Journal Variations sur un thème culinaire

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
27
22
fév.
2013

Sommaire

Depuis que je m’informe, et participe modestement, sur le site LinuxFr j’ai apprécié la multitude des sujets abordés. La plupart d’entre eux était évidement liés aux logiciels libres, mais pas seulement. Et c’est tant mieux (IMHO) car tout mouvement, même le plus noble, ne saurait être déconnecté de la réalité socioculturelle dans laquelle il interagit. Et c’est ainsi que j’ai lu quelques threads enflammés à propos de cinéma, de musique (libre ou pas), de politique, de religion… sans parler d’orthographe et de grammaire qui alimentent bien des commentaires.

Mais curieusement je n’ai rien vu à propos de cuisine ! Et pourtant :
- Les recettes de cuisines (celles qui sont publiées) ont de tout temps respecté les quatre libertés.
- Ces temps agités, où l’on ne sait même plus ce que les industriels mettent dans le "minerai de viande", me paraissent favorables à un retour aux fourneaux. Tiens, au fait, c’est aussi l’époque du salon de la malbouffe l’agriculture.
- Le mouvement pro logiciels libres a toujours été assez proche du DIY et commencer par ce que l’on mange n’est pas forcement une ineptie.
- Enfin il ne me déplairait pas de tordre définitivement le cou à cette légende qui veut qu’un geek ne se nourrisse que de pizzas froides arrosées de coca éventé.

Je vous propose donc aujourd’hui quelques idées sur une manière assez simple de cuisiner le poisson, qui vous changera sans doute de ceux, carrés avec les yeux dans les coins, que l’on trouve dans les rayons surgelés des hypermarchés.

Base (à peu près) commune à toutes les recettes.

1) chez le poissonnier achetez des poissons entiers que vous ferez écailler (si besoin) et dont vous ferez lever les filets en mettant de coté la parure (tête, arêtes, nageoires). Une fois chez vous rincez la parure à l’eau claire.
2) faites votre fumet en mettant cette parure dans une casserole avec quelques hauts-goûts (oignon piqué de clous de girofle, thym, laurier, une carotte coupée en rondelles, baies de poivre, de genévrier et de coriandre, graines de fenouil…) et en mouillant aux 2/3 d’un vin blanc sec. Porter à ébullition, écumer si nécessaire, puis réduire et laisser frémir pendant ½ heure. Passez ensuite au chinois, à défaut dans une passoire à grille fine. N.B. Si vous avez trop de fumet celui-ci se conserve parfaitement au congélateur, soit dans des bouteilles en plastique (pas trop remplies) soit dans des bacs à glaçon.
3) Avant la cuisson faites deux ou trois incisions sur la peau des filets pour éviter que ceux-ci ne se rétractent. Saisissez coté chair (jusqu’à coloration) dans une poêle très chaude avec un peu d’huile d’olive, puis retournez-les pour finir à feu doux. Salez, poivrez.
4) Quand les filets sont cuits réservez-les au chaud (four à 75°C), remettez un peu d’huile dans la poêle et tombez-y une grosse échalote (ou un oignon) finement émincée. Faites la revenir sans la faire roussir, puis ajouter le fumet dans lequel vous délayerez une pointe de couteau de maïzena (ou de fécule de pomme de terre). Faite réduire à feu vif jusqu’à obtenir un liquide légèrement pâteux.

Bar à la moutarde

Faire le fumet avec (et servir à table) un muscadet. Après les étapes ci-dessus mélanger une cuiller à soupe de moutarde à l’ancienne (avec les grains) dans 20cl de crème fraîche épaisse et incorporez à feu doux dans le fumet réduis. Nappez les filets et servir avec des pommes de terre vapeur.
N.B. l’association poisson / moutarde en surprendra plus d’un mais c’est délicieux. L’essayer c’est l’adopter.

Féra (ou perche) au génépi

La féra et la perche sont deux poissons des lacs alpins, réputés pour la finesse de leur chair. Faire le fumet avec un vin à base de cépage Jacquère et servir à table un vin d’Apremont. Après réduction du fumet ajouter 20cl de crème fraîche épaisse et un petit verre à liqueur de génépi. Touiller avec une cuiller en bois et napper les filets. J’aime servir ces poissons avec du chou Romanesco ou des brocolis, simplement cuits à la vapeur.

Daurade au pastis

Ma préférée est la daurade rose, mais une daurade royale fera parfaitement l’affaire. Pour le fumet essayez de trouver un cépage marsanne, roussane ou ugni blanc. À table servez de préférence un vin blanc de Cassis, un Côtes de Provence blanc ou, à défaut, un Côtes du Rhône blanc, par exemple un Saint-Peray.
- Pour la préparation du fumet ajouter une poignée de grains d’anis vert ou deux étoiles de badiane.
- en fin de cuisson des filets flambez-les au pastis
- Émincez finement du fenouil (une pièce pour deux convives) et faites le cuire à feu doux dans le fumet. Variante : avec des poivrons (jouez sur les couleurs)
- Servez avec une timbale de riz blanc.

Omble chevalier aux baies roses

L’omble chevalier est l’un des poissons d’eau douce les plus fin qui soit. Après cuisson des filets parsemez de baies roses concassées et nappez avec un peu de fumet mélangé avec du beurre fondu. Pour le vin choisissez un Chignin Bergeron, un Châteauneuf-du-pape (blanc) ou un Hermitage (blanc). Servez avec des haricots verts encore craquants.

  • # Excellent !

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Merci ! (j'aime beaucoup le poisson !) :)

    ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

  • # Poisson

    Posté par . Évalué à 2.

    Je ne suis pas très poisson. Par contre j'ai goûté une fois de l'empereur, juste cuit nature à la poêle et j'ai trouvé ça succulent.

    Je n'en vois pas souvent chez le poissonnier, et pour cause, comme beaucoup de poisson il y en a de moins en moins.

    Ne pensez-vous pas que de nos jours nous devrions nous contenter de poisson d'élevage afin de préserver certaines espèces ?

    Orange roughy

    L'hoplostèthe orange vit dans tous les océans entre 900 et 1 800 m de profondeur. Il a une longévité potentielle d'au moins 149 ans et il n'atteint sa maturité sexuelle qu'entre 20 et 30 ans.

    • [^] # Re: Poisson

      Posté par . Évalué à 2.

      Surtout que l'on vient d'autoriser la réintroduction des farines animales dans l'élevage de poisson …. mais le poisson c'est bon mangez-en  !

      Moi je suis geek depuis toujours et depuis encore plus longtemps grand amateur de cuisine … ça me détend c'est un réel plaisir de se régaler d'une recette que l'on a concocté

      tous a vos fournaux

      • [^] # Re: Poisson

        Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 23/02/13 à 00:35.

        Surtout que l'on vient d'autoriser la réintroduction des farines animales dans l'élevage de poisson …. mais le poisson c'est bon mangez-en  !

        Je ne sais pas pour les poissons mais depuis l'affaire de la vache folle on a arrêté d'utiliser des farines animales pour nourrir les cochons alors qu'à priori, le cochon étant omnivore, il n'y avait aucun risque.

        Après je ne pense pas qu'élevage implique forcément farine animale.

        • [^] # Re: Poisson

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          « Je ne sais pas pour les poissons mais depuis l'affaire de la vache folle on a arrêté d'utiliser des farines animales pour nourrir les cochons alors qu'à priori, le cochon étant omnivore, il n'y avait aucun risque. »

          Quel rapport ? Les humains aussi sont omnivores. Cela ne les empêche apparemment pas d'être contaminés par des encéphalopathie à prion (par exemple http://fr.wikipedia.org/wiki/Kuru_(maladie) ), et ce avec ou sans utilisation des farines animales.

          • [^] # Re: Poisson

            Posté par . Évalué à 2.

            Je connaissais le cas Kuru

            Son mode de transmission a pu être relié à un rite funéraire anthropophage.

            Je ne sais pas si c'est vrai mais peut-être que l'anthropophagie n'est pas naturelle, on ne la trouve pas chez beaucoup de peuples anciens comme les Mayas par exemple, ni chez tous les omnivores non ?

            Il y a peut-être seulement un risque si on donnait de la farine de porc à des porcs :)

            Je dis tout ça pour me rassurer évidemment :) Et les farines animales c'est le symbole de l'industrialisation à outrance de l'élevage.

            Mais on nourrit parfois les porcs avec des restes animaux depuis belle lurette, on a pas eu de cas comme la maladie de la vache folle.

            • [^] # Re: Poisson

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              « Je dis tout ça pour me rassurer évidemment :) »

              Oui, ce raisonnement relève de la pensée magique. Et, n'en prenez pas offense, c'est un religieux qui vous le dit…

              « Mais on nourrit parfois les porcs avec des restes animaux depuis belle lurette, on a pas eu de cas comme la maladie de la vache folle. »

              Références ? Le fait qu'apparemment antérieurement il n'y ai pas eu d'épidémie médiatique aussi massive me semble résulter d'une combinaison de facteurs évidents peu liés à la physiologie. Essentiellement l'on pourrait citer :

              • Une mesure de prophylaxie élémentaire consiste à éviter de consommer ou de faire consommer une bête malade.
              • Des pratiques d'élevage moins homogénéisées et industrielles.
              • Des services vétérinaires moins performants et systématiques.
              • [^] # Re: Poisson

                Posté par . Évalué à 2.

                Oui tu as tout à fait raison. Cependant on a quand même des traces de maladies des porcs datant de l'époque pré-industrielle dans la littérature, comme par exemple la fièvre porcine. As-tu jamais noté des symptômes correspondants à une infection par un prion (pardonnez-moi si infection n'est pas un terme adapté) chez les Porcs, on aurait-du je suppose ?

                Parce qu'on a beau être opposé aux farines animales il faut reconnaître qu'en faire manger à un cochon dont on sait depuis l'antiquité, voir plus, qu'il peut manger absolument tout et n'importe quoi et en faire manger à une vache, que personne au monde n'a jamais vu manger de la viande, il y a quand même un monde.

                • [^] # Re: Poisson

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Parce qu'on a beau être opposé aux farines animales il faut reconnaître qu'en faire manger à un cochon dont on sait depuis l'antiquité, voir plus, qu'il peut manger absolument tout et n'importe quoi et en faire manger à une vache, que personne au monde n'a jamais vu manger de la viande, il y a quand même un monde.

                  Le porc peut manger absolument tout et n'importe quoi : ça ne veut pas dire que c'est bon pour lui ou pour ceux qui vont s'en nourrir, qu'il s'agisse d'humains ou d'autres porcs.

                  Un petit article qui cause de sécurité alimentaire évoque le cas d'une souche de staphylocoque doré résistante aux antibiotiques :

                  L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a rendu, en 2010, un avis indiquant que le réservoir du CC398 se trouve chez les bovins, la volaille, mais surtout chez les porcs.

                  Fait inquiétant, le SARM animal est de plus en plus présent dans les infections humaines, et une étude néerlandaise (Voss et al., 2005) établit que les producteurs de porcs sont 760 fois plus touchés que la population générale.

                  J'ai comme un doute sur le fait qu'un porc malade nourri au porc malade lui-même nourri etc… soit très bon pour la santé.

                • [^] # Re: Poisson

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  « […] on sait depuis l'antiquité, voir plus, qu'il peut manger absolument tout et n'importe quoi […] »

                  Les porcs peuvent manger beaucoup de choses, certainement. Leur système immunitaire est très efficace, et adapté à résister à nombre de bactéries, virus et autres toxines. Excellent.

                  En l'état de mes connaissances sur les maladies à prions — pas réactualisées depuis que j'étais en thèse avec un collègue dont « prions » était le leitmotiv et le sujet d'études — les mécanismes de transmission et d'immunité face à ce vecteur infectieux (le terme est correcte, il y a bien pénétration de l'organisme par un agent pathogène et reproduction morbide de celui-ci) restent méconnus.

                  Par ailleurs, l'absence supposée de traces claires, dans une histoire vétérinaire des plus parcellaire, d'une maladie particulièrement peu contagieuse (au plus fort de la crise de l'ESB, le nombre de cas devait être de l'ordre du millier alors que tout avait été fait pour propager au mieux les contaminants) me paraît parfaitement anecdotique.

                  Tout ça pour redire qu'autant que je sache absolument rien ne permet de supputer une immunité porcine face aux prions allo- ou endogènes. Mais, il s'agit juste de mes connaissances étriquées, dans un domaine où je suis parfaitement inculte. Donc je reste ouvert à toute proposition de lecture sérieuse sur le sujet ; mais convaincu de l'absurdité extrême de la réintroduction des farines animales non décontaminées dans la chaîne alimentaire.

      • [^] # Re: Poisson

        Posté par . Évalué à 1.

        ça me détend c'est un réel plaisir de se régaler d'une recette que l'on a concocté

        Et comment tu fais pour rester motivé à cuisiner, entre le temps de préparation et de lavage des ustensiles ?
        J'avoue cuisiner rarement, mais quand je fais des trucs un peu plus recherché que des pâtes… Par exemple, pour faire des pommes duchesse, 3/4h pour préparer et nettoyer, 10 minutes pour les manger - mais j'avoue qu'elles étaient bonnes :)

        • [^] # Re: Poisson

          Posté par . Évalué à 4.

          Et comment tu fais pour rester motivé à cuisiner, entre le temps de préparation et de lavage des ustensiles ?

          Ce que tu peux faire c'est cuisiner plus d'un repas, tu pourras en garder dans des boîtes pour le réchauffer les jours suivants. C'est pas forcément aussi bon réchauffé mais au niveau temps de préparation et lavage des ustensiles que tu fasses pour 1 ou pour 4 c'est kif-kif.

        • [^] # Re: Poisson

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Et comment tu fais pour rester motivé à cuisiner, entre le temps de préparation et de lavage des ustensiles ?

          Moi j'invite des gens que j'aime à partager le fruit de mon travail et à boire du vin à ma table, des fois je les invite même à faire la cuisine avec moi, c'est amusant aussi!

    • [^] # Re: Poisson

      Posté par . Évalué à 1.

      Ces dernières années je mange plutôt le poisson cru (je me suis mis à la cuisine Japonaise) et j'apprécie beaucoup.
      Mais j'adore aussi cuit au barbecue, au court bouillon, …

      Merci pour ces recettes en tout cas.

      Ne pensez-vous pas que de nos jours nous devrions nous contenter de poisson d'élevage afin de préserver certaines espèces ?

      je suis 101% d'accord avec toi, même si le goût est moins prononcé que pour un poisson sauvage, je préfère ça que favoriser avec mon argent le massacre auquel s'adonnent les chalutiers.

      kentoc'h mervel eget bezan saotred

      • [^] # Re: Poisson

        Posté par . Évalué à 1.

        je suis 101% d'accord avec toi, même si le goût est moins prononcé que pour un poisson sauvage, je préfère ça que favoriser avec mon argent le massacre auquel s'adonnent les chalutiers.

        Hors de toute considération gustative je me demande si toutes les espèces de poisson se prêtent à l'élevage. Par exemple peut-on élever du thon rouge ? C'est effectivement un régal cru en sushi.

        Le ceviche, cuire le poisson au jus de citron, c'est excellent aussi.

      • [^] # Re: Poisson

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Ne pensez-vous pas que de nos jours nous devrions nous contenter de poisson d'élevage afin de préserver certaines espèces ?

        je suis 101% d'accord avec toi, même si le goût est moins prononcé que pour un poisson sauvage, je préfère ça que favoriser avec mon argent le massacre auquel s'adonnent les chalutiers.

        Je pense qu'une fois encore on s’arrête à la périphérie du problème et aux seuls aspects médiatisés. Oui il me semble nécessaire d’interdire la surexploitation des océans, oui un développement de l'élevage semble être une bonne solution. Mais de quelle pêche et de quel élevage parle-t-on ?

        En matière de pêche l'Europe a choisi une politique de quotas et une réglementation des filets. Soit, mais son application concrète se fait toujours en favorisant les armateurs industriels au détriment des petits bateaux. Dans un des films documentaires à la vogue ces dernières années ("We feed the world" de Erwin Wagenhofer ? "Solutions locales pour un désordre global" de Coline Serreau ?) on voit des artisans pêcheurs obligés de communiquer leur plan de pêche et leurs relevés radar en temps réel, plans aussitôt communiqués (selon ces artisans) aux gros chalutiers. Quoiqu'il en soit une limitation de la taille des bateaux dans les zones surexploitées me semble tout aussi opérante et bien plus facile à contrôler, mais de ça il en est hors de question : toujours la sacro-sainte concurrence libre et non faussée.

        Concernant l'élevage maintenant, avez-vous déjà visité une de ses fermes aquacoles de Norvège, véritables camps de concentration pour saumons. Ou ces trous dans la terre remplis d'eau de mer dans lesquelles sont élevés les gambas au Vietnam ? La densité y est telle que pour éviter toute épidémie l'emploi préventif d'antibiotiques est systématique. Pire encore ce sont des pesticides (du diflubenzuron) qui sont mélangés à la nourriture pour lutter contre un parasite appelé "pou de mer". Voir le rapport à ce sujet de l'ONG Green Warrion (2010) et cet article.

        Bref, encore une fois c'est la démesure des entreprises industrielles qui constitue la menace la plus tangible.

        Dans l'affaire de l'entreprise Spanghero ce n'est pas de trouver de la viande de cheval que je trouve dangereux, c'est l'opacité des circuits et l'aveuglement des industriels comme Findus qui trouvent normal d'acheter la viande 30% en dessous de son cours mais sans se poser la question de sa provenance. Bien sûr ce sont eux les coupables, et pas (seulement) la PME de l'Aude qui leur est pieds et poings liés. Tout comme c'est Apple et Nike qui sont coupables du travail des enfants et pas seulement leurs sous-traitants chinois.

        Au sujet des "minerais de viandes" je vous suggère la lecture de ces deux articles :
        - Minerai de viande : « Avant, on n’osait pas en faire de la bouffe pour chat (Rue 89)
        - Viande, mensonges, traders, truands (blog de Patrick Le Hyaric)

        À titre individuel que peut-on faire ?

        Tout d'abord privilégier les circuits courts et les producteurs locaux. Ayant la chance d'habiter en Haute-Savoie j'achète ma viande de bœuf directement chez un éleveur dont je connais les méthodes : petit troupeau d'une trentaine de têtes passant la majeure partie de l'année en alpage. Idem pour la volaille, pour mes légumes, pour mon fromage… Même si vous habitez le 93 je suis certain que vous pouvez trouver une AMAP pas loin de chez vous.

        Ensuite, et comme vous y incite mon modeste journal, en renonçant au plats préparés comme mode de consommation principal et en retrouvant le plaisir de la cuisine. Ce sera meilleur pour votre santé, pour votre porte-monnaie et vraisemblablement pour vos relations conjugales (surtout si ces messieurs daignent mettre la main à la pâte).

        • [^] # Re: Poisson

          Posté par . Évalué à -2.

          Pourquoi pas être plus logique, et compatissant envers les animaux?
          On continue à manger de la viande et du poisson comme s'il n'y avait rien d'autre. L'histoire et la culture ne constitue pas une vérité.

          Alors je vous le dis, vous ne vous êtes peut-être jamais posé la question, mais: "Pourquoi encore manger de l'animal?"

          • [^] # Re: Poisson

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Je n'irais pas aussi loin, manger de l'animal fait partie de l'alimentation normale de l'humain. Par contre, là où il faudrait peut-être se remettre en question, c'est quand on dit que c'est normal de manger de la viande tous les jours. Ce n'est absolument pas normal. Les humains mangent de la viande moins de une fois par semaine normalement, c'est son régime alimentaire naturel (nos ancêtres étaient frugivores et charogniards, ils mangeaient de la viande, mais assez rarement).
            Si tout le monde se mettait à ne manger de la viande qu'une fois par semaine, sans parler de l'amélioration notable de la santé publique que ça apporterait, ça réglerait probablement la plupart des problèmes que tu cites, sans qu'on ait pour autant besoin de se mettre à un régime végétarien pas très naturel pour notre espèce.

            De ses yeux vastes comme des océans, encroûtés de chassie et de poussière d'astéroïdes, Elle fixe le But Ultime.

            • [^] # Re: Poisson

              Posté par . Évalué à -6.

              Tu te bases sur quoi pour dire que l'alimentation normale de l'humain est carné? Nous ne sommes pas omnivores, ou du moins nous nous sommes adaptés. Si tu compares la biologie du corp humain face aux herbivores, aux homnivores, ou aux carnivores, tu verras que nous sommes TRÈS proche de l'herbivore, sur tout les niveaux.

              Tu parles des ancêtres, mais va un peu plus loin, des éspèces qui nous ressemblent (à plus de 99%) et qui existent encore, qu'est ce qu'ils mangent?

              Ça ne viendra pas demain, mais ce n'est pas qu'une histoire de goût; c'est politique et ethique. Nous n'avons plus d'excuses, nous n'avons pas besoin de ces animaux pour nous nourrir.

              • [^] # Re: Poisson

                Posté par . Évalué à 9.

                Nous ne sommes pas omnivores

                Tu veux rire ? C'est justement l'apport des protéines animales (d'abord la charogne puis plus tard la chasse) qui a permis à notre espèce de développer son cerveau au point où il en est actuellement.

                des éspèces qui nous ressemblent (à plus de 99%) et qui existent encore, qu'est ce qu'ils mangent?

                On pensait que les chimpanzés étaient végétariens mais, en fait, ils sont omnivores, se nourrissant de feuilles, fruits (80 % du temps dévolu à sa consommation), bourgeons, miel, d'insectes, d'œufs d'oiseaux et à l'occasion de petits mammifères.

                http://fr.wikipedia.org/wiki/Chimpanz%C3%A9#Alimentation

                nous n'avons pas besoin de ces animaux pour nous nourrir.

                Pas besoin d'en bouffer autant c'est clair mais pas du tout j'ai un doute.

                • [^] # Re: Poisson

                  Posté par . Évalué à -5.

                  Et on est encore obligé de manger des animaux? J'ai des doutes sur le fait que dans l'histoire nous en avons eu réelemment besoin - qu'importe finalement, c'est l'histoire-; mais aujourd'hui, je ne vois pas pourquoi nous continuerons. Aujourd'hui nous ne mangeons plus que ce que on nous donne sous forme de carton, ça n'a plus de figure ni d'âme, ça ne représente que des proteines, et autres graisses… mais derrière il y a souvent un animal, qu'on ne pourrait penser, imaginer et voir souffrir, pourtant nous nous alimentons d'eux.

                  Sur le chimpanzé, je peux te dire le gorille : http://fr.wikipedia.org/wiki/Gorille#R.C3.A9gime_alimentaire
                  Mais ce sont des animaux qui s'adaptent, nous sommes ces animaux. Mais nous, nous sommes capable d'imaginer, et imaginer les intérêts de chaque êtres vivant. Nous n'avons pas besoin de nous imposés à eux pour nous nourrir, car nous même nous le souhaiterions pas.

                  • [^] # Re: Poisson

                    Posté par . Évalué à 5.

                    Et on est encore obligé de manger des animaux?

                    Non, tu peux même te nourrir exclusivement d'aliments de synthèse si ça te chante mais pour le coup ça a encore moins de figure ou d'âme.

                    Arriver à manger équilibré sans produits animales (lait/œuf/poisson/viande) c'est plus compliqué qu'il n'y paraît.

                    Les ours ne sont pas carnivores mais ils mangent du poisson par exemple.

                    • [^] # Re: Poisson

                      Posté par . Évalué à -2.

                      Non, tu peux même te nourrir exclusivement d'aliments de synthèse si ça te chante mais pour le coup ça a encore moins de figure ou d'âme.

                      Pas besoin: fruits, légumes, légumineuses, céréales.

                      Arriver à manger équilibré sans produits animales (lait/œuf/poisson/viande) c'est plus compliqué qu'il n'y paraît.

                      Je n'ai jamais dis que c'était simple, mais je connais mon cas, et je sais que c'est largement possible quand on s'y met.

                      Les ours ne sont pas carnivores mais ils mangent du poisson par exemple.

                      Oui ils sont omnivores.

                      • [^] # Re: Poisson

                        Posté par . Évalué à 6.

                        Oui ils sont omnivores.

                        Comme l'Homme CQFD.

                        Je n'ai jamais dis que c'était simple, mais je connais mon cas, et je sais que c'est largement possible quand on s'y met.

                        Tant mieux si tu y arrives. Depuis combien de temps te prives-tu de tout produit d'origine animale ? À quel âge as-tu commencé ? Es-tu en bonne santé ?

                        Est-ce qu'il n'y a pas un peu de miel dans tes céréales ? ;)

                        • [^] # Re: Poisson

                          Posté par . Évalué à 4.

                          Tant mieux si tu y arrives. Depuis combien de temps te prives-tu de tout produit d'origine animale ? À quel âge as-tu commencé ? Es-tu en bonne santé ?

                          Si il a l'air de péter la forme et la joie de vivre, il suffit de regarder son avatar !!
                          :-D :-D

                          kentoc'h mervel eget bezan saotred

                          • [^] # Re: Poisson

                            Posté par . Évalué à 2.

                            C'est ma xface XD
                            Mais le blanc reflète bien mon côté maladif, mon côté pâle de mal nutrition en effet.

                        • [^] # Re: Poisson

                          Posté par . Évalué à -3.

                          Comme l'Homme CQFD.

                          Je me reprends sur mes propos - étant donné qu'un omnivore peut-être un oportuniste.
                          Plutôt, peut-on encore rester des omnivores?
                          Sommes nous en incapacité de le faire?
                          Devons nous encore maltraiter, exploiter, et consommer des animaux - juste sous le nom d'un plaisir, d'un intérêt unique de la cause humaine?

                          "Tant que l'homme continuera a détruire tout ce qui est vivant et animé il ne connaîtra ni santé ni paix…"- Pythagore.

                          Je n'aime pas le miel, et ça me facilite la tâche vu que je ne souhaite pas en manger - exploitation des animaux (abeilles) pour ceux qui ne le sauront pas.

                          Et je ne me prive pas.

                          "On n'est pas privé de ce dont on n'a pas besoin."- Cicéron.

                      • [^] # Re: Poisson

                        Posté par . Évalué à 6.

                        Je vais me faire l'avocat du diable mais :

                        fruits, légumes, légumineuses, céréales.

                        Comme ces trucs OGM poussés à l'engrais et copieusement arrosés de pesticides ?

                        je sais que c'est largement possible quand on s'y met

                        Oui sûrement, le tout c'est de le vouloir, moi j'adore la viande et l'un de mes rêve est d'avoir un jardin avec les animaux que l'élèverais amoureusement pour les manger de la même manière.

                        Oui ils sont omnivores

                        Tout comme nous, à ton avis à quoi servent nos canines ? à manger de la salade ? permets moi d'en douter !

                        kentoc'h mervel eget bezan saotred

                        • [^] # Re: Poisson

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Comme ces trucs OGM poussés à l'engrais et copieusement arrosés de pesticides ?

                          C'est pas vraiment un argument parce que les OGM et les pesticides vont se retrouver dans toute la chaîne alimentaire, donc aussi dans la viande.

                          à quoi servent nos canines ? à manger de la salade ? permets moi d'en douter !

                          Là par contre, oui, c'est une excellente remarque !

                          • [^] # Re: Poisson

                            Posté par . Évalué à 2.

                            C'est pas vraiment un argument parce que les OGM et les pesticides vont se retrouver dans toute la chaîne alimentaire, donc aussi dans la viande.

                            N'oublions pas les antibiotiques, et les animaux piqués aux hormones.

                            OGM, pesticide,… ce n'est pas une raison pour accepter même s'il est très rare d'avoir une terre totalement saine de nos jours.

                        • [^] # Re: Poisson

                          Posté par . Évalué à -4.

                          Comme ces trucs OGM poussés à l'engrais et copieusement arrosés de pesticides ?

                          Je défends cette cause aussi, et elle est en partie défendu même ceux non veg, mais jamais assez défendu.
                          Qui pourrait être pour ces choses là?

                          Oui sûrement, le tout c'est de le vouloir, moi j'adore la viande et l'un de mes rêve est d'avoir un jardin avec les animaux que l'élèverais amoureusement pour les manger de la même manière.

                          "amoureusement", laisse moi rire.
                          Et bon courage pour les tuer, c'est de plus en plus rare des gens capable de sortir le couteau pour trancher. Je ne compte pas les victimes de ces abatoires qui deviennent des monstres en faisant cet horrible travail que personne devrait faire.
                          C'est sûr que c'est plus courageux et beaucoup moins lâche de tuer sa propre viande, il y aurait beaucoup moins de viandard comme ça.

                          Tout comme nous, à ton avis à quoi servent nos canines ? à manger de la salade ? permets moi d'en douter !

                          Comment tu mâches?
                          Tu as des longues canines comme tes chats? Tu avales en une bouché? À quoi sert ton couteau?
                          permets moi d'en douter !

                          • [^] # Re: Poisson

                            Posté par . Évalué à 8.

                            Comment tu mâches?
                            Tu as des longues canines comme tes chats? Tu avales en une bouché? À quoi sert ton couteau?

                            C'est probablement grâce au développement des outils (couteau) que nos canines se sont atrophiées mais elle sont bien là. Les chimpanzés en ont aussi (des canines) et il mangent parfois de la viande ça a été observé.

                            C'est bien d'avoir des idéaux, peut-être qu'effectivement c'est une évolution souhaitable pour l'humanité de ne plus manger d'animaux et de les exploiter mais s'il-te-plaît évite de dire que c'est ainsi qu'est la nature.

                            L'Homme comme d'autre animaux mangent d'autres animaux c'est naturel, c'est toi qui va contre la nature de l'Homme. Je ne dis pas que tu as tort mais reconnais au moins ça.

                            L'Homme est omnivore depuis bien avant l'élevage, que tu le veuilles ou non. Il n'en serait pas là, en haut de la chaine alimentaire, s'il était resté dans les arbres à manger des fruits et une chauve-souris une fois par an comme un singe.

                            • [^] # Re: Poisson

                              Posté par . Évalué à -5. Dernière modification le 23/02/13 à 21:12.

                              C'est bien d'avoir des idéaux, peut-être qu'effectivement c'est une évolution souhaitable pour l'humanité de ne plus manger d'animaux et de les exploiter mais s'il-te-plaît évite de dire que c'est ainsi qu'est la nature.

                              Je ne crois pas avoir dis ça, mais toi, tu dis que nous sommes fait pour manger de la viande, pas moi.

                              L'Homme comme d'autre animaux mangent d'autres animaux c'est naturel, c'est toi qui va contre la nature de l'Homme. Je ne dis pas que tu as tort mais reconnais au moins ça.

                              La nature de l'Homme, je ne la connais pas, pas plus que toi car finalement tout le monde retiens ce qu'il veut sur les origines, et beaucoup de points ne sont toujours pas éclaircis.
                              J'ai dis que nous n'étions pas omnivores au début, car je ne pensais pas qu'on mettait les oportunistes dans le lot.

                              Mais morphologiquement, physiquement et biologiquement, nous sommes plus proche de l'herbivore, que de l'omnivore (exemple l'ours) et du carnivore.

                              L'Homme est omnivore depuis bien avant l'élevage, que tu le veuilles ou non. Il n'en serait pas là, en haut de la chaine alimentaire, s'il était resté dans les arbres à manger des fruits et une chauve-souris une fois par an comme un singe.

                              Le problème vient de là. De quel droit sommes supérieurs aux autres? C'est par ce droit imaginaire qu'on s'autorise à tous cette boucherie - de n'importe quels animaux.
                              L'éléphant, les girafes, … sont encore là pourquoi? Ils sont herbivores eux. Tu veux dire que s'ils mangeraient de la viande, ils seraient au dessus? mais au dessus de quoi? Les éléphants ne se font pas manger naturelement (je retire l'Homme qui triche étant donné qu'il chasse avec des outils et ce n'est pas lui qui tue, mais l'arme), pourtant ils ne mangent pas les autres.
                              C'est pas parce qu'on ne mangera pas de viandes qu'on perdra notre position - qui n'est que réelement horizontal.
                              C'est pas parce qu'on mange comme un herbivore, qu'on tombera par terre, la preuve, l'éléphant est un très grand et fort animal qui ne mange que des plantes.
                              Nous sommes capable de penser, imaginer, mais pourquoi sommes nous toujours à nier une très grande réalité qui est que nous n'avons aucune raison de tuer un animal. Nous appliquons des réalités de société que sur notre éspèce, alors que nous vivons dans une biodiversité immense acceuillant des animaux comme nous.
                              La société égalitaire ça passera par là. Il faudra prendre en compte la liberté de chacun, et donc les intérêts de chacun, de tous les animaux.

                              • [^] # Re: Poisson

                                Posté par . Évalué à 5.

                                Je ne crois pas avoir dis ça

                                Si tu l'as dit ici : http://linuxfr.org/users/vgay/journaux/variations-sur-un-theme-culinaire#comment-1432568

                                Nous ne sommes pas omnivores, ou du moins nous nous sommes adaptés.

                                D'ailleurs cite moi un animal terrestre qui ne se soit pas adapté pour survivre.

                                tu dis que nous sommes fait pour manger de la viande.

                                Ce que veut dire Marotte, moi et à priori les autres qui on participé à cette discution (toi excepté) c'est que effectivement nous sommes fait pour manger de la viande, c'est un fait ! mais AUSSI des légumes, des céréales, des fruits (de terre et de mer), des champignons, j'en passe et des meilleurs.

                                Alors si notre dentition, notre foie, notre estomac (et d'une manière générale notre système digestif) mais aussi notre goût !! (car il faut rappeler que le ce sens nous dirige vers ce qui est bon pour nous et inversement nous éloigne de ce qui est mauvais) sont conçus pour toute cette gamme d'aliments ce n'est pas anodin, et même si il ne faut abuser de rien (sauf d'un peut d'alcool une fois de temps en temps :-)) il faut aussi se priver de rien, car c'est de cette diversité alimentaire que nais notre bonne santé.

                                J'ai dis que nous n'étions pas omnivores au début

                                ça dépend où tu situes le début, si c'est il y a 1.5 million d'années (australopithèque) alors je peux ajouter que nous n'étions même pas des humains (homo sapiens (et un autre sapiens pour les mégalos)), d'ailleurs il me semble que même les australopithèque chassaient des petits rongeurs à l'aide de pierres.
                                Si tu situes le début, il y a 4 milliards d'années je peux te suivre sur le fait que notre régime alimentaire était différent car nous étions des organismes unicellulaire vivant principalement de CO2 et de photosynthèse.

                                De quel droit sommes nous supérieurs aux autres ?

                                En fait c'est une erreur de l'humain de se croire supérieur juste par ce que sa capacité à modifier son environnement (sa technologie) est supérieure, au même titre que je prône une alimentation variée je prône aussi une biodiversité variée, donc de la place pour tout le monde, donc pour ça il faudrait que les humains arrêtent de se reproduire aussi stupidement que de hamsters.

                                l'Homme qui triche étant donné qu'il chasse avec des outils

                                Il n'est pas le seul de nombreux oiseaux et primates utilisent des outils pour chasser ou se défendre.

                                C'est pas parce qu'on ne mangera pas de viandes qu'on perdra notre position - qui n'est que réellement horizontal

                                ce n'est pas parce que ton estime de toi est ainsi que tu doit en faire une généralité.

                                C'est pas parce qu'on mange comme un herbivore, qu'on tombera par terre, la preuve, l'éléphant est un très grand et fort animal qui ne mange que des plantes.

                                Alors là on touche le fond, comparer les humains et les éléphants, alors pourquoi ne pas comparer les humains et les lions tant qu'on y est ou alors les humains avec les vu que c'est à ça que tu voudrais qu'on ressemble (manifestement).
                                En tout cas on peut faire une comparaison entre toi et les éléphants : tu te trompe :-D

                                Il faudra prendre en compte la liberté de chacun, et donc les intérêts de chacun, de tous les animaux.

                                Et les végétaux alors ! imagines tu le cri déchirant de la salade qu'on arrose de vinaigre ou alors des carottes qu'on arrache à leur milieu naturel, à qui on pèle la peau, avant de la rapper en petits morceaux alors qu'elle est toujours en vie.

                                Sans dec je pense que tu fais un peut trop de brainstorming sur la question (il y a dû y avoir un brainthunder d'ailleurs) même si j'aime et respecte les animaux (et qu'il m'est parfois difficile de les tuer, même pour les manger) je ne comparerais pas la liberté d'un humain à celle d'un bigorneau (sauf pour la liberté de vivre tranquille dans le bonne conditions et de mourir aussi dans de bonne conditions, qui à mon sens est un liberté universelle).

                                bon j'arrête là, il y aurait encore plein de choses à dire mais bon… chaque choses en son temps.

                                kentoc'h mervel eget bezan saotred

                                • [^] # Re: Poisson

                                  Posté par . Évalué à -3.

                                  Si tu l'as dit ici : http://linuxfr.org/users/vgay/journaux/variations-sur-un-theme-culinaire#comment-1432568

                                  J'ai dis:

                                  Nous ne sommes pas omnivores, ou du moins nous nous sommes adaptés.

                                  Dans le sens où, notre nature même n'est pas de manger de la viande. Si tu compares des animaux herbivores et l'Homme, tu verras que quasiment tout concorde. Je m'en fou que ça soit naturel, je vois juste que je ne suis pas fais pour chasser un animal. Ça m'arrange, je ne suis pas spéciste.

                                  D'ailleurs cite moi un animal terrestre qui ne se soit pas adapté pour survivre.

                                  Ce que je veux dire par là, c'est que je doute de notre type d'alimentation vu toutes les maladies qui y sont liés, et vu notre manière de l'assimiler.
                                  Je trouve que nous sommes pas de bons omnivores, laisse moi en douter.
                                  Sinon tu as raisons, nous nous sommes tous adaptés, sinon nous serions pas là.
                                  Aujourd'hui ce n'est plus le cas.

                                  il faut aussi se priver de rien, car c'est de cette diversité alimentaire que nais notre bonne santé.

                                  1) priver de quoi? Je me prive de rien.
                                  2) C'est connu, une alimentation carné, c'est très bon pour la santé.
                                  Je connais pas de maladies dû aux excès de légumes, légumineuse, fruits ou céréales.

                                  ça dépend où tu situes le début, si c'est il y a 1.5 million d'années (australopithèque) alors je peux ajouter que nous n'étions même pas des humains (homo sapiens (et un autre sapiens pour les mégalos)), d'ailleurs il me semble que même les australopithèque chassaient des petits rongeurs à l'aide de pierres.
                                  Si tu situes le début, il y a 4 milliards d'années je peux te suivre sur le fait que notre régime alimentaire était différent car nous étions des organismes unicellulaire vivant principalement de CO2 et de photosynthèse.

                                  Rien à redire, c'est pour ça que de dire: nous sommes omnivores de nature, mangeons de la viande; ou l'inverse, ne suffit pas.
                                  J'abandonne cette thèse. Tu as raison.

                                  ce n'est pas parce que ton estime de toi est ainsi que tu doit en faire une généralité.

                                  Ce sont mes propos. Je ne les ai pas volé.
                                  Mais qu'est ce qui permet de faire une pyramide?

                                  Alors là on touche le fond, comparer les humains et les éléphants, alors pourquoi ne pas comparer les humains et les lions tant qu'on y est ou alors les humains avec les aï vu que c'est à ça que tu voudrais qu'on ressemble (manifestement).

                                  Je dis par là, que l'alimentation végétal peut-être une source unique pour certains animaux.
                                  Je n'ai pas comparé l'Homme à l'éléphant, je dis juste que certains animaux herbivores - même très grand et fort-, ne mange que des plantes.
                                  Pourquoi pas nous?

                                  Et les végétaux alors ! imagines tu le cri déchirant de la salade qu'on arrose de vinaigre ou alors des carottes qu'on arrache à leur milieu naturel, à qui on pèle la peau, avant de la rapper en petits morceaux alors qu'elle est toujours en vie.

                                  Le cri de la carotte! Je l'attendais celle là.
                                  Cela ne me gêne pas du tout de tuer des plantes, ou des microbes, ça ne souffrent pas. Ils n’ont ni système nerveux, ni cerveau. Ils n’ont donc
                                  aucune sensation, aucun plaisir, aucune souffrance, et donc ils n’ont pas d’intérêts à prendre en compte.

                                  • [^] # Re: Poisson

                                    Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 24/02/13 à 15:14.

                                    Dans le sens où, notre nature même n'est pas de manger de la viande. Si tu compares des animaux herbivores et l'Homme, tu verras que quasiment tout concorde.

                                    Tu as déjà sorti cet argument mais j'aimerai que tu sois plus précis. Parce qu'en toute bonne foi si je prends par exemple un herbivore comme une vache qui, comme tout ruminant qui se respect, est munie de plusieurs estomacs et que je compare à notre estomac unique qui équipe également à peu près tous les carnivores j'aurais plutôt tendance à penser l'inverse. Dentition et reste du système digestif itou.

                                    Le gorille consomme des insectes paraît-il. Par contre le panda, carnivore, mange surtout du bambou. On peut trouver tout les exemples variés de régimes alimentaires parmi toutes les espèces, ça ne veut pas dire grand-chose sur le nôtre.

                                    Nous sommes omnivores, opportuniste peut-être au « début » (début que je vais situer au même moment que le passage à la marche sur deux pieds parce que je le vaux bien) mais bien omnivore actuellement et il tout sauf sûr que nous puissions retourner à cette alimentation sans encore une très longue période d'évolution qui comme toute évolution dans la nature nous sera imposée par notre environnement.

                                    En tant que végétalien tu es peut-être au commencement de cette longue et lente évolution qui prendra des milliers d'années, ou qui n'aura pas lieu ;)

                                    • [^] # Re: Poisson

                                      Posté par . Évalué à 2.

                                      si je prends par exemple un herbivore comme une vache qui, comme tout ruminant qui se respect, est munie de plusieurs estomacs

                                      J'avais aussi pensé à cet exemple, merci de l'avoir écrit.

                                      Dans le sens où, notre nature même n'est pas de manger de la viande. Si tu compares des animaux herbivores et l'Homme, tu verras que quasiment tout concorde.

                                      Tu as déjà sorti cet argument mais j'aimerai que tu sois plus précis

                                      Idem, car pour moi (et un pote beaucoup plus biologiste que moi) notre système digestif est quasiment exactement le même que celui du cochon, ours, rat, … qui sont tous incontestablement des omnivores !

                                      kentoc'h mervel eget bezan saotred

                                    • [^] # Re: Poisson

                                      Posté par . Évalué à -2.

                                      à toi d'en juger

                                      t il tout sauf sûr que nous puissions retourner à cette alimentation sans encore une très longue période d'évolution qui comme toute évolution dans la nature nous sera imposée par notre environnement.

                                      Quel évolution? Les végan ne se piquent pas aux vitamines, ni aux proteines. C'est aujourd'hui possible, et ça n'apporte que des avantages, surtout si on veut nourir 7 milliards de personnes.

                                      • [^] # Re: Poisson

                                        Posté par . Évalué à 2.

                                        http://www.whale.to/a/comp.html

                                        Sans déconner ce site est une blague ?
                                        J'aimerais avoir d'autres avis que le mien mais j'en crois pas mes yeux.

                                        kentoc'h mervel eget bezan saotred

                                        • [^] # Re: Poisson

                                          Posté par . Évalué à -5.

                                          T'es pas capable d'analyser par toi même, et d'avoir un avis, au lieu d'ignorer bêtement?
                                          Pourquoi tu veux d'autres avis? Tu veux voir si tout le monde me moinse, pour faire pareil?
                                          Tu suis le mouvement, c'est normal après tout.

                                          • [^] # Re: Poisson

                                            Posté par . Évalué à 4.

                                            Demander l'avis d'autres personnes afin d'élargir un débat et avoir d'autres points de vue auquel on n'aurait pas soi même pensé est pour moi une preuve de sagesse et non d'instinct grégaire. De plus tu remarques peut être que je ne donne pas mon opinion sur que ce j'ai pu lire, je demande un éventuel avis extérieur afin de voir si mes observations concordent avec celle des autres protagonistes.
                                            Cela s'appelle élargir le débat, chose que beaucoup d'entre nous (moi y compris) devrait faire beaucoup plus souvent et avec "humilité" et "remise en question" comme mots d'ordre.

                                            kentoc'h mervel eget bezan saotred

                                            • [^] # Re: Poisson

                                              Posté par . Évalué à -5.

                                              Tu ne réponds toujours pas.

                                      • [^] # Re: Poisson

                                        Posté par . Évalué à 2.

                                        we are physically and psychologically unable to rip animals limb from limb and eat and digest their raw flesh.

                                        Mouhaha :)

                                        Je peux te dire que je digère mieux le bœuf cru que le poivron, que je suis psychologiquement capable de manger un pied de cochon ou une aile de poulet (pas cru forcément parce que je sais que c'est dangereux). Je te parles pas du poisson qu'on mange autant cru que cuit et parfois entier avec la tête et les yeux, et tiens toi bien, avec nos mains.

                                        When you see dead animals on the side of the road, are you tempted to stop for a snack?

                                        Pas spécialement, c'est vrai que la plupart des Hommes ne se nourrissent plus de charogne (quoique je pense que dans certains coins du monde c'est malheureusement encore le cas parfois) mais je suis curieux de connaître le goût du hérisson, même si je sais qu'un hérisson c'est plus utile à l'Homme vivant que dans son assiette. Effectivement j'en ai déjà attrapés et je ne les ai pas mangé crus, j'aime observer ces animaux. Enfin c'est mignon mais c'est quand même souvent blindé de parasites un hérisson sauvage, lui faites pas trop de câlins ;)

                                        Si je comprends bien la thèse que tu défends c'est que l'Humain est un omnivore opportuniste qui a été un peu trop opportuniste ?

                                        Les végan ne se piquent pas aux vitamines, ni aux proteines. C'est aujourd'hui possible, et ça n'apporte que des avantages, surtout si on veut nourir 7 milliards de personnes.

                                        Les végans oublient que ce qu'il sont prêt à faire pour leur conscience personnelle va à l'encontre de centaines de milliers d'années d'évolution de notre espèce, sans compter avec des « traditions » millénaires, qui sont probablement liées à l'hypertrophie de notre cerveau, donc voué à l'échec pour être adopté par assez de monde et arrêter la faim dans le monde.

                                        Je repense à cette chanson de M qui est je crois un poème (ou extrait de) écrit par sa grand-mère (pas par un bonobo)…

                                        J'étais Bonobo
                                        Clama le Bonobo
                                        Pas peu fier en somme
                                        De suivre la filière
                                        Pas peu fier en somme
                                        De suivre la filière
                                        Dont tu naquis
                                        Petit homme
                                        Par étrange bizarrerie
                                        de mère nature
                                        De maman Lucy

                                        [Refrain] :
                                        O mes cousins
                                        Masculins, féminins
                                        O mes benjamins
                                        Qui s'prétendent humains
                                        Parfois j'me demande
                                        Soupire le Bonoboo
                                        Si ça valait la peine
                                        De s'donner la peine
                                        Pour que votre race guerrière
                                        Incendiaire, carnassière
                                        Occupe toute la scène ?

                                        C'est ainsi que vaincu
                                        Sans une once de venin
                                        Sombrant dans sa tanière
                                        Disparut bonoboo

                                        Tandis que plus malin
                                        L'homme passe partout
                                        s'emparant de la terre
                                        S'inventa un destin.

                                        C'est un plaisir de discuter avec toi mais ces choix des caractéristiques sont orientées selon moi. Par contre là j'ai pas la force de trouver les contre-exemples même si ça semble un super jeu :)

                                        • [^] # Re: Poisson

                                          Posté par . Évalué à 1.

                                          Merci Marotte !

                                          Je vois que je ne suis pas seul à penser que ce site est fait par des herbivores pour des herbivores et manque un (gros) poil d'images, de références externes, et pose un peut trop de postulats genre : "like it or not. Humans were simply not designed to eat meat".
                                          Si c'était contre nature pourquoi en mangerions nous autant ? et partout autour du monde (pas seulement dans nos régions), on a vu ce que donnait les farines animales sur les vaches pourquoi n'avons nous pas les même symptômes ?

                                          C'est un plaisir de discuter avec toi mais ces choix des caractéristiques sont orientées selon moi. Par contre là j'ai pas la force de trouver les contre-exemples même si ça semble un super jeu :)

                                          pareillement avec en plus un peut de lassitude.

                                          kentoc'h mervel eget bezan saotred

                                          • [^] # Re: Poisson

                                            Posté par . Évalué à 2.

                                            on a vu ce que donnait les farines animales sur les vaches pourquoi n'avons nous pas les même symptômes ?

                                            Par contre il faut reconnaître qu'on s'est aussi bouffé entre êtres humains et il paraît qu'on a pu observer des symptômes similaires chez certaines tribu reculée qui pratiquaient encore le cannibalisme. Cannibalisme qui n'a lieu de toute manière que de façon rare et particulière chez les tous les autres carnivores et omnivores.

                                          • [^] # Re: Poisson

                                            Posté par . Évalué à 0.

                                            Si c'était contre nature pourquoi en mangerions nous autant ?

                                            Personne se plaint, et c'est bon pour les multinationales.

                                            Si c'est contre la nature liberté de l'Homme d'être exploité, pourquoi y a t-il tant d'exploitants?
                                            La nature, ça veut rien dire, c'est vague, et on voit que la nature diverge d'un être à un autre.

                                        • [^] # Re: Poisson

                                          Posté par . Évalué à -3.

                                          Si je comprends bien la thèse que tu défends c'est que l'Humain est un omnivore opportuniste qui a été un peu trop opportuniste ?

                                          Je renie pas l'Histoire - quoi que je suis revenu sur les thermes que j'ai pu employé.
                                          L'Homme vie dans une immense société, et a en lui des moyens extraordinaire de communication, de decouverte des espèces vivantes et de l'environnement qui l'entoure. Nous ne sommes pas indiférent de tout ça. Et ça serait un tort que de suivre les cultures qui nous viennent du passé. La culture n'apporte pas une vérité, ni un fait d'égalité entre les éspèces. Mais en général, cela prend du temps. Cela semblait normal à cette époque qui semble si loin - et si proche en même temps-, l'esclavage d'individus. Aujourd'hui, comment un honnête Homme pourrait y être favorable? Il est normal, dans une société Libre, et donc égalitaire, que les Hommes ne peuvent être exploités, et donc il ne peut y avoir d'exploitants. Tout cela, face à nous, aujourd'hui, nous donne un sentiment d'écoeurement. L'esclavage nous écoeure, et existe toujours.
                                          Nous l'avons souhaité pour notre éspèce, mais toujours pas pour les animaux et - de facto -, notre environnement. - Si on ne sait pas respecter les êtres qui vivent dans leur environnement, on ne repecte pas l'environnement.
                                          Je ne fais que me remettre en question, et je ne souhaite pas garder en moi une culture qui me soustrerai en moi tout ce qui pour moi est essentiel.
                                          Je souhaite une société libre, je l'applique.
                                          La manière d'apprendre est de contester, n'est ce pas?

                                          Les végans oublient que ce qu'il sont prêt à faire pour leur conscience personnelle va à l'encontre de centaines de milliers d'années d'évolution de notre espèce, sans compter avec des « traditions » millénaires, qui sont probablement liées à l'hypertrophie de notre cerveau, donc voué à l'échec pour être adopté par assez de monde et arrêter la faim dans le monde.

                                          Je n'ai pas de réponses - et ça me parait assez facile comme conclusion, j'aimerai en savoir plus tout de même. Mais ce que je sais, c'est que je ne souhaite pas d'une société qui ne sait pas respecter les intérêts des autres animaux. Si nous ne savons pas respecter la liberté d'animaux, nous ne serons jamais capable de le faire à nos proches, à notre espèce - nous sommes des animaux.
                                          Ce qui me gène, c'est qu'au nom de ton cerveau, tu justifies la faim dans le monde. Vous êtes l'élite c'est ça?

                                          Et puis, qu'est ce que donne de plus la viande face aux végétaux. De la graisse saturé, du mauvais choléstérol?
                                          Pourquoi ce tel sacrement voué à la viande? Qu'est ce que nous aurait permis d'être aussi évolué que ça? La viande? Quoi dans la viande? Pourquoi le lion n'évolue pas dans le même sens dans ce cas?

                                  • [^] # Re: Poisson

                                    Posté par . Évalué à 2.

                                    Cela ne me gêne pas du tout de tuer des plantes, ou des microbes, ça ne souffrent pas.

                                    Je te mets au défi de me prouver tes propos.
                                    Ce n'est pas parce-que ces organismes n'ont pas un système nerveux identique au notre qu'il ne ressentent pas.
                                    Si il n'y a pas de système nerveux comment expliques tu cela ? http://maison.lapresse.ca/cour-et-jardin/200601/18/01-868497-la-sensitive-une-plante-qui-a-la-bougeotte.php

                                    Je pense seulement que ton raisonnement est un instinct d'autodéfense, car si tu faisais une extension de ton analyse des animaux sur les végétaux ba tu mourrais très vite de faim.

                                    kentoc'h mervel eget bezan saotred

                                    • [^] # Re: Poisson

                                      Posté par . Évalué à -3.

                                      Souffrent-elles? Comment pourraient-elles souffrir, j'aimerai le savoir dans ce cas.
                                      Ça ne parlent pas de système nerveux, mais de réaction chimique.

                                      • [^] # Re: Poisson

                                        Posté par . Évalué à 2.

                                        Bon là c'en est trop !!
                                        Et chez l'humain le système nerveux il est nucléaire peut être ?! Sans rire j'ai vu ça en 4ème les bases des synapses et de la transmission de l'information dans le corps.

                                        Bon j'arrête de perdre mon temps.

                                        kentoc'h mervel eget bezan saotred

                                    • [^] # Re: Poisson

                                      Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 24/02/13 à 18:02.

                                      car si tu faisais une extension de ton analyse des animaux sur les végétaux ba tu mourrais très vite de faim.

                                      +1

                                      Et si on t'enfermait dans une cellule assez longtemps avec que des têtes de porc et du ragoût de chèvre ou qui reste les poils (voir des trucs encore moins appétissants), à moins d'être suicidaire ou d'avoir perdu tout espoir de sortir un jour, tu finirais par les manger je suppose.

                                      Sept jours sous une benne tu vas voir :)

                                      • [^] # Re: Poisson

                                        Posté par . Évalué à -3.

                                        Et si on t'enfermait dans une cellule assez longtemps avec que des têtes de porc et du ragoût de chèvre ou qui reste les poils (voir des trucs encore moins appétissants), à moins d'être suicidaire ou d'avoir perdu tout espoir de sortir un jour, tu finirais par les manger je suppose.

                                        Je n'ai jamais dis le contraire. Mais c'est se foutre du monde que de dire qu'aujourd'hui on est obligé de bouffer de la chèvre.
                                        C'est même tout l'inverse. La fraternité, la belle solidarité qu'on nous vend en France, c'est à jeter dans les orties, c'est ça?
                                        Faut arrêter d'être hypocrite.

                                        • [^] # Re: Poisson

                                          Posté par . Évalué à 3.

                                          Mais c'est se foutre du monde que de dire qu'aujourd'hui on est obligé de bouffer de la chèvre. C'est même tout l'inverse. La fraternité, la belle solidarité qu'on nous vend en France, c'est à jeter dans les orties

                                          Perso je ne me sent pas beaucoup de liens fraternels avec les chèvres, mais chacun son truc après tout :-D

                                          kentoc'h mervel eget bezan saotred

                                          • [^] # Re: Poisson

                                            Posté par . Évalué à -2.

                                            Perso je ne me sent pas beaucoup de liens fraternels avec les chèvres, mais chacun son truc après tout :-D

                                            C'est juste un animal comme toi. Juste.

                                  • [^] # Re: Poisson

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                                    Cela ne me gêne pas du tout de tuer des plantes, ou des microbes, ça ne souffrent pas. Ils n’ont ni système nerveux, ni cerveau. Ils n’ont donc aucune sensation, aucun plaisir, aucune souffrance, et donc ils n’ont pas d’intérêts à prendre en compte.

                                    Tu introduis de drôles de notions… je ne pense pas que le fait de tuer ou non un être vivant soit vraiment lié à la souffrance provoquée chez cet être vivant. La souffrance est connue de l'homme et l'homme a cette faculté à faire des projections mentales, ainsi que de penser rétrospectivement, c'est pourquoi la souffrance de l'être tué sera parfois accompagnée, parfois atténuée, parfois ignorée, parfois recherchée, seront mis-en-place divers modes opératoires, méthodes, rites… La douleur de l'être tué est prise en compte, mais n'est pas du tout un empêchement. Elle n'est un empêchement que pour le novice qui tient le couteau pour la première fois, et le citadin qui ne connaît que le poisson carré et les lasagnes au minerai, et qui n'a jamais approché la souffrance animale parce qu'il n'a jamais approché l'animal.

                                    Pour terminer sur le thème de la souffrance, dire qu'un être vivant ne souffre pas parce qu'il n'a pas de système nerveux est comme dire qu'un être n'est pas vivant parce qu'il ne respire pas, pourtant il existe des êtres vivants anaérobies.

                                    Pour rebondir sur l'idée qui a surgit ça et là dans la conversation, comme quoi ne pourrait manger de la viande que celui qui n'a jamais vu un animal souffrir, je réponds que l'homme a mangé de la viande avant de vivre en ville, et que le fait de tuer l'animal de ses mains n'a jamais rebuté l'humanité. Il a fallu inventer la ville puis l'abattoir pour être dégoutté de la mort de l'animal. M'est avis que le végétarisme est donc surtout un phénomène citadin et lié à une certain degré de civilisation, et que si le végétarisme est assez ancien. Quand le végétarisme est motivée par le refuse de la mort de l'animal (il y a d'autres raisons), m'est avis que le problème n'est pas de ne pas supporter de voir mourir un animal, mais de ne pas supporter l'idée même de la mort de l'animal chez celui à qui n'a jamais été initié à la mort de l'animal, quand bien même il ne la verrai jamais.

                                    Souvent des végétariens disent que « si tous les hommes visitaient un abattoir, l'humanité serait végétarienne » ou qu'« il suffit de voir un animal mourir pour être mangé pour ne pas vouloir manger [de] l'animal ». Cette idée part du principe que la consommation de viande n'est possible que lorsque la mort de l'animal est rendu artificiellement très éloignée du quotidien et des préoccupations de l'homme, par exemple par l'invention de l'abattoir et de la longue chaîne qui sépare l'animal de l'assiette du consommateur, distance à la fois géographique et temporelle grâce à l'invention récente de diverses méthodes de conservation.
                                    Cette idée d'un homme ne pouvant manger de l'animal que par ignorance ne tient pas. Cette ignorance est très récente dans l'histoire humaine, une exception. De tout temps l'homme a mangé l'animal, juste après l'avoir tué, surtout qu'il ne pouvait pas vraiment le conserver. Quand (pour faire de l'histoire de France) la politique de redressement productif fut symbolisée par la volonté « qu’il n’y aura point de laboureur en mon Royaume qui n’ait moyen d’avoir une poule dans son pot », il est attendu que le laboureur tue ladite poule, qu'il a lui-même élevé ou bien achetée vivante à son voisin.

                                    Je pense que beaucoup de lecteurs de DLFP ont dans leur famille quelqu'un (si ce n'est lui-même) qui a tué un animal pour le manger. Ma propre mère pourtant née dans les banlieues grises parisiennes a décapité les canards dans son enfance… Ça ne l'a jamais empêché de manger du canard !

                                    Si l'homme qui voit la mort de l'animal ne mange pas d'animal, l'homme ne serait pas omnivore. Ça peut sembler étonnant.

                                    ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                                    • [^] # Re: Poisson

                                      Posté par . Évalué à -3.

                                      La souffrance est connue de l'homme et l'homme a cette faculté à faire des projections mentales, ainsi que de penser rétrospectivement, c'est pourquoi la souffrance de l'être tué sera parfois accompagnée, parfois atténuée, parfois ignorée, parfois recherchée, seront mis-en-place divers modes opératoires, méthodes, rites…

                                      La souffrance ce n'est pas que tranché la gorge et le laisser se vider de son sang.
                                      Chaques animaux ont des intérêts, et nous imposer pour les exploiter, c'est contraire à leurs intérêts.
                                      Retirer le veau à sa mère à la naissance, se faire traire de nombreuses fois jusqu'à éclatement des mamelles et infections, vivre dans des lieux où il n'y a pas place pour battre ses ailes, se faire gaver comme une pauvre éponge d'eau, se faire violer pour donner des petits, supprimer les éléments qui ne font pas partis de l'équation, faire des galipettes au prix de coups pour le spectacle, se faire piquer et battre au nom d'un combat qui n'ont pas voulu, voir son environnement de vie se détruire, se noyer dans les mares noires, etc…
                                      Ne me dis pas que ce n'est rien pour eux.
                                      La souffrance ce n'est pas que tué. Les tuer, ce n'est pas respecter leurs intérêts, et donc s'autoriser à n'importe quel genre de souffrance.

                                      que le fait de tuer l'animal de ses mains n'a jamais rebuté l'humanité

                                      comme avoir des esclaves.

                                      Il a fallu inventer la ville puis l'abattoir pour être dégoutté de la mort de l'animal.

                                      Qui n'est pas touché, enfant, du sang et d'un animal souffrir?
                                      Certes quand on grandit, ces sentiments peuvent partir, car la culture est ancré et il arrive à faire abstraction : "ce n'est pas un ami qu'íl tue."
                                      Non, y a pas besoin d'avoir d'abattoir pour être dégouté. Comme la souffrance ne vient pas que par la mort.
                                      C'est juste que les camps de concentration, c'est le mieux que pouvait faire le monde industriel. Il applique ce qu'il savait faire à une échelle … monstrueuse. Ce n'est pas le même impact.

                                      De tout temps l'homme a mangé l'animal,

                                      Dans l'antiquité, certains étaient déjà végétarien par conviction.

                                      Je pense que beaucoup de lecteurs de DLFP ont dans leur famille quelqu'un (si ce n'est lui-même) qui a tué un animal pour le manger. Ma propre mère pourtant née dans les banlieues grises parisiennes a décapité les canards dans son enfance… Ça ne l'a jamais empêché de manger du canard !

                                      Ça rentre dans les moeurs. C'est la culture. La culture ne représente pas une vérité et on est obligé de le suivre - surtout quand on est petit.
                                      On se convaint facilement de beaucoup de choses pour dormir paisiblement le soir.

                                      • [^] # Re: Poisson

                                        Posté par . Évalué à -2.

                                      • [^] # Re: Poisson

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                        De tout temps l'homme a mangé l'animal,

                                        Dans l'antiquité, certains étaient déjà végétarien par conviction.

                                        Ça ne s'oppose pas ;)

                                        Quand je parle d'idée très récente, ce n'est pas le végétarisme, mais la motivation liée à la découverte de la souffrance animale qui peut-être désormais complètement cachée.

                                        En me relisant je constate que je n'ai pas fini une phrase… o.O

                                        et que si le végétarisme est assez ancien.

                                        …le développement, à cette échelle, de cette motivation-là est très récent.

                                        Ce qui est cohérent avec les « autres raisons » que je n'ai pas cherché à développer quand j'ai écrit :

                                        Quand le végétarisme est motivée par le refus de la mort de l'animal (il y a d'autres raisons)

                                        ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                                        • [^] # Re: Poisson

                                          Posté par . Évalué à -2.

                                          Quand je parle d'idée très récente, ce n'est pas le végétarisme, mais la motivation liée à la découverte de la souffrance animale qui peut-être désormais complètement cachée.

                                          Caché, mais pas nul.
                                          Ça a toujours existé. Mais aujourd'hui, toute la planète est concerné quasiment, ce n'était pas le cas avant. C'est sûr que ça fait poser des questions.

                                          …le développement, à cette échelle, de cette motivation-là est très récent.

                                          C'est normal, l'information passe aujourd'hui. Donc forcement on peut pas nier ne pas savoir aujourd'hui.
                                          Récent ou non, qu'importe ton échelle, on est de plus en plus sur Terre, et de plus en plus de viandards en proportion, comment veux-tu éviter et ne pas te remettre en question. C'est parce que aujourd'hui ça devient banal, extrème, et inutile, qu'il est normal que des personnes ne l'acceptent plus.

                                      • [^] # Re: Poisson

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                        La souffrance ce n'est pas que tranché la gorge et le laisser se vider de son sang.

                                        Effectivement

                                        Les tuer, ce n'est pas respecter leurs intérêts

                                        J'irai même plus loin, on peut justifier de ne pas tuer un être vivant …même s'il n'avait aucun intérêt respectable.

                                        C'est juste que les camps de concentration, c'est le mieux que pouvait faire le monde industriel. Il applique ce qu'il savait faire à une échelle … monstrueuse.

                                        Le fait de manger de la viande et le problème de la mort de l'animal (vrai problème), et les conditions inimaginables de mort et de vie que l'on a tout de même imaginé pour les animaux sont deux problèmes distinct. Le premier problème est posé par un besoin vital (alimentation équilibrée), c'est un problème posé par ce que l'homme est. Le second problème est posé par diverses dérives humaines, c'est un problème posé par ce que l'homme fait.

                                        ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                                        • [^] # Re: Poisson

                                          Posté par . Évalué à -2.

                                          Jirai même plus loin, on peut justifier de ne pas tuer un être vivant …même s'il n'avait aucun intérêt respectable.

                                          Aucun intérêt respectable?
                                          Je ne suis pas sûr de savoir de quoi tu parles, mais s'il veut te tuer, il a un intérêt. Un intérêt ne peut pas être en soi mauvais ou bon. En tout cas, c'est mauvais pour toi.

                                          Le premier problème est posé par un besoin vital (alimentation équilibrée), c'est un problème posé par ce que l'homme est.

                                          Non, ce n'est pas un besoin vital.
                                          Non, ce n'est pas une alimentation équilibrée.
                                          Non, ce n'est pas parceque l'homme est.

                                          On est plus sur un problème de survie, on est sur un problème de plaisire. Et si on prend toujours que le plaisir de l'Homme en compte, les autres animaux sont forcément ceux qui subissent. Mais nous ne sommes pas une communauté qui s'arrête à l'éspèce humaine. Nous sommes des animaux, et nous tuons d'autres animaux sans raison qui se valent.

                                          Le second problème est posé par diverses dérives humaines, c'est un problème posé par ce que l'homme fait.

                                          Si on "autorise" (entre guillemet, j'aimerai pas voir une loi quelconque interdire ce geste, il faut qu'il vienne par lui même) la tuerie, même d'un seul animal, c'est s'ouvrir à des tueries inutile. Comme je te l'ai dis, le monde industriel, ne fait qu'apliquer ce que l'Homme a toujours accepté. Personne n'én ai géné?, tant mieux, ça rapporte. Je voulais chercher le nombre de morts par an, et le cas de maltraitance sur les animaux non humain, mais je ne pense que ça ne vaut pas la peine, tout le monde peut s'imaginer la cadence (plusieurs centaines par secondes).
                                          C'est l'Homme ça? C'est l'Homme a qui on veut ressembler?
                                          Je ne dis surtout pas tout ce que ça entraine de faire de l'élevage en masse. Je pense que beaucoup de monde est capable de comprendre (faim dans le monde, polution atmosphérique, polution des eaux, destruction des terres, …).

                                • [^] # Re: Poisson

                                  Posté par . Évalué à -1.

                                  C'est pas parce qu'on ne mangera pas de viandes qu'on perdra notre position - qui n'est que réellement horizontal

                                  ce n'est pas parce que ton estime de toi est ainsi que tu doit en faire une généralité.

                                  L'animal non humain n'a pas besoin de l'animal humain, et vis versa. Nous sommes tous dépendant de notre environnement et de ce qu'il apporte. Ce n'est pas parce qu'on tue une espèce, qu'on se trouve au dessus, on est tous autant dépendant de ce que la nature donne.

          • [^] # Re: Poisson

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            Alors je vous le dis, vous ne vous êtes peut-être jamais posé la question, mais: "Pourquoi encore manger de l'animal?"

            Parce que c'est bon ?

            Ok, c'est pas une réponse valable face aux problèmes que la production de viande et de poisson implique (coût environnemental, sanitaire, etc) mais c'est tout de même la seule réponse qui me vient à l'esprit pour cette question.

            It's a fez. I wear a fez now. Fezes are cool !

            • [^] # Re: Poisson

              Posté par . Évalué à -3.

              Mais il y a tellement de choses bonnes, qu'on pourrait éviter de manger de l'animal ou des produits d'animaux.

              • [^] # Re: Poisson

                Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 23/02/13 à 15:11.

                Il va te falloir manger beaucoup de protéagineux ainsi que du soja si tu ne veux pas te retrouver en manque de protéines.

                Ne pas manger d'animaux morts ça peut encore se concevoir, ne manger aucun produit issu des animaux (œufs, lait) c'est de l'inconscience, surtout pour un enfant.

                Tu as conscience qu'à part le tofu tous les fromages sont fait à base de lait animal ?

                • [^] # Re: Poisson

                  Posté par . Évalué à -5.

                  Il va te falloir manger beaucoup de protéagineux ainsi que du soja si tu ne veux pas te retrouver en manque de protéines.

                  Oh. Ah bon? Tu crois pas qu'on en consomme déjà de trop de proteines? Il y a pas besoin de manger de BEAUCOUP de légumineuses et autres, il faut réaprendre à bien manger, point. Un consommateur de laits, oeufs ou de viande consommera beaucoup trop de proteines dans la journée. Sans ces aliments, l'équilibre revient - si on mange sainement.
                  Les tofus, et sojas sont là en super complément, ils ne sont pas obligatoire.

                  Ne pas manger d'animaux morts ça peut encore se concevoir, ne manger aucun produit issu des animaux (œufs, lait) c'est de l'inconscience, surtout pour un enfant.

                  J'éspère, qu'ils sont morts quand tu les manges. On est pas friant du sang, bizarre.
                  Oui, c'est bien connu, un homme pour vivre a besoin des poules et de la vache :D La poules et ses règles, et la vache et le lait qui est pour son petit veau.
                  Surtout pour un enfant? En es-tu si sûr, ou c'est parce qu'on te l'a toujours dis?
                  Tu crois pas que nous sommes l'exception dans le monde avec la consommation de lait et oeufs intensifs?

                  Tu as conscience qu'à part le tofu tous les fromages sont fait à base de lait animal ?

                  Pourquoi manger du fromage?

                  • [^] # Re: Poisson

                    Posté par . Évalué à 7.

                    J'éspère, qu'ils sont morts quand tu les manges.

                    Les fruits de mer pas forcément.

                    On est pas friant du sang, bizarre.

                    Un bon boudin noir ça se mange sans faim.

                    Surtout pour un enfant? En es-tu si sûr, ou c'est parce qu'on te l'a toujours dis?

                    Des médecins ont constaté des carences chez des enfants de végétaliens. Alors peut-être que c'est seulement quelques cas isolés je ne sais pas. Tu peux éventuellement demander à un médecin ce qu'il pense du végétalisme chez l'enfant.

                    Pourquoi manger du fromage?

                    Parce que c'est une bonne source de calcium. D'ailleurs c'est quoi tes sources de calcium ?

                    Comment tu fais pour manger des céréales sans lait ou yaourt ? C'est pas un peu raid sans liquide, tu mets de l'eau ?

                    Quel type de céréales manges-tu ? Des céréales pures ou bien ce qu'on trouve habituellement dans la grande distribution qui est toujours enrichie artificiellement en fer et vitamines ?

                    Tu crois pas que nous sommes l'exception dans le monde avec la consommation de lait et oeufs intensifs?

                    Qu'on en mange trop dans nos sociétés occidentales c'est un fait. Mais tu remarqueras que même en Afrique dans des pays où il n'y a pas beaucoup à manger on consomme du lait et on se mange une chèvre ou du poulet de temps en temps. Il n'y a à ma connaissance aucune ethnie qui est traditionnellement végétalienne.

                    Autre question : est-ce que tu concevrais de manger des insectes ou bien est-ce aussi selon toi des animaux à « respecter » ?

                    • [^] # Re: Poisson

                      Posté par . Évalué à 0.

                      Les fruits de mer pas forcément.

                      J'y pensais pas forcement en effet.

                      Un bon boudin noir ça se mange sans faim.

                      Oui, mais ton sang, il n'est plus très frais.

                      Des médecins ont constaté des carences chez des enfants de végétaliens. Alors peut-être que c'est seulement quelques cas isolés je ne sais pas. Tu peux éventuellement demander à un médecin ce qu'il pense du végétalisme chez l'enfant.

                      Carences de quoi? La vitamine D touche tout le monde par exemple - surtout en France, en hiver. La vitamine B12, c'est rare, mais ça pourra être facilement des veg ou des gens malades.
                      Cas des proteines, et autres, je n'ai jamais entendu parlé que des veg étaient pu être en carence, mais ça peut arriver certes comme pour un omni.
                      Les veg ne sont pas une catégorie de personnes qui vivent moins de 5 ans - puisqu'ils meurent étant mal alimenté-, non ce n'est pas le cas et loin de là.
                      Tu trouveras des cas chez toutes les catégories, surtout quand les parents n'alimentent pas correctement leurs enfants.

                      Parce que c'est une bonne source de calcium. D'ailleurs c'est quoi tes sources de calcium ?

                      Légumes vert et sport pour maintenir tout ça.

                      Comment tu fais pour manger des céréales sans lait ou yaourt ? C'est pas un peu raid sans liquide, tu mets de l'eau ?

                      Lait de soja, lait de riz - exquis-, lait d'amande, lait d'avoine …
                      Donc après tu peux faire facilement du faux-mage ou des yaourt.
                      Ça m'arrive de manger des céréales sans rien, mais on est pas obligé de boire du lait avec les céréales le matin. :D

                      Quel type de céréales manges-tu ? Des céréales pures ou bien ce qu'on trouve habituellement dans la grande distribution qui est toujours enrichie artificiellement en fer et vitamines ?

                      Pure en général. Mais bon, je ne vois pas pourquoi tu poses la question. C'est mal d'enrichir les aliments?

                      Qu'on en mange trop dans nos sociétés occidentales c'est un fait. Mais tu remarqueras que même en Afrique dans des pays où il n'y a pas beaucoup à manger on consomme du lait et on se mange une chèvre ou du poulet de temps en temps. Il n'y a à ma connaissance aucune ethnie qui est traditionnellement végétalienne.

                      Je ne crois pas qu'ils aient tous des chèvres ou poulet, etc… et je ne crois pas que la chèvre donne quotidiennement du lait :)
                      Mais tout le monde ne boit pas du lait, c'est déjà pas facile pour des familles d'avoir de l'eau potable, alors du lait tu me diras.
                      En asie, il est possible qu'il en existe, mais en général ça sera par conviction religieuse. Je sais que des moines vivent comme ça, jusqu'à éviter d'écraser les insectes au sol, etc…

                      est-ce que tu concevrais de manger des insectes ou bien est-ce aussi selon toi des animaux à « respecter » ?

                      Les intérêts de tous les animaux doivent être pris en compte. Donc oui, ça parait difficile, mais la fourmi a des intérêts pour sa communauté.

                      • [^] # Re: Poisson

                        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                        Je ne crois pas qu'ils aient tous des chèvres ou poulet, etc… et je ne crois pas que la chèvre donne quotidiennement du lait :)

                        Je connais une petite maison perdue dans les montagnes du haut-var où je vais en vacance parfois en autostop. À la tombée de la nuit la bergère y trait quotidiennement, à la main, six litres de lait de six chèvres qui donnent chacune un litre chaque soir. Ce lait est consommé dès le petit-déjeuner suivant, ou dans la journée, ou en fromage beaucoup plus tard ! Avec les ruches, le miel provient directement du domaine… Comme quoi les paradis où coulent le lait et le miel, ça existe. ;)

                        Bref, une chèvre qui a un petit ça donne du lait quotidiennement pour les besoins du chevreau, et quand le chevreau est sevré ou mangé (miam), il suffit de ne pas arrêter de traire la chèvre (sic) pour qu'elle ne cesse jamais de produire du lait, tous les jours.

                        Ça peut paraître étonnant mais un chevreau ça tète tous les jours.

                        Il faut être un mammifère vachement (sic) éloigné des réalités pour penser qu'un mammifère femelle ne produit pas de lait tous les jours.

                        ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                        • [^] # Re: Poisson

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          J'en profite pour répondre à un autre point évoqué dans la discussion (et abonder dans la direction de m4rotte<)…

                          Il faut aussi être drôlement éloigné des réalités pour croire qu'on peut manger de la viande tous les jours : quand on élève des chèvres, on sait qu'on peut manger du chevreau, et on sait aussi qu'on ne peut pas manger du chevreau tous les jours.

                          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                          • [^] # Re: Poisson

                            Posté par . Évalué à -2.

                            Que font la plupart des personnes?
                            Quand tu tues un animal, tu ne manges tout de même pas tout? si?

                            • [^] # Re: Poisson

                              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                              Plusieurs réponses, cette fois-ci avec argument d’autorité :

                              Un dicton populaire :

                              Dans le cochon tout est bon !

                              Une citation d'une œuvre qu'on ne peut pas qualifier d’anecdotique :

                              Le dixième jour de ce mois, que chacun prenne un agneau par famille, un agneau par maison. Si la maison est trop peu nombreuse pour un agneau, on le prendra en commun avec le voisin le plus proche, selon le nombre des personnes ; vous compterez pour cet agneau d’après ce que chacun peut manger. Ce sera un agneau sans défaut, mâle, âgé d’un an ; vous prendrez, soit un agneau, soit un chevreau. Vous le garderez jusqu’au quatorzième jour de ce mois, et toute l’assemblée d’Israël l’immolera entre les deux soirs. On prendra de son sang, et on en mettra sur les deux montants et sur le linteau de la porte, dans les maisons où on le mangera. On en mangera la chair cette nuit-là ; on la mangera rôtie au feu, avec des pains sans levain et des herbes amères. Vous n’en mangerez rien cru ou bouilli dans l’eau, mais tout sera rôti au feu, tête, jambes et entrailles. Vous n’en laisserez rien jusqu’au matin, et, s’il en reste quelque chose, vous le brûlerez au feu.

                              Quand on tue une bête, on peut y manger beaucoup de choses, il y a peu de restes. On mange même la cervelle de certains animaux, la moelle des os (osso bucco, miam), on fait souvent bouillir les os et autres restes pour enrichir le bouillon. On mange une bonne partie des entrailles (rognons, foie, gésiers, et autres tripes) et le boyau dans les saucisses, boudins et saucissons. Dans une volaille non plus il ne reste pas grand chose, on va jusqu'à manger les menstruations (œufs) ! Dans le cochon on mange même le sang, les oreilles, les pieds et la queue ! Dans certains crustacés, certains recherchent particulièrement le corail, qui n'est rien d'autre que l'appareil génital…

                              Tout comme penser qu'on peut manger de la viande tous les jours est une pensée assez éloignée de la réalité, penser que manger de la viande signifie manger du steak l'est tout autant !

                              Bref, l'homme ne fait pas que manger de temps en temps un bout d'animal en avalant accidentellement une limace en même temps que sa salade (beurk), il a développé une alimentation qui mange quasiment tout dans l'animal, et à peu près tout animal accessible qui ne le met pas en danger (poison) : oiseaux, crustacés, insectes, arachnides, reptiles, poissons, mammifères, mollusques (escargots, coquillages) ainsi que ce qu'il produit (lait, miel…). Certains ont cité les ours qui mangent parfois un poisson, ou des singes qui mangent parfois de petits mammifères. L'alimentation d'origine animale de l'homme est sans commune mesure : de tout comme animal, et tout dans l'animal !

                              Il ne suffit pas de constater que, par exemple, les canines de l'homme sont atrophiées ou qu'on a un très long système digestif pour conclure que l'homme est un herbivore qui s'ignore.
                              Le même raisonnement ferait conclure que, puisque l'on constate que l'être humain est dépourvu d'un museau, il ne peut donc manger de la chair sur une charogne ni brouter ni boire convenablement, l'être humain ne serait pas fait pour manger ni de la viande ni des végétaux.

                              Quelque soit l'alimentation, on a peut-être la bouche la moins bien foutue du règne animal pour manger et boire, heureusement on a des mains munies de doigts habiles, un cerveau pour s'en servir utilement et on a inventé des tas d'ustensiles bizarres (couteaux, pics, cuillers, fourchettes, baguettes) pour pallier à cette injustice qui pourrait bien nous coûter la vie ! ;)

                              Bref, tel qu'il est constitué, on peut dire que l'homme n'est pas fait pour manger de la viande, mais pas non plus de la salade ! :D

                              ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                              • [^] # Re: Poisson

                                Posté par . Évalué à -2.

                                Il ne suffit pas de constater que, par exemple, les canines de l'homme sont atrophiées ou qu'on a un très long système digestif pour conclure que l'homme est un herbivore qui s'ignore.
                                Le même raisonnement ferait conclure que, puisque l'on constate que l'être humain est dépourvu d'un museau, il ne peut donc manger de la chair sur une charogne ni brouter ni boire convenablement, l'être humain ne serait pas fait pour manger ni de la viande ni des végétaux.

                                Ah? Tout les herbivores ont besoin d'un museau?
                                Je n'arrive pas aux mêmes conclusions.

                                Tu vois que c'est une histoire de culture seulement, tu me sors un passage de la Bible.

                                Quelque soit l'alimentation, on a peut-être la bouche la moins bien foutue du règne animal pour manger et boire, heureusement on a des mains munies de doigts habiles, un cerveau pour s'en servir utilement et on a inventé des tas d'ustensiles bizarres (couteaux, pics, cuillers, fourchettes, baguettes) pour pallier à cette injustice qui pourrait bien nous coûter la vie ! ;)

                                Ta fourchette, n'est pas utile pour manger. elle est utile pour ta viande. Moi si je ne respecterai pas des règles de bon savoir, je n'aurai besoin d'aucun de tes ustensiles. Bizarre, mes mains et ma bouche suffisent?

                                • [^] # Re: Poisson

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                  Ta fourchette, n'est pas utile pour manger.

                                  C'est pour cela que j'ai lié un exposé sympa présentant la fourchette comme un comble de vanité. ;)

                                  ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                                  • [^] # Re: Poisson

                                    Posté par . Évalué à 3.

                                    Sympa cet article !

                                    «Dans tous ces usages, dans tous les gestes qu'elle implique, la baguette s'oppose à notre couteau (et à son substitut prédateur, la fourchette) : elle est l'instrument alimentaire qui refuse de couper, d'agripper, de mutiler, de percer (gestes très limités, repoussés dans la préparation de la cuisine : le poissonnier qui dépiaute devant nous l'anguille vivante exorcise une fois pour toutes, dans un sacrifice préliminaire, le meurtre de la nourriture) ; par la baguette, la nourriture n'est plus une proie, à quoi l'on fait violence (viandes sur lesquelles on s'acharne), mais une substance harmonieusement transférée ; elle transforme la matière préalablement divisée en nourriture d'oiseau et le riz en flot de lait ; maternelle, elle conduit inlassablement le geste de la becquée, laissant à nos mœurs alimentaires, armées de piques et de couteaux, celui de la prédation. »

                                    Je préfère les baguettes parce que j'apprécie l'idée que la découpe doit être fait en cuisine pour pouvoir manger agréablement, désosser un coquelet ou décortiquer une crevette à table bof. Mais bon on mange encore plein de chose avec les doigts parce qu'on a pas trop le choix et le temps de tout préparer sans déchets dans l'assiette pour exorciser le meurtre de la nourriture :)

                                    Par contre les baguettes jetables en Asie ça tue du bambou donc ça tue des pandas !

                                    Je préfère celles qui forment un cône tronqué régulier, je crois que c'est le style chinois mais je dis ça juste parce que c'est écrit en chinois sur le paquet alors c'est pas sûr :)

                                • [^] # Re: Poisson

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                  Tu vois que c'est une histoire de culture seulement, tu me sors un passage de la Bible.

                                  Ça montre que la culture traite de ce sujet, cela ne veut pas dire que ce n'est qu'une vue de l'esprit.
                                  La culture se nourrit (sic) d'abord de la réalité, avant de la travailler et inspirer la réalité en retour.

                                  Il a fallu d'abord manger de la viande et constater qu'on pouvait quasiment tout manger dans certains animaux pour se transmettre de tradition en tradition, de bouche à oreille puis par écrit des textes qui évoquent le fait de manger tout un animal. Aussi ancienne soit-elle, la bible succède au fait que l'homme mange de l'animal, et quasiment tout dans l'animal. J'ai cité ce texte parce qu'il est à la fois géographiquement connu et historiquement ancien. Aussi, ce n'est pas une œuvre anecdotique, mais un texte qui reflète de multiples civilisations et a marqué de multiples civilisations. C'est donc un bon témoin culturel, culture qui est surtout un témoignage de réalité. Si ce texte est écrit au futur, il relate un événement déjà passé lorsque ce texte fut composé.

                                  Donc manger de la viande, et manger tout ce qu'on peut dans un animal, c'est pas du tout anecdotique et ce n'est pas une conséquence culturelle, c'est la culture qui est un reflet de cette réalité.

                                  Après la culture va étendre l'idée, va l'inscrire dans l'imaginaire et lui donner des sens mythiques, spirituels, allégoriques, métaphoriques, pédagogiques, initiatiques, comme par exemple quand le petit chaperon rouge mange sa grand mère. (oui oui, je ne fais pas d'erreur, contrairement aux mauvaises reprises, le conte du chaperon rouge est un conte initiatique pubertaire, elle mange sa grand-mère, il n'y a pas de bûcheron misogyne, et elle sait se sauver toute seule quand elle se rend compte que ce n'est pas le moment de voir le loup).

                                  ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                        • [^] # Re: Poisson

                          Posté par . Évalué à -2.

                          La chèvre, faut qu'elle ait un chevreau!
                          Tu as tout dit, et c'est de ça que je parle - c'est vrai que ça prête à confusion.
                          Et le lait, c'est pour le chevreau normalement, si tu le laisses en vie, c'est juste que l'Homme en profite pour se servir.

                          • [^] # Re: Poisson

                            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                            Tu peux tuer le chevreau et continuer à profiter du lait toute la vie de la chèvre tant qu'elle est en forme et que rien ne complique sa production de lait.
                            À partir du moment où elle a eu un chevreau un jour, il y a longtemps, la chèvre continue de produire du lait tant qu'on tire le lait.

                            La femme c'est pareil, tant qu'elle allaite, elle produit du lait. Dans certaines cultures, les mères allaitent même les enfants pendant plusieurs années. Certaines femmes se sont essayées à allaiter l'enfant jusqu'à six ans. C'est aussi ce qui permet les nourrices et donc les « frères et sœurs de lait » qui sont rarement allaités simultanément. En effet, il est difficile pour une femme d'allaiter deux enfants à la fois : l'image de la mère qui allaite des jumeaux chacun à un sein est surtout là pour la photographie. Avec le rythme de tétée d'un bébé, chaque tétée se fait sur un sein différent, alternativement. Un sein est tété pendant que l'autre produit. Pour revenir aux nourrices, une femme peut donc sevrer son enfant et allaiter l'enfant d'un autre dans la foulée.
                            Pour terminer sur le « tant qu'on tire ça produit », c'est pour la même raison que les femmes tirent leur lait quand l'occupation de la vie ne leur permet pas d'allaiter à chaque fois que le sein est plein, mais qui ne veulent pas pour autant arrêter d'allaiter quand elles le peuvent. La palisse n'aurait pas dit le contraire, mais pour arrêter il suffit d'arrêter, et pour ne pas arrêter il suffit de ne pas arrêter.

                            Et le lait, c'est pour le chevreau normalement, si tu le laisses en vie, c'est juste que l'Homme en profite pour se servir.

                            J'ai du mal à comprendre tes phrases parfois, pourquoi laisser le chevreau en vie ? La chèvre, si elle est sollicitée par la bergère, produira du lait même quand le chevreau ne sera plus un chevreau !

                            ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                            • [^] # Re: Poisson

                              Posté par . Évalué à -4.

                              Tu peux tuer le chevreau et continuer à profiter du lait toute la vie de la chèvre tant qu'elle est en forme et que rien ne complique sa production de lait.

                              Ta chèvre vie un an environ alors?

                              À partir du moment où elle a eu un chevreau un jour, il y a longtemps, la chèvre continue de produire du lait tant qu'on tire le lait.

                              Mais bien sûr, c'est magique maintenant?

                              Pour terminer sur le « tant qu'on tire ça produit », c'est pour la même raison que les femmes tirent leur lait quand l'occupation de la vie ne leur permet pas d'allaiter à chaque fois que le sein est plein, mais qui ne veulent pas pour autant arrêter d'allaiter quand elles le peuvent.

                              Oui, mais c'est bien connu que le lait de la mère va à son enfant, et pas un enfant d'un autre.
                              C'est difficile de comprendre ça, ou c'est trop ancré dans les moeurs?
                              Le problème de justifier la traite est qu'aujourd'hui on justifie la traite industrielle intensive des animaux pour leur lait. Donc supression du petit, maltraitance,…
                              On ne peut pas exploiter, et traiter correctement l'animal.

                              pourquoi laisser le chevreau en vie ?

                              Si tu n'as pas de réponses à ça, je ne peux pas grand chose.
                              Pourquoi laisser en vie un animal, en effet.

                              • [^] # Re: Poisson

                                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                J'ai été laconique, ça prête à confusion. ;)

                                pourquoi laisser le chevreau en vie est-il nécessaire à pouvoir traire de la chèvre ?

                                Ça ne veut pas dire qu'il faut tuer le chevreau, ça veut dire qu'une fois la production de lait commencée, le problème de la vie du chevreau (ou sa mort voulue ou accidentelle) peut être dissocié du problème de la production de lait par la chèvre.

                                J'aurai pu écrire

                                Peut-on séparer le chevreau de la chèvre et toujours traire la chèvre ?

                                (oui)

                                ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                              • [^] # Re: Poisson

                                Posté par . Évalué à 4.

                                Pourquoi laisser en vie un animal, en effet.

                                Tu tues le chevreau parce que si tu tues la chèvre tu n'as plus de lait et plus de chevreaux potentiels :) Après tu manges la chèvre quand elle est trop vieille, c'est moins tendre mais tout aussi savoureux. Tu peux, par abus de langage, appeler ça de l'esclavage mais on appelle ça de l'élevage et c'est ce qui nous permet de ne pas manger n'importe quel animal juste par opportunisme et aussi certainement parce que courir après sa nourriture ça a dû saouler au bout d'un moment, même si certains apprécient de le faire encore de temps en temps mais plus n'importe comment, à l'arrache pour pas crever.

                                On laissera également en vie quelques chevreaux pour avoir des boucs.

                                On ne mange pas tout dans la chèvre à ma connaissance mais le dans porc si (sauf poils, dents et os), mais la peau fait de très jolies sacoches pour transporter ton grain et tes pissenlits !

                                C'est bien en partie l'élevage (pas intensif c'est sûr…) qui permet de conserver un maximum de diversité des espèces. Ce qu'on mange principalement comme viande ce sont des espèces domestiquées, sélectionnées et séparées en différentes races, toutes bien éloignées de leur cousin sauvage qui a continué à vivre « libre » (ou a disparu). Tu vas crier à l'eugénisme ?

                                Et puis n'oublie pas qu'il y a aussi tout un tas d'animaux que l'on se doit, encore de nos jours, de tuer pour contrôler leur expansion (et des végétaux aussi d'ailleurs) : le moustique, le rat, la blatte, le poux et bien d'autres.

                                Organisme_nuisible

                                Dans le cas du criquet ou du moustique c'est pour pas crever nous, à cause d'une maladie ou d'une récolte foutue.

                                Dans le cas du sanglier, on les extermine tous ou on les laisse ruiner ton champ de blé ? Bah non on a eu une meilleur idée : on les laisse se reproduire et on en tue ce qu'il faut pour que tu puisses faire pousser des plantes tranquilles, dans ce cas pourquoi ne pas les manger ? À l'époque où être mangé par une meute de loup (on se déplaçait à pied ou à cheval sur de longue distance et pas par l'autoroute…) arrivait fréquemment, on a pas pu se permettre d'en laisser courir dans la forêt mais on en a domestiqué certains qui sont devenu nos meilleurs amis les chiens… qu'on peut bouffer en plus ! Mais on le fera généralement pas parce qu'on leur trouve une meilleur utilité vivants (et surtout dressé).

                                Comment considères-tu les animaux domestiques personnels, qu'on laisse vivre pour nous tenir compagnie et qu'on ne tue à la rigueur parce qu'ils souffrent ? C'est tout autant de l'esclavage parfois.

                                • [^] # Re: Poisson

                                  Posté par . Évalué à 0.

                                  C'est bien en partie l'élevage (pas intensif c'est sûr…) qui permet de conserver un maximum de diversité des espèces.

                                  C'est bien connu. Heureusement que l'Homme est là. Sinon des espèces ne dispa… ah si.
                                  Que ça soit plante ou animal on n'élève que ce qui est rentable, et donc on ne garde que très peu d'espèces variés, et on supprime ce qu'il existe pour mettre les espèces rentables. C'est ça preservé une biodiversité? Laisse moi rire!

                                  Dans le cas du sanglier, on les extermine tous ou on les laisse ruiner ton champ de blé ? Bah non on a eu une meilleur idée : on les laisse se reproduire et on en tue ce qu'il faut pour que tu puisses faire pousser des plantes tranquilles, dans ce cas pourquoi ne pas les manger ?

                                  Parce qu'on est plus intelligent que ça. Et que c'est en général parce qu'on leur à retirer leur forêt, leur habitat naturel, et qu'il n'on pas forcement grand chose à manger. Tu vois que les conséquences, j'aimerai connaitre un peu mieux les causes. C'est là qui faut régler les problèmes.

                                  À l'époque où être mangé par une meute de loup (on se déplaçait à pied ou à cheval sur de longue distance et pas par l'autoroute…) arrivait fréquemment, on a pas pu se permettre d'en laisser courir dans la forêt mais on en a domestiqué certains qui sont devenu nos meilleurs amis les chiens… qu'on peut bouffer en plus ! Mais on le fera généralement pas parce qu'on leur trouve une meilleur utilité vivants (et surtout dressé).

                                  Histoire de culture. Ici on trouve qu'ils sont "utile", dans d'autres communautés, pas plus que d'autres animaux.

                                  Comment considères-tu les animaux domestiques personnels, qu'on laisse vivre pour nous tenir compagnie et qu'on ne tue à la rigueur parce qu'ils souffrent ? C'est tout autant de l'esclavage parfois.

                                  Tout à fait d'accord. L'important c'est qu'ils puissent être heureux et en bonne santé. Mais ce n'est franchement pas le cas. Juste dans les animaleries, on peut voir que ce n'est pas le cas. C'est encore moins le cas des vivisections pratiqués pour les animaux de compagnies des autres, ou des cobayes utilisés dans les hopitaux vétérinaire, cloitrés dans des cages, usés simplement pour leur sang ou autres prélévements : pour les animaux de compagnies des autres.
                                  L'important c'est de respecter les intérêts de tous, et parfois, tout n'est pas dis, et cela implique des choses qu'on ne saurait penser.
                                  Les animaux c'est un résultat de l'élevage, certains sont pour produire, manger; d'autres pour chasser ou tenir compagnie. A chaque fois, l'Homme décide pour eux.

                                  • [^] # Re: Poisson

                                    Posté par . Évalué à 3.

                                    L'Homme qui a conscience de la bio-diversité essaye aussi de protéger certaines espèces qui auraient peut-être disparu sinon. Mais je t'accorde qu'en tant que « super prédateur » il en fait disparaître pas mal c'est vrai.

                                    Parce qu'on est plus intelligent que ça. Et que c'est en général parce qu'on leur à retirer leur forêt, leur habitat naturel, et qu'il n'on pas forcement grand chose à manger. Tu vois que les conséquences, j'aimerai connaitre un peu mieux les causes. C'est là qui faut régler les problèmes.

                                    Le problème est qu'on peut difficilement passer un contrat avec des sangliers et quelque soit l'étendu des forêts, le champ en orée de forêt les attirera forcément. On va également avoir du mal à leur dire d'attendre que ce soit mûr !

                                    Tu crois que l'on peut poser et entretenir des grillages partout entre nos champs et la forêt ?

                                    C'est encore moins le cas des vivisections pratiqués pour les animaux de compagnies des autres, ou des cobayes utilisés dans les hopitaux vétérinaire,

                                    Tu préfères que l'on fasse progresser la médecine, vétérinaire et humaine, en testant les molécules in vitro puis directement sur l'Homme ?

                                    • [^] # Re: Poisson

                                      Posté par . Évalué à -3.

                                      Mais je t'accorde qu'en tant que « super prédateur » il en fait disparaître pas mal c'est vrai.

                                      Il ne l'est pas.

                                      Le problème est qu'on peut difficilement passer un contrat avec des sangliers et quelque soit l'étendu des forêts, le champ en orée de forêt les attirera forcément. On va également avoir du mal à leur dire d'attendre que ce soit mûr !

                                      Et c'est une raison de ne pas les respecter? Et de détruire leur habitat, etc…

                                      Tu préfères que l'on fasse progresser la médecine, vétérinaire et humaine, en testant les molécules in vitro puis directement sur l'Homme ?

                                      Je préfèrerai qu'on soit plus intelligent, qu'on arrête de faire souffrir les animaux pour nous, en sachant que de toute façon lors de recherches ou résultats effectués, l'homme devient le cobaye, vu que les animaux ne réagissent pas comme nous.

                                      • [^] # Re: Poisson

                                        Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 26/02/13 à 10:54.

                                        Il ne l'est pas.

                                        Parce qu'il n'a pas de griffe et de canines de 10 cm et la mâchoire qui va avec ? L'Homme est devenu un super prédateur à cause de son cerveau beaucoup plus développé que chez les autres primates.

                                        Et de détruire leur habitat, etc…

                                        C'est complètement con (ce ne l'était pas à une époque, on s'est rendu compte des problèmes après) de détruire toute la forêt pour faire de l'agriculture intensive on est d'accord. Mais ça n'a rien à voir avec le fait de manger ou pas des animaux.

                                        l'homme devient le cobaye, vu que les animaux ne réagissent pas comme nous.

                                        Certes mais ça permet de « filtrer » quand même ! Et puis pour étudier des effets sur le vivant sur plusieurs générations, le rat ou la mouche sont quand même indispensables. Évidemment quand on fout du rouge à lèvres sur le cul des lapins c'est moins glorieux…

                                        • [^] # Re: Poisson

                                          Posté par . Évalué à -4.

                                          L'Homme est devenu un super prédateur à cause de son cerveau beaucoup plus développé que chez les autres primates.

                                          C'est pas parce qu'on a un cerveau plus développé qu'on est obligé de tuer les autres.
                                          Pour toi, c'est juste le cerveau qui fait de nous "Le grand prédateur" ?

                                          Mais ça n'a rien à voir avec le fait de manger ou pas des animaux.

                                          Tu manges quels types d'animaux? Le sauvage, ou l'élevé?
                                          Et même avec le sauvage, pour les poissons, on râcle tout, donc on détruit tout.

                                          Certes mais ça permet de « filtrer » quand même ! Et puis pour étudier des effets sur le vivant sur plusieurs générations, le rat ou la mouche sont quand même indispensables. Évidemment quand on fout du rouge à lèvres sur le cul des lapins c'est moins glorieux…

                                          Non en général on met nos produits toxiques de tous les jours dans les yeux des lapins, pour savoir la dose de dangerosité - et ça pour quasiment tout les nouveaux produits-, oh que c'est intelligent.
                                          Filtrer quoi? C'est normal de rendre malade, casser un animal pour étudier son comportement? Qu'on l'étudie quand cela arrive, d'accord, mais ne pas le produire, ne pas être la cause directe, c'est horrible, et ça n'a aucun sens.

                                          • [^] # Re: Poisson

                                            Posté par . Évalué à 5.

                                            Pour toi, c'est juste le cerveau qui fait de nous "Le grand prédateur" ?

                                            Oui clairement. Sans ce cerveau nous n'aurions pas inventé des outils et un langage si complexes, et donc pas non plus tout ce qui en découle (armes, pièges, organisation de la chasse). Nous serions encore à la merci de grands félins, des canidés en meute, entre-autres.

                                            Tu manges quels types d'animaux? Le sauvage, ou l'élevé?

                                            De l'élevé principalement, rarement de la viande sauvage mais du poisson un peu plus. Je suis pour l'élevage, y compris de poissons. Faut juste que ce ne soit pas fait n'importe comment.

                                            L'élevage est, selon moi, plus efficace que la chasse et la pêche pour ce qui est de nourrir les Hommes.

                                            C'est normal de rendre malade, casser un animal pour étudier son comportement?

                                            C'est un mal nécessaire, en tous cas pour la médecine et la biologie. Et oui, pour étudier la vie il faut parfois donner la mort…

                                            pour savoir la dose de dangerosité - et ça pour quasiment tout les nouveaux produits-, oh que c'est intelligent.

                                            Tu te proposes comme cobaye ?

                                            On va arrêter là ce débat, en tous cas moi, nos avis divergent trop pour espérer se rejoindre je pense.

                    • [^] # Re: Poisson

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Parce que c'est une bonne source de calcium. D'ailleurs c'est quoi tes sources de calcium ?

                      étonnamment c'est dans le lait qu'il y a le moins de calcium pour 100g, je ne suis pas végétalien, ni végétarien mais j'ai était très déçu d'apprendre que :
                      pour 100g de pissenlit -> Calcium 187mg
                      Lait entier de vache ->calcium 113mg

                      je donne a manger des haricot verts, fruit et legumes a mes enfants pour leur apporter le calcium. Le lait pour les protéines :)

                      le pire c'est que tu doit te dire que bon c'est kif kif, mais le lait entier de vache (brut) et le lait entier UHT n'ont pas le meme taux de calcium, pour le 2 eme il est ecrémé pour ateindre le taux minimum de creme pour etre vendu lait entier soit 3,5%MG au lieu des 40%MG du lait cru :)

                      et les enfants ne boivent en général que du demi ecrémé, creme ≠ calcium je sais bien, mais j'imagine qu'il y a aussi du calcium dans la creme.

                      Donc bof le calcium dans le lait

                      • [^] # Re: Poisson

                        Posté par . Évalué à -2.

                        mais j'ai était très déçu d'apprendre que :
                        pour 100g de pissenlit -> Calcium 187mg
                        Lait entier de vache ->calcium 113mg

                        Pourquoi ça? Autant s'en réjouir.

                        Pour les proteines, les légumes sont sufisants aussi :)

                      • [^] # Re: Poisson

                        Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 24/02/13 à 14:20.

                        Sur ma bouteille de lait de vache demi-écrémé UHT industrielle j'ai 120 mg/100ml pour la calcium, je n'ai aucune idée de la perte de calcium due à l'écrémage mais en tous cas il n'est pas précisé sur la bouteille que c'est enrichi en quoi que ce soit je suppose que légalement cela devrait être précisé et c'est d'ailleurs un argument commercial sur d'autre bouteille, plus chères.

                        Voici ce que donne le Ciqual, (calcium en dernière colonne).

                        ORIGFDNM 10110 Sodium (mg/100g) 10120 Magnésium (mg/100g) 10150 Phosphore (mg/100g) 10190 Potassium (mg/100g) 10200 Calcium (mg/100g)
                        Lait en poudre, écrémé 422 115 925 1700 1230
                        Lait en poudre, demiécrémé 347 97 829 1330 1034
                        Lait en poudre, entier 365 86,2 703 1200 965
                        Lait de croissance infantile 32,7 7,6 60 91,2 74,7
                        Lait concentré sucré, entier 85,2 25,1 225 374 290
                        Lait concentré non sucré, entier 109 25,2 220 327 286
                        Lait demiécrémé à teneur garantie en protéines et vitamines, enrichi en minéraux, UHT 50 15,7 89,5 165 123
                        Lait de brebis, entier 45,3 18 150 133 187
                        Lait demiécrémé à teneur garantie en vitamines, UHT 50 10,6 91 165 123
                        Boisson lactée aromatisée au chocolat, au lait partiellement écrémé, enrichie et/ou restaurée en vitamines et/ou minéraux 42,8 18 89 154 106
                        Lait partiellement écrémé, aromatisé, UHT 41,3 16 65 147 87
                        Lait écrémé, UHT 41,8 10,6 88,8 173 113
                        Lait demiécrémé, pasteurisé 43,1 47,4 95 150 119
                        Lait écrémé, pasteurisé 47,5 6,03 95 156 121
                        Lait écrémé à teneur garantie en vitamines, UHT 50,5 10,1 98 150 124
                        Boisson lactée aromatisée à la fraise, au lait partiellement écrémé 51 9,3 72 136 101
                        Lait de chèvre, entier, UHT 39,3 13 94,7 183 117
                        Lait demiécrémé, UHT 43,1 12,1 91,9 167 108
                        Lait entier, UHT 42,2 11 87 140 112

                        Lait entier, pasteurisé 52,2 11 92 143 117

                        À priori le lait de brebis (qui je le rappelle est aussi un animal) est encore plus riche en calcium.

                        Le top du calcium pour les légumes selon la même source (le pissenlit cru est à 62.2 on a un problème de chiffre, peut-être que c'est plante entière et pas seulement les feuilles je ne sais pas, il y a peut-être une erreur dans ma source, cite moi la tienne) :

                        ORIGGPFR ORIGFDCD ORIGFDNM 10110 Sodium (mg/100g) 10120 Magnésium (mg/100g) 10150 Phosphore (mg/100g) 10190 Potassium (mg/100g) 10200 Calcium (mg/100g)
                        Légumes 20027 Épinard, cuit 90,7 53 40 390 141
                        Légumes 20022 Cresson de fontaine, cru 39,7 19,8 42,9 240 130
                        Légumes 20059 Épinard, cru 70 69,2 52,4 515 98,2
                        Légumes 20099 Mâche, crue 7,12 29,1 37,5 382 90,7
                        Légumes 20127 Pourpier, cru, feuilles 45 77,5 42 442 90
                        Légumes 20005 Bette, cuite 208 22,9 33 549 66,9

                        Par ailleurs, un verre de lait c'est environ 200ml et 100g de laitue ou de pissenlit ça commence à faire une belle moitié d'assiette…

                        Je suis tout à fait d'accord sur la nécessité de manger des légumes et à la base je parlais surtout de l'apport de protéines dont pourrait pâtir le régime végétalien.

                        Il me semble qu'un des pères de la nutrition dont j'ai oublié le nom disait en substance que pour bien se nourrir il fallait manger de tout et en petite quantité.

                        Désolé pour les colonnes superflues, c'est pas pour assommer de chiffres, LibreOffice me copie les colonnes masquées…

                  • [^] # Re: Poisson

                    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                    Pourquoi manger du fromage?

                    Pareil que la viande : parce qu'on trouve ça bon. C'est con, hein, mais c'est quand même la raison qui me fait acheter ci plutôt que ça quand je fais mes courses.

                    It's a fez. I wear a fez now. Fezes are cool !

                    • [^] # Re: Poisson

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Et c'est un des moyen les plus courant de conserver le lait. En plus il est ainsi plus digeste, surtout si la pâte est cuite. Effectivement on ne peut pas boire beaucoup de lait, de nombreuse personnes ne le digère plus bien à l'âge adulte. Moi je supporte le lait alors j'en bois un peu, c'est toujours un aliment de plus dans mon panel :)

                      • [^] # Re: Poisson

                        Posté par . Évalué à -3.

                        Effectivement on ne peut pas boire beaucoup de lait, de nombreuse personnes ne le digère plus bien à l'âge adulte.

                        Beaucoup de monde l'on jamais bien digéré, même chez les enfants.
                        C'est un peu logique d'une façon, le lait d'un animal et fait pour le petit de son espèce, pas pour d'autres espèces d'animaux.

                • [^] # Re: Poisson

                  Posté par . Évalué à 0.

                  Ne pas manger d'animaux morts ça peut encore se concevoir, ne manger aucun produit issu des animaux (œufs, lait) c'est de l'inconscience, surtout pour un enfant.

                  Le lait de vache correspond-il aux besoins humains ?

                  Conclusion de l'article:

                  Pour ceux qui souhaitent réduire, voire supprimer, les laits animaux et les sous-produits laitiers, aucune carence en calcium n’est à craindre, si l’on consomme régulièrement certains aliments. Par exemple les figues, les amandes ou les orties apportent de 1,5 à 2 fois plus de calcium que le lait de vache.
                  N’oublions pas que les laitages sont apparus dans l’alimentation humaine, dans certaines contrées au néolithique avec l’élevage, il y a environ 10 000 ans seulement. Le lait vraiment indispensable à l’Homme qu’il consomme depuis 7 millions d’années est celui de sa mère. L’être humain a pu et peut se passer de lait d’origine animale sans aucun problème
                  On ne peut pas mettre, comme semble le faire l’industrie laitière, le lait et les produits laitiers au même rang que l’eau, les fruits ou les légumes que l’Homme consomme depuis son origine. Aujourd’hui encore, la majorité des êtres humains sur la planète ne consomment toujours pas de lait et produits laitiers, et vivent tout à fait normalement sans aucun mal lié à l’absence de lait d’origine animale. Cependant on peut consommer des produits laitiers d'origine biologique et modérément, si on les tolère bien (un à deux produits laitiers maximum par jour.).

                  • [^] # Re: Poisson

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Par exemple les figues, les amandes ou les orties apportent de 1,5 à 2 fois plus de calcium que le lait de vache.

                    Les orties…

                    Les amandes apportent peut-être plus de calcium que le lait mais je suppose que le rapport énergie/calcium est aussi nettement plus élevé !

                    • [^] # Re: Poisson

                      Posté par . Évalué à 0.

                      Si tu veux du lait de vache pour son calcium, y a mieux et surtout, tu prends déjà assez d'apports dans la plupart des légumes verts (si ce n'est pas tous). Tu combines ça avec du sport, et l'apport de calcium supplémentaire nécessaire quotidiennement sera très insignifiant, si ce n'est inutile - car il sera éliminé. Légumes + Sport, il n'y a pas mieux pour les os.

                      Il est montré que le lait de vache aide, et/ou permet une perte de fer non négligeable, surtout chez les enfants qui ont montré des carences ou des niveaux très peu élevé.

        • [^] # Re: Poisson

          Posté par . Évalué à 2.

          Ou ces trous dans la terre remplis d'eau de mer dans lesquelles sont élevés les gambas au Vietnam ?

          Tu voulais pas parler du panga plutôt ? J'ai vu un reportage sur ce type d'élevage, la densité de population est effectivement impressionnante, ça grouille littéralement.

        • [^] # Re: Poisson

          Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 23/02/13 à 15:48.

          Vous avez trois trains de retard, la solution aux souffrances animales et à l'augmentation croissante des besoins est l'impression 3D de nourriture.

          Et que ça cloue le bec une bonne fois pour toute à ces pessimistes/déclinistes/anti-progrès qui ne croient pas en la fabuleuse capacité du capitalisme à trouver les ressources pour régler les problèmes de l'humanité.

          Et c'est également dans la vague du Do It Yourself.

          Convaincus ?

          • [^] # Re: Poisson

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Convaincus ?

            Non. Et je ne suis même pas convaincu que tu ne blagues pas ^ ^

            Debug the Web together.

        • [^] # Re: Poisson

          Posté par . Évalué à 5.

          Concernant les AMAP, je me suis justement renseigné dessus, étant passablement pauvre mais ayant la volonté de bien me nourrir, et je ne comprends pas qu'en se passant des intermédiaires, achetant à des producteurs locaux, et en s'engageant sur la durée (généralement un an), on en arrive à payer 10 euros pour deux kilos de légumes (et juste de légumes)…

          L'impression que j'ai eu des AMAP du coups, c’est que ça serait surtout un moyen intéressant pour certains producteurs de vendre des légumes hors de prix à une clientèle bobo écolo qui à les moyens de faire ses courses dans les magasin bio, et se permettant en plus de les engager sur une durée plus ou moins longue d'achat en jouant sur une idée d'équité commerciale…

          • [^] # Re: Poisson

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Hum… je suppose qu'il y de tout partout. Perso je ne me sert pas en AMAP mais sur le marché près de chez moi, ou j'ai mes habitudes. Je fais attention à la qualité, mais aussi aux prix, évidemment.
            Règle n°1 je ne me sert qu'auprès de producteurs, puisque je veux favoriser les circuits courts. Mais en même temps je me rend compte qu'en général c'est AUSSI le plus économique. Quelques exemples :
            Fromage :
            - Reblochon fermier : entre 5,50 et 6 € au marché, 8€ et plus en hypermarché
            - Tomme fermière : environ 11€ au marché, 14€ minimum en hypermarché
            - de plus j'ai une carte de fidélité dont le résultat est un beau plateau de fromage (valeur env. 30€) tous les 6 mois. Faut dire que du fromage, on en mange pas mal ici.
            Viande :
            - j'achète le bœuf en colis de 5kg, dont 2kg de viande à griller (rosbif, bavette, onglet, poire…) 1kg de braisé (paleron, joue…) 1kg de bourguignon et 1kg de pot au feu. Le mixte me coûte 11€ le KG. J'ai essayé de reconstituer la même chose en hypermarché, c'est très variable en prix mais systématiquement plus cher.
            - veau de lait : même principe, même prix (11€), même comparaison
            - volaille : prix sensiblement identiques producteurs / hypermarché (de 6/7€ le poulet fermier à 8/9€ le lapin). Par contre les bestioles sont généralement plus grosses, donc quand on passe à la caisse on en a vite pour 15€
            Légumes : J'achète essentiellement du bio et des produits de saison, c'est un peu plus chez le producteur (savoyard) que les produits espagnols des hypers.
            Poisson : bien sûr j'ai ici affaire à un commerçant, pas à un pêcheur. Moins de choix que dans un hyper, prix sensiblement équivalents : un peu moins cher sur les pièces entières (13€ la Féra, 18€ la daurade rose, 22€ le Turbo…) et un peu plus cher sur les filets.
            Pour être honnête il y a parfois des promotions dans les hypers marché et quasiment jamais au marché. Par contre en qualité il n'y a pas photo, vous vous en doutez.

            Toutefois il faut bien connaître son marché et les producteurs, sinon on a souvent quelques mésaventures. Aujourd'hui j'étais à Lyon et je me suis arrêté à un marché près de la Part-Dieu. Je l'ai trouvé bien plus cher que mon marché d'Annecy et j'y ai acheté un poulet que j'ai trouvé bien moyen en qualité.

  • # Bookmark

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    À quand les bookmarks pour retrouver les journaux que qualitay comme celui-ci ? ;)

    On pensera aussi à la papillote, plutôt facile et demandant peu ou pas de préparation :

    • on dépose dans un carré/rectangle de feuille d'aluminium, suffisamment grand pour en faire une pochette/enveloppe hermétique, et préalablement badigeonné d'huile ou de beurre, le filet de poisson de son choix salé-poivré et on referme bien hermétiquement comme ici par exemple : le poisson cuira dans son propre jus, à l'étouffée, dans ses propres vapeurs, au four préchauffé à 200/220°C.

    • On peut poser le filet sur un lit de petits légumes (petits morceaux de carottes, oignons, un peu de tomate, etc.) pour les faire cuire dans le jus du poisson (on veillera à les poser sous le poisson pour optimiser leur cuisson).

    • On assaisonne avec un moulin aux 5 baies, du poivre, de la moutarde, des herbes, ce qu'on veut.

    Ce commentaire est un contournement éhonté pour bookmarker ce journal, toutes mes confuses.

    • [^] # Re: Bookmark

      Posté par . Évalué à 2.

      Le poisson se prête bien à la cuisson basse-température, c'est compatible avec l'utilisation d'une papillote justement.
      Certains (même des chefs) vont jusqu’à utiliser du papier cellophane pour envelopper le poisson lors de la cuisson, personnellement je ne suis pas fan du concept.

  • # Recette poulet au whisky

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Recette poulet au whisky

    Prendre un poulet d’environ 1,2 kg et une bouteille de whisky.
    Prévoir du sel, du poivre, de l’huile d’olive et des bardes de lard.

    Vérifier que vous avez un tube de mayonnaise, on ne sait jamais.

    Barder le poulet, le barder, le saler, le poivrer et ajouter un filet d’huile d’olive.
    Réchauffer le four à température moyenne (220° C ou thermostat 5) pendant 10 minutes.

    Se verser un verre de whisky et le boire.

    Mettre le poulet au four dans un plat de cuisson approprié.
    Se verser un verre de whisky et le boire.

    Renouveler cette dernière opération.

    Après un quart-beurre, fourrer l’ouvrir pour surbeiller la buisson du noulet.

    Brendre la vouteille de biscuit et s’envoynet une bonne rasade.

    Après un tard… un far t’heure… après un moment quoi, dituber jusqu’au bour.

    Oufrir la borte, reburner, revourner… mettre le noulet dans l’aurte sens.

    S’asseoir sur une butain de chaise et se reverdir 2 ou 3 verts de ouisti.

    Buire, tuire, cuire le loulet bandant une demi-heure.
    Et hop ! 3 berres de blus.

    Se rebercer une bonne volée de boulet… non, de wysty.

    Rabasser le loubet (qu’est tombu bar terre !!), l’ettuyer et le voutre sur un blat.

    Se béter la fihure cause du gras sur le barrelage de la buisine.

    Ne pas essayer de se relever.

    Déciver qu’on est bien par derre et finir la mouteille de misky.

    Blus tart, ramber jusqu’au lit, dorbir ze qui reste de la mouit.

    Le lendemain matin, prendre un Alka Seltzer, manger le poulet froid avec la mayonnaise en tube et nettoyer le bordel foutu dans la cuisine.

  • # Cuisine:

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.