Journal Blender : Tears of Steel visible en ligne !

Posté par . Licence CC by-sa
21
26
sept.
2012

Je grille la politesse à la dépêche encours, après, je ne prétendrai pas être aussi complet et elle n'avait qu'à être prête en temps et en heures! :)

Alors Tears of Steel, 4ème court-métrage opensource de la fondation Blender, a pour ambition de prouver la faisabilité d'un film à prises de vues réelles et d'images de synthèses intégrées suivant les standards actuels (4K, tracking, compositing…) et pour ma part, je dirais que le pari est réussi!

Alors certes, la caméra 4K Sony n'est pas libre et ils ont dû utiliser un logiciel horrible pour convertir les prises de vues du format proprio vers l'OpenEXR et la musique a été faite dans des logiciels proprios mais "c'est tout". Tout le reste est a été elevé au grain libre.

Si je ne suis pas fan de l'univers ou style de Ian Heubert, je dois dire qu'une atmosphère assez sympa se dégage du film, la photo est très belle et on a vraiment la sensation de regarder un film AAA. On aurait voulu en voir plus et avec une histoire "cohérente"* mais il faut se rappeller que les projets fruitiers de la fondation Blender ne sont que pures démo techniques.
Mais ma foi, le court est agréable et tient la route!

Assez parlé, j'en laisse pour la dépêche! :)

Le petit lien http://mango.blender.org

et une petite n'imagenimage

*l'histoire est volontairement "décalée".

  • # Inspirations ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

    Qu'y voyez vous comme inspirations d'autres œuvres ou comme clins d'œils ? À mon avis :

    • les machines : Matrix, mais je manque un peu de culture, ces représentations de gros robots dans ce style sont peut être plus anciennes dans le cinéma ;
    • le programmeur, surtout quand il s'écrit « nooooo ! » : Goldeneye…
  • # mouais

    Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

    ha tiens, l'acteur principal n'est pas tout a fait un inconnu.

    concernant la technique, les effets spéciaux sont inégaux. par moment , l'animation des robots m'a vraiment fait penser à ceux de Robocop, ya 25 ans quand même  !!

    Concernant le scénario, ça m'a paru a peine moins tordu et incompréhensible qu'Elephant Dream :/

    Sinon, on a l'impression d'un mélange de Matrix, Transformers, et d'autres trucs dont j'ai oublié le nom…

    je sais pas si ça vaut la moyenne. Je vais continuer a faire tourner big bug bunny !

    • [^] # Re: mouais

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      Concernant le scénario, ça m'a paru a peine moins tordu et incompréhensible qu'Elephant Dream :/

      Le problème des scénarios de la Blender Fondation, c'est … qu'il n'y a pas de scénario.
      Dans une écriture scénaristique, tu as des éléments a avoir, d'autres où tu dois mettre l'accent, tu as un fil narratif, une psychologie, des éléments déclencheurs, bref, des codes.
      Pourquoi les films n'ont pas ces codes ? parce que les films de la Blender Fondation ne sont pas des films en eux-même, ce sont des démos techniques avant tout.
      Ils ne partent pas d'une histoire pour faire les effets, ils partent des effets pour construire l'histoire.

    • [^] # Re: mouais

      Posté par . Évalué à  10 .

      Hum, j'ai du mal à voir ce qui vous échappe dans le scénario… je le trouve pourtant assez profond et très bien expliqué.

      40 ans auparavant, un couple s'est déchiré, le jeune homme Tom voulait partir dans l'espace, et la jeune femme Silvia, qui avait alors une main robotisée, voulait rester sur Terre pour continuer à travailler dans la robotique.

      Une guerre robot/machine est en cours dans le temps présent. La guerre a semble-t-il comme origine ce conflit, la jeune femme est à l’origine de la création des robots puissants qui combattent l'humanité aujourd'hui, elle y a mis une part de sa conscience. Les robots ont donc acquis son amertume envers Tom, et par extension les humains.

      Pour venir à bout de ce conflit qu'ils sont en train de perdre, les Hommes ont capturé un robot (semble-t-il un robot "mère", certainement le premier de la série, créé directement par Silvia).
      En utilisant la mémoire de Silvia prélevée directement sur son cerveau, ils recréent la scène dans un dôme virtuel, et ils font revivre la scène de la rupture afin d'essayer d'en changer l'issue, espérant ainsi supprimer l'amertume des robots envers l'humanité.

      La fin laisse le suspense sur la réussite de l'opération, le robot mère semble avoir changé, n'est plus hostile envers Tom, les autres robots semblent plus partagés et sont pour l'instant toujours hostiles. Pour combien de temps ?

      J'ai passé sous silence les scènes moins utile au scénario mais qui ajoutent de la profondeur à l'ambiance : la diversion au début, les reproches fait dans le dos de Tom, la bataille faite par les scientifiques qui ne sont clairement pas habitué à ça etc…

      Je trouve personnellement que c'est un très beau court métrage !

      • [^] # Re: mouais

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        Merci beaucoup, c'est limpide maintenant ! :)

        Reste un truc que j'ai pas compris : les machins noirs avec des loupiottes rouges que le gars balance du haut du clocher, ce sont des grenades ? Pourquoi n'explosent-elles pas ? À un moment il en jette une dans l'orgue, qui explose, mais les autres ?

        D'autres trucs qui m'ont gêné :
        - parfois les robots semblent invincibles, à d'autres moments ils meurent la moindre rafale
        - à la fin l'interaction entre les robots et le décor est minimale : pas de bruit, pas de nuage de poussière, pas de cailloux qui tombent, de pierre qui s'effrite ou de métal qui se tord sous leurs pas. Dommage.

        La fin laisse le suspense sur la réussite de l'opération

        Le tableau final (après le générique) laisse penser que la menace des robots a été éradiquée.

      • [^] # Re: mouais

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 . Dernière modification : le 28/09/12 à 13:55

        Hum, j'ai du mal à voir ce qui vous échappe dans le scénario… je le trouve pourtant assez profond et très bien expliqué.

        Après avoir lu tes explications, ce qui ressort, c'est surtout que tu es très doué pour comprendre des scénarios qui ne sont vraiment pas explicites. C'est beaucoup plus clair avec ces explications, qui confirment la vague idée que je m'étais faite de l'histoire, mais il n'est pas donné à tout le monde de comprendre aussi bien ce genre de flim, loin de là.

        40 ans auparavant, un couple s'est déchiré, le jeune homme Tom voulait partir dans l'espace, et la jeune femme Silvia

        Tom et Silvia donc : c'est un exemple typique de ton attention qui dépasse de très loin la mienne, j'ai déjà du mal à retenir le nom des personnages dans un flim d'action de deux heures, alors dans ce court métrage, j'en aurais été incapable.

        En utilisant la mémoire de Silvia prélevée directement sur son cerveau,

        C'était donc ça le truc avec un cerveau ! Comment as-tu déterminé cela ?

        • [^] # Re: mouais

          Posté par . Évalué à  5 . Dernière modification : le 30/09/12 à 18:30

          C'est beaucoup plus clair avec ces explications, qui confirment la vague idée que je m'étais faite de l'histoire, mais il n'est pas donné à tout le monde de comprendre aussi bien ce genre de flim, loin de là.

          C'est vrai que j'ai une bonne culture de SF et que les concepts de transfert de pensée dans une machine et de recréation d'espace virtuel ne m'est pas inconnu, donc ça doit aider… par contre je n'ai pas trouvé ce scénario particulièrement difficile.

          Tom et Silvia donc : c'est un exemple typique de ton attention qui dépasse de très loin la mienne, j'ai déjà du mal à retenir le nom des personnages dans un flim d'action de deux heures, alors dans ce court métrage, j'en aurais été incapable.

          Honnêtement, pour retrouver les noms j'ai du revisionner le film une deuxième fois, je trouvais plus simple de les décrire par leur nom que de dire 'le monsieur et la madame que l'on voit au début', mais ça n'enlève rien à la compréhension de ne pas se rappeler du nom…

          C'était donc ça le truc avec un cerveau ! Comment as-tu déterminé cela ?

          Difficile de décrire le cheminement de pensée, surtout à posteriori, mais voilà les pistes :

          • La scène que l'on voit au début est reproduite à l'identique 40 ans plus tard => Les seules personnes susceptible de s'en souvenir et de bien la reproduire sont les 2 protagonistes (Tom et Silvia).
          • Tom, bien que vieilli, est toujours vivant, donc son cerveau est toujours dans sa tête. => Le cerveau est forcément celui de Silvia.
          • [^] # Re: mouais

            Posté par . Évalué à  5 .

            Je l'ai regardé qu'une fois y'a une heure, mais je crois qu'elle s'appelle Celia.

            • [^] # Re: mouais

              Posté par . Évalué à  5 .

              Je confirme, c'est bien ce qui est écrit dans les sous-titres.
              Et pour l'homme c'est orthographié Thom.

      • [^] # Re: mouais

        Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

        Je trouve personnellement que c'est un très beau court métrage !

        J'aime aussi ce scénario (comme j'aimais bien Sintel) et je ne vois pas en quoi il est compliqué.

        « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

      • [^] # Re: mouais

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Merci mille fois, j'avais rien bité.

        Je n'avais vraiment pas cherché de sens aux détails comme le vaisseau qui s'envole ou le cerveau sur la table, j'ai pris ça pour des éléments d'ambiance.
        Je pensais que la nana avec un bras robot était un robot, puisqu'on cherchait à changer sa mémoire, je voyais pas trop d'autre explication.

        En fait je pense que le problème principal est que la scène de dispute est mal fichue et mal jouée, et vu qu'au final c'est un point très important de l'histoire, ça rate.

  • # Sous-titres

    Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

    La vidéo youtube dispose de sous-titres dans de nombreux langages mais ils ne sont pas inclus dans le mkv distribué par torrent :-/

    • [^] # Re: Sous-titres

      Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

      Les sous-titres anglais : http://mcmic.haxx.es/tears_of_steel_720p.srt

      Quant au court-métrage, j'ai trouvé ça pas mal, comme d'habitude c'est très court et on reste sur sa faim.
      Certains trucs font tâche dans le rendu final (principalement quand les mains sont censées être posées sur un robot) mais dans l'ensemble c'est réussi.

    • [^] # Re: Sous-titres

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      On peut peut-être les récupérer : t'as essayé avec gcap ?

      mais ils ne sont pas inclus dans le mkv distribué par torrent :-/

      Bienvenue dans le monde merveilleux du rétablissement de rareté made in Google. On prend un super conteneur ultra-puissant (Matroska), on retire toutes les fonctionnalités intéressantes (sous-titres, chapitres, multitrack…) sous le prétexte fallacieux que "c'est que du web, y'a pas besoin de tout ça", on débarque avec le format WebM en recevant au passage la bénédiction de la FSF ("merci Google d'avoir libéré VP8 !"), puis on met ça sur Youtube. Et quelques mois plus tard on code une bonne grosse application javascript qu'on va inclure dans toutes les pages et qui va permettre de :
      - mettre des sous-titres et des captions dans les vidéos
      - sélectionner différentes pistes vidéo
      - redimensionner la fenêtre de lecture (waouh !)
      - faire des playlists
      Et autres fonctionnalités révolutionnaires. Ah, j'allais oublier les plus importantes :
      - t'empêcher de télécharger la vidéo
      - transformer ton ordinateur en turboréacteur de Boeing 777 pendant quelques minutes

      (Ces deux dernières, tu ne peux pas en profiter avec une vidéo que tu télécharges via un utilitaire de téléchargement et que tu lis avec un lecteur vidéo. Mais de toute façon, lire une vidéo dans un lecteur de vidéos, c'est un truc de vieux con.)

      Bon, sérieusement, j'espère qu'on aura bientôt un torrent potable. :)

      • [^] # Re: Sous-titres

        Posté par . Évalué à  1 .

        (Ces deux dernières, tu ne peux pas en profiter avec une vidéo que tu télécharges via un utilitaire de téléchargement.

        Ou que tu utilises un lecteur qui se "fourni" directement chez youtube:
        - totem: pas toujours très stable
        - umplayer: bon frontal mais également pas très stable
        - mini-tube: de loin le meilleur et le plus complet (complètement dédié à cette tâche), aucuns soucis jusqu'à présent.

  • # logiciels de musique non libres

    Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

    sans vouloir faire mon intégriste, c'est quand même dommage que chaque sortie des projets Blender soit faite avec des logiciels de musique non libres, pourtant ce n'est pas cela qui manque dans la logithèque libre :

    http://linuxmao.org/tikiwiki/tiki-index.php?page=Portail+Logiciel

    Alors j'imagine qu'ils reprennent à chaque fois le même compositeur qui est habitué à ses logiciels proprio, mais ça déprécie un peu l'intérêt de l'effort pro-libre du projet.

    En plus, des artistes qui composent de la musique libre avec des logiciels libres et qui seraient intéressés pour composer de la musique pour un court-métrage, ça ne doit pas être trop difficile à trouver :
    - http://www.dogmazic.net/
    - http://www.jamendo.com/fr/

    « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

    • [^] # Re: logiciels de musique non libres

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 . Dernière modification : le 27/09/12 à 11:41

      Les films sont fait pour faire la pub de Blender, qui ne fait pas de musique, c'est tout.
      Du coup, bon, ben, pour le reste, ça me semble "acceptable" que le "pas important" ne soit pas fait avec du libre.
      Reste plus qu'à financer (ben oui, on parle de thune, et ceux qui filent la thune sont intéresses par les images) la publicité pour les logiciels libres de musique (d'ailleurs, ce journal parle de comment faire avec du libre, donc maintenant, reste à financer!)

      En plus, des artistes qui composent de la musique libre avec des logiciels libres et qui seraient intéressés pour composer de la musique pour un court-métrage, ça ne doit pas être trop difficile à trouver :
      - http://www.dogmazic.net/
      - http://www.jamendo.com/fr/

      Es-tu sûr que les logiciels utilisés sont libre? Rien ne le dit.

      • [^] # Re: logiciels de musique non libres

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        dogmazic et jamendo sont des sites avec quantités de musiciens. Certains d'entre eux indiquent les logiciels utilisés et fournissent les partitions de leurs musiques.

        Et je ne vois pas pourquoi tu parles de financement. Beaucoup de musiciens (comme les codeurs) sont heureux de faire de la musique par passion, sans contrepartie financière, le fait d'être diffusé étant une contrepartie suffisante.

        « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

        • [^] # Re: logiciels de musique non libres

          Posté par (page perso) . Évalué à  0 . Dernière modification : le 27/09/12 à 12:16

          Beaucoup de musiciens (comme les codeurs) sont heureux de faire de la musique par passion, sans contrepartie financière,

          Si il y a un bon musicien pour remplacer gratos le musicien de la fondation Blender…
          Je parle de sous, car c'est une histoire de sous et de qualité, pas que de "musicien pas top peut faire gratos un truc".

          Pour info, beaucoup de codeurs libre sont payés (et bien), quand on veut les meilleurs ça se monnaye, aussi dans le libre.

          • [^] # Re: logiciels de musique non libres

            Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

            Ouais, tout comme il y a de bons codeurs qui travaillent pour le libre sur leur temps libre, il doit bien y avoir de bons musiciens fans de libre, non ?
            C'est quand même vachement réducteur de lier tout ça à un problème d'argent.

    • [^] # Re: logiciels de musique non libres

      Posté par . Évalué à  3 .

      Pourquoi n'y a t-il pas de sprint autour de logiciels de MAO avec la participation de compositeurs, musiciens et de devs? Ça ne nécessite pas une infrastructure folle et coûterait moins chère qu'une "production" Blender.

      Ça pourrait booster le dev de ces fameux logiciels et attirer des gens.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.