Journal Vers une fin des forfaits illi-miteux ?

Posté par .
Tags : aucun
27
5
juil.
2010
Ca y est, quelqu'un a enfin réagi face aux pseudo forfaits pseudo illimités des opérateurs de téléphonie et c'est finalement "Que Choisir".

[http://www.quechoisir.org/pages/communiques/Forfaits-mobiles(...)]

Pour ceux qui n'ont pas le courage de lire, ils demandent en résumé:
* De restreindre l'utilisation du mot "Internet" pour des offres proposant véritablement Internet.
* De restreindre l'utilisation du mot "Illimité" pour les offres avec Quota
* Dans le cas de bridage ou de limitations, avoir ces informations mentionnées noir-sur-blanc.

Néanmoins, il ne s'agit pas d'un 'Procès' pour publicité mensongère comme on aurait pu s'y attendre, mais d'une simple saisie du législateur. Il semble donc que les juristes de l'association n'aient pas estimé les textes actuels suffisamment clairs pour fonder une procédure dessus.
Cependant, un texte voté rapidement pourrait faire cesser immédiatement ces offres, là où un procès pourrait durer plusieurs années.

Pour ma part, je suis aussi allé trouvé mon législateur local il y a quinze jours sur un autre sujet dans le même secteur... suite au prochain numéro.
  • # Con-fusions

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Que de belles confusions entre Internet et Web dans leur article.

    C'est dommage, ça ne sert à rien de dire un truc comme ça : « N'utiliser le terme « Internet » que pour désigner un accès universel à tous les contenus disponibles sur le Web ainsi qu'à tous les protocoles et technologies qui lui sont liés. » (en gros, utilisez le terme Internet pour parler de HTTP (le Web)).
    • [^] # Re: Con-fusions

      Posté par . Évalué à 5.

      «ainsi qu'à tous les protocoles» != HTTP
      • [^] # Re: Con-fusions

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        « qui lui sont liés ».

        Cette proposition relative est très imprécise. Si on considère des liens d'utilité directe, cela désigne HTTP et DNS, et à peu près rien d'autre. Si on considère des liens d'utilisation, ça inclut TCP, puis IP puisqu'HTTP les utilise. :-)
        • [^] # Re: Con-fusions

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Note : ça reste quand même lamentable de la par de Que Choisir. Critiquer un accès limité au web mais vendu sous le nom d'« Internet », puis demander qu'un tel vocable implique un accès au web complet, c'est juste de l'ignorance absolue de la technologie.
          • [^] # Re: Con-fusions

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Insulter moi si je me trompe, mais j'ai lu la phrase différemment :

            Dans : "N'utiliser le terme « Internet » que pour désigner un accès universel à tous les contenus disponibles sur le Web ainsi qu'à tous les protocoles et technologies qui lui sont liés."

            La partie "ainsi qu'à tous les protocoles et technologies qui lui sont liés" ne fait pas référence à " le terme « Internet » " ? Et donc du coup "Internet" et non juste le web.
            • [^] # Re: Con-fusions

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              La partie "ainsi qu'à tous les protocoles et technologies qui lui sont liés" ne fait pas référence à " le terme « Internet » " ? Et donc du coup "Internet" et non juste le web.

              Ce serait une formulation très malheureuse, puisqu'elle est ambiguë. On va espérer que c'est ça.

              Ils auraient pu être plus précis : « N'utiliser le terme « Internet » que pour désigner un accès universel au réseau mondial d'interconnexion basé sur le protocole IP, dans sa version 4 et si possible dans sa version 6, sans restriction de protocole de transport ou d'application. ».
              • [^] # Re: Con-fusions

                Posté par . Évalué à 6.

                C'est surtout une formulation en carton.

                << N'utilisez le terme "Internet" que pour désigner un accès universel à tous les salons disponibles via IRC ainsi qu'à tous les protocoles et technologies qui lui sont liés.>>

                Heu ouais, certes!

                THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

        • [^] # Re: Con-fusions

          Posté par . Évalué à 2.

          C'est sans doute mal écrit mais ne faut il pas ire :
          N'utiliser le terme « Internet » que pour désigner un accès universel
          1)à tous les contenus disponibles sur le Web
          2) à tous les protocoles et technologies qui sont liés à internet.
    • [^] # Re: Con-fusions

      Posté par . Évalué à 8.

      Je te trouve un poil sévère. Certes la phrase de la fin est ambigüe, mais dans le texte ils donnent comme exemple p2p et voip, qui ne sont en rien des protocoles liés au web.

      Donc tu dis "que de confusions", je n'en vois qu'une, et encore, le doute subsiste ("lui" peut très bien se rapporter à "Internet", même si je pense comme toi qu'ils voulaient dire web)
      • [^] # Re: Con-fusions

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        J'avoue que l'emplois du pluriels est un peu mauvais là :)

        Désolé aux familles, toussa…
    • [^] # Re: Con-fusions

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Oui, une chose est clair, s'ils ont mis des juristes sur le coup, ils n'ont par contre utilisé les services d'aucun technophile. Sur un sujet pareil, c'est lamentable.
      • [^] # Re: Con-fusions

        Posté par . Évalué à 3.

        Bonjour, les amalgames sont courants chez le grand publique et dans l'industrie.
        Par exemple j'ai acheté un Cardio Fréquencemetre dernièrement et le manuel disait que ce qu'on appel dans l'industrie calorie sont en faite des kilocalories.

        Je n'ai pas d'autre exemple en tête mais il y a beaucoup de raccourcies limitant qui sont utilisé par le grand publique. Est-ce vraiment si grave?
        • [^] # Re: Con-fusions

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Est-ce grave ? C'est simple, c'est cette confusion entre Internet et le web qui a permis ces publicités pour de l'« Internet » qui est en fait juste du web. À toi de juger si c'est grave.

          Enfin, dans une action d'une association de consommateurs qui vise à mettre fin à ce qu'ils considèrent — à juste titre — comme des abus, céder à la même confusion qui permet ces abus, oui, c'est grave. Parce que, telle que leur communiqué est rédigé, si leur action est couronné de succès, elle permettra de remplacer la situation actuelle par… le même chose, puisque c'est ce qu'ils demandent !
        • [^] # Re: Con-fusions

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          le manuel disait que ce qu'on appel dans l'industrie calorie sont en faite des kilocalories.
          C'est un abus de langage de la part du « publique » certes mais qui n'est pas ré-utilisé sur les paquets/boites.
          Personnellement, à l'arrière des produits que je consomme, il y a bien écris « XX Kcal » et non pas « XX cal ».

          Est-ce vraiment si grave?
          Oui, parce que ça peut porté à interprétation. On connaît tous très bien comment les vendeurs/opérateurs/FAI/… font leurs interprétations.
        • [^] # Re: Con-fusions

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          >Par exemple j'ai acheté un Cardio Fréquencemetre dernièrement et le manuel disait que ce qu'on appel dans l'industrie calorie sont en faite des kilocalories.

          Hein? sur tous les aliments emballés où j'ai regardé, ils indiquent en kcal...

          L'affichage des infos nutritionnelles sur les emballages c'est réglementé
          • [^] # Re: Con-fusions

            Posté par . Évalué à 1.

            Ok je n'ai pas pris le meilleur exemple. Mais c'est celui qui m'était venue à l'esprit.
            Je comprends aussi que ce qui est grave c'est que cela risque de prendre une valeur juridique...C'est ça?
          • [^] # Re: Con-fusions

            Posté par . Évalué à 2.

            En fait j'ai pensé à la pub tic tac

            "un tic tac ne contient que 2 calories" :-D
        • [^] # Re: Con-fusions

          Posté par . Évalué à 3.

          Il y a plusieurs définitions de la calorie : la calorie dite internationale (IT), la calorie dite thermodynamique, la calorie moyenne, la valeur à 15 °C et la valeur à 20 °C. Comme tu le mentionnes, la calorie utilisée en nutrition est définie par un facteur 1000 par rapport à la calorie utilisée en physique. Certains mettent une majuscule à la calorie nutritionnelle pour indiquer le facteur 1000 : 1 Cal = 1kcal. En nutrition tout est règlementé donc en principe pas de confusion, mais en cas de doute la valeur en kJ est toujours bien définie.

          Valeurs numériques de plusieurs définitions possibles de la calorie :
          http://physics.nist.gov/Pubs/SP811/appenB9.html
        • [^] # Re: Con-fusions

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Par exemple j'ai acheté un Cardio Fréquencemetre dernièrement et le manuel disait que ce qu'on appel dans l'industrie calorie sont en faite des kilocalories.

          Feraient mieux d'utiliser les unités SI, ces gens-là. Des calories, non mais pfff, depuis, on a défini les joules.

          Pourquoi pas mesurer des pressions en livres par pouce carré, ou en millimètres de mercure, pendant qu'on y est. 'Spice de vieux croûtons, nanmého !
          • [^] # Re: Con-fusions

            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

            C't'une histoire de contexte.

            S'envoyer en l'air avec une jeune blonde pulpeuse, c'est 300 (kilo) calories qui s'envolent. Sur une plage déserte, soir d'été, toussa.

            Alors qu'avoir un rapport sexuel sous contrôle médical en vue de quantifier la dépense énergétique lors d'un coït, c'est 1250 joules. Carrelage blanc aux murs, médecin avec chronomètre, etc.

            Donc on parle en calories :-)
          • [^] # Re: Con-fusions

            Posté par . Évalué à -2.

            En même temps le joule n'est pas une unité SI…
            • [^] # Re: Con-fusions

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Si le Joule est une unité SI, mais c'est pas une unité de base 1 J = 1 Kg.m^2.s^-2
              • [^] # Re: Con-fusions

                Posté par . Évalué à 7.

                Pour chipoter, c'est kg (kilogramme) plutôt que Kg (Kelvin·gramme).
              • [^] # Re: Con-fusions

                Posté par . Évalué à 1.

                Autant pour moi.
                • [^] # Re: Con-fusions

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Au temps pour moi. C'est un piège à troll ici, dites-moi…
                  • [^] # Re: Con-fusions

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Autant pour toi, on peut utiliser les deux finalement :
                    http://fr.wiktionary.org/wiki/autant_pour_moi

                    (tu vois, c'est comme la définition du libre, ça dépend comment on considère les choses).

                    Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

                    • [^] # Re: Con-fusions

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      Oui, mais « au temps pour moi » c'est mieux d'abord, c'est comme les « clefs ». Et puis recommandé par l'Académie Française.

                      Quant à la définition du Libre, si tu avais autre chose que celle, conceptuelle, de la FSF, et celle, formelle, de Debian, je serais curieux de l'apprendre.
                    • [^] # Re: Con-fusions

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Et puis au temps pour moi signifie quelque chose, contrairement à autant pour moi. En effet, au temps pour moi reviens à dire que l'on se replace dans le passé pour reprendre ses dires (généralement son erreur). Initialement, cela provient d'une expression militaire (au temps) signifiant que la manoeuvre devait être reprise pour cause de mauvais mouvement dans les troupes. Au cas où : Au_temps_pour_moi.
                      • [^] # Re: Con-fusions

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Culture, confiture, tout ça...
                      • [^] # Re: Con-fusions

                        Posté par . Évalué à 4.

                        ce qui est amusant, c'est que pour les personnes ignorant ces conneries de militaires, "autant pour moi" veut parfaitement dire quelque chose, elles ont même réinventé un sens (similaire) exprès.

                        du coup, "autant pour moi" est parfaitement légitime.
                        • [^] # Re: Con-fusions

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Au temps/Autant pour moi alors
                        • [^] # Re: Con-fusions

                          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                          Le seul cas ou je vois du sens à « autant pour moi », c'est quand tu fais un reproche à quelqu'un, que tu t'aperçois que tu t'es trompé, et « autant pour moi » signifie alors « je me fais les mêmes reproches à moi-même ».

                          Tu noteras que dans le cas présent, il n'y avait aucun reproche, cette utilisation est donc injustifiée.
        • [^] # Re: Con-fusions

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Pluzin. Les "calories" utilisées à la place de kilocalories à tout bout de champs dans les pubs et ailleurs me hérisse le poil à chaque fois. C'est comme si je disait que je pèse 65 grammes, ça n'a aucun sens.
          • [^] # Re: Con-fusions

            Posté par . Évalué à 6.

            C'est comme si je disait que je pèse 65 grammes, ça n'a aucun sens.

            Ça en a un, et c'est justement ça le problème.
          • [^] # Re: Con-fusions

            Posté par . Évalué à 10.

            « C'est comme si je disait que je pèse 65 grammes, ça n'a aucun sens. »

            Pas plus qu’un poids de 65 kg.

            -->[]
            • [^] # Re: Con-fusions

              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

              >Pas plus qu’un poids de 65 kg.

              N'en fais pas des masses, non plus...
              • [^] # Re: Con-fusions

                Posté par . Évalué à 1.

                Qu'est ce qui pèse le plus lourd 1kg de plomb ou 1kg de plumes (dans les conditions ou ce message est lu) ?
          • [^] # Re: Con-fusions

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Il y a ce qu'on appelle les "grosses calories" (symbole Cal avec une majuscule) qui correspondent à l'énergie nécessaire pour élever la température d'un kilogramme d'eau de 1 degré (kelvin). La calorie (symbole cal avec minuscule) correspond à l'énergie nécessaire à l'élévation d'un degré de 1 gramme d'eau. D'où 1 Cal = 1000 cal = 1 kcal.

            Le kilogramme étant l'unité de base pour la masse dans le système international, on peut considérer la grosse calorie comme unité de base de mesure de quantité d'énergie.
            • [^] # Re: Con-fusions

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              On ne dit pas "1 degré kelvin" mais simplement "1 kelvin". Et il s'agit d'un intervalle de température strictement égal à un degré celcius. En effet, l'échelle absolue des température en kelvin est le simple recalage (-273,16) sur le zéro absolu de l'échelle relative des degrés celcius.
              • [^] # Re: Con-fusions

                Posté par . Évalué à 4.

                Le genre de réponse qui jette un froid.


                ----> [X]

                THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

            • [^] # Re: Con-fusions

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Je suis d'accord, 1 "grande calorie = 1000 x 1 "calorie". Or à chaque fois que j'entends cette unité de mesure (surtout à la TV je l'accorde), il est bien dit "calorie" tout court en voulant en fait parler de "grande calorie" ou kilocalorie.

              D'ailleurs il est fait mention de cette confusion dans l'article Wikipedia.
            • [^] # Re: Con-fusions

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              C'est pas le joule l'unité de base de mesure de quantité d'énergie?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.