Journal [HS] Le droit des femmes et la liberté d'expression

Posté par .
Tags :
11
15
juil.
2009
Attention, ce journal contient des citations qui peuvent choquer les plus jeunes et les plus puritains.

Cher journal,

Depuis quelque mois, les commentaires polémiques fusent sur la chanson Sale pute, du rappeur normand Orelsan. Démarche artistique de génie ou misogynie décomplexée ? Depuis le mois de mars, diverses personnalités s'expriment là dessus et perpétuent le buzz en augmentant la popularité du rappeur.

Du côté de ses détracteurs, on trouve notamment le Nouveau Centre, le Parti Socialiste, diverses associations pour les droits des femmes et Ségolène Royal, accusée d'avoir fait pression sur les organisateurs des Francofolies pour censurer Orelsan, qui se réjouit de cette annulation.
De l'autre côté, on trouve plusieurs artistes (Cali, Anaïs) qui soutiennent le rappeur mais aussi l'UMP qui ne supporte pas la censure, et François Bayrou qui appelle à écouter la chanson et ne l'a pas ressenti comme une apologie de la violence : dans toute création, il y a une part de transgression. Notre nouveau ministre de la culture, Frederic Mitterrand a quant à lui estimé qu'il n'y avait rien de choquant ni de répréhensible : Rimbaud a écrit des choses bien plus violentes et qui sont devenues des classiques.

Liberté d'expression ou appels à la violence qui doivent être censurés ? Le problème reste entier et dans le fond, cette question ne peut se trancher qu'en examinant les mots incriminés. Voici donc un extrait de sa prose :

On verra comment tu fais la belle avec une jambe cassée
On verra comment tu suces quand j'te déboiterais la mâchoire
T'es juste une truie, tu mérites ta place a l'abattoir
T'es juste un démon déguisé en femme, j'veux te voir brisée en larmes
J'veux t'voir rendre l'âme j'veux te voir retourner brûler dans les flammes (...)
Tu suces pour du liquide tu te casses à marrée basse
Pétasse tu mériterais seulement d'attraper le DAS (SIDA, ndr)
Le seul liquide que je t'ai donné c'est mon sperme
Si j'te casse un bras, considère qu'on s'est quitté en bons termes (...)
J'vais te mettre en cloque (sale pute)
Et t'avorter à l'Opinel


Et le refrain qui fait mieux comprendre la chanson :
Poupée je t'aimais mais tu m'as trompé
Tu m'as trompé tu l'as pompé, t'es juste une sale pute
Une sale pute une sale pute une sale pute une sale pute


Puisque Mitterrand m'y autorise, comparons ces propos avec un auteur dont le sérieux et la qualité d'écriture n'est plus à prouver : le [[Marquis de Sade]], dont plusieurs œuvres sont disponibles dans la prestigieuse édition de La Pléiade ou, plus prosaïquement, en ligne. Voici un extrait des 120 journées de Sodome, (vraiment choquant pour le coup, on vous aura prévenu) :

Le soir, on donne un lavement d'eau bouillante à Rosette (jeune fille vierge de 13 ans, ndr), au moment où le duc vient de l'enculer.
11. Il aimait à donner des soufflets, et, pour seconde, il tourne le cou sens devant derrière, de manière qu'elle a le visage du côté des fesses.
12. Il aimait la bestialité, et, pour seconde, il aime à faire dépuceler une fille devant lui par un étalon qui la tue.
13. Il aimait à foutre en cul, et, pour seconde, il l'enterre à mi-corps, et la nourrit ainsi jusqu'à ce que la moitié du corps soit pourrie.
14. Il aimait à branler le clitoris, et il fait branler par un de ses gens une fille sur le clitoris jusqu'à la mort.
15. Un fustigateur, en perfectionnant sa passion, fouette jusqu'à la mort la femme sur toutes les parties du corps.


Une seule question me vient donc à l'esprit : Orelsan, artiste d'avant-garde, misogyne décérébré ou publiciste malin ?
  • # L'UMP et la liberté d'expression

    Posté par . Évalué à 10.

    L'UMP qui défend Orelsan au nom de la liberté d'expression n'en avait pas fait autant depuis longtemps (et même carrément le contraire) puisqu'ils étaient à l'origine de plusieurs procès à l'encontre de rappeurs : Sniper_(groupe), dont les propos incriminés étaient entre autres On est pas dupe en plus on est tous chaud / Pour mission exterminer les ministres et les fachos.

    Ou encore La_Rumeur_(groupe) toujours en procès (après avoir été maintes fois relaxés) avec Nicolas Sarkozy pour les propos suivants : les rapports du Ministère de l’Intérieur ne feront jamais état des centaines de nos frères abattus par les forces de police sans qu’aucun des assassins n’ait été inquiété.

    Ah oui, Orelsan ne fait pas de politique... Pour l'UMP, La liberté de traiter les femmes de pute semble bien plus importante que la liberté de critiquer le pouvoir... étonnant, non ?
    • [^] # Re: L'UMP et la liberté d'expression

      Posté par . Évalué à 9.

      Ah oui, Orelsan ne fait pas de politique... Pour l'UMP, La liberté de traiter les femmes de pute semble bien plus importante que la liberté de critiquer le pouvoir... étonnant, non ?
      Rien à voir ils serait les premiers à tirer sur ce rappeur si Segoléne n'étais pas accusé de chantage dans cette affaire...
    • [^] # Re: L'UMP et la liberté d'expression

      Posté par . Évalué à -2.

      C' EST FAUX

      L' UMP, du moins les voix qui se élevées sur cette affaire, a été claire : "paroles stupides mais liberté d expression" grosso modo.
      Encore hier soir au 20 heures Frederic Mitterand y est aller de son (excellent) laïus sur le sujet.

      En fait à l' UMP quant ils sont pas d' accord il la ferment. Et ils ont bien raison.

      Tandisqu' au PS on entends tout et n' importe quoi, ils se croient tous plus forts les uns que les autres et aucune ligne directrice ni aucun chef n' est respecté (pour le moment). Qu' ils se cassent ceux là. Ras le bol de voir (mon) parti aussi nul sur autant de sujets.
      Ils ont toujours pas compris que "qui" on s' en fout ? L' important est, malgrès nos différences, de travailler ensemble.

      Ségolène, bon exemple pour moi : pas d' accord avec sa nomination, pas d' accord avec sa candidature... Mais à partir du moment où elle avait été choisie, ben voilà c' est réglé. Point barre. Donc pas d' accord non plus avec le lynchage à postériori !! C' était trop tard, c' était avant qu' il fallait mettre au pas tout les petits barons et cadres de ce parti (...)



      Sur ce sujet là, c' est il me semble un mauvais procès fait à l' UMP : une discipline de parti existe et est respectée. A ne pas confondre avec quelques agitateurs limites fachos qui ont voulus interdire des ntm, la première chanson de doc gyneco (autopsie... qui ne connait pas devrait écouter, sur le second [après démo et 1ère version de brigitte] du ministère amer.) Bref la discpline de parti à l' UMP n' est enfrain que par quelque "grandes gueules" et -surtout- ces gens ne font que faire entendre une consonnance différente, il n' y a pas de but personnel là dedans.

      tandisqu' au PS, il y en a certains à qui on devrait faire lire les status...
      ras la casquette de ceux ayant dit "on va aller devant les tribunaux"... toi t' a jamais lu les status et tu connais pas les commissions internes... D' ailleurs qu' est ce qu' elles attendent certaines de ces dernières pour les foutre à la porte ces gros cons égoïstes, prêt à ruiner un parti centenaire pour leurs seuls intérêts personnels ? DEHORS
      • [^] # Re: L'UMP et la liberté d'expression

        Posté par . Évalué à -3.

        oupss me suis emporté
        désolé linuxfr

        perso je préfère
        "suce ma bite pour la saint valentin"
      • [^] # Re: L'UMP et la liberté d'expression

        Posté par . Évalué à 9.

        En fait à l' UMP quant ils sont pas d' accord il la ferment. Et ils ont bien raison.

        Tandis qu' au PS on entends tout et n' importe quoi (...)


        Ben dis donc, au temps pour les débats, hein.
        Ca va ptet trop loin au PS, mais je préfère le bordel de gens pas d'accord à la ligne du "on dit comme le chef a dit" de l'UMP, merci bien.
        • [^] # Re: L'UMP et la liberté d'expression

          Posté par . Évalué à 2.

          Il y a des instances, des procédures et des cadres précis pour faire vivre la démocratie interne. Par exemple les courants sont reconnus en tant que tel au PS (ce qui est le cas de très peu de partis...).

          Lorsque quelqu' un gueule "moi pas d' accord moi meilleur" en dehors de ces cadres, et dans un temps inadéquat, non seulement il ne joue que pour son propre intérêt -et non le collectif- mais en plus il participe à détruire la démocratie qui est si chère à tes/nos yeux.
          • [^] # Re: L'UMP et la liberté d'expression

            Posté par . Évalué à 4.

            Relativisions cette destruction de démocratie induite par les divergence d'opinion au sein d'un parti et des luttes « fraticides ».

            Le PS c'est, chiffres de 2008[1], environ 160.000 adhérents. L'UMP, chiffre de 2008[2], environ 207.000 adhérents. Soit pour les deux 367.000 adhérents pour un total de 43.888.779 électeurs (chiffre élections législatives de 2007). Autrement dit rien du tout, de la roupie de sansonnet, sachant en plus qu'on peut être adhérents sans satisfaire aux conditions pour être électeur.

            Et combien représentent ces deux partis dans la scène politique française ? 95, 96% ?

            Ce ne sont pas les « moi pas d' accord moi meilleur » au sein d'un parti qui détruisent la démocratie, c'est ce système qui permet de donner un pouvoir énorme et une façade de légitimité à des partis qui ne représentent rien en terme d'adhésion.

            1 : http://www.collectifdu29mai.org/importante-perte-d-adherents(...)
            2 : http://www.ump-vlb.org/general/UMP.htm

            The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

            • [^] # Re: L'UMP et la liberté d'expression

              Posté par . Évalué à 2.

              Il est nécessaire de distinguer l' adhésion du vote.
              Tu mélanges les deux, volontairement.

              Le vote est le choix de l' électeur.
              L' adhésion est le choix du citoyen.

              Si le nombre d' adhérents permettait, comme tu le dit, de légitimé un parti, alors il n' y aurait plus besoin de vote ni d' élections.
              Le seul élement réel et concrêt légitimant un parti est le nombre d' électeurs votants pour le-dit parti. Pas le nombre de personnes ayant choisies de participer à la vie d' un parti.

              Car l' adhésion c' est bien sûr une déclaration, mais c' est aussi et surtout un engagement avec des devoirs. En votant pour, on choisi une politique. En adhérant, on participe à la construction de cette politique, du moins à la vie du parti, au moins à la diffusion de ses idées.

              Pour paraphraser en reprenant la signature de quelqu' un fréquentant linuxfr, il y a les utilisateurs et les développeurs. Moins de 0,005% de la population contribue aux logiciels libres. Il s' agit peut être de faire comprendre à un maximum d' utilisateur que chacun peux avoir sa modeste pierre à apporter à tous, et de transformer chaque utilisateur en acteur.
              Il en va de même pour la politique.


              Il y a par contre le fait du type de vote, qui bien souvent est un vote "contre l' autre" ou un vote "par défaut de mieux". Là c' est bien réel et une tendance lourde, massive, de fond et depuis longtemps, de notre pays. Mais c' est un autre débat.
  • # pourri

    Posté par . Évalué à 6.

    /me se dis, en voyant la teneur des propos des "artistes" que finalement, y'a quand même un truc bien pourrie quelque part.

    /me se demande aussi comment on peut trouver du plaisir à lire de tel choses. Tous les gouts sont dans la nature certes, mais je continue de me poser la question.
    • [^] # Re: pourri

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Qui à dit que l'art devait apporter le plaisir ?

      L'art peut déranger, faire gerber. l'art, c'est de l'émotionnel.

      Pour moi, Ségo a voulu jouer un coup médiatique en se présentant comme la défenseur de la cause féminine.

      De toutes façons, la liberté d'expression n'a jamais été le fort des politiciens français. Les anglo-saxons sont beaucoup plus libre sur le concept.

      Donc, la censure NON mais il ne faut pas oublier que la France a encore des progrès à faire. 500 000 femmes battues dans le pays des droits de l'Homme.

      http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p2222/articles/a34(...)
      • [^] # Re: pourri

        Posté par . Évalué à 4.

        Qui à dit que l'art devait apporter le plaisir ?
        Personne, mais moi je me pose pas au niveau de "l'artiste" (je crois que depuis qu'on a inventé les monochromes, le mot artiste represente un concept assez fourre tout).

        Je me pose au niveau du lecteur. et je ne vais pas lire un livre si il me fait gerber, même si c'est "de l'art".

        Donc, la censure NON
        Tout a fait d'accord.
        • [^] # Re: pourri

          Posté par . Évalué à 5.

          Je hais vos idées, mais je me ferai tuer pour que vous ayez le droit de les exprimer. Voltaire.

          La version intelligente n'est pas la censure mais la condamnation, l'explication. Censurer un artiste en 2009, c'est un peu bizarre...

          "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: pourri

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            En même temps dire « Je refuse de payer pour un festival où ce chanteur joue », c'est typiquement une condamnation, pas de la censure. Tu n'interdis pas à ce chanteur de chanter ni aux organisateurs de le programmer. Tu refuses juste d'y être toi associé. Je trouve que c'est une démarche logique et même saine de la part d'un sponsor.

            Bref, je ne vois pas en quoi on critique Ségolène dans cette histoire. Elle dit, en tant qu'élue et représentante du peuple, que les deniers publics n'ont pas à financer ce chanteur particulier car il ne cadre pas avec le type d'art que la communauté souhaitent mettre en avant.

            Je vois vraiment pas où est le problème ni en quoi c'est de la censure.
            • [^] # Re: pourri

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Si, c'est totalement de la censure. (La censure est l'examen d'une autorité (étatique ou religieuse) sur des livres, journaux, bulletins d'informations, pièces de théâtre et films, avant d'en permettre la diffusion au public.)

              Ces manifestations ont besoins des financements publics, sinon elles crèvent.

              Quand Ségo< dit : "Je refuse de payer pour un festival où ce chanteur joue", elle fait un chantage auprès des organisateurs. Elle outrepasse ses droits et fait de l'ingérence artistique. Surtout à 2 semaines du déroulement du festival. Impossible de se retourner.

              >>> il ne cadre pas avec le type d'art que la communauté souhaitent mettre en avant.

              Il n'y a pas de ministère des bonnes mœurs. Tu dois confondre avec la Chine.
              • [^] # Re: pourri

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Sur la manière de faire (2 semaines avant le festival), je ne discuterais pas car je suis d'accord avec toi que c'est trop court. Seulement, j'ai lu un article où il semblerait que ça ne se soit pas passé comme ça. Le chanteur aurait été déprogrammé et Ségo s'en serait ensuite réjouie. C'est déjà fondamentalement différent. Mais bon, je n'ai pas la prétention de savoir ce qui s'est exactement passé…

                Comme tu le soulignes, la censure est un examen avant sa diffusion publique, assorti ensuite d'une interdiction. Dans ce cas, il n'y a ni examen, ni interdiction. Il y a juste un refus de cautionner, c'est complètement différent. Le chanteur n'est *pas* interdit de quoi que ce soit et n'a pas été examiné avant publication !


                Si je te dis que j'étale de la merde sur les maisons dans un but artistique et que l'état refuse de me subventionner en me payant mes camions de lisier, est-ce une censure de l'état ?

                Ces manifestations ont besoin du soutien de l'état sinon elle crêve ? Et bien, qu'elle crêve alors. Des tas de festivals vivent grâce au public parce qu'ils plaisent au public. D'autres grâce aux sponsors car ils plaisent aux sponsors. De quel droit est-ce que l'état serait "obligé" de payer pour une manifestation qu'il n'approuve pas ?

                La liberté d'expression, c'est permettre aux gens de s'exprimer mais on n'est pas que je sache obligé de payer pour que les autres s'expriment !
                • [^] # Re: pourri

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  Il y a différents types de censure

                  si je prends la définition de wikipédia comme référence, la définition de la censure indirecte (sous forme de pression, en particulier une forme de censure économique) me parait rentrer dans le moule.

                  La question est de savoir si elle s'est juste "réjouis" ou si elle a fait passer le message que des sous en plus pourrait aller au nouveau théâtre moderne de trifouillis-les-oies.

                  >>> Des tas de festivals vivent grâce au public parce qu'ils plaisent au public.

                  Hahahahaha, hum pardon. Mais TOUT les festivals touchent des subventions. Des Eurockéens de Belfort au Vieilles charuts en passant par "la grande marmitte" ou le "rock dans tout ces états". Il est tout simplement impossible aujourd'hui de faire un "moyen grand" festival sans subventions publiques(1) ET privés. (En tout cas, j'en connais pas, et je connais le milieu.)

                  (1) HS: C'est pour ça que je gueule contre Monsieur Halliday qui a passé sa vie à se faire sponsoriser ses tournées/concerts par de l'argent public et qui maintenant adore le chocolat suisse.
                  • [^] # Re: pourri

                    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                    Je ne pense pas que Dour ou Werchter en Belgique touchent des subventions. Ils sont organisés par des sociétés privées et je sais que Dour a plusieurs fois été fort critiqués par les politiques régionaux et locaux.

                    Après, est-ce le rôle de l'état de sponsoriser ce genre de rassemblements massifs dont l'intérêt collectif n'est pas évident à priori ? Et si oui, en quoi est-ce que l'état n'aurait pas son mot à dire dans le choix des évênements qu'il va sponsoriser ?

                    Enfin bref, je trouve que crier à la censure envers un état providence, c'est l'hôpital qui se fout de la charité. C'est clairement une attitude d'enfant gâté irresponsable qui se plaint pour mauvais traitement parce que ses parents l'ont privé de dessert car il avait dit un gros mot.
                    • [^] # Re: pourri

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      >>> Je ne pense pas que Dour ou Werchter en Belgique touchent des subventions.

                      Des preuves.

                      >>> le rôle de l'état de sponsoriser ce genre de rassemblements massifs dont l'intérêt collectif n'est pas évident à priori

                      Les fonctions [[régalien]]nes ok. Dans ce cas, la santé, les retraites ne sont pas évident à priori. Chacun son modèle de société.

                      >>> C'est clairement une attitude d'enfant gâté irresponsable (blablabla)

                      Mais je t'emmerde avec ce ton condescendant à 2 balles. Si tu arrives pas à voir qu'il y a des pressions de la part des politiques pour faire taire certains artistes, c'est ton problème. Les 2 points de vues sont défendables.

                      Il va falloir apprendre à respecter les personnes qui ont des avis différents des tiens et attaque le message et pas le messager.
                      • [^] # Re: pourri

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        > des preuves

                        Je n'ai aucune preuve et ça ne m'intéresse pas d'en chercher. Juste que quand je vois le prix d'entrée d'un de ces festivals et l'espace monstrueux occupé par les sponsors privés, je trouverais scandaleux que l'état y participe surtout que je n'en vois pas la raison.

                        > Les fonctions [[régalien]]nes ok. Dans ce cas, la santé, les retraites ne sont pas évident à priori. Chacun son modèle de société.

                        Donc tu veux dire par là que les festivals ne sont qu'un moyen d'occuper une masse de gens qui autrement s'ennuierait au point de mettre à mal l'ordre public ? Panem et circenses ? Pourquoi pas, mais dans ce cas, c'est tout à fait logique que l'état aie son mot à dire sur la programmation. Si ce n'est pas ça, j'avoue ne pas comprendre ton emploi du mot régalien.

                        Ceci dit, je ne dit pas que l'état ne doit pas sponsoriser un festival. Je dis que l'intérêt n'est à priori pas évident car je n'en vois personnellement pas à part se faire bien voir des électeurs.

                        Sinon, j'avoue ne pas voir du tout où tu veux en venir avec ton parallèle avec les retraites et la santé. Je veux dire que les retraites et la santé permettent à presque la majorité de la population de vivre dans des conditions décentes voire de vivre tout court. Les festivals sont un plaisir parmi d'autres d'une minorité de la population et ne sont en aucun cas vitaux ou nécessaires. (même si ce serait très dommage qu'ils disparaissent, on est bien d'accord)

                        > Il va falloir apprendre à respecter les personnes qui ont des avis différents des tiens et attaque le message et pas le messager.

                        C'est exactement ce que je fais. Je fustige une attitude, un comportement. Je ne vois pas en quoi j'ai attaqué qui que ce soit. Avec tout mon respect ( ;-) ), comparer le droit à la santé et aux retraites avec le droit à assister à un festival est clairement une attitude d'enfant gâté. Je me réserve le droit de critiquer et d'attaquer les idées, les opinions et les attitudes. Si tu t'identifies personnellement à ton attitude lors de ce troll, je n'y peux rien.
                        • [^] # Re: pourri

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Il y a quatre fonctions régaliennes traditionnelles

                          * Assurer la sécurité extérieure;
                          * Assurer la sécurité intérieure ;
                          * Définir le droit et rendre la justice ;
                          * Détenir la souveraineté économique et financière en émettant de la monnaie

                          Voilà ce qu'un citoyen est en droit d'attendre de l'état à minima. J'ajouterais qu'un libéral ne veut surtout pas que l'état se mêle d'autres choses.

                          Tu remarqueras qu'il n'y a fait question en aucune manière de santé, de retraite, de culture, ni d'éducation.

                          La France n'est pas un gouvernement strictement libéral, et le peuple souverain demande plus à l'état qu'assurer les fonctions régaliennes.

                          Notamment de protéger la culture Française. Certains l'appellent l'exception culturelle Française. Un ministère de la culture a même été créer pour ça en 1959.

                          La culture est phénomène social dans lequel les membres d'un groupe social donné partagent des normes, des pratiques et des croyances.

                          C'est ce qui cimente la société Française.

                          Dans une vision Française, l'état est garant de ça. Dans chaque branche (cinéma, théâtre, télévision...), il y a un système d'aide automatique à la création. Cela ne veut pas dire que l'état doit imposé sa vision de la société, mais qu'il doit permettre que les modèles culturels Français existe.

                          (Si) Quand Ségo remets en cause une subvention à un festival à cause d'un artiste, elle exerce une pression indirecte - que j'appelle de la censure.

                          Les festivals sont un sous ensemble de la culture, de la même façon qu'une pièce, et doit donc être aidé sans contrepartie.

                          Maintenant, j'imagine que pour un belge, le concept "exception culturelle" est un truc de sales petits morveux gâtés, mais sincèrement, si votre roi avait un peu fait gaffe à l'unité de votre pays, ca serait moins le bordel chez vous.
                          • [^] # Re: pourri

                            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                            Maintenant, j'imagine que pour un belge, le concept "exception culturelle" est un truc de sales petits morveux gâtés, mais sincèrement, si votre roi avait un peu fait gaffe à l'unité de votre pays, ca serait moins le bordel chez vous.

                            Intuition, discrétion, déduction, du pur OSS 117 !
                            • [^] # Re: pourri

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                              Oui, c'est une bonne leçon pour moi qui doit justement "apprendre à respecter ceux qui n'ont pas les mêmes opininons que moi (sic)".
                              • [^] # Re: pourri

                                Posté par . Évalué à 2.

                                Et sur le reste du commentaire, un avis, une opinion ?
                                Non parce que c'est intéressant ta conception du rôle de l'État vis-à-vis de la culture.

                                Do you want to know more ? [x]
                          • [^] # Re: pourri

                            Posté par . Évalué à 3.

                            > La culture est phénomène social dans lequel les membres d'un groupe social donné partagent des normes, des pratiques et des croyances.
                            > C'est ce qui cimente la société Française.
                            Mais bien sûr. C’est bien connu, c’est grâce à la subvention des Francofolies que la société Française tient. Sans ça, ce serait l’anarchie, l’anomie, quelque chose d’horrible quoi. Il suffit de voir, par exemple, l’état de la France d’avant la création d’un ministère de la culture. Terrible. Si le roi avait nommé un ministre la culture et subventionné des troubadours publics, on aurait sûrement pas eu 1789. Quel imbécile, ce roi, la solution était pourtant toute simple pour assurer l’ordre public.

                            > Quand Ségo remets en cause une subvention à un festival à cause d'un artiste, elle exerce une pression indirecte - que j'appelle de la censure.
                            Et quand des gens sur ce site appellent à demi mot au boycott des majors, ils font de la censure aussi. Des vrais dictateurs en herbes, ces DLFPiens, que je vous dis.

                            > si votre roi avait un peu fait gaffe à l'unité de votre pays, ca serait moins le bordel chez vous.
                            Oui, bien sûr, le bordel en Belgique, c’est parce que Werchter n’est pas subventionné. Il suffira de le subventionner et pouf, ça y est, tous les belges vont se réconcilier dans une grande partouze d’union nationale. Il est évident que la langue n’a rien à voir avec ça. C’est juste un manque de deniers publics permettant l’instauration d’une exception culturelle unitaire, qui cause tous ces tracas.

                            > Mais TOUT les festivals touchent des subventions.
                            C’est pas pour autant que c’est un droit, tu sais…
                            • [^] # Re: pourri

                              Posté par . Évalué à 2.

                              Et quand des gens sur ce site appellent à demi mot au boycott des majors, ils font de la censure aussi.

                              Revois tes définitions, cela n'a rien à voir. Comparer le boycott à une censure, c'est le monde à l'envers !

                              "La première sécurité est la liberté"

                            • [^] # Re: pourri

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                              Tu caricatures mon propos pour en atténuer le sens. C'est triste.

                              >>> c’est grâce à la subvention des Francofolies que la société Française tient.

                              Reprenons le cours élémentaire de logique.

                              1) La culture cimente la société Française.
                              2) Un festival est un sous ensemble de la culture.

                              Donc pour toi, Un festival cimenta la société Française. Et bien non, mais je dirais qu'un festival renforce le sentiment d'appartenance. Comme un bon repas entre amis renforce l'amitié.

                              >>> des gens sur ce site appellent au boycott des majors, c'est de la censure.

                              Encore une fois, raté.

                              La censure est l'examen d'une autorité (étatique ou religieuse) sur des biens culturels avant d'en permettre la diffusion au public.

                              Ca ne colle pas du tout. Ici, les DLFPiens sont des consommateurs qui peuvent boycotter, mais qui ne peuvent pas exercer de censure contre les majors.

                              >> le bordel en Belgique, c’est parce que Werchter n’est pas subventionné.
                              Cf 1. Caricature et détournement de propos. Le problème de la Belgique, ce sont les belges :-) ploum< qui est expert en blegitude se fera un plaisir de t'expliquer leur problème. Mais c'est hors sujet AMHA

                              >> Mais TOUT les festivals touchent des subventions.
                              > C’est pas pour autant que c’est un droit, tu sais…

                              J'ai passé le commentaire de dessus à démontrer que l'état a pour devoir d'aider toutes manifestations culturelles sans émettre d'opinion de censure.
                              Et que c'est ce qu'il s'applique à faire depuis Malraux avec plus ou moins de succès.
                              • [^] # Re: pourri

                                Posté par . Évalué à 2.

                                Donc pour toi, Un festival cimenta la société Française. Et bien non, mais je dirais qu'un festival renforce le sentiment d'appartenance. Comme un bon repas entre amis renforce l'amitié.

                                Le sentiment d'appartenance à quoi ? A la société française ? Sachant qu'il y a des étrangers dans les festivals, que les groupes sont en grande partie étrangers eux aussi, qu'on va faire des festivals à l'étranger, bof bof quand même. Appartenance aux fans des différents artistes à la limite mais l'intérêt national est limité.

                                La censure est l'examen d'une autorité (étatique ou religieuse) sur des biens culturels avant d'en permettre la diffusion au public.
                                Etatique, religieuse ou autre. Bolloré qui regarde en amont ce qui va être diffusé dans ses journaux, c'est de la censure aussi.

                                Je rebondissais juste là dessus et pas le reste, pour ma part, je trouve effectivement assez normal qu'une région puisse subventionner un festival et plutôt dégueu qu'elle utilise ça comme moyen de pression.
                            • [^] # Re: pourri

                              Posté par . Évalué à 5.

                              ça y est, tous les belges vont se réconcilier dans une grande partouze d’union nationale.
                              Encore que, il est de notoriete publique que les belges dans une partouze, c'est les seuls a niquer leur femme, donc bon, ca va pas aller tres loin ton affaire...
                        • [^] # Re: pourri

                          Posté par . Évalué à 5.

                          Ceci dit, je ne dit pas que l'état ne doit pas sponsoriser un festival. Je dis que l'intérêt n'est à priori pas évident car je n'en vois personnellement pas à part se faire bien voir des électeurs.

                          Et pour les musées, pas de subvention non plus ?
                          Parce qu'au final, les gens dans les musées, c'est des enfants gatés quand même, à quoi ça sert de voir des toiles ou des sculptures ?
                          • [^] # Re: pourri

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            C'est une remarque tout à fait pertinente. Je pense que ma conception est différente car le musée a pour vocation d'exposer des œuvres, ce qui peut permettre une réflexion et un enrichissement personnels des spectateurs.

                            Beaucoup de concerts sont dans ce cas de figure.

                            Mon expérience personnelle des festivals me donne plutôt une image de rassemblement de masse dont on sort un peu hébété. Les festivals sont surtout une occasion de boire de l'alcool, de faire la fête, d'oublier. La majorité de mes copains ont fumé leur premiers joints dans des festivals J'y vois un aspect beaucoup plus festifs que culturels (ce qui n'est pas négatif). La violence latente d'ure foule compacte rend beaucoup de festivals inaccessibles à une frange de la population : très jeunes, personnes âgées, handicapés,…

                            Je précise que j'ai horreur de la foule et que, du coup, je ne vais plus à ce genre de rassemblement tant je me sens oppressé.


                            Bon, après, ce n'est que mon avis et tout cela se discute. Je pense également que l'état a intérêt à promouvoir la culture et également un peu le festif mais, à mes yeux, dans une moindre mesure.


                            Mais pour en revenir au débat proprement dit, admettons que festival et musée soient équivalent. Est-ce que l'état pourrait demander à un musée subventionné par l'état de retirer une œuvre particulièrement déplacée ? Je pense que oui dans certains cas extrèmes, lorsque la présence de cette œuvre poserait plus de tort au reste du musée que son absence. Aller déposer un étron devant la victoire de Samothrace me semble en effet dommageable et donnerait au public une très mauvaise image du Louvre.

                            À ce titre, on peut comprendre (sans nécesasirement être d'accord) que Ségo considère qu'un mec braille « Je vais te déboiter la machoire puis tu me suceras » soit déplacé dans un festival grand public qui promeut la langue française et de refuser de le cautionner.
                            • [^] # Re: pourri

                              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                              >>> admettons que festival et musée soient équivalent.

                              Ca me va.

                              >>> Est-ce que l'état pourrait demander à un musée subventionné par l'état de retirer une œuvre particulièrement déplacée ? Je pense que oui dans certains cas extrèmes

                              Et moi, je pense que non. Si une œuvre est déplacé, c'est à la justice de l'interdire. Mais à Ségolène ou n'importe qui.

                              De plus, un musée, comme un festival, il y a des responsables. Ces professionnels qui sont responsables de la programmation ou de leur musée.

                              Et l'art contemporain fait parfois bien pire que déposer un étron devant la victoire de Samothrace.

                              >>> Ségo considère qu'un mec braille « Je vais te déboiter la mâchoire puis tu me suceras » soit déplacé dans un festival grand public

                              C'est un faux procès, il ne chante pas cette chanson sur scène. Donc, la Ségo, elle veut faire "expier" un artiste pour l'un de ses textes, et accessoirement se payer un coup médiatique en faisant jouer la corde anti-rap des français et le souhait de certains d'entre eux d'un retour à l'ordre moral.

                              Donc, oui, je comprends que trop bien le point de vue de Ségo.
                              • [^] # Re: pourri

                                Posté par . Évalué à 5.

                                > Donc, la Ségo, elle veut faire "expier" un artiste pour l'un de ses textes, et accessoirement se payer un coup médiatique en faisant jouer la corde anti-rap des français et le souhait de certains d'entre eux d'un retour à l'ordre moral.

                                Puisqu'on n'en a pas encore parlé ici, il serait bien de mettre sur la table la croisade anti-manga de Royal de 1989 : http://www.actuabd.com/Quand-l-irreductible-Segolene-fustige(...)

                                The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

              • [^] # Re: pourri

                Posté par . Évalué à 0.

                Ces manifestations ont besoins des financements publics, sinon elles crèvent.

                BMOUAHAHAHAHAHA, pauvres chéris d'artistes incapables de gagner de l'argent entre les prolos qui téléchargent gratuitement leurs "musiques" et les "fachos" qui ne donnent pas de sousous pour qu'ils puissent exprimer dignement leur violence de beaufs dans les manifestations publiques.

                Moi j'ai juste envie de lui dire à ce petit merdeux :

                "On verra comment tu fais la belle sans les subventions de Sego
                On verra comment tu suces quand j'te sucrerai les kopecs capitalistes
                T'es juste du bruit, tu mérites ta place a la MJC de Saint-Donatien du Plessy
                T'es juste un bidon déguisé en artiste, j'veux te voir retourner à Fasilachanter
                J'veux t'voir tondre un âne j'veux te voir, heu non je veux pas te voir en fait"

                Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

            • [^] # Re: pourri

              Posté par . Évalué à 4.

              > il ne cadre pas avec le type d'art que la communauté souhaitent mettre en avant.
              Pardon ? Juste parce qu’elle a été élue à la majorité sur un programme essentiellement politique, économique, et social, elle est supposée représenter « les vues artistiques de la communauté » ?
          • [^] # Re: pourri

            Posté par . Évalué à 2.

            "je ne suis pas d' accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu' à la mort pour votre droit à le dire."
        • [^] # Re: pourri

          Posté par . Évalué à 4.

          pourtant , il y a des livres a lire qui font bien gerber , genre "1984" , le film aussi

          bien sur c'est une façon de parler "gerber" , mais l'art peut montrer les faces les plus noires comme les plus positive de toute choses.

          D'ailleurs la vrai critique, d'un système d'une film ou de quoi que ce soit , doit toujours montrer les bons et les mauvais coté. Ce qui est bien domage, personne ne fait d'analyse comparative des système économique ou politique, même si oon devrais comparer le communisme au capitalisme, et pourquoi pas en inventer d'autre.

          d'ailleurs c'est quoi l'art ? tout ce qui est œuvre de l'esprit a but non productif ?
          une belle lettre d'amour c'est de l'art
          une photo de nue c'est de l'art
          « Le docteur folamour », c'est de l'art.

          mais surement que chaque choses n'a pas la même valeur au yeux de tout, l'art est t'il une question de quantité de personne qui l'apprécie ?

          une pétoman qui nous faire le générique de la guerre des étoiles, c'est de l'art aussi (surement)

          mon commentaire , c'est du lard ?
  • # talent, provocation et communication

    Posté par . Évalué à 10.

    Orelsan, artiste d'avant-garde, misogyne décérébré ou publiciste malin ?

    c'est bien connu, quand on n'a aucun talent, il faut savoir encore mieux se vendre que quand on en a...

    Sade l'a bien vu avant lui. N'était-ce pas lui qui avait fait polémique avec la fameuse phrase : "À 50 ans, quand on a encore un cortex, on a raté sa vie" ?

    Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # On s'en fout

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Va au delà de la polémique sur cette chanson. Ecoute les autres qu'il a fait, lis quelques interviews, tu verras qu'Orelsan n'est pas le crétin misogyne qu'on veut nous faire croire.

    Dans cette chanson, il a voulu montrer comment un type peut passer de l'amour à la haine, et avec quelle virulence. On peut ne pas aimer. C'est peut-être d'un goût douteux. Mais arrêtons de polémiquer sur cette chanson, ce qui ne fait qu'alimenter le buzz.
  • # Il faut censuer le Marquis de Sade !

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Oui, parler ainsi de jeunes filles, je n'en reviens pas !

    *joke*

    « En fait, le monde du libre, c’est souvent un peu comme le parti socialiste en France » Troll

    • [^] # Re: Il faut censuer le Marquis de Sade !

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Je crois que ça suggère une solution : ne pas censurer, mais ne pas se gêner pour critiquer, en criant au misogyne, par exemple.

      Quelque part, après tout, on est (ou devrait être) libre de pensée et d'expression, tant que cette expression n'est pas en tant que telle un acte d'agression (cas de la calomnie, par exemple). La punition de propos mauvais devrait être l'opprobre, et la punition de leur mise en pratique, une sanction physique comme une amende ou l'emprisonnement.

      Bon, maintenant qu'on a des délits pour des propos incitant à la violence ou discriminatoire qui nos demande de penser selon la loi, forcément, ça devient plus compliqué.
    • [^] # Re: Il faut censuer le Marquis de Sade !

      Posté par . Évalué à 3.

      En même temps, les bouquins du divins marquis, ils n'ont pas été très bien accueilli par le pouvoir, il a passé plus de temps à la Bastille qu'à Lacoste.

      C'est le temps qui fait le tri entre le bon et le mauvais ...
      • [^] # Re: Il faut censuer le Marquis de Sade !

        Posté par . Évalué à 2.

        Faut savoir qu'il a aussi passe pas mal de temps embastille (une douzaine d'annee sur ses 27 ans de prison) pour autre chose que ses bouquins (en l'occurence des pratiques douteuses pour l'epoque avec des madames a qui il aurait donne un aphrodisiaque qui se revele aussi etre un puissant poison).

        On ne peut plus d'accord sur ta derniere phrase cela dit.
      • [^] # Re: Il faut censuer le Marquis de Sade !

        Posté par . Évalué à 1.

        c'est le temps ou c'est le législateur ?
  • # .

    Posté par . Évalué à 10.

    >Une seule question me vient donc à l'esprit : Orelsan, artiste d'avant-garde, misogyne décérébré ou publiciste malin ?

    En tout cas, c'est le roi de l'élégance, je comprends pas pourquoi sa bien aimée a préféré aller voir ailleurs.
  • # mouais

    Posté par . Évalué à 8.

    Une seule question me vient donc à l'esprit : Orelsan, artiste d'avant-garde, misogyne décérébré ou publiciste malin ?

    mouais mouais mouais.

    Pas convaincu par le cote artiste d'avant garde.

    Sa musique (celle de sale pute en tout cas, j'avoue ne pas avoir ecoute le reste) n'a rien d'avant gardiste, c'est du hip hop tres tendance r'n'b, du son de la cite, t'as vu?

    Les paroles sont effectivement tres trash, mais ca manque d'un ptit quelque chose pour acceder au statut de second degre. Ca sonne tres premier degre en tout cas.
    Suffisament trash pour etre serieusement violent, mais pas assez excessif pour etre une caricature, c'est assez ambigue.
    Peut etre est ce volontaire? J'en sais rien, je connais pas assez l'artiste.
    Les paroles sont relativement pauvres en tout cas.

    Dans le genre volontairement excessif, TTC est pas mal. Girlfriend pousse la mysoginie particulierement loin.
    Mais d'une part, c'est tres bien ecrit, d'autre part c'est tellement gros que c'est pas credible une seule seconde.
    Dans le club est pas mal aussi niveau "j'me la pete et les meufs c'est des putes".
    Mais pareil, c'est bien ecrit, clairement second degre.

    Et les instrus sont innovantes, on est tres loin de pouvoir dire la meme chose d'orelsan.

    Quand a svinkels, ils sont certes moins trash (quoique je pete quand je crache est pas mal quand meme), mais les paroles sont bien plus riches, les instrus relativement innovantes pour l'epoque (maintenant ca parait banal) recelent de milles references/jeux de mots/jeux de sonorites, bref les textes sont clairement *tres* travailles et ca passera tres probablement a la posterite (ie, dans 15 ans on ecoutera encore svinkels, je suis pas convaincu que sale pute passe a la posterite).
    • [^] # Re: mouais

      Posté par . Évalué à 5.

      Un bon sketch sur le rap :
      http://www.youtube.com/watch?v=9zxEQQOvvkQ

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Re: mouais

      Posté par . Évalué à 1.

      Dans le genre volontairement excessif, TTC est pas mal. Girlfriend pousse la mysoginie particulierement loin.
      Mais d'une part, c'est tres bien ecrit, d'autre part c'est tellement gros que c'est pas credible une seule seconde.
      Dans le club est pas mal aussi niveau "j'me la pete et les meufs c'est des putes".
      Mais pareil, c'est bien ecrit, clairement second degre.


      On m'a fait écouter ça récemment, c'est assez kiffant : http://www.youtube.com/watch?v=e6gjr98VFn0
  • # Je vais faire des blagues sur lui de la même manière on vera s'il aime

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Le concept qu'il décrit, à savoir l'état de colère dans lequel on se retrouve dans ce genre de situation, aurait été sans doute intéressant s'il ne reflétait pas l'état dans lequel se trouve une minorité de personne décérébré. Dois je donc penser qu'il en fait parti ?

    Personnellement je ferai parti de ce genre de personne qui surement insulterait de nombreux nom d'oiseau et casserait quelque objet au passage pour finir par un remplissage de valise qui volerai par la fenêtre en lui disant : va rejoindre tes affaires tu n'as plus rien a faire chez moi.
    Et je ne pense pas être quelqu'un de si modéré que ça.

    Non mais faut se réveiller là : y a quoi d'avangardiste a faire une chanson qui permet au publique de s'imaginer dans la peau d'un mec qui pète le bras de sa femme et l'éventre a coup de couteau parce qu'on est cocu ?

    Au moins nos grands parents étaient plus respectueux : un coup de fusil dans l'amant et on est quitte !
    • [^] # Re: Je vais faire des blagues sur lui de la même manière on vera s'il

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Au moins nos grands parents étaient plus respectueux : un coup de fusil dans l'amant et on est quitte !

      Et la galanterie alors ! La femme d'abord voyons ;-)







      !!! CECI EST DU SECOND DEGRÉ POUR CEUX QUI N'AURAIENT PAS COMPRIS !!!
    • [^] # Re: Je vais faire des blagues sur lui de la même manière on vera s'il

      Posté par . Évalué à 8.

      «Non mais faut se réveiller là : y a quoi d'avangardiste a faire une chanson qui permet au publique de s'imaginer dans la peau d'un mec qui pète le bras de sa femme et l'éventre a coup de couteau parce qu'on est cocu ?»

      Avec du talent ça peut donner ça (je voulais mettre un lien sur deezer mais je trouve plus de moyen simple de le faire) :

      Meurtre à l'extincteur
      Serge Gainsbourg, Album: L'homme à tête de chou

      Pour éteindre le feu au cul de Marilou
      Un soir n'en pouvant plus de jalousie
      J'ai couru au couloir de l'hôtel décrocher de son clou
      L'extincteur d'incendie
      Brandissant le cylindre
      D'acier je frappe paf et Marilou se met à geindre
      De son crâne fendu s'échappe un sang vermeil
      Identique au rouge sanglant de l'appareil
      Elle a sur le lino
      Un dernier soubresaut
      Une ultime secousse
      J'appuie sur la manette
      Le corps de Marilou disparaît sous la mousse.

      La gent féminine, pas la "gente", pas de "e" ! La gent féminine ! Et ça se prononce comme "gens". Pas "jante".

      • [^] # Re: Je vais faire des blagues sur lui de la même manière on vera s'il

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Franchement je trouve ça moins violant et là je vois vraiment un acte de folie plus qu'un appel à la violence.

        Un juge trouvera probablement une circonstance atténuante au mari qui en rentrant trouve sa femme au lit avec un autre et tire un coup de fusil mais je suis sur qu'il n'en trouvera aucune au mec qui deux jours plus tard casse le bras de sa compagne puis 4 mois plus tard l'éventre.

        Oui le talent joue pour beaucoup surement ...
        • [^] # Re: Je vais faire des blagues sur lui de la même manière on vera s'il

          Posté par . Évalué à 3.

          J'espère que le juge ne trouvera pas de circonstance atténuante dans le fait qu'un mari:

          -soit arrive dans sa chambre avec un fusil, "au cas où"
          -soit arrive dans sa chambre, surprenne le couple, retourne tranquillement chercher le fusil dans l'armoire, aille chercher les cartouches, charge le fusil (peut-être même qu'il va le nettoyer un peu aussi), revienne trouver sa femme (on suppose que l'amant a eu le temps de se barrer), et lui tire dessus ; un vrai coup de folie sur l’instant quoi…
          • [^] # Re: Je vais faire des blagues sur lui de la même manière on vera s'il

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Après on doit pouvoir dire que le coup de folie c'est le mec qui prend le fusil dans le ratelier à côté de la chambre qui est déjà chargé et la démence c'est le mec qui va chercher le fusil a la cave, lui passe un coup de chiffon amoureusement pour enlever la poussière, nettoie le canon pour que le coup parte bien droit et qui revient voir l'amant qu'il a préalablement assomé avec le premier objet lourd trouvé lors de son coup de folie :)

            ps : en fait il ne fait pas bon être l'amant ...
            • [^] # Re: Je vais faire des blagues sur lui de la même manière on vera s'il

              Posté par . Évalué à 3.

              Oui mais c'est un peu ce que je sous-entendais:
              Un mec qui garde un fusil chargé dans le ratelier à côté de la chambre, on peut déjà considéré qu'il a un petit problème ;)
              • [^] # Re: Je vais faire des blagues sur lui de la même manière on vera s'il

                Posté par . Évalué à 2.

                Peut-être un petit problème de rats. C'est très important d'avoir un fusil chargé à côté de soi pour descendre un rat qui surgit à l'improviste.

                Lorsqu'on a un fusil chargé à la maison il ne faut surtout pas avoir un problème de mémoire en plus du problème d'organisation.

                The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

  • # Cette chanson est un scandale

    Posté par . Évalué à 3.

    Pomper n'est pas tromper, la preuve avec le cas Clinton.

    Sinon dans le fond, j'ai lu un commentaire ailleurs sur le cas où la personne disait que Cypress Hill présent aux Eurocks, en remplacement de NTM, ne faisait pas dans la dentelle non plus.

    Petit passage de « 3 Lil' Putos »

    One little two little three little putos
    Tried to jack me they got the boot-o
    Taking no shit when push comes to shove
    'Cause the niggas showed me no love
    ...
    And there's no hope
    'Cause I'm dishin'
    Out my .45 slug and it ain't missin'
    Here it comes hissin'
    Here it comes hummin' at ya
    Now the slug is comin' at ya

    (Merci internet :) )

    Ça m'a l'air un peu similaire, mis à part l'Opinel, le côté Bidochon en camping, remplacé par un .45 (la classe américaine que ça s'appelle).

    Il y a aussi notre nouveau ministre de la culture, déjà décevant, qui le compare Orselan à Rimbaud. J'avoue ne pas connaître ce chanteur (pas Rimbaud, l'autre) et, avec le peu de références qui me reste en musique « de nos jours », je trouve la comparaison carrément osée, voire indécente. Si c'est Rimbaud alors qui est Verlaine, Cali ?

    The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

    • [^] # Re: Cette chanson est un scandale

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Petit passage de « 3 Lil' Putos »

      La, tu m'as calmé : j'ai encore d'énormes progrès à faire en Anglais, car la... J'ai rien compris.
      Ca n'a pas l'air d'être le genre de vocabulaire qu'on utilise au boulot, ça doit être pour ça :-D.
      • [^] # Re: Cette chanson est un scandale

        Posté par . Évalué à 3.

        Oui, c'est pas le langage qu'on utilise en société. :)

        Une sorte de weshwesh latino-américain qui dit que trois « putos » (putas mais en masculin) noirs qui ont essayé de voler celui qui chante, vont avoir a argumenter avec des balles de calibre .45 d'un latino.

        La subtilité du texte intégrale m'échappe pas mal (il doit y avoir le texte de deux personnes qui se confrontent) mais ça me donne quand même l'impression que le texte d'Orelsan fait plus chanson paillarde à côté de cette... heu... tranche de vie.

        The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

    • [^] # Re: Cette chanson est un scandale

      Posté par . Évalué à 3.

      /*le rap que j' aime*/
      chronologique :

      NTM : les 2 premiers albums et qq chansons du 3ème.
      Assassins : tout
      cellule-x : tout
      rockin'squat seul : tout
      keny arkana : presque tout (le côté grenouille de bénitier m' énerve, mais c' est du bon quant même)


      peut être que cellule-x vous connaissez pas ?
      http://www.cellule-x.com

      vala ça, c' est fait :D
  • # La femme qui m'aura ...

    Posté par . Évalué à 2.

    La femme qui m'aura
    La femme qui m'aura
    N'aura pas c'qu'elle demande.

    La femme qui m'aura
    La femme qui m'aura
    N'aura pas c'qu'elle voudra.

    Elle en aura
    Des coups de poing dans sa gueule
    Elle en aura
    Autant qu'elle en voudra.

    Mais au début je serai gentil !
  • # mon avis

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Orelsan, n'a aucun talent poétique ... alors il préfère faire dans le gore pour créer une polémique et vendre plus de disques.

    c'est facile de faire du gore :

    quand tu m'a vu dans la petite rue
    tu as eu envie de te mettre à nu
    d'un mouvement, d'un geste osé
    ta main velue a claqué
    ne sachant que faire
    s'envoyer en l'air
    je t'ai proposé
    aguicheuse
    prostituée
    menteuse
    nous sommes allée dans une ruelle
    ma main sur ta poutrelle
    mes vetements furent arraché
    et mon visage collé
    à ton membre excité
    violence obsédée
    je le pris en bouche
    seul instant farouche
    tandis que mes mains glissèrent
    tirant tes bourses en l'air
    comprimant ainsi tes orchides
    mastiquant ton vis exsangue
    tu devient le candide
    subissant ma harangue
    ton cri, tes larmes
    ton vis seul charme
    te furent arraché
    puis présenté
    à tes levres
    pauvre mievre
    tu tombas à terre
    te trainant en hère
    en me suppliant
    là maintenant
    de t'achever
    avec mon pied

    pfiou, cela m'a pris au moins quelques minutes pour écrire un texte violent avec des rimes pourries.

    il n'y a besoin d'aucun besoin de talent pour écrire un truc violent, au pire d'un bon dictionnaire lors des manques de vocabulaire.
  • # Avant-garde ?

    Posté par . Évalué à 3.

    Est-ce que défendre les vieilles valeurs de la France profonde qui dit qu'une femme doit être soumise à son mari et qu'on devrait punir l'adultère peut être considérée comme de l'avant-garde ? J'en doute.

    En tout cas, il a bien réussi son coup, puisque toute la censure qui va lui tomber dessus lui a permis de faire parler de lui. On aurait dû le laisser parler sans rien dire et il serait sans doute tombé dans l'ignorance.

    Au passage, la comparaison avec Sade est assez maladroite. D'une part parce que l'extrait décrit juste les actions d'une autre personne (sans dire "c'est vachement bien"), d'autre part, parce que Sade trouve en général que l'adultère roxxxor du poney et ne se prive pas de la prôner.
    • [^] # Re: Avant-garde ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Euh pour le coup des descriptions, ça vient du fait que Les 120 journées de Sodome a été écrit en secret quand il était embastillé. En fait la première partie du bouquin est totalement narrée (par 4 mères maquerelles toutes plus moches les unes que les autres), puis la deuxième partie arrive, celle où les quatre personnages principaux se mettent à sérieusement s'amuser avec les jeunes filles et jeunes garçons qu'ils ont fait enlever (avant ça, ils leur font subir deux-trois amuse-gueules, mais interdiction de dépuceler qui que ce soit ...).

      Par manque de temps, Sade a simplement décrit dans la deuxième partie du livre tout ce que les enfants subissent, mais il comptait bien les narrer avec le style qui lui est propre.
  • # Petits joueurs...

    Posté par . Évalué à 3.

    Pfff, vous trouvez ça choquant ? Vous n'avez encore rien lu.
    Si vous souhaitez vraiment être choqué, je ne peux que vous conseiller « Il entrerait dans la légende », de Louis Skorecki.

    Il constitue une sorte de journal intime d'un serial killer qui torture et tue toutes les femmes qu'il aime et qui commence à l'âge de 8 ans (!), le tout écrit dans un style particulièrement naif et sans ambiguité, mais en même temps sans en rajouter dans le baroque.

    C'est le seul bouquin qui m'ait particulièrement interloqué (c'est même la seule et unique fois qu'en lisant dans le métro, je tentais de le faire le plus discrètement possible de peur qu'on lise par-dessus mon épaule...).

    J'avoue n'avoir pas saisi les raisons et le but recherché de l'auteur; pour autant je ne regrette pas du tout cette lecture et je n'ai pourtant pas d'instinct morbide (du moins à ma connaissance).

    C'est peut-être ça, l'art : quelque chose qui ne fait pas intervenir la raison, juste les sensations, le ressentiment.

    Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: Petits joueurs...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      « American Psycho », de Bret Easton Ellis, m’avait fait le même. Et aussi « La philosophie dans le boudoir ». Des alcools forts, qui font quand même réfléchir sur la relativité du bien et du mal, qui ébranlent, et te prennent au piège de leur style.
      Je n’ai pas lu Skorecki (j’en ai pourtant bien envie…), mais il ne faut pas oublier non plus que l’art peut-être gratuit. Il a peut-être écrit ça tout simplement parce qu’il en avait envie, parce que ça lui plaisait, un peu comme un gamin de 6 ans qui répète des gros mots pour le plaisir de faire quelque chose de sale et vaguement interdit. C’est une motivation artistique comme une autre. Contrairement à ce que certains commentaires disent ici, l’art n’a pas du tout vocation à exprimer du beau. En fait, l’art n’a aucune vocation, à mon humble avis.
      • [^] # Re: Petits joueurs...

        Posté par . Évalué à 2.

        Contrairement à ce que certains commentaires disent ici, l’art n’a pas du tout vocation à exprimer du beau.

        en lisant cela, cela me rappelle les expo Nazi sur les art "dégénérés", ou il était question de laideur plus que de beauté. Je me rappelle d'une peinture, un champ de bataille noir et laid, genre la guerre, c'est moche, mais pour une fois cela n'était pas esthétisé.

        "La première sécurité est la liberté"

  • # C'est ça pour vous l'art?

    Posté par . Évalué à 1.

    Je ne suis pas un spécialiste, mais l'art à mon sens est censé provoquer une émotion positive, pas une envie irrépressible de rendre mon déjeuner...

    La faute à "l'artiste"? non, effectivement, il a le droit d'écrire ce qu'il veut, la faute en revient aux tocards qui l'écoute.
  • # Liberté d'expression mon ###

    Posté par . Évalué à 10.

    Je le dis tout de suite que ça soit claire :
    J'aime la France, je paie mes impôts avec plaisir (sans trop râler au moins :) ). La France à des travers, des défaut, mais c'est un bon pays, avec son lot d'injustice et politiciens pourrit, mais globalement, c'est un bon pays. On peut trouver mieux difficilement, mais pire très facilement.

    Mais en France, la liberté d'expression, c'est des conneries !

    On ne peut pas tenir de propos raciste.
    On ne peut pas tenir de propos antisémite.
    On ne peut pas tenir de propos révisionniste.
    On ne peut pas tenir de propos incitant au meurtre.
    On ne peut pas tenir de propos incitant à l'anorexie.
    On ne peut pas tenir de propos incitant à la haine racial.
    On ne peut pas tenir de propos sexuel impliquant des enfants.
    etc...

    Je ne dis pas que c'est bien ou pas, mais bon, peut on encore parler de liberté d'expression ?
    Aux U.S.A. (par exemple), on peut être raciste, antisémite, révisionniste, appeler au meurtre, pour l'anorexie, etc...! Il y a de la liberté d'expression.

    Et dans le cas de notre rappeur (bidon), il n'a pas été censurer "officiellement", c'est de la censure rampante, mais pas de la censure d'état. Il a le droit de chanter sa chanson.
  • # Lag

    Posté par . Évalué à 4.

    Ce qui me fait doucement sourire dans cette histoire (c'est une maigre consolation), c'est que cette chanson (et d'autres d'Orelsan) traine sur youtube depuis longtemps déjà, et que ça sentait vraiment plus le truc marrant que le gros coup de pub.

    Cette histoire a été ressorti pour les festoches de l'été, mais il aurait fallu l'attaquer bien plus tot le petit bonhomme. Par ailleurs, il suffit d'écouter les autres (genre "la saint valentin") pour voir le second degré, et "changement", pour évaluer le talent.

    Le féminisme, à mon humble avis, n'a rien à voir avec le fait de faire chier un petit mec qui fait de la musique. Par ailleurs, je suis en désaccord avec la théorie comme quoi c'est un coup de pub volontaire d'Orelsan: la chanson est bien vieille, visiblement il ne la joue plus. Le coup de pub, c'est plutot tous les gens qui lui chient dessus qui lui ont offert.
  • # règle d'or

    Posté par . Évalué à 0.

    " Peu importe ce que l'on dit de moi du moment que l'on parle de moi "

    Je ne sais plus qui a dit cette phrase mais, je trouve qu'elle convient parfaitement à cette histoire !
  • # Contexte messieurs, contexte.

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    Le contexte importe quand même...
    Je rappelle que dans la chanson il parle au nom d'un mec qui s'est fait largué et qui est complètement bourré.
    Ensuite il lui fait dire des choses, pas faire des choses!
    Donc même dans la chanson le gars ne maltraite pas sa femme, dis juste qu'il va le faire parce qu'il devient fou et qu'il est soul. (et il est clair que ce sont des paroles en l'air)

    Ensuite ce n'est qu'une chanson d'orel san qu'il n'a même pas mis sur son album, sachant qu'elle était limite.
    Pour ma part je préfère largement "sale connasse" de fatal bazooka, bien plus drôle, bien qu' exactement sur le même sujet.
    Il a fait d'autres chansons qui ne sont pas trop mal d'ailleurs, le orel san.

    Bref, lâchez lui la grappe, et ne buvez pas tout ce que les médias vous servent.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.