Journal Pourquoi il ne faut pas adhérer à Oxyradio

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
9
4
juin
2009
Oxyradio vient de lancer une "Grande Campagne d'Adhésion" à leur association.
Oxyradio est une webradio proposant d'écouter de la musique sous licence Creative Commons (toutes licences confondues) gratuitement.
Ils lancent donc une campagne d'adhésion, au prix minimum de 10€ par an, et disent vouloir atteindre les 100 adhérents afin d'avoir un budget d'au moins 1000€ pour 2010.
Je ne pense pas que c'est une bonne idée d'adhérer à Oxyradio et je tenais à faire entendre ma voix avant que cette barre des 100 adhérents ne soit atteinte.
Merci de ne pas lire que les titres, ils sont volontairement provocateurs et le contenu des paragraphe nuance le propos.

1) Oxyradio participe à la confusion autour du terme "Libre"
Par son slogan "100% jeune 100% libre" diffusé parfois sur ses ondes (bien qu'au dernières nouvelles le "100% libre" s'applique aux jeunes précédemment cité, c'est ambigu) et
par ses émissions causant de musique libre souvent maladroitement, Oxyradio participe à la confusion autour du terme "libre".
Le Libre a une définition bien précise et il est ridicule de chercher à en changer le sens. Une chanson sous NC ou ND n'est pas libre. Même creative commons le sait et adjoint à ses licences libre le macaron "approved for free cultural works"
En soutenant ouvertement des discours comme "pour nous si la diffusion est libre c'est le principal, c'est libre" l'équipe d'Oxyradio augmente encore la confusion autour du terme de libre.
Une des réponses souvent obtenue à cette critique est : "oui mais 'Oxyradio, la radio 54,5% libre', ça le fait pas". Le terme libre est donc utilisé à des fins de promotion, parce que ça attire le badaud.
C'est une très mauvaise raison d'utiliser le terme libre, et cela désavantage complètement les projets qui font l'effort de vraiment faire du libre.
Imaginez le futur fondateur d'une hypothétique "OpenRadio" sous LAL au slogan "OpenRadio, la première radio libre" se voyant objecter "Bin non, ya déjà Oxyradio". Son projet ne sera pas reçu comme il le méritera.

2) Oxyradio ne respecte pas les licences
De manière à être sûr de maintenir le brouillard de confusion autour du Libre créé par le premier point, et afin de garder l'impression de package, de "tout est libre chez nous", Oxyradio ne prends pas la peine d'indiquer la licence de la chanson qui passe. On peut accéder à la licence de certaines chanson en suivant le cheminement suivant : chanson>artiste/album>lien jamendo/dogmazik. Et en général la licence est présente sur la page jamendo/dogmazik(qui eux aussi se vantent de diffuser la musique libre alors que plus de la moitié de leur catalogue de l'est pas) associée. Seulement cela n'est pas toujours le cas, et cela n'est tout bêtement pas autorisé par la licence. Toute licence CC précise que la licence doit être indiquée lors de la rediffusion de la chanson, par la présence du texte de la licence ou bien par un lien vers le site officiel. (pas un lien vers une page comportant possiblement un lien vers le site officiel).
Pour certaines chansons on a tout bêtement pas le nom de l'artiste, la page la concernant étant entièrement vide. Tout aussi contraire à la licence.
La récente émission "La boite!" (présentée comme "de l'électro 100% libre" mais en réalité sous licence CC-BY-NC-ND, en accord avec mon point (1) ), ne présente pas non plus les licences des morceaux remixés, on a simplement l'artiste et le nom, postés quelques jours après l'émission, sans lien source pour vérifier (parce qu'on suppose que c'est du NC-ND, sinon l'émission est illégale) la licence.


3) Oxyradio n'encourage pas la musique Libre et ne promet pas de le faire une fois son budget grossi
Oxyradio, non content de ne pas afficher la licence, n'a pris strictement aucune mesure visant à favoriser la musique réellement libre sur ses ondes. Ils parlent de toutes les musiques sans préciser forcément la licence et les musiques qui passent le plus souvent ne sont pas libres.
J'aimerai nuancer le propos en soulignant tout de même qu'Oxyradio soutient fortement le logiciel libre, de par un certain nombre de ses émissions et la couverture d'évènements comme Ubuntu Party. Mais pour ce qui est de soutenir la musique libre, ce n'est pas flagrant.
On pourrais attendre d'Oxyradio qu'en échange de la barre des 100 adhérents ils fassent de belles promesses quand à l'évolution de leur services, et éventuellement qu'ils proposent divers
mesures visant à favoriser la musique libre au sein d'Oxyradio. Mais non, la seule chose que promet Oxyradio, c'est d'imprimer un max de flyer, ce qui m'amène à mon point (4) :

4) Oxyradio nuit à l'environnement
Déjà j'avais critiqué leur passion du flyer et l'on m'avait répondu qu'ils ne distribuaient pas les flyers dans la foule, que seuls ceux qui en voulaient en prenaient et que ça permettait de ne pas avoir à retenir l'adresse du site web.
Soit, s'ils en font une utilisation raisonnable, je pouvais leur accorder le bénéfice du doute.
Mais voilà qu'ils clament "Nous pourrons ainsi imprimer d'autres flyers (nous n'en avons que 10.000 pour toute l'année 2009 / 2010, ce qui est insuffisant)."
Ils ont donc déjà imprimé 10 000 flyers. 10 000.
Ils ont plus de flyers que d'auditeurs et jugent que ce n'est pas assez.
la tournure de la phrase laisse entendre qu'il en imprimeront au moins 10 000 autres, donc sachez tout de même que vos 10€ annuels participeront au financement de l'impression de 10 000 flyers (chouettes, il faut le dire) aux couleurs chimiques et au papier brillant. Bah oui, c'est Oxyradio quand même, il ne vont pas faire un truc sobre et pratique sur du papier recyclé, ils sont dans le bizness, 'comprenez? (optimiser le rendement, un maximum d'efficacité pour un minimum de ressources, et puis quoi encore, diffuser de la musique libre?)

Je tenais également à revenir sur le billet d'xbright publié il y a 9 mois, critiquant déjà Oxyradio sur certains des points mentionnés.
J'ai lu ce billet et certains des commentaires avec attention et ai tenté d'analyser les progrès faits par Oxyradio depuis.
On peut voir par exemple que le problème de la diffusion a été réglé, puisqu'un commentaire les accuse de ne diffuser qu'en flash/wmv, or à l'heure actuelle leur flux est disponible en de multiples formats ouverts.
Mais le cœur des critiques d'xbright reste valable à l'heure actuelle, malheureusement.

Enfin en conclusion je tenais à rappeler qu'il existe des tas de projets soutenant le logiciel libre ou l'art libre de manière claire qui ont besoin de vos sous, et qui en feront probablement quelque chose de plus utile que des flyers. Je pense à Framasoft, par exemple, mais également à des petits projets ayant besoin d'un petit budget, je ne vais pas en citer parce que je ne citerais probablement que des jeux vidéos libres et que ça n'intéresse pas forcément tout le monde, mais réfléchissez de la sorte : "quel projet me sert tous les jours et est actuellement en manque de financement?" Si Oxyradio vous viens à l'esprit, libre (à condition que vous ne touchiez à rien et ne gagniez pas d'argent) à vous d'adhérer. Mais pour ma part je pense d'abord à Gnome, Gnome-DO, synergy, tremulous, nexuiz, supertuxkart, geany, GIMP, OpenOffice.org, Transmission, Inkscape et bien d'autres. (j'ai cité ceux qui me servent, pas ceux qui ont besoin de sous parce que j'en sais rien, j'ai pas encore de carte bleue donc je ferais des dons quand j'en aurai la possibilité)

J'espère que les membres de l'équipe d'Oxyradio ne le prendront pas trop mal mais je pense que la critique est constructive lorsqu'elle est justifiée, aussi j'ai essayé d'expliquer au mieux mon point de vue.
Il n'est pas facile de subir la critique mais c'est ce à quoi on s'expose en faisant un projet public.
Je pense qu'il suffirait qu'Oxyradio montre une volonté d'améliorer la situation et de tendre vers un système plus clair et plus transparent pour arranger les choses.
Un affichage plus clair des licences et une position plus claire par rapport à l'art libre est pour moi un minimum.

Récent billet sur le blog de Solvik, membre du staff Oxyradio : [http://blog.solvik.fr/oxyradio-la-webradio-libre-mais-pas-au(...)]
Le billet de xbright auquel je faisait référence : [http://xbright.codingteam.net/post/2008/09/29/Ces-gens-qui-c(...)]
  • # Bravo !

    Posté par . Évalué à  7 .

    Ca fait plaisir de voir d'aussi beaux billets. Meme si la problématique ne m'interresse que peu (chacun son truc), je trouve le discours interressant, et construit.

    Je tenais à le souligner, ça contrebalance largement les journaux stériles qu'on voit (rarement, c'est vrai) paraître.
  • # Abuse

    Posté par . Évalué à  1 .

    Oui, ils abusent, je milite pour qu'ils arrêtent d'utiliser le slogan "100% jeunes, 100% libre selon la définition de la Free Software Fondation" car c'est totalement faux !
    Eh, attends un peu, mais c'est pas ça en fait. Ton journal fait la confusion entre libre et libre selon la définition de la FSF.
    • [^] # Re: Abuse

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Oui, ça va, on a déjà eu plusieurs fois de la soupe "le libre c'est ce qu'on a envie d'appeler libre"
      Sauf que le libre a une définition bien précise, acceptée de tous ou presque, et il faut arrêter de voir la FSF comme un cas isolé, comme un groupe de vieux relous qui veulent donner une définition au libre.

      Si je ne suis pas libre de modifier la musique, si je ne suis pas libre de la vendre, je ne suis pas libre, donc la musique n'est pas sous licence libre.

      Tu oublie que cette définition est également acceptée par creatvie commons, dont Oxyradio utilise les licences, aussi creative commons a pris le soin d'ajouter un logo spécial sur les licences qui sont vraiment libres.

      Et merci de ne pas faire abstraction de tout le reste du journal.
      • [^] # Re: Abuse

        Posté par . Évalué à  7 .

        Sauf que le libre a une définition bien précise
        http://fr.wiktionary.org/wiki/libre -> 6 définitions, où tu vois que c'est bien précis ?

        Sinon, on dit GNU/Linux pour ne pas confondre Linux combiné aux outils GNU et Linux tout seul, alors pourquoi on ne dirait pas "libre selon la définition de la FSF" et "libre" tout simplement ?
        Surtout que le "accepté par tous ou presque" me parait un peu fallacieux, ceux qui défendent la liberté selon BSD, c'est pas juste 5 gus dans un garage.

        Alors si tu veux qu'on arrête "la soupe", utilise des termes correctes et n'impose pas ta vision de la définition du mot libre (qui est celle de la FSF semble il). Le libre c'est la diversité non ? Ben c'est aussi la diversité dans sa définition.

        Bon après, pour le reste du journal, on dirait vraiment que tu veux casser du sucre sur leur dos, pour moi, oxyradio est excellent pour faire découvrir le libre, ya des musiques sympa (autre définition du libre, ne viens pas nous resservir la "soupe" du "libre c'est comment que la FSF elle dit POINT"), des émissions sympa qui parlent du monde du libre, alors d'accord, ils respectent peut être mal les licences (après, avoir une pause entre chaque musique pour donner le nom de l'artiste, de l'album, du titre, dire la licence et le site de l'artiste c'est pas agréable sur une radio), ils ne promettent pas "d'aider le libre" (mais ils n'ont encore rien dit sur le sujet, la radio est encore jeune, ça ne me parait pas abbérant)
        Bon, les flyers, ils veulent faire découvrir/connaître leur radio, l'utilisation de flyers est critiquable mais bon, un des présentateurs fait des études commerciales, il sait peut être ce qu'il fait.
        (bon après, aspect écologique, bah on pense ce qu'on veut quoi)
        • [^] # Re: Abuse

          Posté par . Évalué à  6 .

          En meme temps, arriver a trouver des emmerdeurs integristes - version platinum - alors qu'ils ont meme pas encore 100 adherents (1000euros de budget annuel, ils vont pas devenir riches demain), il faut quand meme le faire.

          En plus il nous fait le combo integriste libre FSF/ecologiste, c'est plus rigolo.
        • [^] # Re: Abuse

          Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

          >>> ya des musiques sympa (autre définition du libre

          Ah oui c'est sûr que si pour toi l'adjectif sympa est synonyme de libre alors je comprends mieux ton post.
          Excuse moi mais je ne pratique pas ta novlangue personnelle et pour moi libre à un sens assez précis. Une licence qui interdit de modifier l'oeuvre ou qui interdit de la vendre n'est pas et ne sera jamais libre.
          • [^] # Re: Abuse

            Posté par . Évalué à  -1 .

            J'ai peut être mal formé ma phrase, je voulais parler de la musique, bien sûr : "découvrir le libre, ya des musiques sympa (autre définition du libre"
          • [^] # Re: Abuse

            Posté par . Évalué à  6 .

            Oui et essayer de faire passer le "libre au sens FSF" comme definition premiere et unique du mot libre, si c'est pas de la novlangue...

            C'est pas comme s'il y avait tout un corpus philosophique sur le concept de liberte, tout ca bien longtemps avant que Stallman decide de rajouter le qualificatif "free" a ses logiciels.
            • [^] # Re: Abuse

              Posté par . Évalué à  2 .

              Tu fais semblant de ne pas comprendre qu'il parle de musique libre ? Si l'on s'accorde à dire que la FSF a défini les 4 libertés fondamentales pour le logiciel en créant le consensus, pourquoi ne s'accorderait pas à dire que Creative Commons en a fait de même avec son logo "approved for free culture" ? De toutes manières le fond a déjà été largement débattu dans d'autres journaux récents.
              • [^] # Re: Abuse

                Posté par . Évalué à  0 .

                Le logo qui pointe vers la page ou il est dit que la culture libre c'était dans un format ouvert, forcément ? C'est un peu bourrain et ça sens un peu le truc artificiel si tu veux mon avis.

                C'est un troll en soit ce lien :
                http://freedomdefined.org/Definition Et tellement calqué sur la définition du ll de la FSF que c'est complètement caricatural.

                Genre, j'ai pas l'historique donc je trolle, mais je serai pas étonné que les CC aient mis ce logo juste pour faire taire les trolls et les intégristes qui les pressurisaient.
              • [^] # Re: Abuse

                Posté par . Évalué à  2 .

                Du coup j'ai cherché un peu :

                http://creativecommons.org/weblog/entry/8051

                of course you don’t have to agree with the definition of freedom used by the free software movement and the Definition of Free Cultural Works, and even if you do agree, there may be reasons for using a more restrictive license in some cases.

                Il est aussi utilisé une raison très pragmatique à ce logo : l'inclusion possible "de base" dans une distribution de LL. Ce qui est probablement l'argument qui peut me toucher le plus.

                De là à dire que "musique libre" doit être compris comme libre au sens de la FSF, il reste une marge.
              • [^] # Re: Abuse

                Posté par . Évalué à  2 .

                Ce document va un peu plus dans ton sens :

                http://creativecommons.org/weblog/entry/8213

                Mais il reste quand même très prudent sur l'emloi des définitions et fait hyper gaffe à préciser le champ dont il parle.
        • [^] # Re: Abuse

          Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

          Tant qu'à citer du Wikimédia, autant le faire sur une article adapté : http://fr.wikipedia.org/wiki/Culture_libre .
          • [^] # Re: Abuse

            Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

            Et surtout: Licence_de_libre_diffusion
            On peut donc parler de licence de musique en libre diffusion (par exemple du CC-BY-NC-ND), pour différencier de la musique purement libre (CC-BY-SA). Comme ça tout le monde utilise le terme libre, l'un plus nuancé que l'autre, mais tout le monde peut parler de musique libre et préciser au besoin...
            • [^] # Re: Abuse

              Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

              CC-BY-NC-ND c'est vraiment le truc «gratuit». Les pubs qui inondent les boites au lettre pourraient être sous CC-BY-NC-ND.
              • [^] # Re: Abuse

                Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                C'est clair, ce qui m'horripile, c'est d'entendre "c'est libre parce que c'est sous Creative Commons". Mais même sous une licence aussi restrictive que CC-BY-NC-ND, la diffusion à but non commercial est libre, il est important de ne pas l'oublier. C'est pour ça que je trouve que "libre diffusion" sonne mieux que "licence ouverte" qui est apparu sur la wikipédia.
          • [^] # Re: Abuse

            Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

            Ou tout simplement faire preuve de bonne fois.
            Je cite le lien de wiktionary où il y aurait 6 définitions, sauf que :

            C. En parlant d'une licence légale appliquée à une œuvre:

            1. Une licence conférant sur l'œuvre qu'elle couvre à tous, en tout temps et tout lieux :
            * La possibilité d'utiliser l'œuvre, pour tous les usages ;
            * La possibilité d'étudier l'œuvre ;
            * La possibilité de redistribuer des copies de l'œuvre ;
            * La possibilité de modifier l'œuvre et de publier ces modifications.

            La GPL est une licence libre.

            2. Par extension, une œuvre placée sous une licence libre

            Wiktionnaire est un dictionnaire libre tout comme Firefox est un logiciel libre.


            On parle bien d'œuvre, et la musique en fait parti.
        • [^] # Re: Abuse

          Posté par (page perso) . Évalué à  -1 .

          Tu n'as toujours pas répondu au fait que oui, c'est la définition soutenue par la FSF pour le logiciel, mais c'est également la définition soutenue par une majortié de l'éco-système du libre, dont creative commons, licences utilisées par OxyRadio.

          Comment peut-on encore oser parler de musique libre quand le site officiel de la licence avoue lui même qu'elle n'est pas libre? (voir http://www.framablog.org/index.php/post/2008/06/03/creative-(...) )

          Ensuite faire connaître leur radio c'est louable, mais il faut pas que ce soit à n'importe quel prix. Faire connaître une radio via le mensonge ("on diffuse du 100% libre") et au dépend de l'environnement (10 000 flyers), ça me fait me poser des questions.

          Je ne tiens pas à "casser du sucre sur leur dos", simplement je suis agacé par le fait qu'ils n'aient pas changé grand chose depuis les remarques pertinentes d'xbright sur leur mauvaise utilisation du mot libre, et j'ai trouvé très injuste qu'ils arrivent à débloquer des fonds là où de nombreux projets libres n'y arrivent pas.
          • [^] # Re: Abuse

            Posté par . Évalué à  -1 .

            > au dépend de l'environnement (10 000 flyers)

            Arrête ton char, Ben-Hur ! C'est pas 10 000 flyers qui vont faire beaucoup de dégâts à l'environnement face à toute la m*rde publicitaire qu'on nous balance dans les boites aux lettres. Il parait que ça fait bosser du monde alors on laisse faire. Bref, 10 000 flyers c'est même pas l'équivalent de ce qu'on reçoit comme paperasse un jour de grande pub sur mon canton dépeuplé.

            Tu me diras que c'est pas une raison d'en rajouter plus et je te répondrai que tu as bien raison.

            C'est tout simplement un objectif idiot qui va se faire au détriment d'autre chose, surtout des adhérents qui vont payer pour que l'asso. essaie d'attraper d'hypothétiques nouveaux clients. 10 000 flyers c'est ridicule quand on veut toucher à très grande échelle (le retour adhésion doit pas être important, genre 1~3% max. en étant optimiste) et c'est surdimensionné quand on est une asso. de même pas 100 adhérents qui a son activité sur Internet.

            The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

            • [^] # Re: Abuse

              Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

              Bref, 10 000 flyers c'est même pas l'équivalent de ce qu'on reçoit comme paperasse un jour de grande pub sur mon canton dépeuplé.
              Pour ne pas avoir de pub dans la boîte un autocollant "Pas de pub, merci" marche généralement très bien. Chez moi je n'en ai plus jamais.
              Si d'aventure un prospectus passe quand même, un petit scandale à l'accueil du magasin concerné fera passer le message.

              Ma mairie les distribue gratuitement et tu peux même imprimer les tiens.
              http://www2.ademe.fr/servlet/KBaseShow?sort=-1&m=3&c(...)
              http://www.ecologie.gouv.fr/stop-pub.html

              Quand ils auront des tonnes de prospectus non distribués sur les bras, ils finiront bien par réduire la production.
        • [^] # Re: Abuse

          Posté par . Évalué à  3 .

          Ils diffuseraient de la musique sous licence BSD, il diffuserait de la musique libre. Que je sache, la BSD garantit une liberté totale au premier rang d'utilisateur. Le troll GPL/BSD est faut-il forcé le code à être redistribué en libre, pas sur BSD est-elle une licence libre (d'ailleurs, ce serait plutôt GPL est-elle réellement libre ?).

          Parce que si on va dans ton sens, je definis comme libre tout ce qui sort de chez mocrosoft.
          • [^] # Re: Abuse

            Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

            Y a une définition :
            * La possibilité d'utiliser l'œuvre, pour tous les usages ;
            * La possibilité d'étudier l'œuvre ;
            * La possibilité de redistribuer des copies de l'œuvre ;
            * La possibilité de modifier l'œuvre de l'esprit et de publier ces modifications.

            GPL et BSD répondent aux critères, pour autant que je sache. Simplement une licence libre copyleft tant à faire perdurer les liberté qu'elles confèrent, là où l'absence de copyleft permet de ne pas accorder à son prochain les même libertés que celles qu'on à reçu.
            • [^] # Re: Abuse

              Posté par . Évalué à  2 .

              On est bien d'accord, je me suis peut être mal exprimé.

              sebastienb laisse sous entendre que la définition de liberté est vague et ne fait pas consensus en citant la confrontation BSD / GPL.
              Je faisait juste remarquer que le probléme entre GPL/BSD etait la «continuité» de la licence (copyleft) mais que le principal était le même (si je recupere un contenu sous BSD ou GPL, je peux en faire ce que je veux [modulo le choix de la licence sous laquelle je redistribue avec la GPL])
              • [^] # Re: Abuse

                Posté par . Évalué à  3 .

                ben ouais mais ce modulo la licence sous laquelle tu redistribue, c'est pas rien quand meme...

                C'est le meme genre de difference qu'entre "redistribuer librement" et "redistribuer non commercialement". 'fin je trouve.

                Perso en tant que developpeur, je ne regarde meme pas du code GPL, trop contraignant.
                Oui, c'est un choix purement personnel.
                Mais qui va dans le sens de "non non, gpl et bsd, ya des differences fondamentales".
                • [^] # Re: Abuse

                  Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                  Mais qui va dans le sens de "non non, gpl et bsd, ya des differences fondamentales".

                  un peu comme la CC-by-sa et la CC-by (qui fait moins de remous).
                  la grande force de la GPL c'est d'identifier "une forme préférée pour les modifications", qui a d'ailleurs été reprise dans la licence Art Libre (ce qui est très bien).
                  perso, j'adore la BSD pour du code interprété et j'approuve totalement, même si je pense que la GPL permet d'aller plus loin dans le libre àmha.
                • [^] # Re: Abuse

                  Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                  >C'est le meme genre de difference qu'entre "redistribuer librement" et "redistribuer non commercialement". 'fin je trouve.

                  Moi je trouve que ce n'est pas la même approche du tout. Avec le copyleft, tu ne cherches qu'à conserver la liberté que tu confères, à faire perdurer une relation d'égalité.

                  Avec une clause nc/nd, tu cherches à garder un contrôle sur les usages de l'oeuvre, à faire perdurer une relation d'inégalité devant l'oeuvre.
      • [^] # Re: Abuse

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Peux-tu me donner le lien sur le site de FSF qui donne la définition de la musique libre ?
        J'ai cherché, mais je suis juste tombé sur la définition du logiciel libre. J'aimerais bien connaître leur avis sur la question.
        • [^] # Re: Abuse

          Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

          Y'a bien ça :

          We don't take the position that artistic or entertainment works must be free, but if you want to make one free, we recommend the Free Art License.

          http://www.gnu.org/licenses/licenses.html (tout en bas)

          (Au passage, mal traduit en français, la traduction ne veux pas dire la même chose.)

          « Je vois bien à quels excès peut conduire une démocratie d'opinion débridée, je le vis tous les jours. » (Nicolas Sarkozy)

          • [^] # Re: Abuse

            Posté par . Évalué à  3 .

            qu'est ce qu'elle a de mauvais la traduction?
      • [^] # Re: Abuse

        Posté par . Évalué à  6 .

        le libre a une définition bien précise, acceptée de tous ou presque,

        et ceux qui n'acceptent pas cette définition bien précise, on les fusille ?

        On pourrait dire également :

        "la religion a une définition bien précise, acceptée de tous ou presque"
        "la liberté a une définition bien précise, acceptée de tous ou presque"
        "la culture a une définition bien précise, acceptée de tous ou presque"
        "le bien-être a une définition bien précise, acceptée de tous ou presque"

        C'est l'UMP ou le PCF qui rédigent les définitions ?

        Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

        • [^] # Re: Abuse

          Posté par . Évalué à  2 .

          ps : par ailleurs merci de m'avoir fait découvrir OxyRadio et ses artistes qui ont décidé d’être libres et de gérer leurs droits par eux-même !

          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

        • [^] # Re: Abuse

          Posté par . Évalué à  3 .

          ceux qui n'acceptent pas cette définition bien précise...

          ... ont un comportement absurde. Un langage est fait pour communiquer (je suis d'accord qu'il influe sur la pensée, néanmoins vu le niveau du débat je considère que les parties prenantes sont capables de s'abstraire du biais). Si tu as besoin d'un concept subtilement différent et que la différence sémantique te gène pour t'exprimer voir pour raisonner rapidement, il suffit d'inventer un autre mot au lieu de nager à rebours du consensus préalablement établi. Tu peux même donner tout un tas d'arguments si ta thèse est que pour la musique ton concept est meilleurs à celui de "libre" dans la société actuelle, et cela sans qu'on te fusille.
          • [^] # Re: Abuse

            Posté par . Évalué à  0 .

            là on parle quand même du mot "libre", utilisé dans le contexte "logiciels libres", et défini par quelques informaticiens et avocats, et qui n'est même pas connu par la plupart du grand public.

            C'est un mot quand même extrêmement vague, même les "libristes" ne sont pas d'accord sur sa définition. (par exemple un "bsdiste" va considérer que la GPL ne sera pas suffisamment libre, un "gpliste" va considérer que la licence BSD sera "trop" libre etc)

            Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

            • [^] # Re: Abuse

              Posté par . Évalué à  3 .

              Pour la réponse à cet argument cf. les deux journaux précédents sur le thème du mot "libre" concernant la musique (voire l'art). Inutile de refaire défiler 666 commentaires ici pour dire sans cesse la même chose.
          • [^] # Re: Abuse

            Posté par . Évalué à  3 .

            Mais personne ne conteste la définition de logiciel libre :)
        • [^] # Re: Abuse

          Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

          et ceux qui n'acceptent pas cette définition bien précise, on les fusille ?

          Non mais à partir de là, je peux nommer ce que je veux comme je veux, vive le sophisme. Donc un logiciel libre, c'est un logiciel qui confère à son concepteur la liberté de loger et de se nourrir comme bon lui semble chez les utilisateurs du dit logiciel.
    • [^] # Re: Abuse

      Posté par . Évalué à  4 .

      Eh, attends un peu, mais c'est pas ça en fait. Ton journal fait la confusion entre libre et libre selon la définition de la FSF.
      Ah ben flute alors.

      Moi qui croyait que c'etait la FSF qui avait invente le partage des connaissances et la Liberte avec un grand L.

      Maintenant je suis confus.
      Qui c'est qui detient LA Verite alors?
      • [^] # Re: Abuse

        Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

        Debian. Ou l'OSI.
        • [^] # Re: Abuse

          Posté par . Évalué à  3 .

          Mais non, tout le monde sait qu'elle est à Yeur...
      • [^] # Re: Abuse

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        C'est comme le christianisme, il y a un nouveau testament, un ancien testament, c'est compliqué. Les gens sont dans un désordre spiritique.

        Heureusement qu'il y a des religions ou on est tous inviter à faire son propre testament en présence de Skippy.
  • # Communication & écologie

    Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

    Bonsoir à tous.

    Je ne sais pas si tu as déjà géré une association (de n'importe quel type soit dit en passant), mais la communication est lun des points les plus importants si tu veux que ton projet soit connu et reconnu.
    Imprimer des flyers est une chose très commune dans le milieu associatif. Tiens je lis à l'instant la mailing list des copains de Chtinux qui sont en train d'en élaborer un nouveau flyer d'urgence pour leur prochaine manifestation...

    Attaquer sur l'écologie, excuse moi, mais il me semble y a d'autres points plus prioritaires que l'impression papier. Allez sans parler d'industrie, juste à ton niveau, quelle type d'alimentation as-tu dans ton/tes PC ? Quels sont tes modes de déplacement ? Laisses tu ton/tes PC tourner la nuit ? Utilises-tu du papier recyclé ?

    D'autre part, il me semble que le site est en constante évolution, il suffit d'avancer tes idées, l'équipe technique/dev est vraiment à l'écoute de tous. Elle le sera d'ailleurs d'autant plus si tu deviens adhérent :)

    Je ne participerai pas au troll que tu avances sur le libre et non-libre, nous ne sommes pas vendredi.
    • [^] # Re: Communication & écologie

      Posté par . Évalué à  5 .

      MCMic utilise un PC avec un boitier en carton recycle. De plus l'electricite est fournie par un barrage construit par des castors et gere en cooperative.

      Quant aux moyens de transport, il cherche encore un vehicule libre et a decide de se deplacer a pied en attendant.
      • [^] # Re: Communication & écologie

        Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

        pour le véhicule, y'a le GPL !
      • [^] # Re: Communication & écologie

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Je n'ai jamais prétendu être parfait en aucun point, c'est pas pour autant que je fais des appels aux dons pour pouvoir imprimer des flyers!

        "l'équipe technique/dev est vraiment à l'écoute de tous."
        C'est marrant, quand j'ai proposé d'aider à mettre en place un service pour récupérer facilement la licence du titre en cours, on m'a dit "adhère d'abord".
        • [^] # Re: Communication & écologie

          Posté par (page perso) . Évalué à  -7 .

          on revient vraiment sur le "adhère d'abord" ?

          je vais te filer les clés de chez moi si tu veux et toi tu me donnes rien en échange...
          • [^] # Re: Communication & écologie

            Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

            J'accepte de coder un truc pour vous, je ne demande rien en échange, mais s'il faut payer pour pouvoir aider, tu m'explique où est l'échange?
            • [^] # Re: Communication & écologie

              Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

              tu m'expliques où est l'échange ?

              Dans Ton Code (libre)
              oops j'ai encore vite dégaîné moi /o\
            • [^] # Re: Communication & écologie

              Posté par (page perso) . Évalué à  -6 .

              comme je t'ai dit : je ne vais pas donner des "morceaux" d'oxy (code, base de données, accès shell, autres) à n'importe qui...

              et après coup... je me dis que j'ai eu vraiment raison... la preuve.
              • [^] # Re: Communication & écologie

                Posté par . Évalué à  5 .

                : je ne vais pas donner des "morceaux" d'oxy (code, base de données, accès shell, autres) à n'importe qui...
                Euh pas besoin de donner des "morceaux" à quelqu'un pour qu'il code, juste à l'extrême rigueur, une api.
                Mais tu peux tout simplement lui dire le type de langage , et à la rigueur le schéma de la bd, et voila.

                Enfin pour terminer, ce qui me fait TRÈS rire :
                je ne vais pas donner des "morceaux" d'oxy (code
                Pour la musique, je sais pas si tu es libre, mais pour le logiciel, c'est sur que non!
                Tu utilise apache pour ton serveur web ? Ou les méchants, ils ont donner des morceaux d'apache à n'importe qui (la preuve, tu peux avoir accés au code d'apache).
                • [^] # Re: Communication & écologie

                  Posté par . Évalué à  2 .

                  j'oubliais
                  "Euh pas besoin de donner des "morceaux" à quelqu'un pour qu'il code"
                  bien entendu, dans ce cas, le travail d'intégration c'est pour ta pomme :P

                  Mais bon, quand je vois que d'un coté on vous propose un script pour récup la licence d'un titre, et qu'un autre vous expliquez que récupérer la licence de 1200 titre et la mettre dans la bd "ca prend du temps", tu peux récup le script, le modifier (vu que vous etes ultra confiant dans le fait que votre developpeur fait du code ultra merveilleux niveau securité etc...) pour qu'il intègre la bd.
              • [^] # Re: "la preuve"

                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                comme je t'ai dit : je ne vais pas donner des "morceaux" d'oxy (code, base de données, accès shell, autres) à n'importe qui...

                C'est vrai que pour que quelqu'un puisse contribuer à du code, il est nécessaire qu'il ait un accès root sur les serveurs de prod, et qu'il tape directement les requêtes à la main dans la db...

                Api (comme il a été dit), serveur de dév, {d,}vcs, dump partiel de la db, trac, toussa... toutes ces choses ne sont évidemment connues que des gens qui appliquent à la lettre la définition de 'libre' de la FSF...
                Tous les autres (enfin, il ne reste personne, Cortex^Wla FSF domine le monde, c'est bien connu) utilisent forcément notepad.exe en root sur les serveurs de prod [*].

                [*] bon, avec "cpold" comme vcs à la limite, mais c'est bien parce qu'on est vendredi
        • [^] # Re: Communication & écologie

          Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

          Autant je trouve compréhensible que tu critiques les licences que nous diffusons (même si je ne suis pas entièrement d'accord avec toi), autant quand tu nous jettes ta pierre de l'écologie je trouve que tu pars dans des délires qui n'ont rien a voir avec ton propos et je me pose la question de savoir si tu ne cherches pas juste a discréditer oxyradio.

          Pour ce qui est de l'accès aux ressources de l'association (dont le schéma fait parties) j'en ai longuement débattu avec myckeul après que tu nous ai fait ta proposition. J'étais plutôt en ta faveur (et le suis toujours malgré tout, mais nous avons dut convenir du fait que laisser accès a un non-membre a des ressources critiques pourrais nuire a la sécurité du site. Le principe n'est bien entendu pas de payer pour participer (d'autres non-membres ont participé par exemple pour le design ou les css), mais plutôt de s'assurer de l'engagement et de la confiance de la personne à qui nous laissons un accès aux ressources. Le site dans sa version actuelle n'est pas développeur de façons à ce que nous ayons confiance en sa sécurisation et je m'excuse de cette réponse que t'as faite myckeul et qui je le conçois pouvais être mal interprété.

          Tu seras content je pense d'apprendre que nous avons développé un système permettant d'afficher les licences sur tous les morceaux et que cela sera en production dans les plus brefs délais. Tout n'est pas encore parfait et un grand nombre de titres reste encore orphelin au niveau de leur licence, mais nous y travaillons et je t'encourage d'ailleurs à nous aider dans les recherches de licences pour ces titres. Comme quoi tu vois, on y avait travaillé avant que tu incites les gens à ne pas nous aider.
          • [^] # Re: Communication & écologie

            Posté par . Évalué à  7 .

            mais plutôt de s'assurer de l'engagement et de la confiance de la personne à qui nous laissons un accès aux ressources.
            Dans ce cas, normalement, on propose une adhésion sans avoir à payer (ie il paye par sa contribution).
            Demander de payer pour pouvoir aider, c'est quand même gonfler, et tu peux l'enrober dans tous les sentiments miellieux que tu veux, ça change rien.

            De plus, pourquoi tu veux t'assurer de "l'engagement" de la personne ? Une fois qu'il a commencé a vous aider sur un besoin ponctuel, il faut qu'il reste ?
            WTF, vous vous prenez pour qui là ?

            le gars vient aider bénévolement, et votre réponse c'est "non mais on veut bien de ton aide, seulement si tu nous aide tout le temps [et si tu paie]" ...
      • [^] # Re: Communication & écologie

        Posté par . Évalué à  3 .

        Quelle horreur, je vis en Patagonie, les castors sont à l'origine d'immense dégât sur la faune et la flore depuis leur introduction en 1946...
    • [^] # Re: Communication & écologie

      Posté par . Évalué à  6 .

      c'est clair que des CD en plastique d'Ubuntu distribué par containers entiers, c'est tellement plus écologique ! ;)

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: Communication & écologie

        Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

        Les CDs Ubuntu ont un but fonctionnel, ils servent à installer Ubuntu.
        Ils ne sont livrés que sur demande.

        Passer son vieil ordinateur sous Ubuntu permettant d'éviter l'achat d'un nouvel ordinateur et Ubuntu consommant en général moins de ressource qu'un Windows, oui on peut considérer que écologique. (en tous cas plus que des flyers)
  • # hmmmm

    Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

    ah, ils ne respectent déjà pas les principes du libre, si je reprends quelques-uns de tes points ?

    a. citer la licence dans ton 1. Oxyradio ne prends pas la peine d'indiquer la licence de la chanson qui passe
    effectivement, diffuser en radio, streaming ou autre, c'est distribuer, indiquer la licence est nécessaire cf. par exemple http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr notamment le §8.a de http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/legalcode
    au minimum sur le site web à défaut de l'indiquer avant l'écoute

    b. BY dans ton 2. Pour certaines chansons on a tout bêtement pas le nom de l'artiste
    à quoi ça sert que des artistes choisissent de faire du libre (ou pas selon les autres clauses ajoutées) si c'est pour ne pas respecter leur volonté lorsque c'est diffusé ?

    c. NC
    cette clause est malheureusement trop large dans la licence
    j'espère qu'ils ne distribuent pas de CD contre 1 € ('fin "il suffit de contacter chacun des auteurs pour faire sauter cette clause", ce n'est pas très dur de se mettre en conformité... le font-ils ?) ni qu'ils se font payer pour la diffusion (ah bah ça les empêche de restreindre l'accès aux seuls "membres", ça peut être un avantage :p)

    d. ND dans ton 2. ne présente pas non plus les licences des morceaux remixés
    s'ils étaient sous CC-by ou CC-by-NC, ça peut se retrouver en CC-by-NC-ND, non libre mais respectueux des licences, mais s'il y avait du ND dans le lot, bah non respect des auteurs quoi (sauf si l'autorisation leur a été demandé bien sûr... l'indiquer serait plus clair dans ce cas)
    et après ton 4. le problème de la diffusion a été réglé, puisqu'un commentaire les accuse de ne diffuser qu'en flash/wmv, or à l'heure actuelle leur flux est disponible en de multiples formats ouverts.
    ça c'est malheureusement incompatible avec la ND iirc (clause trop large :/), sauf si fourni par l'auteur bien sûr ;-)

    Merci pour ton journal, je crois qu'il est intéressant de suggérer des axes d'améliorations (nous avons tous des efforts à faire àmha si nous souhaitons promouvoir le libre et il est toujours intéressant d'avoir un avis extérieur, un esprit critique de bon esprit quoi). J'espère qu'oxyradio répondra, leur projet est clairement intéressant, un bel effort d'utilisation de logiciel libre et cela pourrait clairement servir la cause du libre d'être précis comme tu l'indiques.

    sinon, c'est cool j'ai retrouvé les liens pour les "approved for free cultural works"
    http://creativecommons.org/weblog/entry/8051 l'annonce de la clarification de la définition de licence libre concernant les arts (ça date de 2008 tout de même)
    http://freedomdefined.org/Definition/Fr une définition en français (qui indique bien le "sans limitations" que certains paraissent bien prompts à rajouter :/ et ça date de 2006 tout de même)
    et le joli macaron : http://creativecommons.org/images/deed/seal.png

    Perso, je n'ai rien contre la diffusion gratuite voire la diffusion semi-libre, dès lors que ce n'est pas estampillé libre à tort ou de manière éhontée sans précision aucune, c'est simplement dommage de ne pas avoir poussé la réflexion plus loin. Autant pour un travail personnel, l'auteur fait ce qu'il veut, ça le regarde, mais pour un travail de groupe, pourquoi se tirer une balle dans le pied et se discréditer en prétendant faire du libre quand ce n'en est pas ?
    'fin j'ai déjà recensé quelques points sur http://faq.tuxfamily.org/Licence/Fr#Pourquoi_une_licence_lib(...) (je veux bien des remarques s'il y a des points pas clair) et j'essaie de promouvoir à mon niveau l'art libre sur
    http://faq.tuxfamily.org/CommunicationLibreArt/Fr (toute question est la bienvenue aussi)
    • [^] # Re: hmmmm

      Posté par . Évalué à  4 .

      • [^] # Re: hmmmm

        Posté par . Évalué à  1 .

        En fait 100% ça veut dire "100% dans tous les domaines ou ça n'est pas faux de dire 100% mais pas dans les autres". À part ça vous n'entretenez pas la confusion, non non :p
        • [^] # Re: hmmmm

          Posté par . Évalué à  0 .

          Excuses les de ne pas prier St RMS tous les soirs.

          Pense tu que ces mecreants chiens d'infideles se veront accorder l'absolu par le tout puissant, malgre leur blaspheme repetes et leur manque de foi dans la sainte parole de Son Altesse Serenissime Richard Stallman, loue soit son nom, fils de dieux, et messie prechant LA Verite absolue, qu'il m'epargne d'etre frappe par la fondre dans sa grande misericorde pour avoir ose prononcer son nom...
      • [^] # Re: hmmmm

        Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

        merci pour la réponse factuelle, c'est l'avantage du libre, le travail d'équipe ;-)

        Mais quand tu as une base de donnée de plus de 1200 chansons et où tu dois mettre la licence pour chacun des titres, cela prend un moment

        vi, à un moment va bien falloir le corriger, ce n'est pas seulement que cela prend un moment, c'est l'une des conditions de diffusion (visiblement en cours de correction, ça prendra le temps que ça prendra, bon courage ; dommage de ne pas y avoir pensé au début pour pouvoir le faire au fur et à mesure de l'ajout de titre, erreur de jeunesse c'est très compréhensible).

        La Boite!, la licence est une BY-NC-ND car les titres qui y sont diffusés sont également en BY-NC-ND. Dans le but de respecter le choix des artistes et à noter, qui pour la plupart vont changer les licences dans les semaines à venir), nous réutilisons la même licence.

        le souci que j'ai pointé est justement le choix du ND qui empêche la modification (et le mix ipso facto :/ si tel que je l'ai compris vous modifiez l'oeuvre en la mixant avec d'autres). Avoir contacté les artistes vous le permet c'est bien, mais visiblement vous n'avez pas souhaité les sensibiliser au libre ?

        dans ton 2) c’est que les licences des morceaux que nous diffusons changent d’une source à l’autre

        de l'intérêt de noter la licence qui _vous_ a été octroyé lorsque vous l'avez récupéré ou négocier avec l'auteur d'avoir une licence libre pour tout le monde et à disponible un endroit que vous mettrez en référence (ce qui règle le souci de la disparité, il y a une source identifiée et vous en conservez trace, idéalement le site de l'artiste).

        fin de ton 2) Contacter l’artiste ? C’est ballot il ne répond pas..

        une licence libre résout le souci et les conditions de diffusion, de l'intérêt de diffuser le libre et faire connaître les artistes qui en font (ils vous contacteront au besoin ;-) ).

        dans ton 3) mouvement artistique des licences de libre diffusion

        vraiment libre ? ou diffusion seulement gratuite sous condition dans certains cas ? :D

        montré à plusieurs artistes les avantages des licences libres (Creatives Commons ET Art Libre principalement).

        CC-by et CC-by-sa uniquement ? (oui c'est important d'être précis, le sujet étant assez complexe très rapidement pour les novices, déjà faire comprendre que "pas de licence = droit d'auteur s'applique = pas de diffusion par défaut sans autorisation de l'auteur, ni modification bien sûr")

        Concernant ta réflexion, perso je ne nie pas les actions, mais j'adhère aux critiques évoquées (d'où ma réponse pour faire avancer les choses) : quitte à prendre du temps, autant le faire du mieux possible (et c'est en cela que la critique est intéressante).
        Pour moi, ce journal ne met pas en cause vos actions ni le temps passé qui sont louables mais simplement propose quelques bonnes manières de faire (perso, seul le volet libre m'importe, le volet écologie aussi mais je ne souhaite pas l'aborder pour l'instant pour décorréler les points et tout simplement aussi parce que tu as correctement répondu àmha).

        Pour revenir à l’environnement, les flyers ont été imprimés sur papier recyclés. Et les personnes qui ont pris ces flyers et qui ne les utilisent pas sont citoyens, et se doivent de les jeter dans une poubelle, qui pérénnisera ainsi le recyclage du flyers, sans nuire à l’environnement

        moi ça me convient, mais ce n'est pas le sujet principal qui m'importe, l'un après l'autre.

        Merci de ta réponse, mais je note que tu n'as pas répondu sur l'objet principal àmha des remarques :
        qu'est le libre pour vous ? la licence Art libre vous convient mais les licences "approved for free cultural art" des creative commons (donc CC-by et CC-by-sa) ont-elles votre préférence et en faites-vous la promotion auprès des artistes ? (sans présager de leur réponse, hein). Allez-vous distinguer le libre du simplement gratuit à l'antenne ? Pour moi la question principale du journal est la demande de "transparence" : une simple explication de ce qu'est le libre pour oxyradio (et l'identification des intermèdes où le "seulement" gratuit est promu), avec une licence libre de prédiléction pour la diffusion et l'explication de votre choix, ça permettra aussi d'avoir le discours à tenir aux artistes que vous contactez.
        Un point intéressant serait aussi des entretiens retranscrits avec les artistes (oui ça prend aussi du temps, mais ça peut se faire en asynchrone par mail en indiquant que vos échanges seront publiés sous licence libre sur le site). Cela permettra de mettre en avant le style de chacun et au passage promouvoir le libre et faire comprendre les réticences que certains artistes peuvent avoir à le choisir.
        Comme je le disais, le choix d'une licence libre, c'est déjà reconnaître que tout ne se fait pas "seul" mais en équipe bien souvent et permet de créer des "rencontres", partager ses styles, s'enrichir les uns les autres (je n'oblige pas à faire du libre tout le temps hein), mais mettre en avant du NIN pour du libre, ça me reste encore au travers de la gorge (même si l'effort est louable et met bien en évidence). Le libre c'est l'occasion de nouveaux arrivants de participer à leur niveau, de contribuer (ne serait-ce qu'en diffusant), certains contacteront l'auteur et voudront créer quelque chose ensemble (libre ou non, osef...) et c'est l'enrichissement de tous (pas que monétaire hein, à la base c'est de la culture), ou sinon attendre 70 ans après la mort de chacun (beaucoup d'artistes doivent croire au paradis :D).

        Bon et je n'ai pas eu mes critiques sur mes pages de faq wiki (mais je suis prêt à attendre hein :D).
        • [^] # Re: hmmmm

          Posté par . Évalué à  4 .

          Les artistes contactés ont été sensibilisés au libre. Tous.
          Pour nous la CC BY-SA est de loin la meilleure licence, on ne l'a jamais nié. Mais on ne peut pas prêché la sainte licence chez tous les artistes. On a ni le temps, ni les moyens.

          On fait souvent la remarque, en leur prouvant que ce serait bénéfique pour eux, et plus pratique pour tout le monde.

          Et quand je dis que je montre les avantages des licences à des artistes qui se posent des questions, c'est d'abord et avant tout les BY-SA. Mais je ne choisis pas à la place des artistes...

          Pour les questions, "qu'est ce que le libre pour nous", je ferais un article sur le blog quand j'en aurais le temps, étant en pleine révision pour le bac et le sujet nécessitant du temps pour la relecture et la précision des mots.

          Pour la préférence des licences, je te répondrais la CC BY-SA, ayant une reconnaissance juridique dans plus de pays que l'Art Libre (de ce que je sais, et je ne me suis pas mis à jour depuis).
          Pour nous le gratuit et le libre sont des choses totalement différentes. A la limite, tu as gratuit, libre de diffusion et libre. Car gratuit c'est le dernier album de coldplay que tu peux télécharger gratuitement mais pas diffuser ni graver à tes potes et en faire une distribution massive au lycée.
          La libre diffusion, c'est ce qu'on prêche, et la musique *totalement* libre, c'est ce qu'on adorerait.

          Pour les échanges artistes/auditeurs c'est une idée qui est en développement depuis des mois et qui sera suement mise en application dès l'été, notamment avec la participation de Libre Accès.

          Après pour le reste, c'est du dit et du redit.
          • [^] # Re: hmmmm

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            On fait souvent la remarque, en leur prouvant que ce serait bénéfique pour eux, et plus pratique pour tout le monde.

            et ils le font ? (de passer à une licence libre)
            pour le NC quelle est la raison de leur choix le plus souvent ? le NC empêche-t-il Oxyradio de faire des choses ? (outre obliger à être adhérent pour télécharger les fichiers ?)
            pour le ND est-ce une volonté de "garder le contrôle" qui le fait choisir ?

            perso, en tant que modérateur de tuxfamily, j'ai eu bien souvent la réponse, "ah on ne savait pas que les clauses NC ou ND rendaient notre diffusion non libre", de l'importance d'expliquer et donner des éléments factuels de choix pour ceux qui veulent se revendiquer de faire de l'art libre. La méconnaissance est compréhensible d'ailleurs, c'est chiant cette histoire de licence en fait, mais c'est prendre en compte le contexte légal et les moyens à disposition.
            D'ailleurs, sur http://www.oxyradio.net/legal.html ce serait pas mal d'être précis et de ne pas simplement citer "creative commons" qui est le projet mais bien les licences reconnues libres : CC-by et CC-by-sa et mettre un petit laïus expliquant pourquoi elles sont recommandées (et pourquoi malheureusement à cause du droit d'auteur il vaut mieux choisir une licence). Vous pouvez vous inspirer librement de http://faq.tuxfamily.org/CommunicationLibreArt/Fr ou http://faq.tuxfamily.org/Licence/Fr en respectant la licence ou en utilisant votre droit de citation ;-) ).

            Ce genre de retours des artistes est intéressant car il permet de mieux faire comprendre la notion de libre, ce que cela octroie comme possibilités (et quand choisir une licence libre, ou pas) et comprendre les réticences, un échange factuel quoi. Merci de tes réponses engagées et bon courage pour la suite.
            • [^] # Re: hmmmm

              Posté par . Évalué à  2 .

              Certains oui, d'autres non. On ne peut pas faire le choix à leur place, ils font ce qu'ils veulent jusqu'à présent..
              Pour le NC, la réponse qu'ils donnent le plus souvent c'est "je ne veux pas que quelqu'un puisse gagner de l'argent sur quelque chose dont j'ai investit de ma propre poche". La plupart du temps, argent du salaire pour pouvoir enregistrer l'album en qualité studio.

              Le NC nous empêche de mettre la musique sur un CD, et de vendre la compil par exemple. Pour le reste, OxyRadio étant une association à but non lucratif, toute l'argent qu'elle perçoit est automatiquement réinvestit dans le fonctionnement du projet (internet au studio, serveur, déplacements, communication, autres projets (comme le festival en préparation)). Nous ne faisons aucune activité commerciale.

              Pour le ND, je n'ai jamais compris pourquoi.. étant donné tous les avantages que ça donne.. Et c'est certainement LE truc que je revendique le plus dans discours envers les artistes avec lesquels je suis en contact.

              Pour la page legal du site, je modifierais tout ça quand j'en aurais le temps, c'est à dire après mon BAC. Cela laisse un peu de répis aux trolleurs :)

              Comme je le disais quelque part au dessus, l'idée d'organiser des discussions entre artistes libres et artistes "libres" nous trote dans la tête depuis plusieurs mois. Mais faute de temps, cela prend du temps à mettre en place.

              Merci à toi pour les encouragements et tes critiques constructives et appuyées d'arguments et d'exemples.
              • [^] # Re: hmmmm

                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                Comme je le disais quelque part au dessus, l'idée d'organiser des discussions entre artistes libres et artistes "libres" nous trotte dans la tête depuis plusieurs mois. Mais faute de temps, cela prend du temps à mettre en place.

                ne pas hésiter à venir aux RMLL, Stéphane Drouot de lacrymosa et sa bande^W^Wson consortium http://consortium.tuxfamily.org/ seront de la partie (nous lui ferons une petite place sur notre stand TuxFamily \o/). http://lacrymosa.tuxfamily.org/ (et il s'efforce d'utiliser enfin Blender, il était temps et il aura peut-être un nouveau projet dans les cartons mais je n'en dis pas plus :p). C'est de la musique libre mais aussi de la vidéo et de la BD (et avec une petite préférence pour la licence Art Libre mais ça se voit à peine :D).
                En plus, il y a plein de confs' de prévues http://2009.rmll.info/-Culture-et-Art-Libre-.html

                bon, ça va peut-être finir par se voir que nous avons quelques préférences chez TuxFamily (voire des chouchous) /o\
  • # Question idiote...

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    Mais ils ont le droit de faire payer un abonnement alors qu'ils diffusent du NC (non-commercial) ?
    • [^] # Re: Question idiote...

      Posté par . Évalué à  5 .

      Ils lancent donc une campagne d'adhésion, au prix minimum de 10€ par an, et disent vouloir atteindre les 100 adhérents afin d'avoir un budget d'au moins 1000€ pour 2010.

      C'est l'adhesion a l'association qui est payante (tu payes ta cotis pour l'annee), pas l'acces a la musique. Tu peux ecouter la radio sans jamais debourser un centime.

      Il n'a jamais ete question d'abonnement (que ce soit dans ce journal ou ailleurs), ce qui serait evidemment problematique au regard d'une partie des œuvres utilisees.
      • [^] # Re: Question idiote...

        Posté par . Évalué à  3 .

        L'adhésion à l'association permet outre d'aider au financement de la radio (bon c'est le point principal, c'est vrai mais sans budget pas de matos, pas de matos pas de radio) de participer à la ligne éditorial de la radio, et de profiter en avant première des améliorations essentiellement techniques (systèmes de dédicaces, un nouveau flux, d'autre truc inutile mais indispensable du genre) bref du service.
        Oxyradio c'est pas LastFM ou Deezer & Compagnie, c'est juste une asso qui fait de la radio, et qui a besoin d'adhérent pour continuer à se développer pour le bonheur de tous ceux qui veulent une radio différente plus proche de leur idéaux.
  • # Oxyradio nuit à l'environnement

    Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

    J'adore l'histoire de flyers...

    On voit que l'auteur n'est pas très "com"...

    10 000 flyers pour une année, c'est pinuts pour une association à but un poil culturel.

    Moi j'en fait imprimer 80 000 pour un festival de 2 jours (où il n'y a qu'une soirée payante) ou j'attend environ 7 à 8 000 spectateurs en cumulé (soit moins de 4 000 entrées payantes).

    Et pourtant je pense que ce festival était un des premiers à se préoccuper d'écologie et a des convictions et actions très fortes dans ce domaine... ça n'empêche pas d'imprimer des fly, des affiches, d'allumer nos ordinateurs pour regarder nos mails, d'allumer la lumière lorsqu'on travaille le soir...

    Sur le reste je te rejoins en partie. Il faut améliorer certaines choses dans cette radio pour ne pas déformer la diffusion libre, mais il faut aussi soutenir l'initiative d'en diffuser. Et même la féliciter (même si ce n'est pas parfait).
  • # Vu d'un autre angle

    Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

    J'ai rencontré le président d'oxyradio à un de nos concerts.

    Il était content de trouver un groupe qui n'était pas à la sacem et qui "existait pour de vrai" c'est à dire :
    - qui fait et organise des concerts,
    - qui produit des disques (CD et vinyls).

    J'ai trouvé son approche très interessante comparée à tout ce que j'ai pu rencontrer au niveau des radios associatives jusqu'à présent.

    Déjà elle est en banlieue, à Cergy. Pour faire bouger les choses dans ce genre de coin et créer un peu d'animation il faut vraiment en vouloir. Je le sais pour y avoir passé toutes ma jeunesse (folle et espiègle).
    De plus, l'équipe est jeune. On fait tous des erreurs et c'est comme cela que l'on apprend. non?

    Nous avons discuté et il m'avait évoqué la réalisation d'une émission en public et en live où les groupes pourraient jouer et seraient rediffuser directement à la radio et sur le web.
    Voilà le genre de projet qui m'intéresse.

    Beaucoup plus que cette histoire de flyer... (t'as déjà essayé d'organiser un concert sans flyer ni affiche?)

    Oxyradio est une association jeune avec une équipe de jeunes.
    Ca ne reste pas pour autant péjoratif.
    Mais je suis bien d'accord, il y a clairement un problème autour du terme de musique libre... mais c'est aussi peut être parce qu'un logiciel n'est pas une chanson.

    En tout état de cause, je suis content que ce projet existe et je pense qu'il faut le soutenir en l'aidant plutôt qu'en le boycottant.
    • [^] # Re: Vu d'un autre angle

      Posté par (page perso) . Évalué à  -1 .

      Pour revenir sur les affiches parce que le commentaire d'au dessus en parle, je différencie l'usage d'affiche de l'usage de flyers.
      Une affiche permet aux gens de s'informer et est tout à fait justifiable, un flyer est très souvent inutile et finit parfois par terre.
      Il faut aussi différencier les flyer diffusés à tout le monde dans la rue et les flyers laissés en libre service pour que les gens se servent.

      Ce n'était bien sûr pas le point important de mon journal, comme dit plus haut je ne m'y connais pas en communication, simplement le nombre de 10 000 m'a fait tiquer et le principe même de flyer me révolte.
  • # En parlant de libre...

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    Ils diffusent aussi des artistes inscrit à la SACEM (tiens un au hasard : Marc, qui est en fait Marc Spenglish, sociétaire Sacem[1]). Donc des artistes qui n'ont en théorie même pas le droit de diffuser leur musique en licence CC etc.

    Donc le budget de l'asso doit aussi servir à payer les royalties dûes à la SACEM.

    D'ailleurs les licences CC précisent toutes bien qu'il faut payer les royalties dûes si c'est demandé, même dans la CC-by et CC-by-sa, et oui, ce qui au fond en fait aussi des licences un peu NC quand même...

    [1] Vous pouvez vérifier sur le CATEL Sacem hein.

    « Je vois bien à quels excès peut conduire une démocratie d'opinion débridée, je le vis tous les jours. » (Nicolas Sarkozy)

    • [^] # Re: En parlant de libre...

      Posté par . Évalué à  3 .

      Marc a fait le fruit de notre sélection sur Jamendo.
      Fiche de l'artiste: http://www.jamendo.com/fr/artist/marc
      Lien de l'album: http://www.jamendo.com/fr/album/181/
      Licence: by-nc-sa

      L'album est sur le site depuis 2005. Il n'a pas été retiré depuis. Jamendo fait donc office de source.

      Nous n'avons pas les moyens de vérifier si les chansons de cet album sont inscrites à la sacem. Dans tous les cas, l'album aurait très bien pu être diffusé sous licence creative commons by-nc-sa avant que Marc ne l'inscrive à la SACEM.

      D'ailleurs, Creative Commons et SACEM sont incompatibles, car la SACEM demande à ce que l'artiste paie lui même les droits de diffusion sur Internet lorsque cet oeuvre est diffusée sur internet (tu pourras chercher sur des sites comme quitterlasacem.info qui expliquent cela). Alors que les licences creative commons permettent une libre et gratuite diffusion.
  • # Oxyradio une Radio Libre, pas sous licence libre nuance

    Posté par . Évalué à  6 .

    Premièrement je souhaite bon courage à McMic lorsqu'il devra traiter de la liberté ou le fait d'être libre dans un devoir de philo. Accroche-toi ^^
    Plus serieusement, il me semble qu'Oxyradio soit vraiment une radio libre car elle n'a pas de maître, ne subit aucune contrainte (pas non plus celles que tu voudrais lui imposer ;) dotée du libre arbitre collectif de ses adhérents, qui n'est pas enfermé dans un domaine (ouverte d'esprit quoi !), elle n'est pas soumises à certaines règles (hormis la loi bien entendu).
    A nul moment je n'ai entendu de Jingle "Oxyradio La radio sous licence libre", mais bel et bien 100% libre. Ce qui fait référence à son désir de liberté et non à une licence appliquée à une oeuvre.
    Tout de suite c'est beaucoup moins geek mais tellement plus universel.
    Finalement, McMic je pense que tu as raison et tu devrai en faire part tout de suite à RMS, celui qui à donné la définition du Logiciel Libre, seule définition à tes oreilles. Ah mince, c'est vrai, il ne pose ces restrictions sans condition que pour les oeuvres... fonctionnelles et admet que les oeuvres d'opinion ou de artistiques peuvent selon la volonté de l'auteur prendre une clause ND et/ou NC. Ces clauses imposent juste de contacter l'auteur des oeuvres lorsque tu veux les outrepasser, ce qui n'est pas franchement difficile (pour ma part c'est les auteurs qui me contacte pour me dire merci d'avoir poser une critique sur jamendo ou pour avoir fait un don). Contacter un auteur pour utiliser une oeuvre n'est pas insurmontable et c'est même enrichissant. Et puis même avec une licence LAL ou CC-BY-SA n'oublie jamais que le droit moral d'une oeuvre, en France est inaliénable. Ben oui tu n'es pas libre d'en faire ce que tu en veux, malgré ta licence libre.
    Je finirai juste par dire qu'Oxyradio fait sûrement plus pour la diffusion de la culture libre (de libre diffusion, Qui n’est pas enfermé, clos, restreint. ) par ses émissions et démarches (notament l'intervention de Solvik auprès de Martin Hirsh lors de la remise des prix "Envie d'agir") que tes remarques peut constructives visant à saborder la campagne d'adhésion à l'Association Oxyradio.
    Si tu ne veux pas adhérer (mais continuer à écouter Oo) libre à toi, mais n'essaie pas de saboter le travail de ceux qui font des efforts
    • [^] # Re: Oxyradio une Radio Libre, pas sous licence libre nuance

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      la démarche du libre n'est pas que le fait de RMS qui a tendance à se cantonner au logiciel (son domaine de prédilection en fait). Sur l'art, la doc', même les brevets du vivant qui ont des points communs avec les brevets logiciels (que RMS exècre au possible), il se déclare bien souvent "pas intéressé" tout simplement ou pas compétent car hors de son domaine (ce en quoi il a sans doute raison pour ne pas brouiller le message de la FSF).

      Le projet Debian lui (et notamment la mailing-list debian-legal) se pose des questions concrètes concernant la distribution : parce qu'une licence libre octroie des droits intéressants mais que certaines imprécisions ou le choix malencontreux d'une licence pas suffisamment libre empêchent de faire des choses lorsque tu te poses la question de la distribution (même si à l'origine l'auteur souhaitait le distribuer au plus grand nombre sans gagner d'argent personnellement voire adhérer à la philosophie du libre, l'ajout de certaines clauses malencontreuses le met parfois hors jeu). Il est pour moins important de ne pas parler de libre diffusion pour des oeuvres sous licence non-libre (par exemple, j'aimerais bien le terme "diffusion partagée") car cela entretient une confusion avec la philosophie du libre.
      J'oublierais le côté écologie de ce journal, mais concernant le volet libre j'apprécie ce journal qui a permis d'initier une discussion concernant le libre. Il n'est pas question d'être intégriste mais bien de se poser la question "à quoi bon promouvoir le libre, y passer du temps si c'est pour au final dévoyer le résultat et faire fi de choix initiaux" ? (quelque part c'est reconnaître aussi ce qu'apporte le libre et les compromis que chacun est prêt à faire).
      En ce sens, le projet Debian est amené aussi à regarder d'autres domaines que le pur logiciel (au moins la documentation) et cela rebondit aussi sur les jeux par exemple qui incluent des medias (musique, personnages, graphismes) qui font partie de l'art pour lequel il reste à construire beaucoup. Comme je le disais plus haut, il y a beaucoup de travail de création hors logiciel et notamment dans l'art, autant se mettre d'accord et adapter ce qu'il faut pour faire adhérer les artistes à la philosophie du libre telle que nous la connaissons (sans pour autant dévoyer les bonnes pratiques). En ce sens estampiller libre ce qui doit l'être comme l'a d'ailleurs fait le projet creative commons avec son logo http://creativecommons.org/images/deed/seal.png "approved for free cultural works" ne peut qu'être soutenu comme allant dans le bon sens àmha.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.