• # Au contraire, il commence !

    Posté par . Évalué à  3 .

    C'est pouvoir faire du proprio avec Qt qui te rend joyeux ?
    • [^] # Re: Au contraire, il commence !

      Posté par . Évalué à  9 .

      Ben pas du tout, c'est juste qu'à l'instar de la licence BSD, la LGPL est plus libre que la GPL.

      Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

      • [^] # Re: Au contraire, il commence !

        Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

        Plus libre individuellement, moins libre collectivement. Chacun apprécie cela en fonction de ses propres capacités à l'altruisme et à l'individualisme. Et l'on comprend bien que pour ceux qui manient le vocable de communauté la BSD et le la LGPL puissent être considérés comme inférieurs à la GPL ; inversement les heros du code (cf. http://www.icsharpcode.net/pub/relations/amatterofinspiratio(...) ) préfèreront invariablement les BSD et LGPL, question d'héroïsme.

        Le troll est, me semble t'il, bien lancé ---->[]
        • [^] # Re: Au contraire, il commence !

          Posté par . Évalué à  7 .

          Plus libre individuellement, moins libre collectivement.
          Effectivement : Le troll est, me semble t'il, bien lancé

          J'aurai dit : plus libre individuellement et aussi libre collectivement. Tu sais que rien ne Te force à faire du proprio avec ces licences ? La possibilité de faire quelque chose n'est pas l'obligation de le faire. Tiens quitte à lancer des trolls en faisant mine d'assumer avec l'idiot-(kilo)gramme "---->[]", on pourrait sortir un truc du genre il y a moins d'obligation dans la BSD...
          • [^] # Re: Au contraire, il commence !

            Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

            Il me semble que l'on parle plutôt d'idéogrammes. Et ne pas être construits à partir de l'alphabet latin ou à partir de mots français n'en fait pas pour autant des choses de stupides. L'alphabet comme nos mots n'étant que des versions un peu plus sophistiqués de sémaphores découlants de la même volonté de communication efficace. En l'occurence l'idéogramme est peut-être plus efficace puisque portant le message dans une forme bien plus condensé qu'un paragraphe comme : « Je me suis bien amusé à lancer ma petite pierre dans la discussion. Ne prenez pas ce message, qui n'est qu'un avis personnel, trop au sérieux. De toutes façons il n'est guère probable que je me donne la peine de répondre ... »

            Quant aux licences, puisque nous ne sommes pas d'accord, voici une version un peu plus développée de mon avis (qui n'engage que moi et que je ne voudrais pas imposer mais seulement parager). Si l'on convient que la liberté se mesure en terme de possibilités ouvertes ; avec un code sous licence BSD il est possible pour un individu de réutiliser pour produire soit du code libre soit du code privateur. Les possibilités, et donc la liberté, sont donc plus grandes avec les licences BSD du point de vue individuel. Du point de vue collectif s'est le contraire : certains individus produiront du code privateur à partir de code libre. Le code privateur ne pourra pas être réutiliser librement. La collectivité est donc perdante puisqu'une partie de la production est aliénée.
            • [^] # Re: Au contraire, il commence !

              Posté par . Évalué à  3 .

              Déjà, on a du "la liberté est plus grande avec les licences BSD du point de vue individuel" et c'est pour moi l'essentiel (car il est souvent difficile d'avoir cet aveu...)

              Ensuite, effectivement, on peut faire du code privatif à partir de BSD. Et forcément, c'est pas bien parce que c'est privatif.
              Par exemple, ça promeut les licences libres, attendu qu'on est censé indiqué que c'est issu de logiciel en licence BSD. Mettons que le dev n'est pas eu le choix et devait faire du code privatif, cette promotion est déjà un plus par rapport à s'il avait dû se faire chier à réinventer la roue.
              Ensuite, les mises à jours de partie de code sous BSD seront une problématique pour les mainteneurs du projet. S'il y a des modifications à merger, ils seront sensibilisés au fait de rendre publique leurs modifs (ces personnes ne le feront pas forcément mais elles y réfléchiront probablement en fonction de la difficulté du merge et de la sensibilité des modifications apportées).

              Apporter de la visibilité, permettre la réflexion voire le débat (dans une équipe, celui qui a importé du code BSD est probablement pro-libre), ce sont des points importants pour le libre (par opposition à La collectivité est donc perdante puisqu'une partie de la production est aliénée. , avis que je comprends pleinement et partage en partie --d'ailleurs Ta terminologie est amusante car la BSD est, pour moi, à la GPL ce que l'anarchie est au communisme ;-) )
              Effectivement pour certains bouts de code, je serai peut être plus favorable à de la GPL, histoire d'être sûr qu'il ne sera pas détourné de son but initial.

              Je comprends mal (mais ça vient peut être de moi) que, très souvent, la réaction d'une personne sensibilisée au libre est "BSD, c'est LE mal parce qu'on *peut* faire du proprio".

              Les couteaux à beurre, c'est LE mal parce qu'on peut tuer des gens avec.
              • [^] # Re: Au contraire, il commence !

                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                Y a t'il crois quelque chose à ajouter : voici un avis très équilibré et bien exposé. Après les préférences sont une question de goût et de sensibilisation politique --- d'ailleurs la comparaison anarchie/communisme me paraît assez sensible --- cela ne se démontre guère mais peu allègrement se disputer.
                D'ailleurs, si je puis me permettre :
                Près de mon bureau des syndicalistes ont affiché (il y a de cela fort longtemps) un extrait de De la démocratie en Amérique, un livre de A. de Tocqueville. Le but de cet affichage est de sensibiliser les gens aux luttes politiques. Tocqueville y fait l'analyse suivante : certains peuples, à la recherche de sécurité et de propsérité choisissent l'aliénation de leur liberté, par exemple en élisant des Sarkos^w tyrans (oups j'ai failli commettre un anachronisme, il se pourrait que j'en commette d'autres). Il s'extasie du fait que, quelque soit leur recherche de la prospérité, les Américains (selon lui), consacrent toujours une part importante de leurs activités à défendre leurs libertés politiques. D'après Tocqueville, toujours, les peuples qui ne font pas l'effort de s'engager politiquement méritent biens leurs appl^w micros^w tyrans, leurs drm^w asservissements... C'est cette reflexion politique assez universelle qui me fait pencher plutôt du côté GPL. J'ai l'impression que le choix de la BSD est, un peu, un choix de facilité. Très généreux et louable certe mais manquant peut-être un peu d'engagement pour, et de vision du bien commun à long terme. On pourrait rapprocher ce choix de celui d'un croyant qui se voudrait non-moralisateur : il fait le bien et donne l'exemple en refusant de donner des leçons à autrui de peur de blesser. Également appreciable n'est-ce pas ?
    • [^] # Re: Au contraire, il commence !

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      C'est chouette, cela veut dire pas d'incompatibilité de licence avec GTK, cela pourrait favoriser les échanges de code/concepts et donc permettre d'éviter de faire 2 fois le travail.
    • [^] # Re: Au contraire, il commence !

      Posté par . Évalué à  10 .

      > C'est pouvoir faire du proprio avec Qt qui te rend joyeux ?

      La remarque ci-dessus n'est pas très pertinente il me semble, sachant que :

      1- Qt permettait déjà de faire du proprio, c'était leur modèle économique (double licence), modèle qu'ils viennent justement d'abandonner (ou presque) à l'instant.
      2- Ce changement s'accompagne d'une série de mesures qui laissent supposer que ce que Nokia cherche, au moins en partie, c'est à favoriser et tirer partis des potentiels contributeurs de l'écosystème libre :
      2-a- Ils viennent aussi de rendre leur dépot de code source principal public (ils sont passés à Git pour l'occasion)
      2-b- Ils abandonnent l'exigence d'attribution du copyright (qui était nécessaire jusqu'à présent à code de leur modèle double licence). On pourra désormais contribuer comme on contribue au kernel (et pas comme on contribue OpenOffice.org ou MySQL).

      Je perçois la simultanéité de ces trois changements (licence compatible avec un plus grand nombre, dépôt ouvert, allègement des contraintes pour contribuer) comme un signe clair à l'attention des développeurs du monde libre. C'est aussi ce qu'en conclus l'article d'Ars Technica en lien. Qu'en pensez-vous ?

      Remarquez que pour une bibliothèque, faire le choix d'une licence copyleft plus souple (aka non "virale") est aussi le choix d'élargir la base des utilisateurs potentiels, dans l'écosystème libre, par exemple :
      - Ne pas imposer la GPLv3 aux applications qui veulent utiliser la GPLv2 (ou inversement)
      - Permettre aux applications utilisant la bibliothèque de choisir, pour elles même, un autre type de licence libre (MIT, BSD, MPL, LGPL aussi, Eclipse, etc.).
      - Permettre aux applications utilisatrices de se lier à d'autres bibliothèques libres mais sous des licences plus ou moins incompatibles avec la GPL (par ex. OpenSSL, ou les composants sous licence apache1, ou CDDL, etc.).

      Trolltech/Nokia maintenait de fait, depuis un bon moment, une liste d'exception à la GPL pour autoriser explicitement l'utilisation de Qt aux applications utilisant les principales licences libres. Mais ce n'est certainement pas une liste facile à maintenir, et elle était loin d'être exhaustive.

      Donc, pour répondre à la question du message parent, ce qui me rends joyeux c'est cet ensemble de changement, c'est le fait que Qt adopte un modèle plus ouvert, moins contraignant, tout en restant fidèle au libre. Pas de quoi pleurer :)
      • [^] # Re: Au contraire, il commence !

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        Oui mais:
        1- Avant ils devaient payer et supportaient donc le libre dans un sens en contribuant dirrectement au salaires des dévelopeurs.
        2- Ces mesures d'ouverture pourraient avoir lieu sans ce changement de licence.

        Rappel: Richard Stallman à propos de la LGPL: http://www.gnu.org/licenses/why-not-lgpl.html

        (Sinon je suis d'accord avec toi, sauf que les dépots git de Qt ne sont pas encore public, mais sont en voie de l'être)
        • [^] # Re: Au contraire, il commence !

          Posté par . Évalué à  2 .

          > 1- Avant ils devaient payer et supportaient donc le libre dans un sens en contribuant dirrectement au salaires des dévelopeurs.

          Ah oui ce point 1 ouvre des questions intéressantes je trouve.

          J'ai souvenir d'une interview récente (mais d'avant le rachat par Sun) du PDG de MySQL A.B., dans lequel ce dernier rappelait qu'un des points intéressant de sa compagnie, c'est qu'elle explorait successivement, et défrichait les possibilités et limites des divers modèles économiques du libre. Ou plutôt, que MySQL A.B. était pionnier dans le défrichage des modèles économie du libre pour les sociétés qui financent le développement coûteux d'un produit et ne peuvent pas forcément se financer entièrement avec le modèle intuitif « finançons notre produit phare et libre en vendant du support autour du produit ».

          Peu d'autres grandes sociétés, à ma connaissance, étaient exposés à ces contraintes d'innovation et exploration des modèles, hors MySQL A.B. et Trolltech (pour les autres grosses sociétés contributrices : l'économie de Red Hat, c'est surtout le support, celle de Intel c'est le matériel, Novell c'est le support et les autres produits proprios, Canonical on ne sais pas trop, etc.).

          Avec ce changement chez Nokia, nous perdons un pionnier / un des derniers grands exemples de recherche, mise en oeuvre, ajustements, ... d' un modèle économique viable pour une grande entreprise entièrement tournée vers le libre, et c'est un peu dommage de ce point de vue.
  • # Annonce officielle ?

    Posté par . Évalué à  5 .

    Y'a toujours pas d'annonce officielle...
    Les membres de KDE e.V étaient au courant depuis hier matin, mais avec la consigne de ne pas le dire...

    L'annonce officielle contiendra plus de détails sur ce qu'il va se passer exactement.
  • # Re:

    Posté par . Évalué à  2 .

    À chaque fois qu'une question sérieuse dérange (ou n'intéresse pas), ce n'est pas la peine de sortir le mot troll.
    • [^] # Re: Re:

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      Chouette, le retour du meta-troll
      • [^] # Re: Re:

        Posté par . Évalué à  5 .

        Chouette, le retour du meta-meta-troll







        Seul les plus récursif d'entre vous comprendront :)

        ------------> [ ]
        • [^] # Re: Re:

          Posté par . Évalué à  5 .

          Oui mais avec le MMF (Meta Monster Facility) tu diposes d'une infrastructure solide afin d emettre en oeuvre des transformations M2M -(Monster 2 Monster) et M2T (Monster 2 Troll).
          Le troll est alors replacé au coeur du processus de postage sur DLFP et ta productivité s'en trouve améliorée puisque les tâches répétitives de moulage sont économisées.
        • [^] # Re: Re:

          Posté par . Évalué à  3 .

          Bon, soyons ouf, raisonnons en matheux.

          Soit \mathbf{T} l'ensemble des trolls d'ordre 1;
          * Notons T(T) l'ensemble des trolls portant sur un troll, T^2(T) l'ensemble des trolls portant sur un troll portant sur un troll, ...
          * posons \mathcal{T} = \union_{i=1...+\infnty} T^i(T)

          Question : est-ce que T=\mathcal{T} ?
          • [^] # Re: Re:

            Posté par . Évalué à  5 .

            ça depend
          • [^] # Re: Re:

            Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

            Non.

            Mais nous avons ici un bel examplaire appartenant à l'ensemble T^{\infnty}, merci.
          • [^] # Re: Re:

            Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

            Je ne suis pas sûr de voir comment on pourrait définir \mathbf{T} pour qu'il soit dénombrable. Cela signifierait que \mathcal{T} n'est pas dénombrable non plus. Cela me fait donc poser la question suivante : comment compare-t-on des ensembles non dénombrables ? Je suspecte que la proposition T = \mathcal{T} n'ai pas de sens et qu'il soit donc impossible de déterminer si oui ou non elle est valide.

            pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question. | Free Softwares Users Group Arlon, Belgique : http://fsugar.be/

            • [^] # Re: Re:

              Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

              > Je ne suis pas sûr de voir comment on pourrait définir \mathbf{T} pour qu'il soit dénombrable.
              On peut approximer facilement par une constante de la forme (* n (nombre-de-pages 'google)) pour n assez grand.
              En effet, le nombre de trolls sur le net est limité au nombre (fini, donc dénombrable) de trolls qui ont été dit ou sont dits par des gens.

              Dans le pire des cas, ca va etre (expt taille-dictionnaire 4) car au dela de 3 comparaisons, le troll devient dur à suivre et ne prend pas (et 4 me permet de ne pas écrire en latex la somme de 1 a 3 des exponentielles).

              > comment compare-t-on des ensembles non dénombrables ?

              Avec une itération sur les transfinis ?
              Avec une co-induction ?
              • [^] # Re: Re:

                Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                Cela ne tient donc compte que des trolls qui ont été lancés sur le web (indexé par Google qui plus est). Cela me semble un peu réducteur.

                pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question. | Free Softwares Users Group Arlon, Belgique : http://fsugar.be/

            • [^] # Re: Re:

              Posté par . Évalué à  3 .

              comment compare-t-on des ensembles non dénombrables

              Euh, ils sont égaux si tu peux prouver la double inclusion non, tu te fiche qu'il soit dénombrable ou pas.

              Donc en gros ça revient à dire que n'importe quel meta troll d'ordre n est un troll de base, et qu'un troll de base est aussi un meta troll d'ordre n ...
              • [^] # Re: Re:

                Posté par . Évalué à  2 .

                Euh... pas du tout. Je pourrai dire que les naturels et les entiers ont le même nombre d'éléments, pourtant j'aurais du mal à soutenir que -3 est un nombre naturel.

                Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                • [^] # Re: Re:

                  Posté par . Évalué à  2 .

                  A inclus dans B et B inclus dans A ça prouve pas seulement l'égalité des cardinaux, c'est plus fort que ça, ça dit :

                  si e appartient a A alors e appartient aussi à B, et inversement.
                • [^] # Re: Re:

                  Posté par . Évalué à  3 .

                  Genre N est inclus dans Z, mais l'inverse est faux (-3 appartient à Z mais pas à N), donc N est différent de Z.

                  Pourtant leurs cardinalités sont égales.
    • [^] # Re: Re:

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      Oui mais à chaque fois qu'un Troll sérieux dérange (ou n'intéresse pas), il peut être pertinent de le sortir...
    • [^] # Re: Re:

      Posté par . Évalué à  3 .

      D'ailleurs, personne n'a parler du vilain troll journal bookmark

      Vous voulez pas la jouer soft ? Je suis pas contraignant... vous voulez la jouer hard ? On va la jouer hard

  • # Chouette

    Posté par . Évalué à  10 .

    Les devs vont pouvoir arrêter de perdre du temps sur Gnome alors ...

    Aïe, qui a lancé un caillou ?
    • [^] # Re: Chouette

      Posté par . Évalué à  9 .

      Effectivement le "principal" avantage de GNOME sur KDE disparait avec ce changement de licence.
      En fait sans jamais le dire directement les distributions linux visant le marché des entreprises avaient choisi GNOME car son composant essentiel (GTK+) était sous LGPL, c'est à dire sans poser de problème pour des applications propriétaires supplémentaires s'intégrant à l'environement de bureau.
      • [^] # Re: Chouette

        Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

        Moi qui croyais que c'est parce qu'ils voulaient un environnement qui faciliterait le support client: "Vous ne pouvez pas vous tromper: y'a qu'un seul bouton!"

        Ben quoi? Moi aussi je peux ne pas attendre vendredi!!
      • [^] # Re: Chouette

        Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

        s/principal/seul/
    • [^] # Re: Chouette

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      Personnellement, j'ai débuté sous kde (avec une knoppix) et j'utilise actuellement gnome.

      Le gros avantage que je vois à gnome par rapport à KDE, c'est la finition sur l'ergonomie et l'accessibilité. Cela n'a rien à voir avec la bibliothèque sous-jacente.

      Je ne dit pas que c'est parfait, par exemple il y a un problème de gestion harmonieuse de la police du simple/double clique depuis plus de 5 ans !¹

      Mais KDE me paraît moins harmonieux de manière général, donc bon…

      Je ne sais pas l'orientation qu'à pris KDE dans sa version 4 sur les points de l'ergonomie et de l'accessibilité, j'attends qu'il soit stable pour tester.

      Peut être qu'en plus du projet freedesktop, cette nouvelle politique sera la source d'un très bon pas en avant de chaque coté.

      ¹ http://bugzilla.gnome.org/show_bug.cgi?id=121113
  • # Une question bête ...

    Posté par . Évalué à  2 .

    Ca veut dire qu'il va être possible de faire du proprio avec Qt en LGPL, d'où ma question :
    comment comptent ils vendre des llicences payantes (celle qui justement permettait de faire du proprio) ?
    • [^] # Re: Une question bête ...

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Si tu veux que ton appli link statiquement avec Qt tu payes la licence commerciale. Certaines entreprises payent aussi parce que elle pensent que un truc gratuit ca existe pas. De plus la LGPL t'oblige a fournir une facon de remplacer Qt, certaines applis proprio modifient Qt.
    • [^] # Re: Une question bête ...

      Posté par . Évalué à  9 .

      Depuis que Trolltech a été racheté par Nokia, la nécessité absolue de faire de l'argnt sur Qt n'est plus indispensable à leur survie. Trolltech devient en quelque sorte un prestataire de service pour Nokia....
    • [^] # Re: Une question bête ...

      Posté par . Évalué à  1 .

      Je me pose exactement la même question : Quel est l'intérêt de Nokia de libérer encore plus Qt et d'ouvrir son développement à la communauté ? Ne serait-ce pas une manière de se désengager ? Les gens de Nokia Software doivent-ils se sentir inquiet ?

      Le passage en LGPL laisse-t-il présager un future passage en BSD (ce qui pourrait être un jour noir pour les employés) :
      "Pour accomplir le but de la fondation un accord entre Trolltech et la fondation a été fait, lequel donne à la fondation le droit de publier Qt avec une licence de style BSD dans le cas où Trolltech cesserais le développement de Qt Free Edition pour n'importe quelles raisons incluant, mais se limitant pas, à la vente de Trolltech, une fusion ou une faillite."

      http://fr.kde.org/whatiskde/kdefreeqtfoundation.php
      • [^] # Re: Une question bête ...

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        Il faut lire l'annonce, ils vont pas acheter une entreprise pour la lâcher dans 6 mois. Il explique en détail qu'ils vont recruter des développeurs, améliorer la contribution et que le développement principal sera toujours mené par Qt Software. Cela veut donc dire qu'ils ne vont pas abandonner Qt. Au contraire ils en font leur toolkit en interne.

        "dans le cas où Trolltech cesserais le développement de Qt Free Edition"

        KDE a toujours une version GPL -> pas besoin de faire appliquer l'accord.
      • [^] # Re: Une question bête ...

        Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

        Je me pose exactement la même question : Quel est l'intérêt de Nokia de libérer encore plus Qt et d'ouvrir son développement à la communauté ? Ne serait-ce pas une manière de se désengager ? Les gens de Nokia Software doivent-ils se sentir inquiet ?

        Aaron Seigo en parle sur son blog : http://aseigo.blogspot.com/2009/01/qt-goes-lgpl.html

        « The motivation for the licensing change is summed up by the mantra: "Qt Everywhere". Nokia and Qt Software are committed to removing every single blocking objection against using Qt that it feasibly can. This includes licensing quibbles. »

        Il explique que ça vient de la volonté de Nokia d'avoir "Qt Everywhere". Pour y parvenir, Nokia a décidé de désarmer toutes les objections contre Qt, quand il pouvait le faire facilement. Y compris les objections sur la licence.

        Alexis a déjà répondu plus haut concernant un éventuel désengagement de Nokia : non, ce ne sera certainement pas le cas.
    • [^] # Re: Une question bête ...

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Le service: support développeur, releases testées, débug rapide "à la demande"...
    • [^] # Re: Une question bête ...

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      Avec ce changement, Nokia espère multiplier le nombre de dévelopeurs de Qt -> augmenter se popularité -> plus de vente de support/licences -> $€$€$€¥¢€$ -> profit.

      C'est pourtant évidant.
    • [^] # Re: Une question bête ...

      Posté par . Évalué à  1 .

      Salut

      Ils continueront à vendre des licences simplement grâce au support fourni (que tu n'auras pas en LGPL) et la mise à disposition d'outils tels que l'intégration de Qt dans Visual Studio.
    • [^] # Re: Une question bête ...

      Posté par . Évalué à  1 .

      Je me réponds à moi-même, j'ai trouvé la réponse sur dot.kde.org :

      The simple fact behind this is that Nokia is less reliant on the income from Qt licensing than Trolltech (now Qt Software) was, and this has given Qt Software more room to approach the market with more permissive licensing strategies in order to increase adoption of the Qt toolkit.
  • # LGPL v2.1 ?

    Posté par . Évalué à  2 .

    Pourquoi ont-ils décidé de prndre la licence LGPL 2.1 et non la LGPL v3 ?
    • [^] # Re: LGPL v2.1 ?

      Posté par . Évalué à  4 .

      Parce qu'un développeur ne pourrait pas coder une application en GPL v2 utilisant Qt...
      http://gplv3.fsf.org/dd3-faq
      • [^] # Re: LGPL v2.1 ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        Je reformule alors sa question puisque qu'elle a été prise de travers :
        Pourquoi ont-ils décidé de prendre la licence LGPL 2.1 et non une double licence LGPL v2.1/v3 voir mieux LGPLv2.1+?

        Bon, ensuite, on a quand même l'avantage de pouvoir coder en GPLv3 tout en gardant la lib Qt, donc le problème est minime.
        • [^] # Re: LGPL v2.1 ?

          Posté par . Évalué à  2 .

          Peut-être que ça faisait beaucoup de licences pour un même soft (car apparement la LGPL a été ajoutéeaux licences précédentes sans qu'elles soient supprimées)?
    • [^] # Re: LGPL v2.1 ?

      Posté par . Évalué à  3 .

      As a first step we have selected LGPL version 2.1 as this is the version of the LGPL that best fits our purposes and we are most comfortable with at this point in time. We will continue to evaluate the adoption, use and legal interpretation of LGPL version 3 by the community and may use this version of the LGPL for future releases.
      Je cite http://labs.trolltech.com/blogs/2009/01/14/nokia-to-license-(...) cité par Gof plus haut.

      Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.