Journal Sale journée pour les cinéphiles...

0
30
août
2013

Rédiger un avis de décès n'est pas chose facile. A moins d'être coutumier du fait – tel un rédacteur assigné à la rubrique nécrologique d'un organe de presse –, les émotions vont surgir et s'ingérer dans le processus rédactionnel ; surtout s'agissant d'une personne qui, si ce n'est par un lien familial, se peut tout de même qualifier de "proche" de par l'intensité de la fascination qu'elle a pu exercer à notre encontre par son talent, son art, sa personnalité hors du commun.

Or donc, voici qu'un acteur hors pair nous quitte, laissant derrière lui un legs inestimable au 7ème art. Un grand nom du cinéma, qu'on évitera de confondre avec Michael Gordon Peterson (le criminel à la célèbre moustache avait eu le mauvais goût de choisir le même pseudonyme)… Rappelons plutôt, comme un hommage teinté de tendresse, le prénom que ses parents, d'origine lithuanienne, lui avaient choisi : Karol Dionizy.

C'est un 30 août qu'il s'éteint. D'une simple pneumonie. Une maladie qui semble si anodine qu'elle contraste singulièrement avec les rôles de "gros dur" auxquels il était accoutumé.

Que retenir de sa pléthorique filmographie ? Une énumération de toutes ses apparitions à l'écran serait sacrément monstrueuse. Le Cavalier Traqué, Le Maître du Monde, Le Messager de l'Espoir… la liste des chefs-d’œuvre est sans fin. Mais nous sommes sur un site dédié à Linux et aux logiciels libres, alors mentionnons au moins La Classe Américaine, peut-être le moins connu de ses films, mais dont le réalisateur a la particularité d'avoir été également… Debian Project Leader !

Terminons donc en disant l'hommage qui lui est dû. En disant la reconnaissance que tout cinéphile lui doit. En disant quelle source d'inspiration il fut et continuera d'être. En disant, pour user du langage contemporain, "big up" à l'artiste.

  • # La Classe américaine

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    La Classe Américaine, peut-être le moins connu de ses films, mais dont le réalisateur a la particularité d'avoir été également… Debian Project Leader !

    Non non non. La Classe américaine, c'est de Michel Hazanavicius. L'ancien DPL, c'est Sam Hocevar, qui a restauré la Classe à partir des DVD des flims originaux.

  • # Attention j'ai dit gentil

    Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 30/08/13 à 15:29.

    mentionnons au moins La Classe Américaine, peut-être le moins connu de ses films, mais dont le réalisateur a la particularité d'avoir été également… Debian Project Leader !

    Alors en fait non, le Debian project leader est celui qui a remastérisé le flim en qualité DVD. Les réalisateurs de La Classe Américaine sont Michel Hazanavicius (OSS 117, The Artist) et Dominique Mézerette.

    Edit: grilled.

  • # grilled

    Posté par . Évalué à 2.

    Edit: grilled.

  • # Commentaire supprimé

    Posté par . Évalué à 6.

    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

    • [^] # Re: Erratum

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Je sent en toi la force du comique de répétition. Mais que veut dire bronsoniser ? Et quel rapport avec Charles ?

      • [^] # Re: Erratum

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        C'est triste ton avis sur les répétitions de comique.

  • # Pfff...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Nulle part tu ne donnes le vrai nom cet acteur… Il s'agit donc de Karol Dionizy Buczynski. Mais j'espère que les linuxfriens les plus assidus auront trouvé tout seul.

    • [^] # Re: Pfff...

      Posté par . Évalué à 2.

      Il s'agit donc de Karol Dionizy Buczynski

      La dépêche oublie de dire qu'il était un très bon développeur et que, mégalo comme il est, il a tenu à donner ses propres initiales à son invention : kdb

      ====>[]

  • # Le saviez-vous ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Bonjour,

    je tiens à apporter une légère précision à l'excellent journal ci-dessus.
    Il se trouve que «La Classe américaine», c'est de Michel Hazanavicius.
    L'ancien DPL s'est amusé une fin de semaine pluvieuse à restaurer ce flimounet à partir des DVD.

  • # Important

    Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 30/08/13 à 17:02.

    Alors petite précision :

    A Michel le pas Américaine DVD Project réalisé à Hocevar remasterisé la Debian c'est a flim Sam qui Haznavicius des partir Leader qui Classe, dire tiens le parce à que important c'est.

    Voilà. Je vous sors ça pèle-mèle remettez vous-même les mots dans l'ordre j'ai eu une dure journée vous allez pas me faire chier non plus.

    splash!

  • # La Classe

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Excuse-moi de te dire ça mon pauvre Rock, mais tu confonds un peu tout. Tu fais un amalgame entre la réalisation et la restauration. Tu es fou. […] Je préfère partir plutôt que d'entendre ça plutôt que d'être sourd.

  • # Pas classe...

    Posté par (page perso) . Évalué à 6. Dernière modification le 30/08/13 à 20:35.

    Une petite correction, la classe américaine c'est de Michel Hazanavicius (et d'un autre gars qui a un nom moins rigolo et pourtant plus difficile à se souvenir), le petit-fils d'Hubert Bonisseur de la Bath, le célèbre romancier qui a rédigé les scénarios de James Bond 007 et de "Un gars, une fille".

    Le Debian Projet Leader, lui il s'est contenté de commercialiser le DVD du flmi, parce que free != gratuit, au lieu de se préoccuper de refaire le CSS du site debian.org, ce qui a fait rapidement tomber les parts de marché de Debian au profit d'Ubuntu, qui a quand même un site beaucoup plus joli.

    Rendons à Sézanne ce qui appartient à Sézanne…

    « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

  • # Ne pas lire si vous n'aimez pas l'humour associé à ce genre d'annonce ou le comique de répétition

    Posté par . Évalué à 3.

    Rédiger un avis de décès n'est pas chose facile. A moins d'être coutumier du fait

    Ben sur Linuxfr on est coutummier du fait, et c'est facile : est bronsonisée.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.