Journal J'aimerais tant aimer les réseaux sociaux décentralisés

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
10
1
mai
2012

Oui, j'aimerais tant aimer les réseaux décentralisés, j'aimerais tant pouvoir tenter de convaincre mes amis à les essayer, à s'y créer un compte. J'aimerais tant administrer ma propre instance d'un nœud sur un de ces réseaux.

Mais rien n'a faire, je n'y crois pas moi-même.

  • Status.net : Fonctionnellement, c'est pas mal du tout status.net. Mais c'est moche, c'est lourd, c'est lent. Ce n'est pas agréable à utiliser. Le serveur principal (identi.ca) est tellement souvent en rade que ça en devient légendaire. J'ai également été exposé à plusieurs bugs dont le dernier en date m'a tout simplement donné l'accès, pendant une heure, à un autre compte. Je me logguais avec mon compte pour devenir un autre utilisateur. C'était réciproque. Rien à faire, je continue à y poster uniquement parce que des personnes me suivent là mais je n'y prends aucun plaisir.

  • Diaspora : Au moins, c'est joli. Mais, depuis la première alpha, je n'ai pas vu la moindre amélioration sensible. C'est très figé et l'activité n'est pas débordante. Si on gratte sous l'aspect joli, c'est également une plaie à utiliser (l'éditeur de message ne défile plus après quelques lignes, les possibilités d'édition sont obscures, l'ergonomie générale est bancale et aucune perspective excitante n'a l'air de se dessiner. Bref, Diaspora c'est joli, ça donne envie. Mais après 5 minutes, j'en reviens toujours. Je continue à y poster parce que j'y fait parfois des rencontres intéressantes mais c'est pas le Pérou.

  • Friendica : Sur le papier, les fonctionnalités sont très alléchantes (notamment l'intégration de chat avec Jappix). C'est facile à installer sur un serveur, le projet à un rythme d'enfer, les améliorations tombent. Mais bon sang que c'est moche. Même dans un univers parallèle où les sites de 1999 seraient la norme, Friendica serait toujours moche. C'est tellement moche que ça en devient inutilisable. Que je n'ai pas tenu le coup, que je ne l'utilise plus (j'ai peut-être pas utilisé le meilleur serveur).

  • BuddyCloud : là, en plus, ça utilise XMPP. Ça a l'air cool, c'est joli. Et puis, après l'avoir testé, assis dans une pièce avec les développeurs, je me suis rendu compte que les développeurs eux-mêmes ne savaient pas quoi en faire. Qu'ils n'avaient aucune idée de l'utilité de leur joujou. Après autant d'année, on n'a même pas un proof-of-concept.

C'est un peu désespérant, décourageant. J'aime le principe des réseaux sociaux. Facebook est une bouse infâme qui clignote de partout et qui n'a pas compris un des principes de base : l'asymétrie du graphe social. Mais je dois avouer que Google+ est vraiment très bon: bonne gestion des contacts, peu de bruit, un flux unique, grande facilité de post et de partage.

Et vous, qu'attendez-vous du futur dans les réseaux sociaux ?

  • # todo

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Tu peux consulter, voire enrichir, cette page pour trouver le réseau social de tes rêves:

    https://linuxfr.org/wiki/ReseauxSociaux

    Beaucoup ici sont sous retroshare, le mieux pour commencer c'est de venir se faire des amis ici.

    http://devnewton.bci.im

    • [^] # Re: todo

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Heu, Friendica est juste "awsome" pour peu qu'on change le thème. (on en a parlé Ploum ;) )

      Exemple : https://myfriendica.net/profile/influencepc

      Diaspora sent toujours aussi mauvais. Voici un billet traduisant un post du fondateur de Friendica, qui parle du protocole de Diaspora. http://dustinthe.net/2011/12/07/diaspora-et-friendica-commentaires-sur-les-protocoles/ Effarant.

      Friendica va faire évoluer son protocole http://friendica.com/node/24 maintenant on sait qui pense quoi. Ce que je préfère dans Friendica c'est qu'on sait ou on va, on sait vers quel état d'esprit on se dirige. Friendica a beaucoup d'avenir, ils sont les seuls à faire des efforts faire l'inter opérabilité entre tous les réseaux sociaux libres.

      Friendica a de gros avantages :
      - ils ont pour but ultime d'unifier tous le web social libre, le protocole prends nativement en charge les passerelles Diaspora et StatusNet (ce qui n'est vrai réciproquement dans aucun des deux autres)
      - le logiciel est entièrement en PHP et ne dépends d'aucun autre service. Donc résultat ca s'installe presque comme WordPress !

      Coté respect de la vie privée en tout cas c'est pas des rigolos, c'est très bien goupillé (on peut éditer un message, le taper avec un WYSIWYG, supprimer automatiquement les messages plus vieux qu'une certaine période), sans compter que la gestion entre les différentes instances et parfaitement transparente et rapide.

      Friendica pour moi c'est adopté, après en avoir tellement chié sur StatusNet (gestion des instances vraiment calamiteuse, fils de conversations qui cassent, plantages permanents sur le noeud de référence, etc), et sur Diaspora (peu de fonctionnalités dans le fond).

      • [^] # Re: todo

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Donc on peut s'attendre à ce que la compatibilité Diaspora Friendica soit cassée ? Parce qu'en effet ce qui m'ennuie dans Friendica est l'aspect (grosse amélioration avec ton thème mais je trouve toujours D* plus beau).

        Il faudrait que je me décide à passer d'un à l'autre tant que c'est possible :-)
        (Fonction export, j'ai besoin de toi !)

        • [^] # Re: todo

          Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 02/05/12 à 16:56.

          La fonction Export est dispo dans les trois que j'ai testé (Friendica, Diaspora et StatusNet).

          • StatusNet ne permet pas de sauvegarder ses messages, seulement les paramètres du profil à ce que j'ai lu.

          • Diaspora traine les pieds à implémenter l'import, ils auraient même des problèmes à ce qu'on dit

          • Friendica devrait l'ajouter dans les prochaines releases (qui contrairement à Diaspora ne mettent pas 1 an et demi à sortir) car je ne l'ai pas trouvé dans l'interface. À noter que Friendica ajoute au mode d'export en archive un export par API Json.

          Edit: Ah j'ai oublié de préciser que chaque noeud Friendica embraque près de 12 thèmes différents, il faut les essayer avant de trouver chaussure à son pieds (ou au contraire de raler que ce soit moche).

          • [^] # Re: todo

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            La question de l'import/export est pour pouvoir changer d'instance sans que les contacts n'aient rien à faire, voir ne le remarque même pas.
            Avec StatusNet, il me semble que ça fonctionne si tu y va à la bourrin (ma méthode préférée) : copie du dossier contenant tous les fichers de SN et les configs du système avec juste le paramètre url à changer quelque part. Évidement, ce n'est faisable que sur ses propres instances…

            Comme disait PostBlue sur StatusNet, si un thème ne te convient pas, crée le tient, c'est pas pour rien qu'on utilise des systèmes libres ;-)

  • # Un meta-bidule

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    En fait de réseaux sociaux, je ne fréquente pas grand-chose. Principalement car si l'on commence à en fréquenter, il faut en fréquenter plein.

    Ce que j'aimerais, c'est pouvoir m'abonner en un clic à une personne que je suis (au sens follow, pas au sens où j'ai plusieurs personnalités), en regroupant ses flux rss, ses updates de lien type shaarli, ses posts sur Diaspora, status.net et consorts. Et de mon côté, pouvoir meta-poster sur une seule interface et choisir le format de ma production (lien, message court, article, etc.) pour qu'il se répercute tout seul sur les réseaux ad hoc. Mais sans centraliser les serveurs, avec un système plus boule de neige façon p2p.

    Mais là, je rêve sûrement tout haut.

    Prochainement, je vous proposerai peut-être un commentaire constructif.

    • [^] # Re: Un meta-bidule

      Posté par (page perso) . Évalué à -5.

    • [^] # Re: Un meta-bidule

      Posté par . Évalué à -6.

      Contribue à Weboob.

    • [^] # Re: Un meta-bidule

      Posté par . Évalué à 10.

      Chapeau, avec ton message t'as réussi à nous avoir le super double combo « les standards » de XKCD et « weboob », tu as gagné un point de Karma.

    • [^] # Re: Un meta-bidule

      Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 01/05/12 à 21:57.

      Mais là, je rêve sûrement tout haut.

      Pas tant que ça. La centralisation de contacts, ça a déjà commencé avec libfolks, utilisée par l'appli Contacts de Gnome. Celle des comptes en ligne aussi, Gnome a un truc pour ça (même si pour l'instant, il ne gère que Google et Windows Live). Entre les deux, tu peux imaginer un super-client qui te permet de consulter ce qu'écrivent tes potes (un mix de Gwibber, d'Empathy et de Thunderbird en gros), et te demande simplement de choisir le mode d'envoi d'un message après que tu l'aies rédigé.

      Par contre pour le p2p, oula. L'avantage d'un super-client magique tel que celui décrit plus haut, c'est qu'il te permettra de ne plus faire attention au protocole utilisé, ce qui devrait faciliter les migrations. Mais faire un protocole décentralisé, c'est une toute autre paire de manches évidemment. Et il en existe déjà pas mal (même si ici, Ploum se plaint également de leurs clients).

    • [^] # Re: Un meta-bidule

      Posté par . Évalué à 7.

      Quid de l'émergence du métaréseau (le vrai, celui avec des morceaux de conscience dedans) ?
      Le rapport signal/bruit est stable, diminue, ou augmente ?

      Pour l'instant on a 800 millions de non-noosphériens qui s'échangent des photos de chats sur Facebook, 200 millions de twittos qui sont simultanément au courant que Justin Bieber s'est mis du maquillage dans l'oeil et 30 millions de googleplussers hypistes qui se tapent la bourre sur Angry Birds. Heureusement que Linuxfr relève le niveau général !

  • # Diaspora c'est aussi lent.

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Diaspora, je trouve ça aussi très lent (Identi.ca, je m'en fous, je l'utilise via Choqok), et ce qui m'énerve le plus, c'est qu'il ne met pas à jour le flux automatiquement (genre toute les 10 minutes) et puis il n'y a pas vraiment de contenu intéressant (mais ça à l'air d'être une condition nécessaire pour les réseaux sociaux).

    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # Le mail

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    C'est super !

    • [^] # Re: Le mail

      Posté par . Évalué à 4.

      Bof entre le partage de photos qui n'est pas simple et les utilisateurs qui ne connaissent pas le "répondre à tous", par exemple, je ne pense pas que ce soit une solution si parfaite que ça.

      Remarque bien que je n'ai rien contre les mails, je trouve juste lassant de voir des gens nier de nouveaux usages et/ou de nouveaux besoins à cause de leurs aprioris.

      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

    • [^] # Re: Le mail

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      telnet c'est mieux …

      • [^] # Re: Le mail

        Posté par . Évalué à 1.

        Bof. Un bon vieux finger et voilà, on a remplacé facebook.
        Pour les photos on s'en fout, on est en mode text 80x24, 2 couleurs.

  • # Je n’attends pas grand’chose, à vrai dire

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Status.net […] Le serveur principal (identi.ca) est tellement souvent en rade que ça en devient légendaire.

    Bah déjà, si l’on parle de « serveur principal » dans un système qui se veut « décentralisé », c’est qu’il y a un problème… Pourquoi les utilisateurs préfèrent-ils (visiblement) s’inscrire sur identi.ca plutôt que sur un autre serveur, ou que de monter le leur ? Il ne faut pas se plaindre après si identi.ca ne tient pas la charge.

    Et vous, qu'attendez-vous du futur dans les réseaux sociaux ?

    J’attends encore de comprendre à quoi ça pourrait bien servir, ou du moins à quoi ça pourrait bien me servir. Je n’ai aucun compte sur un réseau centralisé (ni Twitter, ni Facebook, ni Google+, ni LinkedIn, etc.), et je n’ai pas l’impression de passer à côté de quelque chose. J’ai une instance Status.net et une instance Friendica sur mon serveur, je poste un dent de temps en temps histoire de dire quelque chose, je suis (du verbe suivre) deux ou trois personnes, mais je n’ai toujours pas trouvé de réel intérêt au schmilblick.

    Sans rire, j’aimerais bien que ceux qui me demandent de m’inscrire sur Facebook m’expliquent ce qu’ils y font et l’intérêt qu’ils y trouvent, mais bizarrement, aucun de ceux à qui j’ai posé la question n’a pu me répondre sérieusement.

    • [^] # Re: Je n’attends pas grand’chose, à vrai dire

      Posté par . Évalué à 6.

      j’aimerais bien que ceux qui me demandent de m’inscrire sur Facebook m’expliquent ce qu’ils y font et l’intérêt qu’ils y trouvent

      • Garder le contact : Suivre de loin la vie des gens que tu connais et les informer de la tienne ; avoir accès à des informations concernant les autres que t'aurais préféré ne jamais connaitre, et leur mettre à dispositions ces mêmes informations sur toi.
      • Faire connaitre des compétences : Te faire des amis virtuels dont tu n'as en fait rien à faire, passer ton temps à te fiche des imbécilités qu'ils racontent et à les détromper (attention activité chronophage)
      • Communiquer sur tes passe-temps : Ruiner ta réputation auprès de ta famille en publiant tes photos de beuverie de ton groupe de bikers ; ruiner ta réputation auprès de ton groupe de bikers en publiant les photos des après-midi thé-scrabble en famille.

      Pour te faire une idée des potentialités (en anglais) : http://failbook.failblog.org/

    • [^] # Re: Je n’attends pas grand’chose, à vrai dire

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Pourquoi les utilisateurs préfèrent-ils (visiblement) s’inscrire sur identi.ca plutôt que sur un autre serveur

      Parce qu'il n'y a pas d'autre serveur connu

      ou que de monter le leur

      Parce que ce n'est pas simple et qu'il est plus facile de tester sur un autre serveur avant de passer du temps à installer le sien.

      J’attends encore de comprendre à quoi ça pourrait bien servir

      Personnellement, en tant qu'étudiant, Facebook était le seul endroit pour se tenir au courant de l'actualité des cours et organiser l'ordre de passage pour les examens. Pour beaucoup de gens, c'est le moyen de partager les photos.

      Sur Twitter, G+, l'intérêt, c'est du flux RSS 2.0, c'est-à-dire que l'on partage facilement un lien et ça permet de découvrir des articles de site que tu n'aurais pas forcément découvert autrement (parce que tu ne connais pas le site, ou le sujet principal du site ne t'intéresse pas. Par exemple, un article sur Linux sur le site du Figaro).

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Je n’attends pas grand’chose, à vrai dire

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Personnellement, en tant qu'étudiant, Facebook était le seul endroit pour se tenir au courant de l'actualité des cours et organiser l'ordre de passage pour les examens.

        C'est quelle école/université ? Parce que c'est quand même hallucinant d'obliger les élèves à avoir un compte Facebook pour de l'enseignement. Perso j'ai connu des pages html sur le site des profs pour faire ça et ça marchait très bien.

        • [^] # Re: Je n’attends pas grand’chose, à vrai dire

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          L'école n'obligeait à rien mais dès qu'il fallait s'arranger entre étudiant, c'était comme ça. Sinon, ça ne passe pas par Internet pour avoir les infos, il faut aller aux valves pour voir si on doit venir au cours.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Je n’attends pas grand’chose, à vrai dire

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Parce qu'il n'y a pas d'autre serveur connu

        Hum, désolé, mais j’attends mieux de la part d’un « geek » (ou appelez ça comme vous voulez) dans le genre de Ploum. Si même ceux qui clament aimer les systèmes décentralisés ne peuvent pas voir plus loin que l’instance la plus connue, autant abandonner tout de suite l’idée de décentralisation, ça ne marchera jamais.

        Personnellement, en tant qu'étudiant, Facebook était le seul endroit pour se tenir au courant de l'actualité des cours et organiser l'ordre de passage pour les examens.

        Ça c’est justement le genre d’argument qui me fait fuir les réseaux sociaux : l’illusion qu’ils donnent à leurs utilisateurs qu’on ne peut rien faire sans eux. Je veux bien croire qu’ils rendent certaines choses plus faciles (encore que…), mais si on écoute les Facebookers, c’est bien simple, avant Facebook on ne pouvait rien faire.

        • [^] # Re: Je n’attends pas grand’chose, à vrai dire

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          i même ceux qui clament aimer les systèmes décentralisés ne peuvent pas voir plus loin que l’instance la plus connue

          Je ne vois pas l'intérêt d'utiliser une autre instance que celle qui est connu à part si elle hébergée chez quelqu'un en qui j'ai plus confiance que l'instance connue. Or, ce n'est pas le cas ici.

          Ça c’est justement le genre d’argument qui me fait fuir les réseaux sociaux : l’illusion qu’ils donnent à leurs utilisateurs qu’on ne peut rien faire sans eux.

          Ce n'est pas du tout ce que j'ai dis, je dis que ce qui s'y passe s'y passe uniquement là, forçant les autres à s'y inscrire.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Je n’attends pas grand’chose, à vrai dire

            Posté par . Évalué à 1.

            Il y a aussi freesocial.org ! C'est assez récent (fin 2011 il me semble). Du StatusNet mis en place par le parti pirate suédois. Le serveur est en Europe (Suède), et tous les messages sont sous licence CC-BY-SA et pas seulement CC-BY comme sur identi.ca.

          • [^] # Re: Je n’attends pas grand’chose, à vrai dire

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Je ne vois pas l'intérêt d'utiliser une autre instance que celle qui est connu à part si elle hébergée chez quelqu'un en qui j'ai plus confiance que l'instance connue.

            Qu’est-ce qui justifie la confiance que tu sembles accorder plus facilement à l’instance la plus connue ?

            Choisir automatiquement l’instance la plus connue est contradictoire avec l’objectif d’un système décentralisé, qui vise (notamment et selon moi) à promouvoir la multiplicité des acteurs, pour éviter qu’un seul acteur ne devienne une sorte de « too-big-to-fail ».

            Si identi.ca tombe en rade, ce doit être au bas mot 90 % du traffic Status.net qui s’arrête (d’après un chiffre officiel de l’Institut National de Pifométrie). C’est déjà mieux que Twitter, mais ça reste beaucoup trop par rapport à ce qu’on peut attendre d’un service décentralisé.

            Je ne sais pas de quels moyens dispose identi.ca, mais je trouve absurde de vouloir faire peser l’essentiel du traffic sur cette instance. Et ce indépendamment de la confiance que je lui accorde.

            • [^] # Re: Je n’attends pas grand’chose, à vrai dire

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Qu’est-ce qui justifie la confiance que tu sembles accorder plus facilement à l’instance la plus connue ?

              Je lui accorde plus de confiance parce que je ne connais pas les autres acteurs non plus, ils sont donc à égalité, sauf que statusnet a plus de chance de vouloir maintenir son instance que les autres. C'est une solution par défaut, pas vraiment par choix convaincu.

              Si identi.ca tombe en rade, ce doit être au bas mot 90 % du traffic Status.net qui s’arrête

              Et personnellement, je m'en fous, je n'utilise pas assez statusnet pour qu'une mise hors service me dérange.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Je n’attends pas grand’chose, à vrai dire

          Posté par . Évalué à 1.

          Ça c’est justement le genre d’argument qui me fait fuir les réseaux sociaux : l’illusion qu’ils donnent à leurs utilisateurs qu’on ne peut rien faire sans eux. Je veux bien croire qu’ils rendent certaines choses plus faciles (encore que…), mais si on écoute les Facebookers, c’est bien simple, avant Facebook on ne pouvait rien faire.

          Je connais la même avec internet ou avec le téléphone portable. Du coup tu n'utilise ni l'un ni l'autre ?

          C'est pas un argument ça. Moi depuis que j'ai ma nouvelle télé plate super grande, j'ai l'impresssion que je ne pouvait pas regarder de film sur une petite télé, est ce que c'est pour ça que les grandes télé sont à proscrire ?

          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

          • [^] # Re: Je n’attends pas grand’chose, à vrai dire

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            C'est pas un argument ça.

            Non en effet, c’est seulement une réaction épidermique (en tant que telle, pas forcément raisonnée, je l’admets volontiers) à l’argument selon lequel FaceTwitPlus est aujourd’hui indispensable.

            Moi depuis que j'ai ma nouvelle télé plate super grande, j'ai l'impresssion que je ne pouvait pas regarder de film sur une petite télé, est ce que c'est pour ça que les grandes télé sont à proscrire ?

            Marrant que tu dises ça, parce que j’ai justement le même genre de réaction (toujours épidermique, et aussi peu raisonnée) face à l’engouement pour les super grands écrans, la 3D, la Super/Full/Total HD Ready 19200×10800 pixels, les Blue-Ray, etc. J’en connais qui ne peuvent plus (c’est ce qu’ils disent) regarder de DVD tellement c’est trop moche ces vieux trucs, j’ose pas leur avouer qu’il m’arrive encore de regarder des films enregistrés sur VHS

            • [^] # Re: Je n’attends pas grand’chose, à vrai dire

              Posté par . Évalué à 2.

              Marrant que tu dises ça, parce que j’ai justement le même genre de réaction (toujours épidermique, et aussi peu raisonnée)

              Et tu as la même pour les téléphones mobiles ou internet par exemple ?

              Je n'insinue pas que les réseaux sociaux sont des avancées à placés au même titre que le ninternet ou le GSM, juste que réagir par esprit de contradiction, c'est idiot comme réaction.

              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

    • [^] # Re: Je n’attends pas grand’chose, à vrai dire

      Posté par . Évalué à 9.

      Sans rire, j’aimerais bien que ceux qui me demandent de m’inscrire sur Facebook m’expliquent ce qu’ils y font et l’intérêt qu’ils y trouvent, mais bizarrement, aucun de ceux à qui j’ai posé la question n’a pu me répondre sérieusement.

      Je ne fais pas partie des gens qui te demandent de t'inscrire sur facebook, mais je me permet de te répondre.

      Les réseaux sociaux sont simplement un autre moyen de communication. Leur caractéristiques principales sont d'être asynchrone (comme le mail contrairement au chat) et d'être en mode publish/subscribe (comme un blog avec du rss). Là où ils font la différence avec un blog c'est dans l'intégration de toute les fonctionnalités et dans leur simplicité d'utilisation contrairement au blog qui est plus contraignant (si on utilise une série de blog avec un par ami, il faut créer un compte dans chacun, suivre les flux rss (des billets et des commentaires) de chacun etc, si c'est un blog pour groupe d'amis si l'un de ceux-ci veux publier quelque chose pour plusieurs groupe d'amis il va devoir dupliquer le contenu).

      Ensuite un bonus pour ces réseaux est le fait d'être un réseau qui de proche en proche peut te faire rencontrer de nouvelles personnes et/ou retrouver des anciennes connaissances.

      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

      • [^] # Re: Je n’attends pas grand’chose, à vrai dire

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Les réseaux sociaux sont simplement un autre moyen de communication.

        Oui, c’est aussi comme ça je les vois. C’est d’ailleurs la principale raison pour laquelle j’ai un compte Status.net et un compte Friendica : pour garder la porte ouverte au cas où quelqu’un voudrait utiliser ces moyens pour communiquer avec moi. Et c’est aussi la raison pour laquelle je ne peux pas accepter un réseau centralisé comme Facebook ou Twitter, parce qu’un moyen de communication digne de ce nom doit laisser ses utilisateurs libres de chosir leur fournisseur de services (comme le font le courrier électronique, la messagerie instantantée ou le bon vieux téléphone).

        • [^] # Re: Je n’attends pas grand’chose, à vrai dire

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          la messagerie instantantée

          Ça dépend laquelle. Facebook utilise XMPP, ce n'est pas pour ça qu'on peut utiliser autre chose que Facebook pour chatter avec un utilisateur de Facebook en XMPP.

          e bon vieux téléphone

          Ça dépend des pays mais souvent, il n'y a qu'un seul opérateur qui est propriétaire des cables.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Je n’attends pas grand’chose, à vrai dire

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        Les réseaux sociaux sont simplement un autre moyen de communication.
        Ou pas. (j'expliquerais plus bas)

        Ensuite un bonus pour ces réseaux est le fait d'être un réseau qui de proche en proche peut te faire rencontrer de nouvelles personnes et/ou retrouver des anciennes connaissances.

        J'entends toujours cette argumentation de retrouver des vieilles connaissances qui est de mon observation ridicule pour deux raisons :
        -Quand tu perds le contact d'une personne, tu avais toujours à un moment donné le moyen de garder le contact (téléphone, courriel, courrier ou autres), souvent nous ne le faisons pas car tu commences à te séparer de cette personne en terme d'affinité, le lien n'existe plus et tu ne veux pas l'entretenir.
        -L'autre raison, c'est que les 3/4 du temps, tu veux savoir ce que l'autre personne que tu as connu est devenu, mais cela est en fait de la curiosité et souvent (expérience personnelle), ça ne dure pas car les personnalités changent, les centres d'intérêts aussi, etc. Au bout de quelques jours ou semaines ça s'évapore.

        De plus, pour avoir observé les usages de Facebook par mon entourage, ce qui couvre un panel d'utilisateur allant de 15 à 25 ans, les 3/4 du temps c'est pour jouer, lancer des trucs drôles digne des diaporamas des grands parents par courriel, ou encore des sujets sans intérêts pour toi car ce qu'aime une personne dans sa vie privée tu ne l'aimes pas forcément que ce soit ton ami ou de ta famille. La communication réelle est faible et se concentre sur une poignée du nombre d'amis accepté initialement (bizarrement ce sont souvent les mêmes personnes à qui tu as l'adresse courriel ou le numéro de téléphone).
        Pour moi c'est plus un passe temps communautaire qu'un véritable outil de communication.

        De plus, ce qui est chiant avec un réseau social, il faut être là ou tes copains sont sinon c'est sans intérêt. Quand tu as une invitation Facebook pour aller à une soirée et que plusieurs jours après tu dis « mais je ne suis pas au courant car je ne suis pas sur Facebook », ils se foutent de ta gueule et passent leur chemin. Je n'ai pas à accepter de vendre mon âme pour quelqu'un que je ne veux pas (Facebook notamment) pour obtenir l'information.

        Bref, je trouve personnellement que l'intérêt que l'on porte aux réseaux sociaux sont très exagérés et sont plus du passe temps qu'un véritable outil de communication. De plus en soit de nombreux outils standards et décentralisés pourraient combler cela (une forte intégration des courriels, XMPP et blogs pourraient faire l'affaire avec un moteur de recherche spécialisé).

        • [^] # Re: Je n’attends pas grand’chose, à vrai dire

          Posté par . Évalué à 2.

          -Quand tu perds le contact d'une personne, tu avais toujours à un moment donné le moyen de garder le contact (téléphone, courriel, courrier ou autres), souvent nous ne le faisons pas car tu commences à te séparer de cette personne en terme d'affinité, le lien n'existe plus et tu ne veux pas l'entretenir.

          C'est beau. Sentencieux et arbitraire à souhait. Donneur de leçon comme il faut. Vraiment merci !

          Sauf que c'est du publish/subscribe ce qui permet de garder un contact même limité avec bien plus de monde bien plus facilement. C'est pas bien de garder contact sans être vraiment prêt de la personne ? C'est ton avis, mais ce serait prétentieux de définir ta vision comme la bonne.

          De plus, pour avoir observé les usages de Facebook par mon entourage, ce qui couvre un panel d'utilisateur allant de 15 à 25 ans, les 3/4 du temps c'est pour jouer, lancer des trucs drôles digne des diaporamas des grands parents par courriel, ou encore des sujets sans intérêts pour toi car ce qu'aime une personne dans sa vie privée tu ne l'aimes pas forcément que ce soit ton ami ou de ta famille. La communication réelle est faible et se concentre sur une poignée du nombre d'amis accepté initialement (bizarrement ce sont souvent les mêmes personnes à qui tu as l'adresse courriel ou le numéro de téléphone).

          Je connais un paquet de monde qui utilisent les mails pour envoyer des chaines ou des trucs à la con, de plus toutes les études indiquent que l'énorme majorité des mails ne sont que du spam.

          De plus tu parle de facebook, pas des réseaux sociaux en général. Par exemple les réseaux professionnels comme linkedin ou viadeo sont très intéressant pour les connaissances de proche en proche et ils n'ont pas de jeux (ni de chat intégré d'ailleurs).

          De plus en soit de nombreux outils standards et décentralisés pourraient combler cela (une forte intégration des courriels, XMPP et blogs pourraient faire l'affaire avec un moteur de recherche spécialisé).

          C'est tellement simple qu'il existe quelques projets qui vont dans ce sens, mais qui restent à la fois en développement intensif.

          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

          • [^] # Re: Je n’attends pas grand’chose, à vrai dire

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            C'est beau. Sentencieux et arbitraire à souhait. Donneur de leçon comme il faut. Vraiment merci !

            Ah, donc le mot « souvent » = « tout le monde », c'est beau. De plus je ne donne pas de leçons, je fais un constat avec mon expérience et celui de mon entourage.

            Sauf que c'est du publish/subscribe ce qui permet de garder un contact même limité avec bien plus de monde bien plus facilement.

            Est-ce utile de garder contact très sommaire avec quelqu'un ? Permet moi de douter, mais je peux me tromper.

            C'est pas bien de garder contact sans être vraiment prêt de la personne ? C'est ton avis, mais ce serait prétentieux de définir ta vision comme la bonne.

            Je n'ai rien contre les relations à distance, que j'use régulièrement. Je suis plus soucieux de l'utilité (ou nécessité) réelle d'un réseau social pour retrouver contact alors que d'autres méthodes existent pour le faire notamment au moment de l'égarement avec la personne.

            Je connais un paquet de monde qui utilisent les mails pour envoyer des chaines ou des trucs à la con, de plus toutes les études indiquent que l'énorme majorité des mails ne sont que du spam.

            Le spam qui pollue le trafic des courriels sont automatiques, rien à voir avec la transmission de la part d'un humain. Si tu supprimes les courriers automatiques non sollicités, je suis sûr que le « spam » manuel est bien plus rare que tu le dis.

            De plus tu parle de facebook, pas des réseaux sociaux en général.

            Car c'est Facebook qui sert pour « retrouver contact avec les gens partis au loin », et non linkedin ou viadeo qui sont d'un autre usage.

            C'est tellement simple qu'il existe quelques projets qui vont dans ce sens, mais qui restent à la fois en développement intensif.

            Je n'ai pas dit que c'était simple à réaliser, mais que le fonctionnement théorique l'est et est plus élégant. Et cela a au moins le mérite de faire quelque chose de totalement décentralisé où chacun peut choisir à chaque étage le composant qu'il souhaite et sans devoir vendre son âme à une entreprise en particulier car tes amis y sont.

            • [^] # Re: Je n’attends pas grand’chose, à vrai dire

              Posté par . Évalué à 2.

              Est-ce utile de garder contact très sommaire avec quelqu'un ? Permet moi de douter, mais je peux me tromper.

              Ça c'est un autre débat.

              Je connais un paquet de monde qui utilisent les mails pour envoyer des chaines ou des trucs à la con, de plus toutes les études indiquent que l'énorme majorité des mails ne sont que du spam.

              Le spam qui pollue le trafic des courriels sont automatiques, rien à voir avec la transmission de la part d'un humain. Si tu supprimes les courriers automatiques non sollicités, je suis sûr que le « spam » manuel est bien plus rare que tu le dis.

              Mon idée c'était surtout de découpler l'outil et l'usage que l'on en fait. Ce n'est pas parce que pleins de personnes font des trucs qui ne t'intéressent pas avec des réseaux sociaux que t'en servir t'en es inutile.

              Je n'ai pas dit que c'était simple à réaliser, mais que le fonctionnement théorique l'est et est plus élégant.

              Plus élégant oui, simple théoriquement j'en doute.

              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

              • [^] # Re: Je n’attends pas grand’chose, à vrai dire

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Plus élégant oui, simple théoriquement j'en doute.
                En soit si, car tu n'as pas besoin de réinventer toute la roue, des moteurs de blog il en existe à la pelle, les protocoles des courriels existent à la disposition de tous, de même pour XMPP.

                Faire tout depuis 0 demande de réaliser les spécifications de chaque utilitaire de ton réseau social, si tu souhaites qu'il soit évolutif et modulable selon les besoins. C'est beaucoup de travail que de faire ça proprement.

                • [^] # Re: Je n’attends pas grand’chose, à vrai dire

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Faire interagir des protocoles qui ne sont pas fait pour demande un travail considérable. Les travaux pour utiliser XMPP demandent d'une part de créer des nouvelles spécifications, d'autres part qu'elles soient implémentées coté serveur et coté client.

                  Si c'était si simple, je pense que Google (qui cherche avant tout à être pragmatique sur le choix de ses techno) aurait choisi ce type de solution (comme il l'a fait pour le chat). Et non ils n'ont pas choisi le web par peur de ne pas recueillir assez d'informations, puisqu'avec GMail/GTalk comme client à leur réseau social, ils en auraient recueilli tout autant.

                  Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

    • [^] # Re: Je n’attends pas grand’chose, à vrai dire

      Posté par . Évalué à -1.

      Mon exemple perso : j'ai 'dû' me créer un compte facebook car c'est le principalseul moyen de communication connu dans le monde du roller derby.

    • [^] # Re: Je n’attends pas grand’chose, à vrai dire

      Posté par . Évalué à 0.

      Ma version de l'utilisation de Facebook :

      • Avoir des nouvelles de gens qui sont loin et que je ne vois pas. Parce qu'on pourra répéter tant qu'on voudra qu'il suffit d'envoyer des emails/sms/appels téléphoniques, me concernant, même si ce sont des gens que j'apprécie, je n'ai pas la communication facile et je trouve très pratique d'apercevoir dans un coin de mon écran que truc est parti au Mexique et qu'il a publié un album photo. Ensuite je peux lui envoyer un email pour qu'il me raconte plus en détails comment ça se passe. Sinon je n'y pense pas. Je suis un peu un handicapé de la sociabilité lorsqu'il faut gérer plus que mes 3 potes et ma famille proche. Donc ça m'aide à garder le contact avec des gens que j'aime bien malgré tout.

      • "Consommer" des liens. Tel débat, tel article sur la politique de mon île (Martinique), etc … Parce que j'ai quelques contacts qui postent des choses intéressantes et ça m'évite d'avoir des centaines de flux RSS à suivre. Je suis les plus intéressants pour moi et je récupère sur Facebook ce que les autres ont trouvé ailleurs.

      • Partager. Alors oui je pourrais faire un blog et y mettre mes trouvailles mais en fait le blog risquerait d'être consulté uniquement par mes proches (non je n'ai pas envie de passer des heures à faire du SEO) alors que sur Facebook, je touche plus de gens de mon entourage; qui ne savent même pas ce qu'est un flux RSS. Et grâce à mes multiples posts sur le logiciel libre, j'ai réussi à en convaincre au moins 3 de migrer sur Linux. Ça n'aurait pas été possible avec un blog fréquenté par des proches qui ont déjà migré ou des étrangers que je pourrais difficilement aider/assister.

      Mais pourtant je suis contre la centralisation de Facebook. Donc je fais comme Ploum, je teste tout ce qui passe en espérant un jour pouvoir changer pour quelque chose de plus ouvert à fonctionnalités égales. Mais pour ça il faudrait également convaincre ceux dont les publications m'intéressent de migrer et je n'y crois pas trop.
      En attendant, pour me protéger, je suis inscrit avec une adresse email détachée de toute autre utilisation, je n'y utilise pas mon vrai nom ni aucun détail sur mon identité, et je n'autorise aucune publication liée à mon compte sans mon autorisation (publications sur le "mur", tags photos, etc …)

      Pour la triste conclusion, j'ai une amie qui refusait jusqu'à aujourd'hui de s'inscrire sur Facebook. Et elle s'est rendue compte qu'en fait elle apparaissait quand même sur pas mal de photos et qu'il y avait même des discussions à son sujet (rien de méchant hein … quelques blagues qui auraient été lancées IRL même en sa présence). Donc elle s'est résignée à s'y inscrire pour "gérer sa présence virtuelle".

  • # Même les centralisés en fait...

    Posté par . Évalué à 5.

    Résumons:

    Facebook: j'ai l'impression de charger un gros foutoir à chaque connexion ; c'est illisible, je ne sais pas où sont les messages importants dans la vie des gens et les dernières conneries recensées sur la toile. On me dit "vas voir les photos sur FB", il me faut 30min pour trouver les dites photos au milieu de tout ce bordel!

    La faute "aux gens"? Ben je ne pense pas non: il suffirait d'avoir des tags un tout petit peu standardisé: "des nouvelles de moi", "important", "mes vacances", "le dernier resto à la mode", "zy va la soirée qu'elle était trop de la balle", ou autre, et une option "n'affiche que les trucs "des nouvelles de moi" et "important", ne m'affiche que la liste des gens suivante: …, mets tout le monde sauf …
    Comme ça je pourrai filtrer un peu parce que j'y passe presque pas de temps sur FB: trop de bordel et j'ai rien à y mettre

    Twitter: le format SMS me rebute, et un site consacré aux journaux bookmarks, sans façon
    Du coup mon compte est à l'abandon depuis des années

    Linkedin: le seul qui arrive à me faire revenir un peu régulièrement notamment parce que je suis abonné à des groupes un peu plus pertinent.

    On a définitivement pas la même approche des réseaux sociaux pour le boulot et la vie "privée".

    Bref: le problème, c'est surtout que les réseaux sociaux ne sont pas mûrs!

    • [^] # Re: Même les centralisés en fait...

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Linkedin: le seul qui arrive à me faire revenir un peu régulièrement notamment parce que je suis abonné à des groupes un peu plus pertinent.

      Tu as mis sur le doigt sur le plus important: le contenu. S'il n'y a pas de contenu, les machins sociaux n'ont aucun intérêt.

      Dans le monde du libre, les contenus sont riches et vivent depuis plus longtemps sur internet via des supports anciens, mais efficaces (mailing, IRC, forums, sites des projets…). La complexité des contenus fait qu'il est difficile de les migrer vers les nouvelles plateformes de communication et la maitrîse des outils existants par leur producteur fait qu'ils n'en voient souvent pas l'intérêt.

      Dans le monde des michus, les contenus sont souvent sont plus simples et plus "temporaires" (vidéos de chatons, photos de vacances, dernières blagues de bureau), ils migrent donc facilement de support en support : on a eu l'époque des sites préfabriqués, puis des blogs et maintenant des bases de données sociales.

      http://devnewton.bci.im

    • [^] # Re: Même les centralisés en fait...

      Posté par . Évalué à -4.

      Bref: le problème, c'est surtout que les réseaux sociaux ne sont pas mûrs!

      Ah bon, c'est de la faute de facebook® si les gens s'échangent des photos de chats qui pètent, des photos de soit dans toutes les fêtes tendances, ou dans un photo montage foireux aux côté d'une starWquelqu'un de connu du monde musical?

      Garder contact? Espionner le contact, plutôt…

      • [^] # Re: Même les centralisés en fait...

        Posté par . Évalué à 1.

        Ah bon, c'est de la faute de facebook® si les gens s'échangent des photos de chats qui pètent, des photos de soit dans toutes les fêtes tendances, ou dans un photo montage foireux aux côté d'une starWquelqu'un de connu du monde musical?

        youtube, dailymotion, koreus, 6gag,… Des sites pour ce partager des trucs à la con, il y en a pleins et il n'y a pas que des réseaux sociaux. Ça se fait même par mail.

        Garder contact? Espionner le contact, plutôt…

        Encore un donneur de leçon…
        De la même manière que sur ton blog ou ton quelconque site c'est à toi de rendre ce que tu publie plus ou moins visible (on pourra discuter de la piètre qualité de l'ergonomie des réseaux sociaux).

        Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

        • [^] # Re: Même les centralisés en fait...

          Posté par . Évalué à -5.

          youtube, dailymotion, koreus, 6gag,… Des sites pour ce partager des trucs à la con, il y en a pleins et il n'y a pas que des réseaux sociaux. Ça se fait même par mail.

          Tu t'es senti visé? N'as-tu pas noté le "?" ? Je me faisais justement l'avocat du diable.

      • [^] # Re: Même les centralisés en fait...

        Posté par . Évalué à 3.

        Relis-moi mieux que ça:

        Les réponses sont non, parce que ce sont les utilisateurs qui envoient le contenu, et oui, parce qu'il suffirait d'un système de tags, catégorie, ou autre.

        Ça existe pour les blogs: tu peux consulter le blog d'un mec en ne choisissant que ceux sur ses vacances en Amérique du Sud et du coup tu ne lis pas son article sur le thé qu'il a pris chez sa grand-tante. Pourquoi FB ne peut pas mettre ça en place, comme ça je saurai que telle personne que j'ai pas vu depuis 5ans a maintenant 2 enfants, alors que là je sais surtout que la personne cartonne à mafia-zombie-farm-land et que la vidéo du chat devant le miroir, c'est super!

        Des fonctions qui manquent sur les réseaux sociaux (au moins sur FB…) --Attention, ceci n'est que MON opinion--:
        -des tags standardisés sur les articles: évènement de ta vie privée/pro, connerie, opinion, information, etc.?)
        -refonte de la publication de contenu: entre twitter et ses 140msg et un article de blog de 4 pages ou un album de 1000 photos sur site dédié, on trouve le format FB ; qui saura intégrer ça de façon conviviale tant vu de la publication que vu des "amis", avec les commentaires? (ben oui, "signaler l'article de blog dans FB", ça veut dire disperser les commentaires entre le blog et FB)

        D'ailleurs, j'ai toujours pas compris l'intérêt du tweet sur la publi FB: on peut très bien publier un truc de 140 caractères sur FB, et avoir un système d'alerte/abonnement (si en plus ça prend en compte les tags mentionnés ci-dessus…)

  • # Les propositions de la FreedomBox

    Posté par . Évalué à 4.

    Voici une liste d'alternatives "Leaving the cloud", que l'on retrouve sur le wiki de debian !
    https://wiki.debian.org/FreedomBox/LeavingTheCloud

    Il y a notamment plusieurs alternatives proposées à facebook, twitter, flickr, etc. Ces propositions sont assez intéressantes et hétéroclites (on trouve de tout, pas seulement du réseau social stricto sensu)

    Une autre liste est citée au bas de la page : http://wiki.autonomo.us/Wish_list (relativement similaire).

    • [^] # Re: Les propositions de la FreedomBox

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      J'ai l'impression que cette démarche est vouée à l'échec: en cherchant à copier des services existants, le libre aura toujours un train de retard.

      "Avoir un monsitepopulaire.com like", ce n'est pas un besoin fonctionnel, c'est une envie générée par un plan marketing.

      http://devnewton.bci.im

  • # Et vous, qu'attendez-vous du futur dans les réseaux sociaux ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    1. Qu’il cesse de collecter les données personnels à l'insu des personnes qu'elles concernent.
    2. Rien, les « site de réseaux sociaux » ne m'attire pas. Méls, liste de diffusion, forums, messagerie instantanné, téléphone et discussion en face à face suffisent à contenter tout mes besoins de communication.
  • # Protocole

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Et vous, qu'attendez-vous du futur dans les réseaux sociaux ?

    Ce que j'attends des réseaux sociaux est qu'il se développe un protocole ouvert définissant ce qu'est un réseau social, qui permettra de mettre en concurrence plusieurs implémentations client, plusieurs serveurs, et plusieurs fournisseurs.

    • [^] # Re: Protocole

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      J'ai commenté sous le premier message de ce journal à ce sujet, Friendica est compatible nativement avec Diaspora et StatusNet.

      On ne peut pas espérer un protocole unique et commun, car chaque implémentation a ses défauts et ses avantages, notamment lié à la technologie employée.

      Comme c'est souvent le cas dans le Libre, personne ne s'est imposé, et tout le monde est arrivé en même temps sur ce secteur. Movim a choisi XMPP+BoSH, Diaspora est en Ruby et a fait un truc plus ou moins perso, et Friendica s'est basé sur de l'existant pour améliorer.

      Donc l'utopie de vouloir absolument contraindre tout le monde a parler pareil n'est même pas souhaitable. Movim proposera un jour comme Google+ des conférences type Jingle/Webcam, alors que Friendica n'en sera jamais capable. Ca n'empêche pas pour autant d'être interopérables, les passerelles fonctionnement sans problème sur Friendica.

      • [^] # Re: Protocole

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Donc l'utopie de vouloir absolument contraindre tout le monde a parler pareil n'est même pas souhaitable. […] Ca n'empêche pas pour autant d'être interopérables, les passerelles fonctionnement sans problème sur Friendica.

        L'intérêt d'un protocole ne se résume pas à l'interopérabilité entre les différents réseaux, mais comprend aussi la facilité avec laquelle de nouveaux acteurs peuvent entrer sur le terrain.

        Si, pour donner un exemple, les services qu'offre Fb étaient standardisés par un protocole, je pourrais peut-être choisir un fournisseur qui présente des garanties un peu plus solides que Fb sur le respect de ma vie privée.

  • # Disponibilité des serveurs

    Posté par . Évalué à 5.

    Le serveur principal (identi.ca) est tellement souvent en rade que ça en devient légendaire.

    Ça c'est une feature du principal concurrent fermé (Twitter). Pas étonnant qu'elle soit reprise !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.