Journal Extension de la protection des œuvres musicales

20
14
avr.
2011

Beaucoup le savent déjà par d'autres sources : la commission européenne s'apprête à faire étendre la durée de protection des interprétations d'œuvres de 50 à 70 ans. Un crime si l'on veut m'en croire. Toujours est-il qu'il reste possible que le parlement européen ré-intervienne sur ce sujet. C'est d'ailleurs l'objet d'une requête initiée par Ch. Engström.

De nombreuses organisations de défense des droits fondamentaux s'emparent du sujet. Et entre autre, il nous est possible d'écrire aisément à nos députés via « l'open rights group ». Alors si vous vous sentez concernés n'hésitez pas. Leur site propose un modèle de lettre. Et au cas où vous manqueriez toujours d'inspiration voici celle que j'ai envoyée et que vous pouvez améliorer selon vos goûts et compétences :

Hier, nombre de vos électeurs, dont je suis, ont reçu un coup de massue en apprenant la nouvelle : l'union européenne s'apprêterait à étendre la durée de protection sur les enregistrements de 50 à 70 ans.
Le sujet émeut. Non pas tant pour quelques enregistrements audio périmés [1] que parce qu'il s'inscrit dans un mouvement mondiale d'une amplitude inégalée. Mouvement qui vise à renforcer, forcer, généraliser et étendre partout la propriété intellectuelle. Cette chimère crée par un bon sentiment ; la volonté de reconnaître la paternité morale d'auteurs et de créateurs. Ce monstre qui désormais obère la croissance de toute les nations développées. Et ce au vu et au su de tous les dirigeants qui semblent-ils laissent faire naïvement, croyant probablement défendre l'intérêt de leur pays alors même qu'ils le sapent.
Y aurait-il dans mon discours quelque outrance ? Pas d'après l'un des principaux bénéficiaire et avocat du système dévoyé de propriété intellectuelle mondialisé : « If people had understood how patents would be granted when most of today’s ideas were invented and had taken out patents, the industry would be at a complete stand-still today. The solution … is patent exchanges … and patenting as much as we can … A future start-up with no patents of its own will be forced to pay whatever price the giants choose to impose. That price might be high: Established companies have an interest in excluding future competitors. » Citation de William (bill) Gates tel que retranscrite par Fred Warshofsky dans « The Patent Wars » pages 170-171 (NY: Wiley 1994).
Un autre exemple plus directement lié au débat du jour : la fortune de Disney™® fut construite sur la reprise de contes appartenant aux domaines public ; un succès phénoménale et mondial ; une contribution certainement magistrale à la culture. Et pourtant, depuis que la multinationale Disney™® existe, n'a t-elle pas exemplairement contribué à empêcher le renouvellement de tels miracles culturelles en faisant progressivement étendre par les institutions des USA et par l'OMPI la durée posthume du droit d'auteur ?
Par ces exemples, il me semble avoir illustré que les extensions aux monopoles artificiels et normalement temporaires accordés par les lois sur la propriété intellectuelle sont :
- nuisible à l'économie. Et cela est fort évident. Entre autre parce qu'elle détournent l'activité de production de la production de richesse réelle à celle de richesse virtuelle en créant de la rareté artificielle.
- néfaste au développement culturel et scientifique. Tous savent que les humains pour créer s'appuient toujours sur leurs connaissances et que l'innovation, loin de l'image héroïque du héros solitaire est systématiquement un processus collectif et sociale. Aussi vouloir stigmatiser — par des lois créant des monopoles quasi éternelles — les contributions individuelles, ne peut-il aboutir qu'à l'appauvrissement et au déclin de notre civilisation.
Cette petite introduction n'est certes pas une démonstration. Elle ne cherche qu'à souligner l'importance capitale des enjeux de la propriété intellectuelle. Ainsi qu'à vous inviter à voter non à tout texte, proposition, accord commercial qui d'une manière ou d'une autre chercherait à étendre un peu plus celle-ci. Au risque d'obérer toujours plus le délicat développement de l'union.
Si d'aventure le sujet vous semble d'un quelconque intérêt, je ne puis que vous inviter à consulter des ouvrages de références sur le sujet disponible librement sur l'internet. Vous les trouverez sans doute bien plus éclairant et construits que ma pauvre bafouille. Ce sont par exemple :
« Against Intellectual Monopoly » par Michele Boldrin and David K. Levine consultable ici : http://levine.sscnet.ucla.edu/general/intellectual/against.htm ou encore « Du bon usage de la piraterie » par Florent Latrive (http://www.freescape.eu.org/piraterie/complet.html ). Ce dernier ouvrage, contrairement à ce que son titre pourrait laisser croire étant essentiellement un excellent retour sur l'histoire de la propriété intellectuelle et particulièrement du droit d'auteur.
Avec l'espoir d'avoir attiré quelque peu votre attention sur les échéances capitales qui s'annoncent.
Dans l'éventualité ou vous partageriez certaines des mes inquiétudes, je ne puis que vous inviter à appuyer urgemment la demande de Christian Engström (groupe « Greens - European Free Alliance ») pour que la directive, à l'origine de ce courrier, soit à nouveau débattue devant le parlement européen.
Pierre-Matthieu Anglade
Maître de conférences à l'UCBN.
[1] Personnellement je n'écoute aucune espèce d'œuvre musicale.

  • # À lire aussi

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Cette excellente BD sur la propriété intelectuelle : À l'abordage.

    Il existe deux catégories de gens : ceux qui divisent les gens en deux catégories et les autres.

  • # Héritage

    Posté par . Évalué à 10.

    En plus de freiner innovation et la culture, ce qui (me) choque beaucoup dans le principe de propriété intellectuelle est la transmission. Pourquoi les enfants, petits enfants, neveux, nièces,... auraient un quelconque droit sur les oeuvres qu'a créé un de leur parent, et, surtout, d'en vivre des rentes. Surtout que d'eux, on en attend rien, ce n'était pas eux les artistes... Une oeuvre protégée 70 ans après la mort de l'auteur, ça protège quoi, à part le compte en banque des ayant droits ? En tout cas, pas la culture. C'est un argument pertinent à rajouter je pense.

    • [^] # Re: Héritage

      Posté par . Évalué à -5.

      et pourquoi la maison la voiture l'argent ?
      pourquoi les maisons de disques se feraient de l'argent seul ?
      les editeurs de lives ? d'ailleurs payer les "artistes" c'est deja un frein a la culture non ? en quoi l'etat de l'artiste change-t-il la donne ?

      • [^] # Re: Héritage

        Posté par . Évalué à 4.

        pourquoi la maison la voiture l'argent ?

        Tout à fait, la question mérite d'être posé. Mais dans ce cas, on dépasse le cadre de la propriété intellectuelle. On arrive a un problème d'équité et d'égalité des chances. Pourquoi des enfants nés d'une famille riche devraient hériter du fruit des efforts de leur parents. Ces même parents te diront que c'est normal et que c'est une de leur motivation pour amasser de l'argent. En même temps il est évident que ça cause beaucoup d'inégalités (et c'est encore plus vrai dans les familles très très riches). Honnêtement, je pense qu'une limitation à une certaine quantité d'argent pour une succession serait bien, mais difficilement applicable.

        • [^] # Re: Héritage

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Bah on peut penser à une limite sur les biens que peut posséder une personne physique.

          La limite même être variable. On instaure un revenu universel minimal pour chacun. Après chacun peux gagner plus par ses activités, jusqu'à montant proportionnelle au revenu universelle, et ce qui dépasse cette limité serait reversé à tous à travers le revenu universelle. Augmentation rétroactive donc.

        • [^] # Re: Héritage

          Posté par . Évalué à 1.

          Si tu veux reellement t'attaquer aux inegalites de chances, il faudrait plutot limiter la quantite d'argent que les parents peuvent depenser pour leurs enfants.
          Mais tu vas avoir du mal a vendre ca.

          Les enfants sont generalement grands et battent de leurs propres ailes quand les 2 parents meurent et qu'ils heritent, donc c'est pas ca qui cree les inegalites.

          If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

          • [^] # Re: Héritage

            Posté par . Évalué à -1.

            Vu la note de ton commentaire je vois que ça en défrise certains ici même ...

            BeOS le faisait il y a 15 ans !

          • [^] # Re: Héritage

            Posté par . Évalué à 3.

            Cette mesure ne changerai pas grand chose. Tu as tous l'environnement qui joue; par exemple si les parents parlent bien français et ne font pas de faute d'accords ne serai-ce qu'en parlant, ça aide le gamin. Comment tu quantifies cet apport?

            Des parents qui sont présent dans 5 conseils d'administration et qui travaillent réellement qu'a mi temps (et encore) seront bien plus présent pour leur progéniture que le smicard qui passe 50H au boulot car sa boite à décidé de diviser par deux le temps vendu de ménage pour gagner l'appel d'offre.

            Y'a aussi l'emplacement du logement, et un paquet d'autre truc qui sont difficilement quantifiable.

            Si tu veux l'égalité des chances pour tous les enfants, la vrai quel que soit leur géniteur, c'est la grande loterie, tous le monde aura une chance. Quand tu veux un enfant, tu tire dans la grande loterie et tu prends celui qu'on te file :) Bon ce point la étant difficilement acceptable pour une grande majorité, il reste la solution où l'état s'occupe à 100% de l'éducation de nos cher tête blonde... ah on me souffle dans l'oreillette que c'est pas mieux.

            Bon blague à part, ce qui va faire qu'un gamin réussisse dans la vie, c'est pas la possession d'un smartphone à 5 ans et une console portable à 6 et une console de salon à 7. C'est tout l'environnement dans lequel il va grandir, l'école où il va pouvoir étudier, et là bien souvent, ça dépend de où il a étudié, et ce qui bloque c'est pas l'argent dépensé en trop, mais l'argent que des familles auraient bien dépensé mais qu'elles n'avaient pas.

            C'est plus sur la transmission de patrimoine après l'âge adulte qui pose problème de ce point de vue là.

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Re: Héritage

              Posté par . Évalué à 0.

              Je pense qu'on est plus que d'accord, les inegalites ne viennent pas de l'heritage (fiston a deja ete place par papa et a son reseau a lui), mais du fait que papa etant papa, fiston a ete bien eduque, on lui a paye son foot, son basket et ses cours de guitare, il a eu un prof particulier pour l'aider a l'ecole et donc il a un bon diplome, diplome qu'il a eu aisemment parce qu'il avait un grand appart tout equipe a 2 pas de la fac, il a appris a parler anglais pendant un voyage de 6 mois a londres (appart sur picadilly circus) et tout le tralala.

              Empecher papa de leguer a fiston va pas changer grand chose a la situation de fiston, surtout que ce genre de papa tend a mourir vieux, quand fiston a deja bien profite de la situation de papa.

              Par contre, ca empechera peut etre mouloud de toucher les 20 000 euros d'heritage de son pere qui a bosse comme un chameau pendant 50 ans et qui lui auraient ete bien utiles pour l'apport d'une petite bicoque loin en banlieue pour sa petite famille.

              If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

              • [^] # Re: Héritage

                Posté par . Évalué à 2.

                ça n'empêche pas fiston de repartir avec les cinq maisons de papa à Londres, à côté de la fac,... et ses sous à sa mort (que fiston soit adulte ou pas, au pire ça ira aux fistons du fiston).

                Sans parler de suppression de l'héritage, qu'est ce qui aurait de mal de fixer des plafonds ? (histoire que Mouloud il soit pas dans la mer** si un gros pépin arrive). De toute façon, comme bien souvent avec les restrictions (impôts,...), les plus gros passerons globalement à travers, donc dur de légiférer là-dessus.

                • [^] # Re: Héritage

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  les plus gros passerons globalement à travers, donc dur de légiférer là-dessus.

                  Genre les assurances vies cachées (légalement) qui permettent de ne pas respecter les lois (droit des enfants, impôts) sur l'héritage?

                  Et oui, on a des sacrés lois... Et personne pour les remettre en cause :(.

                  • [^] # Re: Héritage

                    Posté par . Évalué à 5.

                    Ou les oeuvres d'art qui ne sont pas comptes dans le patrimoine. Ben oui celui qui a fait passer cette loi il s'appelait Fabius et ses beaux-parents etaient proprio d'une galerie d'art...

      • [^] # Re: Héritage

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        et pourquoi la maison la voiture l'argent ?

        C'est différent ça : c'est du patrimoine, gagné par quelqu'un, qu'il transmet à ses enfants.

        En revanche, les droits d'auteur, ce n'est pas du patrimoine : les enfants des artistes ont déjà en héritage comme tout le monde ce que leur parent a gagné e tconservé pendant sa vie.

        • [^] # Re: Héritage

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          C'est différent ça : c'est du patrimoine, gagné par quelqu'un, qu'il transmet à ses enfants.

          Ca n'en fait pas non plus quelque chose de normal. En quoi un enfant aurait-il des millions d'Euros dans sa tirelire juste parce qu'il est "bien né"? Ou est la notion d'égalité entre les gens? Héritage --> Poubelle.

          • [^] # Re: Héritage

            Posté par . Évalué à 3.

            Hum, tu as lu la réponse précédente ? L'héritage n'est pas la question. Que ça soit bien ou pas, on s'en fout, ça n'a rien à voir avec la transmission des droits.

            "The trouble with quotes on the internet is that it’s difficult to discern whether or not they are genuine.” Abraham Lincoln

            • [^] # Re: Héritage

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Merci. Je m'attendais à cette réponse, donc j'avais hésité à préciser cela.

            • [^] # Re: Héritage

              Posté par . Évalué à 2.

              "rien à voir", t'y vas un peu fort quand même les deux sont de l'ordre de la transmission de bien.

              Matériel versus immatériel ? La frontières n'est pas si simple : si tu hérites d'actions (voire de droits d'options) par exemple c'est du matériel ou pas ?
              A partir du moment où il y a propriété intellectuelle, ben il y a un peu propriété quand même.

              Je dis pas que c'est pareil, mais de là à dire que ça n'a rien à voir, c'est poussé le bouchon un peu loin dans les orties.

      • [^] # Re: Héritage

        Posté par . Évalué à 10.

        L'auteur il touche déjà de l'argent de son vivant; cet argent il peut le léguer à ses enfants.
        T'imagines si je touchais des droits sur les programmes que j'ai écris jusqu'à ma mort, et 70 ans après si on jouait au même jeu?

        Si la maison que tu achetai tu devais payer l'architecte, les maçon, l’électricien, le peintre jusqu'à 70 ans après leur mort?

        Les premiers droits d'auteurs avaient une raison d'exister, et on aurait du rester à 10 ou 20 ans maxi après la diffusion de l'oeuvre.

        Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

        • [^] # Re: Héritage

          Posté par . Évalué à -1.

          si l'artiste n'est celebre qu'apres sa mort ?
          et si l'oeuvre n'est publiée qu'apres sa mort ?

          • [^] # Re: Héritage

            Posté par . Évalué à 7.

            Qu'ont a voir les héritiers là-dedans ?

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

            • [^] # Re: Héritage

              Posté par . Évalué à 1.

              le conjoint de l'artiste qui grace a ses revenus lui permettait exercer son art

              • [^] # Re: Héritage

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                C'est le boulot d'une caisse de retraite ça.

                • [^] # Re: Héritage

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Va dire ça à Courtney Love ;)

                  BeOS le faisait il y a 15 ans !

              • [^] # Re: Héritage

                Posté par . Évalué à 3.

                Euh j'ai pas compris ta phrase : c'est le conjoint qui exercerait son art, ou l'artiste ?

                Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                • [^] # Re: Héritage

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Le conjoint finançait la production artistique de l'artiste. Je pense que si l'on "mise" sur quelqu'un (que l'on soit conjoint ou non), on peut gagner de l'argent de sa mise. Si on accepte la notion d'héritage (c'est pas le cas de tout le monde ici), on pourrait avoir possibilité de transmission des droits par héritage, mais sur 20 ans, pas sur 70, et après la diffusion de l'œuvre, pas après la mort de l'auteur (c'est vrai, quel est le rapport entre la mort d'un auteur et les revenus qu'on peut tirer ou non de ses œuvres ?)

                  "The trouble with quotes on the internet is that it’s difficult to discern whether or not they are genuine.” Abraham Lincoln

                  • [^] # Re: Héritage

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Si le conjoint finançait, ce n'est plus de l'héritage, c'est de l'investissement.

                    Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                    • [^] # Re: Héritage

                      Posté par . Évalué à -6.

                      On est d'accord, mais ça change rien à rien, vous êtes meugnons, faites un peu avancer le débat from time to time les choupets...

                      "The trouble with quotes on the internet is that it’s difficult to discern whether or not they are genuine.” Abraham Lincoln

          • [^] # Re: Héritage

            Posté par . Évalué à 2.

            si l'artiste n'est celebre qu'apres sa mort ?

            à l'air d'internet, c'est qu'il devait pas être très doué...

            et si l'oeuvre n'est publiée qu'apres sa mort ?

            J'ai parlé de durée fixe pas de la mort de l'auteur. Si l'oeuvre est publié post mortem, elle sera protégé comme les autres, y a pas de raison d'appliquer un autre système. (Bon je pourrai aussi lancer un troll sur la pertinence de l'héritage dans une société où l'on prétend ne fonctionner qu'au mérite, mais je n'ai aucune envie de recommencer aujourd'hui des débats encore présent dans les archives... Quoique peut être demain ;)

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: Héritage

            Posté par (page perso) . Évalué à 9.

            si l'artiste n'est celebre qu'apres sa mort ?

            Eh bien ? Ça change quoi ? Il n'a pas gagné beaucoup d'argent avant de mourir, et quelle que soit la durée du droit d'auteur il n'en gagnera pas après sa mort.

            et si l'oeuvre n'est publiée qu'apres sa mort ?

            Pareil.

          • [^] # Re: Héritage

            Posté par . Évalué à 10.

            Si tu claques maintenant, tes enfants vont toucher un bonus pour le projet sur lequel tu bosses?
            Non.
            T'es choqué? M'étonnerais. Par contre, si on parle d’œuvres qui peuvent générer des centaines de milliers d'Euros, ça devient subitement normal que ça entretienne la famille pendant 3 générations...

      • [^] # Re: Héritage

        Posté par . Évalué à 4.

        et pourquoi la maison la voiture l'argent ?

        Parce qu'il y a une différence entre matériel et immatériel.

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: Héritage

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          L'information n'est pas immatériel. Plus exactement, les données, des quelles une information est dégagé par une interprétation, sont stockés sur un support physique. Et l'interprétation est réalisé sur un support matériel par changement successif d'états d'une mémoire, ce qui requière de l'énergie (et E=mC², il paraît…).

          Bref, la différence, c'est le coût d'une reproduction, qui a atteint un niveau qui nous semble dérisoire dans le cas de données numériques.

          Si demain arrivait sur le marché un duplicateur d'objets quelconques dont l'utilisation aurait un coût similaire à celui d'une duplication numérique, on aurait le même problème de système économique caduque pour les objets duplicables.

          Bon, j'ai déjà développé le sujet dans essai sur le vol.

      • [^] # Re: Héritage

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        « et pourquoi la maison la voiture l'argent ? »

        Oui pourquoi. Pourquoi ces choses ne retourneraient-elles pas naturellement à la collectivités ? Peut-être pour des raisons similaires à celles qui font que les œuvres de l'esprit doivent lui revenir. (NB : amusant que vous preniez la voiture parmi vos exemples. Seriez vous de Coulommiers ? Moi je ne mange plus de ce fromage à cause des méfaits des garagistes du coin coin :-)

        L'attribution d'une œuvre de l'esprit est la reconnaissance de quelque chose d’intrinsèquement personnel : la contribution d'un humain à « une idée », ou bien une réalisation personnelle, et cætera. (Sachant que cette réalisation s'appuie nécessairement sur le fond commun de toute une civilisation.) Partant, la paternité d'une œuvre est nécessairement quelque chose d'entièrement personnel à ses auteurs et donc s'il faut qu'il y ai propriété elle est également personnelle. Je ne suis pas co-auteurs des dessins de mon fils. Et de même il n'a aucune prétention/responsabilité sur les articles que j'écris ou sur mes délires publiés ici. Pas plus que ni l'un ni l'autre nous n'avons de prétentions sur les prédications de mon propre père.

        À l'opposé, si vous vivez en famille vous en avez l'expérience : les biens du quotidien sont généralement des propriétés partagées. Mon appartement est celui de mon épouse et de mon fils ; ma chambre le terrain de jeux de ce dernier ; mes pâtes sont repas ; mes cultures celles de toute la famille ; et cætera. Il serait donc quelque part injuste et illégitime de les en priver du jour au lendemain si d'aventure un automobiliste hargneux venait à enfreindre un peu sévèrement le code de la route en me roulant dessus.

        « pourquoi les maisons de disques se feraient de l'argent seul ? »

        Pourquoi ce seul ? Les maisons de disques sont très utiles quand elles ont une véritable industrie productive. Nous avons tous entendu des œuvres de qualité qui n'aurait pas été sans elle. Ce qui est nécessaire c'est que leur activité en soit une réelle et industrieuse. Pas une de lobbying et de plaideurs, qui ne fassent qu'entraver la culture voire la croissance.

        « payer les "artistes" c'est deja un frein a la culture non ? »

        Pas intrinsèquement non. Mais les payés avec des contrats abusifs, et en mettant en place un modèle économique rétrograde certainement. Seriez-vous capable d'appréhender même modérément la nuance ?

        « en quoi l'etat de l'artiste change-t-il la donne ? »

        Les historiens de l'art peuvent probablement apporter des réponses très pertinente à cette question. J'ajouterais que quelques artistes (artistes à votre sens) de ma connaissances ne vivent pas de leur art, n'en tirent pas de revenus, et se trouvent même souvent dans l'illégalité en exerçant leur art. Et ce dernier point me semble le résultat nécessaire d'un droit inique et d'une défaillance certaine de la classe politique en la matière.

    • [^] # Re: Héritage

      Posté par . Évalué à 4.

      c'est amusant que en plus ils ont bien eviter de mettre dans ce genre de choses, les decouvertes scientifiques. Si toutes les boites faisant des GPS devaient payer les petits enfants de Einstein (ben oui cela utilise "tres legerement" les equations de la relativite generale.

      • [^] # Re: Héritage

        Posté par . Évalué à -2.

        c'est différent, ce n'est pas de la propriété intellectuelle. Tu peux protéger des découvertes scientifiques par des brevets (sur des dispositifs ou méthodes), mais les règles ne sont plus les mêmes, et tu paies pour garder ton brevet (de plus en plus cher, sachant que tu ne peux pas le garder plus de 20 ans, si je ne me trompe pas).

        • [^] # Re: Héritage

          Posté par . Évalué à 8.

          On veut nous faire croire que c'est different mais c'est exactement la meme chose. Un travail intellectuel realise par une personne.

          • [^] # Re: Héritage

            Posté par . Évalué à 2.

            Correction: Dans la loi, c'est différent, donc dans les faits, ça l'est aussi tant que ce fonctionnement reste.

    • [^] # Re: Héritage

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Bah ça c'est le problème de l'héritage en général. Pourquoi tel personne à le droit d'hériter de plein de biens immobilier alors que d'autres dont les parents n'ont pas monopolisé autant de ressources ne reçoivent rien ?

      Les privilèges (maintenant on dit droit, ça donne l'impression que ça met tout le monde à la même enseigne) sont fait par les privilégiés pour faire perdurer leur situation de privilégiés.

      • [^] # Re: Héritage

        Posté par . Évalué à -2.

        Bah ça c'est le problème de l'héritage en général. Pourquoi tel personne à le droit d'hériter de plein de biens immobilier alors que d'autres dont les parents n'ont pas monopolisé autant de ressources ne reçoivent rien ?

        Les privilèges (maintenant on dit droit, ça donne l'impression que ça met tout le monde à la même enseigne) sont fait par les privilégiés pour faire perdurer leur situation de privilégiés.

        Ben c'est un peu la base du concept de propriété privée, non ?

        (C'est chiant markdown, on ne peut pas souligner. Oui, je sais c'est mal, mais je voulais souligner)

        • [^] # Re: Héritage

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Je ne vois pas le rapport.

          Héritage != propriété privée. D'ailleurs on a quand même déjà un taux de prélèvement (impôt) sur les héritage, sans remettre en cause la propriété privée.

          La propriété privée de quelqu'un est la base de notre droit. Mais on peut très bien avoir une propriété privée sans avoir (ou avoir un prélèvement bien plus élevé pour éviter les "monarchies" de père en fils, on laisse un peu à son enfant mais pas trop non plus) des enfants qui héritent juste parce qu'il sont bien nés (qu'ils ont le bon papa) : en quoi la fille Bettencourt aurait-elle légitimité pour récupérer la propriété privée de sa mère (qui ne voulait pas lui léguer, mais elle n'a pas eu le choix) qui l'a elle-même récupéré de son mari, les deux premières n'ayant rien fait d'autre que d'être née de la bonne mère et mariée à la bonne personne?

          Bref, virer l'héritage n'est pas incompatible avec la propriété privée, que ce soit matériel ou musique. Pour la musique, ça se comprend qu'il faut un certain temps pour amortir la création (et ça, il faut bien le prendre en compte pour ne pas le comparer à une construction de maison où les personnes sont payées complètement lors de la construction), mais ce devrait être quelque chose comme x années (avec x pas gros non plus, genre 15-20 ans grand maxi) après la sortie de l'oeuvre, indépendamment de la date de la mort de l'auteur (et les héritiers devraient pleinement payer les droits d'héritage sur les droits après la mort, si l'artiste clapse trop tôt). Ce qui est inique est que le droit de monopole soit lié à la date de décès de l'artiste, avec une durée aussi énorme, qui est complètement hors-contexte de l'amortissement du prix de la création de l'oeuvre.

          • [^] # Re: Héritage

            Posté par . Évalué à -1.

            Le prélèvement il est surtout la pour renflouer les caisses de l'état.

            Pour moi, le concept de propriété privée c'est : les biens que tu possèdes, tu peux en faire ce que tu veux. Y compris les léguer à tes gamins si tu veux.

            • [^] # Re: Héritage

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Y compris les léguer à tes gamins si tu veux.

              C'est sur ce point que nos avis divergent complètement : tu aimes les monarchies héréditaires, pas moi.

              les biens que tu possèdes, tu peux en faire ce que tu veux.

              Ah non, finalement, sur ce point aussi : tu peux en faire ce que tu veux, dans la limite de la loi, et si tu payes les taxes (foncières etc...) y afférant.

              La propriété privée, que tu possèdes, ne veut pas dire que tu peux ce que tu veux, il faut aussi payer les à l'état les impôts qui vont avec (et par exemple, OK de léguer à tes gamins, mais avec un impôt de 99% ;-) par ce que le gamin n'a pas de raison de plus recevoir que d'autres moins bien nés, c'est l'impôts pour être bien né).

              • [^] # Re: Héritage

                Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                Notons que même si il hérite d'aucun avantage financier, l’individu qui grandi dans un milieu de nanti à toute les chances de développer un réseau social avec plein de nantis, sans parler du niveau d'éducation qu'il aura reçu, autant de biens non financiers qui favoriseront tout autant les « monarchies héréditaires ».

            • [^] # Re: Héritage

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Si c'est ta définition de la propriété, alors personne ne possède grand chose. Par exemple, je doute qu'on puisse légalement volontairement bruler sa maison, jeter sa voiture dans un fleuve, laisser traîner son armoire au milieu d'une autoroute.

              Ce qu'on « possède », c'est un ensemble d'admissibles qui nous est laissé par des contraintes sociales.

              Quand à la propriété, chacun peut bien se rendre compte que, littéralement, rien ne nous est propre en dehors de nous-même.

              • [^] # Re: Héritage

                Posté par (page perso) . Évalué à -1.

                rien ne nous est propre en dehors de nous-même.

                Et encore, la loi interdit par exemple le suicide (si tu le fais, tu ne sera pas poursuivi ;-) mais c'est interdit) ou l'euthanasie de soit même (si tu souhaites qu'on t'aide à te suicider, de ta propre volonté, les personnes qui le feront seront poursuivies à part si tu la joues Ramón Sampedro). "nous-même" ne nous appartient même pas, l'Etat a pris des droits sur nous-même.

                • [^] # Re: Héritage

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                  Et encore, la loi interdit par exemple le suicide

                  La loi n'interdit pas le suicide. Elle interdit que quelqu'un d'autre te suicide et elle oblige les autres à te porter secours.

                  • [^] # Re: Héritage

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Il me semble que j'avais lu que dans un pays, un homme avait été condamné à mort parce qu'il avait fait une tentative de suicide (interdit par la loi). C'est rare un état aussi compréhensif prêt à donner un coup de main.

          • [^] # Re: Héritage

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            D'ailleurs l'amortissement pourrait être un critère supplémentaire à l'entrée dans le domaine public.

            • [^] # Re: Héritage

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              La, je n'irai pas jusqu'à la. L'amortissement, c'est aussi la prime de risque par rapport à ceux qui n'amortiront jamais.

              • [^] # Re: Héritage

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Si on ne veut pas que qui ce soit crève de faim et de froid dans la rue, on met en place un revenu universel.

                Les gens qui « risquent » des capitales, c'est d'abord des gens qui ont monopolisé le capital en question.

                Que la personne qui détruit sa santé dans un job d'utilité publique est une compensation rémunéré, ça peut se justifier par de l'empathie.

                Que la personne qui dégrade la société en monopolisant inutilement des ressources se voie promettre la possibilité d'en monopoliser d'avantage si elle en fait circuler un peu, ça ne peut pas se justifier par de l'empathie.

                • [^] # Re: Héritage

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Si on ne veut pas que qui ce soit crève de faim et de froid dans la rue, on met en place un revenu universel.

                  Tu prêches un convaincu!

                  Que la personne qui dégrade la société en monopolisant inutilement des ressources se voie promettre la possibilité d'en monopoliser d'avantage si elle en fait circuler un peu, ça ne peut pas se justifier par de l'empathie.

                  Mais quelqu'un qui a tenté quelque chose a le droit d'avoir plus que quelqu'un qui n'a rien tenté. Comment tu chiffres un amortissement en temps (genre 4 années d'un artiste, c'est combien de sous, SMIC ou salaire de PDG)? Ce n'est pas faisable de parler d'amortissement dans la vraie vie.

                  • [^] # Re: Héritage

                    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                    Bah quelqu'un qui à tenté quelque chose à déjà eu plus que quelqu'un qui n'a rien tenté. Pour tenter quelque chose plutôt que rien, il faut plus de ressources.

                    Faut-il récompenser ceux qui consomment plus de ressources en leur donnant plus de ressources encore ?

    • [^] # Re: Héritage

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Faudrait pas confondre, cette extension profitera avant tout aux maisons de disque pas aux auteurs, comme le rappelle PCINpact:

      Selon les calculs effectués par le BEUC (groupement européen des consommateurs), le procédé favorisera certainement les maisons de disque, mais beaucoup moins les artistes qui sont un peu trop dans l’ombre. « Selon les calculs basés sur les chiffres de la Commission, l'interprète moyen ne recevra qu’entre 4 et 58 euros par an ».

      Et notez bien que ce contrôle donné aux grands label sur les oeuvres musicales, privera aussi les auteurs ou leurs héritiers de possibilité d'intervention (mixage, préservation, ressortie, etc.). Pour un cas célèbre voir Johny Hallyday qui n'a aucun droit sur ses enregistrements passés.

      "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

  • # Réputation

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    C'est amusant, ce ne serait pas la première extension de la durée du droit d'auteur. Les précédentes étaient passées sans trop de problème j'ai l'impression. Mais cette fois-ci, il y a une différence : les majors, la Sacem et compagnie, ont aujourd'hui une image détestable. Pour beaucoup de gens, ce sont des bêtes à abattre.

    Donc si ça passe, les effets en seront probablement différent des fois précédentes…

    • [^] # Re: Réputation

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Mais cette fois-ci, il y a une différence : les majors, la Sacem et compagnie, ont aujourd'hui une image détestable

      Auprès des 1% de geeks qui savent qui est la Sacem? Le problème est à chaque fois le même: le poids politique des gens qui s'intéressent à la question est négligeable.

      • [^] # Re: Réputation

        Posté par . Évalué à 8.

        C'est pour ça qu'il ne faut pas hésiter à en parler autour de soi..

        "Hé, t'as vu, y'a un concert!
        - Oui, mais ils sont inscrits à la Sacem, donc je viens pas."

        Une façon très efficace d'engager le débat. Et de lister toutes les conneries liberticides que le fait de s'inscrire à la Sacem soutient.

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

        • [^] # Re: Réputation

          Posté par . Évalué à 4.

          Autant je peux comprendre en ce qui concerne l'achat de disque d'artistes inscrits à la Sacem, autant je trouve que boycotter un concert pour la même raison, ben euh... je sais pas. J'aime pas en tout cas.

          Parce que justement des gens qui se sont fait enfler parce qu'ils n'étaient pas inscrits à la Sacem et que quelqu'un leur a piqué leur boulot et l'a enregistré sous son nom, ça existe aussi. Ensuite, ce sont les auteurs de l'œuvre qui se font emmerder par la Sacem (on peut voir ça comme du racket je suppose).

          Quand il s'agit d'un CD/DVD (ou de fichiers MP3, etc.), je peux comprendre, à cause de toutes les lois anti-copies, pro-DRM, etc., qui punissent l'auditeur et pas tellement le « pirate ». Quand il s'agit d'un concert, il s'agit aussi d'une forme de rencontre avec l'artiste.

          Sinon, tu ne vas jamais au théâtre parce qu'il y a des droits d'auteurs et sans doute une association équivalente à la Sacem pour le théâtre ? Tu ne vas jamais au ciné ni ne regarde de film « commercial » parce qu'il y la la MPAA, Universal, et l'équivalent de la MPAA en France ?

          Bref, tu fais comment pour t'occuper les longues soirées d'hiver ? (et me dis pas que tu te sers de ta copine, au bout d'un moment, ça use, quoi qu'on en dise ... :))

          • [^] # Re: Réputation

            Posté par . Évalué à 6.

            Parce que justement des gens qui se sont fait enfler parce qu'ils n'étaient pas inscrits à la Sacem et que quelqu'un leur a piqué leur boulot et l'a enregistré sous son nom, ça existe aussi.

            Mieux vaut que ce soit la Sacem qui leur pique directement tout leur boulot (car c'est ce qu'elle fait), leur interdisant de fait d'offrir les droits ou d'accorder une réduction pour un événement précis?

            Et point n'est besoin d'avoir recours à la Sacem pour faire respecter les droits d'auteur, heureusement d'ailleurs.

            Ensuite, ce sont les auteurs de l'œuvre qui se font emmerder par la Sacem

            Raison de plus, pour eux, d'éviter la Sacem. Autrement dit, l'argument n'est pas tant "ce n'est pas gentil avec le public" que "ce n'est pas bon pour vous non plus".

            Sinon, tu ne vas jamais au théâtre parce qu'il y a des droits d'auteurs et sans doute une association équivalente à la Sacem pour le théâtre ?

            Le théâtre n'a pas lancé de lobbying anti-Internet, tout simplement parce qu'il n'est pas copiable, pas numérisable. Du coup, je ne finance pas la privation des libertés fondamentales en allant au théâtre.

            Tu ne vas jamais au ciné ni ne regarde de film « commercial » parce qu'il y la la MPAA, Universal, et l'équivalent de la MPAA en France ?

            Ben non. Ça fait environ 2 ans que je ne leur ai pas filé un centime. Qu'ils fassent leur travail de sape de nos libertés avec l'argent des autres, moi j'ai assez donné comme ça (quand je pense qu'il y a une époque où j'ai acheté des CD à cette industrie de merde, rhaaa!)

            Bref, tu fais comment pour t'occuper les longues soirées d'hiver ?

            Waw, heureusement qu'on n'a pas attendu les lobbyes de l'industrie audiovisuelle pour avoir une vie culturelle. Hé, ils sont tout récents dans l'histoire de l'humanité.

            THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

            • [^] # Re: Réputation

              Posté par . Évalué à 4.

              [À propos des artistes dont le travail a été pillé et enregistré à leur place auprès de la Sacem] Raison de plus, pour eux, d'éviter la Sacem. Autrement dit, l'argument n'est pas tant "ce n'est pas gentil avec le public" que "ce n'est pas bon pour vous non plus".

              Soyons bien clairs: je n'aime pas la Sacem, telle qu'elle est aujourd'hui. Cependant, pour un artiste plus ou moins indépendant, il existe un équilibre fragile entre « être vraiment libre » et « s'assurer que mon travail me rapporte suffisamment pour vivre ». Pour assurer le deuxième point, l'idée d'une organisation qui se charge de faire respecter les droits des artistes a forcément beaucoup d'attrait. Surtout quand elle a suffisamment de pouvoir pour faire chier les gens qui transgressent le droit d'auteur (après, comment est appliqué le droit d'auteur, quand faut-il reverser une œuvre dans le domaine public, etc., c'est une autre histoire).

              Le théâtre n'a pas lancé de lobbying anti-Internet, tout simplement parce qu'il n'est pas copiable, pas numérisable. Du coup, je ne finance pas la privation des libertés fondamentales en allant au théâtre.

              Il existe tout plein de DVD de pièces filmées. De la même manière, une interprétation d'une œuvre classique (concerto, symphonie, etc.) n'est pas libre de droit, etc., et peut être enregistrée lors d'un concert, puis revendue.

              Je me fais l'avocat du diable ici, mais je pense que le problème est systémique, et que ne combattre « que » l'industrie du disque ou du cinéma « hollywoodien » n'est pas cohérent avec la façon dont le système fonctionne dans sa totalité.

              Enfin, depuis que je suis ici (USA), je n'ai pas la télé, mais il existe des services tels que Hulu (gratuit avec un peu de pub, mais rien de comparable avec la télé normale, ou même la pub télé en France, avec plus de choix si on prend un abonnement relativement peu cher) ou Netflix (payant) pour accéder à du contenu plutôt varié, parfois très intéressant.

              J'ajoute que j'achète mes DVD et CD, mais que je les rippe systématiquement (pour des raisons pratiques, et parce que les protections sur DVD ou CD ça me casse les couilles), et que plus j'entends parler de lois telles que celles dont on parle dans ce journal (extension du droit d'auteur ou du copyright) ou d'autres (HADOPI, etc), plus j'ai envie de transgresser ces dernières, car justement elles sont injustes. Une loi réellement injuste doit être combattue, et il est normal de lui désobéir. J'ai bâti ma culture sur la réutilisation d'œuvres que d'autres m'ont soit donnés (bédés, livres, disques, etc.), soit que j'ai copiés sur des cassettes ou CD vierges (ou même récupéré depuis Napster, etc).¹

              Dernière chose:

              Bref, tu fais comment pour t'occuper les longues soirées d'hiver ? Waw, heureusement qu'on n'a pas attendu les lobbyes de l'industrie audiovisuelle pour avoir une vie culturelle. Hé, ils sont tout récents dans l'histoire de l'humanité.

              C'était une boutade. :-)

              ¹ Et là, je fais une référence vers le bouquin de F. Latrive, Du bon usage de la piraterie, ou du deuxième volume de l'Antimanuel d'économie, de B.Maris. De l'abondance vient la richesse.

              • [^] # Re: Réputation

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Le théâtre n'a pas lancé de lobbying anti-Internet, tout simplement parce qu'il n'est pas copiable, pas numérisable. Du coup, je ne finance pas la privation des libertés fondamentales en allant au théâtre.

                Il existe tout plein de DVD de pièces filmées. De la même manière, une interprétation d'une œuvre classique (concerto, symphonie, etc.) n'est pas libre de droit, etc., et peut être enregistrée lors d'un concert, puis revendue.

                Le théâtre filmé n'est pas du théâtre (vous vous rappelez des "dramatiques" de l'ortf? ennuyant la plupart du temps). Seul le théâtre de boulevard, quand la salle est bonne, passe assez bien la rampe, mais c'est loin d'être aussi intéressant que la salle. Et encore faudrait-il parler du théâtre de rue, qui touche bien plus de monde. De même un concert enregistré ne colporte aucun magie.

                Donc pour le spectacle vivant, aucune inquiétude. Par définition, il n'a d'intéret qu'en live, le DVD n'est jamais qu'un réfrigérateur.

                "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

          • [^] # Re: Réputation

            Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 16/04/11 à 17:02.

            ah mais pour les longues soirées d'hiver :

            • jeu de rôle (ça peut être sans fin)
            • beuverie (généralement on fini bourré)
            • troller sur linuxFr
            • recompil' du noyau (en plus ça fait radiateur)
            • installation de gentoo ( y en a pour une semaine)
            • développement de hurd
            • apprendre les constellation (quand le ciel est dégagé)
            • lire toute la bibliothèque du domaine public (projet Gutenberg)
            • apprendre en lisant wikipedia (c'est incroyable comme certaines périodes
            • compléter wikipedia
            • troller sur linuxFr
            • se tenir au courant grâce à freshmeat
            • jouer à un mmorpg (planeshift s'il existe encore)
            • participer au développement d'un projet libre quelconque
            • Explorer Jamendo
            • jouer à vegastrike
            • participer à un concours de battle for wesnoth
            • organiser un concours de battle for wesnoth
            • battre son record à frozen bubble ou lbreakout ou n'importe quel jeu d'arcade (xbill)
            • customiser son bureau, et ça ça peut prendre des plombes!!!
            • customiser sa boîte de login, le splash screen au démarrage et à l'arrêt.
            • troller sur linuxFr

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Re: Réputation

              Posté par . Évalué à 2.

              La bonne réponse c'était:

              "En hiver, le soir, je travaille encore plus pour gagner encore plus".

              Lu et approuvé.
              Association des Nerds Utilisés sans Scrupules. (ANUS)

              --------->[ ]

        • [^] # Re: Réputation

          Posté par . Évalué à 0.

          C'est pour ça qu'il ne faut pas hésiter à en parler autour de soi..

          "Hé, t'as vu, y'a un concert! - Oui, mais ils sont inscrits à la Sacem, donc je viens pas."

          Une façon très efficace d'engager le débat. Et de lister toutes les conneries liberticides que le fait de s'inscrire à la Sacem soutient.

          Ce genre de position dogmatique aura à mon avis comme seule conséquence que de te faire passer pour un mec totalement borné et infréquentable. Avec des points bonus si tu utilises le mot "liberticide" (privateur, ça marche aussi). In fine, tes amis iront au concert sans toi.

          Comme dit plus haut, le poids politique des gens "informés" de la situation est risible, parce que sorti du microcosme bobo parisien connecté, tout le monde s'en cogne.

          • [^] # Re: Réputation

            Posté par . Évalué à 3.

            Avec des points bonus si tu utilises le mot "liberticide" (privateur, ça marche aussi). In fine, tes amis iront au concert sans toi.

            Ça fera toujours un peu moins de fric pour cette industrie de merde. On fait ce qu'on peut, hein.

            Tu proposes quoi? Donner 5€ à la Quadrature du Net et 15€ à Vivendi, et espérer que LQDN fera un lobbying plus efficace auprès des législateurs, que Vivendi?

            THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

            • [^] # Re: Réputation

              Posté par . Évalué à 2.

              Ça fera toujours un peu moins de fric pour cette industrie de merde. On fait ce qu'on peut, hein.

              Ben wai, mais ça sert à rien. Ce genre de discours te permet juste de passer pour un extrémiste.

              Tu proposes quoi? Donner 5€ à la Quadrature du Net et 15€ à Vivendi, et espérer que LQDN fera un lobbying plus efficace auprès des législateurs, que Vivendi?

              Je ne vois effectivement pas d'autres solutions qu'effectuer ce genre de choses dans les règles c'est à dire groupe de pression contre groupe de pression sur le legislateur si l'on ne veut pas qu'in fine ce soit contre productif. Si ça passe par donner des sous à LQDN, pourquoi pas. Si l'on ne respecte pas les formes, ça donne ce genre d'articles :

              http://www.authueil.org/?2010/01/14/1538-les-geeks-sont-nuls-en-politique

            • [^] # Re: Réputation

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Ça fera toujours un peu moins de fric pour cette industrie de merde

              Ce n'est pas en insultant les gens que tu fera changer quelque chose, au contraire, on pensera que tu es incapable d'autre chose que d'insulter. Tu n'aides pas.

              • [^] # Re: Réputation

                Posté par . Évalué à 3.

                Oh ça va, je ne les traite pas de criminels non plus:

                http://www.numerama.com/magazine/15981-pirater-de-la-musique-c-est-tuer-un-artiste.html

                THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

                • [^] # Re: Réputation

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Cool, parce qu'un mec fait une connerie, on s'arroge le droit de faire la même chose.

                  Désolé, la loi du Talion n'est pas dans ma philosophie. Ca ne va pas du tout aider à améliorer les choses que d'insulter, juste vous faire passer pour des mecs à ne pas écouter. Mais bon, si c'est votre objectif...

              • [^] # Re: Réputation

                Posté par . Évalué à 3.

                on pensera que tu es incapable d'autre chose que d'insulter. Tu n'aides pas.

                Tu parle bien de Grunt aka je-pond-des-commentaires-plus-long-que-la-plupart-des-journaux-pour-étayer-mes-arguments ?

      • [^] # Re: Réputation

        Posté par . Évalué à 6.

        beaucoup de gens savent ce qu'est la SACEM, ce n'est assurément pas juste 1% de geeks.

        Notamment les bars, les coiffeurs, qui doivent payer pour diffuser de la radio (alors que la radio paye elle-même des taxes) : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20100705.OBS6689/la-sacem-contraint-les-coiffeurs-a-couper-leur-poste-de-radio.html

        Les entreprises qui diffusent de la musique d'attente, etc.

        Les enseignants qui doivent faire attention de ne pas faire reprendre des chansons sacem par leurs élèves :
        http://www.infos-du-net.com/actualite/7556-sacem.html

        Les conservatoires, les écoles, les mairies etc :
        http://www.afrolatino.net/6595-la-Sacem-Taxe-les-ecoles-de-danses-et-associations-de-danses-pour-les-Cours-de-Danses-et-aussi-les-Stages-de-Danses.htm

        Bref, ils sont tellement partout, qu'ils en deviennent incontournables, un peu comme Microsoft.

        Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Re: Réputation

      Posté par . Évalué à 4.

      Je te rejoins là dessus et j'appuie : il serait peut être plus sage de ne pas manifester une opposition trop appuyée contre ce projet d'extension, d'un point de vue tactique.

      Si ça passe, que perd on? même si certaines œuvres de plus de 50 ans sont tout à fait digne d'intérêt, personne n'en a grand chose à faire. Par exemple, je doute qu'il y en aie dans la liste de celles surveillées par hadopi. Par contre, si ça passe, c'est un bel argument contre la mauvaise foi de la sacem et consorts qui ne prétendent que vouloir sauvegarder la création et rémunérer justement les artistes. Les artistes en question, 70 ans après avoir produits leur œuvres, c'est plutôt eux qui rémunèrent les vers de terre en nature... (bon ok, à part peut être Jordy).

      En bref, laissons entrouvert la porte qu'ils veulent défoncer, ça sera plus facile de leur piétiner la gueule quand ils se seront vautrés par terre. C'est pas très élégant, mais c'est la guerre!

      • [^] # Re: Réputation

        Posté par . Évalué à 5.

        même si certaines œuvres de plus de 50 ans sont tout à fait digne d'intérêt, personne n'en a grand chose à faire

        Aujourd'hui les oeuvres d'il y a 50 ans se sont Elvis presley & co. Demain ce sera les beatles, les stones, etc. A mon avis les major font encore de l'argent avec ces groupes là...

      • [^] # Re: Réputation

        Posté par . Évalué à 8.

        Si ça passe, que perd on? même si certaines œuvres de plus de 50 ans sont tout à fait digne d'intérêt, personne n'en a grand chose à faire. Par exemple, je doute qu'il y en aie dans la liste de celles surveillées par hadopi.

        C'est très réducteur comme approche. Il n'y a pas que Hadopi. Ça fait un nombre énorme d'oeuvres qui vont s'élever au domaine public et risquent de ne pas en faire partie, de ne pas être libérées. Donc, qui ne pourront pas constituer une culture libre, diffusable et réutilisable à souhait.

        Vu que, pour l'instant, il n'y a pas grand chose sous licence libre, on laisserait donc l'industrie de l'audiovisuel posséder l'immense majorité de notre culture.

        Si tu veux du concret:

        • Ça fait des oeuvres en moins pour illustrer une vidéo sur Youtube,
        • Ça fait des oeuvres en moins pour sonoriser un lieu ouvert au public sans enrichir la mafia Sacem,
        • Ça fait des oeuvres en moins à reprendre et remixer pour les créateurs d'oeuvres libres,
        • Ça fait des oeuvres en moins disponibles sans rendre de comptes pour inspirer les nouveaux artistes.

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

  • # Loi naturelle

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    La généralisation du support numérique à de nombreux types de documents (livres, articles, images, films et enregistrements sonores) s'est accompagnée de l'apparition d'une nouvelle loi naturelle: la duplication et la diffusion de ces documents est simple et peu coûteuse.

    Cette généralisation s'est amorcée il y a plusieurs années, son signe le plus tangible, le point charnière, serait probablement l'arrivée dans nos salons des platines CD il y a une petite vingtaine d'années. Cette généralisation ébranle les industries dont l'activité est la production et la diffusion de ces documents, avant elle l'achat du support était, sinon inévitable, difficile à contourner: il n'est pas très facile de dupliquer un disque vinyle, et les supports magnétiques analogiques sont trop fragiles pour présenter une alternative vraiment satisfaisant à l'achat ... Pour autant, si ancienne soit l'amorce de cette généralisation, si clairement inéluctable ait-elle été, je suis aujourd'hui porté à croire que les dirigeants de ces industries n'ont pas mesuré pleinement ses conséquences sur leur activité. Aujourd'hui, et c'est tout sauf une surprise, la duplication et la diffusion des documents numérisés est simple et peu coûteuse. Le modèle économique des producteurs et diffuseurs de documents n'est donc plus en adéquation avec les lois naturelles numériques, il est périmé et à mon avis, la seule réaction possible à cela, est de repenser complètement le modèle économique de ses sociétés.

    L'idée de vendre des artefacts numériques ne va pas de soi, justement à cause de la facilité avec laquelle ils sont reproductibles et diffusables. Une fois que je possède l'un de ces artefacts, je peux le revendre indéfiniment, sans le perdre: cette réalité est naturelle. Les lois que nous avons faites, encadrant le commerce de ces artefacts, vont à l'encontre de cela, et si elle tient à les faire respecter, les sociétés vont devoir dépenser beaucoup d'énergie et d'argent à cela.

    Sûrement, le plus raisonnable serait de conformer notre droit à cette nouvelle loi naturelle, mais comment faire alors pour permettre à ces industries produisant et diffusant des documents numériques, de poursuivre leur activité? À cette question je n'ai pas de réponse, seulement la certitude que la voie que nous suivons aujourd'hui est mauvaise, car la duplication et la diffusion des documents numériques est simple et peu coûteuse: à cela il n'y a décidément rien à faire.

    • [^] # Re: Loi naturelle

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      comment faire alors pour permettre à ces industries produisant et diffusant des documents numériques, de poursuivre leur activité?

      Je réponds à ça en citant gee : « Mais, nom d'un gnou, qui a dit qu'elle était mourante, cette industrie de la musique ‽ Et quand bien même, qui a dit qu'elle devrait être sauvée ? Est-ce qu'on a vraiment envie d'avoir une « industrie » pour la musique ? »

      • [^] # Re: Loi naturelle

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Dans les dernières années les quelques fois où j'ai pu entendre des représentants de ces maisons d'édition de la musique s'exprimer (surtout à la radio), tous ont fait passer le message que leur industrie était en péril: j'ai la faiblesse de bien vouloir les croire, tant que rien ne me prouve le contraire (et puis le sujet ne m'intéresse pas au point que j'essaie, par exemple, de trouver les chiffres d'affaires de ces boîtes et d'autres indicateurs plus ou moins pertinents).

        Pour tes deux autres questions, je n'adore pas le mot industrie: par là je voulais juste nommer tous les acteurs du secteur. Même si je n'ai pas de véritable connaissance sur le sujet, je veux bien croire que mener une carrière artistique, entreprendre des projets, comme l'élaboration d'un disque ou organiser une tournée ou d'autres choses que je n'imagine pas, sont des domaines dans lesquels on peut développer une compétence, ne serait-ce qu'une compétence sociale, et je veux bien croire aussi que cette compétence mérite d'être sauvegardée. Ensuite sur les formes exactes que peut revêtir l'activité de ces gens, je suis plutôt ouvert, et puis surtout, je n'ai pas de pouvoir de décision!

        • [^] # Re: Loi naturelle

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          tous ont fait passer le message que leur industrie était en péril: j'ai la faiblesse de bien vouloir les croire, tant que rien ne me prouve le contraire

          Il ne faut surtout pas les croire sur paroles, ils ont largement prouvé qu'ils mentaient avec brio. Par exemple, le chiffre d'affaire des cinémas augmente. Celui de la Sacem aussi. Et les études, commanditées par les majors, qui ont servi à pondre tout l'arsenal de lois répressive, étaient intégralement bidonnées, cela a été démontré par la cour des comptes américaine.

          • [^] # Re: Loi naturelle

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Merci pour ces informations!

          • [^] # Re: Loi naturelle

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            C'est bien dommage, moi j'étais bien content quand ils disaient qu'ils étaient mourants :(

            DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

          • [^] # Re: Loi naturelle

            Posté par . Évalué à 4.

            Cette semaine Pascal Nègre essayait de se refaire une bonne image dans Télérama. Voici l'interview: [http://www.telerama.fr/musique/pascal-negre-la-musique-est-partout-plus-vivante-et-presente-que-jamais,67359.php] Quoiqu'en insultant un peu les internautes, blogueurs, et passionnés de musique sur le web je suis pas sûr que ça marche. En plus, il veut donner à son industrie une image de passionnés de musique (c'est un peu fou, non?). Et par ailleurs, je ne suis pas sûr que les actionnaires d'Universal musique soient vraiment des fondus de musique.

            • [^] # Re: Loi naturelle

              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

              Ah bon, je croyais que c'était Vivendi qui avait écrit les Quatre Saisons !

              DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

              • [^] # Re: Loi naturelle

                Posté par . Évalué à 10.

                Ah bon ? C'était un vendeur de pizzas ?

                Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                • [^] # Re: Loi naturelle

                  Posté par . Évalué à 6.

                  d'où la pizza 4 saisons. Il y a aussi la Marguerita, en hommage à l'air des bijoux "Ah ! je ris de me voir Si belle en ce miroir ! Est-ce toi, Marguerite ? Réponds-moi, réponds vite !" (texte sous licence libre, sauf si le droit d'auteur passe à 300 ans avec effet rétroactif, ce qui est sans doute dans les cartons, comme la pizza)

                  Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

        • [^] # Re: Loi naturelle

          Posté par . Évalué à 10.

          c'est beau la naïveté ;)

          Ce qui est en péril c'est leur business model, au même titre que celui des maréchaux ferrant ou des opérateur minitels.

          Il fut un temps où elles cherchaient des artistes des vrais, elles les accompagnaient sur leur début et les lançaient, parfois ça ratait, parfois ça marchait, parfois l'artiste cassait la baraque.

          Enfin bref, y'avait de la recherche, du placement, des risques.

          Aujourd'hui, elles fabriquent les artistes qui n'ont pas forcément de talent, mais dont on va rabattre leur 3 chansons phares à la radio et la télé pour vendre un max de CDs sur un artiste qui sans eux n'est rien. C'est le jackpot.
          Alors oui y a des artistes qui arrivent à percer, mais le plus souvent ils ont déjà du faire leur preuve via une vidéo ou un clip qui traîne sur la toile.

          Le problème pour elle, c'est que certains artistes se rendent compte qu'il peuvent se lancer sans les majors (mais c'est encore le parcours du combattant s'ils ne sont pas encore connu), d'autres se séparent de leur maisons de disques pour avoir leur propre maison d'édition.

          Le problème avec le net, c'est que le CDs se retrouve sur internet parfois même avant sa sortie dans les bacs, et si y a que deux chansons de bien dessus, les ventes ne sont pas à la hauteur de leur espérance. Et avec la vente à l'unité, c'est pire, et en plus elle ne peuvent pas râler.

          Mais pour le péril des maisons de disques, suffit de regarder leur résultat annuels pour comprendre qu'elle sont loin d'être pris à la gorge. Par contre si elles tardent trop à adapter leur modèle économique, en effet, elle vont couler. Mais jusqu'à présent j'ai encore jamais entendu râler 3617 ulla disant qu'internet les tuait.

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: Loi naturelle

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Et grâce à Auto-Tune, ils n'ont même pas besoin de savoir chanter. L'avantage c'est que l'« artiste » sait à quel point il n'est rien sans le producteur, et acceptera tout docilement.

            DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

          • [^] # Re: Loi naturelle

            Posté par . Évalué à 4.

            Alors oui y a des artistes qui arrivent à percer, mais le plus souvent ils ont déjà du faire leur preuve via une vidéo ou un clip qui traîne sur la toile.

            Tu penses à des artistes comme Justin Bieber ?

            • [^] # Re: Loi naturelle

              Posté par . Évalué à 5.

              Non, à Rebecca Black.

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: Loi naturelle

            Posté par . Évalué à 3.

            3615 ula existe encore je crois et a encore du succes

            3615 ULA                
            0,28 €/min             
                Messagerie conviviale.
            Editeur du service :    AGL
                ASSIST. GENIE LOGICIEL
                63 BIS RUE DE SEVRES
                92100 BOULOGNE BILLANCOURT
            
          • [^] # Re: Loi naturelle

            Posté par (page perso) . Évalué à -1.

            c'est beau la naïveté ;)

            Ce n'est pas de la naïveté, cela s'appelle le bénéfice du doute. D'où te viennent toutes tes certitudes sur le sujet? Moi je n'en ai énoncée aucune: j'ai dit «j'ai entendu untel à la radio, il a dit ça», toi tu m'expliques le monde tel que tu crois qu'il est, mais rien dans ce que tu as écrit ne me montre que tu es dans le vrai. D'où te viens ta connaissance du sujet? Tu l'as trouvée dans un buisson ardent ou bien tu as des références plus tangibles? C'est dommage que tu n'en parles pas, en tout cas, de ces références. D'autant que ton propos est une collection de clichés pas très nuancés sur le sujet, donc si tu l'étayais un peu tu gagnerais en crédibilité.

            Tu parles des artistes «Playmobil» qui sont les vache à lait des maisons de disques, mais as-tu remarqué qu'ils ne sont pas les seuls sur les catalogues? Virgin a produit Gong pendant des années: c'est l'exemple d'un partenariat entre une très grosse maison d'édition et un projet musical, disons, plutôt audacieux. Si cela a été possible de convaincre des gens chez Virgin de soutenir Gong c'est peut-être en partie à cause de ce que rapportait les «Playmobil».

            Mais pour le péril des maisons de disques, suffit de regarder leur résultat annuels

            Où ça? Ce serait sympa une URL cachée sous «regarder leur résultats annuels».

            • [^] # Re: Loi naturelle

              Posté par . Évalué à 4.

              Virgin a produit Gong pendant des années: c'est l'exemple d'un partenariat entre une très grosse maison d'édition et un projet musical, disons, plutôt audacieux

              Je viens d'aller voir sur Wikipédia et ça semble dater des années 70.
              Je ne suis pas sûr qu'il soit judicieux de généraliser à la situation actuelle à partir d'un exemple vieux d'au moins 30 ans.

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

              • [^] # Re: Loi naturelle

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Je ne suis pas sûr qu'il soit judicieux de généraliser à la situation actuelle à partir d'un exemple vieux d'au moins 30 ans.

                <impertinent>C'est mieux qu'aucun exemple :-P </>

                Bon tu as raison, j'ai pêché par paresse alors en piochant l'exemple que je connais le plus par cœur, alors, quelques associations plus récentes (mais l'exemple de Gong est plus extrème;) ), dans la liste suivantes les artistes ou groupes nommés ont signé avec des labels appartenant aux groupes indiqués entre parenthèses (pas fait l'intégralité de leur acrrière avec, hein). Je pense qu'a aucun moment, le producteur de ces gens n'a cru faire un «max de blé» eux:

                • Pooka (Universal)
                • Jon Spencer Explosion (MGM)
                • Wayne Kramer (EMI)
                • Venus Flytrap (Sony BMG)
                • Wire (EMI)
                • Bat for Lashes (Virgin, EMI)

                Beaucoup d'artistes intéressants sont par ailleurs édités par des labels indépendants, mais croire pour autant que «les gros poissons» ne se mouillent absolument pas pour produire des artistes au succès incertain ou probablement destinés à exercer leur art «dans une niche» est inexact.

                • [^] # Re: Loi naturelle

                  Posté par . Évalué à 5.

                  bon on commence :
                  Pooka : selon wikipedia Pooka was the former songwriting duo of UK guitarists/vocalists Sharon Lewis and Natasha Jones

                  ça commence mal, il faisait déjà parti du domaine, difficile de parler de découverte.

                  Jon Spencer Explosion (MGM)

                  Ah wikipedia indique qu'il a joué avec les pussy gallore, le groupe a existé de 1985 à 1990
                  Il était déjà lancé.

                  on continue

                  Wayne Kramer, de son vrai nom Wayne Krambs (né en 1948 à Détroit) était le guitariste américain de MC5, groupe des années 70 ainsi que de Gang War (avec Johnny Thunders) et de Was ( Not Was ).

                  raté.

                  bon alors Venus Flytrap (Sony BMG)

                  The band was formed by Alex Novak (vocals, formerly of Religious Overdose, Attrition, and The Tempest) and John Novak(guitar, vocals), and Tony Booker on bass guitar prior to their debut twelve-inch single "Morphine" in March 1988

                  carramba!!!

                  Wire is an English rock band, formed in London in October 1976[1]

                  Encore raté

                  bon passons à Bat for Lashes (Virgin, EMI)
                  Wikipedia encore.

                  Khan's debut single, "The Wizard", was released digitally through Drowned in Sound records and on seven-inch vinyl through Khan's own imprint, She Bear Records. She then signed to the record label Echo, alongside Feeder and former Moloko singer Róisín Murphy, and released her debut album, Fur and Gold,

                  Ahhhh on y était presque, presque.

                  Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                  • [^] # Re: Loi naturelle

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Je ne comprends pas tellement ta réponse. Que dans ces cas, le label appartenant à la grosse maison ne soit pas le premier partenariat de l'artiste n'a pas d'importance vis-à-vis de ce que j'ai dit:

                    [...] quelques associations plus récentes (mais l'exemple de Gong est plus extrème;) ), dans la liste suivantes les artistes ou groupes nommés ont signé avec des labels appartenant aux groupes indiqués entre parenthèses (pas fait l'intégralité de leur acrrière avec, hein)

                    Les artistes que j'ai nommés ne sont pas exclus des partenariats avec les grosses maisons, en cela limiter leur travail à la fabrication de vaches de concours me paraît simpliste.

                    • [^] # Re: Loi naturelle

                      Posté par . Évalué à 2.

                      je parle principalement de la prise de risque qui est quasi nulle si ce n'est inexistante.
                      Quand quelqu'un à un nom, quand il sort d'un groupe ou est un fils de chanteur ou autre, le label peut compter sur une base de fan pour le premier disque.

                      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Re: Loi naturelle

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Hello,

              Où ça? Ce serait sympa une URL cachée sous «regarder leur résultats annuels».

              Ça tombe bien, on en parlait il y a un an sur LinuxFr: https://linuxfr.org/users/edm/journaux/le-ciel-ne-tombe-pas-sur-le-t%C3%AAte-de-tout-le-monde

              Tu peux analyser le rapport de la commission de contrôle ou lire ma rapide analyse (https://linuxfr.org/nodes/55908/comments/1120978 )...

              • [^] # Re: Loi naturelle

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Merci pour cette information bien utile et détaillée. En plus c'est bientôt W.-E., j'espère avoir du temps pour lire un peu!

    • [^] # Re: Loi naturelle

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      À cette question je n'ai pas de réponse, seulement la certitude que la voie que nous suivons aujourd'hui est mauvaise, car la duplication et la diffusion des documents numériques est simple et peu coûteuse

      Je ne vois pas pourquoi elle serait mauvaise, et le fait que la duplication des documents soit peu coûteuse ne me semble pas justifier cela. Autrement dit, je ne comprends pas le lien de cause que ton « car » suggère.

      Mais même si la voie qu'on suit était mauvaise : elle l'est moins que celle que les majors et toute leur clique voudraient prendre. Qu'ils crèvent, on ne les regrettera pas.

      • [^] # Re: Loi naturelle

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Ce que je veux dire, c'est que l'attirail des lois qui interdisent la copie et la rediffusion des œuvres numériques par tout un chacun va à l'encontre de la réalité physique, dans laquelle rien ne s'oppose à cette copie et cette rediffusion.

        Peut-être que c'est un peu comme les prohibitions (parfois l'alcool, parfois d'autres choses): les lois n'ont jamais empêché les trafics, et les forces de police non plus (j'ai lu récemment, à propos de certains substances, que la police française estimait intercepter moins de 10% du trafic). Cela signifie qu'on peut s'attendre à ce qu'une société décidant d'interdire cette copie et cette redistribution dépense son énergie inefficacement. (Au détriment, pour reprendre l'exemple de la prohibition, des politiques de santé publique.)

        • [^] # Re: Loi naturelle

          Posté par . Évalué à -5.

          Ce que je veux dire, c'est que l'attirail des lois qui interdisent la copie et la rediffusion des œuvres numériques par tout un chacun va à l'encontre de la réalité physique, dans laquelle rien ne s'oppose à cette copie et cette rediffusion.

          D'un autre cote, c'est precisement parce que la reproduction d'oeuvres de l'esprit est tres facile (en comparaison d'oeuvres materielles) que le droit d'auteur a ete cree il y a 150 ans (independemment du delire des 70 ans apres la mort de l'auteur, certes).

          Ta position est donc que le droit d'auteur est fondamentalement mauvais?

          If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

          • [^] # Re: Loi naturelle

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Entre le très facile d'il y a 150 ans (tu penses peut-être à l'imprimerie) et le très facile d'aujourd'hui, il y a un monde! À l'époque il s'agissait probablement de protéger les accords signés entre un auteur et son éditeur, garantissant l'exclusivité: le contrefaçonneur potentiel serait cependant un autre éditeur, pas un acheteur!

            Ta position est donc que le droit d'auteur est fondamentalement mauvais?

            Où-es-ce que j'aurais écrit ça?

    • [^] # Re: Loi naturelle

      Posté par . Évalué à 0.

      Pour avoir recemment discute du sujet avec un gars bossant dans une grosse boite d'edition. Il pretend que la numerisation coute cher (a mon avis beaucoup moins que de mettre des lettres en fontes sur une plaque mais bon il a ete "briefe" sur le sujet). En attendant je lui ai bien dit que mettre les DRM dans les ebooks et en plus avec un prix aussi eleve qu'un livre en papier aller faire decoller le marche legal et que les lecteurs, plutot qu'avoir des problemes pour lire (DRM) vont rapidement se tourner vers l'offre illegale.
      Et je lui ai donne comme exemple d'offre legal qui fonctionne plutot pas mal avec plus de 1 milliard de livre de vendu celui d'amazon et oui je sais il y a des DRM et c'est limite au kindle mais les livres sont a des prix raisonable et la facon dont le systeme kindle est fait c'est facile et pratique. Mais en France, l'offre legale est DRMise, cher et pas pratique.

      • [^] # Re: Loi naturelle

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Les prix des eBooks Amazon sont tout sauf raisonnables. Ils sont proches de l'édition papier, et dans pas mal de cas, plus élevés.

        Et je parle de neuf, si on considère l'occasion c'est juste incomparable tellement c'est du moquage de visage.

        DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

        • [^] # Re: Loi naturelle

          Posté par . Évalué à 4.

          y'a des pigeons pour les acheter, principalement par effet de mode

          pourquoi ils se priveraient ?

        • [^] # Re: Loi naturelle

          Posté par . Évalué à 2.

          Cela depend de quel type de livre dont tu parles. En france un ebook c'est 15 euros, sur amazon c'est au maximum 12$ et qui plus est seulement pour les nouveautes. N'oublions pas que de plus aux USA un livre n'est plus une nouveaute moins de 6 mois apres sa sortie. En France c'est apres je ne sais plus combien d'exemplaire vendu qu'il parait enfin en poche.

      • [^] # Re: Loi naturelle

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Et en français, ça donne quoi ?

        je lui ai bien dit que mettre les DRM […] avec un prix aussi eleve […] aller faire decoller le marche legal et que les lecteurs […] vont rapidement se tourner

        Désolé mais c'est bancal, comme phrase, au point qu'on ne peut même pas comprendre la position que tu défendais.

        je lui ai donne comme exemple d'offre legal qui fonctionne […] celui d'amazon et oui je sais il y a des DRM

        Donc en fait, ta position c'est quoi ? Que les DRM c'est bien, ou pas gênant ?

        • [^] # Re: Loi naturelle

          Posté par . Évalué à 5.

          Je suis un grand grand fan des DRM et encore plus des livres hyper chers, naturellement.

      • [^] # Re: Loi naturelle

        Posté par . Évalué à -7.

        C'est sur que copiere un ebook coute moins cher que d'imprimer le meme bouquin.
        Par contre, pour vendre ton ebook, faut mettre en place une plate forme de vente en ligne. Et il faut la marketer. Et en faire la pub. Et la developer, les editeurs n'ayant generalement rien en place. Et la deployer. Et la maintenir.
        Comme les marges sont faibles, faut se rattraper sur la quantite, ce qui veut dire gros data center, des devs pas manchots et tout le tralala. Apple et amazon communiquent pas dessus, mais je serais pas surprit que la facture d'operation de leur services en lignes respectif se chiffrent en dizaines/centaines de millions de dollars (salaires devs+ops, electricite, bande passante, infrastucture, support clientele, editeurs, pub et tout le tralala).
        Rajoute par dessus qu'il faut aussi des devices pour deployer tout ca (a moins que tu veuilles qu'ils ne le developent eux meme), ce qui rajoute encore au bordel. Autant la musique a pas trop d'excuses, les lecteurs mp3 etant devenus banaux, autant pour le livre, la technlogie se cherche encore un peu, donc les gains sont loins d'etre mirobolants. Les seuls qui s'en sortent c'est amazon, apple a beau fanfaronner, ibooks a un succes plutot a chier en regard de ce qui'ils font avec la musique. C'est pas exactement ce que je qualifierais de cheap.

        Alors, certes, tu vas me repondre que les imprimeries ca coute un bras, la logistique et le reseau de distribution aussi, et t'auras bien raison. Le truc c'est que tous ces couts la sont deja amortis, l'infrastructure existe deja, et surtout, ca fait parti de leur metier, donc ils savent la gerer, ca fait plus d'un siecle qu'ils le font.

        Ou alors ils peuvent se contenter de numeriser le contenu et laisser apple et amazon le vendre, sous reserve d'accepter de se faire bequeter une somme non negligeable de leur revenus, tout en perdant le controle de la distribution de leurs oeuvres.

        Sans compter que des plateformes de distribution de contenu en ligne, on en a vu qq unes ces 10 dernieres annees, combien ont reussi? Amazon, apple, netflix, google s'y risque avec le market qui rapporte que dalle (se rattrapent sur la pub), et c'est a peu pres tout ce qui me vient a l'esprit. Qu'est ce que ces entreprises ont en commun? Ce sont toutes des boites hi tech dont le coeur de metier est l'informatique, pas l'edition.

        Distribuer du contenu en ligne, c'est un boulot a part entiere, vu d'ou ces boites viennent, la transition va couter des sous, dire que ca coute rien parce que faire cp monlivre.pdf /mnt/cleusb coute rien, c'est un peu rapide comme raccourci.

        If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

        • [^] # Re: Loi naturelle

          Posté par . Évalué à 9.

          C'st amusant comment maintenant il faut tout de suite amortir les couts de production de toute la chaine. Dans le temps ce genre de chose etait pris en compte sur plusieurs annees.

          Le truc qui coute cher d'apres l'editeur c'est la numerisation des livres. Je veux bien croire pour les livres anciens mais pour les recents il faut arreter de prendre les gens pour de cons. Les auteurs actuellement se servent de word et file un fichier electronique. Si un editeur n'est pas capable de transformer ce ivre en epub aujourd'hui c'est qu'il doit changer de metier ou tenter de trouver une machine a voyager dans le temps pour repartir a l'epoque de Gutemberg...

          Et pour les anciens livres c'est amusant que des personnes amateurs tel que ceux du petit groupe ebooksgratuit arrivent a le faire et pas un gros editeur comme hachette.

          En ce qui concerne la diffusion, les editeurs francais n'a pris que du retard en disant ca sert a rien et cela ne marchera pas les ereader. Aujourd'hui c'est ce que Amazon vend le plus et ils ont depasse le milliard de livre vendus. Pendant ce temps, la FNAC sort avec plusieurs annees de retard par rapport a amazon, sont ereader et pas de bol il est obsolete avant meme d'etre dehors car il s'appuie sur une ancienne generation de epaper.

          Pendant ce temps, l'offre legale des anciens livres tombe dans le domaine public est enormes et gratuite bien souvent. Les editeurs auraient deja un catalogue bien remplis pas cher sur le sujet ebookgratuits n'existerait pas.

          Certains editeurs, Baen pour ne citer qu'eux, vende des ebooks a prix beaucoup moins important que les versions papiers. Je ne parle meme pas des CD promotionnel qu'ils donnent avec certains de leur livre et tous ces fichiers sont sans DRM.

          Mettre des DRM sur des livres et donc en gros "louer le livre" car dans 10 ans ou 15 ans soit le systeme qui fournit l'autorisation sera mort/changer/bugge soit tu auras deja depasse ton "quota" de lectureur electronique autorise. Tu ne peux pas preter un livre electronique DRMise (chose qu'il me semble tu peux faire assez facilement avec la version papier), tu ne peux pas revendre un livre electronique DRMise. Donc tu dois payer le meme prix pour un produit degrade que tu es le seul a pouvoir "profiter" qu'un livre papier. Et on s'etonne du "piratage"?

          Un bon resume de ce qui se passe pour les DVD et qui s'applique presque au livre:

          "piratage" versus legal

          • [^] # Re: Loi naturelle

            Posté par . Évalué à -6.

            Je dit pas que c'est debile de le faire.
            Ce que je dit, c'est que c'est pas parce que ca coute rien de copier un ebook de ton pc a ta cle usb que se mettre a vendre des ebook ne coute rien (et donc rapporte forcemment, vu que c'est ce qui est sous entendu).

            S'ils faut investir des centaines de millions sur des annees, qu'au final ca rapporte pas tant que ca et qu'en plus ca met en danger la boite s'ils se loupent, ben ils vont etre frileux a le faire.

            La question c'est pas de savoir si c'est complique de faire un ebook (et ca l'est probablement plus que ce que tu sous entends), mais de savoir si au final ca leur rapporteras suffisament pour que ca en vaille l'effort (the bottom line comme disent nos amis fat bastards).
            Si ca rapporte un pouilleme de plus voire que ca leur coute (tres probable s'ils montent la plateforme eux meme) ou qu'il faut devenir la beeitch d'amazon, ca va pas necessairement les interesser.

            Sans compter que ton argument c'est un peu "amazon l'a fait et a reussi en developant leur propre ereader, c'est donc que ca marche", tu me donnes raison. Amazon n'aurais jamais eu un pouillieme du succes qu'ils ont sans avoir develope un bon produit (le kindle), et excuses moi, mais je vais pas reprocher a une boite d'edition de pas vouloir se lancer la dedans, tout comme je reprocherais pas a Apple de pas se lancer dans la production de films parce que le contenu de l'apple tv est peu etoffe.
            Sony essaye aussi, et je qualifierais pas ca de succes, au point qu'ils se font meme battre par l'ipad et son ibook, c'te blague.

            Ton exemple de la FNAC prouve que c'est pas evident pour une boite dont la technologie n'est pas le coeur de metier de pas se rater.

            Mettre des DRM sur des livres et donc en gros "louer le livre" car dans 10 ans ou 15 ans soit le systeme qui fournit l'autorisation sera mort/changer/bugge soit tu auras deja depasse ton "quota" de lectureur electronique autorise. Tu ne peux pas preter un livre electronique DRMise (chose qu'il me semble tu peux faire assez facilement avec la version papier), tu ne peux pas revendre un livre electronique DRMise. Donc tu dois payer le meme prix pour un produit degrade que tu es le seul a pouvoir "profiter" qu'un livre papier. Et on s'etonne du "piratage"? Un bon resume de ce qui se passe pour les DVD et qui s'applique presque au livre:

            Et pourtant, tu dit toi meme qu'amazon vend des livres comme des petits pains et les dvd ont eu leur heure de succes commercial, c'est donc peut etre que c'est pas ca qui cloche?

            If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

            • [^] # Re: Loi naturelle

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              S'ils faut investir des centaines de millions sur des annees, qu'au final ca rapporte pas tant que ca et qu'en plus ca met en danger la boite s'ils se loupent, ben ils vont etre frileux a le faire.

              Ça tombe bien, ça ne coûte pas des centaines de millions.

              • [^] # Re: Loi naturelle

                Posté par . Évalué à -5.

                Et a combien tu chiffres ca alors, le development complet + mise en place d'une plateforme complete de vente de bouquin en ligne qui a une chance raisonnable de reussir?

                If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                • [^] # Re: Loi naturelle

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                  Rédiger un site web de vente de fichiers ? Quelques dizaines de milliers d'euros.

                  • [^] # Re: Loi naturelle

                    Posté par . Évalué à -6.

                    Ouais, t'as raison, un wordpress avec un plugin special, ton numero de cb envoye par email et le tout auto heberge sur le cluster de lignes adsl de tanguy.

                    Le mot "rediger" resume tout, effectivement!

                    C'est bon de rire parfois...

                    If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                    • [^] # Re: Loi naturelle

                      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                      Bon, on va chiffrer large. On prévoie de vendre un million de volumes. Comptons 10 Mio, données annexes — les pages consultées par les gens — par volume. Ça fait un total de 10 Gio de trafic par moi. Histoire de prendre en compte les pics, dimensionnons notre connexion comme s'il n'y avait qu'un jour par mois.

                      Il nous faut donc un débit montant d'un mégabit par seconde (10 * 1024³ * 8 / (24 * 3600) ~= 10⁶). On va prendre un accès à Internet 1 Mb/s grand luxe, disons mille euros par mois — accessoirement, une connexion fibre optique chez Orange ferait largement l'affaire, pour beaucoup moins cher.

                      Maintenant, le site web. Un site marchand pour vendre des fichiers. C'est encore plus simple que pour vendre des biens matériels. Quelques dizaines de milliers d'euros en surpayant le type qui va le rédiger.

                      • [^] # Re: Loi naturelle

                        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                        Oh, j'ai oublié le prix du serveur. On va prévoir large là aussi : une dizaine de gros dédiés à 100 euros par mois chacun chez OVH ou Online.net. Coût total de l'infrastructure : deux mille euros par mois.

                        • [^] # Re: Loi naturelle

                          Posté par . Évalué à -2. Dernière modification le 17/04/11 à 09:10.

                          Premierement, j'ose esperer que t'a voulu dire 1MB/s et pas Mb.
                          De plus pour ton calcul de bande passante, c'est mignon de considerer que tout le monde est discipline est etale son telechargement sur les 24h00 de la journee, mais en pratique tu peux concentrer tout ca sur qq heures, pas 24.
                          Meme en t'aidant d'akamai, je doute que ca suffise, mais bon, admettons.

                          Ensuite.
                          1 milliard de bouquin vendus ca veut dire mini 10 a 20 millions par semaine, ce qui veut dire des pics a 20-30 millions aux alentours de noel, j'espere que t'as pris ca en compte.

                          Niveau dev pur, il va te falloir:

                          • une appli de gestion de catalogue, et des gens pour l'utiliser. Oui, il faut bien gerer les promos, ce qui se trouve en page d'accueil etc.
                          • un systeme d'evaluation des bouquins, ce qui veut dire note et revues, ce qui veut dire une appli de moderation + une equipe de moderateurs
                          • un systeme de suggestion de bouquins similaire. Tu peux
                            • soit integrer ca directement a la gestion du catalgoue, mais bon courage pour gerer ca quand ton catalogue grossit
                            • soit utiliser un truc genre solr, mais dans ce cas ca veut dire un systeme d'indexation du catalogue et du reste des donnees (et donc des machines en plus)
                            • soit te baser sur ce que les autres clients ont achete, et tant qu'a faire determiner le profile de l'utilisateur le plus finement possible pour eviter de proposer un bouquin sur c# a albert, ca l'enerverais
                          • Un crm pour les retours utilisateurs
                          • une appli d'analytics qui te sort des stats sur les ventes
                          • une appli de tracking pour savoir comment les utilisateurs naviguent ton site, ce qu'ils cliquent etc pour adapter les pages en fonction
                          • tant qu'a faire si les 2 precedentes peuvent marcher ensemble, ca aidera
                          • une gestion complete des utilisateurs, qui supporte la charge de plusieurs millions de clients evidemment (c'est pas moi qui ait sorti 1 millions de livres vendus, hein...)
                          • stocker leurs numeros de cb en securite (parce que si tu le fais pas, tu met la cle sous la porte assez vite, tes clients ne reviendront pas)
                          • un systeme de billing, qui gere plusieurs monnaies dans plusieurs pays different (effectivement, je doute que tes clients us apprecient de se faire charger en euro et inversement)
                          • integrer tout ca a la compta de l'entreprise, parce que je vois mal ton comptable se fader a la main 12 millions de ventes
                          • comme tu geres plusieurs pays, va falloir traduire le site en plusieurs langue et detecter correctement le pays d'origine de l'utilisateur (beaucoup vont taper .com au lieu de .fr)

                          La t'as ton soft. Ensuite, niveau main d'oeuvre:

                          • qq devs, facile 10 a 20 parce que tout le monde peut pas tout faire en meme temps,
                          • des managers pour les gerer (mauvaise idee que de laissre un dev livre a lui meme)
                          • des technical project manager pour leur gueuler dessus quand ils jouent a farmville ou qu'ils pretendent pouvoir faire le boulot plus rapidement que ce qui est humainement possible (les devs, ca sous estime le travail souvent)
                          • un service qa
                          • des business analytics pour faire du sens de toutes tes metriques de trackings/ventes
                          • des editorials pour determiner ce qui va ou sur le site, qui qui a sa promo et tout le tralala
                          • qq seo, puisque c'est google qui va te ramener l'essentiel de ton traffic (chose que tu sauras grace a ton systeme de tracking)
                          • qq graphic designer, a moins que tu veuilles demander a des geeks de s'occuper de la charte graphique
                          • un ou deux ui/ux expert
                          • un mec pour arbitrer entre les 3 precedents + dev puisque les 4 ont des objectifs differents (surtout les seo, mais les designer sont gratines aussi)
                          • des campagnes de pub a droite a gauche
                          • des marketeux
                          • va bien falloir gerer le cycle de release. T'as deux options:
                            • release automatisee, auquel cas il va te falloir quelques automation engineer pour mettre tout ca en place et maintenir le bouzin
                            • release manuelle, auquel cas il te faut un equipe dediee a ca, et qq ops en plus pour se fader les deployments
                          • des ops pour maintenir les machines, se lever a 3h00 du mat' pour s'occuper du ddos en cours etc.
                          • des ingenieurs reseau,
                          • un service it parce que si tu regardes bien, on commence a avoir une foule, c'est plus trop la ptite boite a papa qu'on a la.

                          J'ai probablement oublie pas mal de choses, mais ca me permet etre une "guesstimate" raisonnable tu travail a accomplir pour un site de cete taille.

                          Ah, et bien sur, la plupart de tout ca se doit d'evoluer en permanence, donc la plupart des employes vont rester la aussi longtemps que le site.

                          Tu pretends pouvoir faire ca en qq dizaines de jours, tres bien, fait donc, je te regarde.

                          Apres tu parlais ptetre de la librairie de ton quartier, mais je doute qu'il vende 1 millions de bouquins par mois, non?

                          If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                          • [^] # Re: Loi naturelle

                            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                            À ce niveau là, le plus simple est quand même sans doute de racheter Amazon :)

                            • [^] # Re: Loi naturelle

                              Posté par . Évalué à -2.

                              Attends, mais ca c'est juste pour vendre du contenu dematerialise.
                              Si en plus tu veux gerer des envois physiques (et les retours physiques qui vont avec), des vendeurs tiers et les arnaques qui vont avec, la effectivement, ca devient une autre paire de manche.

                              If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                              • [^] # Re: Loi naturelle

                                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                manche, ça doit être ça, tu les traite de manche, c'est bien ça ?

                                parce que bon, le physique c'est censé être déjà leur boulot hein...

                                • [^] # Re: Loi naturelle

                                  Posté par . Évalué à -3.

                                  Heu, non, justement, c'est encore plus le bordel quand il faut gerer des envois physique.

                                  Un autre paire de manches veut dire que c'est dur, justement.

                                  If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                    • [^] # Re: Loi naturelle

                      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                      Mon chiffrage a peut-être l'air tout bidon pour un gros industriel bien fossilisé, mais c'est par des boîtes de gus dans leurs garages que les fossiles se font dépasser, hein. Des gus qui ne savent pas que ce qu'ils veulent faire est impossible, et qui arrivent donc à le faire.

                  • [^] # Re: Loi naturelle

                    Posté par . Évalué à -1.

                    looooool !

                    BeOS le faisait il y a 15 ans !

              • [^] # Re: Loi naturelle

                Posté par . Évalué à 4.

                Meme si cela coutait des millions, on parle d'un marche se comptant en milliards. Amazon a vendu plus d'un milliard d'ebooks. L'annee derniere, ils ont vendu plus de ebooks que de livre papier, la tendance est la meme chez Barnes & Nobles. Refuse de fournir l'offre, ce que font les editeurs francais, poussent aux developpement d'une offre parallele c'est aussi simple que cela. Et cette offre est forcement illegale mais elle existe!

                Ca fait des annees, vous pouvez regarder dans les archives de ce site, que je souleve ce point et annees apres annees on entend les memes discours archaiques des entreprises francaises. Donnez moi un exemple ou elles ont ete precursseurs dans l'economie dite digitale? Elles sont toujours a la bourre et tenter de rattraper le train et par consequent a demander a la justice de reparer leur manque de vision.

                • [^] # Re: Loi naturelle

                  Posté par . Évalué à -7.

                  Ca beau etre un marche de plusieurs milliards, quand tu te bananes, tu te bananes...
                  Et la probabilite de se bananer sur un marche aussi casse gueule que l'ereader est potentiellement trop grande pour qu'une boite dont ce n'est pas le coeur de metier soit frileuse a attaquer.

                  Apres que les francais soient a la traine et pas foutu de faire du business correctement, c'est un autre debat, et c'est pas moi qui vais te contreedire.

                  If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                  • [^] # Re: Loi naturelle

                    Posté par . Évalué à 5.

                    Vendre des livres ce n'est pas le coeur de metier de Hachette?

                  • [^] # Re: Loi naturelle

                    Posté par . Évalué à 7.

                    Et puis merde ils veulent pas depenser un sous mais ils veulent continuer a exister. Le probleme c'est que si les editeurs n'apportent pas une plus value et donc un travail par rapport au fichier electronique que leur fournit l'auteur. Ils sont quoi? Des parasites et doivent donc disparaitre.
                    Alors qu'ils aient des frais pour s'adapter au changement de marche, peut etre mais comme deja montre tout au long de ce troll, les frais sont minimes et memes ca ils ne veulent pas les engager? Ce qui va se passer c'est que les vrais editeurs, les personnes qui vont lire le bouquin, le critiquer, demander des changements etc vont partir de ces grosses boites et s'installer a leur compte et travailler directement avec les auteurs. La grosse machine derriere etant completement obsolete car non adapte, tres cher et qui plus est piquant la majorite du prix du livre.

                    Parceque un truc qu'il ne faut pas oublier c'est tout de meme qu'un livre electronique c'est peanuts a fabriquer et a diffuser mais la part qui revient a l'auteur elle est du meme tonneau que celle de l'edition papier et cela malgre l'impression, le transport, le stockage, la vente en magasin.

                • [^] # Re: Loi naturelle

                  Posté par . Évalué à -6.

                  Ca beau etre un marche de plusieurs milliards, quand tu te bananes, tu te bananes...
                  Et la probabilite de se bananer sur un marche aussi casse gueule que l'ereader est potentiellement trop grande pour qu'une boite dont ce n'est pas le coeur de metier soit frileuse a attaquer.

                  Apres que les francais soient a la traine et pas foutu de faire du business correctement, c'est un autre debat, et c'est pas moi qui vais te contreedire.

                  If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

            • [^] # Re: Loi naturelle

              Posté par . Évalué à 5.

              Je pense que tu n'as pas compris un truc: ce que je dis c'est que les entreprises francaises ont, encore, rate un virage. Il ne faut pas rever les ereader c'est pas fait pour disparaitre et depuis 3 ans, toutes la chaine d'edition francaise nie le fait que cela puisse etre un succes. Amazon a pris un risque et a changer son coeur de metier pour faire le kindle et l'environnement associe. Ce fut un investissal tourne. C'est plus qu'un succes comme l'indique tous les chiffres.

              Les entreprises francaises ne veulent jamais prendre de risque comme la fois ou elles ont refuse toutes les technologies developpes par Gilles de Genes autour des cristaux liquides. Ca aussi cela c'etait un jouet ininteressant.

              Et laisser le champs libre a une offre legale tel que ebooksgratuit et a l'offre illegale plus simple et tout aussi bien niveau qualite des livres cela va juste faire en sorte que les gens vont s'habituer a "pirater" car c'est leur seul moyen d'avoir des ebooks. La meme chose s'est passe avec la musique et les films et on retrouve le meme schema pour les livres.

              Lorsque l'offre legale est soit inexistante, soit trop complexe, soit restreint le droit de propriete l'offre et l'utilisation illegale sera dominante.

            • [^] # Re: Loi naturelle

              Posté par . Évalué à 4.

              J'ai oublie de repondre a certains trucs:

              La question c'est pas de savoir si c'est complique de faire un ebook (et ca l'est probablement plus que ce que tu sous entends)

              Oui c'est hyper complique, a peu pres autant que sauver un document office mais bon il est vrai que pour certaines personnes c'est deja trop difficile. Que ces personnes aient plus de 80 ans c'est un autre probleme...

              Un exemple:

              http://extensions.services.openoffice.org/en/project/Writer2ePub

              Un autre exemple:

              http://code.google.com/p/sigil/

              Je parle de ebook pour ereader pas de "livre interactif" avec du contenu multimedia pour ipad (qui n'est pas un ereader).

              Je parle de texte, d'une table des matieres, de quelques liens eventuellement pour faire des notes de bas de pages et d'images. Les deux logiciels que je t'ai donne le font sans aucun probleme mais strictement aucun. Je parle de livre tel que ebooksgratuit ou baen proposent. Que je sache un livre en papier n'a pas d'animation et n'a que les 4 choses decrites au dessus. Si tu consideres complique cela je pense que nous n'avons pas la meme notion du mot...

              Et pourtant, tu dit toi meme qu'amazon vend des livres comme des petits pains et les dvd ont eu leur heure de succes commercial, c'est donc peut etre que c'est pas ca qui cloche?

              Que Amazon a fait en sorte que cela soit facile d'obtenir des bouquins et en prime ils ont un bon matos. Ils auront un probleme avec les DRM dans pas si longtemps que cela je dirais 2 ou 3 generations de lecteurs et la ca va faire comme avec la musique et il faudra que cela disparaisse car c'est une aberration ces trucs la.
              Les entreprises francaises c'est complique pour avoir des bouquins, tu dois installer toi meme ton truc pour gerer les DRM qui depende de ton lecteur et du magasin et en prime le matos est pourri... Et oui cela est complique en comparaison!

              • [^] # Re: Loi naturelle

                Posté par . Évalué à -9.

                Oueee, c'est jean bob qui va cree les epubs et les amener a amazon sur sa cle usb. Jean bob, parce qu'il est pote avec l'it, il a un pc rudement puissant, et il est baleze en pc jean bob, il peut installer des programmes. Alors du coup, il va authorer tout ca dans son open office, et quand ca marche pas, il peut toujours se rabattre sur un projet google code en 0.3-pre alpha.
                Pour gerer les traductions et les differentes editions, il cree des repertoires sur son disque dur, parce que jean bob il est baleze en informatique, il a arrive a creer des dossiers et meme des sous dossiers.

                Du beton l'environement de production! Un p4 qui fait tourner oo.org, sont cons ces editeurs de pas y avoir pense...

                If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                • [^] # Re: Loi naturelle

                  Posté par . Évalué à 5.

                  D'ailleurs les sites ebooksgratuit et Baen ont des milliardaires derrieres eux.
                  Je m'apercois que tu pars sur le sarcasme mais tu es incapables de demontrer tes arguments sur le fait que produire un ebook c'est complique.

                  Au passage il existe des solutions payante mais comme je ne les utilise pas personnellement je ne peux rien dire sur ce qu'ils peuvent faire. En fait vu le contournement mis en place par certains logiciels pour pouvoir lire les ebooks produits par des logiciels pro de Adobe (entre autre), un des specialistes de l'edition, je pense que les deux logiciels libres sont au dessus...sur le respect de la norme. Cela n'etonnera pas grand monde sur ce site naturellement...
                  J'ai personnellement teste les deux solutions cites au dessus et les points que j'ai cite comme etant, pour moi, les capacites qu'un ebook pour un ereader doit posseder sont respecte par ces deux logiciels.

                  Mais donne nous tes arguments pour dire que cela n'est pas suffisant.

                  • [^] # Re: Loi naturelle

                    Posté par . Évalué à -6.

                    Ah ben si tu les a personnelement teste, ca change tout!

                    Le truc c'est pas tant la complexite de generer le fichier en soit, ca je me doute bien que ca casse pas trois pattes a un canard. C'est plutot de s'integrer avec le backend existant (je doute que les bouquins soient stockes sur le pc de jean bob du service compta), qui a potentiellement (probablement?) ete ecrit ya 10 ans et pas forcemment aisement modifiable pour supporter la gestion des ebooks.

                    If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                    • [^] # Re: Loi naturelle

                      Posté par . Évalué à 6.

                      Ah ben non forcement les bouquins chez les editeurs sont toujours gardes sur des plaques en fontes avec les lettres en plombs pour pouvoir les reimprimer. En fait je sais pas ils ont peut etre encore aussi des tailleurs de pierre pour passer sur un format plus perenne...

                      Les fichiers electroniques (word, pdf, texte) fournis par les auteurs sont soigneusement effaces pour eviter tout probleme on sait jamais cela pourrait etre utilise pour faciliter le passage a des technologies recentes.

                      Tu en as encore des trucs comme cela?

                      Je pense pouvoir affirmer que 99,999% des livres de ces 20 derniers annees (et c'est plutot ces 40 dernieres annees) ont ete sous format electronique et sont donc conserves sous format electroniques. Et je suis a peu pres sur aussi que les centaines de milliers de bouquins du "livre de poche" (par exemple) qui sont imprimes chaques annees sont tous sous formes electronique peut etre que la plus simple des raisons c'est que tous les imprimeurs ne travaillent plus qu'avec ce genre de format...

                      Apres si c'est dans le format Microsoft Office d'il y a 10 ans cela pose forcement des problemes mais bon il existe tout de meme des solutions qui permettent encore d'ouvrir ce genre de fichier meme si c'est pas celle de la compagnie eponyme. Et de tout de facon les editeurs travaillent plutot avec du PDF et les pdf d'il y a 10 ans sous tous lisible et editable.

                      • [^] # Re: Loi naturelle

                        Posté par . Évalué à -7.

                        Ben je me doute bien qu'ils ont informatise tout ca, la question c'est d'integrer le nouveau produit (ebook) dans leur chaine de publication existante... Ca va plus loin qu'ouvrir le bouquon avec ooo et faire un export epub, tu crois pas?

                        If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                        • [^] # Re: Loi naturelle

                          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                          Si tu veux automatiser, oui. Ça tombe bien : sans automatiser, ça ne coûte déjà pas bien cher — payer une secrétaire à faire un boulot con —. Eh bien en automatisant, ça coûte encore moins cher. Sinon ça ne servirait à rien d'automatiser.

                        • [^] # Re: Loi naturelle

                          Posté par . Évalué à 4.

                          Parceque tu crois que leurs catalogues actuelles, les livres qu'ils impriment actuellement sont encore sur des disquettes qu'un gars va chercher manuellement pour mettre dans l'ordi du printer? Ben disons que moi j'ai un gros doute et je suis presque sur qu'ils ont deja ca sous forme de base de donnee et si ils ont pas ca comme ca, les gros editeurs tel que Hachette et cie et ben qu'ils crevent cela ne ferait pas de mal car bon les dinosaures ca va bien un moment. Et si ils ont ca tu vas pas me faire croire qu'ils ont pas un seul gars un peu competent pour faire un lien avec un logiciel quelconque pour transformer automatiquement le catalogue en entier dans la semaine.

                          Apres changer le couverture, ils aiment bien faire cela, c'est autre chose (je ne demande pas de relecture de tout de facon vu les fautes qui trainent dans les livres papiers actuellement je pense que l'on est tranquille sur la non utilisation de correcteur orthographique, meme moi je les vois c'est dire...). Tu dois payer quelqu'un pour le faire mais bon vu que ils font ca pour les editions papiers je vois pas trop ce qui les empeches de faire cela pour une edition electronique.

                        • [^] # Re: Loi naturelle

                          Posté par . Évalué à 5.

                          on dirait que tu ne connais pas du tout le sujet, c'est extrêmement facile de scripter des exports d'ebooks avec Calibre, ensuite, j'ose espérer que les éditeurs vérifient visuellement la qualité de ce qu'ils publient avant de les mettre en vente, mais ça ne me semble absolument pas difficile à intégrer des epubs à un site pour les vendre.

                          Après, le plus dur c'est d'arriver à vendre si c'est bardé de DRM comme le site de la fnac, mais c'est leur choix.

                          Une solution intermédiaire aux DRM c'est de marquer les fichiers en les personnalisant au nom du client, pour éviter qu'ils ne disséminent de trop leurs achats, même si ça doit être facilement retirable par des groupes de pirates, mais si le catalogue de vente est suffisamment fourni et le prix pas délirant (un livre à 1 €, pas à 10 € et une TVA à 5,5 sur les produits culturels), les gens n'auront pas forcément besoin d'aller voir sur les sites pirates.

                          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

                          • [^] # Re: Loi naturelle

                            Posté par . Évalué à 3.

                            Je n'avais pas parle de calibre en effet. En meme temps bien que j'adore calibre il fait un peu des epub "sale". Regarde dedans c'est parfois pas tres tres beau mais au moins c'est lisible sur toutes les liseuses...

                            • [^] # Re: Loi naturelle

                              Posté par . Évalué à 2.

                              il y a aussi http://fr.feedbooks.com/ qui propose des ebooks d'excellente facture, je ne sais pas comment fonctionne leur chaîne de production, j'imagine que c'est un script qui génère cela.

                              Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

                    • [^] # Re: Loi naturelle

                      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                      Pourquoi vouloir intégrer à grand frais à un système existant ? Si ça revient moins cher de développer une nouvelle chaîne, vouloir à tout prix intégrer à l'existant est une belle connerie.

            • [^] # Re: Loi naturelle

              Posté par . Évalué à 3.

              La question c'est pas de savoir si c'est complique de faire un ebook (et ca l'est probablement plus que ce que tu sous entends),

              c'est vraiment pas compliqué de produire un ebook (sans doute plus de rajouter des drm dedans, mais c'est leur problème). Calibre le fait très bien à partir de n'importe quel document (pdf, fichier de traitement de texte...), sans compter qu'il existe aussi des extensions pour les générer directement depuis le traitement de texte. Sigil produit également de bons ebooks, et tous ces ebooks générés à partir d'outils libres sont même plus agréable que ce que j'ai pu voir en fichier DRMisés (donc non modifibles), où les marges dans la page étaient ridicules par exemple.

              Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

        • [^] # Re: Loi naturelle

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Distribuer du contenu en ligne, c'est un boulot a part entiere, vu d'ou ces boites viennent, la transition va couter des sous, dire que ca coute rien parce que faire cp monlivre.pdf /mnt/cleusb coute rien, c'est un peu rapide comme raccourci.

          Le point que je souhaitais mettre en avant est précisément que pour les individus copier et rediffuser les documents est exactement aussi facile que ce que tu décris et après une copie on se retrouve avec un exemplaire de ce qu'on aurait pu acheter autrement. Pour les documents numériques, le support, puisqu'il n'existe pas, ne joue pas de rôle incitatif vis-à-vis de l'achat. Donc si je connais quelqu'un qui a un livre numérisé en PDF que j'aimerais aussi pouvoir lire chez moi, la méthode me demandant le moins d'efforts pour obtenir une copie de ce livre est celle, aujourd'hui illégale dans certains cas, consistant à faire cp le-livre-duquel-j-ai-achete-le-droit-de-lire-et-avec-lequel-je-peux-physiquement-faire-ce-que-je-veux-mais-qui-soi-disant-ne-m-appartient-pas.pdf /mnt/cleusb. Croire que des lois et une force de police peuvent empêcher les gens de se livrer à ce genre d'échanges est illusoire. C'est dans la nature des fichiers d'être facilement copiés et échangés, et c'est impossible de donner à quelqu'un l'autorisation de consulter (lire, écouter, regarder) le contenu d'un fichier sans lui donner l'autorisation de consulter (copier) ce contenu.

          • [^] # Re: Loi naturelle

            Posté par . Évalué à 4.

            C'est surtout debile d'empecher le "pret" des livres.

            • [^] # Re: Loi naturelle

              Posté par . Évalué à -5.

              Comment est ce que tu "pretes" un ebook?
              Tu le copies, l'effaces de ta machine (et du cloud je suppose pour le kindle), puis le mec le lit, et te le rends, en pensant bien a l'effacer de sa machine?
              Tu fais une copie, et ton "pret" se transforme en contrefacon?
              Tu met des drm et tu changes le lecteur autorise a celui de ton pote?

              If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

              • [^] # Re: Loi naturelle

                Posté par . Évalué à 3.

                Dans l'avenir radieux des lendemains qui chantent du cloud (radioactif ?) ça sera fastoche : ton accès en streaming à l'oeuvre prêtée sera bloqué tant que le prêt ne sera pas terminé.

                BeOS le faisait il y a 15 ans !

                • [^] # Re: Loi naturelle

                  Posté par . Évalué à -1.

                  Oui, mais chez moi on appelle ca un drm...

                  If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

  • # Propriété intellectuelle, brevets, droits d'auteurs et droits voisins

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Alors pour protester contre une modification envisagée sur les droits voisins tu expliques que les brevets freinent l'innovation et que les droits d'auteur nuisent à la culture. Pas d'argument contre les droits voisins !

    D'ailleurs, je suis surpris, comment se fait-il que le droit d'auteur pour une publication dans un journal coure 70 ans après publication alors que le droit voisin d'un enregistement ne court "que" 50 ans ? Les lois sur la propriété intellectuelle sont fort complexes, il est facile de les mélanger (ainsi ce journal qui oublie allègrement le point de départ ou les commentaires ci-dessus qui se demandent pourquoi 70 ans après la mort de l'auteur). Une simplification serait la bienvenue.

    Exercices :

    1. les livres de Maurice Leblanc sont-ils dans le domaine public en France ? Ailleurs ?
    2. le film Metropolis de Fritz Lang est-il dans le domaine public ?
    • [^] # Re: Propriété intellectuelle, brevets, droits d'auteurs et droits voisins

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      les livres de Maurice Leblanc sont-ils dans le domaine public en France ?

      Il est mort ? Bon, alors moralement, je considère que je n'ai aucune raison de verser de l'argent à qui que ce soit pour ses œuvres. Rétribuer un auteur vivant je veux bien, ses descendants pas question, qu'ils vivent de leur travail, pas d'un privilège acquis.

      • [^] # Re: Propriété intellectuelle, brevets, droits d'auteurs et droits voisins

        Posté par . Évalué à -2.

        je considère que je n'ai aucune raison de verser de l'argent à qui que ce soit pour ses œuvres

        C'est juste une question d'argent ou bien tu considere que la licence sous laquelle l'oeuvre est distribuee disparait et que ca tombe dans le domaine public?

        Parce qu'a ce petit jeu la, on a un exemple tout a fait recent, mais j'ai comme l'impression que la reaction va etre exactement inverse (ie. respect de la licence meme apres la mort de l'auteur).

        • [^] # Re: Propriété intellectuelle, brevets, droits d'auteurs et droits voisins

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          je considère que je n'ai aucune raison de verser de l'argent à qui que ce soit pour ses œuvres

          C'est juste une question d'argent ou bien tu considere que la licence sous laquelle l'oeuvre est distribuee disparait et que ca tombe dans le domaine public?

          J'ai mal formulé ma phrase, je voulais dire : lorsqu'un auteur est mort, je considère qu'il a reçu toute la rémunération qu'il a pu, et qu'on n'a plus de raison de rémunérer qui que ce soit pour les œuvres qu'il a réalisées. Autrement dit, qu'elles relèvent du domaine public. Et si la loi dit le contraire, rien à battre, je place la morale au-dessus, je considère que cette loi est mauvaise, et j'encourage la désobéissance civile.

          • [^] # Re: Propriété intellectuelle, brevets, droits d'auteurs et droits voisins

            Posté par . Évalué à 2.

            Autrement dit, qu'elles relèvent du domaine public.

            Cool. Tout le code GPL du noyau ecrit par David Brownell est maintenant dans le domaine public. Hop hop hop, profitons-en, on peut en faire ce qu'on veut, on s'en fout de la GPL.

            L'appel au non respect des licences et a la contrefacon, ca marche dans ce sens la aussi?

            • [^] # Re: Propriété intellectuelle, brevets, droits d'auteurs et droits voisins

              Posté par (page perso) . Évalué à 7.

              Personnellement, je trouverai tout à fait normal que du code GPL écrit il y a 10 ans soit automatiquement dans le domaine public, comme les oeuvres (en fait, pour moi, musique ou code, c'est une oeuvre), pour la même raison que pour la musique : ça fait partie du bien commun. Y compris pour du proprio (c'est le prix à payer pour avoir le domaine public partout, de manière cohérente, et pas en fonction de la gueule de la chose, code GPL ou musique, exactement comme tu soulignes)

              Mais on en est loin! (autant pour avoir la musique dans le domaine public que de convaincre RMS que 10 ans après l'écriture d'un code, il est temps de lâcher les interdictions)

              • [^] # Re: Propriété intellectuelle, brevets, droits d'auteurs et droits voisins

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Pluzun. Le copyleft sert d'arme pour éviter qu'on referme du code livre. Maintenant, si tout était libre, il serait parfaitement inutile, on ne pourrait pas refermer du code.

                • [^] # Re: Propriété intellectuelle, brevets, droits d'auteurs et droits voisins

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Bah, disons que tu pourrait pas interdire l’ingénierie inverse, mais fermer le code au sens ou tu ne distribues pas les sources de modifications que tu fais serait légal.

                • [^] # Re: Propriété intellectuelle, brevets, droits d'auteurs et droits voisins

                  Posté par . Évalué à -3.

                  Ben si le jour ou l'auteur meurt, son code tombe dans le domaine publique comme tu l'as tres intelligement propose, qu'est ce qui m'empeche de le prendre, le modifier et le distribuer sous la Microsoft Private License?

                  A ce compte la, autant tout ecrire en bsd, ca evitera d'avoir un contrat sur ta tete parce qu'une boite reutiliserais bien ton code.

                  If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                • [^] # Re: Propriété intellectuelle, brevets, droits d'auteurs et droits voisins

                  Posté par . Évalué à 2.

                  qu'on referme du code livre.

                  c'est le livre que tu refermes, pas le code écrit initialement. La vraie "liberté", c'est de permettre aux gens de faire ce qu'ils veulent du code écrit initialement, pas de poser des conditions.

                  Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

              • [^] # Re: Propriété intellectuelle, brevets, droits d'auteurs et droits voisins

                Posté par . Évalué à 2.

                Ça se tient.. Ça permettrait de considérer tout le code libre d'il y a dix ans comme "le code libre" sans être emmerdé par les incompatibilités GPLv2/GPLv3/aGPL/BSD/MPL..

                Avec, quand même, le problème que pose le fait de ne pas avoir accès au code source: en prenant du code libre pour en faire un code propriétaire, si tu ne donnes pas les sources du binaire obtenu, tu enfermes du code de façon irréversible. Le but de la GPL étant d'élargir par "contamination" la quantité de code libre disponible, ça casse totalement ce schéma. Ce n'est pas juste comme si tu refusais de payer un album audio parce que l'auteur est mort depuis longtemps.

                Le "bien commun" musique n'est pas comparable au "bien commun" code source. La comparaison tiendrait si on parlait des partitions ou des pistes séparées de chaque instrument, afin de permettre une réelle réutilisation.

                THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

            • [^] # Re: Propriété intellectuelle, brevets, droits d'auteurs et droits voisins

              Posté par . Évalué à 2.

              J'aimerais bien savoir ce qu'on peut faire d'un code aussi vieux qui va rapporter de l'argent sans investir beaucoup et produire quelque chose de plus compétitif que le noyau Linux d'aujourd'hui.

              Donc rien que pour voir les cartes: allons-y! Basculons son code dans le domaine public!

              Comme toujours, le modèle Libre dans le logiciel n'est pertinent au-delà des utilisateurs engagés que parce qu'il est performant.

              Si n'importe qui peut reprendre du vieux code et en faire un truc mieux que le pendant Libre, alors il faut se demander ce que fout la communauté autour du code:

              1. Tout le monde s'en fout -- personne ne l'utilise? Ben je ne vois toujours pas de modèle économique à l'horizon, ou alors les utilisateurs potentiels sont dans l'attente!
              2. Les contributeurs sont des manches: les dévs proprios sont donc plus performants?? M'étonnerais. Retour au 1...
            • [^] # Re: Propriété intellectuelle, brevets, droits d'auteurs et droits voisins

              Posté par . Évalué à -1.

              Euh....

              Dites moi si je me trompe, mais on doit séparer propriété intellectuelle et revenus induits par cette propriété.

              Les symphonies de Beethoven, c'est Beethoven qui les a écrites, pas Machin ou Bidule. Que la possible exploitation commerciale de l’œuvre cesse passée une certaine limite après sa publication ou la mort de son auteur n'empêche pas que la propriété intellectuelle est toujours celle de l'auteur.

              Pareil pour le code. Admettons que j'arrive à pondre une super machin qui roxe les mamans ours. Je le place sous GPL. J'en suis l'auteur initial. Je me fais des thunes avec durant une certaine période (à définir, après ma mort, après la première version disponible au public, dès le premier commit dans un repo de la BNF, etc). Passé le délai légal, je ne peux plus en tirer de bénéfices pécuniaires. Mais j'en reste l'auteur initial, j'en ai toujours la propriété intellectuelle, ainsi que tous les autres auteurs ayant contribué à ce programme. Cette propriété que je partage avec eux.

              Pourquoi ce code, passé les années de potentielle exploitation commerciale devrait-il perdre sa licence au profit d'un machin du domaine public. Et pourquoi ce code, celui de David Brownell devrait perdre sa licence GPL pour tomber dans le domaine public ? Non et non, son code, même après sa mort est GPL. Cela n'empêche en rien sa réutilisation. Il a choisit de coder sous GPL, il est normal que son code lui survive sous cette forme.

              Je ne crois avoir lu nulle part que le principe de copyleft était antinomique avec celui la propriété intellectuelle. Une PI est inaliénable. Par contre, une exploitation commerciale doit être réglementée.

              Je ne vois pas pourquoi il n'en serait pas de même avec toute œuvre de l'esprit. Bouquin, musique, cinéma, tout. Passé un certain délai, plus d'exploitation commerciale, on garde la licence posée initialement par l'auteur (Il a aussi le droit de mettre son flim sous licence "cc-pas-libre") mais il ne peut plus générer d'argent.

              Quand a ceux qui auront choisi une licence ne permettant pas la redistribution de leurs œuvres, tant pis pour eux, elle ne seront pas pérennisées puisque librement redistribuables et seront vouées à l'oubli, quelque part sur une étagère poussiéreuse. Et cela ne sera peut-être pas un mal pour la civilisation.

              cd /pub && more beer

    • [^] # Re: Propriété intellectuelle, brevets, droits d'auteurs et droits voisins

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Auriez-vous manqué de lire ces quelques phrases avant de commenter ?

      Le sujet émeut. Non pas tant pour quelques enregistrements audio périmés [1] que parce qu'il s'inscrit dans un mouvement mondiale d'une amplitude inégalée. Mouvement qui vise à renforcer, forcer, généraliser et étendre partout la propriété intellectuelle.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.