Journal AppInventor : création graphique d'applications android pour les non programmeurs

Posté par .
Tags : aucun
13
13
juil.
2010
Je souhaite vous faire découvrir App Inventor, un futur service web développé par Google qui vous permet visuellement de créer des applications pour téléphones Android (Nexus One, Motorola Droid, etc.).

http://www.frandroid.com/24500/google-app-inventor-la-creati(...)

On place à l'écran des gros rectangles qui s'emboitent façon puzzle pour construire une logique de programme. Il n'y a pas de saisie de code, tout se fait graphiquement par glissé/déposé. L'interface tient dans un navigateur web, et en quelques clics l'application générée va sur le téléphone compatible. C'est prêt.

Alors je vous vois venir avec vos gros sabots. "Catastrophe! Ca va être une déferlante d'applis pourries dont personne n'a besoin.". Oui.
J'attend aussi du "Ça entretient une fausse idée comme quoi la programmation peut se faire sans réfléchir, il n'y a pas à chercher à comprendre." façon OpenBSD ("si vous venez ici en cherchant juste une ISO à graver, c'est que vous n'êtes pas dans le bon état d'esprit"). Peut-être.

Oui mais voilà. Nombreux sont ceux qui ont envie d'écrire une application pour téléphone mobile. Leur appli, elle existe peut être déjà, 3 fois, 4 fois.

Mais qui n'a jamais pensé en tenant son smartphone "Ca serait génial si..." ? Ou "Ah j'aimerai bien que ça fasse ça tout seul." ? Et voilà, une idée, un nouveau concept peut-être mais soyons honnête, par manque de temps, par manque de connaissances, et par manque de moyens, ces idées ne se concrétisent pas souvent.

Il faut dire que si apprendre le java et se taper la doc de http://developer.android.com/ n'est pas à la portée du premier péquin venu, les développeurs talentueux n'ont pas le monopole de la créativité.

On peut être un bon développeur web ou SAP (ça existe!), ne rien piter à Java, et ne pas avoir de façon réaliste les ressources pour développer des applications mobiles. Cela ne veut pas dire qu'on a pas d'idée.

Alors des solutions existent vous me direz. On peut programmer en Python, en shell, ou en JavaScript grâce à http://code.google.com/p/android-scripting/

Ça reste du code à écrire. Ça demande beaucoup de temps, même pour des résultats simples. Et certains, mon bien aimé Papa le premier, font un blocage. C'est dommage, car ce n'est pas l'envie qui manque.

Pour l'instant, App Inventor n'est pas ouvert au public. Mais quelques vidéos de présentation vous montre avec quelle facilité on peut créer une petite appli inutile. Il ne tient qu'aux utilisateurs d'en faire quelque chose de bien, de grands, d'utile.

Ça se passe ici :
http://appinventor.googlelabs.com/about/
http://www.youtube.com/user/appinventor#p/a/u/2/sGiaXOKqeKg
  • # supaire

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Google ré-invente visual basic /o\

    J'aime bien ton : [...] vous montre avec quelle facilité on peut créer une petite appli inutile
    • [^] # Re: supaire

      Posté par . Évalué à 4.

      Je n'ai jamais utilisé visual basic, mais à priori cela m'a plutôt fait penser à Scratch, comme le fait remarquer également notre ami plus bas.

      On place à l'écran des gros rectangles qui s'emboitent façon puzzle pour construire une logique de programme

      Ça m'a l'air intéressant, et je me suis inscrit à leur programme, par contre j'ai l'impression que cela n'existe qu'en application web, à voir si cela sera libre et utilisable hors ligne...

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Si la regression suit son cours …

      Posté par . Évalué à 8.

      Bientôt les offres d'emploi !

      Développeur AppInventor, deux ans d'expérience minimum, certifié en dépôt de rectangles (à la souris ET sur écran tactile).
  • # issu en partie de Scratch du MIT

    Posté par . Évalué à 5.

    cf http://www.theregister.co.uk/2010/07/12/google_app_inventor_(...)

    et je replace au passage http://linuxfr.org/comments/836951.html#836951 (ou http://www.theregister.co.uk/2009/03/09/mit_scratch/ )

    les blocs de code ont d'ailleurs pratiquement la même tête, comme dans http://dspace.mit.edu/handle/1721.1/41550 décrivant OpenBlocks (un PDF en bas)
  • # Du temps

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Alors des solutions existent vous me direz. On peut programmer en Python, en shell, ou en JavaScript grâce à http://code.google.com/p/android-scripting/

    Ça reste du code à écrire. Ça demande beaucoup de temps, même pour des résultats simples.


    Programmer en code, ça demande du temps. Certes, certes, mais j'ai comme un doute, là. Programmer en dessins, ça va vraiment aller plus vite ?
    • [^] # Re: Du temps

      Posté par . Évalué à 3.

      Tu passes bcp moins de temps pour la phase d'apprentissage...
      • [^] # Re: Du temps

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Ah, c'est clair. Tout comme on passe beaucoup moins de temps à apprendre à lire un livre d'images qu'un livre de texte. Mais alors, pour lire une vraie histoire en images, quel temps faut-il ?
        • [^] # Re: Du temps

          Posté par . Évalué à 2.

          Dans la mesure où les dessins sont déjà faits et que tu n'as qu'à les assembler de façon cohérente...
          • [^] # Re: Du temps

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Mais alors tu as intérêt à avoir une bibliothèque d'images impressionnante pour être en mesure de raconter *n'importe quelle* histoire :)
        • [^] # Re: Du temps

          Posté par . Évalué à 2.

          ça n'a rien à voir, le monde de la bd n'existe pas vraiment, il s'agit d'une erreur ou de comportements erronés tout au plus.
          Seule la bonne manière (TM) compte.
        • [^] # Re: Du temps

          Posté par . Évalué à 6.

          tout comme ça prend plus de temps d'obtenir un doctorat en langue japonaise plutôt que d'utiliser google translate, tout comme ça prend plus de temps de maîtriser NetBSD en ligne de commande qu'Ubuntu en mode graphique, effectivement, ça prend plus de temps d'apprendre à programmer en C++ plutôt que d'assembler des briques de code tout prêt.

          Mais dans un cas comme dans l'autre, ça ne permet pas de faire les mêmes choses avec le même niveau de maîtrise.

          Parfois, quand on lit les commentaires de certains programmeurs vis à vis de ces outils permettant de mettre à la portée de tous la création d'applications, on croirait lire certains journalistes qui critiquent wikipedia parce que c'est fait par des "gens qui ne sont pas du métier".

          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

          • [^] # Re: Du temps

            Posté par . Évalué à 3.

            farpaitement.

            la vraie question, c'est prendre l'exemple du petit Pac Man fait sous Scratch, et se demander ce qu'il faudra faire pour en faire un "vrai" Pac Man

            * de vrais graphismes, du son : un grand classique mais pas un challenge
            * une vraie table de jeu (le laby complet du niveau et pas juste une grille 8x8)
            * des pastilles et autre pacgommes, fixes. ce n'est qu'un tableau comme le précédent, donc facile
            * des fantomes et des bonus qui se promènent, même si le joueur ne bouge pas
            en théorie c'est la seule partie couillue, mais heureusement le modèle s'y prête
            * une IA pour les fantomes, ou au moins des comportements préprogrammés (toujours se rapprocher du perso, tourner tout le temps à gauche, etc...)


            et voir si le résultat tient la route techniquement, ET la gueule du "projet", si on peut définir des blocs de blocs, ranger tout ça, plier/déplier des bouts... bref si l'outil reste utilisable.

            Java Workshop par exemple ( http://img708.imageshack.us/img708/3918/beurkstudio.gif ) c'était prout, entre autres parce que Sun refusait d'utiliser le bouton droit de la souris. utiliser l'outil était vraiment très chiant
      • [^] # Re: Du temps

        Posté par . Évalué à 4.

        Tu progresses vite au début mais tu stagnes très bas, quoi.
        Ça me rappelle quelque chose..

        http://vim-fr.org/images/9/9d/LearningCurves.jpg

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

    • [^] # Re: Du temps

      Posté par . Évalué à 6.

      Si tu es capable de coder sur Android au point de te poser la question "est-ce que ça va me faire gagner du temps?", c'est que tu n'es pas la cible visée. :-)
  • # LabView/langage de programmation graphique G

    Posté par . Évalué à 4.

    Ce qu'App Inventor propose, LabView le fait depuis les années 80. Certes, ce n'est pas une solution optimale, mais ça convient à son public (instrumentation) et c'est relativement simple d'utilisation.
    Il sera intéressant de voir la réponse de la concurrence même si j'ai ma petite idée.

    Le fait que Google restreigne l'accès aux seuls universitaires dans un premier temps est assez curieux: Google voudrait-il pousser Android dans le monde de l'éducation ?
    • [^] # Re: LabView/langage de programmation graphique G

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Labview sapuhsaypalibre, et dans ma promo on est heureux d'avoir fait démissionner notre ex-professeur de Labview :)

      L'éducation c'est plein de djeuns, le moment opportun pour faire acheter un Android voire de l'encourager à jeter son pIgeonPhone. Les djeuns tu leur tends un truc "plus simples" ils expriment bien comme ils sont contents sur les réseaux sociaux toussa, en plus c'est la période où ils sont du genre à s'autoformer en été.

      Commentaire sous licence LPRAB - http://sam.zoy.org/lprab/

  • # Hypercard

    Posté par . Évalué à 5.

    Apple avait ca il y a seulement 23 ans...
    • [^] # Re: Hypercard

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      ... sur le web? Trop forts chez Apple, m'étonne pas qu'ils bouffent Microsoft en ce moment ;-)

      ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

      • [^] # Re: Hypercard

        Posté par . Évalué à 9.

        HyperCard saw a loss in popularity with the growth of the World Wide Web, since the Web could handle and deliver data in much the same way as HyperCard without being limited to files on one's own hard disk. HyperCard had a significant impact on the web as it inspired the creation of both HTTP itself (through its influence on Tim Berners-Lee's colleague Robert Cailliau)[8], and JavaScript (whose creator, Brendan Eich, was inspired by HyperTalk [9]). It was also a key inspiration for ViolaWWW, an early web browser.[10]

        The pointing-finger cursor used for navigating stacks later found its way into the first web browsers, as the hyperlink cursor[11].

        http://en.wikipedia.org/wiki/HyperCard

        Depending on the time of day, the French go either way.

    • [^] # Re: Hypercard

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Ouais .. mais Apple avaient pas compris ce a quoi ça servais ...
    • [^] # Re: Hypercard

      Posté par . Évalué à 3.

      Sur téléphone portable ? En 1987 ? J'ai toujours su qu'ils étaient en avance...

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

  • # Et l'open web ?

    Posté par . Évalué à 7.

    Cette mode de l'appli pour mobile me dérange. Pour la plupart, les services offerts par ces applis pourraient être déployés sur le Web avec les technos récentes.

    Récemment, ma banque a sorti une application iPhone pour rechercher les distributeurs de billets les plus proches. Mais à quoi ca sert ?

    Plein d'applis sont inutiles et codées avec les pieds. Ce système ne va pas arranger les choses.

    Pourtant, partout, c'est l'engouement. Plein de gens qui ont "peur du web" car trop peu régulé sont contents de trouver ces dépôts de quasi-sites web contrôlés par une main invisible. Les développeurs qui ne rechignent pas de vendre leur code, les artistes, la presse qui se fait bouffer par internet, etc...

    Alors effet de mode ou futur de l'informatique ? Est ce qu'à refuser d'installer ou coder ces applis, je m'isole et me ringardise ?
    • [^] # Re: Et l'open web ?

      Posté par . Évalué à -1.

      Plein d'applis sont inutiles et codées avec les pieds. Ce système ne va pas arranger les choses.

      \o/ tu gagnes 1 point en prévisibilité, relance un dé.

      ma banque a sorti une application iPhone pour rechercher les distributeurs de billets les plus proches. Mais à quoi ca sert ?

      Bah à trouver un distributeur de billet. Pourquoi, tu n'es jamais allé dans un quartier que tu ne connaissais pas à tourner et virer à la recherche d'un DAB ? On peut faire sans, mais on peut faire avec aussi. Pourquoi s'en priver ?

      Et tu fais comment pour faire vibrer le téléphone avec une appli web?
      • [^] # Re: Et l'open web ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        On le fait vibrer comme on utilise les fonctions non standards mais bien sympas d'internet explorer :-)
        
        if (window.vibrate)
        {
            window.vibrate();
        }
        

        Envoyé depuis mon lapin.

    • [^] # Re: Et l'open web ?

      Posté par . Évalué à 3.

      De ce que j'en ai lu, c'est quand même loin de concerner uniquement les applis web. j'ai vu l'exemple d'une application de répondeur automatique en sms lors que l'on conduit. ce sont des petites applications qui peuvent trouver leur utilité sans être remplaçable par un contenu web.
    • [^] # Re: Et l'open web ?

      Posté par . Évalué à 8.

      C’est rigolo, il y a de ça quelques mois il y avait eu ici même un début de discussion, ou quelqu’un se plaignait de l’omniprésence des applis web, et que c’était quand même de la marde compare aux applis natives, et patati patata.

      Depending on the time of day, the French go either way.

      • [^] # Re: Et l'open web ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Il y a un juste milieu. Par exemple, une application native spéciale iPhone pour connaître les horaires des bus, c'est totalement débile. Pour ce genre d'usage, c'est à dire de la consultation d'information pure, on a inventé le web.
        • [^] # Re: Et l'open web ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          C'est la crise, faut bien se rendre pauvre en roucoulant sur des applications payantes...

          Commentaire sous licence LPRAB - http://sam.zoy.org/lprab/

        • [^] # Re: Et l'open web ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Moi je vois quand même bien en quoi mon appli Android (TransParis pour ne pas la nommer) est plus pratique que le site mobile de la RATP pour me donner les horaires de bus. Même si j'avoue qu'un site mieux conçu et avec de gros liens vers les bonnes infos serait idéal.
      • [^] # Re: Et l'open web ?

        Posté par . Évalué à 5.

        C’est rigolo, il y a de ça quelques mois il y avait eu ici même un début de discussion, ou quelqu’un se plaignait de l’omniprésence des applis web, et que c’était quand même de la marde compare aux applis natives, et patati patata.

        Je faisais partie de ceux qui râlaient ;+)

        Il me semble qu'il y a un juste milieu entre "fournir un binaire qui récupère les infos sur notre serveur" et "fournir une page pleine de scripts qu'il faut faire tourner dans la machine virtuelle qu'on appelle navigateur."

        Dans un cas comme dans l'autre, d'ailleurs, l'utilisateur ne choisit pas l'interface qu'il utilisera. Tout au plus, le Web lui laisse un peu plus de liberté quand à ce qu'il peut bloquer.

        La solution propre, c'est tout simplement la standardisation de formats et de protocoles, et leur implémentation côté client et serveur.

        Tiens, un exemple. Tu veux proposer aux gens de faire de la messagerie instantanée? Tu leur fournis un salon XMPP. Pas "une appli qui vient se connecter sur notre serveur" ni "une interface Web qui fait du XMPP", mais juste une ressource "salon XMPP". À l'utilisateur de choisir ce qu'il va en faire, ou plus exactement avec quel logiciel client il va l'utiliser, selon ses préférences (Gtk, Qt, ncurses, plutôt bling bling ou plutôt minimaliste..)

        Il me semble que c'était la règle aux débuts de l'Internet: décider d'un protocole, de formats, proposer des implémentations de référence, puis laisser chacun se dépatouiller avec.
        Il reste qui, comme survivants? SMTP (assailli par le spam), POP et IMAP (parfois surtaxés par les opérateurs mobiles), NNTP (l'ancêtre, en bien mieux, du forum Web, récupéré pour faire du warez), DNS (lui il n'est pas près de disparaître) et bien sûr HTTP, sur lequel on fait passer à peu près n'importe quoi.

        Dans le contexte actuel, je vois mal une standardisation se faire pour récupérer les horaires de bus. Pourtant, ça ne serait pas du tout une mauvaise idée. On aurait une appli iPhone pour "horaires de bus", à laquelle il faudrait indiquer le serveur (mis à disposition par la ville ou la compagnie de transport), une demi-douzaine de clients libres, un client Windows par Microsoft, etc.. avec un numéro de port, un protocole bien définis et tout.

        Ça permettrait d'automatiser certaines choses (se faire notifier la présence de travaux sur la ligne qu'on prend d'habitude, par exemple), chose très pénible à faire avec une page Web où les données sont pensées "rendu graphique au pixel près pour l'utilisateur final".

        Maintenant, dans un contexte où on trouve des firewall stupides de partout (stupides, car les saletés passent par HTTP maintenant), où les vendeurs de matériel/logiciel avec des pommes dessus aiment bien décider de ce que fera l'utilisateur, et où les diffuseurs d'information semblent animés d'une immense volonté de décider de la façon dont l'utilisateur accèdera à leur information (Installe le plugin adaube, rejoins moi sur Facebook, donne moi ton adresse mail si tu veux des nouvelles, active javascript, télécharge mon PDF et lit le avec adaubate planteur..), ça semble totalement irréalisable.

        Pourtant, c'est comme ça qu'on fait quand on veut faire un truc propre.

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

        • [^] # Re: Et l'open web ?

          Posté par . Évalué à 4.


          Je faisais partie de ceux qui râlaient ;+)

          Pourquoi est-ce que je ne suis pas surpris : P
          La solution propre, c'est tout simplement la standardisation de formats et de protocoles, et leur implémentation côté client et serveur.
          Je suis entièrement d'accord, ça serait de la bombe, et libre au fournisseur du service de fournir des applis en plus. Et l’aspi s’il le veut peut se faire une appli moche.
          Mais comment faire pour gagner des thunes avec son service, quand on est un journal par ex, si n'importe qui peut accéder au flux brut de news?

          Tiens, un exemple. Tu veux proposer aux gens de faire de la messagerie instantanée? Tu leur fournis un salon XMPP. Pas "une appli qui vient se connecter sur notre serveur" ni "une interface Web qui fait du XMPP", mais juste une ressource "salon XMPP". À l'utilisateur de choisir ce qu'il va en faire, ou plus exactement avec quel logiciel client il va l'utiliser, selon ses préférences (Gtk, Qt, ncurses, plutôt bling bling ou plutôt minimaliste..)
          Non, je ne suis pas d’accord, tu fournis un client/une interface web, et tu as une page qui explique comment s’y connecter avec autre chose, ce que fait google avec google chat, gmail, le calendrier. Les gens ne veulent pas se faire chier avec ce genre de questions, leur but n’est pas de tester les différents clients jabber, mais de taper la discute avec leurs amis. Si après ils veulent utiliser des moyens alternatifs pour y accéder, ils sauront trouver la page d’aide qui liste les ressources idoines.

          Il me semble que c'était la règle aux débuts de l'Internet: décider d'un protocole, de formats, proposer des implémentations de référence, puis laisser chacun se dépatouiller avec.
          Il reste qui, comme survivants? SMTP (assailli par le spam), POP et IMAP (parfois surtaxés par les opérateurs mobiles), NNTP (l'ancêtre, en bien mieux, du forum Web, récupéré pour faire du warez), DNS (lui il n'est pas près de disparaître) et bien sûr HTTP, sur lequel on fait passer à peu près n'importe quoi.

          Sauf erreur de ma part il n’y a que Gopher qui a bu le bouillon de onze heures ( btw, le support de Gopher va être abandonné dans Firefox 4)
          Le SPAM sur le SMTP est dû à un défaut lors de la conception du protocole, est-ce qu’il y a un groupe de travail pour le faire évoluer?
          Les opérateurs mobiles sont des raclures, mais ils rentreront dans le rang pour ce qui est de POP et IMAP.
          Je faisais déjà du oirez over NNTP en 95/96 avec un modem de marde, son déclin est plutôt lié a la complexité inhérente a la création d’un nouveau groupe de discussion, pour un forum web, tu as juste besoin d’un hébergeur pas trop pathétique, et d’un phpbb bien beugué et roule ma poule.

          Pourtant, c'est comme ça qu'on fait quand on veut faire un truc propre.
          On ne veut pas du propre, on veut du facile et du qui fonctionne naow.

          Depending on the time of day, the French go either way.

          • [^] # Re: Et l'open web ?

            Posté par . Évalué à 3.

            Mais comment faire pour gagner des thunes avec son service, quand on est un journal par ex, si n'importe qui peut accéder au flux brut de news?
            Si c'est payant, ce n'est pas "n'importe qui" qui peut y accéder: il suffit de demander un paiemant avant de permettre l'accès au flux brut.

            Les gens ne veulent pas se faire chier avec ce genre de questions, leur but n’est pas de tester les différents clients jabber, mais de taper la discute avec leurs amis.
            Pour moi ça fait partie du problème. Je veux dire par là que les gens ont perdu l'habitude de choisir le logiciel qui fait tel truc, pour faire tel truc.

            Du reste, avec un protocole standardisé pour la messagerie instantanée, tu ne choisis ton client qu'une fois, exactement comme tu choisis ton navigateur. Ensuite tu l'utilises partout. À long terme, c'est même plus ergonomique que d'utiliser des interfaces Web toutes différentes.
            Je sais, on est dans un monde où le gain à long terme n'a aucune importance en regard de la facilité d'utilisation immédiate. Ce n'est d'ailleurs pas très rationnel.

            Je faisais déjà du oirez over NNTP en 95/96 avec un modem de marde, son déclin est plutôt lié a la complexité inhérente a la création d’un nouveau groupe de discussion, pour un forum web, tu as juste besoin d’un hébergeur pas trop pathétique, et d’un phpbb bien beugué et roule ma poule.
            Oui, on retombe sur le problème de l'immédiateté: quand tu poses ton forum Web, tu n'as pas à attendre que les autres serveurs trouvent ton truc intéressant et le proposent.
            Ceci dit, on pourrait parfaitement imaginer que le serveur, au lieu de proposer du Web, propose du NNTP. Les gens viendraient se connecter sur ton serveur, il faudrait juste que le client NNTP gère plusieurs serveurs. On aurait des groupes en "*.forumactif.com" par exemple, à télécharger depuis leur serveur.
            En tout cas, NTTP est carrément plus économique, et en puissance de calcul, et en bande passante, qu'un forum en PHP ;+)

            On ne veut pas du propre, on veut du facile et du qui fonctionne naow.
            C'est bien ça le problème. Heureusement qu'on a eu une démarche intelligente au début de l'Internet, sinon on serait tous coincés sur des plateformes et des services propriétaires.

            Bon, à quand un serveur NNTP sur linuxfr.org, qui délivre les groupes depeches.linuxfr.org, journaux.linuxfr.org, forum.linuxfr.org... ?

            THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

            • [^] # Re: Et l'open web ?

              Posté par . Évalué à 3.

              Oui, on retombe sur le problème de l'immédiateté: quand tu poses ton forum Web, tu n'as pas à attendre que les autres serveurs trouvent ton truc intéressant et le proposent.
              Mais tu dois attendre que google te référence.
              Accessoirement, mon frère, devrait être capable d'installer un phpbb, click, click, allo c'est quoi le nom de ma BdD, click. Mais un daemon NNTP sur le serveur qui va bien, avec les règles qui vont bien, sans qu'il passe des plombes à lire des docs, pour finir par laisser tomber, bof.
              Je préfère que les gens fassent mal, mais fassent, plutôt que de ne rien faire parce que c'est trop difficile.
              Bon, à quand un serveur NNTP sur linuxfr.org, qui délivre les groupes depeches.linuxfr.org, journaux.linuxfr.org, forum.linuxfr.org... ?
              Il me semble qu'il y en avait un, ou alors il n'y avait eu que des discussions.
              Mais comment tu fais pour y accéder du taff quand tu n'as que le port 80 d'ouvert, et pas les droits d'admin sur ta machine pour y installer un client NNTP?
              C'est aussi une des raisons du succès du tout web, rien a installer sur le poste client, et ça passe partout.
              Pour moi ça fait partie du problème. Je veux dire par là que les gens ont perdu l'habitude de choisir le logiciel qui fait tel truc, pour faire tel truc.
              Les gens ne l'ont jamais eu, mon frère n'a rien à fiche du navigateur qu'il utilise, ce qu'il veut c'est accéder aux sites qu'il consulte sans que le logiciel lui prenne la tête, idem pour le lecteur vidéo, le client mail, etc. Mon père se contrefout de la marque de son autoradio, il veut juste qu’il fasse pouet, pouet tsoin-tsoin (et pourtant il la bricole sa voiture)
              Tu confonds les gens et les nerds.
              Et je trouve ça très bien, je ne sais pas ce qu'il y a comme moteur dans la voiture, je veux juste qu'elle fasse la route du point A au point B.

              Depending on the time of day, the French go either way.

              • [^] # Re: Et l'open web ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Et je trouve ça très bien, je ne sais pas ce qu'il y a comme moteur dans la voiture, je veux juste qu'elle fasse la route du point A au point B.

                Fait quand même gaffe à ne pas mettre du diesel dans un moteur à essence (ou de brancher la prise dans le réservoir) ;-)

                « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                • [^] # Re: Et l'open web ?

                  Posté par . Évalué à 3.

                  J’ai 35ans et pas le permis de conduire (je n’en ai jamais eu besoins), mon rôle dans la voiture se limite, à dormir, raconter des conneries pour que la conductrice ne s’endorme pas, mal lire la carte et occasionnellement donner pour ma cb pour payer le plein. Je n’ai jamais mis d’essence dans une voiture.*

                  *Note à moi même, penser à réutiliser cet exemple la prochaine fois que quelqu’un parle de permis informatique.

                  Depending on the time of day, the French go either way.

                  • [^] # Re: Et l'open web ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Ce n'est pas parce qu'on ne conduit pas qu'on ne peut pas faire le plein pour aider le conducteur. Et ma phrase était avant tout là pour la blague.

                    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                    • [^] # Re: Et l'open web ?

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Toucher ce long, long tuyau, qui a été touché par moult personnes avant moi, brrr.
                      Et j’ai toujours trouvé sexy les filles qui font le plein, on a les fétiches que l’on peut.
                      C’est comme une boutade que j’ai pris ta réponse, je me suis juste permis de rebondir dessus, et faire un petit hs, my life, j’espère que tu m’en veux pas.

                      Depending on the time of day, the French go either way.

              • [^] # Re: Et l'open web ?

                Posté par . Évalué à 4.

                Accessoirement, mon frère, devrait être capable d'installer un phpbb, click, click, allo c'est quoi le nom de ma BdD, click. Mais un daemon NNTP sur le serveur qui va bien, avec les règles qui vont bien, sans qu'il passe des plombes à lire des docs, pour finir par laisser tomber, bof.

                Tricheur ;+)

                Il fait "clic clic" parce que le serveur est déjà installé, configuré, sur de l'hébergement mutualisé. Avec un serveur NNTP déjà pré-configuré et une interface qui va bien, il n'y a aucune raison pour que ce soit plus compliqué. Au lieu de "monforum.monhebergeur.tld" comme site Web, il aurait "monforum.monhebergeur.tld" comme groupe, ça ne change rien.

                Mais comment tu fais pour y accéder du taff quand tu n'as que le port 80 d'ouvert, et pas les droits d'admin sur ta machine pour y installer un client NNTP?
                Mais justement, ces conditions-là sont dues au fait que tout passe par le Web! Ça fait partie du problème!
                S'il y a déjà un client NNTP sur ta machine, inutile d'en installer un. Y'a déjà un navigateur dessus, l'admin n'aurait pas idée de le virer! Avec des forums en NNTP de partout, il y aurait également un client NNTP, souvent utilisé, que l'admin n'aurait pas idée de virer. Et le parefeu laisserait passer ce protocole, de même qu'il laisse passer le Web.

                D'un point de vue sécurité, ce serait même plus propre: l'admin pourrait décider que les gens ont le droit d'utiliser le protocole 'horaires des transports', le protocole 'discussion' uniquement sur les serveurs des clients et des fournisseurs, mais pas les protocoles 'réseau social' ni 'video marrantes en streaming'. Là, à moins de dépenser pas mal de sous, il a le choix entre "tout le Web" ou "pas de Web", donc il accepte tout le Web.

                Les gens ne l'ont jamais eu, mon frère n'a rien à fiche du navigateur qu'il utilise, ce qu'il veut c'est accéder aux sites qu'il consulte sans que le logiciel lui prenne la tête, idem pour le lecteur vidéo, le client mail, etc.
                Voilà, il a un navigateur pour accéder aux sites Web, un lecteur vidéo pour lire des vidéos, un client mail pour lire ses mails, un client d'IM pour discuter, pourquoi il n'aurait pas un client de forum pour discuter sur des forums, et un client d'horaires de transports pour consulter les horaires des transports?

                Quand mon père veut jouer à un jeu vidéo, il va dans le dossier de raccourcis 'jeux vidéos' et clique sur celui qui l'intéresse. Je pense qu'il serait paumé s'il devait lancer "le logiciel qui gère les jeux vidéos" pour ensuite aller faire une rechercher et tomber sur le bon jeu. Un besoin => une application => un raccourci => une icône. Pour l'utilisateur lambda, c'est "un besoin => une icône", y'a pas plus simple.

                Vraiment, c'est une question d'habitude. C'est clair que dans le contexte actuel c'est très difficile d'inverser la vapeur, mais si tout le monde faisait les choses proprement, il n'y aurait aucune raison que ça soit plus compliqué. On serait peut-être moins emmerdé par des questions du genre "Est-ce que la version 3.6.34v3 de Firepera gère l'alinéa 4b des spécifications du HTML5 relatives à la balise bidule?"

                THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

        • [^] # Re: Et l'open web ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          avec un numéro de port, un protocole bien définis et tout.

          Si tu fais un numéro de port spécifique pour ce genre d'application, tu vas vite te retrouver à court de ports pour toutes les applications. En plus, vouloir réimplémenter un protocole qui fait exactement la même chose qu'un autre qui existe déjà, c'est du travail inutile. En quoi est-ce différent d'aller rechercher un fichier XML sur un serveur, d'une page web? Le protocole HTTP n'est pas adapté pour toutes les utilisations, mais il ne faut pas vouloir s'en passer pour tous les téléchargements de données.

          Dans ce cas-ci, je trouve que le protocole HTTP est bien adapté. Peut-être qu'il faudrait juste utiliser un autre port pour différencier cette utilisation par rapport au web, mais je ne vois pas l'intérêt de réinventer la roue.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Et l'open web ?

          Posté par . Évalué à 3.

          En plus XMPP, c’est du XML, tu vas faire pleurer totof2000.
          À chaque fois que vous utilisez du XML, totof2000 tue une loutre.

          Depending on the time of day, the French go either way.

        • [^] # Re: Et l'open web ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Les webservices répondent pas mal à ton besoin, dans l'esprit.

          Une API pour accéder à certaines ressources, t'as un certains nombres de sites web qui en proposent, ça passe les proxys, ça peut même être filtré au besoin, tu peux développer des clients comme tu l'entends.

          La standardisation est un but plus difficile à atteindre, certe, mais c'est pas impossible. Pour des ressources "simples", les API devraient être relativement similaires donc c'est pas forcément un gros problèmes, pour d'autres types de ressources on peut imaginer un standard "de fait". Ou encore des attributs "sémantiques" plus ou moins standardisés pour espérer un peu de généricité dans ce bordel, but qui me semble presque plus facilement atteignables que des API standardisées parce que la diversité des ressources à accéder est énorme pour ce type d'API, dans l'absolu ou même en pratique ...
    • [^] # Re: Et l'open web ?

      Posté par . Évalué à 1.

      je ne sais pas si tu as l'occasion d'utiliser régulièrement un smartphone, mais les applications apportent un énorme avantage par rapport aux pages web, qu'elles soient adaptées aux mobiles ou pas : la rapidité d'accès.

      Consulter ses mails sur gmail/mobile en ligne est bcp plus long que les consulter avec le client installé sur le téléphone. Consulter les articles de rue89 sur leur site est plus long que les lire sur l'appli rue 89, etc etc.

      Pas de navigateur à lancer + juste les contenus à télécharger dans un xml quelconque et à caler dans le contenant préalablement téléchargé = temps d'accès aux données divisé par (au moins) 2 ou 3.
      • [^] # Re: Et l'open web ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Consulter ses mails sur gmail/mobile en ligne est bcp plus long que les consulter avec le client installé sur le téléphone.

        Évidemment. POP3 et IMAP sont beaucoup plus adaptés au courrier que HTTP.

        Pas de navigateur à lancer + juste les contenus à télécharger dans un xml quelconque et à caler dans le contenant préalablement téléchargé = temps d'accès aux données divisé par (au moins) 2 ou 3.

        Tu peux m'expliquer la différence entre :
        — lancer un navigateur web, télécharger juste les contenus en XHTML ;
        — lancer un logiciel quelconque, télécharger juste les contenus en XML bizarre ?
        • [^] # Re: Et l'open web ?

          Posté par . Évalué à 6.

          pourquoi bizarre, ce XML ? tu crois que ton XHTML lu par un être humain sera moins hideux ?
        • [^] # Re: Et l'open web ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Une solution assez sympathique à mon goût, c'est de fournir un beau document xml, et de lui appliquer une transformation xslt déclarée dans les entêtes pour le transformer en xhtml

          C'est très bien géré par les navigateurs web modernes. Si le navigateur ne gère pas le xslt, il est possible de faire la transformation cotés serveur. La page est très rapide à charger, et c'est beau.

          Par contre, c'est assez compliqué à utiliser. Et xhtml est tout aussi bien finalement…

          Envoyé depuis mon lapin.

        • [^] # Re: Et l'open web ?

          Posté par . Évalué à 4.

          — lancer un navigateur web, télécharger juste les contenus en XHTML ;

          les contenus en xhtml, les js associés, les css, les images, etc. pour charger une page web mise en forme, c'est pas une requête que tu vas faire, mais plusieurs, voire plusieurs dizaines.

          avec une appli dédiée, le transfert de flux se réduit normalement au strict minimum. En mobilité, ça a un certain sens quand même, même si je suis d'accord avec vous sur le fait que les applis mobiles actuelles sont surtout un effet marketeux à la mode.

          ceci dit, je pense que avec la multiplication des plateformes mobiles, les fournisseurs de contenu vont bien vite se rendre compte que c'est plus rentable d'avoir un site optimisé mobile standard et valide quelque soit le téléphone que de développer une application spécifique pour chaque plateforme.
          • [^] # Re: Et l'open web ?

            Posté par . Évalué à 2.

            les contenus en xhtml, les js associés, les css, les images, etc. pour charger une page web mise en forme, c'est pas une requête que tu vas faire, mais plusieurs, voire plusieurs dizaines.

            Si ton site est bien fait (et ton serveur web bien configuré), les JS/CSS/XHTML associés ne changent pas et seront déjà en cache. Théoriquement, tu n'aurais que le contenu actualisé à télécharger. Comme avec le XML.
            • [^] # Re: Et l'open web ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Certes, sauf qu'on parle de tels mobiles la, donc avec un cache très réduit.
              Et quelle que soit l'optimisation "multi-vue" que tu va apporter il va rester tout un tas de contenu inutile.
              Les mobiles ont aussi une puissance de calcul relativement limitée, la mise en forme d'une page web n'est pas une opération anodine, surtout avec du js/css/xhtml et autres transformations coté clients.

              Les 'applications' (enfin les bien foutues) permettent de réduire le besoin de CPU/BP/whatever et donc d'améliorer l'expérience utilisateur. Elles peuvent permettre une meilleure intégration aussi (exemple l'appli google map sur android). D'autres sont relativement peu différente d'un lien et ça c'est naze (l'appli page-jaunes sur android par exemple).
              • [^] # Re: Et l'open web ?

                Posté par . Évalué à 4.

                Certes, sauf qu'on parle de tels mobiles la, donc avec un cache très réduit.

                Tellement réduit qu'on peut se permettre d'installer une application complète par site … Mmmhh …

                Et quelle que soit l'optimisation "multi-vue" que tu va apporter il va rester tout un tas de contenu inutile.

                Oui, un certains nombre. Je mitigerais en disant que sur un site « mobile », en général, tu essayes de limiter le nombre de contenus annexes, histoire de pas trop encombrer.

                Les 'applications' (enfin les bien foutues) permettent de réduire le besoin de CPU/BP/whatever et donc d'améliorer l'expérience utilisateur.

                Ça c'est effectivement un avantage. Mais vaut-il le coup de l'enfermement ? Pas pour ceux qui ont un iPhone : eux ils ont toutes les applis qu'ils veulent ; mais pour les autres …

                Elles peuvent permettre une meilleure intégration aussi (exemple l'appli google map sur android).

                Je dirais pareil qu'au dessus, même si j'admets que l'intégration de l'iPhone joue quand même une très grande part dans la facilité d'utilisation et la démocratisation des smartphone, et ça n'est pas rien.

                Bref, quelques avantages, mais ne valent pas à mon avis, sur le long terme, l'ouverture du web (quand c'est adapté).
            • [^] # Re: Et l'open web ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Boarf, au pire, une version spéciale mobile, pour ton site.

              Et puis de toute façon, CSS avec media-type handheld rulezz.
      • [^] # Re: Et l'open web ?

        Posté par . Évalué à 2.

        les applications apportent un énorme avantage par rapport aux pages web, qu'elles soient adaptées aux mobiles ou pas : la rapidité d'accès.

        Et pourquoi ne pas utiliser des protocoles existants dédiés à ce genre d'utilisation, comme RSS, POP3, etc, au lieu de réinventer la roue ?

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

  • # super, bientôt autant d'apps pouris que sous iPhone

    Posté par . Évalué à 2.

    Si Steve aime balancer des chiffres concernant le nombre d'apps iPhone, de l'ordre de 10 000 ou 20 000, c'est bien souvent au prix d'une qualité merdique!

    Un bitmap avec 2 sons liés, une fonction et hop! l'iphone s'enrichit d'une application en plus! :)
    Et encore, il faut savoir programmer avec Xcode, ici, on offre la possibilité à des bleus en logique et informatique de créer de l'application!

    En fait, le concept a déjà été lancé sur PS3 avec le jeu "Little Big Planet", où comment recréer des niveaux délirant avec des objets récupèrés de-ci de-là, un editeur puissant tout en visuel!
    Il y a eu ma foi, de très bonnes réussites mais et surtout un tas de bouse au point que de naviguer dans la liste des niveaux était devenu impossible.

    Mais bon, pourquoi pas je subodore une pléiade de jeux de fesses à venir! :)

    En fait, tout est de savoir comment ils vont réguler la chose.
    • [^] # Re: super, bientôt autant d'apps pouris que sous iPhone

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Au niveau du market Android, je trouve qu'il est actuellement très mauvais (autant d'un point de vue développeur qu'utilisateur).

      Le classement des applications est assez obscur (ça doit être un mélange entre note, nombre de téléchargement et autre chose), les recherche sont limités à du simple texte. J'aimerais pouvoir voir les applications sorties les 10 derniers jours avec une note supérieure à 3 et au moins 3 votants ou des trucs du style.
      Un classement avec les applications "prometteuses" (justement les nouvelles pas trop mal notés) serait intéressant aussi.

      Une application est considérée comme nouvelle dès qu'elle est mise à jour. Du coup, certains abusent du système (mise à jour bidon) et la liste des nouveautés est inutilisable.

      Du point de vue développeur, les utilisateurs peuvent mettre des commentaires sur les applications, mais il est impossible d'y répondre et/ou de contacter l'utilisateur (lorsqu'il se plaint d'un bug par exemple). Impossible d'avoir des statistiques genre version de l'OS ou type téléphone des utilisateurs d'une application.
      Je trouve qu'il manque également une API pour pouvoir facilement faire une version démo sans avoir à créer deux applications différentes (si on pouvait simplement avoir une méthode qui permet de savoir si l'utilisateur a acheté l'application, ça permettrait de le faire dynamiquement).

      Enfin bref, Google est censé être fort en traitement de l'information, ben niveau Android, ils ont encore un sacré travail à faire. Et ça n'augure rien de bon si ces problèmes ne sont pas réglés et qu'on a des milliers de nouvelles applications.
  • # Zéro ligne de code

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    On place à l'écran des gros rectangles qui s'emboitent façon puzzle pour construire une logique de programme. Il n'y a pas de saisie de code, tout se fait graphiquement par glissé/déposé. L'interface tient dans un navigateur web, et en quelques clics l'application générée va sur le téléphone compatible. C'est prêt.
    Mouahahahahaha...
    Ca fait des années qu'on nous vante les mérites de tous ces générateurs de code tellement supers que tu n'as pas à coder. Ben oui, ils le font à ta place.
    Bientôt tu indiquera ton besoin dans le micro, et le truc va te pondre ton appli directement.

    Je prends un exemple: j'ai une petite application d'inventaire tournant. C'est connecté en WiFi au réseau local. L'appareil est équipé d'un lecteur laser de codes barre. Tu ouvres l'application, tu indiques ton login/pass, et ça valide ça auprès du serveur d'application.
    Déjà, le générateur de code, je lui indique comment pour se connecter au serveur d'application ? Parce que je ne vais par recoder mon serveur exprès (surtout si je n'ai pas le source). Si mon serveur d'application n'a pas la brique toute prête dans le générateur de code, c'est fichu.

    Ensuite j'indique que je fais l'inventaire de la gondole 17, zone 3. C'est sensé m'afficher "rayon outillage, zone petit outillage à main". Et ensuite je scanne les codes barre et j'indique la quantité d'article à chaque fois. L'application m'indique si il y a un écart entre ce que j'ai saisi et la théorie. Elle m'indique si j'ai oublié un article, si j'en ai inversé, etc.
    Sans taper une seule ligne de code, je vois mal comment c'est possible. Il va falloir mettre en place des briques genre "si condition alors action1, sinon action2". C'est pas du code ça ? Même avec de jolis dessins à l'écran, c'est du code. Et la condition, je l'entre comment ? Je dessine une flèche vers une variable et j'ajoute une brique "plus grand que" ? C'est du code. Même avec de jolis dessins.

    Sans parler du fait de savoir si c'est plus simple d'apprendre avec des dessins, ou si c'est plus rapide: c'est du code.

    Ca, c'est du code: http://www.recreomath.qc.ca/Imdi_organigramme.gif

    Pour ceux qui connaissent, ça aussi: http://fr.wikipedia.org/wiki/Grafcet

    Et même ça (code destiné à être exécuté par des humains): http://sahara.tsfi.org/IMG/png/organigramme_AB.555.png

    Ca aussi c'est du code, mais pas en mode graphique: http://www.okeechobeeeoc.com/Annex%20Z.pdf
    Forcément, c'est tout de suite moins facile à lire (ben ouais, je prends un exemple qui fait 75 pages...).
    • [^] # Re: Zéro ligne de code

      Posté par . Évalué à 10.

      Bientôt tu indiquera ton besoin dans le micro, et le truc va te pondre ton appli directement.

      Ben ça existe déjà, ça s'appelle un stagiaire. Par contre, la qualité n'est pas forcément meilleure que celle des générateurs de code...

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: Zéro ligne de code

      Posté par . Évalué à 6.

      Je crois que tu as zappé un truc. L'outil n'a pas vocation a être un framework complet permettant à Jean-Michel-l'agent-de-sécurité de remplacer Pierre-le-lead-architect.

      Après, j'ai l'impression que tu fais semblant de ne pas comprendre, on définit une logique de programme oui, mais on n'aborde pas les concepts les plus poussés. Du coup, oui, c'est forcément limité. Tu pourras probablement pas faire l'appli que tu as décrite (ou alors, ça risque fort d'être lourd-dingue). Je crois qu'on est tous d'accord là dessus.

      Le but d'AppInventor c'est pas ça. Le but c'est que Jean-Michel-l'agent-de-sécurité puisse créer une appli qui envoie automatiquement un SMS à son pote Pierre-le-lead-architect quand Paul-le-poulpe twitte entre 14h et 17h. Par exemple. Ca s'arrête là.

      Si tu utilises les bonnes libs, les bons outils et que tu sais ce que tu fais, ça peut probablement être fait en moins de 10 lignes. Et Jean-Michel va y passer une demi-heure; MAIS AU MOINS Jean-Michel aura fait son appli à lui. Et ça c'est beau.
      • [^] # Re: Zéro ligne de code

        Posté par . Évalué à 4.

        hé oui, comme j'ai écrit plus haut, on dirait que nos programmeurs émérites craignent de se faire remplacer par ces générateurs de code (ou tout du moins ces outils qui apportent la programmation de son ordinateur à la portée de tout un chacun), tout comme certains journalistes de "Le Monde" craignent de se faire remplacer par wikipedia...

        Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

        • [^] # Re: Zéro ligne de code

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Toi, tu n'as jamais dû reprendre de code pondu par un générateur de code pour l'améliorer.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Zéro ligne de code

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Personnellement, je préfère travailler sur un générateur de code, que de devoir coder.

          C'est beaucoup plus intéressant. Il faut faire un bon framework pour pas que le code généré soit trop lourd. Il ne faut pas non plus que tout soit automatique, et que le développeur n'y comprenne plus rien. Il faut que le code généré soit beau, propre, compréhensible, souple, qu'il accepte la modification…

          Bref, j'adore ça, et c'est mon projet personnel préféré en ce moment.

          Envoyé depuis mon lapin.

      • [^] # Re: Zéro ligne de code

        Posté par . Évalué à 4.


        Le but d'AppInventor c'est pas ça. Le but c'est que Jean-Michel-l'agent-de-sécurité puisse créer une appli qui envoie automatiquement un SMS à son pote Pierre-le-lead-architect quand Paul-le-poulpe twitte entre 14h et 17h. Par exemple. Ca s'arrête là.

        Tu veux dire: emboiter des bidules qui ne savent faire qu'une chose mais qui le font bien, pour leur faire faire d'autres choses à peine plus compliquées et ce en un minimum de temps ?
        Ils ont réinventé Unix et le shell en somme. Sont forts chez Google
        Et y'en a qui viennent râler.
  • # ainsi va le monde

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Moi aussi je m'insurge contre cela, pas tant parce que ca va permettre à paul le poulpe de faire son applis android, en m'enlevant le pain de la bouche, mais parce que nombre de diçaïdors pressés ne trouveront pas opportun de faire appel à un vrai dev pour faire une vrai applis, mais demandera de pondre une merde en clic and drop à sa secrétaire (qui demandera à son fils ou son cousin) ou à un stagiaire en découverte entreprise, et, combo, le jour ou il fera appel à un vrai dev il ne comprendra pas que l'on peut pas faire son applis connecté à son intranet en 2 jours déploiement compris pour 389.99 euros ht.

    Cerise sur le gâteau, tu te retrouveras avec une applis trouée et merdique sur ton smart phone, obligatoire pour consulter tel site de tel fournisseur, ou pour confirmer une commande ou répondre à une demande d'un livreur ups ou de la poste.

    Oui c'est un bonne idée ces "générateurs de code" permettant aux employés, ou aux gens de faire, à la marge, des applis pour eux, mais, comme à chaque fois, cela va remplacer du vrai travail de dev, alors que c'est conçu pour le compléter.

    Mais bon, cela ne sert à rien, le monde est comme cela, je ne le changerai pas
  • # Pied de nez à Apple

    Posté par . Évalué à 4.

    C'est surtout un joli pied de nez à Apple qui à cause de son EULA concernant le SDK iPad/iPhone n'autorise pas des applications comme Scratch

    le lien : http://mobilewikiserver.com/Scratch.html

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.