Journal Facebook obligatoire pour Spotify - Quoi?

Posté par . Licence CC by-sa
18
28
sept.
2011

Bonjour à tous, pour ma première entrée de journal.

Je suis utilisateur Spotify depuis la sortie du service. J'ai trouvé le principe super, le soft bien foutu, la qualité du son plus que correcte et la bibliothèque assez riche pour mes goûts alternatifs.

Ça fait longtemps que je ne télécharge plus de musique ( sur Soulseek ) et aucun "Store" ne m'a attiré, au delà du tarif, parce qu'il n'y avait généralement pas mes artistes favoris.

J'ai retrouvé avec Spotify le goût du "music browsing" comme à l'époque avec Audiogalaxy, qui mettait en avant des artistes proches de ce que l'on voulait écouter. A cette époque d'ailleurs, je faisais en sorte d'aller aux concerts des groupes dont j'aimais bien le son téléchargé.

Donc voila, bon service, visiblement modèle économique nouveau et j'ai payé mon abonnement premium (10 euros) depuis sa disponibilité. Sous Linux, j'ai d'abord utilisé Wine pour faire tourner le client, puis le client Linux, dont je comprends qu'il ait pu faire grincer des dents ( Premium obligatoire et Wine plus possible).

Mais la, j'en ai marre. Entre la pub pour facebook, les invitations des utilisateurs sur facebook, des artistes qui ne mettent qu'une sélection de tubes ou qui disparaissent, et le bandeau "social" directement facebook connected ( tu veux un avatar ? -- Facebook ), je commence à overdoser, n'étant, et ne souhaitant pas être sur facebook.

Et la, paf, c'est la goutte de vinaigre qui fait déborder le vase.

Facebook est obligatoire pour s'inscrire au service. Quoi ? Bordel ? Ils veulent se renommer en "Spotybook" ou quoi? Il y avait vraiment besoin de ca?

Par principe, je trouve ça insupportable. J'ai donc desactivé mon abonnement et je vais demander la suppression de mon compte ( pas possible via l'interface, bien sur.)

Sauf que la, je me retrouve au milieu d'un désert aride musicalement. J'ai plus grand chose de CD. Ca fait un vide. En passant, ca me fait penser que les accrocs à Facebook doivent avoir un sacré vide à quitter leur plate-forme sociale. J'avais lu un article qui décrivait le suicide social que constituait l'acte de le quitter pour certaines personnes. Mais bon, revenons au sujet.

Je me disais... Pourquoi pas browser avec Lastfm, acheter une bonne platine de disque, me remettre à encoder en OGG pour un bon baladeur ( au lieu de l'android phone avec client spotify), et du coup reprendre le disque compact? Quelle évolution... Est ce que tout ce progrès va nous amener à revenir en arrière par résistance?

Qu'en pensez vous? Il y a une "vraie" alternative un minimum indépendante ou plus "libre"? ( Et ne parlons pas de magnatune ou de jamendo, j'ai donné, je donne toujours, mais ca ne couvre qu'une fraction du monde musical que j'aborde en tant que passionné)

A vous les studios!

  • # Ça se dégrade

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Avec tout ce bazar, ACTA, HADŒPDI, poursuites contre un développeur qui fournissait un outil pour la copie privée depuis Deezer, projet de taxe pour l'audiovisuel sans la moindre contrepartie pour le public, franchement, je commence à me dire qu'il est temps d'arrêter de se casser la tête à rester dans les clous. Si les majors et leur clique tiennent à se faire des ennemis de tout le monde, pourquoi pas ?

    En tout cas, acheter ou louer légalement de la musique est un acte qui peut déjà être considéré comme immoral, puisqu'il participe au maintien d'organisations nuisibles. Se livrer à la contrefaçon est peut-être une alternative plus morale.

    • [^] # Re: Ça se dégrade

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      J'oubliais de mentionner l'extension progressive de la durée du monopole d'exploitation lié au droit d'auteur et aux droits voisins.

    • [^] # Re: Ça se dégrade

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      En tout cas, acheter ou louer légalement de la musique est un acte qui peut déjà être considéré comme immoral, puisqu'il participe au maintien d'organisations nuisibles. Se livrer à la contrefaçon est peut-être une alternative plus morale.

      Perso j'en suis au stade suivant : presque plus rien de chez les majors, achat du CD au concert pour les petits groupes qui se sont démerdés pour faire leur album (donc je paies le concert et le CD). C'est toujours cool d'aller vers le groupe, de discuter un moment et de repartir avec un CD dont tu sais pourquoi tu l'as acheté. Avant j'avais une moyenne de 200€/mois qui partait chez les majors, maintenant 5€/mois chez eux ... Ils ont perdu un bon client à cause de leur politique minable, c'est dommage pour eux, mais, finalement, il y'a tellement de bonne musique dans des caves obscures et enfumées !

      "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

      • [^] # Re: Ça se dégrade

        Posté par . Évalué à 3.

        Ils ont perdu un bon client à cause de leur politique minable

        Si une majorité de consommateur pouvaient avoir cette mentalité, qu'est ce que la vie serait plus simple hein ?

        Perso je n'achète pas un CD à ces raclures. Ils veulent la guerre ? Ils l'ont, tant mieux s'ils disparaissent maintenant.

    • [^] # Re: Ça se dégrade

      Posté par . Évalué à 4.

      C'est immoral, mais pour la même raison j'ai décidé d'arrêter Spotify. Et je vais me tourner vers le piratage honteux, tout en achetant quelques CD.

      • [^] # Re: Ça se dégrade

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Moi aussi je profite souvent de la contrefaçon musicale. Mais je l'ai toujours fait, avant je copiais des cassettes.

        Il y a eu une époque bénie ou j'avais un salaire et pas encore de loyer/famille, et donc j'achetais des dizaines de CD, que j'ai pratiquement tous revendus par la suite.

        Je le fais sans honte, cependant, c'est soit ça, soit je deviens un ermite de la culture actuelle (qu'elle soit alternative ou non) :)

        • [^] # Re: Ça se dégrade

          Posté par . Évalué à 2.

          Il y a des années que je n'ai plus acheté un seul DVD (je n'ai pas pour autant fait de copie illégale), et je ne m'en porte pas plus mal.

  • # Et bien ...

    Posté par . Évalué à 1.

    Malheureusement, je ne pense pas qu'il existe à l'heure actuelle de vrais alternatives libres ou plus indépendantes. A part dans les domaines du type electro/techno je serais très surpris d'apprendre l’existence d'une telle plateforme musicale.

    Personnellement, je pense que c'est plus le système économique lié à l'industrie de la musique que le moyen de distribuer de la musique qui pose problème.

    De plus, écouter de la musique sur son baladeur n'est pas forcement un retour en arrière : c'est plus 'stable' car tu te contrefous des coupures Internet, mais moins souple car ta bibliothèque musicale est relativement restreinte. Ce n'est qu'une question de goût et de préférence.

  • # Liens entre Plopify © et FigureLibre ©

    Posté par . Évalué à 8.

    D'après un commentaire posté sur BarreObliquePoint¹, deux gars qui seraient à l'origine de Plopify auraient des actions VisageLivre, ce qui expliquerait ce flood quotidien de VisageLivreries qu'on reçoit sur Plopify.

    Note que si on est déjà inscrit, on n'a pas (encore ?) besoin d'un compte FigureLivre pour gérer son compte Plopify : ainsi j'ai pu vérifier que je pouvais interrompre mon abonnement avec mon compte Plopify (créé bien avant ce changement). Je me donne jusqu'au prochain virement (d'ici une semaine) pour voir si la situation évolue afin de me désabonné pendant que je peux le faire sans avoir à créer un compte sur FigureLivre.

    ¹ http://yro.slashdot.org/comments.pl?sid=2448542&cid=37527664 : « But might it have something to do with the fact that Sean Parker [wikipedia.org] and Peter Thiel [wikipedia.org], the guys who funded Spotify's recent move to the U.S., also still happen to own a significant percentage of Facebook? Nah, that's just cynical crazy-talk. It's just to make the sign-up easier for us consumers. »

    « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

    • [^] # Re: Liens entre Plopify © et FigureLibre ©

      Posté par . Évalué à 2.

      Hé LiNuCe< saikoi FigureLibre© ?

    • [^] # Re: Liens entre Plopify © et FigureLibre ©

      Posté par . Évalué à 1.

      J'ai un compte open et pour le moment Facebook n'est pas obligatoire.

      Mais c'est vrai que les pubs incessantes pour le réseau social de m*rde sont partout et ça devient énervant !

      • [^] # Re: Liens entre Plopify © et FigureLibre ©

        Posté par . Évalué à 6.

        Si ça peut te rassurer, j'ai un compte à 5€ par mois, et bien que j'échappe aux diverses publicités sonores que j'avais à l'époque où je n'avais pas d'abonnement payant, je suis constamment matraqué au démarrage par des publicités/incitations à VisageLivre. Pire encore, récemment une MAJs de Plopify à publié par défaut ma sélection personnelle comme playlist publique sans que je n'ai rien autorisé : il a fallu que j'aille dans les préférences pour désactiver l'option. Bref, de la belle pratique réseau-social style ! La suite n'augure rien de bon :/

        « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

        • [^] # Re: Liens entre Plopify © et FigureLibre ©

          Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 28/09/11 à 16:34.

          C'est l'effet figurelibre. On aura pas entendu longtemps /o\

        • [^] # Re: Liens entre Plopify © et FigureLibre ©

          Posté par . Évalué à 1.

          Merci pour l'info effectivement je viens de voir que mes playlist étaient publiques !
          Sans parler des artistes qui disparaissent sans laisser de traces du jour au lendemain: Draconian où es tu ?
          Je regrette vraiment pas de jamais avoir basculé à la version payante.

    • [^] # Re: Liens entre Plopify © et FigureLibre ©

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      En français, FigureLivre se prononce Trombinoscope.

  • # Jamendo et musique libre

    Posté par . Évalué à 6.

    Salut,
    ça fait quelque temps que j'essaye de me mettre à la musique libre, et le principal problème que j'ai c'est qu'avant d'aimer une chanson il faut que l'on me la fasse découvrir (sic). Je me suis mis à télécharger en P2P sur freetorrent et je me mets à découvrir des perles.

    Par contre, si tu télécharges sur d'autres moteurs de torrents, tu peux avoir des surprises comme un torrent appelé jamendo-compile-ragga et se retrouver avec du bob marley and co. :)

    • [^] # Re: Jamendo et musique libre

      Posté par . Évalué à -3.

      Perso, avec Musicme/deezer ou autre, j'ai accès à tout plein de musique pas mal.
      VirtualBox + un Windows de m®$$© pirate + firefox + plugin Freerecorder 4 (qui ne marche que sous Windows de m®$$©) + un outil qui renomme les fichier mp3 tant bien que mal.
      Au final, quand un musique plait, on peut laisser jouer l'album en entier le soir avant d'aller dormir en rippant les sons. On l'a dispo le lendemain matin. La qualité est tout à fait correcte avec un baladeur standard.

      • [^] # Re: Jamendo et musique libre

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Si ta solution consiste à enregistrer le son de ton ordinateur, pulseaudio (pavucontrol permet de faire ça en quelques clics) et un outil d’enregistrement tel que gnome-sound-recorder fonctionne parfaitement. Le problème étant que t'as du mp3 de relativement mauvaise qualité qui est réencodé une seconde fois (à moins de sauvegarder ton mp3 en lossless, mais c'est pas très utile).

        Envoyé depuis mon lapin.

  • # location

    Posté par . Évalué à 10.

    Cette histoire montre quand même un aspect grave : tu as payé 10€ par mois pendant des années, et au final tu as ... rien du tout.
    donc tu as financé la production musicale que tu n'as plus le droit d'écouter.

    le modèle actuel d'abonnement est quand même minable à mon avis.

    perso je refuserai toujours de payer pour une musique que je ne conserve pas physiquement chez moi, et que je peux écouter comme je veux.
    le modèle streaming est un artifice des éditeurs de musique pour donner l'illusion de choix infini et de liberté d'écoute alors que c'est juste un moyen de garder le contrôle et de limiter l'écoute non rémunérée. bonjour la promotion de la culture...

    • [^] # Re: location

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      N'oubliez pas une chose, tout de même : lorsque vous louez de la musique, ou des flims, ou que vous en écoutez ou en regardez à la radio ou à la télévision, vous avez le droit de l'enregistrer ! Vous payez même pour ça, sur chaque disque dur que vous achetez, donc il ne faut pas se gêner pour le faire, et pour faire savoir qu'on a ce droit.

      • [^] # Re: location

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Si j'ai bien compris, depuis la LOPPSI, si le support est protégé contre la copie, ça devient alors illégal, malgré l'exception à la copie privée.

        • [^] # Re: location

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          DADVSI, pardon.

        • [^] # Re: location

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Oui mais ça on s'en fiche parce qu'en pratique :

          1. ce point de loi est immoral, donc il ne faut pas en tenir compte ;
          2. même en le violant on est à peu près inattaquable.
          • [^] # Re: location

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Ah ok, tu ne parlais pas de "droit" en fait. Pfiouu faut suivre.

            Question moral, chacun à sa propre façon de fixer les limites. Je connais des gens qui achètent tout ce qu'ils écoutent et d'autres qui achètent un album de temps en temps et contrefont tout le reste, et puis d'autres qui n'achètent rien et pompent tout sur les réseaux. Et ceux qui ne vont qu'aux concerts, ceux qui n'écoutent que de la musique gratuite ou bien libre, etc.

            • [^] # Re: location

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Il y a un conflit entre deux lois, l'une qui dit que nul ne peut interdire la copie privée, et l'autre qui dit qu'il est interdit de contourner les verrous numériques. À partir de là, faute de jurisprudence, la décision revient à chacun en conscience, je suppose. Or une jurisprudence là-dessus, je doute qu'il y en ait une un jour, parce que je vois mal une major attaquer quelqu'un pour une copie privée : elles ont déjà bien assez mauvaise réputation sans en rajouter.

            • [^] # Re: location

              Posté par . Évalué à 2.

              Ah ok, tu ne parlais pas de "droit" en fait

              Ce que tu ne peux plus faire, c'est contourner une protection. Les flux mp3 des nombreuses radios n'ont pas de protections, tu peux donc les enregistrer légalement. En revanche tu n'as pas le droit de rediffuser les fichiers.

              • [^] # Re: location

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                C'est exactement ce que j'ai écris au dessus. (sans la précision sur la rediffusion)

              • [^] # Re: location

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Ce que tu ne peux plus faire, c'est contourner une protection.

                À vérifier, mais il me semble qu'un des rôles de l'HADŒPDI est de vérifier ou de garantir que les verrous mis en place n'interfèrent pas avec le droit à la copie privée. C'est un rôle totalement bidon, certes, mais qui suffit par son échec évident à justifier le contournement de ces verrous.

          • [^] # Re: location

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            ce point de loi est immoral, donc il ne faut pas en tenir compte

            je sens que cette discussion va encore virer à une discussion sur le cyclimse et les feux rouges.

      • [^] # Re: location

        Posté par . Évalué à 2.

        N'oubliez pas une chose, tout de même : lorsque vous louez de la musique, ou des flims, ou que vous en écoutez ou en regardez à la radio ou à la télévision, vous avez le droit de l'enregistrer !

        Il y a une subtilité : grâce à DADVSI, tu ne peux faire une copie privée numérique (je ne parle pas d'enregistrer ce qui sort de la carte son) que si le truc n'est pas couvert par une mesure technique de protection. Je crois qu'il y a une subtilité autour du terme "efficace" qui y est souvent joint et qui permet de dire que l'on peut faire une copie de DVD, même protégé par CSS.
        C'est marrant d'ailleurs : si tu enregistres sur ta friboite un film sur France 2 et que tu copies le fichier résultant sur une clef USB, la redevance aura été payée trois frois : par France 2, par Free(*) et par toi...

        Par contre, un truc que je ne sais pas : on a le droit de faire et d'avoir une copie privée, d'accord. Mais dans le cas d'une location, ce droit expire-il au moment où l'on rend l’œuvre ? Doit-on dans ce cas détruire la copie ?

        (*)encore qu'il y aussi un doute la dessus dans le précis de Free.

        • [^] # Re: location

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Par contre, un truc que je ne sais pas : on a le droit de faire et d'avoir une copie privée, d'accord. Mais dans le cas d'une location, ce droit expire-il au moment où l'on rend l’œuvre ? Doit-on dans ce cas détruire la copie ?

          Non, pas plus qu'on ne doit détruire la cassette sur laquelle on a enregistré un morceau passé à la radio après l'avoir écouté.

      • [^] # Re: location

        Posté par . Évalué à 0.

        Ce n'est pas un droit, mais une exception a une interdiction.
        La nuance est subtile mais d'importance, c'est cette nuance qui fait que les lois interdisant le contournement des DRM sont possibles.

        C'est la raison pour laquelle l'affaire du dvd mullholand drive a été jugée en faveur des studios: si ça avait effectivement été un droit, le studio n'aurait pas la liberté d'empêcher la copie privée.
        Comme il s'agit simplement d'une exception, le studio a le droit de faire ce qu'il veut pour empêcher la copie privée.

        If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

    • [^] # Re: location

      Posté par . Évalué à 7.

      Alors... 2 choses dans ton commentaire :

      le modèle streaming est un artifice des éditeurs de musique pour donner l'illusion de choix infini et de liberté d'écoute alors que c'est juste un moyen de garder le contrôle et de limiter l'écoute non rémunérée. bonjour la promotion de la culture...

      Ca, complètement d'accord !

      Par contre, quand tu dis

      Cette histoire montre quand même un aspect grave : tu as payé 10€ par mois pendant des années, et au final tu as ... rien du tout.

      Tu sembles dire qu'au final, tu as fait une mauvaise opération et que tu t'es bien fait arnaquer. Et LA, je ne suis pas d'accord. Certes, au moment ou tu arretes de payer, tu n'as plus RIEN. Mais pendant que tu payais, tu as pu avoir accès à des millions de titres, pour une somme TRES modique. Si tu avais achété un CD tout les 45 jours (10 euros par mois), combien de titres différents aurais-tu pu écouter ?
      Bref, je ne trouve pas que c'est une arnaque ou un mauvais choix. Il faut juste faire le choix en toute connaissance de cause.

    • [^] # Re: location

      Posté par . Évalué à 8.

      Cette histoire montre quand même un aspect grave : tu as payé 10€ par mois pendant des années, et au final tu as ... rien du tout.

      Un peu comme quand tu loues un appartement ou que tu payes une assurance pour ta voiture, et que tu n'as pas d'accident, en somme. Ou comme chez le coiffeur, deux mois après, tu ne vois plus que t'y a été.

      Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

      • [^] # Re: location

        Posté par . Évalué à 1.

        euh pour moi il y a une différence majeure entre louer un appart et aller chez le coiffeur : dans le premier cas, c'est le capital (l'appart) qui « travaille », dans le deuxième cas c'est mon coiffeur…

  • # Equivalent Spotify

    Posté par . Évalué à 2.

    Salut,

    Je suis d'accord avec toi, cette intégration de Facebook dans Spotify est plus que mauvaise.

    En alternative, j'ai deux idée pour toi, Subsonic et 10er10
    - http://www.subsonic.org/pages/index.jsp
    - https://github.com/dready92/10er10#readme

    • [^] # Re: Equivalent Spotify

      Posté par . Évalué à 3.

      J'ai récemment découvert grooveshark qui propose un paquet de musique sans inscription.
      Une sorte de deezer sans les inconvénients.

  • # pourquoi revenir aux CD ?

    Posté par . Évalué à 7.

    Même en ayant des goûts alternatifs, je ne vois pas en quoi c'est plus dur de passer par des magasins de musiques en lignes. Il y'en a maintenant une pétée proposant les flac/ogg/mp3 de trucs pas forcément très connus. Et les musiques sont de plus en plus achetables depuis les sites des artistes eux-mêmes (ou alors ils précisent quels sites de vente en ligne les distribuent).

    Donc en gros je ne comprends pas ton délire sur le fait que tu devrais revenir en arrière.

  • # Last.fm

    Posté par . Évalué à 6.

    J'ai l'abo de base à Last.fm et j'en suis plutôt satisfait.
    Certes on ne choisit pas ce qu'on veut écouter, mais ça fait découvrir pas mal de choses.

     + moins cher que Spotify (3€/mois)
    + pas de client imposé (API ouverte et des tonnes de logiciels sont donc compatibles)
    + du coup pas de pubs (visuelles ou sonores)
    + pas de facebookeries imposées
    + pratique pour découvrir de proche en proche- on ne choisit pas le titre écouté
    - répétitif si on reste trop longtemps sur une radio donnée
    - pas le choix du morceau exact à écouter

    ... enfin bref c'est plus ou moins équivalent au service qui était complètement gratuit il n'y a pas si longtemps :/. Bref là aussi ça se dégrade.

  • # Re: Journal—Facebook obligatoire pour Spotify - Quoi?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    au lieu de l'android phone avec client spotify

    Pourquoi ne pas mettre un serveur mpd sur une machine à la maison et un client mpd sur ton téléphone, mpd embarque un streamer http depuis quelques temps.

  • # client linux et abonnement

    Posté par . Évalué à 1.

    le client Linux, dont je comprends qu'il ait pu faire grincer des dents ( Premium obligatoire).

    Moi j'ai l'abonnement unlimited à 5 euros et ça fonctionne avec le client linux.

  • # Ils sont cons ou quoi chez spotify ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Si j'avais du créer un compte facebook pour m'abonner chez eux, je n'aurais pas pris d'abonnement.
    Ah mais : (voir le titre)

  • # Pourquoi pas Deezer ?

    Posté par . Évalué à -5.

    Il y a Deezer qui fonctionne sur les principales plateformes ainsi que iphone/android. Catalogue musical très complet et bonne qualité du son pour les clients premium. Il y a un partenariat avec Orange qui fait que les abonnés (mobile) ont droit à un compte premium gratuitement.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.