Journal Le temps passe

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
15
4
fév.
2015

Oui, le temps passe et très très vite…

Je suis un vieux de la vieille, je joue avec Linux depuis 1997, mon compte Linuxfr date de 2006 mais je l'ai créé pas mal de temps après ma première visite. Je ne contribue plus depuis pas mal de temps mais je reste un fervent de Linux (mes trois pc tournent sous Mageia ou OpenSuse, sauf un ancêtre sous W7 pour les soft pro). Mais je m'étends et ce n'est pas le sujet.

Pour certaines raisons du type souvenir, nostalgie, etc, je suis venu relire un article que j'ai écris en décembre 2008 et qui, ma foi, avait eu son petit succès à l'époque: Elle a 40 ans,…

Au delà de la prose évidente et de l'intérêt historique de l'article (autocongratulation) :-) , en lisant les commentaires, on se rend compte que les temps ont changés. Je vous invite à les (re)lire, après seulement 7 ans, c'est amusant de voir comment notre vision de l'interface était bien différente à l'époque.
Je me suis même dit, en relisant le fil de commentaire au sujet des interfaces tactiles, qu'il y avait quelques visionnaires parmi nous à l'époque.

Je conclus par deux remarques: Mr Prentice de chez Gartner s'est sérieusement planté dans son analyse (mais il s'en fout, il a été payé mieux que nous pour ça) et le tactile au bureau ne semble pas percer, même Microsoft rétropédale.
Mais étant donné que je ne suis pas employé chez Gartner, je ne vais pas me lancer dans des prévisions hasardeuses.

Merci de m'avoir lu après tout ce temps.

  • # le tactile au bureau

    Posté par . Évalué à 2.

    Perso j'ai un écran tactile au boulot, et je trouve que c'est assez génial, mes collègues aussi.

    Nous utilisons un logiciel proprio très toufu et lorsque qqun demande de l'aide, plutôt que de lui tenir la main (emprunter sa souris), hop avec le doigts sur l'ecran je fais la manip.

    je gagne quelques secondes le temps de la prise en main de la souris + trouver le curseur, et comme en général si je ne suis pas pile en face de l'ecran, la souris ce n'est pas facile, genre par dessus le poste avec la main gauche. Le tactile nous facilite pas mal la vie. Nous devons l'utiliser 15% du temps sur une semaine, mais c'est vraiment le pied.

    Yake mon patron qui fais la gueule :) avec le prix.

    • [^] # Re: le tactile au bureau

      Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 05/02/15 à 01:21.

      je gagne quelques secondes le temps de la prise en main de la souris + trouver le curseur

      Et que fais-tu de ce précieux temps gagné ?

      Nous devons l'utiliser 15% du temps sur une semaine

      15% du temps c'est 15% du temps… Que ce soit sur une semaine, un mois ou un siècle… ;)

      Sinon, l'écran tactile, au niveau traces de doigts c'est pas trop chiant ?

      • [^] # Re: le tactile au bureau

        Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 05/02/15 à 01:32.

        Il a des doigts toujours propres, ou alors ils font des traces d'arc en ciel.

        Sinon, il reste la femme de ménage à exploiter. Ça lui occupera bien 2% de son mi-temps de misère dans un métier de servage.

        Note : lire « Métamorphose du travail, quête de sens », d'André Gorz.

        • [^] # Re: le tactile au bureau

          Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 05/02/15 à 01:59.

          Sinon, il reste la femme de ménage à exploiter. Ça lui occupera bien 2% de son mi-temps de misère dans un métier de servage.

          À propos de ménage, je suis assez sidéré par la confiance aveugle qu'on accorde aux agents de propreté (aka technicien(ne) de surface). Là où je bosse, je suis parfois dans un bureau « sécurisé », avec badgeuse à la porte du bureau. Les administrateurs système n'ont même pas accès au bureau (bon ok effectivement ils n'ont rien à y foutre… à part passer dire bonjour ou venir poser une question…). Par contre les femmes de ménage peuvent rentrer, elles travaillent principalement quand il n'y a personne d'autre (tôt le matin)…

          Sachant qu'elles sont probablement payées une misère, donc potentiellement « achetables », je pense que c'est un risque évident et majeur de fuite de données ou autres souci du même genre… Mais j'ai l'impression qu'il n'y a que moi que ça choque o_O

          Mine de rien tous ces boulots, « de servage » comme tu dis, ils sont critiques d'un point de vue sécurité…

          De plus, la femme de ménage qui nettoie l'écran j'y crois moyen. Très souvent elles ont instruction de ne pas toucher aux ordinateurs… (trop de risque de pas utiliser le bon produit, de faire un court circuit, etc…)

          • [^] # Re: le tactile au bureau

            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

            Il sont aussi critiques d'un point de vue hygiène, conditions de travail…

            [HS] D'ailleurs, ça serait bien que ces personnes puissent travailler en horaires un peu plus normales, que les salariés voient qu'il y en a d'autres qui bossent pour que eux puissent bosser dans de bonnes conditions.

            Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

            • [^] # Re: le tactile au bureau

              Posté par . Évalué à 4.

              D'ailleurs, ça serait bien que ces personnes puissent travailler en horaires un peu plus normales, que les salariés voient qu'il y en a d'autres qui bossent pour que eux puissent bosser dans de bonnes conditions.

              Sauf que nettoyer le sol quand il y a du passage c'est impossible…

          • [^] # Re: le tactile au bureau

            Posté par . Évalué à 0.

            Ils-Elles seraient très heureux-ses d'être mieux payés-es :)

            • [^] # Re: le tactile au bureau

              Posté par . Évalué à 2.

              Comme tout le monde.

              • [^] # Re: le tactile au bureau

                Posté par . Évalué à 3.

                merci captain obvious

                • [^] # Re: le tactile au bureau

                  Posté par . Évalué à 9.

                  C'est la poêle qui se fout de l'hôpital là…

                  • [^] # Re: le tactile au bureau

                    Posté par . Évalué à 2.

                    C'est simple, c'est comme pour les députés, pour éviter le risque de corruption peut être qu'un coup de fouet et une meilleure estime du travail rendu pourraient être bénéfiques :)

                    Faut pas prendre ça pour plus qu'une boutade (avec juste un fond de vérité)

            • [^] # Re: le tactile au bureau

              Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 05/02/15 à 12:56.

              C'est sûr que ça donne vachement plus de sens et moins d'hétéronomie à son activité.
              Et une vraie bonne raison d'être fier de sa propre exploitation.

      • [^] # Re: le tactile au bureau

        Posté par . Évalué à 4.

        Et que fais-tu de ce précieux temps gagné ?

        En général ça permet à ta boite de ne pas engager de technicien supplémentaires et/ou casser les prix pour couler la concurrence.

        • [^] # Re: le tactile au bureau

          Posté par . Évalué à 0.

          casser les prix pour couler la concurrence.

          Voire, soyons fous, pour améliorer la satisfaction du client.

          Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

          • [^] # Re: le tactile au bureau

            Posté par . Évalué à 4.

            Un client est rarement satisfait qu'on lui retire un technicien physiquement pour le remplacer par un n° de téléphone…

        • [^] # Re: le tactile au bureau

          Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 05/02/15 à 12:41.

          Mettons que tu fasses 30 interventions par jour, tu travailles 200 jours par an, grâce à l'utilisation d'un écran tactile tu gagnes 10 secondes à chaque fois :

          30*10*200/60/60 ça fait, oulala, 16 heures de gagnées sur l'année \o/ La concurrence est vraiment sans pitié !

          Le temps gagné à ne pas avoir à trouver la souris sur le bureau et à trouver le curseur à l'écran c'est, comment dire, négligeable.

          Alors si on compte le temps nécessaire pour essuyer ces putains de traces de doigts je crois pas que le tactile soit vraiment avantageux niveau gain de productivité :)

          • [^] # Re: le tactile au bureau

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            16 heures : demande au patronat d'accorder deux jours de congés payés supplémentaires par an & tu verras si ce n'est rien =)

            • [^] # Re: le tactile au bureau

              Posté par . Évalué à 5.

              Bien vu :)

              C'est toujours moins qu'accorder 3 heures de boulot en moins chaque semaine (passer à 32 heures), pourtant c'est une proposition réaliste même si perso je ne pense pas que ce soit une priorité.

              Le « patronat » (faut pas faire de généralité et je pense surtout aux actionnaires…) lui ce qu'il veut c'est que tu travailles tout le temps (bien sûr tu as évidemment le droit à une période pour dormir) pour un salaire inexistant (enfin juste ce qu'il faut pour que tu puisses manger pour rester en vie) et bien entendu jusqu'à la fin de ta vie (tant que t'es en état de bosser quoi). L'argent c'est le pouvoir, je veux bien, mais ce ne doit pas être le seul pouvoir, sinon c'est l'aliénation de 99,99% des Hommes, ouai rien que ça…

              Vous avez pas l'impression de tondre le dos de votre patron quand vous partez en congés payés ? Bah pourtant si de méchants gauchistes n'avait pas imposé ce choix politique vous n'en n'auriez pas…
              ```

              • [^] # Re: le tactile au bureau

                Posté par . Évalué à -1.

                Le « patronat » (faut pas faire de généralité et je pense surtout aux actionnaires…) lui ce qu'il veut c'est que tu travailles tout le temps (bien sûr tu as évidemment le droit à une période pour dormir) pour un salaire inexistant (enfin juste ce qu'il faut pour que tu puisses manger pour rester en vie) et bien entendu jusqu'à la fin de ta vie (tant que t'es en état de bosser quoi). L'argent c'est le pouvoir, je veux bien, mais ce ne doit pas être le seul pouvoir, sinon c'est l'aliénation de 99,99% des Hommes, ouai rien que ça…

                Le « salarié » (faut pas faire de généralité et je pense surtout aux non-cadres) lui ce qu’il veut c’est ne pas travailler (bien sûr tu dois évidemment au moins venir pour pointer) pour un salaire mirobolant et bien entendu avec garantie d’emploi à vie…

                … bon, une fois qu’on a dit ça, on a rien dit. Le fait est que l’argent n’est pas le pouvoir, le pouvoir c’est la capacité de négociation (merci captain obvious), l’argent c’est au contraire la résultante — entre autre — de ce jeu de « pouvoir » (et ça marche dans les deux sens hein, si le salarié veut le fric du patron et doit faire des concessions pour l’avoir, le patron il veut le boulot du salarié et doit faire des concessions pour l’avoir). Et au delà des jeux de pouvoir, la morale aussi intervient là dedans, contrairement à l’image populaire, les employés comme employeurs sont des êtres humains et accordent une valeur pas forcément négligeable au respect de ce qu’ils considèrent comme juste (prétendre l’inverse c’est accepter l’hypothèse d’Homo Œconomicus, et il me semble qu’à gauche vous n’êtes pas bien fans de cette hypothèse, n’est-ce pas ? :))

                Vous avez pas l'impression de tondre le dos de votre patron quand vous partez en congés payés ?

                Pourquoi je devrai ? Ça fait partie du salaire, le patron est pas stupide, il prend ça en compte quand il m’embauche.

                Bah pourtant si de méchants gauchistes n'avait pas imposé ce choix politique vous n'en n'auriez pas…

                Les congés payés font partie du salaire réel, prétendre que sans « les méchants gauchistes » pas de congé payés ça signifie pas d’augmentation de salaires, ça me parait osé comme proposition, pas impossible dans l’absolu mais osé, et affirmation exceptionnelle demande preuve exceptionnelle, l’augmentation du niveau de vie n’a pas attendu les socialistes (ni les libéraux).

                (la vérité c’est qu’aucun de nous n’en sait fichtrement rien, tu n’as pas moyen de regarder dans une boule de cristal une histoire alternative sans SFIO pour voir la situation des salariés Français en 2015 et moi non plus)

                • [^] # Re: le tactile au bureau

                  Posté par . Évalué à 3.

                  une histoire alternative sans SFIO pour voir la situation des salariés Français en 2015 et moi non plus

                  En attendant c'est pas les conservateurs, la droite, le parti de la bourgeoisie, qui aurait pu accorder ces « largesses » (les congés payés) ça me paraît quand même évident…

                  l’augmentation du niveau de vie n’a pas attendu les socialistes (ni les libéraux).

                  L'augmentation du niveau de vie de qui ? Des possédants ou bien des prolétaires ?

                  Bref, pour moi le capitalisme est un bon modèle, c'est le seul qui colle avec cette caractéristique de la nature humaine qui fait que tout ce que les gens veulent c'est « avoir la plus grosse » (demeure, voiture, télé, etc…), l'individualisme intrinsèque à l'humanité en quelque sorte. Le problème étant que même si ça augmente effectivement le niveau global de l'humanité ça augmente également l'écart entre ceux qui possède le plus et ceux qui ne possèdent rien. Et ça je suis convaincu que c'est une très mauvaise idée à long terme.

                  Comment peut-on imaginer qu'on puisse profiter pleinement de sa richesse si l'immense majorité de la population ne vit pas décemment ? Pauvreté ça implique problème hygiéniques (maladies, les virus et bactéries ne font pas la différence entre notable et serf…) et problème de sécurité (des gens qui n'ont rien à perdre sont prêts à tout…). La richesse il faut la redistribuer, pas l'accumuler, ça ne vous semble pas évident ? Pour moi c'est trivial…

                  • [^] # Re: le tactile au bureau

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Ça parlait à la base de 2 jours de congés/an et de 3h de travail par semaine et tu mets ça sur le même plan que les inégalités sociales, le capitalisme et ses dérives. Il n' a que moi qui pense que tout ceci n'est pas mutuellement exclusif ou bien ?

                    • [^] # Re: le tactile au bureau

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Entre travailler 10% plus pour gagner 10% plus et travailler 10% moins pour toucher la même chose, tu choisis quoi ?

                      Par ailleurs la financiarisation de la société est clairement un frein à l'innovation… Un financier ne prends que des risques mesurés… Donc en fait il ne prend jamais un vrai risque…

                    • [^] # Re: le tactile au bureau

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Il n' a que moi qui pense que tout ceci n'est pas mutuellement exclusif ou bien ?

                      Bah non. C'est bien pour ça que j'aborde ces sujets. Quelle est la proportions de mon temps que je dois consacrer à créer de la richesse plutôt qu'à m'occuper de moi ? Vu que la la richesse c'est pas moi qui en profiterai le plus, réduire ce temps nécessaire a quand même un impact important sur mon bien-être social. J'ai du mal à exprimer clairement mon avis, en espérant que certains le saisissent tout de même…

                      Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement il paraît. Ce qui ne veut pas dire que ce qui ne s'énonce que de manière floue n'est pas clairement conçu…

                      • [^] # Re: le tactile au bureau

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        Le problème est que selon moi tu amènes des sujets sur le tapis sans grand lien avec le but d'origine et tire des conclusions hâtives sur ce que pense tes interlocuteurs sur le sujet.

                      • [^] # Re: le tactile au bureau

                        Posté par . Évalué à 6.

                        Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement il paraît. Ce qui ne veut pas dire que ce qui ne s'énonce que de manière floue n'est pas clairement conçu…

                        Heu, si, c’est la contraposée :)

                        • [^] # Re: le tactile au bureau

                          Posté par . Évalué à 4.

                          [rattrapage aux branches]
                          En logique intuitionniste la contraposée est une proposition différente :)
                          [/rattrapage aux branches]

                  • [^] # Re: le tactile au bureau

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Pourtant tu oublies dans ton histoire que de nombreuses boîtes depuis bien longtemps ont cherché à favoriser le bien être des employés. Les constructeurs automobiles au début du XXe siècle étaient des employeurs presque modèles pour l'époque (logement pas cher, salaire intéressant par rapport à d'autres industries, congés payés au delà du minimum légal, etc.).
                    Aujourd'hui encore des entreprises offrent des installations et une souplesse profitable à l'employé.

                    Les employeurs ne sont pas tous idiots, ils savent pour nombre d'entre eux qu'un employé satisfait sera plus productif, ce qui implique salaire décent, congés et souplesse d'organisation. De même que de travailler 70h / semaine c'est moins productif et donc plus cher que deux employés à 35h / semaine.

                    Pour moi tu tombes quand même dans de gros clichés sur le patronat, l'actionnariat et la "droite politique". Si ce petit monde n'est pas toujours recommandable (on pourrait en dire autant du salarié, syndicat et gauche politique), ce ne sont pas tous des "ennemis". ;)

                    • [^] # Re: le tactile au bureau

                      Posté par . Évalué à 6.

                      Les constructeurs automobiles au début du XXe siècle étaient des employeurs presque modèles pour l'époque

                      Ah oui, Ford et Bedaux, la déshumanisation du travail, c'est vraiment un modèle à suivre…

                  • [^] # Re: le tactile au bureau

                    Posté par . Évalué à -4.

                    En attendant c'est pas les conservateurs, la droite, le parti de la bourgeoisie, qui aurait pu accorder ces « largesses » (les congés payés) ça me paraît quand même évident…

                    Cette proposition est totalement vraie dans ton modèle cognitif dans lequel le salaire est avant tout dérivé de l’environnement légal (et donc, politiques) plutôt qu’économique. Dans mon modèle cognitif dans lequel le salaire est bien plus dérivé de la réalité économique, cette proposition est vraie dans l’absolu (ben oui : c’est pas un parti politique de droite qui peut accorder ces largesses puisqu’un parti politique, de droite comme de gauche, a peu d’influence directe sur le niveau de salaires réel) mais absolument fausse dans le sens ou tu l’entends (« il n’y aurait pas eu d’augmentation de salaires »)

                    Maintenant le fond de ma proposition n’est pas que ta proposition est débile, elle a du sens dans le cadre de ton modèle cognitif socialiste, ce que je dis c’est que ton histoire contrefactuelle n’apprend absolument rien à personne sur la réalité (sinon que tu possèdes un modèle cognitif socialiste) : dérivée à partir de ton modèle, elle ne peut aucunement le justifier, sous peine de raisonnement circulaire, et n’est pas plus (et pas moins) plausible que le dit modèle. Ce genre d’histoire contrefactuelle n’apporte rien d’autre que de la confusion.

                • [^] # Re: le tactile au bureau

                  Posté par . Évalué à 7.

                  Le « salarié » (faut pas faire de généralité et je pense surtout aux non-cadres) lui ce qu’il veut c’est ne pas travailler (bien sûr tu dois évidemment au moins venir pour pointer) pour un salaire mirobolant et bien entendu avec garantie d’emploi à vie…

                  En tant que salarié non-cadre je peux te dire que je bosse non seulement pour gagner ma croûte mais aussi pour donner un sens à ma vie. Servir à quelque chose, avoir une utilité dans la société. Et oui j'ai bien conscience que le salariat n'est pas la seule voie pour arriver à ça. Je ne demande pas un salaire mirobolant mais j'ai du mal à comprendre pourquoi en tant que simple exécutant je devrais me contenter d'un revenu 42 fois moins important qu'un possédant (un actionnaire à qui appartient l'entreprise (ou une partie de celle-ci)). Loi de l'offre et de la demande toussa, je sais, sauf que je ne suis vraiment pas sûr que ce soit la seule raison de cet écart et je me demande sincèrement si ceux qui possèdent ne cherchent pas à maintenir et augmenter cette différence de niveau de vie…

                  Qu'il y ait des riches et des pauvres ça ne pose aucun problème. Que la différence entre ces deux classes soit si importante c'est vraiment un risque d'effondrement du système. Souvenez-vous pourquoi 1789 a eu lieu, c'est bien parce que ceux qui possédaient écrasaient trop violemment ceux qui agissaient… Ceux qui sacrifiaient sang et sueur pour créer cette sacro-sainte « richesse »…

                  • [^] # Re: le tactile au bureau

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Tu te plains que les actionnaires gagnent trop en prenant peu de risques, pourquoi tu ne deviens pas toi même actionnaire ? Ce n'est pas compliqué de le devenir, suffit d'acheter des actions, mas si tu ne l'as pas fait c'est que probablement que ce n'est pas si simple que ça.

                    Puis bon, tous les actionnaires ne sont pas identiques (être actionnaire d'une boîte qui coule ce n'est pas très intéressant), tout comme les patrons ou les salariés. Utiliser des termes aussi vagues est selon moi trompeur et serait trop cliché. Des employés sont bien plus riches que de nombreux patrons ou actionnaires tu sais !

                    Que la différence entre ces deux classes soit si importante c'est vraiment un risque d'effondrement du système. Souvenez-vous pourquoi 1789 a eu lieu, c'est bien parce que ceux qui possédaient écrasaient trop violemment ceux qui agissaient… Ceux qui sacrifiaient sang et sueur pour créer cette sacro-sainte « richesse »…

                    1789 n'a quand même rien à voir avec ce que l'on vivait aujourd'hui. On n'était pas dans un état de droit (on pouvait arrêter n'importe qui pour n'importe quoi sans rendre de compte à personnes), le peuple n'avait pas son mot à dire nul part, le peuple dans sa majorité meurt de faim (ce qui n'est plus le cas en France, même si trop de personnes sont dans ce cas ce ne sont plus les proportions du passé), la France sortait à cette époque de siècles de guerres pratiquement continus, etc.

                  • [^] # Re: le tactile au bureau

                    Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 06/02/15 à 09:54.

                    En tant que salarié non-cadre je peux te dire que je bosse non seulement pour gagner ma croûte mais aussi pour donner un sens à ma vie

                    Mais je suis totalement d’accord avec toi, si j’ai écrit ça ce n’est pas pour critiquer les méchants employés, c’est pour critiquer ta proposition initiale « les patrons ils… », les employés ne sont pas des agents parfaitement rationnels cherchant uniquement a maximiser leur profit monétaire, ce sont des êtres humains ; bah figure toi que les patrons aussi !

                    Et ça ne signifie pas qu’il n’y a pas de patrons qui ne cherchent pas à maximiser leurs profits monétaires à tout prix, il y en a certainement, de même qu’il y a des employés qui se fichent totalement « de leur apport à la société », encore une fois patrons comme employés sont tous deux humains, qui dit humains dit grosse variabilité.

                    De même je ne prétend pas que tous les patrons sont des anges qui ne cherchent que le bien-être général, le fric peut être une part significative de leurs actions… tout comme chez les employés.

                    je me demande sincèrement si ceux qui possèdent ne cherchent pas à maintenir et augmenter cette différence de niveau de vie…

                    Pareil que les employés : tu en auras qui veulent du fric avant tout, d’autres pour lesquels c’est moins important.

                    Un employé d’une grosse SSII il est rarement là pour autre chose que le fric. À l’inverse, un patron de TPE, il est rarement là pour le fric, il serait bien mieux payé en tant que cadre sup dans une grosse boîte.

                    Et de toute façon la volonté des patrons on s’en fiche dans un débat politique, c’est pas ça qui va faire changer d’opinion qui que ce soit, pour la bonne raison que si tu arrives à convaincre un socialiste que tous les patrons sont des bisounours il te répondra « donc les lois contre les patrons non-bisounours ne feront aucun dégât dans le cas général et permettra de punir les 5% de psychopathes », et que si tu arrives à convaincre un libéral que tous les patrons sont des ogres il te répondra « ils sont de toute façon contraints bien plus efficacement par la loi de l’offre et de la demande que par toute loi positive qui aura en plus des effets indésirables » ; ergo la véracité de la proposition « les patrons sont vertueux » est orthogonale au positionnement politique et devrait être bannie de tout débat politique par le rasoir d’Occam (tout modèle prenant en compte le degré de véracité de cette proposition pour prendre un positionnement sur l’axe socialiste/libéral sera plus complexe que ce qu’il est nécessaire)

                    (désolé de vous infliger ce débat, mais je suis en pleine période ménage de printemps dans ma tête, mettre par écrit ce genre de choses aide pas mal en fait. Si en plus ça permet de montrer des gros trous dans mes raisonnements, c’est tout benef)

                  • [^] # Re: le tactile au bureau

                    Posté par . Évalué à 7.

                    En 1789, c'est plutôt une manipulation des bourgeois qui ont voulu piquer le pouvoir aux nobles.

                    • [^] # Re: le tactile au bureau

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Et ayant réussi, se retrouvent être la nouvelle classe oppressante dirigeante.

                      Si le reste du peuple (hors bourgeoisie) n'avait pas plus ou moins crevé la dalle mais avait connu des rois/seigneurs justes, généreux et humanistes, cette manipulation n'aurait certainement pas été possible…

      • [^] # Re: le tactile au bureau

        Posté par . Évalué à 0. Dernière modification le 06/02/15 à 12:55.

        ca me permet de rentrer 15% plutot a la maison :), blague a par mon environnement de travail est plus agréable, moins de stress, j'aide plus volontiers des collègues et vice versa, car entre :

        -regarde, tu fais comme ca (avec le doigt), et tu clique sur ce bouton (avec le doigt).

        et

        -pousse toi de la chaises que je m'y mettent, ha ! mais tu es un nain ! je dois regler le siege ! la souris est sans fil et la batterie est presque morte !
        -attend je vais au magasin chercher des piles
        sieste plus tard
        -merde, avec mes grande jambe j'ai débranché la tour que tu avais mis dessous.

        virer TOUS les éléments qui risque de me faire perdre ne serais que 1 mn, c'est un régale ! j'ai connu l'avant et l'après, je n’échangerais pas mon ecran tactile pour un non tactile.

        et lorsque je tape un programme, mon bras gauche appuie sur l'ecran pour valider, du coup j'ai moins mal à l'avant bras droit. Je reconnais que je ne l'utilise que rarement mais c'est vrai un confort. Et comme je l'utilise rarement, peu de trace de doigts (ecran mat)

        • [^] # Re: le tactile au bureau

          Posté par . Évalué à 2.

          Oui c'est vrai je te l'accorde. À deux ou trois, voir plus, devant le même écran, c'est certainement plus confortable que de partager une souris…

      • [^] # Re: le tactile au bureau

        Posté par . Évalué à 1.

        Sinon, l'écran tactile, au niveau traces de doigts c'est pas trop chiant ?

        Les gens n’ont pas attendu les écrans tactiles pour mettre leurs doigts sur l’écran. Il fallait voir l’état des écrans dans un club info de cité u y’a dix ans, une vraie horreur.

        Sans compter l’ergonomie désastreuse d’un écran tactile pour un poste fixe… déjà qu’utiliser un portable de manière 99% fixe c’est un contre-sens.

        Quand on utilise un ordi plusieurs heures par jour, on utilise un bureau avec tablette, on place le haut de l’écran à la hauteur des yeux, on fait 90/90/90/90 pour les chevilles/genoux/hanches/coudes, et on fait des pauses régulièrement. Ou alors on s’étonne pas si on chope des TMS…

        Entre la perte de la frappe dactylo, les portables qui obligent les gens à baisser la tête et maintenant les écrans tactiles qui forcent à faire de grands gestes là où des petits mouvements suffisaient, l’ergonomie du poste de travail régresse de plus en plus.

        Un dispositif de pointage à curseur (souris ou autre) demande un minimum d’abstraction pour associer le mouvement du dispositif à celui du curseur sur l’écran. Oulala, qu’est-ce que c’est dur ! C’est quand même pas la mort, et en contrepartie on économise énormément en mouvement. Ce qui est primordial pour la prévention des TMS. Le tactile est pire que la souris, alors même que cette dernière est déjà une catastrophe. Et ils ont réussi à faire pire, quel progrès !

        C’est quand même aberrant de négliger sa santé par flemme de l’abstraction du curseur…

        Le tactile, c’est la victoire du neuneu qui veut toucher son écran.

  • # Houps!

    Posté par . Évalué à 2.

    Et j'ai oublié d'écrire une petite chose. Quand je vois ça: Coup de gueule contre internet et
    ça: [ coup de gueule ] C'est moi ou google devient de plus en plus pénible ? et
    ça: Installation de logiciel : comportement des utilisateurs en fonction du système d’exploitation et
    etc.
    Je me dis que la relève est assurée!

    Que de souvenirs….

  • # bah en fait si!

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    "Il y a quelques temps et certainement au prix d'une étude indiscutable, un certain Prentice, analyste chez Gartner, a prédit la fin de la souris d'ici cinq ans. Elle serait remplacée pas les écrans tactiles et autres dispositifs de pointage 3D (Wiimote,…)."

    Pas si faux!
    Il écrit cela en 2008, donc prédit pour 2013. Nous ne sommes que début 2015, & certains travaillent avec trackball, trackpoint, petit carré tactile etc… Apple a d'ailleurs su s'approprier les mouvements de glissé/tapoté/jesépakoi
    Pensons aussi au wacom.
    Et la commande vocale.
    Et la commande occulaire.

    Il a trop anticipé? Il était donc plus visionnaire que nous!

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.