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  En effet ils semblent dire que c'est mieux d'utiliser le codage IDNA afin d'augmenter ses chances de fonctionnement si on tombe sur un solveur d'URI désuet. C'est d'ailleurs en effet ce qu'on constate ici. Cet exemple en est la parfaite démonstration (à ceci près que Firefox est activement développé et très actif sur les sujets chauds du web, donc il ne doit pas tomber souvent dans la catégorie de solveur d'URI désuet).

                  Linuxfr peut donc en effet améliorer son intéropérabilité pour s'assurer de fonctionner même pour les gens utilisant de vieux navigateurs par exemple, mais il n'en reste pas moins que le lien semble valide (peut-être pas conseillé, mais valide) et qu'il y a un problème de Firefox, jusqu'à preuve du contraire.

                  En tous les cas, je pense qu'il n'est plus l'heure pour moi d'aller plus loin sur ce sujet :P

                  Eh! Sur ce, je vais également prendre en compte tes sages paroles et aller me coucher moi aussi! :-)

                  Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

  • # GNU/Linux et non Linux

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    La proposition est : "Utiliser les logiciels libres & GNU/Linux dans les écoles et les universités".

  • # Sans moi

    Posté par . Évalué à 10.

    J'ai déjà participé à une consultation de ce genre: Faire simple

    Résultat:
    - Les 10 suggestions (je n'ai pas cherché au-delà, dégoutté) les plus populaires ont été purement et simplement ignorées.
    - Les suggestions retenues ont été regroupées dans des ateliers privés aux noms ésotériques. Ah oui, l'accès publique ce n'est pas au niveau un peu constructif, faut pas pousser.
    - Les mesures finalement prises sont celles qui avaient déjà été annoncées avant la mise en place de la consultation.

    Donc voilà, on ne m'y reprendra pas.

    • [^] # Re: Sans moi

      Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 28/09/15 à 11:45.

      Ce serait sympathique de faire des statistiques les plus pertinentes possibles sur le nombre de propositions qui ont été acceptées suite à des consultations publiques.

  • # Connexion via Facebook ou Google+, sérieusement ?

    Posté par . Évalué à 10.

    Bon, c'est peut-être pisser dans un violon comme le commente Nitchevo, mais bon je me dis que mettre une petit j'aime à la sauce république française sur plus de GNU/Linux dans les écoles / universités, franchement ce serait de la mauvaise volonté de ne pas le faire. Donc je clique sur le pouce vert "D'accord". Et la, paf le chien. "S'inscrire avec facebook", "S'inscrire avec google+" en premiers choix.

    J'imagine bien la réunion technique :
    A - "Bon pour l'histoire de la consultation des Ayatollah, euh des barbus, enfin des gars qui gueulent là, va falloir authentifier tout ça parce que les anonymes qui insultent et toussa y en a marre."
    B - "Ok chef, pas de problème, un petit formulaire et ça le fait."
    A - "Bon et tu me mets le truc bien où t'as juste à cliquer une fois et il t'authentifie direct, histoire de montrer qu'on est au top."
    B - "Euh vous savez avec PRISM et tout ça c'est peut-êtr…."
    A - "HO, TU VA PAS T'Y METTRE AUSSI TOI ! On est au top et pis c'est tout !"
    B - "Bien chef !"

    Ce qui m'amène gentiment à penser que leur truc la servira plutôt à chiffrer le nombre de mécontents qu'ils vont faire en faisant leur conneries plutôt qu'autre chose…
    Mais bon, c'est parce que je suis enragé à cause de la lune ça…

    • [^] # Re: Connexion via Facebook ou Google+, sérieusement ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Allez, je la ramène ici aussi. Tout le site est derrière CloudFlare, de toutes façons. Donc tout le trafic passe par une boîte US qui a tout en clair (c'est eux ton correspondant TLS). Ils semblent aussi utiliser Google Analytics. Bref, voilà.

  • # Ouf...

    Posté par . Évalué à 10.

    On a évité la consultation digitale.

    The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

    • [^] # Re: Ouf...

      Posté par . Évalué à 5.

      Heureusement oui, ceci dit « numérique » n'est pas approprié non plus. Qu'est devenu le mot « informatique » ? Il est totalement absent du projet de loi (hormis dans l'intitulé de la loi « Informatique et liberté » mais ça compte pas), et on n'en trouve qu'une seule occurrence dans les contributions. C'est dommage d'avoir un mot exprès pour la notion et de pas l'utiliser.

      • [^] # Re: Ouf...

        Posté par . Évalué à 6.

        J'ai mis une contribution pour l'enseignement de l'informatique (je ne sais pas si c'est cette contribution que tu as vue), en me basant sur le très bon rapport de l'Académie des Sciences. Plussoyez si jamais vous avez un compte.

        • [^] # Re: Ouf...

          Posté par . Évalué à 3.

          Excellente contribution ! Enseigner l'informatique comme une matière à part entière, pour moi c'est une priorité. Du coup je me suis créé un compte rien que pour voter pour.
          Après faut pas rêver, ça ne passera jamais avec le gouvernement et le parlement actuels, mais c'est quand même indispensable de lancer le débat.
          (et non c'est pas ta contribution que MySearch m'avait trouvée, elle était peut-être pas encore référencée quand j'ai cherché)

    • [^] # Re: Ouf...

      Posté par . Évalué à 1.

      On a évité la consultation digitale.

      Mais on n'évitera pas un doigt dans les conclusions de la consultation.

      Cette signature est publiée sous licence WTFPL

  • # Version Anglaise et ???

    Posté par . Évalué à 0.

    Qu'ils aient tentés d'internationaliser le site, pourquoi pas. Qu'ils se soient limnités a une traduction Anglaise mériterai une nomination au prix de la carpet Anglaise. D'autre population non Anglophone ont aussi de très bonne initiative démocratiaue (Espagnole, Allamande, …)
    On va dire que l'Anglais est la langue internationale/"digital"/commune/la seule valant d'être apprise, mais ça me désespère de voir le plafond aussi bas du coté de nos "daissideur"

    • [^] # Re: Version Anglaise et ???

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Qu'ils se soient limités a une traduction Anglaise

      Surtout que si je me souviens bien, il est interdit d'avoir un site bilingue dans l'administration. Soit c'est qu'en français, soit trois langues… Même si de notre coté, nous n'avons jamais respecté cela (il faut avoir des personnes en interne capable de maintenir trois langues), c'est très différents d'une consultation nationale !

      • [^] # Re: Version Anglaise et ???

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Qu'elle est la justification de cette connerie ?

        • [^] # Re: Version Anglaise et ???

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          L'Europe est multilingue. Afin de ne pas tomber dans l'anglais systématique, on nous a imposé TROIS langues. A vrai dire, ce n'est pas con MAIS il faudrait nous donner les moyens de l'appliquer. Dans l'absolu, français, anglais, allemand et espagnol donnerait l'accès à nos site web a une grande partie des européens…

  • # Regardez pas le code source...

    Posté par . Évalué à 1.

    …ça fait peur.

  • # Domaine & action gouvernementale

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Suis-je le seul à trouver dommage le fait que de nombreux sites à initiative gouvernementale -dont celui-ci- ne bénéficient pas du .gouv.fr ? En tant qu'utilisateur, j'aime bien savoir de manière simple et rapide à qui j'ai affaire : et là, je vois une charte graphique d'un site se déclarant clairement comme une action gouvernementale, avec le petit logo république française, mentionné dans une conférence de presse, mais qui est un bête .fr et dont le about et le whois pointent vers des sociétés de droit privé.

    N'est-ce pas précisément contradictoire avec l'un des enjeux cruciaux du développement du numérique : la confiance ?

    • [^] # Re: Domaine & action gouvernementale

      Posté par . Évalué à 2.

      La création et la gestion du site sont sans aucun doute externalisées, donc pas de .gouv. Un peu comme dans une délégation de service public, les salariés ne sont pas fonctionnaires. Après, on pourrait critiquer le fait de passer par une société de services pour créer ce genre de sites.

      • [^] # Re: Domaine & action gouvernementale

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Je ne critique pas l'externalisation de la réalisation du site : c'est effectivement un autre débat.

        Je me place juste du point de vue de l'utilisateur : rien ne lui garanti simplement (i.e. sans faire des recherches et croiser différentes informations) qu'il s'agit bien d'un site légitime d'une initiative de l'état, et non d'une tentative phishing quelconque. La simplicité et la lisibilité, c'est ce que permet le .gouv.fr.

        S'habituer à ce que les domaines liés à l'action de l'état ne soient pas aisément reconnaissables, qu'ils n'aient pas de dénominateur commun reconnaissable, c'est me semble-t-il contribuer à ce que les utilisateurs lambda se fassent plus facilement berner par de faux sites.

        • [^] # Re: Domaine & action gouvernementale

          Posté par . Évalué à 1.

          Les sites des universités non plus ne sont pas en .gouv.fr, et ce ne sont sans doute pas les seuls services publics dans ce cas là.

          • [^] # Re: Domaine & action gouvernementale

            Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 29/09/15 à 23:08.

            Les universités ne sont pas des organes du gouvernement (ou du parlement). C'est normal qu'elles ne soient pas en .gouv.fr.
            Maintenant, pourquoi n'avons-nous pas notre .edu.fr ? (comme le font de nombreux autres pays)

            • [^] # Re: Domaine & action gouvernementale

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Ou .ac.fr si on se calque sur les second level domains du Royaume-Uni.

            • [^] # Re: Domaine & action gouvernementale

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              pourquoi n'avons-nous pas notre .edu.fr ?

              pour le primaire et le secondaire (plus prépas, etc.) le plan de nommage se fait au niveau académique *.ac-[nom de l'académie].fr

              C'est parfois un peu long mais c'est relativement cohérent.

              • [^] # Re: Domaine & action gouvernementale

                Posté par (page perso) . Évalué à 8.

                Cohérent, certes, mais cela n'empêche pas quelqu'un d'acheter *.ac-tartempion.fr (on choisira alors tartempion de manière à induire l'utilisateur en erreur) par exemple ? (à moins qu'il n'y ait filtrage par l'AFNIC) contrairement au .ac.fr qui, si le second level domain est réservé, interdira ce genre de fourberie

  • # Interaction et retour

    Posté par . Évalué à 3.

    Ce site n'est pas mature pour être jugé. Il n'est pour l'instant rien d'autre qu'un déversoir. Il y a très probablement de bonnes choses dedans, dont celles citées ici, mais il n'existe pour rien à cette heure.

    Pourquoi cette réaction épidermique ?
    Car on ne peut demander à tous de relire tous. Dit simplement, et en résumé, c'est bien de cela dont il s'agit. Sur le comptoir on pourrait dire "en matière de démocratie on ne disrupte, on améliore petit à petit, le passage de la représentation à la participation ne peut être sans cadre, d'autant plus qu'il n'y a pas lieu de remplacer mais de proposer". Il faut une équipe derrière, afin de compulser le contenu et le transmettre, puis écrire le retour sur les morceaux choisis. Sans interactions retours, ce site restera un déversoir, peut être de meilleur niveau que facebook, mais dans le fond pas tellement mieux en réalité.
    Donc attendons de voir s'il y a interaction avant de jauger.

    ps : à mon avis, il n'y aura rien d'autre que cette plateforme

    • [^] # Re: Interaction et retour

      Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 30/09/15 à 16:29.

      Mauvaise langue !

      1. À quoi va servir ma participation ? Le Gouvernement lira l'ensemble des contributions pour décider les améliorations qu'il apportera au texte. Une synthèse des contributions sera publiée.

      Si l'article de wikipedia sur le gouvernement est exact, on peut conclure que les contributions seront lues exhaustivement soit par le Premier ministre, soit par un ministre d’État, soit par un ministre, soit par un ministre délégué, soit par un haut commissaire! Ils vont être bien occupés.

      En outre, le Gouvernement s'engage à répondre précisément aux propositions ayant reçu le plus de votes en expliquant pourquoi il les a retenues ou non.

      Tu vois, ça aussi c'est un engagement ! Ils vont classer les réponses et ensuite, ils vont répondre à l'ensemble de n mieux classées avec n variant entre 1 et le nombre de propositions.

      J'avais perdu tout espoir dans le gouvernement mais avec ce nouveau site web, je sens monter en moi un espoir aussi intense que celui qui animait les militants de Bayrou en 2007.

  • # Tribune intéressante à ce sujet

    Posté par . Évalué à 1.

  • # Bercy taquiné (i.e. trollé) ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Selon le Parisien de ce jour, dans un article réservé à leurs abonnés pour la version en ligne, on apprend que « Bercy s'est fait taquiner — troller, en langage geek ».

    Un « taquin » aurait réservé le nom de domaine république-numérique.fr (avec les accents, le site parodique donc) dans l'intention de le revendre à Bercy. Bercy, ayant répondu un « Non ! » ferme, se serait alors rabattu sur le nom de domaine sans accents. Alors FUD ou pas FUD ? ;-)

    Quoi qu'il en soit, s'ils avaient pris un domaine en .gouv.fr ils auraient évité le problème, et cela aurait été plus clair. D'autant que l'article traite d'un appel à projets du gouvernement pour sécuriser le « Net français » (avec une enveloppe globale de 10 millions), car on déplore une perte de confiance chez les internautes français (comme si les révélations de Snowden n'avaient pas eu d'impact, la raison serait la peur du piratage des données qu'on confie aux serveurs de tiers). Il est vrai que réaliser une consultation citoyenne avec un nom de domaine qu'on peut facilement se faire piquer, c'est sécurisant ! :/

    Sapere aude ! Aie le courage de te servir de ton propre entendement. Voilà la devise des Lumières.

    • [^] # Re: Bercy taquiné (i.e. trollé) ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Pur FUD et baratin journalistique habituel. Le nom république-numérique.fr a été réservé bien après le lancement de la consultation.

      • [^] # Re: Bercy taquiné (i.e. trollé) ?

        Posté par . Évalué à 1.

        C'est bien ce qu'il me semblait. Il est bon de remonter vers les bonnes sources lorsque l'on veut une information fiable.

        Après, si c'est du baratin journalistique, je ne sais pas : dans l'article, le journaliste présentait cela comme une réponse émanant du ministère.

        Je ne sais pas, Stéphane, si c'est toi ou une de tes connaissances qui a réservé le nom de domaine, mais il y a de l'abus : c'est de la calomnie, la personne est accusée d'avoir fait cela pour se faire du fric. Heureusement, linuxfr donne un droit de réponse aux intéressés. :-p

        Sapere aude ! Aie le courage de te servir de ton propre entendement. Voilà la devise des Lumières.

    • [^] # Re: Bercy taquiné (i.e. trollé) ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Un « taquin » aurait réservé le nom de domaine république-numérique.fr (avec les accents, le site parodique donc) dans l'intention de le revendre à Bercy. Bercy, ayant répondu un « Non ! » ferme, se serait alors rabattu sur le nom de domaine sans accents. Alors FUD ou pas FUD ? ;-)

      Je suis le taquin en question. Je n'ai pas déposé cet IDN dans le but de le revendre, et je n'ai jamais eu la moindre discussion à ce sujet avec qui que ce soit. La seule manifestation du ministère a été un courriel d'Aurélien Pérol (l'attaché de communication d'Axelle Lemaire) qui s'est contenté de demander une redirection (redirection qui était par ailleurs en place dès la mise en ligne). Enfin, le site du ministère était déjà lancé sur republique-numérique.fr quand j'ai déposé l'IDN, la notion que le ministère aurait dû renoncer aux accents à cause du dépôt de l'IDN est farfelue. Il se trouve simplement que le prestataire privé, qui par ailleurs est le propriétaire réel de l'application ET du domaine, a oublié de le déposer parce qu'il avait oublié qu'on pouvait utiliser des accents dans un nom de domaine en .fr ! Mieux, je leur ai signalé que républiquenumérique.fr n'était pas déposé non plus, ils n'ont rien fait pour le déposer, preuve qu'ils n'y voient pas l'intérêt.

      Je ne sais pas d'où Le Parisien tient ses informations, mais elles sont totalement fausses (juridiquement, elles sont même diffamatoires). Je note aussi que Le Parisien n'a pas essayé de me contacter, alors qu'il n'est pas particulièrement difficile de le faire. Ça décrédibilise la profession de journaliste.

  • # Proposition Protection des consommateurs, lutte contre l’obsolescence programmée…

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Je viens de proposer sur le site une série d’articles sur lesquels je bosse depuis quelques mois visant :

    1. À obliger les vendeurs d’objets numériques à maintenir leurs logiciels (obsolescence programmée, failles sécu jamais corrigées…).
    2. À favoriser les logiciels libres (même si ce n’est jamais présenté comme ça).
    3. À définir un cadre visant à limiter l’ossification du net.

    Les détails sont ici : https://www.republique-numerique.fr/consultations/projet-de-loi-numerique/consultation/consultation/opinions/section-4-information-des-consommateurs/protection-des-consommateurs-lutte-contre-l-obsolescence-programmee-et-encouragement-de-l-innovation

  • # Garder une archive du site ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Je me demande s'il y a moyen d'archiver le site afin de pouvoir constater, une fois la loi votée, le décalage qu'il ne manquera pas d'y avoir entre la loi et ce qui était proposé par les citoyens ?
    Je ne parierai pas que le gouvernement va laisser le site en ligne au moins jusqu'à la publication des derniers décrets d'application.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.