Journal Pourquoi n'existe-il pas de Skype libre ?

Posté par .
Tags : aucun
12
15
déc.
2010
Bonjour à tous,

Alors que j'étais en train de rédiger mon guide de sécurité informatique à l'usage des journalistes (qui se transforme en réalité de plus en plus à un guide d'usage du logiciel libre), et alors que j'étais en train de traité le cas du logiciel Skype, je me demandais pourquoi il n'existait pas de véritable alternative libre à ce logiciel de communication propriétaire.

Lorsque je parle d'alternative, je ne parle pas de clients SIP dont il existe un nombre certain de clients libres, je parle d'un logiciel basé sur le fonctionnement de Skype, c'est à dire effectuant des connexions directes entres utilisateurs, ayant une capacité à passer les NAT, et chiffrant les communications.

Tout les éléments nécessaires à la création d'un skype libre existent, nous avons des codecs audio pour la voix qui sont performants, des codec vidéos également, et nous avons des protocoles de chiffrement robustes, et je pense que passer un NAT ne doit poser aucun soucis à quelqu'un ayant une maîtrise des réseaux.

Je ne suis pas développeur, mais je n'ai pas l'impression que créer un Skype libre représenterait une charge de travail monumentale par rapport à un navigateur par exemple, il est d'ailleurs facile d'imaginer la structure de fonctionnement du logiciel.

Alors je me demandais si cette absence d'alternative ne venait que de l'absence d'intérêt que pourraient y trouver une équipe de développeur, ou si cela est plus insidieux, comme le fait qu'un tel logiciel violerait quelques brevets logiciels aux USA...

Bref, je caresse l'idée de voir un jour une véritable alternative libre et décentralisé à Skype, mais je me demande pourquoi personne ne semble ne s'être jamais penché sur une alternative libre.
  • # Skype

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    >>> je me demandais pourquoi il n'existait pas de véritable alternative libre à ce logiciel de communication propriétaire.

    J'ai bien peur que ce ne soit parce que les gens utilisent Skype et donc la pression pour utiliser un équivalent libre est assez faible (sauf pour les gens qui ne veulent utiliser que du libre et qui sont, hélas, en petite minorité).
    • [^] # Re: Skype

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      > (sauf pour les gens qui ne veulent utiliser que du libre et qui sont, hélas, en petite minorité).

      D'autant plus que eux, lorsqu'ils touchent à un téléphone, c'est plus souvent pour se logguer sur leur ordinateur au travers d'une session ssh que pour demander « allo, t'es où ? » à leur amis (parce que tout le monde sait qu'ils ne quittent pas leur antre).

      Adhérer à l'April, ça vous tente ?

    • [^] # Re: Skype

      Posté par . Évalué à 3.

      Et donc firefox et open office n'existent pas, et ils n'ont pas choppé des parts significatives de marché. Pareil pour chrome.
      • [^] # Re: Skype

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Ben FF et OOo sont, pour la plupart des gens, tout à fait compétitifs avec les équivalents proprio (même meilleurs dans le cas de FF).
        Pour Skype je ne crois pas que ce soit le cas. Je m'en désole car mon frère vit à Hong Kong et ce serait sympa de pouvoir faire des séances de chat vidéo avec lui....mais Ekiga n'a pas marché entre son Win7 et ma Squeeze et moi je me refuse à utiliser le blob binaire qu'est Skype.
        • [^] # Re: Skype

          Posté par . Évalué à 6.

          Ben FF et OOo sont, pour la plupart des gens, tout à fait compétitifs avec les équivalents proprio (même meilleurs dans le cas de FF).
          Et les gens utilisaient avant FF un navigateur proprio à 99% et l'absence de pression pour utiliser un équivalent libre n'a pas joué.
          Pour moi la différence, c'est dans l'organisation et les ressources pour rendre le service d'offrir un produit utilisable tout le temps.
          FF a eu au départ les ressources de aol et les dévs de netscape navigator, puis par la suite les ressources fournies à la fondation par aol puis par les contrats avec google. Ce qui a permis de maintenir une organisation avec un projet bien structuré sur du long terme, avec dans ce projet un objectif de fournir quelque chose d'utilisable en permanence par les utilisateurs.

          Je tiens à le dire parce que j'étais personnellement très critique de la mofo au début, je ne comprenais pas leur manière de gérer la marque et les release, je pensais qu'ils avaient tort et qu'ils empéchaient les distros de faire leur boulot.
          Ben j'avais tort.

          Pour ce qui est de ekiga, j'ai essayé pendant longtemps de m'en servir, quand il s'appellait gnomemeeting, avant et après le refonte, et récemment, je n'ai jamais réussi à m'en servir régulièrement et facilement. De linux à linux et en ayant la pression personnelle de vouloir utiliser un logiciel libre.
          Même le coté NAT n'est pas un avantage pour moi, je peux ouvrir un port sur ma freebox, je peux configurer le port de l'autre personne, ou lui expliquer comment faire, je l'ai fait, ce n'est pas redhibitoire.
          Mais j'ai encore fait l'essai récemment, ça ne marche pas. Point barre. Ce n'est pas fiable.
          Ca fait des années que j'essaye, ça ne marche pas. Je peux ouvrir tous les ports du monde, je n'arrive pas à m'inscrire; même sans vouloir m'en servir, il n'arrive pas à afficher une image avec ma webcam qui juste marche sous linux; les messages d'erreurs sont cryptiques, et si je choisis certaines options dans la conf, genre gstreamer/goom il juste plante .
          Et quand tout marche, ben ça va être une regression dans la distro de l'autre utilisateur ou un problème de pulseaudio ou un problème de version de dbus ou de je ne sais pas quoi, et puis merde.

          Par la suite, j'ai essayé la vidéo intégrée aux IM. C'est le même merdier. kopete faisait un début de vidéo jabber puis le dév a laissé tomber. Par contre, le support msn fonctionnait. Ca, pour faire du msn, il y avait des devs. Sauf que utiliser des logiciels libres en galérant pour passer au travers de protocoles proprio sur des serveurs proprio, je voyais pas trop l'intéret.
          Et puis KDE ayant décidé de péter tout seul son bureau, j'ai laissé tombé kopete. J'ai essayé les autres IM, genre gaim ou pidgin, ou ça marche la vidéo enfin, et bien sur, ça marchait pas. Donc j'ai laissé tombé les IM.

          Je ne lance pas la pierre aux dévs, je ne vais pas sur les forums les fustiger ou gueuler, je comprends, c'est une question de ressources, faire un logiciel comme ça et faire en sorte qu'il soit grand public, et faire en sorte qu'il soit stable tout le temps dans l'ecosystème des distros linux, c'est une entreprise énorme, gigantesque. Il suffit de voir les moyens que nécessite FF ou ooo.
          Comme personne n'a les moyens de faire le boulot correctement, tout le monde a une part de responsabilité dans l'état de ces applis, du coup tout le monde se renvoit la faute. c'est la faute aux dévs, à upstream, aux distros et bien sur aux utilisateurs.
          Sauf que les utilisateurs ne sont pas cons contrairement à l'idée que s'en font pas mal de devs, ils savent reconnaitre une appli utilie qui marche d'une qui ne marche pas, et ils passent leur chemin.
          Donc ils utilisent ff ou OO, et passent leur chemin pour les distros ou les applis de ce genre.

          En ce qui me concerne, j'utiliserais avec plaisir un logiciel libre qui fasse de la vidéo avec une webcam même si je dois configurer ouvrir un port et même si c'est pas super chiffré, mais en attendant j'utilise skype ou googlevoice parce que je ne veux pas laisser tomber les personnes que j'aime et qui sont loins de moi, et que pouvoir les voir est important.
      • [^] # Re: Skype

        Posté par . Évalué à 1.

        Mauvais choix c'est deux logiciels qu'in ont commencé dans des entreprises (Netscape et StarOffice) et ne sont pas partie d'une base communautaire. Pareil pour Chrome d'ailleurs qui est partie d'une grosse boite.

        Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

        • [^] # Re: Skype

          Posté par . Évalué à 2.

          Quel est le rapport avec communautaire?
          On oppose pas communautaire/pas communautaire, on regarde si le fait qu'une appli proprio domine un secteur empêche qu'une alternative libre apparaisse et se fasse une place conséquente.
  • # Natif

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    C'est une fonction supportée en natif par Multidesk-OS
  • # Jingle?

    Posté par . Évalué à 3.

    As-tu essayé un client XMPP gérant Jingle? Je pense à Psi, notamment. Ça demande un peu de "polish" pour être pleinement utilisable (l'interface pour passer des communications est atroce, on sent bien que ça a été ajouté après coup), mais ça marche raisonnablement bien. En tous cas, ce peut fournir une base.
    • [^] # Re: Jingle?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Il faudrait aussi citer Empathy, Pidgin, Gajim, etc. Mais honnêtement, ce n'est pas encore assez mûr pour être une vraie alternative à Skype. J'ai une connexion internet à travers un proxy http et j'ai parfois un peu de mal avec des clients Jabber alors qu'avec Skype ça marche direct et bien.

      En tout cas ça s'améliore, lentement mais surement. Et il y a des projets forts sympathiques qui se développent. Je pense par exemple aux Jingle Nodes &co. D'ailleurs le dev compare souvent avec Skype : http://xmppjingle.blogspot.com/
      • [^] # Re: Jingle?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Je plussoie. J'ai essayé tout ce que j'ai pu trouver comme client libre, et pour chaque tentative, soit ça ne marchait pas du tout, soit j'avais un segfault dans les 5 premières minutes d'utilisation.

        Pour l'instant, je dois me contenter du plugin google talk, qui marche vraiment bien, y compris derrière un NAT. je me rassure en me disant que le protocole est ouvert, mais j'aimerais bien pouvoir utiliser un client libre ...
  • # Skype...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Skype est :
    - gratuit
    - mutli platforme
    - fonctionne en environnement hostile (NAT, firewall...)
    - très répandu (prime à l'opérateur historique)

    Skype n'est pas :
    - libre

    Et ce "n'est pas" n'est pas suffisant pour avoir un éco-système qui tienne. Regarde un peu les projets libres "qui marchent", ils marchent non pas parce qu'ils sont libres (ça fait fantasmer que quelques intégristes libristes), mais parce qu'ils répondent à un besoin ("j'ai besoin d'un navigateur plus sûr qu'IE, je prend Firefox", "j'ai besoin d'un OS pas cher, je prend Linux", "j'ai besoin d'un OS scalable à 10000 CPU, je prend Linux" etc)

    Ce qui manque pour pouvoir faire un concurrent libre à Skype, c'est que Skype ne réponde pas au besoin, mais dommage, il y répond, et ça marche très bien.
    • [^] # Re: Skype...

      Posté par . Évalué à 1.

      Non justement, en terme de sécurité par exemple, je trouve qu'il ne correspond pas aux besoins. Skype chiffre les flux, mais ne permet pas à l'utilisateur d'avoir un contrôle sur ce chiffrement, donc techniquement c'est potentiellement une passoire à quiconque à des besoins de sécurités spécifiques.

      Donc je ne suis pas entièrement d'accord sur le fait que Skype réponde aux besoins, de plus un clone de Skype libre qui fonctionnerait aussi bien, il n'y a pas de raison pour que l'utilisateur l'utilise, ce serait-ce que pour des raisons de sécurités.
      • [^] # Re: Skype...

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Skype chiffre les flux, mais ne permet pas à l'utilisateur d'avoir un contrôle sur ce chiffrement, donc techniquement c'est potentiellement une passoire à quiconque à des besoins de sécurités spécifiques.

        Mais est-ce que ce besoin permet de financer le développement d'un concurrent libre? Pour le moment, la triste réalité a démontré que ce besoin n'est pas suffisant : les gens, à 99.999%, s'en foutent de la sécurité telle que tu la demandes, Skype marche et ce n'est pas troué (pas de virus transmis par Skype), c'est ce qui compte pour eux (en plus de faire la nique aux admins qui veulent bloquer Skype, donc ils sont encore plus contents :) ) . Ca correspond donc aux besoins, ceux disant que ça ne correspond pas n'étant pas prêts à mettre la main à la poche.

        Le fait de répondre au 0.001% de passionnés par la sécurité n'est pas une demande suffisamment forte, faudrait trouver un besoin plus rassembleur, surtout quand ce sont les autres qui choisissent... Le hic est que ton besoin ne vient pas de ceux qui vont choisir quel logiciel utiliser, et c'est une condition non suffisante mais nécessaire pour que "ça marche".
        • [^] # Re: Skype...

          Posté par . Évalué à -4.

          Le problème avec cette réflexion c'est que si on l'appliquait à l'ensemble des logiciels, linux n'existerait même pas.
          • [^] # Re: Skype...

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Linux répondait à un besoin initial du développeur principal (celui de bidouiller), puis a répondu aux besoins des industriels qui décident quel OS utiliser et qui ont sponsorisé son développement.

            C'est bien parce que Linux répondait à un besoin de celui qui décide quoi installer qu'il est monté autant.

            J'ai donc du mal à suivre ton cheminement.
            • [^] # Re: Skype...

              Posté par . Évalué à -1.

              Mon cheminement c'est simplement que si on réduit uniquement le logiciel au service qu'il rends sans tenir compte de facteurs importants comme la sécurités, alors linux est inutile, et d'ailleurs tout le monde utilise windows, ce qui finalement démontre effectivement ton point de vu.

              Bref, une alternative libre à Skype aurait de l'intérêt tout comme linux à de l'intérêt. Après si on réfléchie en terme de masse, alors effectivement ni ce skype libre ni même linux n'ont alors d'intérêt...
              • [^] # Re: Skype...

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                sans tenir compte de facteurs importants comme la sécurités, alors linux est inutile

                La où tu te trompe, c'est de penser que tout le monde a le même besoin.
                Oui, on réduit uniquement le logiciel au service, c'est comme ça que le monde fonctionne, mais dans certains cas le service est la sécurité (cas où Linux est utilisé), donc Linux n'est pas inutile, et c'est pourquoi il est utilisé (parfois, c'est pour un autre service, j'ai donné l'exemple du prix ou de la scalabilité).

                alors effectivement ni ce skype libre ni même linux n'ont alors d'intérêt...

                Linux a un intérêt, certaines personnes ont été prête à y mettre de l'argent pour que ça marche.
                Une alternative à Skype? Les gens qui disent voir un intérêt (sécurité, libre...) n'y voient pas assez d’intérêt pour dépenser de l'argent dedans : c'est de l’intérêt de pacotille, pas sérieux.
                C'est la grosse différence : côté Linux, il y a un vrai intérêt, affiché par de l'investissement. coté Skype, ben... Personne pour le moment voit un vrai intérêt au point d'investir dessus : même pas une question de taux de pénétration, juste qu'un logiciel de VoIP qui marche et répond à une ergonomie demandée par Mr tout le monde, en dehors de Skype point de salut, c'est la triste réalité, pas de concurrence du tout, même en proprio. Si il y avait un intérêt pour une alternative à Skype plus sécurisée, le logiciel existerait déjà, avant de parler de taux de pénétration du marché.
        • [^] # Re: Skype...

          Posté par . Évalué à 1.

          Je plussoie, mais au delà de cela, je pense qu'un concurrent libre de Skype ne sera viable que s'il est compatible à 100% avec celui-ci.
          Le libre à pris trop de retard cette fois. Actuellement, le "réseau" Skype existe et il faut pouvoir s'y intégrer pleinement ou mourir.
          • [^] # Re: Skype...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Etre compatible Skype va être chaud, vu comme est protégé le protocole.

            Je ne suis pas d'accord pour dire qu'il faut absolument être compatible Skype : il "suffit" d'avoir une killer-feature pour que les gens installent ton produit en plus de Skype, comme ils le font pour d'autres logiciels "en double".
            Reste à trouver la killer-feature, et la, c'est pas gagné (je vois pas trop, être libre ou mieux être en phase avec le principe de sécurité de l'admin ne sont pas une killer-feature, loin de là)
            • [^] # Re: Skype...

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Reste à trouver la killer-feature, et la, c'est pas gagné

              La possibilité de faire de la VoIP sans que les méchants opérateurs mobiles qui vendent de « l'internet » puissent le détecter.
              • [^] # Re: Skype...

                Posté par . Évalué à 2.

                Et qu'il passe sans problème les doubles NAT IPv4 (chose courante justement chez les opérateurs d'Internet mobile). Cela dit, peut-être que Skype le fait, mais je n'ai jamais essayé.
                • [^] # Re: Skype...

                  Posté par . Évalué à 2.

                  D'après mon expérience, il arrive vraiment très bien à traverser les NAT.

                  A la maison, il se connecte via mon NAT Freebox sans que j'ai eu à ouvrir aucun port.
                  En déplacement via mon accès 3G SFR, il y arrive aussi ; du moins le chat fonctionne, je n'ai pas essayé les appels vocaux. Ainsi qu'en Chine via China Mobile (on a les déplacements qu'on peut hein).

                  Dans les environnements où l'accès Internet est instable, je me surprends d'ailleurs à surveiller l'icône Skype pour savoir si j'ai encore du net ou pas.
                  • [^] # Re: Skype...

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Bonjour,

                    Skype se connecte sur les serveur de Skype, donc le NAT, y s'en fou.

                    J'ai mon propre serveur Jabber, sur un petit dédié, du coups, pour la VoIP+visio, pas de soucis non plus.

                    Bien sur, un serveur dédié, cela a un coût.

                    A+
            • [^] # Re: Skype...

              Posté par . Évalué à 9.

              Mmmh, au moins pour les administrations, ou tout environnement qui a besoin d'être certain que Skype n'espionne rien, et ne fait rien de mal du point de vue de l'utilisateur, avoir un logiciel qui fait tout pareil que Skype, mais qui en plus est libre, et donc dont le code source est connu, ça peut être un plus important. Par exemple officiellement en France, les réseaux universitaires (et même les réseaux publics en général si je ne me trompe pas) ne sont pas censés utiliser Skype justement à cause de l'opacité du binaire et de l'incapacité à vérifier que Skype n'espionne pas les conversations.

              Je ne dis pas que c'est dans l'intérêt des développeurs de Skype d'espionner, mais à partir du moment où le soft part chercher des infos de proxy dans des fichiers qu'il n'est pas censé toucher (Firefox/IE pour les infos de proxy par ex), le doute est permis. Que se passera-t-il quand un gouvernement fera pression sur Skype pour des raisons de sécurité (lutte contre le terrorisme ou autre) ?
      • [^] # Re: Skype...

        Posté par . Évalué à 2.

        > Donc je ne suis pas entièrement d'accord sur le fait que Skype réponde aux
        > besoins, de plus un clone de Skype libre qui fonctionnerait aussi bien, il n'y
        > a pas de raison pour que l'utilisateur l'utilise, ce serait-ce que pour des
        > raisons de sécurités.

        Et puis parce que la concurrence est toujours bonne pour l'innovation.
        • [^] # Re: Skype...

          Posté par . Évalué à 5.

          Desole mais j'ai jamais vu personne creer un soft parce qu'il avait envie de faire de la concurrence, d'habitude c'est pour resoudre un probleme ou amener quelque chose de nouveau.
          • [^] # Re: Skype...

            Posté par . Évalué à 3.

            Il faut forcément apporter quelque chose de nouveau, mais ça je suis certain
            qu'il doit y avoir des tas d'idées.

            Mais tant que Skype est seul, il n'est pas trop incité à innover, jusqu'à ce
            qu'il soit face à un concurrent crédible, et là il devra se démarquer, et ça ne
            sera que bénéfique à l'utilisateur final.

            Ça a toujours marché comme ça, et il y a de multiples exemples où la concurrence
            a permis à ton entreprise de se réveiller (Firefox pour IE, MacOS/Linux pour
            Windows, etc.).
          • [^] # Re: Skype...

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Il y a pourtant des tonnes d'exemples. Par exemple Microsoft a créé Internet Explorer pour faire concurrence, pas pour résoudre un problème. Au contraire, c'est "grâce" à MSIE que les problèmes sont apparus.

            Les constructeurs automobiles créent de nouveaux modèles pour cause de concurrence, car le problème à résoudre est toujours le même.
            • [^] # Re: Skype...

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              euh...

              Par exemple Microsoft a créé Internet Explorer pour faire concurrence, pas pour résoudre un problème

              Son problème était de ne pas maîtriser le développement du concurrent pour pouvoir y mettre ses trucs.

              Les constructeurs automobiles créent de nouveaux modèles pour cause de concurrence, car le problème à résoudre est toujours le même.

              Le problème est que le concurrent propose plus joli/plus performant, et que si ils veulent vendre il faut qu'ils proposent une évolution, sinon ils meurent.

              Raté : à chaque exemple que tu as proposé, c'est bien pour résoudre un problème, et que celui qui a le problème voyait un intérêt (retour sur investissement meilleur que si on prend ou laisse le concurrent faire), que le développement a été démarré.
              • [^] # Re: Skype...

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                Tu biaises : tu parles de résoudre les problèmes du fabriquant, pas du consommateur/utilisateur.
                Evidemment qu'un éditeur fait un logiciel pour résoudre SON problème de fric :-)

                Les produits qui répondent à un _nouveau_ besoin des consommateurs/utilisateurs, il y en a très peu. Probablement moins de 10% en comptant "moins cher" comme avantage.
            • [^] # Re: Skype...

              Posté par . Évalué à 4.

              a) C'est certainement pas a cause de MSIE que les problemes sont apparus, Netscape avait depuis longtemps deja l'habitude de ne pas etre propre au niveau des standards et d'avoir ses extensions a lui

              b) IE repondait certainement a un probleme pour MS, tu vas trouver ca dingue mais ils n'aiment pas jeter leur argent par les fenetres.
              • [^] # Re: Skype...

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                tu vas trouver ca dingue mais ils n'aiment pas jeter leur argent par les fenetres.

                Mais alors pourquoi payent-t'ils des gens pour développer Windows :)

                « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Skype...

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            >> Desole mais j'ai jamais vu personne creer un soft parce qu'il avait envie de faire de la concurrence,

            Euh, le jeu vidéo, c'est plutôt pas mal ça pourtant.
            Tu veux faire jouer la concurrence pour choper des parts de marché à autrui…
            Et beaucoup de logiciels sont conçus pour les mêmes raisons…
  • # Un Skype libre ne peut pas marcher

    Posté par . Évalué à 8.

    Le libre, c'est souvent une philosophie qui permet à l'utilisateur de configurer son logiciel. Qui permet également à l'utilisateur de définir des consommations de ressource maximales, ce genre de trucs.

    Mais Skype, c'est tout l'inverse. Et c'est ce qui permet son succès, à vrai dire. En forçant les utilisateurs à se déclarer relais ou super nœud, ils ont une architecture ultra résistante. Ils se permettent aussi d'ouvrir des ports sur les NAT avec toutes les méthodes connues (UPnP notamment), genre de trucs qui habituellement ne se fait pas sans l'accord de l'utilisateur dans un logiciel libre.

    Je pense vraiment que la communauté a les compétences pour programmer un logiciel équivalent. Mais que jamais on arriverait sans forcer les utilisateurs à une telle architecture.
    • [^] # Re: Un Skype libre ne peut pas marcher

      Posté par . Évalué à 1.

      Oui et puis tout le monde voudra son serveur "Skype-like" chez soi et on n'aura pas un truc centralisé. Bref, ça serait le bordel.
    • [^] # Re: Un Skype libre ne peut pas marcher

      Posté par . Évalué à 2.

      La beauté du Libre, c'est que tu peux avoir le même logiciel qui, par défaut, fait tout tout seul, et en mode "avancé", ne fait rien sans ton autorisation explicite.

      Tu peux même avoir plusieurs logiciels, le problème ici étant simplement le protocole de communication et la stratégie de contournement des obstacles...
      • [^] # Re: Un Skype libre ne peut pas marcher

        Posté par . Évalué à 2.

        Thunderbird en est un bon exemple, je trouve. Pour la configuration d'un compte, il suffit de rentrer son email et son mot de passe et Thunderbird trouve tous seul les serveurs dans bien des cas. Après rien n'empêche d'aller modifier cela comme au bon vieux temps.
  • # WengoPhone

    Posté par . Évalué à 6.

    Il existait WengoPhone renommé depuis QuteCom :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/QuteCom

    Mais a l'époque ou je l'avais testé, ca ne marchait pas très bien. Des gros problèmes pour se connecter, des coupures intempestives lors de communication ...

    Bref, que tu bonheur.

    Et comme de toutes facons je ne suis pas non plus un grand utilisateur de skype, j'ai arrêté les frais avec Wengo.

    En revanche je ne sais pas ce que ca donne aujourd'hui.
    • [^] # Re: WengoPhone

      Posté par . Évalué à 3.

      Ça reste un client SIP avec un peu de bricolage pour ajouter du chiffrement.
  • # P2P-SIP ?

    Posté par . Évalué à 5.

  • # Et une alternative a la video ?

    Posté par . Évalué à 8.

    Moi j'utilise skype surtout parce qu'il y a la video avec le son et 640x480 en 15/20 fps voir plus c'est vraiment pas mal avec la famille.
  • # Nat et décentralisé

    Posté par . Évalué à 3.

    La question que moi je me pose, c'est de savoir s'il est possible de pondre un soft qui passe a travers tous les NAT sans avoir de serveur exterieur qui centralise les connexions de ses utilisateurs.
    • [^] # Re: Nat et décentralisé

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      pour ça, c'est l'IPv6.
    • [^] # Re: Nat et décentralisé

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      A travers TOUS non. Un simple NAT Linux ou BSD n'est pas sensé être sensible aux techniques de hole-punching nativement. Donc si tu es derrière un NAT Linux et ton correspondant également, il faut une machine intermédiaire.

      Je me demande d'ailleurs comment font les fabricants de modems/routeurs et de boîtiers ADSL. Une Livebox ou un D-Link sont sensibles au hole-punching. Dans les deux cas c'est du Linux qui tourne dessus. Pour le D-Link ça n'a pas l'air d'être une règle de pare-feu à première vue. Modification du code ?
  • # Le mieux est l'ami du libre

    Posté par . Évalué à 7.

    Je pense également que les technologies libres existent pour faire un Skype libre. Le problème est celui de l'intégration de ces technologies pour en faire un outil au moins équivalent de Skype.

    Si le libre veut jouer dans la cours des grands logiciels, il doit faire mieux que les logiciels propriétaires. Si Firefox a réussi sans grand investissement en communication et en publicité, c'est bien que parce qu'il était très distinctement supérieur à IE.

    Voici - à mon humble avis - les spécifications pour un Skype libre :
    - NAT traversal : le logiciel doit se débrouiller pour passer tous les obstacles réseaux possibles et imaginables. Cela pourra se faire à l'aide de scénarios implémentables.
    - Zero configuration : le logiciel doit fonctionner out of the box sans aucune intervention de l'utilisateur. Par exemple, s'il ne trouve pas de configuration proxy, eh bien le logiciel doit fouiller dans les fichiers de configuration des autres logiciels qui ont accès au réseau. On installe, on lance, on utilise.
    - Chiffrement fort des communications : le logiciel doit s'assurer que les communications ne pourront en aucun cas être interceptées.
    - Performances : le logiciel doit assurer une qualité minimale des communications, c'est-à-dire que le son, au moins, sera correct et marchera bien pour 99% de la population visée et à 99% du temps d'utilisation.
    - Interface intuitive : le logiciel ne devrait en théorie nécessiter aucune formation. C'est là qu'il y a des choses à améliorer par rapport à Skype.
    - Esthétique : le logiciel doit être beau (pour l'instant, les interfaces de Empathy, Gaim & co; laissent à désirer)

    Pour la partie qui intéresse les libristes et les techniciens :
    - personnalisation poussée : le logiciel doit permettre de configurer tous les aspects techniques de l'établissement de la connexion aux codecs utilisés en passant par les méthodes de chiffrement s'il y a lieu et le mode de fonctionnement (centralisé/distribué, P2P/F2F, serveur personnel, etc.). Le logiciel doit également permettre de modifier son propre comportement via, par exemple, l'utilisation de scripts ou de bibliothèques d'extension.
    - transparence totale : le logiciel doit informer l'utilisateur - via des logs - de toutes les actions qu'il prend et de tous les événements qui en découlent de manière très détaillée. Par exemple : s'il doit farfouiller dans des fichiers qui ne sont pas les siens, il doit le mentionner.
    - industrialisation du déploiement : le logiciel doit pouvoir être pré-configuré et déployé de manière simple et rapide. Il pourrait ainsi intéresser les entreprises.

    Maintenant, il faut trouver des développeurs et des designers motivés. L'utilisateur n'a pas à être motivé, il doit être séduit, il doit utiliser le logiciel de lui-même. Tout le problème est justement de trouver ces développeurs et ces designers. Vu l'ampleur de la tâche, il faudra probablement les payer pour ça.
    • [^] # Re: Le mieux est l'ami du libre

      Posté par (page perso) . Évalué à -2.

      Skype ne marche pas out of the box. La seule fois où j'en ai eu besoin, il a fallu que je configure le proxy manuellement, que je bidouille le firewall local et que j'appelle l'admin réseau au secours...

      http://devnewton.bci.im

      • [^] # Re: Le mieux est l'ami du libre

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Skype ne marche pas out of the box.

        C'est juste un de ses gros points forts, du moins sur l'OS de 99% de la population (Windows et Mac), pour Linux je n'en sais rien, peut-être moins de bidouille de sa part.
        Skype est très utilisé justement parce que install, et ça marche tout de suite! Y compris en entreprise contre l'avis de l'admin qui veut rien entendre ou en NAT de chaque côté chez les FAI avec box.
      • [^] # Re: Le mieux est l'ami du libre

        Posté par . Évalué à 2.

        Pas out of the box ? Alors tu as le privilège de faire partie des 1% des utilisateurs aux situations et aux besoins spécifiques (et/ou malchanceux). J'aime pas Skype mais je n'ai personnellement jamais eu de problèmes pour le faire installer par téléphone chez des gens avec un niveau de maîtrise de l'outil informatique proche du zéro absolu.

        Euh, pour l'histoire de l'admin réseau, t'es sérieux là ? ils ont peut-être une politique anti-skype dans ta boîte ?
      • [^] # Re: Le mieux est l'ami du libre

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Ton admin sait donc comment bloquer Skype.
        Qu'il nous donne vite la recette car pas mal de monde cherche.
    • [^] # Re: Le mieux est l'ami du libre

      Posté par . Évalué à 1.

      Le problème est celui de l'intégration de ces technologies pour en faire un outil au moins équivalent de Skype.

      Le probleme que je vois c'est surtout que faire un equivalent a ce genre de logiciels ca necessite:
      - beaucoup de temps (plusieurs personnes pendant des annees, a plein temps)
      - pas mal d'argent (pour payer les devs, les serveurs necessaires lorsque tu passes pas a travers le firewall, etc.)

      Et le fait est que ca n'est absolument pas un truc vital pour les clients pro des boites de LL et que donc ils ne sont absolument pas interesses pour financer tout ca, surtout que le retour sur investissement est tres faible.

      C'est exactement la meme chose que pour d'autres logiciels proprio tres specialises, les equivalents libres quand ils existent sont totalement a la ramasse avec souvent 10 ans de retard (ex: pas un seul truc libre qui fasse seulement le dixieme de ca: http://www.hex-rays.com/decompiler.shtml )
      • [^] # Re: Le mieux est l'ami du libre

        Posté par . Évalué à 2.

        C'est vrai qu'un outil libre de désassemblage ça doit vachement manquer au monde libre...
        Pourquoi aller regarder le code source quand on peut désassembler le binaire...

        Je rejoins ce qui a été dit plus haut (ou plus bas) il faut que ça réponde au besoin de quelqu'un à la base. (même si le besoin c'est le fun)
        • [^] # Re: Le mieux est l'ami du libre

          Posté par . Évalué à 2.

          C'est vrai qu'un outil libre de désassemblage ça doit vachement manquer au monde libre...

          C'est sur que tous les auteurs de malware ou de rootkits distribuent leur code source sous GPL...

          Idem pour faire du reverse engineering de pilotes ou de firmware, ca sert a rien surement.
      • [^] # Re: Le mieux est l'ami du libre

        Posté par . Évalué à 1.

        Je suis certain qu'il serait facile de trouver des personnes ayant des intérêts pour financer le développement d'un skype libre (ne serait-ce que les sociétés qui interdisent justement skype parce qu'elles considèrent que cela pose des problèmes de sécurités). Ensuite pour ce qui est du serveur, il est justement facile de pousser le concept du p2p le plus loin possible en distribuant le serveur directement aux utilisateurs, à charge pour eux d'en faire tourner, à la manière des nœuds tor par exemple.
        • [^] # Re: Le mieux est l'ami du libre

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Je suis certain qu'il serait facile de trouver des personnes ayant des intérêts pour financer le développement d'un skype libre (ne serait-ce que les sociétés qui interdisent justement skype parce qu'elles considèrent que cela pose des problèmes de sécurités).

          Tu es certain, n’empêche pas un seul projet en ligne de mire.
          Désolé, mais je regarde plutôt les faits : personne n'a envie de financer un connurent à Skype, les sociétés "qui interdisent justement skype parce qu'elles considèrent que cela pose des problèmes de sécurités" râlent mais ne veulent rien dépenser, elles râlent juste pour la forme.

          Si tu es si certain, pourquoi ne pas te lancer?
  • # Tests?

    Posté par . Évalué à 3.

    Des gens ici seraient-ils motivés pour faire des tests un peu poussés de Jingle (et éventuellement de solutions SIP) ? Genre essayer de définir un peu ce qui passe et ce qui ne passe pas? Signalez-vous à larrycow@jappix.org si c'est le cas.
    • [^] # Re: Tests?

      Posté par . Évalué à 2.

      Oups, c'est larrycow@jappix.com, bien sur
  • # Skype n'existera jamais

    Posté par . Évalué à -1.

    Un skype libre n'exitera jamais pcq c'est l'essence meme de skype d'etre proprio.

    Tout le business tient au fait qu'il ne respecte aucune norme et reste donc cacher.
    On ne peut donc pas en faire un equivalent libre, puisqu'à partir du moment où on sait comment il marche, il doit changer.
  • # Ma petite vie a moi

    Posté par . Évalué à 3.

    Perso, j'ai pas mal utilisé skype, notamment pour appeler vers la Réunion.

    Et un jour, Free a rendu gratuit les appels vers la Reunion.

    Si un skype libre, pour moi c'est surtout que l'interet pour ce logiciel diminue au fur et a mesure que le prix des communications internationales diminuent...
    • [^] # Re: Ma petite vie a moi

      Posté par . Évalué à 3.

      Chaque cas est différent, mais dans ma boite, Skype est incontournable:
      - téléconférences à plusieurs
      - services de conférence par téléphone: numéro gratuit aux US accessible depuis Skype
      - chat (oui, on peut tchatter entre collègues de bureau et même parler travail...)
      - la plupart de nos clients et fournisseurs utilisent skype, et s'ils ne l'utilisent pas, ils sont en ligne 10min après qu'on leur ait dit qu'on y était...

      Bref, pourquoi Skype: parce que comme dit plus haut, ça juste marche, et c'est très efficace!
    • [^] # Re: Ma petite vie a moi

      Posté par . Évalué à 3.

      Et un jour, Free a rendu gratuit les appels vers la Reunion.

      Et un jour tu es en sejour a l'etranger (vacances ou boulot) et tu essayes d'appeler avec Free et... ben ca marche pas, communications bloquees vers l'etranger, uniquement la France metropolitaine est accessible en appel distant SIP. Du coup ca reduit fortement l'interet par rapport a Skype.
    • [^] # Re: Ma petite vie a moi

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Et un jour, Free a rendu gratuit les appels vers la Reunion.

      Free permet la visio? (bon, OK, c'est du bonus)
      Free permet une qualité "CD" à la place de la qualité RTC?
      Free permet la conf à plusieurs facilement?
      Free permet de voir le statut des gens (online/offline) et en un double-clic de lancer l'appel?

      Je passe pas mal de temps en réunion US, et j'ai les appels RTC gratuits, mais ça ne me viendrai vraiment pas à l'esprit d'utiliser un truc à la qualité pourrie qu'on appelle RTC, même gratuit, je préfère nettement la qualité de Skype, lui-même gratuit... Chacun vit avec son temps :)
  • # Mumble

    Posté par . Évalué à 2.

    Tous les éléments nécessaires à la création d'un skype libre existent, nous avons des codecs audio pour la voix qui sont performants, des codec vidéos également, et nous avons des protocoles de chiffrement robustes, et je pense que passer un NAT ne doit poser aucun soucis à quelqu'un ayant une maîtrise des réseaux..
    Mumble est un bon exemple pour le chiffrement et la performance des codecs audio libre: http://mumble.sourceforge.net/ (Speex et CELT de Xiph.Org à l'origine de Vorbis). Cross platform en plus (écrit en Qt).

    Ce qui se rapprocherait un peu plus de ce qui est demandé c'est les SDCC Voice de l'IRC (DCC en SSL). Dont par exemple KVIrc l'implémente (écrit en Qt également, cross platform), mais c'est un peu brouillon en terme d'exploitation des capacités audio (comparé à mumble/skype qui permet d'étalonner le micro). Au final j'ai plus l'impression qu'il n'y a pas de besoin dans ce domaine.

    http://www.kvirc.net/doc/cmd_dcc.voice.html

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.