Journal Pour une disponibilité des articles de revues scientifiques au format Epub

19
4
jan.
2012

Les articles de revues scientifiques en PDF - format bien pratique au demeurant - sont de plus en plus nombreux. Une partie importante des archives des principales revues ayant été numérisée.

Néanmoins, ce n'est pas un format très adapté à la lecture sur liseuse numérique notamment.

Car si le format PDF permet de conserver l'aspect graphique d'une publication quel que soit le système de lecture, cette fonctionnalité le dessert aujourd'hui aussi sûrement qu'elle a promu hier, et ce pour tous les appareils à écrans réduits (la plupart des liseuses et bien évidemment les tablettes, portables, etc.) : étant le plus souvent au format de A4 (ou approchant, "letter" pour les revues anglo-saxonnes), l'affichage de ces fichiers sur nos écrans au format A5 ou moins en rend la lecture difficile.

Si le format Epub souffre bien sûr de quelques défauts (pour les publications contenant beaucoup d'images par exemple), il nous paraît plus adapté à la lecture sur les nouveaux supports.

C'est pour cela que nous demandons aux éditeurs de bien vouloir publier leurs articles, dans les conditions habituelles d'abonnement et de respect du droit d'auteur, dans un format qui permette leur lecture sur tous les appareils.
Cordialement,
Nous.


Des commentaires s'imposent.
Ce texte de doléance est bien incomplet et très lapidaire. Je n'y ai pas abordé tout ce que je souhaitais. Mais c'est le but : vous impliquer dans cette action.
Je vous invite donc à réagir, à compléter ou à dire simplement si la démarche vous semble intéressante.
De même, si :
- vous trouvez que l'initiative ne vous concerne en rien
- vous trouvez ça nul
- vous vous en fichez mais voulez faire des commentaires désobligeants quand même
- vous êtes persuadé-e qu'on est vendredi
bref... je vous invite à commenter quand même.

On peut envisager, si la sauce prend, d'ouvrir une page du wiki, élaborer différentes versions (courtes, longues), des traductions, etc.
Je vous remercie !

  • # LaTeX vers Epub ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Du coup je me demandais, y'a des progs libres qui font des conversions correctes de LaTeX vers Epub ? Genre, par exemple, qui affiche correctement les équations et autres symboles un peu «bizarres» qu'on peut insérer avec LaTex ?

    • [^] # Re: LaTeX vers Epub ?

      Posté par . Évalué à 1.

      qui affiche correctement les équations et autres symboles un peu «bizarres»

      Le format Epub, c'est du xml/html grosso modo. La qualité d'affichage est donc équivalente à celle du xml/html. La question que je pose aux spécialistes : est-ce suffisant ?

      • [^] # Re: LaTeX vers Epub ?

        Posté par . Évalué à 5.

        les formules mathématiques sont très bien gérées par la librairie mathjax qu'elles soient écrites en latex ou en mathML.

        ça existe donc ... mais bien entendu pour une liseuse (ie. un truc lobotomisé) ça va ramer sec ... mais dans ton navigateur avec une cpu qui se respecte ça passe très bien ...

        • [^] # Re: LaTeX vers Epub ?

          Posté par . Évalué à 1.

          à mon avis dans ce cas il vaudrait mieux les avoir en statique...
          d'ailleurs je ne suis pas sûr que l'epub permette le javascript...

          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

          • [^] # Re: LaTeX vers Epub ?

            Posté par . Évalué à 2.

            c'est possible dans la version epub 3.0 sortie depuis peu ... même si ce n'est pas recommandé.

            la base en gros c'est désormais html5/css3 donc on peu faire du SVG en natif. j'attends de voir le résultat sur les liseuses, ça va être comique ! déjà qu'ils ont du mal à afficher un roman alors du svg, je me marre ... mais ce n'est pas grave, les constructeurs vont pouvoir sortir leur nouvelle version compatible epub3.0 qui coûtera un bras et qui sera toujours aussi (dés)agréable à utiliser.

            • [^] # Re: LaTeX vers Epub ?

              Posté par . Évalué à 1.

              déjà qu'ils ont du mal à afficher un roman

              N'importe quoi mais alors vraiment n'importe quoi. Tu bosses chez un editeur classique pour dire des betises (desinformation) pareils?

              • [^] # Re: LaTeX vers Epub ?

                Posté par . Évalué à 1.

                Ok les liseuses affichent des romans, si tu arrives à supporter l'utilisation de U+0027 ' à la place de U+2019 ’ dans un texte imprimé, ou la dentelle typographique si le texte aligné à gauche au lieu d'être justifié.

                • [^] # Re: LaTeX vers Epub ?

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Je me sers d'une liseuse depuis 2 ans, j'ai bien du lire plus d'une centaine de bouquin avec. Alors dire qu'il n'est pas possible de lire un roman avec c'est du grand n'importe quoi. Je n'ai aucun probleme, ni ma femme, ni mon pere qui moitie aveugle apprecie fortement la possibilite de redimensionnement des polices, ni mes amis qui ont eux aussi des liseuses.

                  • [^] # Re: LaTeX vers Epub ?

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Je ne doute pas une seconde que ta femme ou ton père arrivent à les utiliser. Je dis que le résultat sur liseuse est d'une qualité typographique inférieure et qui ne passe pas les critères minimaux au point que même Télé 7 Jours est un bel objet à côté d'un roman sur liseuse. Ceci en raison de 1) l'incompétence des départements de publication d'ebooks comparé aux typographes professionnels travaillant dans l'imprimerie papier et 2) l'absence de volonté des auteurs logiciels intégrés aux liseuses d'ajouter des options de typographie avancée pour améliorer le rendu actuel des ebooks.

                    • [^] # Re: LaTeX vers Epub ?

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Il y a certain ebooks qui sont vraiment bien faits au niveau de la typographie, des illustrations et tout. Mais pour ce que j'ai vu, ce sont souvent des ebooks faits par des passionnés à partir de livre dans le domaine public. Pour le reste je passe en général par la case Sigil pour corriger la justification et autres détails agaçants. Pourtant ce n'est pas bien compliqué à faire, mais encore trop difficile pour nos chers éditeurs dont on se demande vraiment à quoi ils peuvent bien servir.

                      • [^] # Re: LaTeX vers Epub ?

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Ah mais si l'on parle des editeurs ca c'est autre chose et cela n'a strictement rien avoir avec la liseuse ou pas.

                        http://www.ebouquin.fr/2011/11/13/gallimard-le-dernier-goncourt-corrige-par-la-communaute-pirate/

                        En gros les editeurs sont de gros porcs ne sachant pas utiliser ne serait-ce que un correcteur orthographique (moi non plus quand je troll mais je suis pas paye pour non plus :) ).

                        Et en ce qui concerne la typo c'est super top mais bon dans l'exemple de mon pere. Entre le fait de ne RIEN pouvoir lire (sauf quelques bouquins dispo a la biblio imprime avec de grosses polices) et une liseuse je peux te garantir que le choix est vite fait. Il en est ravi et contrairement a ce qui est ecrit au dessus il peut lire des livres avec sa liseuse et en fait la pub a ses copains...

                        • [^] # Re: LaTeX vers Epub ?

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Sans même parler de problèmes de vue, ma mère a des douleurs dans les mains qui font que tenir un livre assez épais pendant longtemps lui fait mal. Du coup je lui ai offert une liseuse et elle en est absolument ravie car c'est bien plus léger et fin qu'un livre. Les gros caractères c'est vraiment la cerise sur le gâteau mais elle apprécie beaucoup aussi.

              • [^] # Re: LaTeX vers Epub ?

                Posté par . Évalué à 1.

                bah non je suis réaliste, c'est tout ... sur la majorité des liseuses, le changement de page n'est pas fluide, dès que tu as des images c'est lent ... alors tu peux dire que les liseuses c'est la révolution mais la réalité est autre ...

                • [^] # Re: LaTeX vers Epub ?

                  Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 04/01/12 à 19:41.

                  Contrairement aux livres papiers, dans lequel la transition d'une page à l'autre est instantanée.

                  Après, utiliser une liseuse pour des livres avec des images ou des figures, ou pour des articles scientifiques, ça me semble un peu étrange vu la taille de l'écran (bon après il y a bien des gens qui vont surfer sur leur téléphone portable).

        • [^] # Re: LaTeX vers Epub ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Mais c'est génial ce truc. Merci beaucoup.

          Je regrette toutefois que le rendu soit fait en javascript (enfin si javascript n'est pas activé c'est le source original) mais c'est quand même pas mal. Beaucoup mieux que les images que j'avais l'habitude d'utiliser.

      • [^] # Re: LaTeX vers Epub ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Non, ça peut dépanner, mais il faut à tout prix gérer la superposition des symboles. Par contre, la stratégie adoptée par exemple par Wikipedia (insertion dans le document d'un .png compilé par Latex) rend parfois de grands services, au prix d'une typographie désastreuse.

  • # LaTeX

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Existe-t'il un transformateur LaTeX -> epub ? Si non, la demande est morte par avance...

    Le format epub gère-t'il bien les formules mathématiques ? Si non, la demande est morte par avance...

    Un article scientifique est très loin du format d'un roman... Par ailleurs, comme il y a souvent (en science) des formules, la mise en page est non négligeable. On n'écrit pas de la même manière une formule sur une page A4 mono-colonne que sur un texte en bi-colonne.

    Le format PDF permet d'avoir une copie exacte de la page papier. Bien sur, il faut rester sur des versions PDF normalisé pour le long terme...

    • [^] # Re: LaTeX

      Posté par . Évalué à -6.

      Existe-t'il un transformateur LaTeX -> epub ?

      Bon, un "latex to epub" dans gogle donne pas mal de réponses... mais ça n'a pas l'air simple. Un peu comme au dessus je dirais que l'export au format html c'est presque de l'epub. Mais bon.

      Un article scientifique est très loin du format d'un roman

      Oui et non. Je n'ai pas précisé mais par "articles scientifiques", je visais aussi les disciplines dites - à juste titre sans doute - "non scientifiques" ("sciences" humaines en général).
      Hors, les concernant, la référence à des articles d'il y a 20 ans n'est pas qu'occasionnelle. Contrairement, il me semble, à la démarche en "sciences dures" où l'on ne se réfère souvent qu'à des articles récents.
      J'espère que ça vous éclaire sur la démarche.

      • [^] # Re: LaTeX

        Posté par . Évalué à -1.

        Oui et non. Je n'ai pas précisé mais par "articles scientifiques", je visais aussi les disciplines dites - à juste titre sans doute - "non scientifiques" ("sciences" humaines en général).
        Hors, les concernant, la référence à des articles d'il y a 20 ans n'est pas qu'occasionnelle. Contrairement, il me semble, à la démarche en "sciences dures" où l'on ne se réfère souvent qu'à des articles récents.
        J'espère que ça vous éclaire sur la démarche.

        je dois dire que considérer les sciences humaines comme non scientifique c'est quand même particulièrement... je ne trouve pas le terme ... ignoble ?

        être scientifique ça ne se résume pas simplement à pisser 3 équations, faire 3 manips sur une paillasse ou pisser 20 lignes de code pour faire un algo fusse-t-il génial.

        • [^] # Re: LaTeX

          Posté par . Évalué à 0.

          Je suis bien d'accord, mais il me fallait trouver une expression qui regroupe toutes les disciplines visées par "sciences humaines". Les humanités ? (traduction sauvage de "humanities"...)

          • [^] # Re: LaTeX

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Ça se dit en français "faire ses humanités" (je l'ai entendu d'un gars qui a justement fait des études de lettre et que je ne pourrait accuser d'anglicisme, s'étant retrouvé incapable de comprendre "how are you ?" lors de son premier pas sur le sol américain.)

            ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

            • [^] # Re: LaTeX

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Ça se dit en français "faire ses humanités"

              En Belgique, c'est souvent utilisé pour parler des études secondaires.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: LaTeX

                Posté par . Évalué à 1.

                En France, c'est vachement connoté Renaissance tout de même les humanités... On utilise pas tous les jours. Mais c'est valable normalement.

                "The trouble with quotes on the internet is that it’s difficult to discern whether or not they are genuine.” Abraham Lincoln

          • [^] # Re: LaTeX

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            une expression qui regroupe toutes les disciplines visées par "sciences humaines"

            Tu as pensé à utiliser le méconnu "sciences humaines" ?

            \Ö<

        • [^] # Re: LaTeX

          Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 04/01/12 à 14:10.

          "ignoble", rien que ça? :-)

          Depuis une trentaine d'années, pour une raison assez obscure et probablement irrationnelle, on valorise démesurément les "sciences", et par voie de conséquence, on dévalorise tout ce qui n'est pas scientifique. Les disciplines non scientifiques, comme l'histoire, la littérature, la psychologie, etc., se sont alors "magiquement" converties en "sciences humaines". Mais ce n'est pas en ajoutant le mot "science" qu'on crée une discipline scientifique ; il me parait tout à fait légitime de mettre en doute le caractère scientifique de plusieurs disciplines en "sciences humaines" ; certaines d'entre elles ne peuvent pas, par nature, être expérimentales (l'histoire); d'autres le pourraient mais souffrent de graves problèmes méthodologiques qui ne sont résolus que progressivement (je pense à la psychologie ou à l'étude du comportement); d'autres sont très fortement confondues avec un support technologique (les sciences de l'information) ou avec une application unique (l'économie, qui n'est peut-être que de l'ingénierie) ; et d'autres naviguent en eaux troubles par leur lien historique avec des pseudosciences (la psychologie encore, ou l'histoire des religions).

          Autant il serait stupide de classifier science/pas science sur un critère idiot comme la présence d'équations, autant il serait encore plus stupide de ne pas s'interroger sur le caractère scientifique de disciplines qui ne sont pas quantitatives et qui n'ont pas de caractère prédictif -- ce qui suppose l'absence de modélisation formelle.

          Ah, et au fait, en sciences "dures", il est très fréquent de citer des articles vieux de plusieurs décennies (mon record c'est 153 ans).

          • [^] # Re: LaTeX

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            il me parait tout à fait légitime de mettre en doute le caractère scientifique de plusieurs disciplines en "sciences humaines" ; certaines d'entre elles ne peuvent pas, par nature, être expérimentales (l'histoire); d'autres le pourraient mais souffrent de graves problèmes méthodologiques qui ne sont résolus que progressivement (je pense à la psychologie ou à l'étude du comportement); d'autres sont très fortement confondues avec un support technologique (les sciences de l'information) ou avec une application unique (l'économie, qui n'est peut-être que de l'ingénierie) ; et d'autres naviguent en eaux troubles par leur lien historique avec des pseudosciences (la psychologie encore, ou l'histoire des religions).

            Tous vos exemples correspondent justement aux sciences expérimentales dans le sens où ce sont des domaines du savoir (du latin scientia qui veut dire « connaissance ») construits de manières rationnelles, vérifiables et reproductibles et qui s'attachent à décrire et expliquer des fais observés par l'expérience. L'avantage méthodologique de certains champs disciplinaires permettant la production de faits d'expériences plus ou moins à la demande en laboratoire ne leur donne pas le droit d'être les seuls à être qualifié de sciences. Tout ce discours est fortement réducteur et reflète une vision à œillères. Dans ce cadre comment qualifier la cosmologie, discipline de la physique considérée habituellement comme une science, dont l'objet d'étude est l'univers lui même et dont on qu'une seul pauvre malheureuse expérience, le notre.

            Autant il serait stupide de classifier science/pas science sur un critère idiot comme la présence d'équations, autant il serait encore plus stupide de ne pas s'interroger sur le caractère scientifique de disciplines qui ne sont pas quantitatives et qui n'ont pas de caractère prédictif -- ce qui suppose l'absence de modélisation formelle.

            A nouveau réduire les sciences à un caractère quantitatif ou de capacité de prédiction est réducteur. Faites attention, car avec la forte capacité de prédiction de certaines théories en science physique, je serais tenté de les appeler des sciences divinatoires, ce qui ne serait pas pour vous plaire je suppose.

            Ah, et au fait, en sciences "dures", il est très fréquent de citer des articles vieux de plusieurs décennies (mon record c'est 153 ans).

            Quelle tristesse. Déjà le mauvais goût de votre discours sur le caractère scientifique ou non de certaines disciplines était limite mais utiliser le qualificatif de "dure" est vraiment repoussant. D'autres sont molles donc, un peu comme le phallus de l'impuissant, le limité... Le côté caricaturale de cette distinction donne une lumière sur le rejet irrationnelle de cette science du comportement humain, la psychologie, que vous ne sembler pas considérée.

            Un docteur en science physique, un dure...

            • [^] # Re: LaTeX

              Posté par . Évalué à 3.

              A nouveau réduire les sciences à un caractère quantitatif ou de capacité de prédiction est réducteur.

              J'ai bien compris que, de votre point de vue, ma définition est réductrice, et que, par conséquent, de mon point de vue, votre définition est élastique. On n'est pas plus avancés.

              Pour moi, une discipline qui n'a ni modèle formel, ni capacité de prédiction, n'est pas une science. Une hypothèse, ce n'est pas pareil qu'une explication, et c'est justement le problème de beaucoup des disciplines que j'ai citées. "L'auteur a voulu dire ci ou ça", "La dépression du patient X est attribuable à un traumatisme dans sa jeunesse", "la personnalité de Napoléon le pousse à se lancer dans une campagne militaire perdue d'avance" : on peut arriver à de telles explications par un raisonnement rationnel, probabiliste et logique, mais pas scientifique : le raisonnement scientifique va au-delà du raisonnement logique, c'est ce qui fait sa puissance et ses limites : certaines questions sont hors du champ scientifique, et il faut l'accepter. Ca ne remet pas en cause l'intérêt des disciplines, mais ça n'est pas une raison pour coller "sciences" partout.

              utiliser le qualificatif de "dure" est vraiment repoussant.

              Waouh, quand c'est pas ignoble, c'est repoussant ; un peu d'excès dans les métaphores vomitives, non? La distinction sciences dures/sciences sociales existe officiellement dans toutes les universités, c'est vous qui surinterprétez en affublant les autres sciences du qualificatif de "molles". D'ailleurs, la discussion n'a jamais porté là dessus, il existe évidemment des disciplines qui sont réellement des sciences sociales.

              • [^] # Re: LaTeX

                Posté par . Évalué à 3.

                hop, un peu de lecture /o\ http://fr.wikipedia.org/wiki/Science

              • [^] # Re: LaTeX

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Pourtant je suis à peu prêt certain que la psychologie et peut être même l'histoire, ou encore l'ethnographie ont formalisé des choses, peut être pas mathématiquement certes, et sont capables de prédiction dans le cadre de leur discipline (et où ça fait sens).

                on peut arriver à de telles explications par un raisonnement rationnel, probabiliste et logique, mais pas scientifique

                Justement, c'est quoi pour vous un raisonnement scientifique ? Selon moi c'est appliquer une méthodologie du doute, de la remise en question, sur un discours tentant d'expliquer (formaliser, rationaliser) une expérience du monde, un fait. L'histoire et autres rentrent dans cette catégorie. Dis autrement, une science est un savoir obtenue par une méthode de travail dite scientifique. Ce n'est pas l'objet ou le sujet de ce savoir. C'est pour ça que je réagit, parce que je trouve ça dommageable.

                La distinction sciences dures/sciences sociales existe officiellement dans toutes les universités, c'est vous qui surinterprétez en affublant les autres sciences du qualificatif de "molles".

                Ok le repoussant étant un peu fort. Par contre le fait que "science dures" soit utilisé officiellement, j'en doute très fortement et je veux bien une source. De même que la distinction dures/sociales; d'autres catégories existent (humaines, physiques, naturelles,...). A la rigueur "science exactes", qui prête souvent le flan à la critique également. Dures est quasi systématiquement accompagné de molles, et je dis ça par expérience. Pourquoi qualifier de dures si ce n'est pas pour évoqué que d'autre ne le sont pas, c'est à dire molles ?

    • [^] # Re: LaTeX

      Posté par . Évalué à 1.

      Existe-t'il un transformateur LaTeX -> epub ? Si non, la demande est morte par avance...

      est-ce que toutes les publications scientifiques sont réellement rédigées en LaTeX ?

      Par exemple premier lien que je trouve à « documents scientifiques », premier document (je n'ai pas été voir les autres) :
      http://www.ccme.ca/publications/ceqg_rcqe.fr.html?category_id=125

      c'est du msword.

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: LaTeX

        Posté par . Évalué à 1.

        c'est très dépendant des disciplines et surtout des entreprises américaines qui font la publication car certaines t'obligent à utiliser certains formats ... maintenant quand tu vois le rendu d'un document latex et des autres il n'y a pas photo !

        • [^] # Re: LaTeX

          Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 04/01/12 à 14:41.

          Je me souviens d'un maître de stage qui m'a guidé pour rédiger un article de conf :

          En premier lieu, tu vas sur le site de la conf, et tu télécharges le template LaTeX. Si la conf ne fournit pas de template LaTeX alors ça ne vaut pas le coup de soumettre.

          J'aime cet état d'esprit.

      • [^] # Re: LaTeX

        Posté par . Évalué à 1.

        En fait à ce que j'ai pu constater ça varie beaucoup selon les domaines.

        Pour les domaines que j'ai pu apercevoir :

        • En maths : LaTeX quasiment obligatoire
        • En traitement du signal : Répendu mais pas seul
        • En Biologie (enfin plûtot en écologie, la science pas la protection de l'environnement) : LaTeX quasiement inexistant
        • En sociologie : LaTeX quasiement inexistant

        Enfin c'est ce que j'ai pu voir au bout de mon nez. Mais mon sentiment c'est que c'est surtout dépendent du domaine.

        • [^] # Re: LaTeX

          Posté par . Évalué à 3.

          Mes 50cts, en physique des hautes énergies et théorique tu travailles pas sans LaTeX , exceptionnellement on croise des gens qui utilisent *Office mais par exemple si on s'amuse à chercher sur arXiv ou (in)spire on trouvera quasi-systématiquement la source LaTeX.

          Si un moyen existait de transformer un .tex en .epub, ca devrait être assez facile de demander (en tout sur des sites genre arXiv) de produire les epub pour chaque publi.

          Perso je suis plus qu'interressé par ce genre de projet.

        • [^] # Re: LaTeX

          Posté par . Évalué à 3.

          Est-ce à dire que les sciences dures sont corrélées avec l'utilisation de LaTeX ? Ça ne e parait pas si aberrant si on se dit que LaTeX montre toute sa puissance pour exprimer des symboles (au sens d'expressions symboliques telles que les équations ou formules logiques) et non simplement des phrases, et que tout le monde (attention, appel au troll) sait que c'est le seul moyen d'être non-ambigu :>

          The cake is a lie.

    • [^] # Re: LaTeX

      Posté par . Évalué à 3.

      Tout a fait, je préfère infiniment lire un pdf formaté correctement en simple colonne qu'un epub. Même en oubliant le gros problème posé par les formules mathématiques et les figures, epub reste très approximatif pour la qualité de la typo et des césures par rapport à LaTeX.

      Ce que je préférerais avoir, c'est un mode de lecture double colonnes sur les liseuses. Le lecteur pdf se positionnerait en zoom en demi largeur en haut à gauche; passer à la page suivante déplacerait la vue sur la page courante de haut en bas, puis de gauche à droite, puis à la page suivante une fois arrivé en bas à droite; la possibilité de passer facilement d'un mode double colonne en simple colonne donnerait l'accès simple aux figures sur deux colonnes.

      Bref, sans grande révolution, le format classique des publis en double colonnes resterait parfaitement adapté aux liseuses (qui sont logiciellement souples), tout en restant parfaitement adapté au format papier (qui est ce qu'il est). Et on continuerait ainsi à avoir un confort de lecture équivalent avec les anciennes publis (qui ne sont pas près de changer de format...)

      • [^] # Re: LaTeX

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        epub reste très approximatif pour la qualité de la typo et des césures par rapport à LaTeX.

        epub, c'est du html, c'est donc le logiciel de rendu qui pose problème, pas le format.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: LaTeX

          Posté par . Évalué à 1.

          Certes, mais les liseuses possédant une capacité de calcul limité (et à limiter pour conserver la charge de batterie), il est assez peu adapté de faire les calculs de typos sur la liseuse même (si tu veux un rendu correct, donc avec micro-typo, ça peux être assez coûteux en temps de calcul).

          Et en pratique (ce qui est probablement lié à cette remarque), les logiciels de rendu epub sur les liseuses restent moyen en typo/césure par rapport à ce que tu obtiens avec un pdf from LaTeX.

          • [^] # Re: LaTeX

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Certes, mais les liseuses possédant une capacité de calcul limité (et à limiter pour conserver la charge de batterie), il est assez peu adapté de faire les calculs de typos sur la liseuse même

            Donc, tu te retrouve un rendu potentiellement pas adapté à la dimension de la liseuse et pour un zoom affreux.

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: LaTeX

              Posté par . Évalué à 1.

              Je ne vois pas trop ce que tu veux dire. Il est facile d'avoir un epub et un pdf/latex ayant une même dimension de page et de texte. Pas de problème, la question n'est pas là.

              Avoir un rendu typo correct demandes une certaine quantité de calcul. Pour que epub reste adapté à une liseuse, les lecteurs epub se limite à un rendu assez basique (texte justifié, césure indépendantes de la langue du texte, et ligatures dans le meilleur des cas). Il me semble bien plus adapté d'avoir un texte au rendu pré-calculé pour la liseuse, plutôt qu'un html à réinterpréter. Dans tous les cas que j'ai utilisé, et une liseuse récente (Cybook Odyssey), un pdf/LaTeX reste dans tous les cas bien plus agréable à lire qu'un epub.

              • [^] # Re: LaTeX

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Je ne vois pas trop ce que tu veux dire.

                Un pdf n'est adapté que pour une dimension particulière. Les écrans des liseuses n'étant pas tous de la même taille, ce n'est pas souvent adapté. Hors, c'est le seul moyen de déporté les calcul de césure et de typographie sur une machine plus puissante. Déporter les calculs amène donc à un rendu mal adapté à la liseuse.

                « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                • [^] # Re: LaTeX

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Mouais, ça reste quand même grosso-modo des tailles similaires. Un LaTeX optimisé pour une simple colonne sera bien partout (ce qui est important est le nombre moyen de mots par ligne, pas vraiment leur taille visuelle). Tout dépends des priorité. Je penses qu'un rendu typo correct est bien plus important que des fluctuations de zooms.

                  Avec le passage à la liseuse, je ressens vraiment une perte assez grande de qualité de lecture par rapport au livre en papier, du fait de ce choix de "typo moyenne partout"; pouvoir adapter la taille de la police ne reste qu'un gadget à mon goût.

                  J'en reste à la possibilité de reformater en LaTeX mes ebooks quand c'est possible.

                  • [^] # Re: LaTeX

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Mouais, ça reste quand même grosso-modo des tailles similaires.

                    On trouve facilement de 5'' à 7'', sans doute encore plus grand. Je n'appelle pas ça des tailles similaires.

                    Avec le passage à la liseuse, je ressens vraiment une perte assez grande de qualité de lecture par rapport au livre en papier, du fait de ce choix de "typo moyenne partout"

                    C'est lié au logiciel de merde des liseuses, pas à l'epub.

                    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                    • [^] # Re: LaTeX

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Pour info, il existe plusieurs liseuses aux environs de 9" (asus DR900, kindle DX, par exemple). Après, c'est vrai qu'elles sont bien plus chères (et moins répandues).

                      The cake is a lie.

          • [^] # Re: LaTeX

            Posté par . Évalué à 2.

            J'ai une vieille liseuse et sa capacite de calcul et de memoire est bien superieure a la capacite de mon ancien 486 dx33 qui faisait tourner Latex sans broncher. Certes il n'y avait pas de micro typographie mais le resultat de l'epoque depasse largement ce que l'on a aujourd'hui avec de l'epub/html. Y avait pas de pdf mais du dvi, et xdvi fonctionnait sans probleme non plus.

            • [^] # Re: LaTeX

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Ton 468 ne faisait pas de rendu Latex en temps réel.

              • [^] # Re: LaTeX

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Vu le délai de rafraîchissement des pages, rajouter un délai d'une demi-seconde pour le calcul ne serait qu'à peine plus gênant.

                • [^] # Re: LaTeX

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Ouais enfin : le rendu se fait pas page par page et certaines pages complexes peuvent nécessiter beaucoup de calcul.

              • [^] # Re: LaTeX

                Posté par . Évalué à 1.

                Rarement besoin d'un rendu temps reel. Autant les dimensions d'un ecran d'une liseuse change d'un model a l'autre, autant l'ecran lui ne change pas si souvent que ca... Donc theoriquement, le rendu se fait une fois. Certes, si je change en effet la taille des fontes, il faut refaire le rendu [et tout le rendu, histoire de mettre a jour les references]. Mis a part faire une demo a quelqu'un pour lui montrer qu'on peut changer la taille de la police, on change pas la taille si souvent que ca.

                • [^] # Re: LaTeX

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Donc ça a peut d'intérêt : on peut faire le rendu sur l'ordinateur et la liseuse lit le PDF.

                  • [^] # Re: LaTeX

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Si c'est moi qui fait le PDF pour ma liseuse, certes. Si par contre je decide de produire un livre au format electronique pour le grand public, je vais pas me palucher la generation de tout les formats inimaginables et laisser le lecteur se debrouiller tout seul a savoir lequel choisir.
                    Si par contre je met dans un bundle mes sources tex, les packages, styles, fontes et images, alors il y a un seul fichier a installer dans la liseuse, qui elle genere le rendu avec les bonnes informations pour le rendu.

  • # Il existe d'autres possibilités bien sûr

    Posté par . Évalué à 4.

    Par exemple, j'en utilise une depuis quelques temps.
    Ayant accès à l'article, je l'imprime dans un fichier PDF et prends soin de préciser le format de sortie : je choisis A5 et obtiens un PDF lisible plus facilement sur ma liseuse.

    Donc, des solutions "alternatives" existent. Mais je l'ai fait pas plus tard qu'hier pour une dizaine d'articles, et à la fin, comment dire, c'est barbant ! Vraiment.

  • # En attendant

    Posté par . Évalué à 2.

    Essayes papercrop[1]. Il est chiant a compiler, l'interface est pourri, mais il fonctionne drôlement bien !

    [1] : http://code.google.com/p/papercrop/

  • # Ou une liseuse au format A4 ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Parce que je voudrais bien une liseuse au format A4, plutôt.

  • # question basique

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Y a-t-il beaucoup de scientifiques qui lisent les articles avec une liseuse ? (je demande ça parce que je m'imagine plutôt les scientifiques lire des articles sur un écran d'ordinateur, fixe ou portable, pas forcément sur une liseuse ou une tablette, voire d'imprimer le pdf pour avoir un support papier pour l'annoter "à l'ancienne")

    • [^] # Re: question basique

      Posté par . Évalué à 1.

      voire d'imprimer le pdf pour avoir un support papier pour l'annoter "à l'ancienne"

      Justement, avec une liseuse avec stylet, tu peux l'annoter "à l'ancienne" sans gâcher du papier :).

    • [^] # Re: question basique

      Posté par . Évalué à 6.

      Les gens impriment pas mal, parce que c'est pénible de lire à l'écran.
      Ensuite la démocratisation des liseuses/tablettes peut changer les usages, pour ma part je préfère avoir des papiers sur ma liseuse et trimballer quelque chose de l'ordre de la centaine de gramme, plutôt que des papiers imprimé qui prennent vite de la place et pèsent vite lourd.

    • [^] # Re: question basique

      Posté par . Évalué à 3.

      Perso ça fait un moment que je surveille l'évolution des liseuses, pas pour y mettre des romans (je tiens au contact et à l'odeur des livres) mais pour y mettre des articles scientifiques. Lire sur écran, c'est pénible (surtout si les figures sont loin de l'endroit où elles sont référencées) et imprimer, ça gâche du papier, et ça prend de la place.

      • [^] # Re: question basique

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Je pense à faire la même chose. Je n'aime pas lire des longs textes sur un écran, du coup j'imprime les articles, je trouve ça nettement plus agréable à la lecture. En plus, un article imprimé, on peu l'annoter, faire des développements dans la marge, etc...

        Mais je me suis toujours dis qu'une liseuse/tablet avec un stylet me permettrait peut-être de faire ça et plus (genre garder une copie numérique de mes annotations).

        Une liseuse serait aussi utile pour les bouquins de référence. Ca évite pas l'encombrement.

  • # pandoc

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    pandoc gère un peu latex et epub, j'ai donc fait un petit essai avec un article latex, conversion en epub avec utilisation de mathjax pour les formules.

    Problème: le javascript de mathjax n'est pas inséré dans les fichiers html ... par contre ca marche bien avec la sortie html, et on peut ensuite avec calibre le convertir en ebook qui lui contiendra le script mathjax. Le résultat est plutôt satisfaisant, reste des petits trucs comme les références internes (pas essayé la biblio):

    pandoc -s --mathjax -f latex -t html -o test.html P012.tex
    
    
    • [^] # Re: pandoc

      Posté par . Évalué à 1.

      tient intéressant ça ... je ne connaissais pas pandoc ... merci pour le lien.

    • [^] # Re: pandoc

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Mais justement, quand on fait faire du epub a pandoc, il a raison de ne pas insérer de javascript (il fait de l'epub 2). Et il n'inclut pas les images liées (--webtex par exemple qui fait des liens vers google charts pour les formules). De toute façon,
      1. Le javascript dans l'epub, c'est mal (uniquement compris par iBook actuellement).
      2. le rendu en image, c'est nul, ça ne suivra pas les changements de police et de taille.
      3. Le mathml, c'est bien. Mais pas encore dans epub.

    • [^] # Re: pandoc

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Je suis plus totalement sûre que ce soit pandoc (mais il me semble que si), donc c'est à prendre au conditionnel, mais il me semble que comme pas mal de convertisseurs LaTeX-vers-quelque-chose, autant il marchait bien pour des documents simples, autant quand il y avait un style ou une feuille de style personnalisée ça posait souci. Pour l'instant, le seul que j'ai trouvé qui gère bien non seulement les commandes/style «de base» LaTeX, mais aussi les commandes/style définies par l'utilisateur, c'est tex4ht.

  • # Word -> LyX -> xhtml -> calibre -> epub

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    À la suite des commentaires précédent, j'ai essayé, avec succès, sur un texte de littérature générale (sans formule mathématique, ni notes, ni index... mais avec des chapitres) la suite de transformation suivante :
    Le texte était originalement rédigé sous word. Il a été importé dans "LyX", donc transformé en LaTeX. Ensuite création des chapitres. Ensuite j'ai exporté ce texte depuis LyX vers xhtml 1.1 . À ce stade, le texte est lisible par n'importe lequel des navigateurs. Enfin, depuis le logiciel "Calibre", lui faire faire la conversion en epub. Les liens sur les chapitres sont bien conservés.
    Tout ceci se fait en quelques minutes. Mais je n'ai pas testé avec les maths !

    • [^] # Re: Word -> LyX -> xhtml -> calibre -> epub

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      J'ai un peu le même retour avec des textes «littéraires» (que du texte, quoi) : utiliser htlatex puis Calibre marche plutôt bien pour convertir un fichier LaTeX en Epub, mais j'avais eu des petites galères avec certains fichiers longs avec des images et des caractères un peu bizarres.

      Pour des articles scientifiques, j'avais pas essayé, et je pensais que le résultat serait catastrophique, mais après un petit essai sur un article, le résultat est plutôt pas mal, en fait (malgré quelques erreurs lancées par Htlatex) : les équations sont converties en images, et sont à peu près lisibles. La mise en page est moins jolie qu'en PDF (notamment en terme d'alignement, qui n'est bizarrement plus justifié), la table des matières n'a pas été générée correctement, mais ça reste globalement lisible.

      Bon, je ne sais pas ce que ça donnerait sur une vraie liseuse (et pas le lecteur Epub de l'ordi), mais à vue de nez je peux faire mon mea culpa : j'étais persuadée que la conversion LaTeX -> HTML -> Epub merderait pour ce genre de fichiers, et en fait ça se passe quand même plutôt pas mal.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.